Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Éléments de généalogie structurelle des REL et hybridation

Une analyse de deux éléments précis de la généalogie structurelle des REL : leur évolution et leur filiation avec les archives ouvertes.

  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Éléments de généalogie structurelle des REL et hybridation

  1. 1. UNIVERSITÉ DE SOUSSE Cellule d’innovation pédagogique et du numérique EN PARTENARIAT AVEC DAAD Le 2EME Colloque International : Innovation pédagogique & Numérique IPEN 2020 Le numérique au service de l’hybridation et de l’innovation dans l’enseignement universitaire. Quels défis ? Les 27 & 28 Novembre 2020 É L É M E N T S D E G É N É A L O G I E S T R U C T U R E L L E D E S R E L E T H Y B R I D AT I O N Mokhtar BEN HENDA
  2. 2. PLAN ❑Cadre général ❑Lignage (généalogie) entre REL & AO ❑Écosystème REL évolutif ❑REL Faibles / REL Fortes ! ❑REL et hybridation
  3. 3. CADRE GÉNÉRAL ❑ La production des REL et leur mise à disposition reposent sur une chaîne complexe de production/diffusion/utilisation ; ❑ De nouveaux acteurs agissent sur : – Comment ces ressources sont créées ; – Comment elles sont distribuées ; – Comment elles sont (ré)utilisées ; – Comment elles sont actualisées ; ❑ Lecture à travers une généalogie structurelle : – Une filiation évolutive entre éducation et recherche ; – Des croisements différenciées dans la conception d'un écosystème de REL ; N. Huttner, L. Green, R. Cowher. "Seeking a sustainable OER ecosystem", Redstone, juillet 2018
  4. 4. LIGNAGE ÉVOLUTIF ENTRE REL & AO ❑ Des points de convergence : – Deux mouvement structurés : • Communautés de pratiques & Référentiels propres – Licences et droits d’auteurs : • C.C et © : REL & AO ; – Indexation, moissonnage : • Métadonnées LOM & DC : REL & AO ; • Moissonnage OAI/PMH : REL & AO ; – Conservation & accès : • Des entrepôts et des portails génériques et dédiés : REL & AO ; – Démarche qualité : • REL : Utiliser des REL de qualité (adaptation, remixage) • Recherche : Citations de qualité (Facteur d’impact) ; ❑ Des points de divergence : avantage AO sur les REL – Évaluation par les pairs : REL < AO ; – Circuit éditorial : Rel < AO (Voies verte & dorée) ; – eRéputation (Citation) : REL < AO ; – Fréquence de mise à jours : REL > AO ;
  5. 5. UN ÉCOSYSTÈME REL ÉVOLUTIF ❑ Évolution dans les modalités de production, organisation et usage ; – Banques d’OP/LO (simples ressources), – Banques de scénarios (agrégations), – Entrepôts et Portails de cours entiers (clé en main) ; Support de cours Livre, article Activités Support de cours ActivitésSyllabus Support de cours Activités Document de recherche augmenté Une activité pédagogique augmentée Document de recherche contextualisé Une activité pédagogique externalisée Support de cours Activités Essor des Bibliothèques scolaires / universitaires Scénarios pédagogiques ❑ Évolution des supports de cours : – Contextualité, – Augmentation, – Externalisation ;
  6. 6. UN CHANGEMENT D’ÉPOQUE ! ❑ Les modalités de production et d’agrégation des REL sont moins questionnées que du temps des Learning Objects, Scorm, Reload, IMS-LD… ❑ Deux chaines de production : – Les REL faibles (Mono-entités, individuelles et à faibles coûts) – Les REL Fortes (composites, subventionnées, générées par des institutions) Industrialisation
  7. 7. REL FAIBLES / REL FORTES ❑ MartinWeller, (2012) : deux grandes catégories de REL ; Weller, M. (2012). “The openness–creativity cycle in education”. Special Issue on Open Educational Resources, Journal of Interactive Media in Education, Spring 2012. ❖ Effort institutionnel ❖ Souvent bien structuré et de haute qualité ❖ Haute réputation ❖ Technologie dédiée : système géré centralement (CMS / VLE / Entrepôts) ❖ Effort individuel ❖ Souvent «tel quel» ou «travail en cours» ❖ Réputation personnelle et de bouche à oreille ❖ Technologie généraliste : outils à portée de main de l'auteur (blogs, wikis, slideshare) • « Des ressources à faible coût, produites individuellement. Elles sont produites par n'importe qui, pas seulement par des éducateurs, peuvent ne pas avoir d'objectifs éducatifs explicites, avoir une faible qualité de production et sont partagés via une gamme de sites et de services tiers » REL Faibles • « Générées par les institutions qui découlent de projets tels que Open Courseware et OpenLearn. Ceux-ci sont généralement de haute qualité, contiennent des objectifs pédagogiques explicites, sont présentés dans un style uniforme et font partie d'un projet ciblé et limité dans le temps avec un portail et des recherches et données associées » REL Fortes
