Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Ccm relative-au-projet-de-budget-2016

145 views

Published on

Situation de passation des marchés publics à fin septembre 2015

Published in: Economy & Finance
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Ccm relative-au-projet-de-budget-2016

  1. 1. 7 . , l ( 1‘JliNiS'l'£RE we s on PREI*J£l£R 1'lt1l~£1STRE "*""’”"°”‘°“°"°"”°’*‘ ' ’ CHA nu BUDGET . , . ... ... ... ... ... UNION - 5!5CIPI. !i’iI£' A Tmllffllt. %$SS$$$$%SS$$ IIOH! fllklI§IiTl0N Hi CIINSEII. IDES lmilmifl RELATIVE Ali PBGIET BE BUDGET 2016 E e (‘*1 E- can 0 G D an La :2 E- to ""5 O Ci 9-:
  2. 2. SOMMAIRE INTRODUCTION I. SITUATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE EN 2015 Li Situatioa économique récerzte | .2 Situation de l'exécutéon du budget 2535 t.2.1 Situation de mobiiisation des nessources $.22 Execuiéon des dépeases II. PERSPECTIVES EC ONOMIQUES ET PROJE T DE BUDGET 2016 I| .1 Perspectives économiqaes en 2615 l| .2 Comaesantes du projet de budget 2815 ‘O 1£.2.1 Au titre des ressources 3.2.2 Au titre des dépenses | E.3 Dépeeses du proiet de budget 2816 par secteut | |.¢ Dépeases de iutte contra la pauvreté CONCLUSION ‘O r—-a—-r—- OOObJ 20
  3. 3. INTRODUCTION Le proiot do budget do | 'Etat pour i'anneo 2016 est élaboro dans un contoxto marque au nivoau social oi poiitiquo par la consolidation do ia paix, dos avancoes notables dans la roconciiiation nadonale, la normaiisation do ia situation socuritairo ot dos conditions d’uno oioction prosidontioilo transparonio ot apaisoo. Au plan oconomiquo, ia dynamiquo do croissanco oconomique entamoo depuis 20i2 se poursuit, avoc la miso on oouvro dos roformos sectoriolies et de ia poiitiquo voiontaristo dinvesiissoment du Gouvornement, notaromont dans ios soctours sociaux ot dos infrastructures. Ainsi, io taux do croissanco moyon du PIB sur Ea poriodo 20122035 dovrait étro donviron 9%. Les hypotheses macrooconomiquos 2016 confortont cotto tondance et indiquent que lo taux do croissanoe rossortirait a 9,8%, rofletant Eo dynamismo porcopfible dans tous ies soctours avoc notammont uno forte contribution dos soctours tortiairo (+30%) ot socondairo (+31%). Do memo, lo contoxto d’oEaboration du projot do budget 20% est marque par Ea fin do la mise en oeuvre du PND 2012-2015 et i'ontome d’un nouveau cycio do planitication. En effot. i’annoe 2036 constituera is premier oxoroico budgotairo dans le cadre du Pian National do Doveloppomont (PND) 20102020, oiaboro conformement aux grandes orientations de Son Exceilenco Monsieur Ee President do Ea Ropubiiquo, on vuo do rooiisor i‘ob; 'ectif d'une Cote d'ivoire émergente a Fhorizon 2020. ! .’un dos axes majeurs do cotte strategio est iaccroissomont substantioi dos invostissomonts notarnnnont Eos invosdssomonts pubiics visanta accoléror la roductioii do la pauvroto aiin damoiioror | 'indEco du Bovoioppoment ! -iumain do noire pays. En offoi, io ratio investissement public sur ie 3318 qui était de 4,7% on 2032 dovrait attoindro 8,3"/ o dans co projet do budget 2016. La prise on connpto do | ’ambition du Gouvornomont do roduiro significativomont la pauvroto so traduit dans co projot do budget par la hausse annueiie dos déponses pro-pauvres do 16.5% on moyenne sur la période 20i2-2016. Les prioritos do co projot do budget domourent ie financemont dos soctours do Foducation, do la sante et du dovoioppoment dos infrasuuctures socioeconorniques do base conformément aux grandes orientations stratégiouos du Gouvernomont. Cette Communication presente | ’ovoEution do ia situation économiquo et finanoioro on 2035 ainsi que ies perspectives oconomiquos ot ies proieotions budgetairos pour | 'annoo 2016.
  4. 4. I. S| ?UA3'¥O¥| ECONOMIQUE ET FINANCIERE EN 2015 1.1 Situation éconoiriiqoo récorite La croissanco do l'économle mondiaie. devrait s'otablir a 3.3% a tin 2015, contro 3.5% initiaiomont prevoo. avoc one accéioration progressive dans los pays avancés ot on raiontissomont dans ios pays omorgonts do fait notammont do Ia baisse dos prix dos matioros premieres, ia baisse dos periormanoos do l'oconomio chinoiso ot dos tensions géopoiiilqoos dans cortains pays, ontro aoiros, en Ukraine, ao ivioyen Orient et on Airiqoo. Dans la zone UEMOA, ta croissanco rossortirait a 6% a fin 2015 grace ao mainiien dans ionsombio des pays rnembres d‘ono activite sootonoo, impotabio ao dynamismo dos sootoors agricoio ot indostrioi et in 1a iraosso dos invostissomonis pobiics ot privos. Au ptao oaiiooai, la croissanco économiqoo amorcoo so poorsoivrait avoc on taox do 9.5% on 2015. impolsoo par l’onsombio dos soctoors principaiomont ies soctoors socondairo ot tortiairo. En offot, to sectour secondaire evoloorait do 12.7% on rotation notamrnoni avoc ta bonno progression dos BTP (28.3%), do lénergie (23,3%) ot do Fextraction minioro (15.7%). La bonne evoiotion dans ce secteor est liéo a to haosso dos invostissomonts poblics ot privos (+26.5%). a l’arnolioration do l’offro donorgio consecotive ao ronforcomont do ionctionnomont dos contraios thermiqoos (AGGREKO, AZYTO. CEPREL) ot a la haosso do la prodoction do manganese oi do l'or. Do memo, le secteur terttotre devraii connaitro one croissanco do 10.3% soos i‘offot do dynamismo dos activitos dans lo commerce (8.7%), Ios transports (11.3%) soito a la ropriso do transport maritime et ao renforcomont do resoao rootior ainsi doe do parc aotomobilo. Les aotres services seraiont en haosso (10.1%) notammont dons ie toorisme, ihotollorie or too services financiers. Qoant ao secteur prirnaire, ii onregistrorait one croissanco do 7.4% on 2015 tiréo ossontiollomont do Pagricoltoro vivrioro (8.9%) ooi a beneiioié dos actions do valorisation dos prodootions vivrioros, do professionnalisation do socioor, do socorisation dorabio dos ressoorcos foncioros ot do mobilisation dos rossooroos poor le tinancemont do Programme National dinvostissemont Agricoio (PNSA). Uinfiation so sitoerait aotoor do 1.9% do fait do renforcomont dos actions do lotto contro ta chorio do la vie, do Paccroissomont do l‘oitro do prodoits alimontairos, ot do la poorsoito do iamélioration dos circoits do distribotion ot dos voios do dossorte agricole. Ao nivoao do ia demands, tootos ies composantos dovraiont onrogistror one progression. En effet, ia consornmation finale évoioerait do 10,6% on 2015 on liaison notammont avoc lo bon comporioment do l‘empEoi, dos investissements poblics (39.8%) ot privos (16,6%) ainsi qoo des importations (11,3%). S‘agissani dos échonges extérieurs, le soido commercial rossortirait oxoédentaire mais son ovototion restorait faiblo par rapport a 2014 (5.9% do P18 contro 6.5%), $2 Situation do i'exécution du budget 2015 to bodgot 2015. provo iniiiaiomont a 5 014,3 rnilitards, a ote porté a travors on colloctif bodgotairo a 5 196 mitltards poor prondro on compto iirnpact do difforontos ovolotions
