Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Objets-connectes

15,320 views

Published on

Internet des objets. Enjeux de société. Journées du numérique. La roche sur Yon.

Published in: Education
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Objets-connectes

  1. 1. Soirée débat « Objets connectés et liberté numérique » FEATURING Guillaume Andrieux électronique et télécommunication, Département Réseaux et Télécommunication (IUT La Roche sur Yon) François Rousseau droit privé et sciences criminelles, Faculté de Droit et des Sciences politiques (Université de Nantes) Olivier Ertzscheid sciences de l'information et de la communication, Département Information-Communication (IUT La Roche sur Yon) 1
  2. 2. « une infrastructure mondiale pour la société de l'information, qui permet de disposer de services évolués en interconnectant des objets (physiques ou virtuels) grâce aux technologies de l'information et de la communication interopérables existantes ou en évolution. » Union internationale des télécommunications (Juin 2012) 2
  3. 3. Alexa, I Need medical assistance immediatly https://www.youtube.com/watch?v=m2eTZV74HTs I’ve added medical assistance to your shopping list. 3
  4. 4. Alexa, Play Tickle Tickle https://www.youtube.com/watch?time_continue=2&v=r5p0gqCIEa8 + Rire démoniaque d’Alexa 4
  5. 5. Une question de taille. • WORLD WIDE WEB (web des documents) • Plus de 1000 milliards de pages indexées par Google. Situation de quasi-monopole. • WORLD LIFE WEB (web des profils) • Près de 2 milliards d’utilisateurs Facebook. Nouveau quasi-monopole. • WORLD WIDE OBJECT (web des objets) • Objets connectés : 50 milliards de « capteurs passifs » à l’horizon 2020** (15 au m2) • Peut-être moins de 1% de ces objets réellement connectés (= avec lesquels on peut interagir). Pour quel futur quasi-monopole ? Amazon ? ** https://fredcavazza.net/2015/04/22/mythes-et-realites-de-linternet-des-objets/ 7 milliards d’humains. Près de 3 milliards connectés en 2018. 5
  6. 6. http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2014/10/internet-1993-2014-humanite-sans-objet.html 1993. Le web a 4 ans. 1er navigateur grand public (Mosaïc). Cette carte créée par des chercheurs des laboratoires Bell pour représenter le trafic entre les différents pays et continents. 2014. Le web a 25 ans. IoT représenté sur cette carte à partir des données de Shodan.io, un moteur de recherche dont l'objectif est de repérer et de localiser l'ensemble des objets connectés (des caméras de surveillance aux frigos et cafetières). 6
  7. 7. Premier risque. Objets connectés pour usages limités. • En les connectant on appauvrit, on contraint et on limite trop souvent les possibilités d’usages. • Exemples tristement célèbres devenus paradigmes (DRM sur livres numériques). • Imprimantes connectées : DRM pour bloquer utilisation de cartouches génériques, installer des dates de péremption (!!!) sur les cartouches (HP). • Imaginez la suite pour frigos, cafetières, etc. • En règle générale plus la connexion est « sans limite » et ubiquitaire (on peut se connecter à son compte de partout) et plus les usages sont – malheureusement – limités (on peut lire mais pas imprimer ou copier/coller) • Ce qui devrait être vecteur d’émancipation et (trop) souvent vecteur d’aliénation. • Connexion « dans » l’objet rend souvent le bidouillage, la réparation impossible. • Dé-capacitation des mécanismes d’audit et de réparation (mécanicien muet devant voiture connectée) • On est même arrivé à déposer des droits d’auteur sur des moteurs de tracteurs**. • Voilà aussi pourquoi on a voulu organiser COPY PARTY et REPAIR CAFE. #CopyParty Copier n’est pas voler. ** http://affordance.typepad.com//mon_weblog/2015/05/general-motors-invente-la-voiture-sous-droits-dauteur.html http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2015/04/du-digital-labor-au-copytalisme.html 7
  8. 8. Corollaire : renouveau de l’obsolescence programmée. • Coeur artificiel d'une femme opérée en 1992 n'avait plus que 14% de batterie. • Pacemaker arrive au bout de son autonomie. Il suffit de changer la pile. • Oui mais non. Cette technologie, vieille de 23 ans, n'est plus fabriquée. • Imaginez maintenant le pacemaker sous DRM … • Pacemakers et autres prothèses limitant les possibilités d'intervention à un seul fabriquant sous contrat avec une série limitée d'hôpitaux et de cliniques. Un DRM de Pacemaker qui pourrait être chrono- dégradable, le changement ou la recharge de la batterie vous obligeant à vous délester d'une nouvelle somme d'argent au bout d'un temps donné. http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2015/08/hopitaux-musees-homme-repare.html 8