  8. 8. REL FAIBLES / REL FORTES Martin Poulter, "Little, big, and vast steps towards open education", DEE Conference, 2017 ❑ Différentes approches pour produire et publier du contenu entre initiatives individuelles et grands projets (MIT/OpencoursewareVsYouTube ou Slideshare) :
  9. 9. REL FAIBLES / REL FORTES REL Faibles (petites) REL Fortes (grandes) Avantages ▪ De faible coût à gratuit ▪ Créativité axée sur l'agrégation ▪ Potentiel de réutilisation élevé ▪ Partagé via des sites / services tiers ▪ Filtre ouvert - tout le monde peut publier ▪ Meilleure interaction sociale (connexion avec le producteur) ▪ Augmentation du nombre de visiteurs / trafic vers le site ▪ Créativité sans contrainte du matériel ▪ Améliore la réputation et le prestige personnels ▪ Plus grand accès ouvert ▪ Haute capacité de recherche - peut être trouvé via des moteurs de recherche publics comme Google ou Bing ▪ Haute qualité ▪ Objectifs d'apprentissage explicites (contextualité) ▪ Expertise réputée dans le domaine ▪ Utilisation prévisible ▪ Statut : Reconnu formellement ▪ Style uniforme (peut porter la marque institutionnelle) ▪ Métadonnées ▪ Créativité axée sur la structure et l'orientation ▪ Conseils clairs sur les droits d'auteur et les licences ▪ Accessible ▪ Interopérables ▪ Améliore la réputation et le prestige de l'institution Inconvénients ▪ Utilisation imprévisible ▪ Granularité variée ▪ Qualité variée ▪ Variations d'objectifs d'apprentissage explicites ▪ Variations de pertinence dans le domaine des connaissances ▪ Variations en matière de droits d'auteur et d'octroi de licences ▪ Variations d'interopérabilité ▪ Variations dans la reconnaissance formelle ▪ Faible potentiel de réutilisation (forte contextualité) ▪ Créativité restreinte ▪ Moins de visites d'utilisateurs / de trafic vers le site ▪ Faible capacité de recherche - verrouillé dans un moteur de recherche d’entrepôt ▪ Moins d'interaction sociale / de connexion entre l'utilisateur et le producteur ▪ Limitation du jeu du matériel Weller, M. (2012). “The openness–creativity cycle in education”. Special Issue on Open Educational Resources, Journal of Interactive Media in Education, Spring 2012.
  10. 10. CONSTAT 1 : L’ASCENDANT DES REL FORTES ! ❑ Des projets d’envergure: – Des initiatives institutionnelles ; – Des subventions colossales (2013 : le coût annuel de fonctionnement du MIT OCW était d'environ 3,5 millions de dollars) ; ❑ Des critères d’attractivité : – Réputation : fiabilité de la source et facteur d’impact !? ; – Statut : qualité, académisme (≠ Wikipédia, YouTube) ; – Intentionnalité : contextualité disciplinaire de la ressource ; – Durabilité : pérennité du projet ; – Mise à jour & versioning ; – Localisation & facilité d’accès : portails/entrepôts dédiés. ❑ Des inconvénients : – Réduction des initiatives individuelles ou des petites structures ; – Réduction de la créativité des éducateurs et apprenants ; – Faible potentiel de réutilisation (granularité faible) ;
  11. 11. CONSTAT 2 : PERSISTANCE DES REL FAIBLES ! ❑ REL faibles : produites par des individus et partagées sur des sites en dehors des portails d'éducation formelle (YouTube, Slideshare, Flickr, Pixabay, Unspalsh, etc.) – Avantages : • Granularité fine : meilleur potentiel d’adaptabilité et de contextualisation (remixage) ; • Plus économiques en temps et en coûts de production, en traitement et en conservation ; • Une REL faible est comme une pièce lego
  12. 12. REL & HYBRIDATION ❑ Avantages : – Un apprentissage bimodal et articulé entre face- à-face et distance (e.g. classe inversée) ; – Offre d’une diversité de ressources ; – Un ROI sur le matériel pédagogique et logistique ; ❑ Des défis à résoudre : 1. Les questions d'assurance qualité et d'adaptabilité des REL aux contextes locaux ; 2. Une culture des droits & de propriété intellectuelle liées aux REL ; 3. Une pédagogie extra-muros par les REL, centrée sur l’apprenant : • Auto-apprentissage et auto-évaluation ; • Autonomisation et apprentissage collaboratif (avec les pairs) ; DOI:10.1109/EDUCON.2016.7474706

×