Candide  chapitre 22 : L' épisode Parisien
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Candide chapitre 22 : L' épisode Parisien

on

  • 8,756 views

Lecture analytique d'un extrait du chapitre 22 de CANDIDE dans lequel Voltaire dénonce la rouerie de certains libertins, mais aussi la corruption généralisée.

Lecture analytique d'un extrait du chapitre 22 de CANDIDE dans lequel Voltaire dénonce la rouerie de certains libertins, mais aussi la corruption généralisée.

Statistics

Views

Total Views
8,756
Views on SlideShare
8,743
Embed Views
13

Actions

Likes
1
Downloads
40
Comments
0

1 Embed 13

http://www.slideshare.net 13

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Apple Keynote

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />
  • <br />

Candide  chapitre 22 : L' épisode Parisien Candide chapitre 22 : L' épisode Parisien Presentation Transcript

  • CANDIDE Voltaire - 1759 Texte 5 : Extrait du chapitre 22 L’épisode parisien Un salon vu par le peintre suédois Nicolas Lavreince (travaille à Paris de 1762 à 1769) Source iconographique : http://wodka.over-blog.com/article-2064133.html
  • Source iconographique : http://wodka.over-blog.com/article-2064133.html
  • Source iconographique : http://wodka.over-blog.com/article-2064133.html
  • Source iconographique : http://wodka.over-blog.com/article-2064133.html
  • Introduction : Le XVIIIème siècle voit se développer une nouvelle forme de réunion mondaine née du besoin de divertissement des nobles ayant quitté la cour de Versailles : le salon ; très souvent tenu par des femmes, le salon réunit des personnalités dont la fréquentation est source de divertissement, mais aussi d’information. C’est aussi l’espace dans lequel évoluent les libertins. Voltaire, habitué des salons, s’en inspire pour la rédaction du long chapitre XXII de Candide ; il y révèle certains des sujets fréquemment abordés à son époque, notamment la critique de la littérature et un débat philosophique sur la responsabilité de l’homme dans la conduite de son existence. Nous allons analyser l’extrait où Candide est victime d’une rouerie, alors qu’il est revenu enrichi du pays d’El Dorado et qu’il découvre Paris avec Martin, philosophe manichéen.
  • Problématique : Quel regard Voltaire porte-t-il sur la rouerie parisienne ? Annonce du plan : I. la rouerie libertine II. La rouerie de l'abbé III. Dénonciation de la corruption
  • I - La rouerie libertine 1. Une stratégie efficace
  • I - La rouerie libertine 1. Une stratégie efficace
  • I - La rouerie libertine 1. Une stratégie efficace La rouerie libertine est ici incarnée par le personnage de la marquise elle est rodée à ce genre d'aventure : évocation de [s]es amants de Paris totalement passif (cf COD) Cela n'éveille pourtant aucun soupçon et désarmé dès la 2ème réplique : chez Candide : «Hélas!»... «De tout mon coeur» Voltaire fait apparaître les étapes successives du stratagème de la marquise : ☑ isolement de la proie dans son cabinet ☺ mise en confiance on parle de Cunégonde idée que Candide pourrait ne plus aimer ☛ provocation Cunégonde : «Vous aimez donc toujours éperdument ...?» séduction tendre souris mise à l’épreuve «je veux...» (2X) passage du mouchoir à la jarretière, sous forme de jeu galant objet à forte connotation sexuelle ✌ récompense (ellipse narrative)
  • I - La rouerie libertine 1. Une stratégie efficace La rouerie libertine est ici incarnée par le personnage de la marquise elle est rodée à ce genre d'aventure : évocation de [s]es amants de Paris totalement passif (cf COD) Cela n'éveille pourtant aucun soupçon et désarmé dès la 2ème réplique : chez Candide : «Hélas!»... «De tout mon coeur» Voltaire fait apparaître les étapes successives du stratagème de la marquise : ☑ isolement de la proie dans son cabinet ☺ mise en confiance on parle de Cunégonde idée que Candide pourrait ne plus aimer ☛ provocation Cunégonde : «Vous aimez donc toujours éperdument ...?» séduction tendre souris mise à l’épreuve «je veux...» (2X) passage du mouchoir à la jarretière, sous forme de jeu galant objet à forte connotation sexuelle ✌ récompense (ellipse narrative)
  • I - La rouerie libertine 1. Une stratégie efficace La rouerie libertine est ici incarnée par le personnage de la marquise elle est rodée à ce genre d'aventure : évocation de [s]es amants de Paris totalement passif (cf COD) Cela n'éveille pourtant aucun soupçon et désarmé dès la 2ème réplique : chez Candide : «Hélas!»... «De tout mon coeur» Voltaire fait apparaître les étapes successives du stratagème de la marquise : ☑ isolement de la proie dans son cabinet ☺ mise en confiance on parle de Cunégonde idée que Candide pourrait ne plus aimer ☛ provocation Cunégonde : «Vous aimez donc toujours éperdument ...?» séduction tendre souris mise à l’épreuve «je veux...» (2X) passage du mouchoir à la jarretière, sous forme de jeu galant objet à forte connotation sexuelle ✌ récompense (ellipse narrative)
  • I - La rouerie libertine 1. Une stratégie efficace La rouerie libertine est ici incarnée par le personnage de la marquise elle est rodée à ce genre d'aventure : évocation de [s]es amants de Paris totalement passif (cf COD) Cela n'éveille pourtant aucun soupçon et désarmé dès la 2ème réplique : chez Candide : «Hélas!»... «De tout mon coeur» Voltaire fait apparaître les étapes successives du stratagème de la marquise : ☑ isolement de la proie dans son cabinet ☺ mise en confiance on parle de Cunégonde idée que Candide pourrait ne plus aimer ☛ provocation Cunégonde : «Vous aimez donc toujours éperdument ...?» séduction tendre souris mise à l’épreuve «je veux...» (2X) passage du mouchoir à la jarretière, sous forme de jeu galant objet à forte connotation sexuelle ✌ récompense (ellipse narrative)
  • I - La rouerie libertine 1. Une stratégie efficace La rouerie libertine est ici incarnée par le personnage de la marquise elle est rodée à ce genre d'aventure : évocation de [s]es amants de Paris totalement passif (cf COD) Cela n'éveille pourtant aucun soupçon et désarmé dès la 2ème réplique : chez Candide : «Hélas!»... «De tout mon coeur» Voltaire fait apparaître les étapes successives du stratagème de la marquise : ☑ isolement de la proie dans son cabinet ☺ mise en confiance on parle de Cunégonde idée que Candide pourrait ne plus aimer ☛ provocation Cunégonde : «Vous aimez donc toujours éperdument ...?» séduction tendre souris mise à l’épreuve «je veux...» (2X) passage du mouchoir à la jarretière, sous forme de jeu galant objet à forte connotation sexuelle ✌ récompense (ellipse narrative)
  • I - La rouerie libertine 1. Une stratégie efficace La rouerie libertine est ici incarnée par le personnage de la marquise elle est rodée à ce genre d'aventure : évocation de [s]es amants de Paris totalement passif (cf COD) Cela n'éveille pourtant aucun soupçon et désarmé dès la 2ème réplique : chez Candide : «Hélas!»... «De tout mon coeur» Voltaire fait apparaître les étapes successives du stratagème de la marquise : ☑ isolement de la proie dans son cabinet ☺ mise en confiance on parle de Cunégonde idée que Candide pourrait ne plus aimer ☛ provocation Cunégonde : «Vous aimez donc toujours éperdument ...?» séduction tendre souris mise à l’épreuve «je veux...» (2X) passage du mouchoir à la jarretière, sous forme de jeu galant objet à forte connotation sexuelle ✌ récompense (ellipse narrative)
  • I - La rouerie libertine 1. Une stratégie efficace La rouerie libertine est ici incarnée par le personnage de la marquise elle est rodée à ce genre d'aventure : évocation de [s]es amants de Paris totalement passif (cf COD) Cela n'éveille pourtant aucun soupçon et désarmé dès la 2ème réplique : chez Candide : «Hélas!»... «De tout mon coeur» Voltaire fait apparaître les étapes successives du stratagème de la marquise : ☑ isolement de la proie dans son cabinet ☺ mise en confiance on parle de Cunégonde idée que Candide pourrait ne plus aimer ☛ provocation Cunégonde : «Vous aimez donc toujours éperdument ...?» séduction tendre souris mise à l’épreuve «je veux...» (2X) passage du mouchoir à la jarretière, sous forme de jeu galant objet à forte connotation sexuelle ✌ récompense (ellipse narrative)
  • I - La rouerie libertine 1. Une stratégie efficace La rouerie libertine est ici incarnée par le personnage de la marquise elle est rodée à ce genre d'aventure : évocation de [s]es amants de Paris totalement passif (cf COD) Cela n'éveille pourtant aucun soupçon et désarmé dès la 2ème réplique : chez Candide : «Hélas!»... «De tout mon coeur» Voltaire fait apparaître les étapes successives du stratagème de la marquise : ☑ isolement de la proie dans son cabinet ☺ mise en confiance on parle de Cunégonde idée que Candide pourrait ne plus aimer ☛ provocation Cunégonde : «Vous aimez donc toujours éperdument ...?» séduction tendre souris mise à l’épreuve «je veux...» (2X) passage du mouchoir à la jarretière, sous forme de jeu galant objet à forte connotation sexuelle ✌ récompense (ellipse narrative)
  • I - La rouerie libertine 1. Une stratégie efficace La rouerie libertine est ici incarnée par le personnage de la marquise elle est rodée à ce genre d'aventure : évocation de [s]es amants de Paris totalement passif (cf COD) Cela n'éveille pourtant aucun soupçon et désarmé dès la 2ème réplique : chez Candide : «Hélas!»... «De tout mon coeur» Voltaire fait apparaître les étapes successives du stratagème de la marquise : ☑ isolement de la proie dans son cabinet ☺ mise en confiance on parle de Cunégonde idée que Candide pourrait ne plus aimer ☛ provocation Cunégonde : «Vous aimez donc toujours éperdument ...?» séduction tendre souris mise à l’épreuve «je veux...» (2X) passage du mouchoir à la jarretière, sous forme de jeu galant objet à forte connotation sexuelle ✌ récompense (ellipse narrative)
  • I - La rouerie libertine 1. Une stratégie efficace La rouerie libertine est ici incarnée par le personnage de la marquise elle est rodée à ce genre d'aventure : évocation de [s]es amants de Paris totalement passif (cf COD) Cela n'éveille pourtant aucun soupçon et désarmé dès la 2ème réplique : chez Candide : «Hélas!»... «De tout mon coeur» Voltaire fait apparaître les étapes successives du stratagème de la marquise : ☑ isolement de la proie dans son cabinet ☺ mise en confiance on parle de Cunégonde idée que Candide pourrait ne plus aimer ☛ provocation Cunégonde : «Vous aimez donc toujours éperdument ...?» séduction tendre souris mise à l’épreuve «je veux...» (2X) passage du mouchoir à la jarretière, sous forme de jeu galant objet à forte connotation sexuelle ✌ récompense (ellipse narrative)
  • I - La rouerie libertine 1. Une stratégie efficace La rouerie libertine est ici incarnée par le personnage de la marquise elle est rodée à ce genre d'aventure : évocation de [s]es amants de Paris totalement passif (cf COD) Cela n'éveille pourtant aucun soupçon et désarmé dès la 2ème réplique : chez Candide : «Hélas!»... «De tout mon coeur» Voltaire fait apparaître les étapes successives du stratagème de la marquise : ☑ isolement de la proie dans son cabinet ☺ mise en confiance on parle de Cunégonde idée que Candide pourrait ne plus aimer ☛ provocation Cunégonde : «Vous aimez donc toujours éperdument ...?» séduction tendre souris mise à l’épreuve «je veux...» (2X) passage du mouchoir à la jarretière, sous forme de jeu galant objet à forte connotation sexuelle ✌ récompense (ellipse narrative)