  5. 5. majouros iniorvonuos on cours do gesiion. notamment tiniegraiion do rioovoties ressoorces oi do deponses prioritairos dans cortains seciours. 1.2.1 Situation do mobiiisation dos rossoorcos Les rossoorcos bodgetalros on 2015 ressortiroioni 11 5148.4 miiliards poor une provision do 5196 miiliards. soit one mobiiisation do 99.1% dos ressoorcos, impotabio a on nivoao plos faible qoe prévo dos financomonts extoriours dos projots et des revenos du potrolo. Cos esiimations ao nivoao dos roalisations comprennent 82.6% do rossoorcos intoriooios oi 17.4% do rossoorcos oxteriooros. Tabigau 1 rlistimailoo des rosettes bodgéiaires en 2015 Dorrnées on miiiiards liiatorss dos ressoorces Gestion 2015 Colioctlf estimation W“ d’°"é°' % R£SSOLi RCES 1NTERiELi R63 4182.3 at 252.2 101.7% Rosettes flscaios 2 719,-: 2 711.1 99.7% dent lrripots sur benéiices (bore poiroie) 266.8 251.1 07.0% Rovono do petroie oi gaz 121.3 96.8 79.8% TVA (bore part secieuroioctriciio) 281.7 266.1 94.4% Taxes stir prodoits pétroiiers 190.9 206.9 109.4% ‘Faxes sur rriarcliandisos generates 716.1 720.5 100.6% Droits Unique do Scriie (DUS) 386.2 374.9 101 .8% Rosettes nor: 11963169 243.: 255.4 105.0% dent Prodoits do to privatisation oi verite dectlfs 41.0 41.9 100.0% Vorsomeitt dos enireprises 0.6 0.6 100.0% Rodevence ieiepitcnie celioiaire 105.0 105.0 100.0% Rosettes port iiscaios do Trésor 27.1 31.3 114.1% ‘titres puiailcs - emissions 1 181,9 1 224.1 103.6% Rosettes dos Cornptos Spéciaox on Trésor 32,8 61.6 163.0% Rossou RCES EXTERIEU R58 1 613.7 395.2 68.4% Appois budgetalres 254,1 274.1 107.0% Erriprunts-projsts 495.4 404.9 61 .7% Dons-pro'eis 264.2 217 2 82 2% TOTAL GENERAL 5196.6 5 148.4 99.1% §oorce : DGBF‘. DGE. D6101’. D61. D63 2- Ressources iotériouros Les rossoorces interiooros dovraiont etro rocouvreos a haotoor do 4252.2 milliards contro un objociif do 4182.3 rniiiiards. soit on depassement d’objoctif do 69.9 mitiiards provenant essontieliemont dos rocottos non fiscaies. Les rosettes non fiscaies ossentioiiemont constitooes dos produiis do to privatisation oi vento d’actifs. dos prodoiis do participation do l’Etai (dividendes). dos revon os do domains. dos bonos do signaioro ot dos licences do teiocomrnonicaiion. sotabiiraiont a 255.4 mliiiards conire 243.3 miiliards piovos. soit one plus~vaiue do 12.1 miliiards. Cotto estimation suppose la mobiiisation offoctive do 105 milliards provos au titre dos Elconcos do telecommunication. Eiio soralt ogoiemeni iloe ao paiomont non piovo do 5 mllliards suite at ia conclosion do conirat do concession do iassistance en oscale a
  6. 6. faeropert d‘Abidjan accerde a to societe NAS tVOERE ainsi qu’au recouvrernent d’arriérés do dtvidendes 2014 de la PETROCE e ttauteur de t2,8 miiltards par veio do compensation dans ie cadre do l’apurement des dettes croésees de i‘Etat et du secteur energie. Quant aux recettes fiscaios, representant 63,8% des ressources interieures, eltes rossertiraient a 2711.1 rnilliards centre 27t9,4 miiliards prevus. Ce ntveau do rooouvrerraent serait principalement tie aux performances enregistrees dans Ea cellecte des tmpets fenciers, des droits denregistrement cafe~cacao, do la taxe sur Ees telecommunications, de la taxe sur les preduits petretters et de Ea taxe e fexpertation (DUS) et fies contreperformances censtatees au nivoau de Ea TVA et de firnpet BIC hers petrote. L’imp5t fancier prevu a 10.5 inittiards, serait recouvre e t0,9 mittierds, en itaison avec farneiioration du taux de distribution des avis dtrnpesitien ainsi que le recocvrement des ernissions dans 1e cadre des efforts d’ame1ioratien du rondernent de cet iinpot. S'agissant des droits cfenregistroment et de timbre, its seraient pergus e hauteur de 136,5 rnittiards centre une pirevision de 129,8 rnitliards. Cette bonne realisation, on rapport avec ies droits denregistrernent cafe~cacae (84,8 mitiiards contre 79,2 rniiliards prevus), est irnputabte a ta hausse des quantites de cacao soumis a Penregistrornent ainsi qu'au retevement successif du taux du dreit denregistrernent qui est passe do 1,32 e 3,32%. La taxe sur les telecommunications ressorttratt a 50,9 mittiards quasiment en ligne avec tes projections de 50,4 rniltiards, grece a une bonne evoiution des activites du soctour do ta teiecommunicatten. Les taxes sur produits pétrelrers prevues a 190,9 mitiiards seraient receuvrees :1 208,9 miitiards, enregtstrant un ecart positif de 18 mtttiards, irnputablo netainment e ta reprise des activites ecenomiques et a ia baisse des cours intornatienaux qut s’est traduit par teliminatten do ta subvention sur tes prtx a ta pompe. Concernant tos droits et taxes 2: Fexpcrtaticn (DUS), eties s’é-tahtiraient a 374,9 rnittiards, sort 8,7 Inrttierds do pius que E’eb; 'ectif. Ce niveau de reatisation s’expIique par faugrnentatien des veiumes expertes de cacae (feves et transformes) par rapport aux previsions. Toutefeis, t’effet de ces performances serait attenue par le faioie niveau de recouvternent de la Taxe sur ta Vateur Ajouteo (TVA) et de ttrnpet sur to Benefice lndustriel et Cernrnerciai (Bic) hors petreie. En effet, ta TVA prevue a 281,? rnitttards, seratt receuvree e hauteur de 288,1 milliards, enregistrant un gap do 15,8 rritiliards, d0 a l’iinpact ptus irnportant que prevu des exeneratiens ainsi qu'un ptus grand niveau de rernbourseinont do credits de TVA suite a la reforme do la procedure do remboursernent qui a permis d’apurer la totalite des arrieres et de payer regutierement to ceurant. Quant :31 timpet BIC hers pétrole, it enregistterait un manque e gagner de 7,? rnrltiards tie principatement e l'impact du niveau des investissements deductibles et aux ditficultes economiques dans cortains secteurs d’activite tets que le secteur du caeutctteuc. Les ressources attendues des marches rnonetairo et financier, so situeraient e 1 224,1 mitliards. Ce Inentant integre 584,9 mitiiards d’Eurebends prevenant du marche inteinationai et 839,2 mitiiards d‘autres tinancements sur le rnarche sous~regional.
