Trait d’union
n°16 • Décembre 2013

Bulletin du mouvement familial en Isère

Edito
Bernard Tranchand
Président de l'Udaf

...
A savoir
Délégués CCAS
6e

échos

du FORUM RÉGIONAL

Représenter les familles iséroises

Echos du Forum
2013

2 0 13 A l p...
en mouvement
Le réseau familial en mouvement
Le réseau familial
Le réseau familial en mouvement
APF - Association des para...
Rencontre avec Delphine Grand
> Directrice de l'ADIIJ - Association départementale pour l'Information et l'Initiative
Jeun...
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

Trait union-16 opt

302
-1

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
302
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
2
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Trait union-16 opt

  1. 1. Trait d’union n°16 • Décembre 2013 Bulletin du mouvement familial en Isère Edito Bernard Tranchand Président de l'Udaf 2013 se termine. Une année chargée pour les responsables des associations familiales qui bataillent pour assurer la pérennité des actions et services en direction des familles et défendre leurs intérêts. Equilibre des comptes et recherche d’économies se répercutent jusqu'à nos associations. Mais attention à ne pas minimiser l'impact sur le quotidien, les familles ne peuvent pas tout endosser ! Ce sont elles les premiers amortisseurs de la crise : chômage ou accident de la vie, les familles restent le noyau où se développent naturellement les premières solidarités, l’écoute, la recherche de solutions… Ce sont elles qui, à travers les associations familiales, font vivre des initiatives pour tous : accueil de la petite enfance, accompagnement des personnes âgées, construction des projets professionnels des adolescents, accès aux droits, aux loisirs, à l’information… Les familles participent activement au redressement de notre pays, alors cessons d’augmenter les taxes qui pèsent sur elles et de diminuer leurs droits sociaux ! 2014 sera l'année des Municipales et du renouvellement des conseils d’administration des Centres (inter) communaux d’action sociale (CCAS/CIAS). L’Udaf doit proposer à chaque maire un représentant familial pour y siéger. Vous pouvez être ce délégué familial pour porter les besoins sociaux des familles de votre territoire au sein du CCAS/CIAS. C’est pour vous, militants familiaux, une occasion unique de porter au plan local les questionnements du mouvement familial et d’appréhender les contours et enjeux d’une politique qui vise à accompagner les familles au quotidien. Pour vous aider à apprivoiser la dimension de cette responsabilité, des rencontres et formations sont organisées dans tout le département. N'hésitez pas à nous interpeller. A toutes les familles, je souhaite de très bonnes fêtes de fin d'année et une excellente année 2014 avec la santé, la sérénité et beaucoup de bonheur ! www.udaf38.fr Retrouvez les actualités locales et nationales, le répertoire des associations familiales, les services aux familles... Politique familiale Projet de réforme du congé parental OUI à l’incitation au partage NON à l’amputation de 6 mois Le projet de loi pour l’égalité Femmes-Hommes comporte une réforme du congé parental et du Complément de Libre Choix d’Activité, le CLCA. Si le congé n’est pas partagé entre les 2 parents, son indemnisation sera réduite de 6 mois. A partir du 2e enfant, le congé parental assorti du versement du complément de libre choix d’activité (CLCA), facilite la conciliation famille/travail en permettant aux parents de travailler à temps partiel ou de suspendre leur activité professionnelle jusqu’aux 3 ans de l’enfant. Rendre le partage du congé parental obligatoire, 30 mois pour l’un + 6 mois pour l’autre, c’est prendre le risque qu’il ne puisse être pris en totalité. Tout simplement, parce que ce n’est pas le choix de certaines familles, ou parce que les situations ne le permettent pas (emplois non salariés…) ou le rendent peu attractif (inégalités salariales hommes femmes, nécessité de négocier avec plusieurs employeurs, etc.) Témoignage* : «J’avais négocié mes aménagements d’horaires et puis les managers ont changé et ça a posé un problème aux nouveaux.» Si les 2 parents ne peuvent partager le congé, les