  • I - La rouerie libertine 1. Une stratégie efficace La rouerie libertine est ici incarnée par le personnage de la marquise elle est rodée à ce genre d'aventure : évocation de [s]es amants de Paris totalement passif (cf COD) Cela n'éveille pourtant aucun soupçon et désarmé dès la 2ème réplique : chez Candide : «Hélas!»... «De tout mon coeur» Voltaire fait apparaître les étapes successives du stratagème de la marquise : ☑ isolement de la proie dans son cabinet ☺ mise en confiance on parle de Cunégonde idée que Candide pourrait ne plus aimer ☛ provocation Cunégonde : «Vous aimez donc toujours éperdument ...?» séduction tendre souris mise à l’épreuve «je veux...» (2X) passage du mouchoir à la jarretière, sous forme de jeu galant objet à forte connotation sexuelle ✌ récompense (ellipse narrative)
  • I - La rouerie libertine 1. Une stratégie efficace La rouerie libertine est ici incarnée par le personnage de la marquise elle est rodée à ce genre d'aventure : évocation de [s]es amants de Paris totalement passif (cf COD) Cela n'éveille pourtant aucun soupçon et désarmé dès la 2ème réplique : chez Candide : «Hélas!»... «De tout mon coeur» Voltaire fait apparaître les étapes successives du stratagème de la marquise : ☑ isolement de la proie dans son cabinet ☺ mise en confiance on parle de Cunégonde idée que Candide pourrait ne plus aimer ☛ provocation Cunégonde : «Vous aimez donc toujours éperdument ...?» séduction tendre souris mise à l’épreuve «je veux...» (2X) passage du mouchoir à la jarretière, sous forme de jeu galant objet à forte connotation sexuelle ✌ récompense (ellipse narrative)
  • I - La rouerie libertine 1. Une stratégie efficace La rouerie libertine est ici incarnée par le personnage de la marquise elle est rodée à ce genre d'aventure : évocation de [s]es amants de Paris totalement passif (cf COD) Cela n'éveille pourtant aucun soupçon et désarmé dès la 2ème réplique : chez Candide : «Hélas!»... «De tout mon coeur» Voltaire fait apparaître les étapes successives du stratagème de la marquise : ☑ isolement de la proie dans son cabinet ☺ mise en confiance on parle de Cunégonde idée que Candide pourrait ne plus aimer ☛ provocation Cunégonde : «Vous aimez donc toujours éperdument ...?» séduction tendre souris mise à l’épreuve «je veux...» (2X) passage du mouchoir à la jarretière, sous forme de jeu galant objet à forte connotation sexuelle ✌ récompense (ellipse narrative)
  • I - La rouerie libertine 1. Une stratégie efficace La rouerie libertine est ici incarnée par le personnage de la marquise elle est rodée à ce genre d'aventure : évocation de [s]es amants de Paris totalement passif (cf COD) Cela n'éveille pourtant aucun soupçon et désarmé dès la 2ème réplique : chez Candide : «Hélas!»... «De tout mon coeur» Voltaire fait apparaître les étapes successives du stratagème de la marquise : ☑ isolement de la proie dans son cabinet ☺ mise en confiance on parle de Cunégonde idée que Candide pourrait ne plus aimer ☛ provocation Cunégonde : «Vous aimez donc toujours éperdument ...?» séduction tendre souris mise à l’épreuve «je veux...» (2X) passage du mouchoir à la jarretière, sous forme de jeu galant objet à forte connotation sexuelle ✌ récompense (ellipse narrative)
  • I - La rouerie libertine 1. Une stratégie efficace La rouerie libertine est ici incarnée par le personnage de la marquise elle est rodée à ce genre d'aventure : évocation de [s]es amants de Paris totalement passif (cf COD) Cela n'éveille pourtant aucun soupçon et désarmé dès la 2ème réplique : chez Candide : «Hélas!»... «De tout mon coeur» Voltaire fait apparaître les étapes successives du stratagème de la marquise : ☑ isolement de la proie dans son cabinet ☺ mise en confiance on parle de Cunégonde idée que Candide pourrait ne plus aimer ☛ provocation Cunégonde : «Vous aimez donc toujours éperdument ...?» séduction tendre souris mise à l’épreuve «je veux...» (2X) passage du mouchoir à la jarretière, sous forme de jeu galant objet à forte connotation sexuelle ✌ récompense (ellipse narrative)
  • I - La rouerie libertine 1. Une stratégie efficace La rouerie libertine est ici incarnée par le personnage de la marquise elle est rodée à ce genre d'aventure : évocation de [s]es amants de Paris totalement passif (cf COD) Cela n'éveille pourtant aucun soupçon et désarmé dès la 2ème réplique : chez Candide : «Hélas!»... «De tout mon coeur» Voltaire fait apparaître les étapes successives du stratagème de la marquise : ☑ isolement de la proie dans son cabinet ☺ mise en confiance on parle de Cunégonde idée que Candide pourrait ne plus aimer ☛ provocation Cunégonde : «Vous aimez donc toujours éperdument ...?» séduction tendre souris mise à l’épreuve «je veux...» (2X) passage du mouchoir à la jarretière, sous forme de jeu galant objet à forte connotation sexuelle ✌ récompense (ellipse narrative)
  • I - La rouerie libertine 1. Une stratégie efficace La rouerie libertine est ici incarnée par le personnage de la marquise elle est rodée à ce genre d'aventure : évocation de [s]es amants de Paris totalement passif (cf COD) Cela n'éveille pourtant aucun soupçon et désarmé dès la 2ème réplique : chez Candide : «Hélas!»... «De tout mon coeur» Voltaire fait apparaître les étapes successives du stratagème de la marquise : ☑ isolement de la proie dans son cabinet ☺ mise en confiance on parle de Cunégonde idée que Candide pourrait ne plus aimer ☛ provocation Cunégonde : «Vous aimez donc toujours éperdument ...?» séduction tendre souris mise à l’épreuve «je veux...» (2X) passage du mouchoir à la jarretière, sous forme de jeu galant objet à forte connotation sexuelle ✌ récompense (ellipse narrative)
  • I - La rouerie libertine 1. Une stratégie efficace La rouerie libertine est ici incarnée par le personnage de la marquise elle est rodée à ce genre d'aventure : évocation de [s]es amants de Paris totalement passif (cf COD) Cela n'éveille pourtant aucun soupçon et désarmé dès la 2ème réplique : chez Candide : «Hélas!»... «De tout mon coeur» Voltaire fait apparaître les étapes successives du stratagème de la marquise : ☑ isolement de la proie dans son cabinet ☺ mise en confiance on parle de Cunégonde idée que Candide pourrait ne plus aimer ☛ provocation Cunégonde : «Vous aimez donc toujours éperdument ...?» séduction tendre souris mise à l’épreuve «je veux...» (2X) passage du mouchoir à la jarretière, sous forme de jeu galant objet à forte connotation sexuelle ✌ récompense (ellipse narrative)
  • I - La rouerie libertine 1. Une stratégie efficace La rouerie libertine est ici incarnée par le personnage de la marquise elle est rodée à ce genre d'aventure : évocation de [s]es amants de Paris totalement passif (cf COD) Cela n'éveille pourtant aucun soupçon et désarmé dès la 2ème réplique : chez Candide : «Hélas!»... «De tout mon coeur» Voltaire fait apparaître les étapes successives du stratagème de la marquise : ☑ isolement de la proie dans son cabinet ☺ mise en confiance on parle de Cunégonde idée que Candide pourrait ne plus aimer ☛ provocation Cunégonde : «Vous aimez donc toujours éperdument ...?» séduction tendre souris mise à l’épreuve «je veux...» (2X) passage du mouchoir à la jarretière, sous forme de jeu galant objet à forte connotation sexuelle ✌ récompense (ellipse narrative) En parfaite manipulatrice, la marquise apparaît comme le symbole d'une aristocratie pervertie que Voltaire dénonce ici.
  • 2. La marquise, symbole d'une aristocratie pervertie Le libertinage est révélé ici sous sa forme la plus frivole :
  • 2. La marquise, symbole d'une aristocratie pervertie Le libertinage est révélé ici sous sa forme la plus frivole : la conquête galante
  • 2. La marquise, symbole d'une aristocratie pervertie Le libertinage est révélé ici sous sa forme la plus frivole : la conquête galante
  • 2. La marquise, symbole d'une aristocratie pervertie Le libertinage est révélé ici sous sa forme la plus frivole : la conquête galante Il est dénoncé comme un privilège la noblesse exclusif de «marquise» elle s'accommode sans scrupule de ce type de conduite dépourvu de moralité et s'oppose en cela à la sincérité des sentiments incarnée par Candide
  • 2. La marquise, symbole d'une aristocratie pervertie Le libertinage est révélé ici sous sa forme la plus frivole : la conquête galante Il est dénoncé comme un privilège la noblesse exclusif de «marquise» elle s'accommode sans scrupule de ce type de conduite dépourvu de moralité et s'oppose en cela à la sincérité des sentiments incarnée par Candide
  • 2. La marquise, symbole d'une aristocratie pervertie Le libertinage est révélé ici sous sa forme la plus frivole : la conquête galante Il est dénoncé comme un privilège la noblesse exclusif de «marquise» elle s'accommode sans scrupule de ce type de conduite dépourvu de moralité et s'oppose en cela à la sincérité des sentiments incarnée par Candide
  • 2. La marquise, symbole d'une aristocratie pervertie Le libertinage est révélé ici sous sa forme la plus frivole : la conquête galante Il est dénoncé comme un privilège la noblesse exclusif de «marquise» elle s'accommode sans scrupule de ce type de conduite dépourvu de moralité et s'oppose en cela à la sincérité des sentiments incarnée par Candide
  • 2. La marquise, symbole d'une aristocratie pervertie Le libertinage est révélé ici sous sa forme la plus frivole : la conquête galante Il est dénoncé comme un privilège la noblesse exclusif de «marquise» elle s'accommode sans scrupule de ce type de conduite dépourvu de moralité et s'oppose en cela à la sincérité des sentiments incarnée par Candide
  • 2. La marquise, symbole d'une aristocratie pervertie Le libertinage est révélé ici sous sa forme la plus frivole : la conquête galante Il est dénoncé comme un privilège la noblesse exclusif de «marquise» elle s'accommode sans scrupule de ce type de conduite dépourvu de moralité et s'oppose en cela à la sincérité des sentiments incarnée par Candide
  • 2. La marquise, symbole d'une aristocratie pervertie Le libertinage est révélé ici sous sa forme la plus frivole : la conquête galante Il est dénoncé comme un privilège la noblesse exclusif de «marquise» elle s'accommode sans scrupule de ce type de conduite dépourvu de moralité et s'oppose en cela à la sincérité des sentiments incarnée par Candide Cependant, le personnage est si facile à dévoyer que Voltaire révèle aussi la faiblesse de l'être de coeur face à la puissance manipulatrice de l'être de calcul.
  • 2. La marquise, symbole d'une aristocratie pervertie Le libertinage est révélé ici sous sa forme la plus frivole : la conquête galante Il est dénoncé comme un privilège la noblesse exclusif de «marquise» elle s'accommode sans scrupule de ce type de conduite dépourvu de moralité et s'oppose en cela à la sincérité des sentiments incarnée par Candide Cependant, le personnage est si facile à dévoyer que Voltaire révèle aussi la faiblesse de l'être de coeur face à la puissance manipulatrice de l'être de calcul.
