Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Sondage Aviva-Odoxa-BFM-Challenges sur la retraite en France et en Europe

31 views

Published on

Aviva publie aujourd'hui le résultats de son étude sur la Retraite en France et en Europe :
1) On rêverait de partir avant 60 ans, mais on anticipe un départ à 65 ans ! C’est en France que les souhaits et les pronostics de départ en retraite sont les plus « optimistes »
2) Les Français sont très attachés à leur système de retraite mais ils sont extrêmement pessimistes sur son avenir
3) Ils ne font aucune confiance au gouvernement pour mener une bonne politique en matière de retraites
4) S’ils pensent qu’on se dirige de plus en plus vers de la capitalisation, les Français pensent toujours que l’essentiel de leurs revenus à la retraite proviendra toujours du système
5) Les Français sont parmi les plus pessimistes d’Europe sur la somme qu’ils toucheront à leur retraite
6) Il faut dire que les Français sont aussi très/trop pessimistes sur le montant de leur pension de réversion et misent toujours sur l’immobilier comme stratégie pour préparer leur retraite.

Published in: Economy & Finance
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Sondage Aviva-Odoxa-BFM-Challenges sur la retraite en France et en Europe

  1. 1. Etude européenne sur les retraites LEVÉE D’EMBARGO JEUDI 22 NOVEMBRE 2018 À 06H30 Sondage réalisé pour
  2. 2. Méthodologie Recueil Echantillon Enquête réalisée auprès : - d’un échantillon de Français interrogés par Internet les 7 et 8 novembre 2018. - d’un échantillon d’Européens interrogés par Internet du 6 au 12 novembre 2018 Echantillon de 1 001 Français représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, parmi lesquels 253 retraités et 748 non-retraités. La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, niveau de diplôme et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération. Echantillon de 3 003 européens (1001 Français + 489 anglais, 505 allemands, 505 italiens et 503 espagnols) représentatif des populations de chacun des pays (sexe, âge, CSP, régions) et en fonction du poids démographique de chacun de ces 5 pays (ex : poids plus fort pour l’Allemagne)
  3. 3. Chaque sondage présente une incertitude statistique que l’on appelle marge d’erreur. Cette marge d’erreur signifie que le résultat d’un sondage se situe, avec un niveau de confiance de 95%, de part et d’autre de la valeur observée. La marge d’erreur dépend de la taille de l’échantillon ainsi que du pourcentage observé. Si le pourcentage observé est de … Taille de l’Echantillon 5% ou 95% 10% ou 90% 20% ou 80% 30% ou 70% 40% ou 60% 50% 200 3,1 4,2 5,7 6,5 6,9 7,1 300 2,5 3,5 4,6 5,3 5,7 5,8 400 2,2 3,0 4,0 4,6 4,9 5,0 500 1,9 2,7 3,6 4,1 4,4 4,5 600 1,8 2,4 3,3 3,7 4,0 4,1 800 1,5 2,5 2,8 3,2 3,5 3,5 900 1,4 2,0 2,6 3,0 3,2 3,3 1 000 1,4 1,8 2,5 2,8 3,0 3,1 2 000 1,0 1,3 1,8 2,1 2,2 2,2 3000 0,8 1,1 1,4 1,6 1,8 1,8 Précisions sur les marges d’erreur Lecture du tableau : Dans un échantillon de 1000 personnes (lorsque l’ensemble des Français est interrogé), si le pourcentage observé est de 20% la marge d’erreur est égale à 2,5% : le pourcentage réel est donc compris dans l’intervalle [17,5 ; 22,5].