familles devront trouver une solution de garde entre les 2,5 ans de l’enfant et l’entrée à l’école. Sans solution adaptée permettant de reprendre le travail, certains parents peuvent être contraints de stopper leur activité professionnelle. Cette difficulté est déjà présente en fonction de la date anniversaire des 3 ans de l’enfant qui ne permet pas toujours la scolarisation. Témoignage* : «Mes enfants sont du 1er janvier, donc ils devraient aller à l’école à leurs trois ans et dix mois. On va essayer de les scolariser avant mais ce n’est pas évident. S’ils ne sont pas scolarisés à la rentrée, je ne serai plus en congé parental, et ici il n’y a pas d’assistante maternelle.» La réduction du congé parental augmenterait le besoin de places d'accueil petite enfance. Même si l’Isère est bien dotée en matière de places d’accueil par rapport à la moyenne nationale, il en manque déjà selon les territoires et les situations des familles (parents à horaires atypiques, parents solos, parents de multiples ou d’enfants porteurs de handicap…). Témoignage *: «En crèche, les places sont fortement limitées alors quand on arrive avec 2 enfants…» Inciter au partage du congé parental et promouvoir le congé de paternité : oui. Prendre le risque de diminuer le congé parental et ainsi d’accroître la tension sur les modes d’accueil et au sein des familles : non. Cette réforme doit respecter davantage les aspirations des parents. * Enquête 2013 de l’Observatoire de la vie familiale en Isère : retrouvez les témoignages des 685 familles iséroises de jumeaux et triplés de moins de 6 mois sur www.udaf38.fr En savoir plus sur www.unaf.fr: > Compte-rendu "L’UNAF auditionnée sur le projet de loi pour l’égalité entre les femmes et les hommes" > Etude "Partage obligatoire du congé parental : point de vue des pères et des mères"
  2. 2. A savoir Délégués CCAS 6e échos du FORUM RÉGIONAL Représenter les familles iséroises Echos du Forum 2013 2 0 13 A l p e s - L y o n bre o c to l R h ô n e di 5 a ion me S a e i l rég ns Co Activer les dynamiques locales avec les familles Militants familiaux • Administrateurs CCAS Elus locaux • Représentants des institutions des partenaires locaux En janvier 2014 seront diffusés les Echos du Forum "Activer les dynamiques locales avec les familles" organisé en octobre 2013 par l'Association des Udaf Rhône-Alpes. Revue Chaque trimestre, retrouvez en tant que délégué CCAS la revue éditée par l'Unaf avec l'actualité de votre représentation. A lire Congé parental d'éducation Le point de vue des pères (et des mères) : l'Unaf donne la parole aux parents grâce à cette enquête menée par l'Institut IPSOS Familles et Ecole Paroles d'experts et d'acteurs de terrain pour un partenariat renforcé entre les familles et l'Ecole, dans l'intérêt des enfants Parents de multiples L'Observatoire de la vie familiale de l'Isère animé par l'Udaf a mené l'enquête "Etre parent de jumeaux ou triplés". A découvrir : l’organisation du quotidien, les choix professionnels, les modes de garde, la vie sociale des familles de « multiples »... Publications à télécharger sur www.udaf38.fr ou à commander auprès de l'Udaf A venir Désignation des délégués familiaux dans les CCAS Mars 2014 : soyons présents ! Le CCAS est la structure de proximité offrant l’accès à l’aide sociale légale (aides attribuées par le Département autour du logement, de l'autonomie...) et l'aide sociale facultative, variable selon les communes, pour les anciens, les personnes handicapées, les plus jeunes, les familles, les associations... Le conseil d'administration de chaque CCAS sera renouvelé suite aux élections municipales de mars 2014, avec la présence attendue d'un délégué familial dans chaque CCAS. Mobilisons-nous dès aujourd'hui ! Le conseil d'administration du CCAS (Centre communal d'action sociale), ou du CIAS (intercommunal), anime une action générale de prévention et de développement social dans la ou les communes. Il instruit également les dossiers de demande d'aide sociale des résidents du territoire. Quel est le rôle du délégué familial ? Il est attentif au bon fonctionnement du CCAS/CIAS en apportant aux débats du conseil d’administration la sensibilité familiale. Il représente