Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

03 - Nouveaux investissements en cours : les leçons issues de la gestion de "l'expropriation à l'amiable"

Communication faite lors du forum national sur la sécurisation du foncier irrigué au Niger, qui s'est tenu à Konni les 7 et 8 mai 2014.

Organisé par le ministère de l’Agriculture en partenariat avec GWI, l'événement était mis en œuvre par l’UICN et l’IIED, en collaboration avec le haut-commissariat à l’Aménagement de la Vallée du Niger (HCAVN) et le haut-commissariat à l’Initiative 3N.

Related Books

Free with a 30 day trial from Scribd

See all
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

03 - Nouveaux investissements en cours : les leçons issues de la gestion de "l'expropriation à l'amiable"

  1. 1. Nouveaux investissements en cours : les leçons issues de la gestion de « l’expropriation à l’amiable » Forum national sur la sécurisation du foncier irrigué au Niger Konni, 7-8 Mai 2014 1 République du Niger Présentation: Mr. MOUSSA Amadou Directeur Général du Génie Rural, Ministère de l’Agriculture
  2. 2. PLAN DE L’EXPOSÉ I. Présentation Générale II. Historique des AHA au Niger III. Contexte des réalisation des AHA IV. Nouveaux investissement des AHA V. Quelles leçons tirer de la gestion de l’expropriation à l’amiable ? VI. Rappel de la place de l’irrigation dans l’Initiative 3N Conclusion
  3. 3. I. PRESENTATION GENERALE DU PAYS 3 0 2 4 6 8 1 0 1 2 1 4 1 6 L o n g itu d e 1 2 1 4 1 6 1 8 2 0 2 2 2 4 Latitude A g a d e z B ilm a B ir n i N 'K o n n i D iffa D o s s o G a y a G o u ré M a g a r ia M a in é S o r o a M a r a d i N 'G u ig m i N ia m e y T a h o u a T illa b é ry Z in d e r A y o r o u B a g a ro u a B o u z a D a k o r o D o u tc h i G o u d o u m a ria Ifé r o u a n e L o g a M a d a o u a M a ra k a T a n o u t T a p o a T c h in ta b a ra d e n T e s k e r T e s s a o u a T é ra C h ik a l K e ita T a b e lo t -5 0 0 1 5 0 3 0 0 6 0 0 Z o n e S a h é lo S o u d a n ie n n e Z o n e S a h é lie n n e Z o n e S a h é lo S a h a r ie n n e Z o n e S a h a r ie n n e Le Niger est un pays enLe Niger est un pays en plein cœur du sahel avec:plein cœur du sahel avec: -superficie de 1 267 000superficie de 1 267 000 km², 2/3 désertiqueskm², 2/3 désertiques -4 zones agro-4 zones agro- - climatiquesclimatiques -- Une population de l’ordre- Une population de l’ordre de 17 millions d’habitantsde 17 millions d’habitants - Une économie dominée- Une économie dominée par le secteur rural quipar le secteur rural qui contribue pour plus de 43contribue pour plus de 43 % au PIB, et fournit 44%% au PIB, et fournit 44% des recettes d’exportation.des recettes d’exportation. L’agriculture et l’élevageL’agriculture et l’élevage constituent les principauxconstituent les principaux leviers du développementleviers du développement du pays occupant 80% de ladu pays occupant 80% de la populationpopulation
  4. 4. II. Historique des AHA • Conscient du fait que seul 23% du territoire, constituent la zone agricole, les gouvernements qui se sont succédés ont fait de l’irrigation leur cheval de bataille. Ainsi, dès 1964 (juste après l’indépendance du pays), le Niger entama la construction de grands aménagements hydro agricoles. Depuis lors, les superficies collectives irriguées n’ont cessé d’augmenter • 4
  5. 5. EVOLUTION DU NOMBRE DES PERIMETRES DE 1964 A 2014 5
  6. 6. EVOLUTION DES SUPERFICIES (ha) 6
  7. 7. III. Contexte des réalisation des AHA • Plusieurs textes au début des indépendances - la loi n° 60-28 fixant les modalités de mise en valeur et de gestion des aménagements agricoles, - la loi 61-30 du 19/07/1961 fixant la procédure de confirmation et d’expropriation des droits fonciers en République du Niger et - la loi 61-37 du 24/11/1961, qui réglemente l’expropriation pour cause d’utilité publique et l’occupation temporaire. • 7
  8. 8. Contexte des réalisation des AHA (suite) Différents textes marquent la forte présence de l’Etat sur les AHA à travers i) procédure d’appropriation des terres et ii) le statut juridique des terres qui en résulte. Les AHA réalisés par la puissance publique restent la propriété de l’Etat et seront classés dans le domaine public de l’Etat tant que leur gestion sera confiée à un établissement public de l’Etat ou à défaut à un service administratif. Il en découle que les AHA sont incessibles, imprescriptibles et inaliénables. 8
  9. 9. Contexte des réalisation des AHA (suite) • Selon l’article 3 de l’ordonnance 2010-09 du 1er /4/2010, portant code de l’eau , font partie du domaine public naturel: les cours d’eau permanent, flottables ou non, navigable ou on, les lacs, étangs et sources ayant un caractère permanent ou saisonnier dans la limite des plus hautes eaux avant débordement ainsi qu’une banque de 25 m au-delà de cette limite 9