  9. 9. 2ème risque. Les temps modernes de la notifications • Pour l’instant « seuls » smartphones et tablettes peuvent nous envoyer des notifications. • Pollution cognitive > Contre-maître cognitif > Assigne une « cadence » > Effet de remise à la tâche • Passage d’une « économie de l’attention » à une « économie de l’occupation » • Qu’en sera-t-il lorsque cafetières, frigos, canapés, sommiers, vêtements, lentilles (de vue) seront connectés ? ** http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2015/01/world-wide-underwear.html ** http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2014/07/notification-internet-in-medias-res.html 9
  10. 10. L’enfer de la maison intelligente**. ** https://gizmodo.com/the-house-that-spied-on-me-1822429852 ** http://www.internetactu.net/a-lire-ailleurs/lenfer-de-la-maison-intelligente/ Et sur le même sujet : http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2014/01/domicile-terminal.html Assistant vocal Echo d’Amazon, lumières connectées, cafetière connectée, roomba (aspirateur), a branché sa brosse à dents, sa télé, son lit, un cadre photo… Un peu tout ce qui est disponible sur le marché. 1er constat : ces objets ont été une « source constante d’agacement ». Vivre dans une maison intelligente est exaspérant. Il lui a fallu télécharger 14 applications différentes sur son téléphone pour faire fonctionner ces appareils. Les configurer reste chronophage. Autre problème : interopérabilité. la difficulté de connecter les appareils entre eux ! Impossible par exemple de connecter sa machine à café avec Alexa d’Amazon, tant et si bien qu’il lui a fallu en changer. Mais le modèle qui fonctionnait avec Alexa ne fonctionnait pas avec le capteur de son matelas ni avec ses prises électriques connectées : donc impossible de déclencher automatiquement son café au saut du lit ! Sans compter que le capteur vocal d’Amazon avait du mal à reconnaître le nom de la machine à café… tant et si bien qu’il était le plus souvent plus simple de se lever pour se faire le café ! Vie privée : analyse des données préoccupante. Les interrupteurs électriques connectés n’ont pas cessé d’envoyer des informations à l’extérieur, et pas seulement quand on les faisait fonctionner. La caméra de sécurité connectée a pris une vidéo d’elle se promenant nue dans son salon pour l’envoyer dans le cloud ! Celle-ci envoyait d’ailleurs constamment de grosses quantités de données. Pareil pour la télé ! 10
  11. 11. 11
  12. 12. 3ème problème. Miniaturisation de l’échelle de la peur. • Drones civils pour tuer, imprimantes 3D pour fabriquer des armes létales sans métal. • Invisibilisation des mécanismes de prise de décision (« il n’y a pas d’algorithmes, juste la décision de quelqu’un d’autre ») • Notre imagination et qques bons romans de SF ont déjà fait le reste. • Ce qui ne doit pas empêcher de s’interroger sur … Discrétisation des régimes de surveillance. • De surveillance à sous-veillance • De Big Brother à Little Sisters 12
  13. 13. • « Privacy Center » des playmobils connectés univers Marvel / Disney. • "Nous divulguerons vos données personnelles uniquement aux entreprises du groupe Disney sauf dans des circonstances limitées, y compris notamment : • Lorsque vous nous autorisez à divulguer vos données personnelles à une autre entreprise, comme par exemple lorsque vous choisissez de divulguer vos données personnelles à des entreprises soigneusement sélectionnées afin qu’elles puissent vous envoyer des offres et des promotions concernant leurs produits et services ou lorsque vous nous demandez de divulguer vos données personnelles à des sites ou plateformes tiers tels que les sites des réseaux sociaux. (...) • Lorsque nous collaborons avec des organismes financiers afin d’offrir des produits ou services co-brandés, comme votre carte Visa Disney Rewards ; cependant, nous ne le ferons que si cela est autorisé par la législation applicable et, dans ce cas, les organismes financiers ont l’interdiction d’utiliser vos données personnelles à des fins autres que celles liées aux produits ou services co-brandés. • Lorsque des entreprises fournissent des services pour notre compte, comme par exemple pour la livraison des colis et le service utilisateurs ; ces entreprises ont néanmoins l’interdiction d’utiliser vos données personnelles à des fins autres que celles que nous leur demandons ou qui sont permises par la loi. • Lorsque nous divulguons des données personnelles à des tiers en rapport avec une vente, en application notamment de nos Conditions ou règles d’utilisation ou de règlements de jeux-concours, pour assurer la sécurité de nos utilisateurs et tiers, pour protéger nos droits et nos biens ainsi que les droits et biens de nos utilisateurs et tiers, pour nous conformer à une action en justice ou dans d’autres cas si nous considérons, en toute bonne foi, que la loi exige la divulgation des données (...) • http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2015/06/teddy-bear-jouets-donnees.html 13