  4. 4. L’œil du sondeur : l’analyse de Gaël Sliman, Président d’Odoxa Vous retrouverez une synthèse détaillée des résultats de cette étude en page 6 de ce rapport, juste après « l’œil de l’expert » de Patrick Dixneuf, notre partenaire d’Aviva. Mais voici déjà selon moi les six principaux enseignements clés que l’on peut retirer de notre grande étude Européenne sur les retraites: Les Français sont les plus inquiets d’Europe (87%) sur l’avenir de leur système de retraite 1) On rêverait de partir avant 60 ans, mais on anticipe un départ à 65 ans ! C’est en France que les souhaits et les pronostics de départ en retraite sont les plus « optimistes » 2) Les Français sont très attachés à leur système de retraite (qu’ils jugent le meilleur en Europe), mais ils sont extrêmement pessimistes sur son avenir (87% sont « inquiets ») 3) Ils ne font aucune confiance au gouvernement (79% sont défiants) pour mener une bonne politique en matière de retraites 4) S’ils pensent qu’on se dirige de plus en plus vers de la capitalisation, les Français pensent toujours que l’essentiel de leurs revenus à la retraite (65%) proviendra toujours du système 5) Les Français sont parmi les plus pessimistes d’Europe sur la somme qu’ils toucheront à leur retraite 6) Il faut dire que les Français sont aussi très/trop pessimistes sur le montant de leur pension de réversion (ils anticipent qu’elle sera seulement de 57% de leur dernier salaire) et ils misent toujours sur l’immobilier comme stratégie pour préparer leur retraite.
  5. 5. L’œil de l’expert : Patrick Dixneuf, Directeur Général d’Aviva France Notre vaste étude européenne Odoxa-Aviva pour Challenges et BFM nous rappelle tous les paradoxes autour du thème de la retraite en Europe et en France. A titre d’exemple, les Français prédisent une baisse très significative de leurs revenus à la retraite mais ne prennent pas les mesures nécessaires pour se constituer une épargne retraite ; ils considèrent aussi qu’être propriétaire de sa résidence principale au moment de la retraite suffit, en omettant le fait qu’ils pensent passer plus de 20 ans à la retraite… Qu’en conclure ? En tant qu’assureur, nous devons continuer notre intense travail de pédagogie et offrir aux épargnants un cadre propice au développement de produits de retraite simples et attractifs. Après le lancement réussi des premiers Fonds de Retraite Professionnelle (« FRPS »), la loi PACTE est en réalité une opportunité unique pour proposer des offres sécurisées et responsables finançant l’économie réelle. Patrick Dixneuf, Directeur Général d’Aviva France
  6. 6. Synthèse détaillée (1/4) 1) On rêverait de partir avant 60 ans, mais on anticipe un départ à 65 ans ! C’est en France que les souhaits et les pronostics de départ en retraite sont les plus « optimistes » En moyenne, les Français souhaiteraient partir à la retraite à 59 ans mais ils pronostiquent qu’ils ne partiront qu’à 65 ans. La France est d’ailleurs le pays d’Europe où le souhait de départ en retraite est le plus tôt : 59 ans vs 61 ans en moyenne en Europe et 62 ans en Allemagne. Les Européens pronostiquent eux aussi un départ plus tardif que leur souhait : 67 ans (vs 61 ans en souhait) … et la France est encore le pays où le pronostic de départ est le plus tôt (65 ans vs 67 ans en moyenne et même 69 ans en Italie). Enfin, les Français pensent qu’ils passeront 20 ans à la retraite et donc, en moyenne, qu’ils en profiteront de l’âge de 65 ans à 85 ans… mais 1 personne sur 8, tout de même, pense ne pas « faire de vieux os » et anticipe moins de 10 ans de retraite. 2) Les Français sont très attachés à leur système de retraite mais ils sont extrêmement pessimistes sur son avenir Les Français pensent que leur pays a le meilleur système de retraite en Europe : avec 43% de citations, ils le placent en 1ère position, 10 points devant l’Allemagne et plus de 30 points devant la Grande-Bretagne. De fait, les Européens ne les contredisent pas et placent effectivement la France à un très bon niveau en Europe : 2ème ex- aequo (avec la Grande-Bretagne) derrière l’Allemagne … MAIS ça c’était avant ! Car pour l’avenir les Français sont extrêmement inquiets : 9 sur 10 (87% d’inquiets contre 13% de confiants) se disent inquiets concernant l’avenir du système de retraite dans leur pays. Même si tous les Européens sont inquiets à ce sujet (78% d’inquiétude en moyenne en Europe), les Français sont, avec les Italiens, les plus pessimistes d’Europe.