l’ensemble des familles de la ou des communes, dans leur réalité de vie et leur diversité familiale (familles nombreuses, recomposées, parents solos, foyers sans enfant…). Il aborde l’action politique sous l’angle familial pour enrichir l’expertise, les analyses techniques et la recherche de l’équilibre économique. Comme le décrit Janig Mouro, déléguée familiale au CCAS de Biviers : « le représentant a un rôle d’alerte, de veille, et doit être force de proposition. On ne doit pas attendre en tant que délégué familial, que les élus fassent les propositions, pour intervenir et discuter ces propositions. C’est le sens d’un engagement démocratique : se saisir des problématiques et proposer des solutions. Il a aussi comme rôle de créer du lien entre les habitants, les associations et la commune ». Dépliant à diffuser auprès des adhérents de chaque association familiale. Disponible à l'Udaf L'Udaf anime ce réseau des délégués familiaux en leur proposant un soutien technique, des formations, des rencontres entre délégués, des ressources documentaires... Chaque association familiale a d'ores et déjà reçu l'appel à candidature grâce auquel elle peut proposer un ou plusieurs candidats parmi tous ses adhérents, pourvu qu'ils soient domiciliés ou exercent une activité professionnelle ou bénévole sur la commune. Le mandat de 5 ans de délégué familial implique une participation à environ 4 réunions annuelles, variables selon les communes. Les associations ont jusqu'au 13 mars pour proposer leurs candidats à l'Udaf, qui se tient disponible pour répondre à toutes vos questions. Rendez-vous : > Les deux prochaines "Journées des délégués familiaux CCAS" se tiendront les 11 avril à Bourgoin-Jallieu et 12 avril à Eyzin-Pinet > Formation "Comprendre les documents comptables" le 25 janvier Pour en savoir plus : www.udaf38.fr Jumeaux et plus : 04.76.35.21.12 www.jumeauxetplus38.fr secretaire@jumeauxetplus38.fr Couples et familles : 04.76.46.88.58 couples.familles.isere@wanadoo.fr www.couples-et-familles.com Café Papote : samedi 11 janvier, 1er février et 1er mars à St-Jean de Moirans Formation au conseil conjugal et familial : de janvier 2014 à décembre 2016 Jonathan pierres vivantes : 04.76.65.71.44 asso-jpv.isere@laposte.net www.anjpv.asso.fr Après-midi convivial pour familles et amis endeuillés d'un enfant : samedi 18 janvier à Grenoble Udaf de l'Isère : 04.76.50.93.92 contact@udaf38.fr • www.udaf38.fr Formation "Comprendre les documents comptables" : samedi 25 janvier
  3. 3. en mouvement Le réseau familial en mouvement Le réseau familial Le réseau familial en mouvement APF - Association des paralysés de France Jumeaux et Plus Papoter... un peu, beaucoup, passionnément ! Papoter entre parents, rien de plus normal. Oui mais parents de multiples : ça mérite bien de se poser autour d'un café ! L'association Jumeaux et Plus propose depuis 2012 des "cafés papotes", pour échanger tout simplement entre parents ou futurs parents de jumeaux, triplés et plus... Rompre l'isolement lors de la grossesse, s'alléger d'un inventaire de questions sur le quotidien, s'informer sur la santé, la prématurité, l'allaitement, le congé parental, présenter la frimousse des nouveau-nés ou raconter la dernière expédition chez le pédiatre... chaque parent a une bonne raison de venir une fois par mois au "café papote". "Les liens se créent très vite entre les parents. Certains reviennent régulièrement, même de loin, et il y a toujours des nouveaux. On aborde tous les sujets qu'amènent les parents et chaque café papote est différent. En tant que bénévoles de l'association et parents de multiples, nous sommes là pour temporiser, mais la parole est toujours très libre. Nos différentes expériences sont là pour rassurer les futurs parents, même face à des situations parfois douloureuses, nous gardons un discours positif sans éviter les sujets difficiles. Et chacun est preneur des bonnes idées ! C'est toujours un super moment...", explique Florence Gautier, bénévole. Seul espace dédié spécifiquement aux parents de multiples sur l'Isère, les café papote "victimes de leur succès", accueillent chaque 1er samedi matin du mois à St-Jean-de-Moirans une douzaine de familles