Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.
Les
bibliothèques
françaises
après Charlie
# BIBENACTION
Raphaëlle Bats,
Enssib, Centre Gabriel Naudé / LCSP, Paris 7
raph...
POINT DE DÉPART
 Lecture et traduction d’un article de David Lankes.
 Réflexion sur la notion de devoir ou de pouvoir faire
 Crainte de...
 Diffusion de la traduction le 11 janvier,
 Lancement le même jour par Nathalie Clot et Raphaëlle Bats,
d’une collecte d...
 Pouvoir s’inspirer de ce qui est fait : versant professionnels en
activité
 Garder trace : mémoire et histoire des bibl...
MÉTHODE
 Appel à témoignage via Twitter et blogs et l’utilisation d’un
hashtag #bibenaction.
 La recherche #bibenaction permet d...
RÉSULTATS
 La recension compte ainsi aujourd’hui plus de 150 actions.
 Non exhaustif
 Une large diffusion sur le web des actions ...
 Structures :
 Bibliothèques municipales,
 Bibliothèques universitaires,
 Bibliothèques nationales,
 Bibliothèques d’...
 1er temps de diffusion de messages, plutôt nouveau pour
les bibliothèques,
 2nd temps d’actions très bibliothéconomique...
 Dans les 5 jours qui ont suivi les attentats principalement
 Où ?
 sur le site Web,
 sur leurs portes d’entrées,
 su...
©Romane Volle. médiathèque de Saint-Médard-en-Jalles et du Carré-Les Colonnes
 tout le mois de janvier : hyper réactivité des bibliothécaires
 Des sélections d’ouvrages / chansons / ressources : tab...
BM Saint-Aubin-du-Pavail (35)
BM Hérouville Saint Clair, Calvados.
BM Clermont-Ferrand
BU Droit - Besançon
 Depuis février-mars
 La continuité des premières actions :
 affichage du message « je suis charlie »,
 prolongation d...
Médiathèque Départementale – Pierres-Vives
 Les tensions :
 vitrines brisées, livres déchirés…
 constatées, rapportées parfois, mais affichées nulle part or sans ...
Médiathèque Départementale – Pierres-Vives
QUESTIONS
 Les actions menées par les bibliothèques après les événements de
janvier 2015 ont été quasi immédiates, nombreuses et se...
 Que représente l’affichage du message « Je suis Charlie » ?
 une action politique, un engagement public ? Prendre posit...
 L’action comme prise de position / neutralité
 Faut-il penser que ces messages sont considérés comme neutre, de
par leu...
ENGAGEMENT
 Devient-on encore bibliothécaire, bénévole ou professionnel, par
engagement ?
 Silence sur d’autres engageme...
PISTES
 Promouvoir la bibliothèque comme le lieu d’exercice d’une
citoyenneté active : à voir du côté du collaboratif et du
part...
MERCI !
Contact : Raphaëlle Bats
Enssib, Centre Gabriel Naudé
Laboratoire des Changements Sociaux et
Politiques, Paris 7
r...
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