  10. 10. Contexte des réalisation des AHA • Pour l’exercice de ses pouvoirs, l’Etat a créé en 1978 un établissement public à caractère industriel et commercial à qui l’Etat a confié la responsabilité de la réalisation, de la mise en valeur, de l’entretien et de l’exploitation des équipements et infrastructures des aménagements hydro - agricoles. 10
  11. 11. IV. Nouveaux investissements réalisés ou en cours Au Niger, les investissements dans le secteur de l’irrigation ont été très faibles durant les 20 dernières années. Actuellement, on note une reprise des investissements dans ce sous secteur malgré des contraintes liées à la faiblesse de financement et le problème foncier. Ainsi, depuis 2001, plusieurs AHA et ouvrages de mobilisation des eaux (barrages, seuils) ont été réalisés avec ce qu’on peut appeler 11
  12. 12. Nouveaux investissements réalisés ou en cours - AHA de 220 ha Kéhéhé, Tahoua, - AHA de 400 ha extension AHA de Djirataoua, Maradi - AHA de 50 ha à Douro, Diffa - AHA de 100 ha à Kirtachi (en cours) - AHA de 83 ha à Kassama, Zinder - AHA de 50 ha à Gamgara, Diffa (en cours) - Construction du barrage de Téguéléguel (en cours) et du barrage de Guidan Magagi, Tahoua……… etc 12
  13. 13. Nouveaux investissements réalisés ou en cours • Les AHA de Kandadji (800 ha réalisés et 1200 ha en cours; 8 000 ha en étude) • Les autres investissements avec les partenaires à travers les projets d’irrigation s : • aménagement de 500 ha, PIPASA, BOAD, • aménagement 3 sites de l’ordre de 120 ha , NIG 18, • Projet réhabilitation de 2530 ha , KFW, • Projet PI Ruwanmu 13
  14. 14. Zones potentiellement irrigables au Niger
  15. 15. V. Quelles leçons tirer de la gestion de l’expropriation à l’amiable ? Avec les difficultés de mise en application des textes, les investissements sont faits sur la base d’une entente avec les propriétaires fonciers. C’est ainsi que depuis le démarrage du programme vulgarisation des cultures irriguées en 2007, toutes les réalisations sont faites sous cette forme qui permet d’éviter un dédommagement conforme à la réglementation en vigueur. 15
  16. 16. Quelques exemples d’expropriation à l’amiable 1. Périmètre de Kéhéhé: distribution des terres aménagées aux propriétaires puis le reste est distribué aux autres riverains; 2. Djirataoua (extension) jusqu’ à 1/3 superficies initiales attribuée au propriétaire terrien. 3. Kassama: problème de partage des terres entre 2 communes n et une campagne perdue 4. Agharous, Agadez 16
  17. 17. V. RAPPEL : Place de l’irrigation dans l’I3N PIP1 « ACCROISSEMENT DES PRODUCTIONS SOUS IRRIGATION » 17 Objectif: Accroître la contribution au PIB des culturesObjectif: Accroître la contribution au PIB des cultures irriguées de 20 % (2011) à 30% à l’horizon 2015, enirriguées de 20 % (2011) à 30% à l’horizon 2015, en portant les superficies sous irrigation de 85 000 ha enportant les superficies sous irrigation de 85 000 ha en 2011 à 125 000 ha en 2015.2011 à 125 000 ha en 2015. RESULTATS ATTENDUS (coût global: 350 miliards)RESULTATS ATTENDUS (coût global: 350 miliards) 1.1. 10 000 ha10 000 ha d’AHA sont réhabilités et mis en valeur pourd’AHA sont réhabilités et mis en valeur pour 6060 Milliards (2948 ha réalisés)Milliards (2948 ha réalisés) 2.2. 10 000 ha10 000 ha de nouvelles terres sont aménagées et mis ende nouvelles terres sont aménagées et mis en valeur pourvaleur pour 90 Milliards (2648 ha réalisés)90 Milliards (2648 ha réalisés) 3.3. La petite irrigation est développée grâce à l’aménagementLa petite irrigation est développée grâce à l’aménagement et la mise en valeur deet la mise en valeur de 20 000 ha20 000 ha de nouveaux sites,de nouveaux sites, 5050 000 ha000 ha de décrue, et la construction ou la réhabilitation dede décrue, et la construction ou la réhabilitation de 700 ouvrages700 ouvrages de mobilisation des eaux (barrages, seuils,de mobilisation des eaux (barrages, seuils, aménagement des mares) pouraménagement des mares) pour 200 Milliards200 Milliards
  18. 18. Conclusion • Le Niger a élaboré des textes clairs mais dont l’application souffre de mise en œuvre. • Le développement de l’irrigation ne peut réussir si en amont la question foncière n’est pas réglée. 18
  19. 19. 19 Je vous remercie de votre aimable attention

    Be the first to comment

    Login to see the comments

Communication faite lors du forum national sur la sécurisation du foncier irrigué au Niger, qui s'est tenu à Konni les 7 et 8 mai 2014. Organisé par le ministère de l’Agriculture en partenariat avec GWI, l'événement était mis en œuvre par l’UICN et l’IIED, en collaboration avec le haut-commissariat à l’Aménagement de la Vallée du Niger (HCAVN) et le haut-commissariat à l’Initiative 3N.

Views

Total views

97

On Slideshare

0

From embeds

0

Number of embeds

0

Actions

Downloads

3

Shares

0

Comments

0

Likes

0

×