accompagnées de leurs enfants. Peut-être ces rencontres informelles feront-elles bientôt des petits dans d'autres villes... L'accessibilité, c'est l'affaire de tous ! Aider les personnes en situation de handicap et leur famille, c'est aussi aider toutes les personnes qui sont empêchées ou limitées à un moment donné, dans leur accès à la vie sociale, professionnelle ou culturelle. C'est ce que défend l'Association des paralysés de France, par cette campagne nationale d'appel aux dons : "Aider Karine, c'est aussi aider Antoine et Bastien". Pour les personnes en situation de handicap, mais aussi les parents avec poussette, personnes âgées, blessées temporaires, femmes enceintes... l'APF s'engage pour une société ouverte à tous, quelles que soient les particularités de chacun. Pour faire un don ou devenir bénévole, contacter l'APF. APF 38 : 04.76.43.13.28 • apfdd38@free.fr • www.apf.asso.fr CSF - Confédération syndicale des familles Accompagner les parents d'élèves délégués "Les parents ont toute leur place à l'école, notamment au travers des parents-délégués. Cependant, il n'est pas si évident, surtout pour ceux d'un milieu populaire, d'oser investir ce rôle. "Je ne sais pas si je saurai", "a-t-on vraiment notre mot à dire ?", "comment représenter les autres parents ?"... les parents se posent beaucoup de questions et c'est pour les encourager à prendre une réelle place dans l'école de leurs enfants que la CSF organise gratuitement pour eux des rencontresformations tous les deux mois, à Grenoble et en projet sur Bourgoin-Jallieu", explique Marie-France Gorius de la CSF. Lors de ces rencontres, les parents sont acteurs. Quand certains posent des questions, d'autres y répon- dent, en se basant sur leur propre expérience. Les deux bénévoles qui portent actuellement ce projet depuis 10 ans - qui ont d'ailleurs usé les bancs d'école en tant que parent-délégués pendant des années de la primaire au lycée - sont là pour rappeler les devoirs mais surtout les droits de ces parents, et donner des outils pour assurer au mieux cette mission. Chaque rencontre s'adapte aux besoins exprimés (préparer un conseil d'école, créer le lien avec les parents, recueillir leur avis...) et se tient en soirée avec un accueil assuré des enfants sur inscription. Parent d'élève délégué, pour un coup de pouce, que vous soyez ou non adhérent à une fédération, contactez la CSF. CSF : 04.76.44.57.71 • csf.isere@wanadoo.fr • www.csfriquet.org/ Jumeaux et plus : 04.76.35.21.12 secretaire@jumeauxetplus38.fr • www.jumeauxetplus38.fr Cler Isère : 04.76.46.31.34 astrid.poncet@conseilconjugal.net • www.cler.net Atelier Mère/Fille et Père/Fils : dimanche 2 février à Crolles Association familiale de St-Egrève : 04.76.75.27.57 associationfamilialestegreve@orange.fr www.af-st-egreve.org Bourse aux vêtements : samedi 28 mars à St-Egrève Journées des délégués familiaux dans les CCAS Vendredi 11 avril à Bourgoin-Jallieu Samedi 12 avril à Eyzin-Pinet v Z Formation et échanges d'expériences Participer activement au sein d'un CCAS, connaître ses champs d'intervention, appréhender le budget...
  4. 4. Rencontre avec Delphine Grand > Directrice de l'ADIIJ - Association départementale pour l'Information et l'Initiative Jeunesse Zoom sur l'information Jeunesse et son réseau Repères L' Information Jeunesse en Isère : 21 lieux d’accueil ADIIJ Grenoble Point information jeunesse (PIJ) Saint-Égrève • Sassenage • Seyssinet-Pariset • Fontaine • Le Pont-de-Claix • Eybens • Saint-Martin-d'Hères • Varces • Allevard • Morestel • Pont De Beauvoisin • Villard-de-Lans • Moirans • Saint-Marcellin • Beaurepaire • Pont-de-Chéruy Bureau information jeunesse (BIJ) Échirolles • Villefontaine • Bourgoin-Jallieu • Vienne «L’accès à l’information doit être garanti comme un véritable droit pour tous les jeunes, sans aucune discrimination.» Charte de l’Information Jeunesse, 20 mars 2001 Cette mission de service public est définie et garantie par l’Etat, qui attribue un label pour trois ans à des structures municipales ou associatives, qui constituent le réseau Information Jeunesse. Comment s’organise le réseau Information Jeunesse ? Il y a une structure régionale, le CRIJ Rhône-Alpes à Lyon, une structure