Les bibliothèques après les attentats de janvier 2015

5,157 views

Published on

Conférence donnée à l'occasion d'une journée d'étude ABF à Colmar

Published in: Education
  • Be the first to comment

Les bibliothèques après les attentats de janvier 2015

  1. 1. Les bibliothèques françaises après Charlie # BIBENACTION Raphaëlle Bats, Enssib, Centre Gabriel Naudé / LCSP, Paris 7 raphaelle.bats@enssib.fr
  2. 2. POINT DE DÉPART
  3. 3.  Lecture et traduction d’un article de David Lankes.  Réflexion sur la notion de devoir ou de pouvoir faire  Crainte de voir un impératif d’agir se mettre en place au lieu d’une réflexion sur l’action politique des bibliothèques  Réflexion sur le rôle de la bibliothèque dans la cohésion sociale en temps de crise  Crainte de voir la liberté d’expression prendre le dessus sur une réflexion générale sur le vivre-ensemble.  Liberté d’expression,  bibliothèques garantes  condition d’existence des bibliothèques,  Vivre en commun - vivre ensemble  Socle de la politique  Convoqué par les bibliothèques via leur rôle culturel et social POINT DE DÉPART
  4. 4.  Diffusion de la traduction le 11 janvier,  Lancement le même jour par Nathalie Clot et Raphaëlle Bats, d’une collecte d’actions,  via le hashtag « #bibenaction » permettant aux bibliothécaires de marquer les actions menées en réponse aux attentats par leurs ou par des bibliothèques. POINT DE DÉPART
  5. 5.  Pouvoir s’inspirer de ce qui est fait : versant professionnels en activité  Garder trace : mémoire et histoire des bibliothèques : versant bibliothécaire/archiviste  Comprendre les actions menées, pour éclairer le rôle des bibliothèques : versant recherche avec deux axes :  Analyser le rôle des bibliothèques dans les situations de crise  Définir le rôle des bibliothèques dans une société démocratique en mutation. OBJECTIFS DE #BIBENACTION
  6. 6. MÉTHODE
  7. 7.  Appel à témoignage via Twitter et blogs et l’utilisation d’un hashtag #bibenaction.  La recherche #bibenaction permet de retrouver tout ce qui a été ainsi « hashtagué » : https://twitter.com/hashtag/bibenaction  Collecte complétée par un travail de recherche sur le Web : sites Web, pages Facebook, comptes Twitter des bibliothèques, ou par des témoignages oraux et écrits.  Puis complétée par la collecte lancée en février par Dominique Lahary et Philippe Charrier et le blog « Les bibliothèques après Charlie » https://bibcharlie.wordpress.com/  Collecte toujours ouverte COLLECTE #BIBENACTION
  8. 8. RÉSULTATS
  9. 9.  La recension compte ainsi aujourd’hui plus de 150 actions.  Non exhaustif  Une large diffusion sur le web des actions menées par les bibliothèques après les événements de janvier 2015  Manifestation d’une volonté d’assumer face au monde ces actions ?  Habitude acquise de la communication en ligne ?  Ou est-ce lié à l’événement lui-même très relayé en ligne ?  Le hashtag #jesuischarlie a dépassé toutes les niveaux d’usage de hashtag connus à ce jour.  Une zone d’ombre : toutes les bibliothèques n’ont pas mené d’actions et on ne sait pas si l’absence d’action est liée à un choix ou à une non visibilité sur le net. RÉSULTATS
  10. 10.  Structures :  Bibliothèques municipales,  Bibliothèques universitaires,  Bibliothèques nationales,  Bibliothèques d’écoles d’enseignement supérieur,  Bibliothèques départementales et  Médiathèques françaises à l’étranger via l’Institut français  Taille :  Des très grands établissements : BnF  De grandes structures : BM Lyon ou de Bordeaux, SCD Lyon 1 ou de Lille  Des structures moyennes : BM Hérouville, SCD Chambéry  De petites structures : BM de villes de moins de 1000 habitants ou bibliothèques d’écoles de moins de 500 étudiants et enseignants.  Géographie  Métropole  Territoires d’Outre-Mer  Etranger TYPOLOGIE :
  11. 11.  1er temps de diffusion de messages, plutôt nouveau pour les bibliothèques,  2nd temps d’actions très bibliothéconomiques  3ème temps plus éloigné de la pratique quotidienne et de l’événement lui-même. ACTIONS
  12. 12.  Dans les 5 jours qui ont suivi les attentats principalement  Où ?  sur le site Web,  sur leurs portes d’entrées,  sur leurs pages Facebook,  ou sur leur fil twitter  Quoi ? des messages de condoléances, de peine, de soutien, d’effarement, un affichage du panneau « Je suis Charlie ».  Signés par la direction, par la tutelle, relayés par des associations ou encore portés par toute l’équipe, voir même par le public : murs d’expression. 1ER TEMPS : DES MESSAGES
  13. 13. ©Romane Volle. médiathèque de Saint-Médard-en-Jalles et du Carré-Les Colonnes