  7. 7. Les rossources do Fonds cflnvestissemerit en lillitietr Rurat (FIMR) prevrres poor lo financerrrent do projets spécifiqrres on rnitiotr rural so situeraient a 9 miiliards cornice projetees. Qaant ac Transfert au Fonds d’Entretien Rotrtier (FER), ii se sitcorait e 52,6 mitliards pour tonir compte de tintensitication do programme de rentorcemeht dos infrastructures routieres. > Ressotrrces extérteures Les rrrobitisations do ressorrrces exterieores attendees 3 1 013,7 rniliiards setabliraienta 896,2 mitliards, soit an gap do t17,5 rniiliards. Ce resultat est tie principalornent aux tirages sur erriprunts et dons projets dont ta mobilisation devrait so sittrera 622,1 rnitliards centre 759,8 iriilliards prevtrs. Les apprris bcdgétaires se situeraient a 274,1 rniiliards. 1.2.2 Execution des clépenses tfiexecrrtion dos depenses do budget 2015 ressortirait giotaalornent a 5 034,9 mitiiards centre 5 196 miiiiarcls prevus. Ces estimations se repartissent entre to service de Ea dette pirbliqire (25,8%), tes dépenses ordinaires (488%) et les depenses d’invr-zstisserrrent (27,4%). Taislearr 2 : Estimations des dépenses inrrdgéteires on 2015 Dorrness err miilierds Natures des depenses Gestion 20t5 Coiiectit Estimation Tam‘ éuaxm 1%} SERWCE. DE LA DETTE PUBEJQUE 1 295,0 1 315,1 191,5”/ o Bette intérieurs 856,4 855,5 90,9% dent Titre-s poblics 651,9 634,8 90.3% Dette extérieure 435,6 459,6 104,8?» DEPENSES ORDENAJRES 2 361,6 2 355,? 99,90. Persormei €328}. 1 325.4 100.0% Abcnrioment 62.5 64,? 103,516 Sirbvenlions et transferts 392,6 396,8 990% Charges do iorrctiorirremorri des services at aulres 572,6 585.8 088% Carburani armed 34.4 34.4 100.0% Grottrife des soins sees 18.5 18,6 100.0% Depensss seciaies oibless 8, 5 8,5 100.0% Depenses post-oriso (CNS) $0.0 10,0 100.0% Auiros frais de fonciiennomenf des services 501,1 «$94.3 96, 6% DEPENSES D‘iNVES"1'lSSEME1ilT 1 502,2 1 316.6 873% “Frésor 742,6 804,5 93.5% dent Projeis 0213 182,3 115,3 112.7% Programme Presidsneel dtirgerroe 132,0 132,0 100.0% Construction du barrage de Soubre 10,8 r9,8 100.0% Emprrmts 495,4 404,9 81.7% Dons 264,2 217,2 82.2% DEPENSES DES COME-‘1'E$ SPECEAUX 91} ’t‘RESOR 37.3 61.8 163,00. ’F01’A1. GENERAL 5196,! ) 5 049,0 97,20. §_eurg§ : $308!‘, DGTCP, DGE
  8. 8. > Service do la detto pubiiqeo to service do to detto pubiique s‘etabiirait a 1 315,1 mittiards. avoc 65.0% do detto interiouro et 34.9% do dotto oxteriouro. to service do fa detto irrtérieore rossortirait a 855,5 miiiiards on tigno avoc tos provisions. Co rnontant integro ios ectioances do titres pubtics a hautour do 834,8 rnitiiards dent 274,3 rriiiliards do eons do Trosor, 170,5 miitiards d’omprunts TPCi et189,9 rniiliards ctcbtigations du Tresor ainsi que les regloments do to detto titriseo SER pour 62,5 rrrittiards. tfoxecution du sorvico do la detto extérieure s'etab1irait a 459,6 miiiiards pronant on cornpto 210,8 rrritliards au profit du (3105 do Pan's dent 147.6 rrriitiards au titre des echeances do l’A1-‘D traitees dans to cadre du Ccntrat do Desendottoreent et do Devoicppemont (C2D). Ce service integro egaiernont 54,6 rriiiiiards a fendroit dos creanciors muttitatoraux ot 125,6 rniitiards d’Eurobonds au profit dos créanciors prives. Le servtco do ta detto oxterieuro est on depassorrrent do 21 milliards, lie notammonta Pimpact do la hausse du dctlar. >> Déperises ordirraires Les deponses ordinaires ccrnprenant ies charges do personnel. ios frais dabonnoment, to cotit do fonctionnomont des services ainsi duo les supvontions et transterts so situeraient a 2 355,7 miiiiards, soit un taux doxecution do 99.8%. Les dépensos do personrrel s'etabtiraiont a ‘E 328,4 rniiiiards, comrno prevus avec un rnontant do 77.3 miitiards paye au titro du debiccage dos avancorrrents indiciairos qui a pris offot depuis to prornior mai 2015 pour un offoctif do 116 098 agents dont 92 737 pour 1‘Educatien. 1_os frais d’abonnement d‘eau, d‘éiectricité et do telephone rossortiraiont a 64,7 miiiiards. Les aatres deporises ordiraairos intégrant tos subvontions ot transforts, ios deponsos post-crise et les charges do toncticnnerrront dos services. s‘etab| iraiont 5 962,6 miiitards. Les subverations ot trarrsferts so situeraienta 396,8 miiiiards. Les subvontions ot transforts integront 917,6 rrriltiards do frais do scciarito dos eiovos et etudiants ot 83.3 rnitiiards dos chargos do fonctjonnerrrent dos EPN. Par aitiours, uno subvention do 64,2 rnilliards a ete octroyee pour Futitisation du HVO, attn do tairo face au deficit do toffre deloctricite. La suovontien accordeo au soctour eiectricite pour ccntribuor a son equitibro financier, s'etabtirait a 3,9 rniiliards on dose do ta provision. Les déporrses post criso sent ostirneos a 10 miiiiards couvrant ios activites rnenees dans to cadre du fonction nornont du Ccnseit National do Securite (CNS). i. os aotres charges do fonctionnoment des services setabiiraient a 565.8 rrritiiards. soit une sous ccnsommation do 6,8 rrrittiards. 1.os autros dépensos do tcnctionnernont integront notarnrnont ta gratuite dos soins (18.6 rniltiards). ta conscmrriaticn do carpurant do farrnoo (34.4 rriiiliards dont 22,4 rriiiliards pour apurer tes passifs), les deponses socialos cibleos (8.5 rriiitiards), les doponses des etoctions (49.6 rrritiiards couvrant los operations eioctoraios, la revision dos iistos otoctcraies et to ionctionnement des Cl. -‘.1 tocalos) ainsi que les autros charges do fcncticnnerrront des services (444.7 miiiiards).
