Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Acfas uqac

24 views

Published on

ACFAS_UQAC_2018
Transition socio-ecologique
Chouinard Weisenberger Fauré

Published in: Environment
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Acfas uqac

  1. 1. Transition socio-écologique en milieu rural: Innovation sociale et mobilisation communautaire dans deux communautés rurales du littoral acadien du Nouveau- Brunswick Omer Chouinard et Anne Fauré, Université de Moncton Sebastian Weissenberger, TÉLUQ , en coll. avec le GDDPC Face aux défis écologiques et aux inégalités sociales : quels nouveaux modèles d’action pour influencer la transition sociétale_(Activité # 419) Dans le cadre du 86 Congrès de l’ACFAS, UQAC, 7 et 8 mai 2018
  2. 2. Innovation sociale et mobilisation communautaire… 1. Introduction et Enjeux • La province du N.-B. est parmi les provinces canadiennes les moins bien organisées à l’échelle locale Finn, (2008) • Plus du 1/3 de la population (DSL) n’ont aucun gouvernement municipal élu : le gvnt. du N.-B. agit à titre d’administrateur pour les (DSL) territoires non incorporés (Thompson, 2009) • Le revenu médian des ménages du N.-B. sont parmi les plus démunis au pays avec 59,447$ comparativement avec 70,336$ pour le reste du Canada (Stat. Can. 2017) • Le revenu médian des ménages dans le comté de Gloucester et de Kent où sont situés nos études des cas au N.-B. se situe à 52,793$ et 53,888$ respectivement (Stat. Can. 2017) • Ces territoires hautement ruraux ont été choisis par des programmes visant la lutte à la pauvreté dans les années 1960 et 1970. • La société civile à appris à se mobiliser en utilisant des structures pour construire un « vivre ensemble en créant des associations » (Landry, 2015:145) • Les ONGs d’économie sociale se sont appuyées sur la notion d’agentivité dans le sens « de la puissance d’agir » pour et par les résidents et les leaders de ces communautés.
  3. 3. Innovation sociale et mobilisation communautaire… 1. Introduction et enjeux (suite) • Pas de dvpt. durable sans un engagement social de lutte à la pauvreté (Veyret et al. 2008) • En plus de ces défis socio-économiques, les communautés côtières restent vulnérables en tenant compte du changement climatique et de l’augmentation du niveau de la mer (RNCan, 2007; Environnement Canada, 2006) • À l’instar de celle du Canada atlantique et du territoire maritime au Qc. ces territoires sont vulnérables aux aléas, risques et impacts associés à l’augmentation du niveau marin (inondation et contamination des puits) et de l’érosion (Environnement Canada, 290) • Des actions environnementales ont été introduites dans Kent et Gloucester de (2003-2011). Un programme Fédéral-provincial (ICAR) pour la Péninsule Acadienne s’est terminé en 2012 (Guillemot et al. 2015) • Ces projets voulaient aider les régions à s’adapter aux défis du changement climatique, de réduire leurs impacts et de renforcer la résilience (Semal, 2013)
  4. 4. Innovation sociale et mobilisation communautaire… 2. Cadre conceptuel • Ns avons utilisés des concepts liés au dvpt territorial dans le contexte du développement durable afin comprendre le phénomène environnemental en particulier celui relié au changements et variations climatiques • Le dvpt. territorial est ancré dans des initiatives de solidarité. Selon Gagnon et al.(2008:1), le développement territorial est : • « l’expression du changement social caractérisé par l’accroissement de partenariat, l’émergence de multiple acteurs, la recherche de solutions autres que celles d’infrastructures économiques et l’introduction de critères sociaux et culturels au-delà d’une stricte rationalité économique » • Il s’agit ici d’un territoire socialement construit avec les caractéristiques d’un système complexe…établissement un lien entre les acteurs, leur habitat, leur lieu de travail et de loisir où les activités se déroulent (Courlet et Pecqueur, 2013)