  • 2. La marquise, symbole d'une aristocratie pervertie Le libertinage est révélé ici sous sa forme la plus frivole : la conquête galante Il est dénoncé comme un privilège la noblesse exclusif de «marquise» elle s'accommode sans scrupule de ce type de conduite dépourvu de moralité et s'oppose en cela à la sincérité des sentiments incarnée par Candide Cependant, le personnage est si facile à dévoyer que Voltaire révèle aussi la faiblesse de l'être de coeur face à la puissance manipulatrice de l'être de calcul. Voltaire pointe une situation paradoxale en associant le titre de «marquise» à l'acte répréhensible du vol On doit comprendre qu'elle agit par défi et non par nécessité
  • 2. La marquise, symbole d'une aristocratie pervertie Le libertinage est révélé ici sous sa forme la plus frivole : la conquête galante Il est dénoncé comme un privilège la noblesse exclusif de «marquise» elle s'accommode sans scrupule de ce type de conduite dépourvu de moralité et s'oppose en cela à la sincérité des sentiments incarnée par Candide Cependant, le personnage est si facile à dévoyer que Voltaire révèle aussi la faiblesse de l'être de coeur face à la puissance manipulatrice de l'être de calcul. Voltaire pointe une situation paradoxale en associant le titre de «marquise» à l'acte répréhensible du vol On doit comprendre qu'elle agit par défi et non par nécessité
  • 2. La marquise, symbole d'une aristocratie pervertie Le libertinage est révélé ici sous sa forme la plus frivole : la conquête galante Il est dénoncé comme un privilège la noblesse exclusif de «marquise» elle s'accommode sans scrupule de ce type de conduite dépourvu de moralité et s'oppose en cela à la sincérité des sentiments incarnée par Candide Cependant, le personnage est si facile à dévoyer que Voltaire révèle aussi la faiblesse de l'être de coeur face à la puissance manipulatrice de l'être de calcul. Voltaire pointe une situation paradoxale en associant le titre de «marquise» à l'acte répréhensible du vol On doit comprendre qu'elle agit par défi et non par nécessité
  • 2. La marquise, symbole d'une aristocratie pervertie Le libertinage est révélé ici sous sa forme la plus frivole : la conquête galante Il est dénoncé comme un privilège la noblesse exclusif de «marquise» elle s'accommode sans scrupule de ce type de conduite dépourvu de moralité et s'oppose en cela à la sincérité des sentiments incarnée par Candide Cependant, le personnage est si facile à dévoyer que Voltaire révèle aussi la faiblesse de l'être de coeur face à la puissance manipulatrice de l'être de calcul. Voltaire pointe une situation paradoxale en associant le titre de «marquise» à l'acte répréhensible du vol On doit comprendre qu'elle agit par défi et non par nécessité
  • 2. La marquise, symbole d'une aristocratie pervertie Le libertinage est révélé ici sous sa forme la plus frivole : la conquête galante Il est dénoncé comme un privilège la noblesse exclusif de «marquise» elle s'accommode sans scrupule de ce type de conduite dépourvu de moralité et s'oppose en cela à la sincérité des sentiments incarnée par Candide Cependant, le personnage est si facile à dévoyer que Voltaire révèle aussi la faiblesse de l'être de coeur face à la puissance manipulatrice de l'être de calcul. Voltaire pointe une situation paradoxale en associant le titre de «marquise» à l'acte répréhensible du vol On doit comprendre qu'elle agit par défi et non par nécessité
  • 2. La marquise, symbole d'une aristocratie pervertie Le libertinage est révélé ici sous sa forme la plus frivole : la conquête galante Il est dénoncé comme un privilège la noblesse exclusif de «marquise» elle s'accommode sans scrupule de ce type de conduite dépourvu de moralité et s'oppose en cela à la sincérité des sentiments incarnée par Candide Cependant, le personnage est si facile à dévoyer que Voltaire révèle aussi la faiblesse de l'être de coeur face à la puissance manipulatrice de l'être de calcul. Voltaire pointe une situation paradoxale en associant le titre de «marquise» à l'acte répréhensible du vol On doit comprendre qu'elle agit par défi et non par nécessité
  • 2. La marquise, symbole d'une aristocratie pervertie Le libertinage est révélé ici sous sa forme la plus frivole : la conquête galante Il est dénoncé comme un privilège la noblesse exclusif de «marquise» elle s'accommode sans scrupule de ce type de conduite dépourvu de moralité et s'oppose en cela à la sincérité des sentiments incarnée par Candide Cependant, le personnage est si facile à dévoyer que Voltaire révèle aussi la faiblesse de l'être de coeur face à la puissance manipulatrice de l'être de calcul. Voltaire pointe une situation paradoxale en associant le titre de «marquise» à l'acte répréhensible du vol On doit comprendre qu'elle agit par défi et non par nécessité La marquise est bien à l'image des libertins qui ne sont motivés que par le plaisir que leur procure la réussite de leur stratagème, sans aucune considération pour les victimes dont ils se servent comme moyen pour jouir de leur réussite.
  • II. La rouerie de l'abbé 1. La fausse confession
  • II. La rouerie de l'abbé 1. La fausse confession L'abbé "cueille" sa "proie" alors qu'elle est particulièrement vulnérable :
  • II. La rouerie de l'abbé 1. La fausse confession L'abbé "cueille" sa "proie" alors qu'elle est particulièrement vulnérable : à sa sortie du cabinet de la marquise « Candide, en s’en retournant avec son abbé périgourdin»...
  • II. La rouerie de l'abbé 1. La fausse confession L'abbé "cueille" sa "proie" alors qu'elle est particulièrement vulnérable : à sa sortie du cabinet de la marquise « Candide, en s’en retournant avec son abbé périgourdin»... Moment :
  • II. La rouerie de l'abbé 1. La fausse confession L'abbé "cueille" sa "proie" alors qu'elle est particulièrement vulnérable : à sa sortie du cabinet de la marquise « Candide, en s’en retournant avec son abbé périgourdin»... Moment : juste après l’infidélité à Cunégonde ; au plus fort de son sentiment de culpabilité
  • II. La rouerie de l'abbé 1. La fausse confession L'abbé "cueille" sa "proie" alors qu'elle est particulièrement vulnérable : à sa sortie du cabinet de la marquise « Candide, en s’en retournant avec son abbé périgourdin»... Moment : juste après l’infidélité à Cunégonde ; au plus fort de son sentiment de culpabilité Le statut de l'abbé et la situation de Candide sont donc prétexte à placer la victime dans les conditions d'une
  • II. La rouerie de l'abbé 1. La fausse confession L'abbé "cueille" sa "proie" alors qu'elle est particulièrement vulnérable : à sa sortie du cabinet de la marquise « Candide, en s’en retournant avec son abbé périgourdin»... Moment : juste après l’infidélité à Cunégonde ; au plus fort de son sentiment de culpabilité Le statut de l'abbé et la situation de Candide sont donc prétexte à placer la victime dans les conditions d'une confession ; : cf lexique
  • II. La rouerie de l'abbé 1. La fausse confession L'abbé "cueille" sa "proie" alors qu'elle est particulièrement vulnérable : à sa sortie du cabinet de la marquise « Candide, en s’en retournant avec son abbé périgourdin»... Moment : juste après l’infidélité à Cunégonde ; au plus fort de son sentiment de culpabilité Le statut de l'abbé et la situation de Candide sont donc prétexte à placer la victime dans les conditions d'une confession ; : cf lexique remords, pardon
  • II. La rouerie de l'abbé 1. La fausse confession L'abbé "cueille" sa "proie" alors qu'elle est particulièrement vulnérable : à sa sortie du cabinet de la marquise « Candide, en s’en retournant avec son abbé périgourdin»... Moment : juste après l’infidélité à Cunégonde ; au plus fort de son sentiment de culpabilité Le statut de l'abbé et la situation de Candide sont donc prétexte à placer la victime dans les conditions d'une confession ; : cf lexique remords, pardon Les motivations réelles de cet empressement sont toutefois révélées par le narrateur :
  • II. La rouerie de l'abbé 1. La fausse confession L'abbé "cueille" sa "proie" alors qu'elle est particulièrement vulnérable : à sa sortie du cabinet de la marquise « Candide, en s’en retournant avec son abbé périgourdin»... Moment : juste après l’infidélité à Cunégonde ; au plus fort de son sentiment de culpabilité Le statut de l'abbé et la situation de Candide sont donc prétexte à placer la victime dans les conditions d'une confession ; cf lexique : remords, pardon Les motivations réelles de cet empressement sont toutefois révélées par le narrateur : «il n’avait qu’une légère part aux cinquante mille livres perdues au jeu par Candide et à la valeur des deux brillants moitié donnés, moitié extorqués» ➙ abbé + marquise = complices
  • II. La rouerie de l'abbé 1. La fausse confession L'abbé "cueille" sa "proie" alors qu'elle est particulièrement vulnérable : à sa sortie du cabinet de la marquise « Candide, en s’en retournant avec son abbé périgourdin»... Moment : juste après l’infidélité à Cunégonde ; au plus fort de son sentiment de culpabilité Le statut de l'abbé et la situation de Candide sont donc prétexte à placer la victime dans les conditions d'une confession ; cf lexique: remords, pardon Les motivations réelles de cet empressement sont toutefois révélées par le narrateur : «il n’avait qu’une légère part aux cinquante mille livres perdues au jeu par Candide et à la valeur des deux brillants moitié donnés, moitié extorqués» ➙ abbé + marquise = complices Encore une fois, l'amour que porte Candide à Cunégonde apparaît comme un élément fragilisant de sa personnalité ➙ mise en garde de Voltaire contre le sentimentalisme qui fait perdre toute lucidité. C'est en évoquant Cunégonde que Candide fournit involontairement à l'abbé toutes les informations dont il aura besoin pour le duper.
  • II. La rouerie de l'abbé 1. La fausse confession L'abbé "cueille" sa "proie" alors qu'elle est particulièrement vulnérable : à sa sortie du cabinet de la marquise « Candide, en s’en retournant avec son abbé périgourdin»... Moment : juste après l’infidélité à Cunégonde ; au plus fort de son sentiment de culpabilité Le statut de l'abbé et la situation de Candide sont donc prétexte à placer la victime dans les conditions d'une confession ; cf lexique: remords, pardon Les motivations réelles de cet empressement sont toutefois révélées par le narrateur : «il n’avait qu’une légère part aux cinquante mille livres perdues au jeu par Candide et à la valeur des deux brillants moitié donnés, moitié extorqués» ➙ abbé + marquise = complices Encore une fois, l'amour que porte Candide à Cunégonde apparaît comme un élément fragilisant de sa personnalité ➙ mise en garde de Voltaire contre le sentimentalisme qui fait perdre toute lucidité. C'est en évoquant Cunégonde que Candide fournit involontairement à l'abbé toutes les informations dont il aura besoin pour le duper. - il lui parla..., Candide lui dit...
