Baromètre de l'Attractivité belge - résultats de perception

  • 529 views
Uploaded on

Il ressort du Baromètre de l’Attractivité belge, un rapport annuel d’EY qui analyse la perception de la Belgique en tant que pays d’investissement, que l’attractivité de notre Royaume se situe à un …

Il ressort du Baromètre de l’Attractivité belge, un rapport annuel d’EY qui analyse la perception de la Belgique en tant que pays d’investissement, que l’attractivité de notre Royaume se situe à un tournant.

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
No Downloads

Views

Total Views
529
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
3

Actions

Shares
Downloads
8
Comments
0
Likes
1

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Baromètre de l’attractivité belge 2014 Partie 1 – Perception La parole aux investisseurs La PERCEPTION de la Belgique par les cadres dirigeants étrangers
  • 2. Page 2 Agenda ► Introduction et présentation des résultats et recommandations Herwig Joosten, managing partner Tax EY Belgique Philippe Pire, associé EY Belgique ► “Evaluation et recommandations pour le gouvernement” Leo Sleuwaegen, Professeur International Business Strategy et Partner Vlerick Business School ► Q&A
  • 3. Page 3 Sommaire ► Objectifs du Baromètre ► Méthodologie ► Analyse et résultats détaillés (CSA) ► Recommandations principales Baromètre de l’attractivité belge 2014 - Partie 1: Perception
  • 4. Page 4 Objectifs du Baromètre ► Contribuer de manière étayée au débat social et économique sur le climat d’investissement en Belgique et en Europe ► Proposer des pistes de réflexion pour l’avenir: ► à nos collaborateurs ► aux acteurs économiques ► aux autorités politiques ► aux universités ► aux médias ► … Baromètre de l’attractivité belge 2014 - Partie 1: Perception
  • 5. Page 5 Méthodologie
  • 6. Page 6 Méthodologie (1) ► Enquête unique: combinaison de données qualitatives et quantitatives ► Projets d’investissements actuels (données quantitatives): European Investment Monitor réalisé par les équipes d’Oxford Intelligence: aperçu des investissements planifiés effectifs ► Données qualitatives: échantillon représentatif pour les investissements en 2013 ► Europe: +/- 800 chefs d’entreprises internationales ► Belgique: +/- 200 chefs d’entreprises internationales ► Les résultats quantitatifs seront connus début juin 2014: comparaison par pays/région – résultats belges, européens et mondiaux Baromètre de l’attractivité belge 2014 - Partie 1: Perception
  • 7. Page 7 Méthodologie (2) ► En plus, entretien téléphonique (enquête en 4 langues dans 22 pays) approfondi mené par le bureau d’études international CSA sur la perception et les prévisions ► Cette 1e analyse se concentre sur la PERCEPTION ► Enquête menée entre le 6 janvier 2014 et le 22 janvier 2014 ► La nationalité des sociétés mères des multinationales interrogées permet de constituer un échantillon représentatif des investissements en Belgique ► Répartition entre différents secteurs et niveaux de direction dans différents pays/continents Baromètre de l’attractivité belge 2014 - Partie 1: Perception
  • 8. Page 8 Nationalité des entreprises interrogées 1 to 9 interviews 10 to 20 interviews 21 to 35 interviews 36 interviews and more Asia: 33 (16%) Northern Europe : 14 (7%) Northern America: 51 (26%) Central & Eastern Europe : 4 (2%) Oceania : 1 (1%) Sample : 200 respondents Baromètre de l’attractivité belge 2014 - Partie 1: Perception
  • 9. Page 9 Localisation des entretiens Baromètre de l’attractivité belge 2014 - Partie 1: Perception Sample : 200 respondents Interviews in Belgium : 100 (50%) Interviews outside of Belgium : 100 (50%) Asia: 19 (9,5%) Northern Europe : 10 (5%) Northern America: 22 (11%) Central & Eastern Europe : 2 (1%) Oceania : 1 (0,5%) 1 to 4 interviews 5 to 14 interviews 15 to 20 interviews 21 interviews and more
  • 10. Page 10 Présence internationale en Belgique 100 were conducted outside of Belgium 100 were conducted in Belgium  which means companies already established in that area 20 of them are already established in Belgium As a whole, out of the 200 interviewed companies, 60% are present in Belgium (n=120) Baromètre de l’attractivité belge 2014 - Partie 1: Perception
  • 11. Page 11 Split of interviews by region Flanders 39% Brussels 36% Wallonia 24% Can’t say 1% Sample : 120 respondents with business presence in Belgium Baromètre de l’attractivité belge 2014 - Partie 1: Perception