  9. 9. F» Depenses d‘investissen1ent Les ciepenses crievestissement intégrant celies financées par ie FEMR et le FER, ressortiraient a 1 378,2 miiiiards contre 1 540 rniliiards prevus, enregistrant une baisse tie 161,8 miiliarcis. Lexeoution des dépenses dvhvestissernent sur ressources intérieures devrait se situer a 756,1 miiiiards avec un taux cfexecution sis 989%. Elies integreni 115,3 rrriilierds tie depenses efiectnees au titre des proiets finances dans ie caore du (:20 et couvrant ies secteurs de ieducation, de ia sante, de Fagricuiture, des infrastructures, du developpement urbain et de rernpioi. Elies prennent egaiernent en cornpte (execution de certains projets finances (fans is cadre du Programme Presidentiel d’Urgence a hatiteer de 132 miliiards. Ces depenses couvrent egaiement ies operations cies coiieciivites territoriaies pour un montent de 32,2 rniliiards en we de sontenir ie oeveioppernent Eocai. Les ciepenses d'investissement financées sur ressonrces extérieures ressortiraient a 622,1 miiiiards pour des provisions de 759,8 miliiarcis, soit un taux cfexécution de 819%. Eiies se repartissent entre ies dons-proiets pour 217,2 rniiliards contre 264,2 rniiiiarcis prevns et les ernprunts~proiets pour 494,9 milliards conire 495,4 miiliards prevus. C‘est dans ce contexte economique et iinancier quintervient (elaboration du projet oe buoget2i}16. 1|. PERSPECTIVES ECONOMIQUES ET PROJET DE BUBGET 2916 11.1 Perspectives economiques en 2916 Uéconoinie mondiaie oevrait progresser en 2818 de 3,8% contre 3,13% estiiné en 2815, en rappori avec une pius grands croissance attendue dans ies pays erriergents et ies Etats Unis. Dans ia zone UEMOA, ta hairsse cie Factivité se poursuivrait avec un taux de croissanco ca 8% en rapport avec ie dynarnisrne de iinvestissernent aussi bien pubiic que prive et ia ponrsuite des reforrnes structirreiles dans les pays rnernbres. Au pier: national, ia mise en oeuvre {fun nouveau Plan National de développement (20182028) devrait s’inscrire dans ia continuite de Ea poiitique do developperrient ou Gouverneinent. Aussi, Ea pou rsuite des actions rnenées par 1e Gouvernemenf, en faveur de le preservation tie 1a steoilite on cadre macroeconomiqne oevrareeiie induire une croissanco de 9.8% an 2016. La croissanco econornique serait oortee essentieilement par les performances attendues au niveaa des secteuis secondaire et teriiaire ainsi que iangrnentation de Ea consomrnation finale, des investissements et des exportations. En effet, ie secteur secondaire evoiuerait de 157% attribuable a la bonne progression oe 1a production de gaz (+45%), du BTP (+25%), de iinciustrie agroalinieniaire (+8%) et des autres industries rnanufacturiéres (-4-9,8%). Le secteur tertiaire, du fait do is vitalité du sectenr secondaire connaitrait une croissance cie 9,5% dans toutes ses branches QUE. ‘ sont ie transport (+13%), ies autres services (+18,3%), ie commerce (84%) et ies teiécornrnunicetions (+7,3%).
  10. 10. Quant au secteur priinaire, it enregistrerait une croissance de 52% irnputaple principaiernent a Pagriculture vivriere at teievage (+9,5%) et aux ressources hatieutiques (+3%). Llinfietion serait contenue a 2,1 %, en dessous ole la norrne oornmunautaire de 3%, grace a la poursuite de Ea iutte contre Ea vie cnere, 2‘: 1'accroissement de ioifre de produits aiimentaires et par un meilienr approvisionnernent des marches. Au niveau de la demands, la croissance en 2016 serait confortee par le dynamisrne des investissernents (+16,7%) et ta consoiidation de Ea consommation iinaie (+8,6%). Les investissetnents seraient soutenus par la poursuite Ees chantlers pubiics, notamment dans Ees dornaines des infrastructures socioeoorrorniques, des Eogernents sociaux ainsi que le renforcernent des outits de production dans les secteurs nianufacturier et de la construction. Quant a la consotnmation finale, elle beneticierait de ta hausse des revenus et de ta creation d'ernpEois dans ie secteur put; -tic. S'agissant des importations, eltes connaitraient une hausse do 125% sous iirnpuision du dynamisme de teconornie. Concernant tes échenges extérteins, ie sotde commercial ressortirait excedentaire (3,9% du P18) en liaison avec la hausse constatee au niveau des exportations de 6,5% en raison de ia bonne tenue des productions agricoies, minieres, petrolieres et des produits transtorrnes. Les perspectives economiques ainsi decrites, constituent ta ease des previsions budgetaires 2018 dont Ees principaEes corriposantes sont presentees ci-apres. Ei.2 Cornposantes do projet tie budget 2916 Le projet de budget 2016 s'equi1ii)re en ressources et en ernplois a 5 813,3 miiiiards, en hausse do 617,3 rniliiards par rapport au budget revise 2015, soit une hausse ole 11,8%. El.2.1 Au titre des ressources Les ressources du projet de budget 2018 sont constituees ole 82.7% de ressources interieures et de 17,3% de ressources exterieures. Dans un souci dexhaustivite, elies integrent l’ensernbEe des recettes parafiscaies et des recettes iiscales atfeotees aux structures etatiques, en vue clu financernent d’activites qui leur ont a ete concedees.