  • II. La rouerie de l'abbé 1. La fausse confession L'abbé "cueille" sa "proie" alors qu'elle est particulièrement vulnérable : à sa sortie du cabinet de la marquise « Candide, en s’en retournant avec son abbé périgourdin»... Moment : juste après l’infidélité à Cunégonde ; au plus fort de son sentiment de culpabilité Le statut de l'abbé et la situation de Candide sont donc prétexte à placer la victime dans les conditions d'une confession ; cf lexique: remords, pardon Les motivations réelles de cet empressement sont toutefois révélées par le narrateur : «il n’avait qu’une légère part aux cinquante mille livres perdues au jeu par Candide et à la valeur des deux brillants moitié donnés, moitié extorqués» ➙ abbé + marquise = complices Encore une fois, l'amour que porte Candide à Cunégonde apparaît comme un élément fragilisant de sa personnalité ➙ mise en garde de Voltaire contre le sentimentalisme qui fait perdre toute lucidité. C'est en évoquant Cunégonde que Candide fournit involontairement à l'abbé toutes les informations dont il aura besoin pour le duper. - il lui parla..., Candide lui dit... - triple répétition de «à tout ce qu’il ...»
  • II. La rouerie de l'abbé 1. La fausse confession L'abbé "cueille" sa "proie" alors qu'elle est particulièrement vulnérable : à sa sortie du cabinet de la marquise « Candide, en s’en retournant avec son abbé périgourdin»... Moment : juste après l’infidélité à Cunégonde ; au plus fort de son sentiment de culpabilité Le statut de l'abbé et la situation de Candide sont donc prétexte à placer la victime dans les conditions d'une confession ; cf lexique: remords, pardon Les motivations réelles de cet empressement sont toutefois révélées par le narrateur : «il n’avait qu’une légère part aux cinquante mille livres perdues au jeu par Candide et à la valeur des deux brillants moitié donnés, moitié extorqués» ➙ abbé + marquise = complices Encore une fois, l'amour que porte Candide à Cunégonde apparaît comme un élément fragilisant de sa personnalité ➙ mise en garde de Voltaire contre le sentimentalisme qui fait perdre toute lucidité. C'est en évoquant Cunégonde que Candide fournit involontairement à l'abbé toutes les informations dont il aura besoin pour le duper. - il lui parla..., Candide lui dit... - triple répétition de «à tout ce qu’il ...» L'abbé détourne la confession de son but, ce que dénonce Voltaire en mettant en évidence sa conduite hypocrite :
  • II. La rouerie de l'abbé 1. La fausse confession L'abbé "cueille" sa "proie" alors qu'elle est particulièrement vulnérable : à sa sortie du cabinet de la marquise « Candide, en s’en retournant avec son abbé périgourdin»... Moment : juste après l’infidélité à Cunégonde ; au plus fort de son sentiment de culpabilité Le statut de l'abbé et la situation de Candide sont donc prétexte à placer la victime dans les conditions d'une confession ; cf lexique: remords, pardon Les motivations réelles de cet empressement sont toutefois révélées par le narrateur : «il n’avait qu’une légère part aux cinquante mille livres perdues au jeu par Candide et à la valeur des deux brillants moitié donnés, moitié extorqués» ➙ abbé + marquise = complices Encore une fois, l'amour que porte Candide à Cunégonde apparaît comme un élément fragilisant de sa personnalité ➙ mise en garde de Voltaire contre le sentimentalisme qui fait perdre toute lucidité. C'est en évoquant Cunégonde que Candide fournit involontairement à l'abbé toutes les informations dont il aura besoin pour le duper. - il lui parla..., Candide lui dit... - triple répétition de «à tout ce qu’il ...» L'abbé détourne la confession de son but, ce que dénonce Voltaire en mettant en évidence sa conduite hypocrite : ➙ l’abbé entra dans sa peine : s’insinue en lui pour mieux le saisir
  • II. La rouerie de l'abbé 1. La fausse confession L'abbé "cueille" sa "proie" alors qu'elle est particulièrement vulnérable : à sa sortie du cabinet de la marquise « Candide, en s’en retournant avec son abbé périgourdin»... Moment : juste après l’infidélité à Cunégonde ; au plus fort de son sentiment de culpabilité Le statut de l'abbé et la situation de Candide sont donc prétexte à placer la victime dans les conditions d'une confession ; cf lexique: remords, pardon Les motivations réelles de cet empressement sont toutefois révélées par le narrateur : «il n’avait qu’une légère part aux cinquante mille livres perdues au jeu par Candide et à la valeur des deux brillants moitié donnés, moitié extorqués» ➙ abbé + marquise = complices Encore une fois, l'amour que porte Candide à Cunégonde apparaît comme un élément fragilisant de sa personnalité ➙ mise en garde de Voltaire contre le sentimentalisme qui fait perdre toute lucidité. C'est en évoquant Cunégonde que Candide fournit involontairement à l'abbé toutes les informations dont il aura besoin pour le duper. - il lui parla..., Candide lui dit... - triple répétition de «à tout ce qu’il ...» L'abbé détourne la confession de son but, ce que dénonce Voltaire en mettant en évidence sa conduite hypocrite : ➙ l’abbé entra dans sa peine : s’insinue en lui pour mieux le saisir - le périgourdin redoublait de politesse et d’attention
  • II. La rouerie de l'abbé 1. La fausse confession L'abbé "cueille" sa "proie" alors qu'elle est particulièrement vulnérable : à sa sortie du cabinet de la marquise « Candide, en s’en retournant avec son abbé périgourdin»... Moment : juste après l’infidélité à Cunégonde ; au plus fort de son sentiment de culpabilité Le statut de l'abbé et la situation de Candide sont donc prétexte à placer la victime dans les conditions d'une confession ; cf lexique: remords, pardon Les motivations réelles de cet empressement sont toutefois révélées par le narrateur : «il n’avait qu’une légère part aux cinquante mille livres perdues au jeu par Candide et à la valeur des deux brillants moitié donnés, moitié extorqués» ➙ abbé + marquise = complices Encore une fois, l'amour que porte Candide à Cunégonde apparaît comme un élément fragilisant de sa personnalité ➙ mise en garde de Voltaire contre le sentimentalisme qui fait perdre toute lucidité. C'est en évoquant Cunégonde que Candide fournit involontairement à l'abbé toutes les informations dont il aura besoin pour le duper. - il lui parla..., Candide lui dit... - triple répétition de «à tout ce qu’il ...» L'abbé détourne la confession de son but, ce que dénonce Voltaire en mettant en évidence sa conduite hypocrite : ➙ l’abbé entra dans sa peine : s’insinue en lui pour mieux le saisir - le périgourdin redoublait de politesse et d’attention Dès qu'il a saisi le moyen d'arriver à ses fins, il interrompt la confession
  • II. La rouerie de l'abbé 1. La fausse confession L'abbé "cueille" sa "proie" alors qu'elle est particulièrement vulnérable : à sa sortie du cabinet de la marquise « Candide, en s’en retournant avec son abbé périgourdin»... Moment : juste après l’infidélité à Cunégonde ; au plus fort de son sentiment de culpabilité Le statut de l'abbé et la situation de Candide sont donc prétexte à placer la victime dans les conditions d'une confession ; cf lexique: remords, pardon Les motivations réelles de cet empressement sont toutefois révélées par le narrateur : «il n’avait qu’une légère part aux cinquante mille livres perdues au jeu par Candide et à la valeur des deux brillants moitié donnés, moitié extorqués» ➙ abbé + marquise = complices Encore une fois, l'amour que porte Candide à Cunégonde apparaît comme un élément fragilisant de sa personnalité ➙ mise en garde de Voltaire contre le sentimentalisme qui fait perdre toute lucidité. C'est en évoquant Cunégonde que Candide fournit involontairement à l'abbé toutes les informations dont il aura besoin pour le duper. - il lui parla..., Candide lui dit... - triple répétition de «à tout ce qu’il ...» L'abbé détourne la confession de son but, ce que dénonce Voltaire en mettant en évidence sa conduite hypocrite : ➙ l’abbé entra dans sa peine : s’insinue en lui pour mieux le saisir - le périgourdin redoublait de politesse et d’attention Dès qu'il a saisi le moyen d'arriver à ses fins, il interrompt la confession ( "il prit bientôt congé) et passe à la phase opérationnelle de son plan
  • 2. La fausse lettre
  • 2. La fausse lettre Accélération du récit : Voltaire met en évidence l’enchaînement rapide des actions :
  • 2. La fausse lettre Accélération du récit : Voltaire met en évidence l’enchaînement rapide des actions : passage de l’imparfait (confession) au passé simple (écoutait, paraissait,... prit bientôt congé) puis au présent de narration
  • 2. La fausse lettre Accélération du récit : Voltaire met en évidence l’enchaînement rapide des actions : passage de l’imparfait (confession) au passé simple (écoutait, paraissait,... prit bientôt congé) puis au présent de narration + les indicateurs temporels : du début à la fin de l’intervention de l’abbé : bientôt, à son réveil, l’abbé qui avait abusé au plus vite de l’innocence de Candide
  • 2. La fausse lettre Accélération du récit : Voltaire met en évidence l’enchaînement rapide des actions : passage de l’imparfait (confession) au passé simple (écoutait, paraissait,... prit bientôt congé) puis au présent de narration + les indicateurs temporels : du début à la fin de l’intervention de l’abbé : bientôt, à son réveil, l’abbé qui avait abusé au plus vite de l’innocence de Candide Efficacité dramatique : suite à une ellipse, le lecteur ne sait pas ce que l'abbé a fait, il découvre la lettre avec les yeux de Candide :
  • « Monsieur, mon très cher amant, il y a huit jours que je suis malade en cette ville ; jʼapprends que vous y êtes. Je volerais dans vos bras si je pouvais remuer. Jʼai su votre passage à Bordeaux ; jʼy ai laissé le fidèle Cacambo et la vieille, qui doivent bientôt me suivre. Le gouverneur de Buenos-Ayres a tout pris, mais il me reste votre coeur. Venez, votre présence me rendra la vie, ou me fera mourir de plaisir. »
  • La révélation in extenso du contenu permet au lecteur de relever « Monsieur, mon très cher amant, il y a huit jours que je suis malade en cette ville ; jʼapprends que vous y êtes. Je volerais dans vos bras si je pouvais remuer. Jʼai su votre passage à Bordeaux ; jʼy ai laissé le fidèle Cacambo et la vieille, qui doivent bientôt me suivre. Le gouverneur de Buenos-Ayres a tout pris, mais il me reste votre coeur. Venez, votre présence me rendra la vie, ou me fera mourir de plaisir. »
  • La révélation in extenso du contenu permet au lecteur de relever - le style galant, incohérent avec le personnage de Cunégonde, qui ne peut « Monsieur, mon très cher amant, il pas avoir «conçu en ces termes» un tel y a huit jours que je suis malade en message cette ville ; jʼapprends que vous y êtes. Je volerais dans vos bras si je pouvais remuer. Jʼai su votre passage à Bordeaux ; jʼy ai laissé le fidèle Cacambo et la vieille, qui doivent bientôt me suivre. Le gouverneur de Buenos-Ayres a tout pris, mais il me reste votre coeur. Venez, votre présence me rendra la vie, ou me fera mourir de plaisir. »