  • 12. Page 12 Secteurs d’activité des entreprises interrogées Private & Business services 17% Real Estate / Construction (8%) Heavy industry (8%) Car industry (7%) Energy and environment (4%) Transport (4%) Eco-activities (1%) Banking, Finance, Insurance (4%) B to B services (3%) Private services (2%) High-technology services (2%) Tourism and leisure (2%) Telecommunication services (2%) Media and publishing (1%) Entertainment (1%)Consumer goods manufacturer, food industry and textile industry (12%) Retail Distribution (3%) Sample : 200 respondents Industry, Automotive, Energy 32% High-tech & telecommunication infrastructures and equipments 8% Chemical & Pharmaceutical industries 12% Consumer 15% Other 16% High-technology equipment (7%) Telecommunication infrastructures and equipments (1%) Chemical industries (9%) Pharmaceutical industries (3%) Baromètre de l’attractivité belge 2014 - Partie 1: Perception
  • 13. Page 13 Taille des entreprises et fonction des répondants 24% 23% 17% 10% 9% 5% 3% 2% 7% Financial Director Managing Director / Senior Vice President / COO Human Resources Director Chairman / President / CEO Marketing and Commercial Director Director of Strategy Director of Investments Director of Development Other Size of the company (sales turnover) Job title of the interviewees Less than 150 Million euros 40% From 150 Million euros to 1.5 Billion euros 35% More than 1.5 Billion euros 25% Sample : 200 respondents Director Executive Assistant Leader Representative / Auditor Baromètre de l’attractivité belge 2014 - Partie 1: Perception
  • 14. Page 14 Analyse & résultats – Etude de perception
  • 15. Page 15 Messages clés (1/2) • L'attractivité de la Belgique se trouve à un tournant • L'optimisme progresse quant à la sortie de la crise actuelle • Légère hausse des avis positifs quant à l'évolution de l'attractivité belge • Ces chiffres positifs suivent une tendance européenne qui s'explique par la récente reprise modérée de l'économie européenne • Le niveau d'optimisme et de points de vue positifs sur l'avenir de la Belgique est toutefois bien inférieur à la moyenne européenne • Atouts forts tels que la taille du marché, la situation centrale, la prévisibilité du climat économique et la haute qualification des travailleurs • Potentiels de croissance bien définis (IT et R&D) et dynamiques régionales grâce à Bruxelles et à la Flandre • Malgré des atouts solides, la Belgique doit faire face à des problèmes de taille… • Deux inconvénients structurels: charge fiscale élevée et manque de compétitivité du coût de la main d'œuvre => Nouvelles constatations par rapport à l’année dernière: • Augmentation considérable de la pression administrative selon les investisseurs établis dans le pays, surtout en Flandre • Congestion importante de la circulation
  • 16. Page 16 Messages clés (2/2) • …et la perception de l'action du gouvernement actuel n'est « pas du tout » positive • Doutes relatifs à l'intérêt du système belge de « déduction des intérêts notionnels » • Risque d'effet négatif important de l'augmentation de la fiscalité des entreprises • Grand scepticisme à l'égard des mesures prises pour réduire le coût de la main d'œuvre, et de l'efficacité du système d'indexation pour résoudre le problème des coûts salariaux • Les investissements sont à leur plus bas niveau depuis 3 ans ; le taux d'investisseurs qui ont investi dans le pays a chuté de manière spectaculaire et celui des investisseurs n'ayant pas investi n'a jamais été aussi élevé depuis 2007/2008 • Une quantité considérable d'entreprises envisagent toujours de délocaliser ou de réduire leur activité • La Belgique devra faire face à des difficultés importantes ces prochaines années; des changements structurels s'imposent pour restaurer sa compétitivité
  • 17. Page 17 I. Attractivité de la Belgique: une nouvelle dynamique ? A. Confiance dans les projets d'investissement et l'attractivité future de la Belgique B. Potentiel de croissance du secteur IT et de la R&D C. Dynamique régionale emmenée par Bruxelles et renforcée par la Flandre
  • 18. Page 18 L'immense majorité des investisseurs (82%) (en particulier étrangers) estime que la Belgique est capable de surmonter la crise. Ce chiffre est plus haut que la tendance européenne générale (78%) mais est stable depuis 2012. Sample : 200 respondents 4% 3% 11% 49% 33% Yes, definitely Yes, fairly No, fairly not No, definitely not Can't say Total No 14% Q3. Are you confident in Belgium’s ability to overcome the current crisis ? 23% * * 2013 reminder 78%* 83% in 2012 17%* 13% in 2012 Interviewed in Western Europe (8%) Not established in Belgium (10%) Nationality Northern America (12%) From 150M€ to 1.5 B€ (0%) Not established in Belgium (6%) From 150M€ to 1.5 B€ (7%) Interv. in West. Europe (88%) More than 1.5B€ (4%) Total Yes 82% Established in Belgium (n=120) Not Established in Belgium (n=80) 88% 71% 11% 19% 85% * Baromètre de l’attractivité belge 2014 - Partie 1: Perception