  5. 5. Innovation sociale et mobilisation communautaire… 2. Cadre conceptuel (suite) • À propos de la mobilisation, nous devons aussi voir comment les acteurs se coordonnent à l’échelle locale par la gouvernance territoriale (Chiasson et al., 2008) et dans une gouvernance territoriale partagée (Lévesque, 2014: chap. 10). D’autres auteurs se réfèrent à la gouvernance locale plus particulièrement lorsqu’ils traitent des changements climatiques (Noblet, 2015: Plante et al., 2009) • (M.-J. Bouchard, 2012 :2) souligne deux conditions pour l’émergence de l’économie sociale : « (1) une nécessité, c.à.d. un besoin social non satisfait et (2) un sens d’appartenance à un groupe social lié par une identité collective et une destinée commune ». • Finalement, l’économie sociale est ancrée dans l’économie participative par la promotion de projets qui impliquent un bien-être individuel et collectif pour le bien général de la société et des communautés locales (Costanza et al., 2015)
  6. 6. Innovation sociale et mobilisation communautaire… 2. Question de recherche • Quelles sont les caractéristiques de ces projets qui sont retenues par les communautés locales du Littoral acadien du Nouveau- Brunswick pour s’assurer du développement collectif de leur territoire sur les 20 dernières années ?
  7. 7. Innovation sociale et mobilisation communautaire… 3. Méthodologie • L’étude de cas (Côté, 2014; Roy, 2009) • 1) Le cas de l’Île Lamèque dans la Péninsule acadienne (Comté de Gloucester) qui est mobilisé autour des coops de pêche, de crédit et de consommation en partenariat avec la municipalité de Lamèque pour la création de la Coop. d’énergie renouvelable • 2) Le cas du Groupe de développement durable du pays de Cocagne - (GDDPC) - Comté de Kent) mobilisé autour de la qualité de l’eau et des activités environnementales tels que l’agriculture locale, la réduction de l’énergie et l’aménagement du territoire (des terres) et du dvpt. territorial dans le bassin versant de Cocagne. • Nous avons choisi la méthodologie qualitative : l’analyse documentaire, l’entretien semi-dirigé et le groupe de discussion. Dans le cas du GDDPC, les informations ont été collectés également au moyen de l’observation participante.
  8. 8. Innovation sociale et mobilisation communautaire… 4. Les études de cas 4.1 Le GDDPC dans le comté de Kent • Les données obtenues du GDDPC : au moyen de la recherche partenariale de 1999 à 2018 : de 2016 à 2018 ceci a en plus impliqué 19 entrevues semi-dirigées et 2 groupes de discussion, de réunions publiques en juin 2017 impliquant 65 personnes et janvier 2018 avec 35 participants. 4.2 La coop d’énergie renouvelable de Lamèque • Notre recherche a nécessité l’analyse de rapport financier, 36 entrevues semi- dirigées 3 groupes de discussion suivi d’une réunion publique de 45 participants au printemps 2014.
  9. 9. Innovation sociale et mobilisation communautaire… 4. Les études de cas • 4.1 Groupe de développement durable du pays de Cocagne (environ 7000 habitants) • Mobilisation sur la qualité de l’eau depuis 1998 2000: inondation et contamination des puits d’eau potable; 2005-07: traitement des eaux usées; 2008 : mobilisation sur l’exploration de l’uranium 2010 : inondation et contamination des puits d’eau potable 2011-14 : mobilisation sur l’exploration du gaz de schiste 2017-18 : épandage du glyphosate et contre la privatisation de la gestion du programme de soins extramural et de télésoins au Nouveau-Brunswick. • Réseautage à l’international 2009 : Création de Transition Cocagne: à propos de l’énergie fossile et du chang. climat. http://transitioncocagne.org
  10. 10. Innovation sociale et mobilisation communautaire… 4. Les études de cas • 4.1 Groupe de développement durable du pays de Cocagne (GDDPC) (suite) Inspiré du Réseau Transition towns créée au Royaume-Unis en 2006. IMAGE
  11. 11. Innovation sociale et mobilisation communautaire… 4. Les études de cas • 4.1 Groupe de développement du développement durable (suite) • En novembre 2012 le GDDPC a créé Slow Food Cocagne Acadie dans le but de promouvoir l’agriculture locale et l’alimentation locale : https://slowfoodcocagneacadie.com • Slow Food mouvement est créé en Italie en 1986 • Relié à la philosophie de l’Agenda 21