  • La révélation in extenso du contenu permet au lecteur de relever - le style galant, incohérent avec le personnage de Cunégonde, qui ne peut « Monsieur, mon très cher amant, il pas avoir «conçu en ces termes» un tel y a huit jours que je suis malade en message cette ville ; jʼapprends que vous y cf lexique, hyperboles et antithèses êtes. Je volerais dans vos bras si je pouvais remuer. Jʼai su votre passage à Bordeaux ; jʼy ai laissé le fidèle Cacambo et la vieille, qui doivent bientôt me suivre. Le gouverneur de Buenos-Ayres a tout pris, mais il me reste votre coeur. Venez, votre présence me rendra la vie, ou me fera mourir de plaisir. »
  • La révélation in extenso du contenu permet au lecteur de relever - le style galant, incohérent avec le personnage de Cunégonde, qui ne peut « Monsieur, mon très cher amant, il pas avoir «conçu en ces termes» un tel y a huit jours que je suis malade en message cette ville ; jʼapprends que vous y cf lexique, hyperboles et antithèses êtes. Je volerais dans vos bras si je pouvais remuer. Jʼai su votre passage à Bordeaux ; jʼy ai laissé le fidèle Cacambo et la vieille, qui doivent bientôt me suivre. Le gouverneur de Buenos-Ayres a tout pris, mais il me reste votre coeur. Venez, votre présence me rendra la vie, ou me fera mourir de plaisir. »
  • La révélation in extenso du contenu permet au lecteur de relever - le style galant, incohérent avec le personnage de Cunégonde, qui ne peut « Monsieur, mon très cher amant, il pas avoir «conçu en ces termes» un tel y a huit jours que je suis malade en message cette ville ; jʼapprends que vous y cf lexique, hyperboles et antithèses êtes. Je volerais dans vos bras si je pouvais remuer. Jʼai su votre passage à Bordeaux ; jʼy ai laissé le fidèle Cacambo et la vieille, qui doivent bientôt me suivre. Le gouverneur de Buenos-Ayres a tout pris, mais il me reste votre coeur. Venez, votre présence me rendra la vie, ou me fera mourir de plaisir. »
  • La révélation in extenso du contenu permet au lecteur de relever - le style galant, incohérent avec le personnage de Cunégonde, qui ne peut « Monsieur, mon très cher amant, il pas avoir «conçu en ces termes» un tel y a huit jours que je suis malade en message cette ville ; jʼapprends que vous y cf lexique, hyperboles et antithèses êtes. Je volerais dans vos bras si je pouvais remuer. Jʼai su votre passage à Bordeaux ; jʼy ai laissé le fidèle Cacambo et la vieille, qui doivent bientôt me suivre. Le gouverneur de Buenos-Ayres a tout pris, mais il me reste votre coeur. Venez, votre présence me rendra la vie, ou me fera mourir de plaisir. »
  • La révélation in extenso du contenu permet au lecteur de relever - le style galant, incohérent avec le personnage de Cunégonde, qui ne peut « Monsieur, mon très cher amant, il pas avoir «conçu en ces termes» un tel y a huit jours que je suis malade en message cette ville ; jʼapprends que vous y cf lexique, hyperboles et antithèses êtes. Je volerais dans vos bras si je pouvais remuer. Jʼai su votre passage à Bordeaux ; jʼy ai laissé le fidèle Cacambo et la vieille, qui doivent bientôt me suivre. Le gouverneur de Buenos-Ayres a tout pris, mais il me reste votre coeur. Venez, votre présence me rendra la vie, ou me fera mourir de plaisir. »
  • La révélation in extenso du contenu permet au lecteur de relever - le style galant, incohérent avec le personnage de Cunégonde, qui ne peut « Monsieur, mon très cher amant, il pas avoir «conçu en ces termes» un tel y a huit jours que je suis malade en message cette ville ; jʼapprends que vous y cf lexique, hyperboles et antithèses êtes. Je volerais dans vos bras si je pouvais remuer. Jʼai su votre passage à Bordeaux ; jʼy ai laissé le fidèle Cacambo et la vieille, qui doivent bientôt me suivre. Le gouverneur de Buenos-Ayres a tout pris, mais il me reste votre coeur. Venez, votre présence me rendra la vie, ou me fera mourir de plaisir. »
  • La révélation in extenso du contenu permet au lecteur de relever - le style galant, incohérent avec le personnage de Cunégonde, qui ne peut « Monsieur, mon très cher amant, il pas avoir «conçu en ces termes» un tel y a huit jours que je suis malade en message cette ville ; jʼapprends que vous y cf lexique, hyperboles et antithèses êtes. Je volerais dans vos bras si je - la réappropriation des informations, ce pouvais remuer. Jʼai su votre qui aveugle Candide qui ne se demande passage à Bordeaux ; jʼy ai laissé le pas comment Cunégonde sait qu’il se trouve à Paris, ni qui a écrit cette lettre fidèle Cacambo et la vieille, qui non signée. doivent bientôt me suivre. Le L'effet de cette missive sur Candide est gouverneur de Buenos-Ayres a tout immédiat et violent : pris, mais il me reste votre coeur. Venez, votre présence me rendra la vie, ou me fera mourir de plaisir. »
  • La révélation in extenso du contenu permet au lecteur de relever - le style galant, incohérent avec le personnage de Cunégonde, qui ne peut « Monsieur, mon très cher amant, il pas avoir «conçu en ces termes» un tel y a huit jours que je suis malade en message cette ville ; jʼapprends que vous y cf lexique, hyperboles et antithèses êtes. Je volerais dans vos bras si je - la réappropriation des informations, ce pouvais remuer. Jʼai su votre qui aveugle Candide qui ne se demande passage à Bordeaux ; jʼy ai laissé le pas comment Cunégonde sait qu’il se trouve à Paris, ni qui a écrit cette lettre fidèle Cacambo et la vieille, qui non signée. doivent bientôt me suivre. Le L'effet de cette missive sur Candide est gouverneur de Buenos-Ayres a tout immédiat et violent : pris, mais il me reste votre coeur. cette lettre inespérée, transporta Candide Venez, votre présence me rendra la dʼune joie inexprimable vie, ou me fera mourir de plaisir. »
  • La révélation in extenso du contenu permet au lecteur de relever - le style galant, incohérent avec le personnage de Cunégonde, qui ne peut « Monsieur, mon très cher amant, il pas avoir «conçu en ces termes» un tel y a huit jours que je suis malade en message cette ville ; jʼapprends que vous y cf lexique, hyperboles et antithèses êtes. Je volerais dans vos bras si je - la réappropriation des informations, ce pouvais remuer. Jʼai su votre qui aveugle Candide qui ne se demande passage à Bordeaux ; jʼy ai laissé le pas comment Cunégonde sait qu’il se trouve à Paris, ni qui a écrit cette lettre fidèle Cacambo et la vieille, qui non signée. doivent bientôt me suivre. Le L'effet de cette missive sur Candide est gouverneur de Buenos-Ayres a tout immédiat et violent : pris, mais il me reste votre coeur. cette lettre inespérée, transporta Candide Venez, votre présence me rendra la dʼune joie inexprimable vie, ou me fera mourir de plaisir. » la maladie de sa chère Cunégonde lʼaccabla de douleur.
  • La révélation in extenso du contenu permet au lecteur de relever - le style galant, incohérent avec le personnage de Cunégonde, qui ne peut « Monsieur, mon très cher amant, il pas avoir «conçu en ces termes» un tel y a huit jours que je suis malade en message cette ville ; jʼapprends que vous y cf lexique, hyperboles et antithèses êtes. Je volerais dans vos bras si je - la réappropriation des informations, ce pouvais remuer. Jʼai su votre qui aveugle Candide qui ne se demande passage à Bordeaux ; jʼy ai laissé le pas comment Cunégonde sait qu’il se trouve à Paris, ni qui a écrit cette lettre fidèle Cacambo et la vieille, qui non signée. doivent bientôt me suivre. Le L'effet de cette missive sur Candide est gouverneur de Buenos-Ayres a tout immédiat et violent : pris, mais il me reste votre coeur. cette lettre inespérée, transporta Candide Venez, votre présence me rendra la dʼune joie inexprimable vie, ou me fera mourir de plaisir. » la maladie de sa chère Cunégonde lʼaccabla de douleur. Il entre en tremblant dʼémotion, son coeur palpite, sa voix sanglote
  • La révélation in extenso du contenu permet au lecteur de relever - le style galant, incohérent avec le personnage de Cunégonde, qui ne peut « Monsieur, mon très cher amant, il pas avoir «conçu en ces termes» un tel y a huit jours que je suis malade en message cette ville ; jʼapprends que vous y cf lexique, hyperboles et antithèses êtes. Je volerais dans vos bras si je - la réappropriation des informations, ce pouvais remuer. Jʼai su votre qui aveugle Candide qui ne se demande passage à Bordeaux ; jʼy ai laissé le pas comment Cunégonde sait qu’il se trouve à Paris, ni qui a écrit cette lettre fidèle Cacambo et la vieille, qui non signée. doivent bientôt me suivre. Le L'effet de cette missive sur Candide est gouverneur de Buenos-Ayres a tout immédiat et violent : pris, mais il me reste votre coeur. cette lettre inespérée, transporta Candide Venez, votre présence me rendra la dʼune joie inexprimable vie, ou me fera mourir de plaisir. » la maladie de sa chère Cunégonde lʼaccabla de douleur. { Il entre en tremblant dʼémotion, son coeur palpite, sa voix sanglote
  • La révélation in extenso du contenu permet au lecteur de relever - le style galant, incohérent avec le personnage de Cunégonde, qui ne peut « Monsieur, mon très cher amant, il pas avoir «conçu en ces termes» un tel y a huit jours que je suis malade en message cette ville ; jʼapprends que vous y cf lexique, hyperboles et antithèses êtes. Je volerais dans vos bras si je - la réappropriation des informations, ce pouvais remuer. Jʼai su votre qui aveugle Candide qui ne se demande passage à Bordeaux ; jʼy ai laissé le pas comment Cunégonde sait qu’il se trouve à Paris, ni qui a écrit cette lettre fidèle Cacambo et la vieille, qui non signée. doivent bientôt me suivre. Le L'effet de cette missive sur Candide est gouverneur de Buenos-Ayres a tout immédiat et violent : pris, mais il me reste votre coeur. cette lettre inespérée, transporta Candide Venez, votre présence me rendra la dʼune joie inexprimable vie, ou me fera mourir de plaisir. » la maladie de sa chère Cunégonde lʼaccabla de douleur. Noter la composition rythmique e cette phrase { Il entre en tremblant dʼémotion, son coeur palpite, sa voix sanglote
  • 3. La fausse Cunégonde
  • 3. La fausse Cunégonde Tout en étant absent, le personnage de Cunégonde occupe l'essentiel de ce passage par sa présence dans les différents discours :
  • 3. La fausse Cunégonde Tout en étant absent, le personnage de Cunégonde occupe l'essentiel de ce passage par sa présence dans les différents discours : -discours épistolaire
  • 3. La fausse Cunégonde Tout en étant absent, le personnage de Cunégonde occupe l'essentiel de ce passage par sa présence dans les différents discours : -discours épistolaire - discours de Candide :
  • 3. La fausse Cunégonde Tout en étant absent, le personnage de Cunégonde occupe l'essentiel de ce passage par sa présence dans les différents discours : -discours épistolaire - discours de Candide : «morte,...retrouvai,...perdis»
  • 3. La fausse Cunégonde Tout en étant absent, le personnage de Cunégonde occupe l'essentiel de ce passage par sa présence dans les différents discours : -discours épistolaire - discours de Candide : «morte,...retrouvai,...perdis» Cunégonde y apparaît comme