  • 19. Page 19 Les chefs d'entreprise sont légèrement plus optimistes quant à l'évolution de l'attractivité de la Belgique mais le taux d'optimistes est bien inférieur à la moyenne européenne Q5. How do you anticipate the evolution of Belgium’s attractiveness over the next three years ? It will….. Sample : 200 respondents 2% 1% 7% 55% 33% 2% Significantly improve Slightly improve Stay the same Slightly decrease Significantly decrease Can't say Total Decrease 8% * 2013 reminder 28%* 15%* Total Improve 35% 48%* No significant difference between established and not established companies Baromètre de l’attractivité belge 2014 - Partie 1: Perception
  • 20. Page 20 Les chefs d'entreprise déclarent ne pas avoir investi en Belgique ces trois dernières années Q11. Have you undertaken an investment operation in Belgium over the last three years? * Can’t say 2% No 65% Yes 33% Interviewed in Western Europe (26%) Established in Flanders (40%) More than 1.5B€ (33%) Consumer (7%) * 2013 reminder 49%* 45%* 12% * Sample : 120 respondents with business presence in Belgium Baromètre de l’attractivité belge 2014 - Partie 1: Perception
  • 21. Page 21 Le pourcentage d'investisseurs N'AYANT PAS INVESTI a désormais dépassé celui de ceux QUI ONT INVESTI; c'est le pire résultat jamais enregistré Q11. Have you undertaken an investment operation in Belgium over the last three years? 48% 52% 62% 55% 45% 33% 45% 47% 35% 43% 49% 65% 7% 1% 3% 2% 7% 2% 2009 2010 2011 2012 2013 2014 Yes No Can't say Among respondents having a business presence in Belgium Baromètre de l’attractivité belge 2014 - Partie 1: Perception
  • 22. Page 22 27% 22% 20% 10% 7% 2% 12% Sales, marketing and representation, or lobbying… Manufacturing Research & Development Supply chain/logistics Back office Headquarters Other Can’t say 4% No 76% Yes 20% Q10. What type of investment project ? * Sample : 41 companies planning to establish or expand operations in Belgium Seul 1/5e des investisseurs prévoient de s'installer ou d'étendre leurs activités au cours de l'année prochaine. Le nombre d'investisseurs n'ayant pas investi a augmenté de 12 % Sample : 200 respondents Q9. Does your company have plans to establish or expand operations over the next year in Belgium ? Established in Flanders (34%) Nationality Asia (33%) * 2013 reminder 20%* 68%* 12%* Not established in Belgium (9%) Interviewed in Western Europe (2%) Nationality Northern America (10%) More than 1.5 B€ (10%) * In 2013, that question was only asked to companies planning either an expansion, an acquisition, a greenfield, a relocation, an outsourcing or a joint venture ** In 2013, this item was “Sales & marketing office” /13%* /41%* * /2013 reminder /12%* /6%* /7%* /2%* Network Renewable energy Construction Customer service Hotel services No significant difference between established and not established companies Baromètre de l’attractivité belge 2014 - Partie 1: Perception
  • 23. Page 23 On n'observe aucun signe d'amélioration de la confiance; même niveau en 2012 et 2013 (niveau le plus bas) Q9. Does your company have plans to establish or expand operations over the next year in Belgium ? 25% 29% 21% 23% 23% 29% 30% 21% 20% 20% 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 Yes Baromètre de l’attractivité belge 2014 - Partie 1: Perception
  • 24. Page 24 De plus, un investisseur étranger sur dix prévoit de réduire ses activités en Belgique au cours des trois prochaines années Q12bis. Does your company have plans to reduce its Belgian operations in the next three years ? New question Sample : 120 respondents with business presence in Belgium Can’t say 2% No 88% Yes 10% Established in Flanders (6%) Baromètre de l’attractivité belge 2014 - Partie 1: Perception
  • 25. Page 25 Une quantité significative d'entreprises établies en Belgique envisagent de délocaliser ou sont dans l'incertitude Q12. Does your company have plans to relocate operations from Belgium to a different country in the next 3 years ? * Sample : 120 respondents with business presence in Belgium * In 2013, the question was “Does your company have plans to relocate operations from Belgium to another country? – 8 % answered YES ” Can’t say 5% No 85% Yes 10% Baromètre de l’attractivité belge 2014 - Partie 1: Perception
  • 26. Page 26 I. Attractivité de la Belgique: une nouvelle dynamique ? A. Confiance dans les projets d'investissement et l'attractivité future de la Belgique B. Potentiel de croissance du secteur IT et de la R&D C. Dynamique régionale emmenée par Bruxelles et renforcée par la Flandre