départementale à Grenoble (ADIIJ), et 21 Points ou Bureaux Information Jeunesse (PIJ ou BIJ) sur le département de l’Isère. Quelles qu’elles soient, ces structures doivent se conformer aux dispositions de la Charte de l'Information Jeunesse et signer la convention type qui prévoit notamment l’adhésion à une démarche de qualité. En retour, elles obtiennent le label «Information Jeunesse» délivré par le ministère chargé de la Jeunesse et des Sports. Elles peuvent alors bénéficier des ressources centralisées. Quelles sont les missions de l’ADIIJ ? Comme n’importe quel PIJ, l’ADIIJ de l’Isère accueille de façon gratuite et anonyme tous les jeunes, et les moins jeunes, sans rendezvous. De l’auto-documentation à l’entretien individuel, les informateurs Jeunesse guident le public sur les études, le logement, l'emploi, la formation, les stages, la santé, les projets, les loisirs... en France ou à l'étranger. Elle anime également le réseau Information Jeunesse sur le département et aide au développement de ce réseau, lorsque d’autres structures souhaitent être labellisées. En cela, l'ADIIJ propose un temps d’écoute, d’échange, d’information et de formation grâce à des réunions bimestrielles. Chaque structure a son propre projet, ses partenaires et sa façon de travailler. Faire partie de ce réseau, c’est permettre des échanges de pratiques et aussi travailler ensemble sur des thématiques, comme sur les discriminations dernièrement. Au-delà de son réseau, l’ADIIJ de l’Isère est un lieu de diffusion de l’information, comme celle des associations (plaquettes, appels à projet...). Elle peut également former les professionnels de l’Information Jeunesse d'autres structures et faire appel à elles selon les projets. • 16 bd Agutte Sembat 38000 Grenoble • Tél : 04.76.86.56.00 • contact@adiij.fr • www.adiij.fr • www.facebook.com/adiij • Actualité Médaille de la Famille Une maman iséroise reçue à l'Elysée Gisèle Robert-Quatre et sa fille entourées du Président de la République et du vice-président de l'Udaf de l'Isère Bulletin du mouvement familial en Isère Trimestriel diffusé à 1 950 exemplaires Réalisation : Udaf de l’Isère Impression avec encres végétales Imprimeur : Alias (Poisat) Reconnaissance de la Nation, la Médaille de la Famille honore les parents qui ont élevé de nombreux enfants. L'Udaf de l'Isère a instruit 13 dossiers de demande de médaille en 2013. Une maman iséroise a reçu la médaille d'or de la Famille des mains du Président de la République. Médaille d'or de la Famille Trait d’union Comité de rédaction : Bernard Tranchand (Directeur de Publication), Violaine Le Cabec, Marie Catrice, Florence Etienne Gisèle Robert-Quatre a reçu ce cadeau tout en symboles pour ses 80 ans, accompagnée de l'une de ses filles. Maman de 9 enfants et toujours très active, Gisèle ne compte pas ses heures au service des autres. Présidente du club du 3e âge de Colombe, vice-présidente de l'ADMR locale, membre du CCAS de Colombe... l'Udaf a souhaité lui rendre hommage par cette invitation à l'Elysée le 30 novembre dernier. "C'était une cérémonie familiale, le président était très abordable. A l'Elysée et lors de la visite de Paris en bus, nous avons passé une belle journée avec ma fille et les personnes de l'Udaf. Une occasion aussi de recroiser le président de l'Udaf, M. Tranchand, que j'avais rencontré lorsque mes 4 fils ont étudié dans des Maisons familiales rurales !" déclare Mme Robert- Udaf de l’Isère : 2 rue de Belgrade, 38000 Grenoble N° ISSN : 1764-089X Dépôt légal : 2009 Quatre, qui confie "Elever nos 9 enfants, n'a pas été facile tous les jours, j'ai couru pendant des années, même si leur père se rendait disponible dès qu'il le pouvait. On a fait comme on a pu ! L'un de mes fils a eu des problèmes de santé, on a fait en sorte qu'il ait les mêmes chances que les autres, et tous mes enfants ont eu un travail... c'est ce qui comptait." Toutes nos félicitations à Mme Robert-Quatre. L'ensemble des récipiendaires reçus à l'Elysée le 30 novembre 2013 Tél. : 04.76.50.93.92 Fax. : 04.76.85.43.94 contact@udaf38.fr www.udaf38.fr Contact / Infos : Marie Catrice au 04.76.85.13.23 mcatrice@udaf38.fr infofamille38.fr 04.76.85.13.24 infofamille38@udaf38.fr

×