  11. 11. ‘iabieatr 3 : Evoiutions des ressources budgétaires an 2616 Donnees an rniiiiards natures des ressources Variations Coilectif fiutlmation Proiet do Bud get (Prev. 2913! Est. 2015} 2015 2015 2016 Vaieur (Va) 1 {2} £3) 6 = 3 -2 -#2 35339333353 ruyggggggggs 4 132,3 4 252,2 4 87324 625,2 143% gwme, flscaws 2 719,4 2 711,1 3 662,7 291,6 10,8% don: ltnpots sur oenstlces (tiers petrole) 3533 2513 930-3 29:7 i1v3""° Reveau on petrole etgaz 131:3 9513 99-5 2:5 23% rvn {burs pert secteurélectricite) 331:7 255-i 323»? 574 21 5% taxes sur produits pstroliers 199:9 203:9 2053 "33 415% ‘Faxes sur rnarcnandises generates 715:1 720:5 7753 53:3 753% greats nngqug 59 391139 {E353} 353,2 374,9 ‘$12,? 37.3 10,170 geceggas mm grsnagas 243,3 255,4 241,5 -13,9 ~5,4% dent Prodnits do is privatisation ‘H 9 43 ‘Q 3615 4 L5 _2m% at vents dacttis Versernent des sntreprises 9:5 0:5 gr? 9:1 931% necrevame teiephonia oaiiutaire 195:0 10553 15953 45:9 419% Rosettes non iisceies do Trssor 2733 3? :3 373 53 33:7?“ mm pagan . gmgsstons ‘i 161.9 ‘E 224,1 1 191,8 -32,5 -2,7% Rosettes des Comptas Spectanx du ‘iresor 375 31:3 "41 :5 330:9 31518?“ “M3 (M15 G819 08080) 9,0 9.0 i3,9 4,8 54,4% rransrert an Fonds d‘iEniretEen Routier (ran) 28,8 52,6 88,? 36,1 681% Rosettes aiiectees anx Coitectivites 104,2 Avtres rsoettes atiectees at paraiiscaiité 234,7 nsssoonces sxrsenzunes 1313:? 396.2 935,9 39.7 4.4% Appngs budgéfafges 254,? 2?4,1 217.7 -55,’? 49.5% E1,-,9,-um5_p, ,-Gfeis 495,4 494,9 499,7 94,3 23,479 Do, ,5,, ,,, ,,; etS 264,2 217,2 2i8,5 i,3 0.6% mm; 95;, ERAL 5 196,0 5 148,4 5 813,3 634,9 12,9% §p; i,; §§§: DGBF. USE, DGYCP. BGI. DGE} > Ressources iatérieures Les ressources irrtérietires prevues a 4 877,4: rnilliards, sont corrlposees des recettes tiscaies (61.6%), des emprunts sur les marches rnonetaire at financier aussi pien sous regionai quinternational (24,4%), des recettes non frscaies (5%) et des ressources des Cornptes Speciaex do Tresor (9,1%). Les rosettes fiscales proietees a 3062,? miltiards, enregistrent one hausse do 291,8 rniiiiarcis, soit 10,8"/ o par rapport aux estimations de reaiisation en 2615. Cette evolution repose sur les hypotheses de la bonne tenue des activites en 2015, les efforts de productivite des services de recouvrement, is lutte contre ia fraude et une bonne tenciance de leconomie. Ces previsions induisent on taux de pression tiscaie de 184% contre 18,1% en 2015. Le taux de pression tiscaie serait de 183% an prenant en compte ies exonerations fiscaies concedees par 1‘Etat. La norrne communautaire en matiere de pression tiscale est de 17% au minimum.
  12. 12. Les recettes flscales constituees de 1 666,9 mtlltards de fiscafrte interieure (535%) et do 1 389,1 mtlltarcts de tiscarite de porto (46,5%), sont composees des principaux postes ci- apres. Lfimpet sur to bénefice industriei et commerciai (hors pétrofe) est prove a 280.8 mtlltards, enregistrant une hausse de 29,? mittiards par rapport ao niveau estime do recouvremont do 2015, en rapport avec ia bonne tenue dos activites, on accroissoment des efforts des services en matiere do lutte contre la fraude et des operations do recouvrement des arrieres. Les revenus do pétrofe et gaz (impet arc et taxe d‘oxpEoitatEon) sont projotes e 99,6 mtlltarcts, en baisse de 21,7 miiiiards par rapport e 2015. Le revenu de petroio projote e 26,4 miiiiards est en baisse do 20,3 milliards par rapport aox estimations e fin 2015 en liaison avec ia baisse a la fois de la production (10,9 mtilions de oaril en 2016 contro 11,1 miliions de barils on 2015) et du cours projete do doliar (588,? FCFA en 2016 contre 589,9 FCFA en 2015). La part gaz de I‘Etat quant a oilo, connaft une haosse par rapport aux estimations de reaiisation de fin 2015 (27,6 it/ lit/ IBTU en 2016 contre 21,6 tlilti/ IBTU en 2015) on liaison avoc to production do go: qoi passe de 73,2 MMBTU en 2015 a 74,5 ii/ iii/1BTU en 2016. Le cours du dollar etant estime e 588,7 FCFA. L’imp6t sur fes revenus et safeires est prevu a 410,4 ratlliards contre une estimation de 374,1 mitiiards on 2015, en rapport avec les creations d'entreprises et d’empiois, les efforts de rocouvrement des services, les actions de lutte contre la fraude et ies operations de recouvrement dos arrferes. Los impets sur res revenus des capitaux mobifiers sont prevus to 85,8 rnilllerds contro une estimation de 77,9 mitiiards en 2015, en rapport avec une distribution pius importante de dividendes ou egard a un meilleur resuitat comptaoio des eotroprises on 2015, l’accroissemont dos credits to l’economie pour soutenir ltnvestissemont, ies efforts de productivite des services et la iutte contre la fraude fiscale. La Taxe sur fa Vaieur Ajoutée (TVA) est fixee e 323,2 milliarcts, soit one croissanco de 14.7% en rapport avec la relanco do ta consommatton, le renforcement du controte tiscal, la bonne tendanco de reconomie et les operations de recouvrement des arrieres. Les taxes sur les operations bancaires sont prevoes :31 59,5 milliercls, on rapport avoc ta croissance des activites do secteur bancaire ot financier, qui stnscrtvent dans ia dynamique de la relanco economique. Les taxes sur fes téiécommunfcations ot ta taxe spécifique sur res communications téféphoniques, prevues respectivomont e 59,8 miliiards et 24,2 miliiards, onrogistrent des hausses do 2,4 miiltards et 2,7 milliards par rapport aux estimations 2015. Cotto evoiotion est en iiaison avec la croissance observee dans le secteur de ta telephonie, ta hausse des consommations teiephoniques ot Ees actions do contrele et de iutte contre ia fraude. Les droits d’enregistrement or do tinebres sont prevus e 192,8 rnllltarcis integrant 136,3 mllltarcts do droits denregistrement cafe cacao. iis sont en hausse de 56,3 miltiards par rapport aux estimations do fin 2015 grace au reamenagement do taux do droit denregistrement cafe cacao qoi passe de 3,32% e 5% en 2016. E1