  • 27. Page 27 Le secteur IT pourrait être le principal moteur de croissance du pays dans les années à venir Q7. In your opinion, which business sectors will drive the growth of Belgium in the coming years ? Sample : 200 respondents 2 possible responses, results >100% 21% 10% 10% 11% 11% 8% 11% 4% 6% 4% 1% 1% 36% 23% 22% 21% 20% 19% 15% 13% 12% 9% 2% 4% Information and communication technologies, IT Logistics and distribution channels Energy and utilities The pharmaceutical industry and biotechnologies Consumer goods Real estate and construction Bank / Finance / Insurance Transport Industry and Automotive Clean techs BtoB services excluding finance Food industry High technology None Can't say First Total 1% 1% 17%* 22%* * 2013 reminder 11%* 8%* 7%* 19%* (3rd) (2nd) (1st) (5th) (4th) (2013 ranking on % Total) = 25%* = 24%* = 11%* = 8%* = 17%* Baromètre de l’attractivité belge 2014 - Partie 1: Perception
  • 28. Page 28 Secteur IT: un choix plus évident pour les entreprise établies en Belgique Q7. In your opinion, which business sectors will drive the growth of Belgium in the coming years ? Baromètre de l’attractivité belge 2014 - Partie 1: Perception
  • 29. Page 29 La R&D est un secteur prometteur pour de futurs projets d'investissements. Les centres logistiques et les bureaux d'affaires gagnent en attractivité Q8. In your opinion, which business functions will draw the most investments in Belgium in the coming years ? 2 possible responses, results >100% Sample : 200 respondents **in 2013, this item was “Sales & marketing office” 32% 16% 17% 12% 10% 7% 1% 49% 40% 32% 24% 22% 17% 2% 1% 2% 6% Research & Development Logistics centers ** Sales, marketing and representation, or lobbying offices Headquarters Manufacturing Back office Information and communication technologies Energy None Can't say First Total 22%* 24%* Established in Belgium (61%) Interviewed in Western Europe (58%) Nationality Asia (33%) Nationality Northern America (24%) Established in Brussels (37%) Interviewed in Western Europe (18%) Nationality Western Europe (10%) Established in Flanders (6%) Industry, Automotive, Energy (5%) Not established in Belgium (11%) Interviewed in Western Europe (3%) Nationality Northern America (12%) Industry, Automotive, Energy (11%) * 2013 reminder = 19%* 18%* excluding lobbying offices =15 %* =14 %* Baromètre de l’attractivité belge 2014 - Partie 1: Perception
  • 30. Page 30 La Belgique peut désormais compter sur 3 grands atouts : taille du marché, stabilité et prévisibilité du climat économique, travailleurs hautement qualifiés Sample : 200 respondents Q2. What are in your opinion Belgium’s world class features if it wants to remain a major destination for investment ? 23% 18% 13% 11% 11% 7% 6% 5% 2% 2% 37% 35% 29% 21% 20% 17% 17% 9% 6% 3% 1% 3% Market size Stable and predictable business environment Diversity and quality of labor force High purchasing power * Infrastructure * Tax and incentives for R&D investments Research and innovation capacity Emphasis on green business Emphasis on social responsibility Other None Can't say First Total (5th) (4th) (1st) (3rd) (2nd) (6th) 2 possible responses, results >100% (2013 ranking on % Total) * New items : be careful, we are not able to compare with 2013 results 2013 reminder 19% 20% 46% 22% New New 29% 13% 12% Baromètre de l’attractivité belge 2014 - Partie 1: Perception
  • 31. Page 31 Les investisseurs étrangers soulignent également la diversité et la qualité de la main d'œuvre belge Q2. What are in your opinion Belgium’s world class features if it wants to remain a major destination for investment ? For 57% of companies having activities in the consumer sector, Belgium’s market size proves to be a top asset Baromètre de l’attractivité belge 2014 - Partie 1: Perception
  • 32. Page 32 I. Attractivité de la Belgique: une nouvelle dynamique ? A. Confiance dans les projets d'investissement et l'attractivité future de la Belgique B. Potentiel de croissance du secteur IT et de la R&D C. Dynamique régionale emmenée par Bruxelles et renforcée par la Flandre
  • 33. Page 33 La région la plus attractive pour s'établir reste Bruxelles, suivie par la Flandre… et loin devant la Wallonie, mais les investisseurs qui ne sont pas encore présents dans le pays ne connaissent pas les différences régionales Q4. What region in Belgium do you see as the most attractive to establish operations ? Flanders 34% Brussels 38% Wallonia 11% Sample : 200 respondents * 2013 reminder 33%* 36%* More than 1.5B€ (51%) Interviewed in Western Europe (10%) Can’t say 17% 18%* 14%* Interviewed in Western Europe (40%) Baromètre de l’attractivité belge 2014 - Partie 1: Perception