  7. 7. Synthèse détaillée (2/4) 3) Les Français ne font aucune confiance au gouvernement pour mener une bonne politique en matière de retraites Cause ou conséquence de cette inquiétude sur l’avenir du système de retraite : 8 Français sur 10 ne font pas confiance au gouvernement pour mener une réforme des retraites efficace. Corolaire à cette inquiétude globale, les deux-tiers des Français qui ont entendu parler de la Loi Pacte – par ailleurs largement méconnue (44% n’en ont pas entendu parler) – ne croient pas qu’elle parviendra à renforcer l’épargne retraite dans notre pays. 4) S’ils pensent qu’on se dirige de plus en plus vers de la capitalisation, les Français pensent toujours que l’essentiel de leurs revenus à la retraite proviendra toujours du système Si les Français privilégient toujours notre système de retraite par répartition à un système par capitalisation, leurs doutes poussent 44% de nos concitoyens à préférer désormais cette solution. Cela consacre une progression de 3 points en 4 ans en faveur du système par capitalisation (sondage Harris de 2014). D’ailleurs, les Français disent que c’est avant tout à eux-mêmes plutôt qu’aux acteurs « pros » qu’ils font le plus confiance pour préparer leur retraite : 68% donnent cette réponse contre 51% (plusieurs réponses étaient possibles) qui feraient confiance à un expert ou un « pro ». Parmi ces derniers, les « pros », les « classiques » banquiers et assureurs suscitent toujours plus de confiance que les autres acteurs : ils recueillent 24% des citations contre 21% aux conseillers de gestions en patrimoine, 9% aux notaires et 7% à un site Internet. Pourtant, malgré cette forte confiance accordée « à eux-mêmes », nos concitoyens pensent que les deux-tiers de ce qu’ils toucheront durant leur retraite proviendra de leur régime de retraite plutôt que de leur épargne personnelle. Nous sommes d’ailleurs le pays d’Europe où cet arbitrage provient le plus fortement du régime de retraite plutôt que de l’épargne personnelle : 65% en France contre 59% en moyenne en Europe et seulement 45% en Espagne.
  8. 8. Synthèse détaillée (3/4) 5) Les Français sont parmi les plus pessimistes d’Europe sur la somme qu’ils toucheront à leur retraite Les Français pensent qu’ils disposeront de moins de 30 000 euros annuels de revenus prévus pour leur retraite. Ce niveau fait de nous, avec les Italiens, les plus pessimistes d’Europe. A l’inverse, les britanniques sont les plus confiants sur leurs revenus à la retraite : alors que seulement 12% des Français pensent qu’ils toucheront plus de 40 000 euros et que 70% pensent qu’ils toucheront moins de 30 000 euros, les Britanniques sont presque trois fois plus nombreux à penser qu’ils gagneront plus de 40 000 euros (31%) et sont, inversement, minoritaires (47%) à penser qu’ils gagneront moins de 30 000 euros. 6) Il faut dire que les Français sont aussi très/trop pessimistes sur le montant de leur pension de réversion et misent toujours sur l’immobilier comme stratégie pour préparer leur retraite. Les Français semblent bien pessimistes : ils pensent qu’ils toucheront, en moyenne, 57% de leur dernier salaire par leur système de retraite alors qu’actuellement la réversion moyenne est (sources DREES) supérieure à 70% pour les cas-types sans interruptions longues. Il est vrai que le taux de réversion ne cesse de diminuer… mais à ce point… Toutefois, cette faiblesse des anticipations sur la pension de réversion n’est pas exclusivement Gauloise ; elle est partagée (mais peut-être à raison cette fois), un peu partout en Europe : dans tous les autres pays, la réversion anticipée est même nettement plus basse qu’en France (48% en moyenne européenne). Conséquence probable de ces faibles anticipations quant au niveau de sa pension de retraite, dans notre pays, l’acquisition immobilière est perçue comme la meilleure stratégie pour préparer sa retraite : 48% pensent que pour préparer sa retraite, acquérir sa résidence principale est la meilleure solution. D’ailleurs, pour leurs « vieux jours » les Français comptent passer le plus de temps possible dans leur résidence principale, quitte à puiser dans d’autres économies.