  12. 12. Innovation sociale et mobilisation communautaire… 4. Les études de cas 4.1 Projet : semences pour la vie, créée en 2015 par le GDDPC Agriculture traditionnelle acadienne et activités Mi’kmaq en juin 2017 En 2016, promotion de cimetière vert Aussi plusieurs autres projets dans la perspective du dvpt. territorial : https://www.ecopaysdecocagne.ca/fr/projets
  13. 13. Innovation sociale et mobilisation communautaire… 4. Les études de cas • 4.1 Principaux résultats émergents du dvpt. territorial au GDDPC • Préoccupé par la production alimentaire locale (adaptation au CC par la sélection de cultivars robustes et ancestraux, l’entreprise collective, l’auto-suffisance, l’économie participative, la qualité de l’environnement (l’eau), forte identité locale et bien resauté à l’international. • Depuis le début 2000 le GDDPC a joué un rôle dans la gouvernance participative et démocratique – promotion d’un gvnt. Municipal (2000 à 2014) pour développer des règlements en vue de l’aménagement du territoire et la protection de l’environnement. Selon notre recherche les témoignages mettent en évidence que les habitants du bassin versant GDDPC ont joué un rôle majeur dans la gouvernance locale et le développement territoriale. « On s’investit à Cocagne parce qu’on aime notre territoire » (citoyenne, 2017)
  14. 14. Innovation sociale et mobilisation communautaire… 4. Les études de cas • 4.1 Principaux résultats émergents du dvpt. territorial au GDDPC • Mobilisé par les produits locaux, les semences ancestrales http://ici.radio- canada.ca/emissions/bien_dans_son_assiette/2015- 2016/chronique.asp?idChronique=381828
  15. 15. Innovation sociale et mobilisation communautaire… 4. Les études de cas 4.2 La coop. d’énergie renouvelable de Lamèque (CÉRL) LE TEMPS • Créée en 1999 par trois coopératives en partenariat avec la municipalité de Lamèque • 6000 habitants (1/3 municipalisé et 2/3 non incorporés) • 30 turbines 1,5 MW sur 3100 acres sur l’Île Lamèque – 45 MW - Image
  16. 16. Innovation sociale et mobilisation communautaire… 4. Les études de cas 4.2 La coop. d’énergie renouvelable de Lamèque (CÉRL) • Créée grâce à une mobilisation de 12 ans (1999-2012) Coût 115 million Cdn. • Partenariat international (Acciona) qui accepte la CÉRL à titre de médiateur avec la communauté de l’Île Lamèque
  17. 17. Innovation sociale et mobilisation communautaire… 4. Les études de cas 4.2 La coop. d’énergie renouvelable de Lamèque (CÉRL) • Les bénéfices sont individuels et collectifs – • Collectivement 175,000$ pour la CÉRL et 25,000$ pour la municipalité sur une période de 25 ans
  18. 18. Innovation sociale et mobilisation communautaire… 4. Les études de cas 4.2 Principaux résultats : impacts coop. d’énergie renouvelable de Lamèque (CÉRL) • La CÉRL contribue à réduire les gaz à effet de serre • Création de 7 emplois annuellement • Formation des employés et des participants qui peuvent intervenir dans d’autres projets environnementaux en respectant les aspects sociaux, culturels et économique à l’échelle locale, régionale, nationale et voire nord américaine • Vise à promouvoir des projets locaux en éducation et en santé. • Le lien de confiance envers la CÉRL a permis la venue d’un partenaire international.
  19. 19. Discussion et conclusion • Dans les deux cas, les répondants définissent leur territoire comme un espace d’action collaborative et d’innovation sociale (reconnaissance des partenariats) qui améliorent les conditions de vie à travers le dvpt territorial. • L’innovation sociale est enracinée dans les partenariats à l’échelle locale, régionale et internationale. Hiérarchie de l’engagement. • Les projets d’économie sociale renforcent la conscience territoriale du GDDPC et de la CÉRL. • Deux aspects qui émergent de l’économie sociale de ces projets (Klein et Raufflet, 2014) « (1) le sentiment d’appartenir à une communauté et de contribuer à son indentité, et (2) l’attachement citoyen à la communauté. Ces deux aspects sont importants quand on mobilise la communauté en vue de combattre la pauvreté »
  20. 20. Références
  21. 21. Merci !

×