  • 34. Page 34 Disponibilité d'une main d'œuvre qualifiée en Flandre contre congestion de la circulation à Bruxelles (problème structurel dans notre pays) et manque de travailleurs maîtrisant les langues étrangères en Wallonie Q21. For each of the following criteria, indicate which region in Belgium is most closely associated with them. 39% 30% 26% 25% 24% 18% 16% 14% 14% 12% 30% 17% 24% 13% 11% 50% 21% 30% 25% 16% 31% 22% 38% 50% 11% 30% 22% 9% 6% 7% 8% 9% 6% 6% 15% 12% 2% 3% 5% 4% 2% 1% 4% 2% 4% 13% 15% 14% 17% 14% 14% 13% 18% 18% Availability of skilled workforce Availability of industrial fields * Availability of qualitative R&D resources Access to regional government aid, subsidies and support measures Access to transport infrastructure Traffic congestion Insufficient knowledge of foreign languages Lengthy administrative procedures The weight of trade unions Flanders Wallonia Brussels All None of them Can't say Sample : 200 respondents = Flanders, Wallonia and Brussels Top 3 * In 2013, this item was “Availability of quantitative R&D resources” Baromètre de l’attractivité belge 2014 - Partie 1: Perception
  • 35. Page 35 Les investisseurs présents en Flandre insistent sur la qualité de la main d'œuvre en Flandre. Les investisseurs qui ne sont pas établis dans le pays ne connaissent pas les différences régionales. Q21. For each of the following criteria, indicate which region in Belgium is most closely associated with them. Baromètre de l’attractivité belge 2014 - Partie 1: Perception
  • 36. Page 36 II. Difficultés et portée politique du compromis A. La Belgique doit surmonter certains obstacles pour améliorer son attractivité: coût de la main d’œuvre, charge fiscale élevée, mobilité et pressions administratives B. L'action du Gouvernement suscite des réactions mitigées, négatives et sceptiques. Il est difficile d'avoir un débat ouvert et constructif sur la compétitivité
  • 37. Page 37 En toile de fond, les infrastructures, le coût de la main d’œuvre et l'impôt des sociétés sont les grands facteurs pris en compte au moment de décider de s'établir dans le pays Sample : 200 respondents Q1. What are the most important factors that your company takes into account when deciding on a location in which to establish operations ? 3 possible responses, results >100% 17% 12% 12% 6% 7% 8% 7% 8% 5% 6% 6% 2% 36% 36% 32% 29% 28% 24% 23% 19% 19% 16% 12% 9% 4% 3% Transport and logistics infrastructure Labor costs Corporate taxation Local labor skill level The country or region's domestic market Stability of social climate R&D and innovation environment Potential productivity increase for their company Stability and transparency of political, legal and regulatory environment Flexibility of labor legislation Telecommunications infrastructure Level of protection of intellectual property rights None Can't say First Total Baromètre de l’attractivité belge 2014 - Partie 1: Perception
  • 38. Page 38 57% 51% 25% 21% 20% 20% 19% 18% 16% 15% 15% 8% 2% 1% 2% Reduce taxation Reduce labor costs Support small and medium size enterprises Support struggling industries Support high-tech industries and innovation Relax competition rules Develop education and skills Facilitate access to credit Increase incentives for FDI investors Invest in major infrastructure and urban projects Improve the quality of its products and the value-… Encourage environmental policies and attitudes Political stability None Can't say 3 possible responses, results >100% La fiscalité et le coût de la main d’œuvre sont les principaux sujets d'inquiétude des investisseurs – le problème de la charge fiscale dépasse (depuis le début de l’étude) désormais le problème du coût élevé du travail. Q6. In your view, where should Belgium concentrate its efforts to remain attractive in the global competition ? Sample : 200 respondents 7%* 35% * * 2013 reminder 7% * 10% * 11% * 7% * = 46% * =19% * =23% * =17% * =11% * =10% * =9% * Baromètre de l’attractivité belge 2014 - Partie 1: Perception
  • 39. Page 39 Il est aussi important de réduire le coût du travail que de réduire la fiscalité pour les entreprises établies en Belgique – les investisseurs qui n’y sont pas établis voient la Belgique comme un pays à la fiscalité très élevée. Q6. In your view, where should Belgium concentrate its efforts to remain attractive in the global competition ? In addition, smaller companies underline their need of support Baromètre de l’attractivité belge 2014 - Partie 1: Perception
  • 40. Page 40 Q17. Comparing the actual cost of wages and salaries in Belgium with its neighboring countries and the European averages, would you say it is…? Près de la moitié des investisseurs jugent que le coût salarial est un handicap concurrentiel considérable ou important. Sample : 200 respondents 10% 37% 28% 11% 5% 9% Total Disadvantage 47% Total No disadvantage 44% Established in Belgium (n=120) Not Established in Belgium (n=80) 64% 21% 33% 60% Baromètre de l’attractivité belge 2014 - Partie 1: Perception