  • 3. La fausse Cunégonde Tout en étant absent, le personnage de Cunégonde occupe l'essentiel de ce passage par sa présence dans les différents discours : -discours épistolaire - discours de Candide : «morte,...retrouvai,...perdis» Cunégonde y apparaît comme l’objet de sa quête
  • La rencontre avec la fausse Cunégonde suit immédiatement la réception de la fausse lettre = La mise en scène conçue par l'abbé permet l'illusion: Candide ne peut ni mais il peut toucher On assiste à une nouvelle scène de de Candide : les diamants de Candide passent Cette scène constitue le de ce chapitre, après celui de ; elle est aussi le moment où Enfin, c’est le moment où l’abbé apparaît _ _ _ _ _ _ _ _ _ et se révèle comme le personnage le plus _ _ _ _ _ _ _ du chapitre.
  • La rencontre avec la fausse Cunégonde suit immédiatement la réception de la fausse lettre = = double duperie La mise en scène conçue par l'abbé permet l'illusion: Candide ne peut ni mais il peut toucher On assiste à une nouvelle scène de de Candide : les diamants de Candide passent Cette scène constitue le de ce chapitre, après celui de ; elle est aussi le moment où Enfin, c’est le moment où l’abbé apparaît _ _ _ _ _ _ _ _ _ et se révèle comme le personnage le plus _ _ _ _ _ _ _ du chapitre.
  • La rencontre avec la fausse Cunégonde suit immédiatement la réception de la fausse lettre = = double duperie La mise en scène conçue par l'abbé permet l'illusion: Candide ne peut ni voir ni communiquer avec «Cunégonde» mais il peut toucher On assiste à une nouvelle scène de de Candide : les diamants de Candide passent Cette scène constitue le de ce chapitre, après celui de ; elle est aussi le moment où Enfin, c’est le moment où l’abbé apparaît _ _ _ _ _ _ _ _ _ et se révèle comme le personnage le plus _ _ _ _ _ _ _ du chapitre.
  • La rencontre avec la fausse Cunégonde suit immédiatement la réception de la fausse lettre = = double duperie La mise en scène conçue par l'abbé permet l'illusion: Candide ne peut ni voir ni communiquer avec «Cunégonde» mais il peut toucher «une main potelée» (cf déterminant indéfini qui révèle au lecteur la mise en scène) On assiste à une nouvelle scène de de Candide : les diamants de Candide passent Cette scène constitue le de ce chapitre, après celui de ; elle est aussi le moment où Enfin, c’est le moment où l’abbé apparaît _ _ _ _ _ _ _ _ _ et se révèle comme le personnage le plus _ _ _ _ _ _ _ du chapitre.
  • La rencontre avec la fausse Cunégonde suit immédiatement la réception de la fausse lettre = = double duperie La mise en scène conçue par l'abbé permet l'illusion: Candide ne peut ni voir ni communiquer avec «Cunégonde» mais il peut toucher «une main potelée» (cf déterminant indéfini qui révèle au lecteur la mise en scène) On assiste à une nouvelle scène de manipulation de Candide : les diamants de Candide passent Cette scène constitue le de ce chapitre, après celui de ; elle est aussi le moment où Enfin, c’est le moment où l’abbé apparaît _ _ _ _ _ _ _ _ _ et se révèle comme le personnage le plus _ _ _ _ _ _ _ du chapitre.
  • La rencontre avec la fausse Cunégonde suit immédiatement la réception de la fausse lettre = = double duperie La mise en scène conçue par l'abbé permet l'illusion: Candide ne peut ni voir ni communiquer avec «Cunégonde» mais il peut toucher «une main potelée» (cf déterminant indéfini qui révèle au lecteur la mise en scène) On assiste à une nouvelle scène de manipulation de Candide : les diamants de Candide passent une nouvelle fois de sa main à celle d’une femme qui le dupe (cf texte avec passage des larmes aux diamants) Cette scène constitue le de ce chapitre, après celui de ; elle est aussi le moment où Enfin, c’est le moment où l’abbé apparaît _ _ _ _ _ _ _ _ _ et se révèle comme le personnage le plus _ _ _ _ _ _ _ du chapitre.
  • La rencontre avec la fausse Cunégonde suit immédiatement la réception de la fausse lettre = = double duperie La mise en scène conçue par l'abbé permet l'illusion: Candide ne peut ni voir ni communiquer avec «Cunégonde» mais il peut toucher «une main potelée» (cf déterminant indéfini qui révèle au lecteur la mise en scène) On assiste à une nouvelle scène de manipulation de Candide : les diamants de Candide passent une nouvelle fois de sa main à celle d’une femme qui le dupe (cf texte avec passage des larmes aux diamants) Cette scène constitue le second rebondissement de ce chapitre, après celui de ; elle est aussi le moment où Enfin, c’est le moment où l’abbé apparaît _ _ _ _ _ _ _ _ _ et se révèle comme le personnage le plus _ _ _ _ _ _ _ du chapitre.
  • La rencontre avec la fausse Cunégonde suit immédiatement la réception de la fausse lettre = = double duperie La mise en scène conçue par l'abbé permet l'illusion: Candide ne peut ni voir ni communiquer avec «Cunégonde» mais il peut toucher «une main potelée» (cf déterminant indéfini qui révèle au lecteur la mise en scène) On assiste à une nouvelle scène de manipulation de Candide : les diamants de Candide passent une nouvelle fois de sa main à celle d’une femme qui le dupe (cf texte avec passage des larmes aux diamants) Cette scène constitue le second rebondissement de ce chapitre, après celui de la fausse lettreelle est aussi le moment où ; Enfin, c’est le moment où l’abbé apparaît _ _ _ _ _ _ _ _ _ et se révèle comme le personnage le plus _ _ _ _ _ _ _ du chapitre.
  • La rencontre avec la fausse Cunégonde suit immédiatement la réception de la fausse lettre = = double duperie La mise en scène conçue par l'abbé permet l'illusion: Candide ne peut ni voir ni communiquer avec «Cunégonde» mais il peut toucher «une main potelée» (cf déterminant indéfini qui révèle au lecteur la mise en scène) On assiste à une nouvelle scène de manipulation de Candide : les diamants de Candide passent une nouvelle fois de sa main à celle d’une femme qui le dupe (cf texte avec passage des larmes aux diamants) Cette scène constitue le second rebondissement de ce chapitre, après celui de la fausse lettreelle est aussi le moment où ; sans masque Enfin, c’est le moment où l’abbé apparaît _ _ _ _ _ _ _ _ _ et se révèle comme le personnage le plus _ _ _ _ _ _ _ du chapitre.
  • La rencontre avec la fausse Cunégonde suit immédiatement la réception de la fausse lettre = = double duperie La mise en scène conçue par l'abbé permet l'illusion: Candide ne peut ni voir ni communiquer avec «Cunégonde» mais il peut toucher «une main potelée» (cf déterminant indéfini qui révèle au lecteur la mise en scène) On assiste à une nouvelle scène de manipulation de Candide : les diamants de Candide passent une nouvelle fois de sa main à celle d’une femme qui le dupe (cf texte avec passage des larmes aux diamants) Cette scène constitue le second rebondissement de ce chapitre, après celui de la fausse lettreelle est aussi le moment où ; sans masque Enfin, c’est le moment où l’abbé apparaît _ _ _ _ _ _ _ _ _ et se révèle comme le personnage le plus _ _ _ _ _ _ _ du chapitre. corrompu
  • La rencontre avec la fausse Cunégonde suit immédiatement la réception de la fausse lettre = = double duperie La mise en scène conçue par l'abbé permet l'illusion: Candide ne peut ni voir ni communiquer avec «Cunégonde» mais il peut toucher «une main potelée» (cf déterminant indéfini qui révèle au lecteur la mise en scène) On assiste à une nouvelle scène de manipulation de Candide : les diamants de Candide passent une nouvelle fois de sa main à celle d’une femme qui le dupe (cf texte avec passage des larmes aux diamants) Cette scène constitue le second rebondissement de ce chapitre, après celui de la fausse lettreelle est aussi le moment où le piège se referme de façon ; menaçante sur Candide et Martin sans masque Enfin, c’est le moment où l’abbé apparaît _ _ _ _ _ _ _ _ _ et se révèle comme le personnage le plus _ _ _ _ _ _ _ du chapitre. corrompu
  • III - Dénonciation de la corruption 1_ Candide : victime idéale En révélant les escroqueries dont Candide est l'objet, Voltaire met l'accent sur la vulnérabilité des gens de peu d'esprit, de peu d'expérience, mais surtout la vulnérabilité de ceux dont l'esprit est obnubilé par un sentimentalisme excessif. Candide concentre les caractéristiques de la victime idéale : - Candide parvient à échapper au piège tendu par l'abbé uniquement grâce à - Candide est aussi une victime idéale parce qu'il est -Enfin, et c'est ce que Voltaire dénonce aussi, Candide est une victime parce qu'il est 2. Paris, lieu de corruption : Lorsqu'il arrive dans Paris, Candide croit "être dans le plus vilain village de Westphalie" (3ème § du chap. 22) ; le chapitre révèle en effet que c'est la capitale de l'hypocrisie ; dans ce passage, Paris se révèle - - Mais la pire corruption dénoncée par Voltaire est celle de Voltaire insiste sur sa fonction et ce qu'il représente en recourant à Les trois personnages corrompus sont réunis selon Martin par le même terme : En clôture de cet épisode, Voltaire met l'accent sur la corruption du policier dans son intervention au style direct :
  • III - Dénonciation de la corruption 1_ Candide : victime idéale En révélant les escroqueries dont Candide est l'objet, Voltaire met l'accent sur la vulnérabilité des gens de peu d'esprit, de peu d'expérience, mais surtout la vulnérabilité de ceux dont l'esprit est obnubilé par un sentimentalisme excessif. Candide concentre les caractéristiques de la victime idéale : - il est naïf Candide parvient à échapper au piège tendu par l'abbé uniquement grâce à - Candide est aussi une victime idéale parce qu'il est -Enfin, et c'est ce que Voltaire dénonce aussi, Candide est une victime parce qu'il est 2. Paris, lieu de corruption : Lorsqu'il arrive dans Paris, Candide croit "être dans le plus vilain village de Westphalie" (3ème § du chap. 22) ; le chapitre révèle en effet que c'est la capitale de l'hypocrisie ; dans ce passage, Paris se révèle - - Mais la pire corruption dénoncée par Voltaire est celle de Voltaire insiste sur sa fonction et ce qu'il représente en recourant à Les trois personnages corrompus sont réunis selon Martin par le même terme : En clôture de cet épisode, Voltaire met l'accent sur la corruption du policier dans son intervention au style direct :
  • III - Dénonciation de la corruption 1_ Candide : victime idéale En révélant les escroqueries dont Candide est l'objet, Voltaire met l'accent sur la vulnérabilité des gens de peu d'esprit, de peu d'expérience, mais surtout la vulnérabilité de ceux dont l'esprit est obnubilé par un sentimentalisme excessif. Candide concentre les caractéristiques de la victime idéale : - il est naïf Candide parvient à échapper au piège tendu par l'abbé uniquement grâce à Martin - Candide est aussi une victime idéale parce qu'il est -Enfin, et c'est ce que Voltaire dénonce aussi, Candide est une victime parce qu'il est 2. Paris, lieu de corruption : Lorsqu'il arrive dans Paris, Candide croit "être dans le plus vilain village de Westphalie" (3ème § du chap. 22) ; le chapitre révèle en effet que c'est la capitale de l'hypocrisie ; dans ce passage, Paris se révèle - - Mais la pire corruption dénoncée par Voltaire est celle de Voltaire insiste sur sa fonction et ce qu'il représente en recourant à Les trois personnages corrompus sont réunis selon Martin par le même terme : En clôture de cet épisode, Voltaire met l'accent sur la corruption du policier dans son intervention au style direct :