  13. 13. Les taxes at Pimportariori sur fee produits pétroiiars sont prevuos e 205,9 milliards, on baisse do 3 miiiiards par rapport aux estimations do tin 2015. Cotto projection est oases sur des voiumos do mise a la consommation do gasoii do 984,2 mitlions do titres (on traosso do 7,8% par rapport e 2015) pour une taxation projotee do 137,6 FCFAfiitro et do super caroorant do 519 miilions do litres (soit 12.9% par rapport e 2015) pour un pretevemont do 263,3 FCFAititre. Les taxes is | ’|rr1portation sur les marchandises gériérales sont fixéos a 770.8 miiliards, on hausse do 50,3 miiliards par rapport a fostimation e tin 2015. Cotto projection repose sur on taux do croissanco do commerce oxteriour de 9,9”/ o. Faugmentation do timportation do bions et services do 12% ot un taox moyon dimposition do 26%. Les taxes a rexportatioa projoteos a 412,? rnllllards, sent on tiaosse do 37,8 miiliards par rapport a Postimation 2015. Cotto projection ost basee sur une production do cacao attendoe e 1 704 000 tonnes pour on prix CAF moyon do 1 600 FCFA. Quant au cafe, la production ost projotoe e 84 750 tonnes (cafe veit) pour un prix CAF moyon do 1 024,7 FCFA. Les provisions d’emprsnts stir les marches monétaire at financier so chitfrent a 1 191,9 millierds on torrant compte do ta possioilite do coiiocte dos fonds our to marctre sous regional et international ot do Ea strategie do Vendottemont e moyon terme. Les autres ressources interieures projotoos a 241,5 mllliards, integrent 150 miltiards pour lo ronouvoilomerit dos licoricos do communication ot 30,5 mitliards do produits do privatisation dont12,8 milliards pour ta privatisation do SUCRiVOlRE. Ces previsions integrent egalemont les revenus do domaino (23,2 mittiards), les dividendes (20,? miliiards) et Ees rocottes do service (165 miliiards) on iiaison avec Ea tormaiisation des procedures do rocoovromont do cotto natoro do recettos. Les ressources des comptes spéciaux du Trésor sont iixees e 441,6 mtliiards avec 13,9 mitiiards ao titre des previsions dutiiisation des ressources du Fonds cflnvostissomont on iviiiieu Rural {FlMR) poor to financement de projets spocifiouos on milieu rural. Elies integrent 88,7 miitiards correspondant aux ressources affecteos au Fonds d’Entrotien Routier (FER). Ces ressources sont destinees a ta romise en etat du resoau routier. Elies prennent en compte egalement Ees recettos affocteos aux coiiectivites pour 104,2 miiliards et les autres recettos affoctees ot parafiscatite poor 234,7 miiiiards. }> Ressourcos extérieuros Les ressources extérleures, attend uos a 935,9 milliards, oompronnont 76,7% d‘emprunts ot do dons projets et 23,3% d'appuis oodgetaires. Les appuis bedgetaires, prevus e 217,? milliards, correspondent aox concours ‘iinanciers attendus do la Banquo Mondiaio (55 miiiiards), do l'AFD dans to cadre du C2D (147,6 milliards) et do l‘Union Europeenne (15,1 miiiiards) dans to cadre do Programme d‘appui oudgetaire a ta restaoration des services do t’Etat on Ceto d’ivoiro ot du Programme d‘appui au foncier rurai. Le tiriancement exterieor des projets est prevu e 718,2 millierds contro 759,6 milliards on 2015. it comprond 499,7 milliards d'omprunts»projets et 218,5 milliards do dons- projets.
  14. 14. 11.2.2 Au titre des dépenses Les princioales corriposantos des depenses do projet do budget 2016, projotees a 5813 rniiliards, concernent principalornont lo service de la detto pubtique (21,7%), les charges saiariaios (246%), les aotres depenses do ionctionnerrrent des services (179%), les depenses dinvostisserrient y corripris io Fonds dlnvostissement en Milieu Rural (FiiViR) at to Fonds dfintretien Rootier (30%), et les depenses sur auires receites affoctees executees dans ies Comptes Speciaox do Tresor (5,8%). Taoiogg 4 : Evoiotion dos previsions do rieportsos bodgetalres en 2818 Données on miiiiorcis on FCFA Pm” do Variations Natures des dépenses Coliaciif Estirrsation Bteciget (Prev. 2916! Col. 2015) 2915 2815 2015 Vaioor (*4) 11 3 4 W 13 - 1} 4511 SERVICE or LA DETTE euoueue 1 29543 3 315:1 1 3593 "351 43% Dem; §[g§g| g[; gg 358,4 855,5 778,3 48,0 -9,1% dong Trim gabiics 351,9 534,5 579,9 19,1} 2,911: Den, ,x; ,;, .;, ,,, -,, 438,6 459,6 481,5 42,9 9.3% Dgpmsgs ggnmggggs 2 351,0 2 355,7 2 433,2 197,2 4,570 pemmej 1 328,4 1 328,4 1 426,9 169,5 7,6% Amnaemni 62,5 64,7 72.9 19,4 166% Subvoniions or ironstone 3975 395:5 3733 “245 ‘firm Ciisrgee do iorrctiorrnerrierrt des services 5736 555-8 59315 29-9 35% Ceriboronr ermée 34, 4 34, 4 12, 5 -21,9 -63, 7% Gretuite des coins citiiés 13-5 155 zone 13 75% Déperrsos secretes cioiées 3. 5 3, 5 6, 8 -1, 7 »29,4% Depoosos posi—criso{CNS} 7&0 1943 54’ "543 '55i9% rirdres frais do fonoiionnemeni des services 501 T 494: 3 5493 48:1 gr 6% ngpflgggg gqgjygsgjssg Mg“; 1 532,2 1 315,5 1 543,7 141,5 9,4”. /a mm, 742,6 694,5 925,5 182.9 24.6% dong pmgpjs C39 132,3 115,3 147,6 45,3 443% Prograrnrno F'resieerr1ield'L}rgerace 13243 132:0 1323 ono 613% Construction (to barrage do Soubro 19:3 1943 “>2 ‘$5 '25r4°/ ° Empwms 495.4 464,9 499.7 4,4 9,9% mm; 264.2 217,2 218,5 45,8 -17,3% ooerzusos nos COMPTE3 SPECiAUX ou TRESOR 373 51:5 141-3 493:5 1953:? ’/t Frogramme ti'irrvesrissornonis so iviiiieo Rorei 7 Firviit 9.6 9,9 13,9 4,9 544% Programme cforairoiiori routiori FER 23,8 52,3 88,7 59,9 208.1% Rosettes afieotees aux Colioctivites 104,2 Aoires recedes affectees oi parafiscalité 234,? ‘; gTAL 3535“; 5 196,6 5 649,0 5 613,3 317,3 11,8”/ o figmg; D681’. i3GTCPi DGE 33> Bette pohiique Le service do is detto publiquo represents 21 ,7% do projet de budget 2016, contre 24,9% on 2015 ot 322% on 2010. ii prond en corripte fintegrelite des echeances 2016 et se repartit entre la detto interioure pour 618% et la detto exteriooro pour 38,2%. Les échéances do ia dette intérieuro, prevues e 778,3 rriiliiards afiicheni one baisse do 78,1 rrriiliords per rapport e 2015 revise. Eiies corriprennont 670,9 roiiiiards do 13