  14. 14. De l’objet transitionnel à l’objet transactionnel. • Cheval de troie pour adresser publicité ciblée et en situation de jeu aux enfants. • Exemple de Barbie connectée (entre autres) ** https://qz.com/362891/new-hello-barbie-records-kids-voices-and-sends-the-intel-back-to-mattel/ ** http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2015/06/teddy-bear-jouets-donnees.html 14
  15. 15. De la CONNECTIQUE 15
  16. 16. Connectique partout justice nulle part ? • Prouver les séquelles d’un accident • Jeune femme victime plusieurs années auparavant d'un accident de voiture, et dont les avocats avaient utilisé les données du bracelet connecté FitBit pour "prouver" que son comportement et son activité (après l'accident) étaient statistiquement inférieurs ou dégradés par rapport à ceux d'un individu « normal » = qu’elle avait bien gardé des séquelles. • Se défaire d’une accusation de viol. • "Un homme s’est vu injustement accusé de viol aux Etats-Unis par une femme. (...) Selon ses dires, elle se serait réveillé vers minuit avec un étranger au-dessus d’elle et qui aurait commis son méfait. Pendant qu’elle se débattait, elle aurait fait tomber son tracker d’activité. Mais quand les autorités ont retrouvé le fameux tracker, les résultats de son suivi n’étaient pas conforme à ses dires. Le Fitbit l'a enregistré éveillée et, pire encore, active et se déplaçant tout au long de la nuit. Combiné à d’autres éléments incohérents, la police en a conclu qu’elle mentait et l’enquête s’est arrêtée là." • http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2015/07/le-bracelet-du-terminator.html • Ou de meurtre. • Le 21 Novembre 2016 aux Etats-Unis, un homme rend visite à un ami et collègue de travail. Le lendemain, le corps de cet homme est retrouvé, mort. L'ami en question est accusé de meurtre au premier degré. Au domicile de l'ami visité la veille par la victime, différents dispositifs domotiques connectés, dont le boîtier Amazon Echo, qui dispose d'une fonction "Always On", ce qui signifie qu'il "écoute" et enregistre en permanence ce qui se dit dans une pièce, en attente des mots-clés "Amazon" ou "Alexa" susceptibles de le "réveiller" pour activer l'une de ses diverses fonctionnalités. Il est donc possible que ce boîtier ait enregistré la conversation des deux amis la veille du meurtre et contienne des éléments de preuve susceptibles d'aider la justice. Amazon a collaboré avec la justice en fournissant infos liées au compte Amazon du présumé coupable mais Amazon refuse de communiquer les données relatives au boitier Echo enregistrées sur leurs serveurs » Rappelle d’autres histoires (Apple / FBI dans affaire de terrorisme) • http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2017/01/siri-alexa-amazon-echo-qui-a-tue-kennedy.html 16
  17. 17. • Se souvenir de l’histoire d’Internet et du web : – « un accident fortuit résultant d’un désintérêt commercial initial, d’une négligence gouvernementale et militaire et de l’inclinaison des ingénieurs à construire des systèmes ouverts simples et faciles. » Bruce Schneier. • Pour que l’histoire de l’internet des objets, assez mal démarrée, ne bascule pas trop rapidement dans une forme de dystopie. Car pour l’instant : – Très grand intérêt commercial initial – Très grand intérêt gouvernemental et militaire – Très gros enjeux de structuration du marché où seuls quelques gros acteurs ont l’envie et la capacité d’ imposer des normes et des protocoles propriétaires. • Donc agissons et militons pour que cet internet aussi (celui des objets) puisse bénéficier de solutions techniques qui demeurent sociétalement auditables et loyales (fair) et si possible techniquement interopérables. 17 Conclusion ?
  18. 18. Obsolescence programmée • Imprimantes et cartouches • Pacemaker (à replacer dans contexte « Homme augmenté ») • Droit d’auteur sur les tracteurs. 18
  19. 19. #MLO Mouvement de Libération des Objets OBJETS 19
  20. 20. Merci. Questions ? Diaporama en ligne sur  slideshare.net/olivier  www.Affordance.info 20

×