  • III - Dénonciation de la corruption 1_ Candide : victime idéale En révélant les escroqueries dont Candide est l'objet, Voltaire met l'accent sur la vulnérabilité des gens de peu d'esprit, de peu d'expérience, mais surtout la vulnérabilité de ceux dont l'esprit est obnubilé par un sentimentalisme excessif. Candide concentre les caractéristiques de la victime idéale : - il est naïf Candide parvient à échapper au piège tendu par l'abbé uniquement grâce à Martin - Candide est aussi une victime idéale parce qu'il est riche (c’est aussi ce qui va le sauver) -Enfin, et c'est ce que Voltaire dénonce aussi, Candide est une victime parce qu'il est 2. Paris, lieu de corruption : Lorsqu'il arrive dans Paris, Candide croit "être dans le plus vilain village de Westphalie" (3ème § du chap. 22) ; le chapitre révèle en effet que c'est la capitale de l'hypocrisie ; dans ce passage, Paris se révèle - - Mais la pire corruption dénoncée par Voltaire est celle de Voltaire insiste sur sa fonction et ce qu'il représente en recourant à Les trois personnages corrompus sont réunis selon Martin par le même terme : En clôture de cet épisode, Voltaire met l'accent sur la corruption du policier dans son intervention au style direct :
  • III - Dénonciation de la corruption 1_ Candide : victime idéale En révélant les escroqueries dont Candide est l'objet, Voltaire met l'accent sur la vulnérabilité des gens de peu d'esprit, de peu d'expérience, mais surtout la vulnérabilité de ceux dont l'esprit est obnubilé par un sentimentalisme excessif. Candide concentre les caractéristiques de la victime idéale : - il est naïf Candide parvient à échapper au piège tendu par l'abbé uniquement grâce à Martin - Candide est aussi une victime idéale parce qu'il estriche (c’est aussi ce qui va le sauver) -Enfin, et c'est ce que Voltaire dénonce aussi, Candide est une victime parce qu'il est étranger 2. Paris, lieu de corruption : Lorsqu'il arrive dans Paris, Candide croit "être dans le plus vilain village de Westphalie" (3ème § du chap. 22) ; le chapitre révèle en effet que c'est la capitale de l'hypocrisie ; dans ce passage, Paris se révèle - - Mais la pire corruption dénoncée par Voltaire est celle de Voltaire insiste sur sa fonction et ce qu'il représente en recourant à Les trois personnages corrompus sont réunis selon Martin par le même terme : En clôture de cet épisode, Voltaire met l'accent sur la corruption du policier dans son intervention au style direct :
  • III - Dénonciation de la corruption 1_ Candide : victime idéale En révélant les escroqueries dont Candide est l'objet, Voltaire met l'accent sur la vulnérabilité des gens de peu d'esprit, de peu d'expérience, mais surtout la vulnérabilité de ceux dont l'esprit est obnubilé par un sentimentalisme excessif. Candide concentre les caractéristiques de la victime idéale : - il est naïf Candide parvient à échapper au piège tendu par l'abbé uniquement grâce à Martin - Candide est aussi une victime idéale parce qu'il estriche (c’est aussi ce qui va le sauver) -Enfin, et c'est ce que Voltaire dénonce aussi, Candide est une victime parce qu'il est étranger 2. Paris, lieu de corruption : Lorsqu'il arrive dans Paris, Candide croit "être dans le plus vilain village de Westphalie" (3ème § du chap. 22) ; le chapitre révèle en effet que c'est la capitale de l'hypocrisie ; dans ce passage, Paris se révèle - comme le lieu de la débauche institutionalisée - Mais la pire corruption dénoncée par Voltaire est celle de Voltaire insiste sur sa fonction et ce qu'il représente en recourant à Les trois personnages corrompus sont réunis selon Martin par le même terme : En clôture de cet épisode, Voltaire met l'accent sur la corruption du policier dans son intervention au style direct :
  • III - Dénonciation de la corruption 1_ Candide : victime idéale En révélant les escroqueries dont Candide est l'objet, Voltaire met l'accent sur la vulnérabilité des gens de peu d'esprit, de peu d'expérience, mais surtout la vulnérabilité de ceux dont l'esprit est obnubilé par un sentimentalisme excessif. Candide concentre les caractéristiques de la victime idéale : - il est naïf Candide parvient à échapper au piège tendu par l'abbé uniquement grâce à Martin - Candide est aussi une victime idéale parce qu'il estriche (c’est aussi ce qui va le sauver) -Enfin, et c'est ce que Voltaire dénonce aussi, Candide est une victime parce qu'il est étranger 2. Paris, lieu de corruption : Lorsqu'il arrive dans Paris, Candide croit "être dans le plus vilain village de Westphalie" (3ème § du chap. 22) ; le chapitre révèle en effet que c'est la capitale de l'hypocrisie ; dans ce passage, Paris se révèle - comme le lieu de la débauche institutionalisée - dans les salons, les auberges (l’abbé n’a aucun mal à trouver des complices) Mais la pire corruption dénoncée par Voltaire est celle de Voltaire insiste sur sa fonction et ce qu'il représente en recourant à Les trois personnages corrompus sont réunis selon Martin par le même terme : En clôture de cet épisode, Voltaire met l'accent sur la corruption du policier dans son intervention au style direct :
  • III - Dénonciation de la corruption 1_ Candide : victime idéale En révélant les escroqueries dont Candide est l'objet, Voltaire met l'accent sur la vulnérabilité des gens de peu d'esprit, de peu d'expérience, mais surtout la vulnérabilité de ceux dont l'esprit est obnubilé par un sentimentalisme excessif. Candide concentre les caractéristiques de la victime idéale : - il est naïf Candide parvient à échapper au piège tendu par l'abbé uniquement grâce à Martin - Candide est aussi une victime idéale parce qu'il estriche (c’est aussi ce qui va le sauver) -Enfin, et c'est ce que Voltaire dénonce aussi, Candide est une victime parce qu'il est étranger 2. Paris, lieu de corruption : Lorsqu'il arrive dans Paris, Candide croit "être dans le plus vilain village de Westphalie" (3ème § du chap. 22) ; le chapitre révèle en effet que c'est la capitale de l'hypocrisie ; dans ce passage, Paris se révèle - comme le lieu de la débauche institutionalisée - dans les salons, les auberges (l’abbé n’a aucun mal à trouver des complices) Mais la pire corruption dénoncée par Voltaire est celle de l’exempt (représentant les forces de l’ordre) Voltaire insiste sur sa fonction et ce qu'il représente en recourant à Les trois personnages corrompus sont réunis selon Martin par le même terme : En clôture de cet épisode, Voltaire met l'accent sur la corruption du policier dans son intervention au style direct :
  • III - Dénonciation de la corruption 1_ Candide : victime idéale En révélant les escroqueries dont Candide est l'objet, Voltaire met l'accent sur la vulnérabilité des gens de peu d'esprit, de peu d'expérience, mais surtout la vulnérabilité de ceux dont l'esprit est obnubilé par un sentimentalisme excessif. Candide concentre les caractéristiques de la victime idéale : - il est naïf Candide parvient à échapper au piège tendu par l'abbé uniquement grâce à Martin - Candide est aussi une victime idéale parce qu'il estriche (c’est aussi ce qui va le sauver) -Enfin, et c'est ce que Voltaire dénonce aussi, Candide est une victime parce qu'il est étranger 2. Paris, lieu de corruption : Lorsqu'il arrive dans Paris, Candide croit "être dans le plus vilain village de Westphalie" (3ème § du chap. 22) ; le chapitre révèle en effet que c'est la capitale de l'hypocrisie ; dans ce passage, Paris se révèle - comme le lieu de la débauche institutionalisée - dans les salons, les auberges (l’abbé n’a aucun mal à trouver des complices) Mais la pire corruption dénoncée par Voltaire est celle de l’exempt (représentant les forces de l’ordre) Voltaire insiste sur sa fonction et ce qu'il représente en recourant à une périphrase insistant sur ce qu’il représente : Les trois personnages corrompus sont réunis selon Martin par le même terme : En clôture de cet épisode, Voltaire met l'accent sur la corruption du policier dans son intervention au style direct :
  • III - Dénonciation de la corruption 1_ Candide : victime idéale En révélant les escroqueries dont Candide est l'objet, Voltaire met l'accent sur la vulnérabilité des gens de peu d'esprit, de peu d'expérience, mais surtout la vulnérabilité de ceux dont l'esprit est obnubilé par un sentimentalisme excessif. Candide concentre les caractéristiques de la victime idéale : - il est naïf Candide parvient à échapper au piège tendu par l'abbé uniquement grâce à Martin - Candide est aussi une victime idéale parce qu'il estriche (c’est aussi ce qui va le sauver) -Enfin, et c'est ce que Voltaire dénonce aussi, Candide est une victime parce qu'il est étranger 2. Paris, lieu de corruption : Lorsqu'il arrive dans Paris, Candide croit "être dans le plus vilain village de Westphalie" (3ème § du chap. 22) ; le chapitre révèle en effet que c'est la capitale de l'hypocrisie ; dans ce passage, Paris se révèle - comme le lieu de la débauche institutionalisée - dans les salons, les auberges (l’abbé n’a aucun mal à trouver des complices) Mais la pire corruption dénoncée par Voltaire est celle de l’exempt (représentant les forces de l’ordre) Voltaire insiste sur sa fonction et ce qu'il représente en recourant à une périphrase insistant sur ce qu’il représente : « l’homme au bâton d’ivoire» Les trois personnages corrompus sont réunis selon Martin par le même terme : En clôture de cet épisode, Voltaire met l'accent sur la corruption du policier dans son intervention au style direct :
  • III - Dénonciation de la corruption 1_ Candide : victime idéale En révélant les escroqueries dont Candide est l'objet, Voltaire met l'accent sur la vulnérabilité des gens de peu d'esprit, de peu d'expérience, mais surtout la vulnérabilité de ceux dont l'esprit est obnubilé par un sentimentalisme excessif. Candide concentre les caractéristiques de la victime idéale : - il est naïf Candide parvient à échapper au piège tendu par l'abbé uniquement grâce à Martin - Candide est aussi une victime idéale parce qu'il estriche (c’est aussi ce qui va le sauver) -Enfin, et c'est ce que Voltaire dénonce aussi, Candide est une victime parce qu'il est étranger 2. Paris, lieu de corruption : Lorsqu'il arrive dans Paris, Candide croit "être dans le plus vilain village de Westphalie" (3ème § du chap. 22) ; le chapitre révèle en effet que c'est la capitale de l'hypocrisie ; dans ce passage, Paris se révèle - comme le lieu de la débauche institutionalisée - dans les salons, les auberges (l’abbé n’a aucun mal à trouver des complices) Mais la pire corruption dénoncée par Voltaire est celle de l’exempt (représentant les forces de l’ordre) Voltaire insiste sur sa fonction et ce qu'il représente en recourant à une périphrase insistant sur ce qu’il représente : « l’homme au bâton d’ivoire» Les trois personnages corrompus sont réunis selon Martin par le même terme : fripon/ friponne En clôture de cet épisode, Voltaire met l'accent sur la corruption du policier dans son intervention au style direct :