  9. 9. Synthèse détaillée (4/4) Parmi les autres stratégies jugées pertinentes pour préparer sa retraite, une seule rivalise, un peu, avec l’immobilier : effectuer sa propre capitalisation. Ainsi, 37% des Français pensent que le mieux est de mettre de l’argent chaque mois sur un livret. En revanche, toutes les autres stratégies sont largement désavouées. Ainsi, seulement 7% des Français pensent qu’il vaut mieux tout simplement « faire confiance au régime d’assurance retraite »… mais la pire stratégie – pour un Français tout au moins – est encore de spéculer, que ce soit en investissant en bourse (seulement 5% de citations) ou en s’endettant pour profiter de l’effet de levier du crédit (2%). Gaël Sliman, Président d’Odoxa @gaelsliman
  10. 10. Dans l'idéal, à quel âge souhaiteriez-vous ou auriez-vous aimé prendre votre retraite ? Réponse numérique Et à quel âge, d'après vous, pourrez-vous prendre votre retraite ? Réponse numérique Résultats auprès des non-retraités Les Français souhaiteraient partir à la retraite à 59 ans mais ils pronostiquent qu’ils ne partiront qu’à 65 ans 26% 55% 11% 8% moins de 60 ans 60 ans 61-64 ans 65 ans et plus Français non-retraités 19% *Sondage Odoxa pour CQFD-itélé du 20/12/2014, résultats auprès des non-retraités 42% 20% 19% rappel 2014* non-retraités 5% 6% 30% 58% 1% moins de 60 ans 60 ans 61-64 ans 65 ans et plus (NSP) 1% rappels 2014* non-retraités 4% 31% 63% 1% Moyenne âge souhaité : 59 ans 60 ans Moyenne âge pronostiqué : 65 ans 65 ans
  11. 11. Dans l'idéal, à quel âge souhaiteriez-vous ou auriez-vous aimé prendre votre retraite ? Réponse numérique Résultats auprès des non-retraités La France est le pays où le souhait de départ en retraite est le plus tôt : 59 ans vs 61 ans en moyenne en Europe et 62 ans en Allemagne Souhait 24% 36% 10% 30% 0% Moins de 60 ans 60 ans 61-64 ans 65 ans et plus (NSP) Européens 61 ans 59 ans 26% 55% 11% 8% 13% 29% 18% 40% 30% 27% 4% 39% 24% 41% 8% 27% 27% 33% 6% 33% 1% 62 ans61 ans60 ans 60 ans
  12. 12. Les Européens pronostiquent eux aussi un départ plus tardif que leur souhait : 67 ans (vs 61 ans en souhait)… et la France est encore le pays où le pronostic de départ est le plus tôt Pronostic Européens 67 ans Et à quel âge, d'après vous, pourrez-vous prendre votre retraite ? Réponse numérique Résultats auprès des non-retraités 5% 7% 11% 77% 0% Moins de 60 ans 60 ans 61-64 ans 65 ans et plus (NSP) 5% 65 ans 6% 30% 58% 1% 6% 5% 10% 79% 11% 13% 2% 74% 3% 4% 7% 86% 3% 5% 4% 88% 66 ans 68 ans 69 ans67 ans
  13. 13. Selon vous, combien d’années passerez-vous en retraite ? (Si vous êtes déjà à la retraite, tenez compte des années déjà passées) Réponse numérique Les Français pensent qu’ils passeront 20 ans à la retraite (donc de 65 ans à 85 ans), mais 1 personne sur 8 pense ne pas « faire de vieux os » et anticipe moins de 10 ans de retraite Français 13% 14% 15% 26% 29% 3% Moins de 10 ans entre 10 et 14 ans entre 15 et 19 ans entre 20 et 24 ans 25 ans et plus (NSP) Moyenne: 20 ans
  14. 14. Parmi les pays suivants, lequel a selon vous le meilleur système de retraite ? Les Français pensent que leur pays a le meilleur système de retraite en Europe… 43% 33% 11% 6% 2% 5% France Allemagne Royaume-Uni Espagne Italie (NSP) Français
  15. 15. Parmi les pays suivants, lequel a selon vous le meilleur système de retraite ? … et, les Européens placent effectivement la France à un très bon niveau en Europe (2ème ex-aequo)… 48% 20% 20% 6% 4% 2% Allemagne France Royaume-Uni Espagne Italie (NSP) Européens 43% 33% 11% 6% 2% 5% 56% 21% 14% 3% 3% 3% 11% 36% 44% 5% 4% 8% 61% 19% 3% 9% 13% 53% 11% 21% 2%
