Les jardins respectueux - Rémy Marcotte

1,267 views

Published on

  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Les jardins respectueux - Rémy Marcotte

  1. 1. Tourisme durable« Les Jardins Respectueux »« la cohérence avec le potentiel naturel »
  2. 2. La genèse d’un concept « JardinRespectueux »Jardin Respectueux © D.Chiquet
  3. 3. La genèse d’un concept « JardinsRespectueux »
  4. 4. Les Jardins Pédagogiques Partagés
  5. 5. Des jardins partagés lieux derencontre et d’échange
  6. 6. Cultiver le lienintergénérationnel, un projetsocial
  7. 7. Le respect comme ligneconductrice Notre charte du verger fleuriNous laissons un coin de verger à la nature : Unefriche composée d’orties et de nombreuses plantes àfleurs permet aux animaux de se nourrir et de se réfugier.Sans les friches, pas d’orties et donc pas de papillonsNous aménageons notre verger pour la biodiversité :l’installation d’hôtel à insecte, de nichoir…Nous réduisons notre consommation d’eau : arrosernos plantes au période les moins chaudes de la journéepour limiter l’évaporation d’eau. Mettre du paillage pourla rétention de l’eau permettra de garder de l’humiditédans le sol. Utiliser l’eau de pluie ressource gratuite etfacile à recueillir grâce aux récupérateurs d’eau de pluie.Nous faisons notre compostNous plantons des espèces localesAméliorons notre sol en respectant l’environnementNous protégeons notre verger en respectantl’environnementNous respectons la liberté de chacunCharte © D.Chiquet
  8. 8. La biodiversité comme sourced’inspirationGénie du lieu © A. Lerat
  9. 9. Mettre en scène la biodiversitéRosalie © S. Charbeau
  10. 10. Rosalie © S. CharbeauRosalie © M. Lozac’hMettre en scène la biodiversité
  11. 11. Créer l’outil d’observation
  12. 12. Créer l’évènement paysagerRosalie © S. Charbeau
  13. 13. ConclusionEn bref et pour conclure, je définirais simplement le jardinagerespectueux en citant Gabriel Okoundji, poète d’originecongolaise, comme :« une façon de vivre poétiquement : c’est à dire avoir lacapacité de prendre son temps, de ne pas avoir peur d’avouersa faiblesse. C’est aussi respecter la nature. Cela ne se résumecertainement pas à être écolo, dire « je vais éteindre la lumièreet trier » mais c’est avoir conscience que nous formons qu’unavec la nature, et qu’en prenant soin de nous même, nousprenons soin des autres et du monde qui nous entoure, ouinversement. »

×