  • 41. Page 41 Q17. Comparing the actual cost of wages and salaries in Belgium with its neighboring countries and the European averages, would you say it is…? Le coût salarial est un problème important pour les investisseurs établis dans le pays, en Belgique plus qu’ailleurs. Baromètre de l’attractivité belge 2014 - Partie 1: Perception
  • 42. Page 42 Q17. Comparing the actual cost of wages and salaries in Belgium with its neighboring countries and the European averages, would you say it is…? … et en particulier pour les petites entreprises. Baromètre de l’attractivité belge 2014 - Partie 1: Perception
  • 43. Page 43 On observe une hausse très marquée de la perception de la pression administrative depuis 2012. Q20. In your opinion, do the public authorities apply administrative pressure to companies established in Belgium ? 32% 26% 10% 14% 10% 11% 24% 27% 15% 20% 27% 35% 10% 10% 29% 2012 2013 2014 Yes definitely Yes probably Probably not Not at all Can't say Total Yes Total No 30% 38% 37% 37% 64% 26% Baromètre de l’attractivité belge 2014 - Partie 1: Perception
  • 44. Page 44 Les entreprises internationales déplorent cette hausse de la pression administrative… surtout parmi les entreprises déjà implantées en Belgique, Pas moins de 8 entreprises sur 10 se sentent soumise à une pression administrative négative exercée par les instances publiques. Q20. In your opinion, do the public authorities apply administrative pressure to companies established in Belgium ? Sample : 200 respondents 10% 11% 15% 35% 29% Yes definitely Yes probably Probably not Not at all Can't say Total No 26% 10% * * 2013 reminder 37%* 37%* Total Yes 64% Established in Belgium (n=120) Not Established in Belgium (n=80) 82% 36% 12% 48% 7% 16% 27%* 26%* Baromètre de l’attractivité belge 2014 - Partie 1: Perception
  • 45. Page 45 Les petites entreprises sont particulièrement affectées par ces contraintes administratives. A majority of those who perceive an increase of administrative pressure (respectively 65% and 61%) feel corporate taxes and labor costs should reduce in order to restore Belgium’s attractiveness. In addition, 28% of them consider that tax increases for businesses recently introduced by the government could have a very substantial negative effect on the investment climate . Q20. In your opinion, do the public authorities apply administrative pressure to companies established in Belgium ? Baromètre de l’attractivité belge 2014 - Partie 1: Perception
  • 46. Page 46 5% 3% 35% 44% 13% A positive influence on investment in Belgium No real influence on Belgian investment decisions A negative influence on Belgian investment decisions A very negative influence on Belgian investment decisions Can't say Total Negative influence 38% Près de 40% des investisseurs pensent que le problème de la mobilité a un impact négatif sur les décisions d'investissement, surtout parmi les entreprises installées à Bruxelles. Q14. Do you feel status of mobility (traffic congestion on roads and accessibility to public transport) in Belgium is a consideration that has : Sample : 200 respondents Established in Belgium (n=120) 45% Established in Brussels (n=43) 51% Reminder : 65% of investors established in Brussels associate traffic congestion with Brussels (Q21) Baromètre de l’attractivité belge 2014 - Partie 1: Perception
  • 47. Page 47 II. Difficultés et portée politique du compromis A. La Belgique doit surmonter certains obstacles pour améliorer son attractivité: coût de la main d’œuvre, charge fiscale élevée, mobilité et pressions administratives B. L'action du Gouvernement suscite des réactions mitigées, négatives et sceptiques. Il est difficile d'avoir un débat ouvert et constructif sur la compétitivité
  • 48. Page 48 L’imposition des sociétés a récemment été augmentée: les investisseurs en craignent les conséquences, avec un risque de délocalisation à la clé; 1 sur 5 estime que les conséquences peuvent être significatives. . Q13. The Belgian government has introduced a series of tax increases for businesses and entrepreneurs (For example, the increase of taxation for company vehicles for employees, the strengthening of Thin-Cap provisions, the increase of a liquidation tax on corporation, the introduction of more effective General Accepted Anti Abuse provision and the introduction of a fairness tax on dividend distributions). Would you say that the combination of these measures may lead to a substantial reduction of foreign investments or relocation of existing businesses? 12% 21% 44% 23% These measures will have a substantial negative effect on attractiveness These measures will have effect, but minor These measures will have no effect, neutral I am not aware of these measures Sample : 200 respondents Baromètre de l’attractivité belge 2014 - Partie 1: Perception