  14. 14.  tout le mois de janvier : hyper réactivité des bibliothécaires  Des sélections d’ouvrages / chansons / ressources : tables de présentation, liste sur le site Web ou dans le catalogue lui-même.  Des expositions : dans la bibliothèque, ou via Pinterest, albums Facebook. : des couvertures de Charlie Hebdo, des caricatures, notamment toutes celles qui ont afflué à travers le monde de caricaturistes de presse, d’ouvrages des victimes.  Des acquisitions : annonce de l’abonnement à Charlie Hebdo, de l’achat et de la mise à disposition du numéro du 14 janvier, dont sa mise à disposition en audio- description.  Musique de fermeture de la bibliothèque modifiée pour passer une chanson écrite pour l’occasion,  Des actions qui s’appuient sur des partenariats, preuve que des partenariats solides sont capables de monter des projets et des actions dans un temps à la fois limité et intense. 2ÈME TEMPS : DES ACTIONS BIBLIOTHÉCONOMIQUES
  15. 15. BM Saint-Aubin-du-Pavail (35) BM Hérouville Saint Clair, Calvados. BM Clermont-Ferrand BU Droit - Besançon
  16. 16.  Depuis février-mars  La continuité des premières actions :  affichage du message « je suis charlie »,  prolongation des tables de présentations  expositions de longue durée.  De nouvelles actions / nouveaux programmes  La BM de Dunkerque et les notes de lecture nominatives.  La médiathèque départementale de Pierres-Vives qui a vidé ses rayonnages et ouvert quasi-vide.  La BM Nancy qui travaille avec le Grand Troyes pour des projets pédagogie et citoyenneté.  La BML et son projet Démocratie  Des temps de réflexion et de formation:  Le BBF « Liberté chérie »,  la journée d’étude nationale de l’ABF consacrée à l’après Charlie,  la table-ronde organisée au congrès 2015 ABF  Journée des promus DCB 15 sur la liberté d’expression  Les champs-libres et leurs formations internes 3ÈME TEMPS : L’APRÈS CHARLIE ?
  17. 17. Médiathèque Départementale – Pierres-Vives
  18. 18.  Les tensions :  vitrines brisées, livres déchirés…  constatées, rapportées parfois, mais affichées nulle part or sans trace de ces tensions, il sera difficile de comprendre ce qui les a créé et les éviter à l’avenir.  Echecs ?  Murs d’expression blancs ?  Peu de visites ?  Rendez-vous manqués ?  Succès ?  du vivre ensemble ?  De la liberté d’expression ?  De la perception du rôle des bibliothèques ? 2ÈME ZONE D’OMBRE : LES PUBLICS
  19. 19. Médiathèque Départementale – Pierres-Vives
  20. 20. QUESTIONS
  21. 21.  Les actions menées par les bibliothèques après les événements de janvier 2015 ont été quasi immédiates, nombreuses et se sont inscrites dans un temps qui dépasse celui de l’événement lui-même. Elles ont par ailleurs été portées par des bibliothèques très différentes, de manière identique, ou du moins avec la même force.  Relèvent-elles du rôle normal du bibliothécaire dans ce genre de situation ?  Et que nous apprennent-elles du rôle des bibliothèques en temps de crise ou en temps de réflexion sur ce qu’est le vivre-ensemble dans nos démocraties ?  Ou  Sont-elles la manifestation bibliothéconomique de la stupeur et de l’émoi des français ?  Et que nous apprennent-elles de l’articulation : fonctionnaire/citoyen ? PROBLEMATIQUE
  22. 22.  Que représente l’affichage du message « Je suis Charlie » ?  une action politique, un engagement public ? Prendre position  Une réponse à une fragilisation du socle social ? Faire corps  Que représente le message ?  Voix de la société française : politique comme cohésion (et comme émotion ?)  Voix de la bibliothèque : politique comme institution  Voix des élus : politique comme élection  On voit se dessiner les difficultés :  Cohésion de quoi ? Quid des non-charlie ? Quid des invisibles ?  Institution et son rôle dans la démocratie ? Acteur ou passeur ?  Election et la crise de la représentation ? LE BIBLIOTHÉCAIRE EST-IL UN CITOYEN COMME UN AUTRE ?
  23. 23.  L’action comme prise de position / neutralité  Faut-il penser que ces messages sont considérés comme neutre, de par leur portée nationale ? Masse ? Message de l’Etat ?  Faut-il penser que la neutralité n’est plus de mise devant l’émoi ?  Ou tout simplement que la neutralité n’est que peu entamée par un simple logo, ou un message de condoléances ?  « Ici, on ne fait pas de politique ! ».  Neutralité des institutions et neutralité du bibliothécaire ? NEUTRALITÉ
  24. 24. ENGAGEMENT  Devient-on encore bibliothécaire, bénévole ou professionnel, par engagement ?  Silence sur d’autres engagements possibles : la loi sur le renseignement, le droit d’auteur, etc….  Engagement sur le social (en temps de crise) plutôt que sur le politique  Renouer avec une vocation politique du bibliothécaire, qui se reconnait comme acteur dans la construction de la démocratie ? Et comment ?
  25. 25. PISTES
  26. 26.  Promouvoir la bibliothèque comme le lieu d’exercice d’une citoyenneté active : à voir du côté du collaboratif et du participatif.  Avec le peuple, plutôt qu’au service du public.  Devenir des institutions insurgentes (Abensour)  Reconnaitre que la démocratie est toujours en construction.  Travailler la culture politique des fonctionnaires  Développer les formations aux questions politiques : pluralisme, neutralité, représentation, etc.  Etudier la bibliothéconomie avec un angle plus critique : Critical LIS. DES PISTES ?
  27. 27. MERCI ! Contact : Raphaëlle Bats Enssib, Centre Gabriel Naudé Laboratoire des Changements Sociaux et Politiques, Paris 7 rbats.pro@gmail.com

×