  • III - Dénonciation de la corruption 1_ Candide : victime idéale En révélant les escroqueries dont Candide est l'objet, Voltaire met l'accent sur la vulnérabilité des gens de peu d'esprit, de peu d'expérience, mais surtout la vulnérabilité de ceux dont l'esprit est obnubilé par un sentimentalisme excessif. Candide concentre les caractéristiques de la victime idéale : - il est naïf Candide parvient à échapper au piège tendu par l'abbé uniquement grâce à Martin - Candide est aussi une victime idéale parce qu'il estriche (c’est aussi ce qui va le sauver) -Enfin, et c'est ce que Voltaire dénonce aussi, Candide est une victime parce qu'il est étranger 2. Paris, lieu de corruption : Lorsqu'il arrive dans Paris, Candide croit "être dans le plus vilain village de Westphalie" (3ème § du chap. 22) ; le chapitre révèle en effet que c'est la capitale de l'hypocrisie ; dans ce passage, Paris se révèle - comme le lieu de la débauche institutionalisée - dans les salons, les auberges (l’abbé n’a aucun mal à trouver des complices) Mais la pire corruption dénoncée par Voltaire est celle de l’exempt (représentant les forces de l’ordre) Voltaire insiste sur sa fonction et ce qu'il représente en recourant à une périphrase insistant sur ce qu’il représente : « l’homme au bâton d’ivoire» Les trois personnages corrompus sont réunis selon Martin par le même terme : fripon/ friponne En clôture de cet épisode, Voltaire met l'accent sur la corruption du policier dans son intervention au style direct : « Ah ! monsieur, lui dit lʼhomme au bâton dʼivoire, eussiez-vous commis tous les crimes imaginables, vous êtes le plus honnête homme du monde ; trois diamants ! chacun de trois mille pistoles ! Monsieur ! je me ferais tuer pour vous, au lieu de vous mener dans un cachot. On arrête tous les étrangers, mais laissez-moi faire ; jʼai un frère à Dieppe en Normandie, je vais vous y mener ; et si vous avez quelque diamant à lui donner, il aura soin de vous comme moi-même.
  • « Ah ! monsieur, lui dit lʼhomme au bâton dʼivoire, eussiez- vous commis tous les crimes imaginables, vous êtes le plus honnête homme du monde ; trois diamants ! chacun de trois mille pistoles ! Monsieur ! je me ferais tuer pour vous, au lieu de vous mener dans un cachot. On arrête tous les étrangers, mais laissez-moi faire ; jʼai un frère à Dieppe en Normandie, je vais vous y mener ; et si vous avez quelque diamant à lui donner, il aura soin de vous comme moi-même.
  • périphrase « Ah ! monsieur, lui dit lʼhomme au bâton dʼivoire, eussiez- vous commis tous les crimes imaginables, vous êtes le plus honnête homme du monde ; trois diamants ! chacun de trois mille pistoles ! Monsieur ! je me ferais tuer pour vous, au lieu de vous mener dans un cachot. On arrête tous les étrangers, mais laissez-moi faire ; jʼai un frère à Dieppe en Normandie, je vais vous y mener ; et si vous avez quelque diamant à lui donner, il aura soin de vous comme moi-même.
  • « Ah ! monsieur, lui dit lʼhomme au bâton dʼivoire, eussiez- vous commis tous les crimes imaginables, vous êtes le plus honnête homme du monde ; trois diamants ! chacun de trois mille pistoles ! Monsieur ! je me ferais tuer pour vous, au lieu de vous mener dans un cachot. On arrête tous les étrangers, mais laissez-moi faire ; jʼai un frère à Dieppe en Normandie, je vais vous y mener ; et si vous avez quelque diamant à lui donner, il aura soin de vous comme moi-même.
  • Hyperboles « Ah ! monsieur, lui dit lʼhomme au bâton dʼivoire, eussiez- vous commis tous les crimes imaginables, vous êtes le plus honnête homme du monde ; trois diamants ! chacun de trois mille pistoles ! Monsieur ! je me ferais tuer pour vous, au lieu de vous mener dans un cachot. On arrête tous les étrangers, mais laissez-moi faire ; jʼai un frère à Dieppe en Normandie, je vais vous y mener ; et si vous avez quelque diamant à lui donner, il aura soin de vous comme moi-même.
  • Hyperboles « Ah ! monsieur, lui dit lʼhomme au bâton dʼivoire, eussiez- vous commis tous les crimes imaginables, vous êtes le plus honnête homme du monde ; trois diamants ! chacun de trois mille pistoles ! Monsieur ! je me ferais tuer pour vous, au lieu de vous mener dans un cachot. On arrête tous les étrangers, mais laissez-moi faire ; jʼai un frère à Dieppe en Normandie, je vais vous y mener ; et si vous avez quelque diamant à lui donner, il aura soin de vous comme moi-même.
  • Hyperboles « Ah ! monsieur, lui dit lʼhomme au bâton dʼivoire, eussiez- vous commis tous les crimes imaginables, vous êtes le plus honnête homme du monde ; trois diamants ! chacun de trois mille pistoles ! Monsieur ! je me ferais tuer pour vous, au lieu de vous mener dans un cachot. On arrête tous les étrangers, mais laissez-moi faire ; jʼai un frère à Dieppe en Normandie, je vais vous y mener ; et si vous avez quelque diamant à lui donner, il aura soin de vous comme moi-même.
  • Hyperboles « Ah ! monsieur, lui dit lʼhomme au bâton dʼivoire, eussiez- vous commis tous les crimes imaginables, vous êtes le plus honnête homme du monde ; trois diamants ! chacun de trois mille pistoles ! Monsieur ! je me ferais tuer pour vous, au lieu de vous mener dans un cachot. On arrête tous les étrangers, mais laissez-moi faire ; jʼai un frère à Dieppe en Normandie, je vais vous y mener ; et si vous avez quelque diamant à lui donner, il aura soin de vous comme moi-même.
  • Hyperboles « Ah ! monsieur, lui dit lʼhomme au bâton dʼivoire, eussiez- vous commis tous les crimes imaginables, vous êtes le plus honnête homme du monde ; trois diamants ! chacun de trois mille pistoles ! Monsieur ! je me ferais tuer pour vous, au lieu de vous mener dans un cachot. On arrête tous les étrangers, mais laissez-moi faire ; jʼai un frère à Dieppe en Normandie, je vais vous y mener ; et si vous avez quelque diamant à lui donner, il aura soin de vous comme moi-même.
  • Hyperboles « Ah ! monsieur, lui dit lʼhomme au bâton dʼivoire, eussiez- vous commis tous les crimes imaginables, vous êtes le plus honnête homme du monde ; trois diamants ! chacun de trois mille pistoles ! Monsieur ! je me ferais tuer pour vous, au lieu de vous mener dans un cachot. On arrête tous les étrangers, mais laissez-moi faire ; jʼai un frère à Dieppe en Normandie, je vais vous y mener ; et si vous avez quelque diamant à lui donner, il aura soin de vous comme moi-même.
  • Hyperboles « Ah ! monsieur, lui dit lʼhomme au bâton dʼivoire, eussiez- vous commis tous les crimes imaginables, vous êtes le plus honnête homme du monde ; trois diamants ! chacun de trois mille pistoles ! Monsieur ! je me ferais tuer pour vous, au lieu de vous mener dans un cachot. On arrête tous les étrangers, mais laissez-moi faire ; jʼai un frère à Dieppe en Normandie, je vais vous y mener ; et si vous avez quelque diamant à lui donner, il aura soin de vous comme moi-même.
  • « Ah ! monsieur, lui dit lʼhomme au bâton dʼivoire, eussiez- vous commis tous les crimes imaginables, vous êtes le plus honnête homme du monde ; trois diamants ! chacun de trois mille pistoles ! Monsieur ! je me ferais tuer pour vous, au lieu de vous mener dans un cachot. On arrête tous les étrangers, mais laissez-moi faire ; jʼai un frère à Dieppe en Normandie, je vais vous y mener ; et si vous avez quelque diamant à lui donner, il aura soin de vous comme moi-même.
  • « Ah ! monsieur, lui dit lʼhomme au bâton dʼivoire, eussiez- vous commis tous les crimes imaginables, vous êtes le plus honnête homme du monde ; trois diamants ! chacun de trois mille pistoles ! Monsieur ! je me ferais tuer pour vous, au lieu de vous mener dans un cachot. On arrête tous les étrangers, mais laissez-moi faire ; jʼai un frère à Dieppe en Normandie, je vais vous y mener ; et si vous avez quelque diamant à lui donner, il aura soin de vous comme moi-même. Que dénonce ici Voltaire ?
  • « Ah ! monsieur, lui dit lʼhomme au bâton dʼivoire, eussiez- vous commis tous les crimes imaginables, vous êtes le plus honnête homme du monde ; trois diamants ! chacun de trois mille pistoles ! Monsieur ! je me ferais tuer pour vous, au lieu de vous mener dans un cachot. On arrête tous les étrangers, mais laissez-moi faire ; jʼai un frère à Dieppe en Normandie, je vais vous y mener ; et si vous avez quelque diamant à lui donner, il aura soin de vous comme moi-même. Que dénonce ici Voltaire ? une discrimination généralisée contraire à l’accueil «en Dorado»
  • « Ah ! monsieur, lui dit lʼhomme au bâton dʼivoire, eussiez- vous commis tous les crimes imaginables, vous êtes le plus honnête homme du monde ; trois diamants ! chacun de trois mille pistoles ! Monsieur ! je me ferais tuer pour vous, au lieu de vous mener dans un cachot. On arrête tous les étrangers, mais laissez-moi faire ; jʼai un frère à Dieppe en Normandie, je vais vous y mener ; et si vous avez quelque diamant à lui donner, il aura soin de vous comme moi-même. Que dénonce ici Voltaire ? une discrimination généralisée contraire à l’accueil «en Dorado»
  • « Ah ! monsieur, lui dit lʼhomme au bâton dʼivoire, eussiez- vous commis tous les crimes imaginables, vous êtes le plus honnête homme du monde ; trois diamants ! chacun de trois mille pistoles ! Monsieur ! je me ferais tuer pour vous, au lieu de vous mener dans un cachot. On arrête tous les étrangers, mais laissez-moi faire ; jʼai un frère à Dieppe en Normandie, je vais vous y mener ; et si vous avez quelque diamant à lui donner, il aura soin de vous comme moi-même. Que dénonce ici Voltaire ? une discrimination généralisée contraire à l’accueil «en Dorado» +une corruption par l’argent des institutions les plus hautes, (église, justice)
  • Conclusion : Les richesses, qui sont l’apanage des nobles au XVIIIème siècle semblent ici attirer tous les malheurs, surtout quand on fréquente certains salons parisiens. Ce que Voltaire n'apprécie pas chez cette noblesse, c’est qu’elle abuse de privilèges injustifiés ; il garde un souvenir amer d'humiliations subies à cause de ces privilèges (bastonnade, incarcérations multiples à la Bastille et exil en province ou en Angleterre), mais comme son prestige lui permet de fréquenter les milieux aristocratiques, il en connaît les vices et les roueries dont il dénonce ici les plus insupportables : l'abus de pouvoir des abbés (pas près de disparaître comme on le voit chez Stendhal) ; l'humiliation des victimes des libertins et enfin une atmosphère générale de corruption qui règne dans Paris et s'étend aux institutions sensées représenter la loi et la morale (la police et l'église).
  • Sources bibliographiques : Jean GOLDZINK : Candide, collection Textes et contextes, Magnard 1989 Cours de M. MOUREY, professeur de Lettres, Lycée du Dr Koeberlé Sélestat- 2009 + Sources internet citées dans la présentation © Caroline REYS - Lycée Ribeaupierre, mars 2010