  • 49. Page 49 Les investisseurs étrangers sont persuadés de l'impact négatif des nouvelles mesures fiscales, qui entraîneront une baisse substantielle des investissements et des délocalisations. Q13. The Belgian government has introduced a series of tax increases for businesses and entrepreneurs (For example, the increase of taxation for company vehicles for employees, the strengthening of Thin-Cap provisions, the increase of a liquidation tax on corporation, the introduction of more effective General Accepted Anti Abuse provision and the introduction of a fairness tax on dividend distributions). Would you say that the combination of these measures may lead to a substantial reduction of foreign investments or relocation of existing businesses? Baromètre de l’attractivité belge 2014 - Partie 1: Perception
  • 50. Page 50 25% 25% 50% Yes, the measure is still relevant No, the incentive is no longer relevant for investment decisions I am not aware of this measure Le système belge de « déduction des intérêts notionnels » reste intéressant pour attirer et conserver les investissements vers la Belgique mais son intérêt a chuté ! Q19. In 2005, the Belgian government introduced the “Belgian Notional Interest deduction”, a tax incentive aimed at attracting and maintaining capital intensive investments and financial treasury centers toin the country. Over the last 2,5 years the Belgian government has, for budgetary reasons, consecutively reduced the benefits of this incentive. Do you feel this Belgian investment policy measure (in its current status) continues to be relevant to maintain or attract investments in/to Belgium ? Nationality Western Europe (59%) Sample : 200 respondents Established in Belgium (n=120) Not Established in Belgium (n=80) 58% 39% 27% 21% 16% 40% Nationality Asia (45%) Interviewed in Western Europe (18%) Nationality Asia (6%) Nationality Northern America (37%) More than 1.5B€ (37%) In 2013, 72% of companies were aware of the deduction of notional interest (vs 75% this year) and 74% among them considered this measure as attractive (now 67 %). Baromètre de l’attractivité belge 2014 - Partie 1: Perception
  • 51. Page 51 4% 40% 37% 19% Yes, fully aware Yes, to some degree No, not really Can't say Seuls 56% des chefs d'entreprise connaissent les différentes mesures prises pour réduire le coût du travail et améliorer la compétitivité; seule 1 entreprise sur 4 non présentes en Belgique connaît ces mesures. Sample : 200 respondents Q15A. The Belgian government Di Rupo I has over the last two years taken some measures to reduce the wage and labour cost and to enhance Belgium’s competitiveness (such as partial wage stop or reduction of VAT on electricity, wage-stop, index reforms & others). Are you aware and informed about these measures ? Total Informed 56% Established in Belgium (30%) Interviewed in Western Europe (24%) Established in Flanders (38%) Established in Belgium (46%) Private & Business services (54%) Private & Business services (23%) Not established in Belgium (10%) Interviewed in Western Europe (2%) Private & Business services (11%) Established in Belgium (76%) Interv. in West. Europe (63%) Established in Flanders (81%) Established in Brussels (70%) Established in Belgium (n=120) Not Established in Belgium (n=80) 76% 25% 23% 65% Baromètre de l’attractivité belge 2014 - Partie 1: Perception
  • 52. Page 52 Néanmoins, 71% doutent de leur efficacité et pensent qu'elles n'auront qu'un effet mineur sur la compétitivité et le « wage-gap ». Sample : 200 respondents Q15B. The Belgian government Di Rupo I has over the last two years taken some measures to reduce the wage and labour cost and to enhance Belgium’s competitiveness (such as partial wage stop or reduction of VAT on electricity)…. Do you feel these measures…? Total Informed 56% Sample : 111 companies aware of and informed about these measures 22% 71% 7% Will considerably enhance Belgium's competitiveness and close the wage- cost-handicap Will only enhance competitiveness to a minor extent Can't say Nationality Western Europe (11%) From 150M€ to 1.5B€ (36%) Interviewed outside of Belgium (16%) New question Baromètre de l’attractivité belge 2014 - Partie 1: Perception
  • 53. Page 53 1 investisseur sur 3 seulement pense que le système d'indexation automatique des salaires devrait rester « en l'état » – 64 % pensent qu'il convient de le réformer ou de le supprimer. Q18. Belgium has a system of automatic adjustment of wages to inflation, via the indexation system. Do you think this measure… ? Sample : 200 respondents 3% 11% 26% 27% 33% Should remain as it is Should only be applicable on wages below a certain level/grade Should be reduced gradually Should be stopped immediately Can't say Not established in Belgium (8%) Interviewed in Western Europe (32%) Consumer (20%) Interviewed in Western Europe (65%) Consumer (77%) Interviewed in Western Europe (37%) No significant difference between established and not established companies Baromètre de l’attractivité belge 2014 - Partie 1: Perception