  15. 15. remboursernents de titres pubiics, 38 milliards au profit ole la BCEAO, 61,4 milliards en favour des banques commerciales et 8,1 mllliard de deite titrisée. Le service de la detto extérieure projets a 481,5 miliiards, concerne les echeances des créanciers bilatéraux pour un montant de 232,3 miliiards dont 147,6 milliards au profit de VAFD dans le cadre du (328. ii couvre égaiement la dette vis-a-vis des creanciers multilatéraux pour 68,8 mliiiards et des creanciers prives pour 189,3 miiiiarcis dont 175,2 rnilliards d’Eurobonds. Le Gouvernement s’est engage a mener une poiitigue dendettement soutenable en coherence avec ta stratégie de gestion de ta dette pu biique adoptee en decembre 2013. > Dépenses erdinaires Les dépertses erdinaires prévues a 2468,2 miiiiards sont constituees des charges salariaies, des dépenses dabonnement et de consommation d’eau, deiectricite et de tetephone, des frais de fonctionnement des services et des autres interventions de E’Etat. Elles sont en hausse de 107,2 rriiliiards par rapport au budget 2815 revise, imputabie essentiellernent aux dépenses de personnel qui evoiuent de ? ',6%. Les dépenses do personnel projetées a 1 428,9 miiiiards, conformément a la stratégie de maitrise de la masse saiariale sur la pértode 20342029 adoptée par ie Gouvernement, enregisirent une hausse nette do 106,5 miliiards. Toutefois, il faut noter une baisse du ratio rnasse salariale sur recettos qui passe de 43,7”/ c en 2015 a 41,2°/ o en 2016. La hausse nominale est liée notamment aux couts de limpact en année pieine de ia rnesure de debiocage des avancements indiciaires (29,? miiliards), du recrutement de 15 122 agents au titre du personnel civil dont 9 922 agents du secteur de l‘Education et 3 177 agents de ta same (89 mililards), des rewrts de traitements de 2015 sur 2816 (11,8 milliards) eta Ea prise en compte des avancements et des promotions (i7,3 miiliards). Les dépenses d’abonnement at de consemmation d'eau, de telephone at d’éIectricité sont prevues a 72,9 miiiiards, en hausse de 16,694 per rapport a i’annee 2015. Ceite projection tient compte de Yimpact de la hausse de ta consommation déiectricite (+10%), de l’a; 'ustement des taiiis dont is cout est estlrne a 4,9 miiiiards et de ta mise en reuvre du programme « Electricité pour tous ». Par ailieurs, la consornmation du telephone connaitrait également une hausse de 5% avec la creation de nouveaux services et la wursuite du programme Code Division lviultipie Access (CDNEA). Pllote par E’Agence Nationaie du service Universal des téiécomrnunications (ANSUT), le projet CEDMA consiste a deter en teééphonie et internet par Ee maiilage de ta fibre optique, les zones enciavees non desservies par is réseau de Cote d’lvoire Telécom. Les subventiens et transients prevus a 372,9 miiliards concernent essentieiiement : ~ Ea subvention aux ecoles privees pour les frais d’eco3age des éléves et étudiants (117,6 milliaids y compris 10 miéiiards pour Fapurement partiei des passifs contre 97,6 miiliards en 2915) ; ~ Ees subventions accordées aux EPN pour leur fonctionnement (74,3 mitliards contre 83,3 mitliards en 2915) ; - ta subvention au secteur electricité (19,8 miiilards) pour contribuer a l’equitibre du secteur face a la demande croissante d’électricite ;
  16. 16. - la subvontion a Ea iiliero coton (7 miiliards) pour soutonir iachat dos lntrants ', - Ees courses, kits scoiairos ot frais do transport (56,8 miliiards) pour Ea prise on charge des kits scoiaires ; - io transfort aux colloctiviies (21,4 milliards) pour leur fonctionnement. Los charges do fonctionnernont des services sont projotees a 593,5 milliards. Eiles couvrent notamment: » la gratuité dos soins ciblés (20 milliards) concerne laccouchement, Ea cesarionno et la lutto contre le paludismo ; - les charges lieos a la i’orgam'satr'on des erections Iégislativos (18,9 milliards); - res depensos sociales ciblees (6,8 rrriiiiards) pour soutenir ia poiitiquo do vaccination ot ia gostion dos medicamonts, notammont les antiretroviraux ; - les autres charges do fonctionnerrrent des services (542,8 milliards) pour couvrir outre los charges do ionctionnomont normal, cortainos depensos speciiiquos do l‘Armeo (alimontation, baux, deplacomont), iorganisation des oxamens et concours ainsi que d’autres depensos specifiguos. Les dispositions arretees concornant ie fonctiorrnoment dos Ambassades (avec un budget on fonctionnoment do 22,2 milliards contre 16,8 milliards on 2015) ont ete prises on compte, do memo que les primes de recherche do Fonseignemont superiotir (3 miiiiards) et l'appui au fonds do ia recherche (590 miiiions). > Déporisos d'irrvestlssornont Les credits consacres aux depensos dinvestissornerit sont fixes a 1 746,4 milliards (v/ c Eo FMIR et Ee FER), soit 8.3% du P18 et 30% du budget. Cos depensos sont financeos a hauteur do 589% par les ressources interieuros ot a 41,1% par les concours oxterieurs. Les depensos dvhvestissoment financées sur ressources intérieures onregistront uno hausse do 247,8 milliards pour so situer a 1 828,1 rrilliiards, soit uno evoiution do 31,7% par rapport au budget revise do 2615. Ce montant integro uno dotation do 33,6 milliards aiioueo aux operations dos Coiiectivites Torritoriales pour soutenir lo developpomont iocal dans l’optiquo do l'amelioration du cadre do vie dos populations. Les depensos dinvostissoment financeos sur Tresor prennent egalement on compte ios proiets iinancos dans ie cadre du C2D (147,6 miiliards), io Programme Presidentiei d’Urgenco (132 rniliiards), la restructuration dos banques (35 miiiiards), lo Conseii National do Securite (5 miiiiards) ot Ea Couvoriuro ii/ laiadio Universoilo (11,? miliiards). Le financemont oxteriour dos investissornonts est projote a 718,2 milliards, dont 499,7 milliards au titre des emprunts et 218,5 milliards au titro des dons proiots. Ces iinancoments sont globaiement en baisso do 5.5% per rapport au budget revise 2615 en liaison avoc iarriveo a torme do cortains grands projets. Ce proiet do budget tradult la poiitique du Gouvornoment on matiero damelioration des conditions do vie dos popuiations et do renforcomont dos bases do la croissanco economiquo. Ainsi, sont inscrits notemmont ies proiots do rehabilitation et dequipomont des univorsites, do consolidation et do developpoment des infrastructures socio-