  16. 16. Quand vous pensez à l’avenir du système de retraite dans votre pays, êtes-vous très confiant, plutôt confiant, plutôt inquiet ou très inquiet ? … MAIS ça c’était avant ! Car pour l’avenir les Français sont extrêmement inquiets : 9 sur 10 se disent inquiets concernant l’avenir du système de retraite dans leur pays Très confiant 1% Plutôt confiant 12% Plutôt inquiet 48% Très inquiet 39% S/T Confiant : 13%S/T Inquiet : 87% Français
  17. 17. Quand vous pensez à l’avenir du système de retraite dans votre pays, êtes-vous très confiant, plutôt confiant, plutôt inquiet ou très inquiet ? Même si tous les Européens sont inquiets à ce sujet, les Français sont, avec les Italiens, les plus pessimistes d’Europe 5% 12% 4% 3% 1% 3% 17% 28% 21% 11% 12% 10% 47% 43% 48% 53% 48% 44% 31% 17% 27% 33% 39% 43% Européens Britanniques Allemands Espagnols Français Italiens Très confiant Plutôt confiant Plutôt inquiet Très inquiet Européens S/T Confiant S/T Inquiet 22% 78% 40% 60% 25% 75% 14% 86% 13% 87% 13% 87%
  18. 18. Vous-même, faite-vous confiance au gouvernement pour mener une réforme des retraites efficace ? Cause ou conséquence de cette inquiétude : 8 Français sur 10 ne font pas confiance au gouvernement pour mener une réforme des retraites efficace Tout à fait confiance 4% Plutôt confiance 17% Plutôt pas confiance 40% Pas du tout confiance 39% S/T Confiance : 21%S/T Pas confiance : 79% Français
  19. 19. La Loi pacte portée par le gouvernement contient plusieurs mesures destinées à renforcer l'épargne retraite des Français. Vous personnellement, dites-moi si vous pensez qu’elle y parviendra ? Corolaire à cette inquiétude, les Français (qui en ont entendu parler) ne croient pas que la Loi Pacte parviendra à renforcer l’épargne retraite dans notre pays Oui, certainement 2% Oui, probablement 18% Non, probablement pas 28% Non, certainement pas 16% Vous n’êtes pas suffisamment informé sur cette loi pour exprimer un jugement à ce sujet 36% S/T Oui : 20%S/T Non : 44% Français Oui, certainement 4% Oui, probablement 27% Non, probablement pas 44% Non, certainement pas 24% (NSP) 1% Français suffisamment informés pour s’exprimer S/T Oui : 31%S/T Non : 68%
  20. 20. Préférez-vous un système de retraite… Si les Français privilégient toujours notre système de retraite par répartition à un système par capitalisation, leurs doutes poussent 44% de nos concitoyens à préférer désormais cette solution Par répartition : les personnes en activités financent les retraités 55% Par capitalisation : chacun épargne pour sa propre retraite 44% (NSP) 1% Français +3 points en faveur de la capitalisation depuis avril 2013 * -3 points en faveur de la répartition depuis avril 2013 *
  21. 21. Selon vous, parmi les acteurs suivants, lesquels sont les plus à même de vous aider à préparer votre retraite ? Plusieurs réponses possibles C’est à eux-mêmes plutôt qu’aux acteurs « pros » que les Français font le plus confiance pour préparer leur retraite. Les banquiers et assureurs suscitent toujours plus de confiance que les autres acteurs. 68% 24% 21% 9% 7% 4% Vous-même Votre banquier ou votre assureur Un conseil en gestion de patrimoine Votre notaire Un site internet (NSP) Français
  22. 22. Aux non-retraités : Sur la somme que vous toucherez lors de votre retraite, quelle sera selon vous la part qui viendra de votre régime de retraite et la part qui proviendra de votre épargne personnelle ? Réponse numérique en % à indiquer pour chaque part Nos concitoyens pensent que les deux-tiers de ce qu’ils toucheront durant leur retraite proviendra de leur régime de retraite plutôt que de leur épargne personnelle la part qui viendra de votre régime de retraite 65% la part qui proviendra de votre épargne personnelle 35% 21% 27% 14% 38% Moins de 50% 50 à 65% 65 à 80% 80% ou plus En moyenne : En moyenne : Français non-retraités 60% 28% 7% 5% Moins de 50% 50 à 65% 65 à 80% 80% ou plus