  • 54. Page 54 74% 20% 6% Yes No Can't say 18% 39% 43% Yes, there is such a forum No, there is not Can't say Q16B. And do you feel that Belgian government acts accordingly ? +/- 60 % des investisseurs estiment qu'il n'existe pas d'espace de discussion pour un débat ouvert et constructif sur la compétitivité ou ne connaissent pas l'existence d'un tel espace. Q16A. Do you feel that in Belgium there is an open and constructive forum for a debate on competitiveness in which the government listens to the worries of business and corporations and their proposed solutions ? Sample : 200 respondents Sample : 85 companies who feel there is such a forum New question Not established in Belgium (28%) Nationality Western Europe (10%) Nationality Northern America (29%) Established in Brussels (5%) Interviewed outside of Belgium (12%) Baromètre de l’attractivité belge 2014 - Partie 1: Perception
  • 55. Page 55 Prof. Leo Sleuwaegen
  • 56. Page 56 Recommandations principales
  • 57. Page 57 Presentation title Priorité Constatation Recommandations Coûts de la main-d’oeuvre et du travail Parmi les plus élevés d’Europe (cfr. OCDE)  Oser revoir l’indexation automatique  Combler l’écart avec les salaires minimum  Réduire la pression fiscale et les charges sociales qui pèsent sur les travailleurs  Evaluer en permanence l’écart avec nos principaux partenaires commerciaux et intervenir le cas échéant Pression fiscale sur les entreprises Parmi les plus élevées d’Europe (cfr. OCDE)  Mettre un terme aux mesures à court terme  Procéder avec détermination à une analyse du coût des pouvoirs publics et de la sécurité sociale afin de dégager des pistes d’économie  Alléger l’impôt des sociétés  Mettre l’accent sur les incitants fiscaux afin d’encourager les investissements dans les secteurs à fort coefficient de main-d’œuvre et ceux liés à la R&D  Lever l’incertitude légale et fiscale à l’égard des entreprises et garantir des régimes ‘stables’  Passer d’une fiscalité directe à une fiscalité indirecte et environnementale
  • 58. Page 58 Presentation title Priorité Constatation Recommandations Innovation Absence d’une véritable culture de l’innovation  Réduire la complexité des subsides  Améliorer et accélérer la simplification administrative  Optimiser les mesures fiscales axées sur l’innovation  Intégrer de plus en plus l’innovation dans l’enseignement Entrepreneuriat Une ‘culture de l’entrepreneuriat’ trop peu présente Perception publique négative de l’entrepreneuriat Sous-estimation de l'importance sociale de l'esprit d'entreprise  Ancrer un regard positif sur l'esprit d'entreprise dans la société, notamment grâce à l‘enseignement (visites d’entreprises, stages industriels, conférences d’entrepreneurs…)  Etablir un plan d’action pour modifier l’image négative associée à l'entrepreneuriat  Promouvoir l’interaction entre les secteurs public et privé en vue d'une meilleure compréhension  Alléger les charges administratives
  • 59. Page 59 Priorité Constatation Recommandations Mobilité  Saturation du réseau routier  L'état de nos routes laisse à désirer  Risque d’affaiblissement de notre position en tant que plaque tournante logistique  Impact négatif sur la productivité  Elaborer à moyen terme un plan réaliste pour résoudre de manière structurelle les problèmes de mobilité  Investir encore plus massivement dans les infrastructures  Apporter des solutions structurelles rapides Formation et compétences  Pénurie de talents  Manque de cohérence entre les politiques de formation et les besoins des entreprises ‘sur le terrain’  Offrir plus d’informations sur le marché du travail à l’attention des étudiants  Investir dans la formation et les compétences requises ‘sur le terrain’
  • 60. Page 60 Priorité Constatation Recommandations Coût de l’énergie  L’énergie est trop chère  Rendre les coûts énergétiques plus compétitifs Investisseurs étrangers  Besoin de consultations régulières  Plaintes reçues concernant le manque de prévisibilité du régime fiscal ainsi que d’autres régimes  Lancement d’un forum pour faciliter les consultations régulières avec des investisseurs étrangers
  • 61. Page 61 Feu orange pour l’attractivité de la Belgique selon les investisseurs étrangers Les élections et l’optimisme retrouvé des investisseurs sont le moment idéal pour changer la donne On doît élaborer un plan stratégique à moyen terme pour résoudre la compétitivité de la Belgique