Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Cancer de l'endometre

1,540 views

Published on

Cours de résidanat

Published in: Health & Medicine, Technology
  • If you want to download or read this book, Copy link or url below in the New tab ......................................................................................................................... DOWNLOAD FULL PDF EBOOK here { http://bit.ly/2m6jJ5M } ......................................................................................................................... Download EPUB Ebook here { http://bit.ly/2m6jJ5M } ......................................................................................................................... Download Doc Ebook here { http://bit.ly/2m6jJ5M } ......................................................................................................................... .........................................................................................................................
       Reply 
    Are you sure you want to  Yes  No
    Your message goes here

Cancer de l'endometre

  1. 1. http://www.MedeSpace.net Share what you know, learn what you don’t CANCER DE L’ENDOMÈTRE –Touche le plus souvent les femmes ménopausées. Hormonodépendant : il dépend de l’imprégnation en œstrogènes (naturels ou non). → hyperœstrogénie relative ou absolue. Kc génétiquement lié : côlon, sein, ovaire (Lynch II) –Il s’agit le plus souvent d’un adénocarcinome (souvent bien différenciée) et plus rarement d’un adénoacanthome (avec zones de métaplasies malpighienne). Facteurs de risque : obésité ; nulliparité ; première grossesse tardive ; puberté précoce ; ménopause tardive (imprégnation oestrogénique longue) ; anomalies du cycle et anovulation par insuffisance lutéale (état d’hyperoestrogénie relative) ; traitement hormonal substitutif à base d’œstrogène seuls ; HTA et diabète. Traitement hormonal substitutif mal conduit ; pilule séquentielle ; syndrome de Stein-Leventhal ; tumeur ovarienne œstrogéno-sécrétante ; les induction de l’ovulation. Le tamoxifène par action paradoxale à fortes doses et en traitement de longue durée. –La prise de pilules oestroprogestatives constitue un facteur protecteur –Leshyperplasies atypiques de l’endomètre sont des lésions précancéreuses ; les polypes simples sont plutôt des lésions favorisantes (suivi rapproché). –Les métrorragies sont le signe révélateur dans plus de 90% des cas (spontanées et indolores) ; Autres signes : leucorrhée ; hydrorrhées sales (pyométrie) ; –Le TR recherche un envahissement des paramètres, de la cloison recto-vaginale –Polype sentinelle au niveau du col → témoin parfois de la présence de cancer dans la cavité utérine. –La pratique de frottis cervicovaginaux est systématique ; mais sont sans intérêt diagnostique (association du Kc du col ; formes évolués). –Le frottis de l’endomètre : peu fiable. Négatif : il n’a pas de valeur ; positif : il ne suffit pas. –La pathologie mammaire survient sur le même terrain → palpation des seins –Lecancer de l’endomètre débute souvent au niveau de la face postérieure de l’utérus, du fond utérin ou au niveau d’une corne. –L’hystéroscopie tend à remplacer l’hystérographie ; échographie endovaginale
  2. 2. http://www.MedeSpace.net Share what you know, learn what you don’t –Extension utérine → en surface (col de l’utérus et toute la surface de l’endomètre). Infiltration en profondeur (myomètre) –Extension en dehors de l’utérus : vagin en premier puis uretère, vessie et rectum. Les ganglions lymphatiques sont tardivement envahis sauf quand l’isthme est touché ; les métastases sont relativement peu fréquentes et tardives (foie, poumon, os). CLASSIFICATION DE FIGO Cancer limité au corps de l’utérus ; Stade I –Ia : limité à l’endomètre –Ib : envahis moins de la moitié de l’épaisseur du myomètre –Ic : envahis plus de la moitié de l’épaisseur du myomètre Stade II Cancer étendu au col Stade III Péritoine pelvien ou annexe (IIIa) ; vagin (IIIb) ; ganglions pelviens et/ou lombo- aortique (IIIc) Envahissement de la muqueuse de la vessie Stade IV ou du rectum ou métastase en dehors du pelvis ; ganglions inguinaux –Le pronostic des adénoacanthomes est excellent dans l’ensemble –L’appréciation de l’état général est un élément majeur du pronostic –Cancer in situ → hystérectomie totale avec ovariectomie bilatérale –Stade I → colpohystérectomie avec annexectomie bilatérale et curage sous veineux + curithérapie…. (voir le cours).

×