  23. 23. Nous sommes le pays d’Europe où cet arbitrage provient le plus fortement du régime de retraite plutôt que de l’épargne personnelle 59% 65% 64% 61% 57% 45% 41% 35% 36% 39% 43% 55% Européens Français Allemands Britanniques Italiens Espagnols la part qui viendra de votre régime de retraite la part qui proviendra de votre épargne personnelle Européens En moyenne Aux non-retraités : Sur la somme que vous toucherez lors de votre retraite, quelle sera selon vous la part qui viendra de votre régime de retraite et la part qui proviendra de votre épargne personnelle ? Réponse numérique en % à indiquer pour chaque part
  24. 24. Aux non-retraités : Quels revenus annuels prévoyez-vous toucher à votre retraite ? Les Français pensent qu’ils disposeront de moins de 30 000 euros annuels de revenus prévus pour leur retraite 7% 5% 17% 70% 1% 50 000 euros et plus par an Entre 40 et 50 000 euros par an Entre 30 et 40 000 euros par an Moins de 30 000 euros par an (NSP) Français non-retraités
  25. 25. 8% 10% 17% 65% 0% 50 000 euros et plus par an Entre 40 et 50 000 euros par an Entre 30 et 40 000 euros par an Moins de 30 000 euros par an (NSP) Européens Les Français sont, avec les Italiens les plus pessimistes d’Europe concernant leurs pronostics de revenus annuels pour leur retraite 7% 5% 17% 70% 1% 3% 12% 17% 68% 17% 14% 22% 47% 4% 8% 15% 73% 7% 11% 17% 65% Aux non-retraités : Quels revenus annuels prévoyez-vous toucher à votre retraite ? 12% 15% 31% 12% 18%
  26. 26. Aux non-retraités : Et quel pourcentage de votre dernier salaire estimez-vous pouvoir toucher de votre système de retraite ? Réponse numérique % Les Français pensent qu’ils toucheront, en moyenne, 57% de leur dernier salaire par leur système de retraite alors qu’actuellement la réversion moyenne est supérieure à 70% … 23% 29% 29% 17% 2% Moins de 50% entre 50 et 65% Entre 65 et 80% 80% ou plus (NSP) En moyenne : 57% du dernier salaire Français non-retraités
  27. 27. … et pourtant, dans tous les autres pays, la réversion anticipée est nettement plus basse qu’en France 40% 27% 16% 17% 0% Moins de 50% entre 50 et 65% entre 65 et 80% 80% ou plus (NSP) 48% Européens Aux non-retraités : Et quel pourcentage de votre dernier salaire estimez-vous pouvoir toucher de votre système de retraite ? Réponse numérique % 57% 23% 29% 29% 17% 2% En moyenne : 47% 38%48%56% 45% 31% 18% 6% 57% 26% 6% 11% 40% 25% 15% 20% 33% 22% 12% 33%
  28. 28. Pour préparer votre retraite, estimez-vous qu’il vaut mieux… Dans notre pays, l’acquisition immobilière est perçue comme la meilleure stratégie pour préparer sa retraite … et l’investissement en bourse comme l’une des pires 48% 37% 7% 5% 2% 1% ...acheter sa résidence principale …mettre de côté chaque mois sur un livret …faire confiance au régime d’Assurance retraite …investir en bourse …s’endetter pour profiter de l’effet de levier du crédit (NSP) Français
  29. 29. Que pensez-vous faire de votre résidence principale à vos vieux jours ? Pour leurs « vieux jours » les Français comptent d’ailleurs passer le plus de temps possible dans leur résidence principale, quitte à puiser dans d’autres économies 43% 17% 9% 6% 5% 19% 1% Y rester le plus longtemps possible et puiser dans d’autres économies Déménager pour trouver un logement moins coûteux La vendre pour la donner à vos enfants Vendre en viager pour rester chez vous La vendre pour aller en maison de retraite Vous n’êtes pas propriétaire de votre résidence principale et vous ne pensez pas le devenir d’ici votre retraite (NSP) Français

×