Th2_Effet à long terme de la fertilisation organo-minérale sur la fertilité et sur le rendement du riz de bas-fond
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Th2_Effet à long terme de la fertilisation organo-minérale sur la fertilité et sur le rendement du riz de bas-fond

on

  • 173 views

3rd Africa Rice Congress

3rd Africa Rice Congress
Theme 2: Intensification and diversification
Mini symposium: Enhancing productivity through improved soil and fertilizer nutrient use
Author: Segda

Statistics

Views

Total Views
173
Views on SlideShare
173
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
1
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Th2_Effet à long terme de la fertilisation organo-minérale sur la fertilité et sur le rendement du riz de bas-fond Th2_Effet à long terme de la fertilisation organo-minérale sur la fertilité et sur le rendement du riz de bas-fond Presentation Transcript

  • Effet à long terme de la fertilisation organominérale sur la fertilité et sur le rendement du riz de bas-fond B. Sidibe1, Y. Doumbia1, M. K. N’diaye2 Institut d'économie rurale (IER), Bamako, Mali ; Centre du riz pour l'Afrique (AfricaRice), Cotonou, Bénin 1 2 1 1
  • Plan de présentation  Introduction  Matériels et Méthodes  Résultats  Conclusion 2 2
  • Introduction Au Mali, les bas-fonds représentent environ: - 8 % des surfaces rizicoles, - plus de 17% des terres arables au Mali-Sud, Ils constituent un potentiel et une opportunité pour l’intensification et la diversification agricole (Bario 1992). 3 3
  • Introduction Cultivés en riz avec ou sans restitution organo - minérale depuis des décennies, ces bas - fonds ont un problème majeur de fertilité. La culture du riz dans les bas fonds en hivernage est une activité généralement dominée par les femmes à faibles revenus. 4 4
  • Introduction Dans ces conditions, le rendement des variétés est faible (1 à 1,5t ha-1). Les raisons de ces faibles rendements sont liées à de multiples problèmes notamment: -la pauvreté des sols (Doumbia et al. 2006 ; Wopereis et al, 1999), -la pression des ravageurs (ORM, 1996, ORM, 2009), 5 5
  • Introduction - les aléas pluviométriques et de crues. - La faible maîtrise des techniques Culturales. La présente étude est une proposition de solutions pour contribuer à l’amélioration de la fertilité du sol et du rendement du riz par des pratiques de gestion durable. 6 6
  • Matériels et Méthodes  Essai pérenne: débuté en 2002.  Site de l’étude: station Sikasso-Longorola.  Pluviométrie moyenne annuelle: 1000 à 1200 mm.  Matériel végétal: variété Sik131 monoculture. 7 7
  • Matériels et Méthodes Traitements: combinaison de 3 sources de restitution organique et 3 niveaux de fertilisation minérale. - Niveaux de fertilisation minérale: • F1 : pas d'engrais (témoin minéral), • F2 : 50kg N ha -1 + 20kg P ha -1 , • F3: 100kg N ha -1 + 20kg P ha -1 + 25kg K ha -1 . 8 KCl Urée DAP 8
  • Matériels et Méthodes Traitements: combinaison de 3 sources de restitution organique et 3 niveaux de fertilisation minérale. Sources de restitution de matière organique : • M1 : pas de matière organique (témoin organique), • M2 : paille produite sur la parcelle, 9 • M3 : 5 tonnes de fumier Fumure organique 9
  • Matériels et Méthodes • Dispositif : factoriel en blocs, 9 traitements en 4 répétitions. • Paramètres physico - chimiques mesurés : pH, azote total, Phosphore assimilable, CEC, carbone organique et potassium échangeable. • Paramètres agronomiques: talles au m² panicules, rendement paddy et paille kg ha-1, 10 10
  • Résultats La matière organique, a connu une diminution d’environ 2%, dans les parcelles témoins sans engrais entre le début et après 9 ans de test. Le niveau demeure au dessus du seuil critique de 0,6% (Pieri, 1989). 11 11
  • Résultats Résultats analyse du sol Le niveau de la matière organique le plus élevé (2,68 %) est obtenu avec l’utilisation du fumier de parc. Ce taux réconforte l’idée de Doucet (2006), selon lequel il est souhaitable de maintenir un taux minimal de 2,5 % en général et même de 3,5 à 4 % dans les sols lourds. 12 12
  • Résultats Phosphore assimilable: amélioration du niveau initial (30,3 ppm) de: - 4% avec la combinaison 100N-20P-25K plus 5 tonnes de fumier de parc (F3M3) et de - 25 % avec l’utilisation du fumier seul (F1M3) après la première année d’expérimentation. 13 13
  • Résultats Par contre, dans les parcelles où il y a eu une utilisation exclusive de la paille du riz, le taux d’augmentation a été le plus faible (2,9%) . 14 14
  • Résultats Le k échangeable est passé de 0,61 meq/100 g à 0,39 meq/100 avec la combinaison 50N-20P plus 5 tonnes de fumier de parc (F2M3) et à 0,56 meq/100g avec la combinaison 50N-20P plus de la paille enfouie du riz (F2M2). 15 15
  • Résultats La capacité d’échange cationique (CEC) observée est très faible à faible (0,65 à 7,75 cmol+/kg). 16 16
  • Résultats Résultats Agronomiques L’analyse des rendements moyen sur les neuf années d’expérimentation a révélé une interaction hautement significative (p<0,01) L’amélioration du rendement est notée par l’utilisation des sources organiques (fig1). 17 17
  • Résultats 18 18
  • Résultats Une forte corrélation existe entre le rendement et les sources organo-minérales (fig2) 19 19
  • Conclusion L’étude a permis de confirmer que la fertilisation reste un facteur essentiel à l’expression du rendement. L’utilisation séparée de la fertilisation organique et minérale limite le rendement. 20 20
  • Conclusion Une combinaison de la fertilisation organo-minérale appropriée reste une option déterminante pour l’intensification et l’amélioration de la fertilité et du rendement du riz dans le cas des bas-fonds. 21 21
  • Merci pour votre aimable attention !!! 22 22