Image&dialogue/lingway Reputation day

1,745 views

Published on

Image&Dialogue était présent à la première édition de Reputation Day le 20 Juin 2011.
Olivier Guérin et Bernard Normier intervenaient sur le sujet ; Agences de Communication et outils de veille et d'e-réputation : quelle méthodologie au service du client?

Published in: Technology, Business
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
1,745
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
137
Actions
Shares
0
Downloads
13
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Image&dialogue/lingway Reputation day

  1. 1. Agences de Communication et outils deveille et d’e-Réputation :quelle méthodologie au service du client ?Olivier Guérin, image & dialogue consultants Bernard Normier, Lingway
  2. 2. REPUTATION = BUSINESS« Les deux choses les plus importantesn’apparaissent pas au bilan de l’entreprise :sa réputation et ses hommes. » Henri Ford
  3. 3. REPUTATION = WEB« Votre marque nest pas ce que vous en dites,mais cest ce que Google en dit. » Chris Anderson
  4. 4. Les bénéfices d’une bonne e-réputation : - Valoriser l’image, - Développer notoriété et ventesLe risque d’e-réputation : - N° 1 auprès des dirigeant US (80%) - 5% d’impact sur la valeur en bourse - développement fulgurant des réseaux sociauxLe marché mondial de la réputation en ligne devrait grimper de 460millions de dollars en 2008 à 3,1 milliards en 2013 - BIA/Kelsey 2010.
  5. 5. 48%des professionnelsaméricains dumarketingdéclarent avoir mesuré uneinfluence des medias sociauxsur la réputationde leur marque
  6. 6. La principale difficulté de l’e réputation réside dansle volume des contenus susceptibles de remonter dela toile.•S’il s’agit de travailler la visibilité, i.e: nombre de fois qu’unemarque, une personnalité… apparait sur la toile: l’offre estpléthorique. (plates-formes de veille)•S’il s’agit d’analyser les articles, commentaires, twitts …associés à une marque, une personnalité, i.e: entrer dans ledétail des contenus pour comprendre la teneur des discoursafin d’explorer et analyser l’e-reputation: il est alors nécessairede travailler avec une plate-forme qui permet d’optimiserintelligemment les process de recherche et d’appropriationdes contenus.
  7. 7. Que recherchons nous avec un outil de veille ? Gagner du temps Recherches, indexation sémantique, qualification, requêtes et graphes automatiques, multi-langues Gagner en profondeur et pertinence Recherches multicritères, indexation sémantique Automatiser au maximum la veille Requêtes, alertes, indexation Pouvoir exploiter les données recueillies Personnaliser les études En fonction des clients Etre autonomes
  8. 8. Un véritable partenariat avec Lingway 1. Co-produire un savoir faire spécifique Acquis au fil des projets avec les clients Méthodes de travail, capitalisation de données et d’expériences 2. Dans la transparence Technique et commerciale 3. Avec des tarifs adaptés au client 4. Pour valoriser la complémentarité des métiers Du client, de l’Agence, de la Plateforme technique
  9. 9. Que recherchons nous pour nos clients ?Développer et protéger leur capital image1. Mesurer leur visibilité & notoriété (quantitatif, volumétrie)2. Comprendre leur réputation & image (qualitatif, analyse de contenu)3. Repérer les opinions émergentes (signaux faibles)4. Représenter les sphères d’influences (Autorité & audience)Avec:A- des diagnostics (étude approfondie)B – des veilles (suivi au fil de l’eau) et alertes
  10. 10. Besoin: Mesurer visibilité et notoriétéAfin d’identifier , pour une marque, un produit, une société, une personne: 1. Où en parle t-on ? 2. Comment çà évolue dans le temps ?
  11. 11. 20 Juin 2010
  12. 12. Extraction sémantique automatique20 Juin 2010
  13. 13. Le hit parade de la semaine Entre le 12 et le 19 Juin
  14. 14. DSK, Tron, Ferry du 27 mai au 3 Juin 20 Juin 2010
  15. 15. Analyse de la visibilité
  16. 16. Le mapping de proximité : d’individus, marques,sociétés…
  17. 17. Besoin: Comprendre la réputation et image
  18. 18. Quelles thématiques sont-elles associées à une marque ? Que se disait-il sur EDF peu de temps après Fukushima ? L’association entre EDF et la peur du nucléaire tend à s’estomper, au profit d’une préoccupation plus immédiate: la hausse des prix
  19. 19. Comparer les discours selon les sources TWITTER PRESSE
  20. 20. Comment çà évolue dans le temps ?
  21. 21. Avis consommateur : calcul automatique destonalités20 Juin 2010
  22. 22. Avis client : exemple dans la banque Le thème « conseiller », jugé positivement Un exemple dans la banque Le thème « conseiller », jugé négativement
  23. 23. Adapter les thèmatiques à l’étude
  24. 24. Statistiques de tonalité Sans révision: globalement juste, mais des erreurs locales. Avec révision: gains de productivité important
  25. 25. Besoin: Repérer les opinions émergentesAfin d’identifier , pour une marque, un produit, une société, une personne: 1. Des thématiques nouvelles, pas faciles à identifier 2. Des associations imprévues entre des thèmes , des personnes, des marques 3. Même si l’on en parle peu, mais que c’est potentiellement intéréssant 4. Identifier des informations sur l’auteur du message (âge, sexe… ) Pour surveiller l’évolution de ces opinions émergentes
  26. 26. Quels sont les qualificatifs de« conseiller » ?
  27. 27. Signaux faibles: Chirac le 13 juin
  28. 28. Besoin: Représenter les sphères d’influenceAfin d’identifier , pour une marque, un produit, une société, une personne: 1. Quelle est l’influence de celui qui parle ? 2. A qui d’autre parle t-il ? 3. Relaie t-il les avis positifs ou négatifs ? Surveillance et cartographie des réseaux sociaux
  29. 29. L’atout de Lingway : le dictionnaire – 150 000 concepts – 10 langues – Mise à jour et extensions régulières par une équipe de linguistesCes dictionnaires permettent d’aborder la plupart des applications très rapidement… Là où d’autres commencent par dire « il n’y a plus qu’à faire le dictionnaire» au moment dela mise en service de leur solution …
  30. 30. En synthèseUne méthodologie performante et transparente qui permet : 1. de gagner du temps dans les phases d’études 2. de travailler en temps réel 3. de préconiser des stratégies et des dispositifs de communication étayés 4. de concevoir des plans d’engagement ciblés 5. d’anticiper, préparer et mieux gérer des crises 6. d’évaluer l’évolution des conversations
  31. 31. cabinet conseil en stratégie et management du capital image PARIS MARSEILLE NICE GENÈVE PARIS MADRID

×