  17. 17. econorniques do base. Ces priorites so traduisent principaiomont a travors ios projets suivants: - Ea rehabiiitatien at equiperrient des urriversites dont i’Universite Feiix i-louphouet Bcigny (19,2 miiiiards), itinivorsite Nangui Abrogoua (2,9 rniiliards), i’Univorsite Aiassano Ouattara (2,4 niiiiiards), l’Universite Peieforc Gon Couiibaly (1,5 rrrilliard) ot itinivorsite Lorougnon Guede (1,2 rniliiard) oi Funiversite virtuoiio (3.2 miliiards) ; ~ lo renforcomont des infrastructures socio-econerniques do base. il est prevu dans ce cadre, to projet Renaissance infrastructures do Cl (26 rniiliards), Ea rehabilitation des residences Presideniioiios do l'interieur (5,4 miiliards) ot Ea construction do it-iepital d’Angre (5 miliiards) ; . io proiet do devoiopperrront of do rehabiiitation du resoau eloctnquo en Cete d‘ivoiro (66,3 rriiiiiards). Outro cos projets, un rrrontani do 156 miliiards est inscrit pour la reaiisation des projets phares du Programme Presidontiel avoc notanirrrent: » iextension do l’Universite Poieforo Gen Coulibaly (5,3 miiiiards) ; » Fextonsion do l’Univorsite Loroug non Guede (1,6 rrriiliard) ; - la construction do Piinivorsite do ivlan (15,8 rrriliiards) ; — la construction do iiinivorsite do Bondoukcu (5 rrriiiiards) ; » lo projet do securisaticn ionciero ruraie (1 rniliiard) ; » la construction du Contro do Radiotherapie (5 rrriiliards) ; » iequiponiont do iiiepitai Moscati do Yarnoussoukro (3,3 rrriiiiards) ; » lo bitumago do i’Axe Odionne-Gboloban (5,6 rniiiiards) ; . . lo bitumage do i’Axe Agbcviilo-Cochi (5,3 rriiiiiards) ; - ie biturrrage do l’Axe Aeroport-viiio do Korbogo (4,3 miiiiards) ; - le biturrrago do E’Axo Forke-Kong (15,8 rniliiards) ; - la construction infrastructures Train Urbain d’Abidjan (1 rniiiiard) ; - la construction do 3666 classes (76 rrriiiiards). Lo projet do budget 2616 prond egatemont on cornpto cortains proiots importante tols que, lo fonds d’eiudos (26 rnililards), Ea construction du barrage do Soubre (14,2 rrriliiards), lo financernent do ta rostructuration du secteur bancairo (35 rniliiards) ainsi duo ia prise do participation dans io capitai d'Afroxin1bani<(11,2 milliards ) et do ia B160 (3 rniliiards). lE.3 Depenses du projet do budget 2016 par secteur Les previsions budgetaires 2616 so repartissont par secteur corrrrrro suit: - Souverairreté: 319,5 rniiliards dont 69,2 rniiliards octroyes aux organos juridiciionnois ; .» Formation, orrseigrrernerrt et recherche : 1 234,9 rniiiiards on hausse do 163% par rapport au coiioctii 2615. Go montant est atiocte notanirnent, a lonsoignerrrent proscolaire et primaire (516,5 nviliards), a l’onseignemont secondaire (275,4 milliards), 16
  18. 18. a tensoignoment technique ot ta formation professionneifo (42,6 miiiiards), a i’enseignomentsupériour (€946 milliards) ; Sairté st actions sociates : 433,2 miitiards. Co montant comprond 348,6 miiliards pour io secteur de la santo, on hausse do i4,6% par rapport au coiioctif 2015. Ces dotations sont provuos au profit notamment, des Ci-EU, dos CHR et des Centres de Santo Spociaiises ainsi que pour iacquisition de medicsmonts ot déquipements medicaux ot to Pian Nationai do Nutrition ; Production ot commerce: 290,3 miiiiards dont 169,9 miifiards pour lo secteur agricole, Ea production animate ot ies ressources haiioutiquos ot 36,4 miiiiards pour ios activites Eioes a ia protection des forots, parcs ot reserves; Défonso ot sécurité: 390,? rnittiards comprenant notamment, 189,1 miiliards pour ios services dos armees, 61,6 miiiiards pour Ea gondarmerio ot 133,1 milliards pour ta poiico; Adrninistratiorr ot dévaiopporcont dos infrastructures : 1 065,7 mitiiards (soit une hausse de 8,i% par rapport au coiioctif 2015) destinos notamment au renforcomont dos infrastructures routiores (441.8 miiliards), a Famoiioration do iacces a Passainissemont, a | ’oau ot a téloctricito (265 miiiiards), a itrabitat et iurbanisme (1?1,1 miltiardsi, ainsi qu’aux transports maritime, fluviaux ot lagunairo (68,3 mitiiards) ; Affairos génoraios et finarrcioros : 588,8 rniiiiards dont 135,1 miiiiards pour ta regionaiisation et ia tutoiie des coiiectivites territorialos, et 33,3 mifiiards pour Ea pianiiication, ia programmation ot ios statistiquos generates ; Culture at toisirs : 104,2 rniiiiards pour soutenir ta promotion do ia culture, les activiiés sportives ot do communication ; Par aillours, Ia promotion do Pornptoi transversaie a piusiours secteurs benoticie de 20,3 rnitiiards au titre du budget 2016 dont 18,5 rniliiards en favour do Ea promotion do rempioi dos jou nos. 17
  19. 19. 'i'abioatr 5 : Répartition des déperzsos do budget 2016 par secteur Dorméos on mtttiards on FCFA cwact", Projet do Hex Part darts Secteurs 2635 budget zozs efévolutlon Io liggtéglet 1. Souverairaeté 270,2 319,5 18,3”/ o 5,5% dont orgarresjurfd/ ctfonnois 68,1 69,2 1,796 1,296 2. Defense et sécurité 431,3 390,7 -9,43% 6,7% dont Armor: 241,0 189,1 -21,396 3,396 Gendannorze 61,1 61,6 0,396 1,196 PWIZE 122,5 133,1 8,696 2,396 3. Agfai/ res generates et flraaraciéres 351,4 506,8 44,2% 3,7% on Régionafikation or tuteffe dos coffocfftffok rorrftortafes 26,1 13.51 416,896 33% Hianfficadrm Pffiorammaobn, provision or stat/ sriques généreies 37,8 33,3 -12,096 0,696 4. Egsefgoement, formation et recherche 1 644,2 1 234,9 18,3% 21,2016 on firtseiiqnoment présrofarhe erprfmaire 390,3 516,5 32,396 639% Enwynentont secondaire gémiraf 262, 1 2754 5,1 % 4,796 Errmirznentr. -rt: secondaire, technique of pmfosrbnnof 9,9 9, 4 ~4,9% 0,296 Formation Profiessforrnofla 10,0 33,4 233,596 0,696 finwgnemenr supsiriour 169,1 194,6 1,50% 3,396 5. Cuiture et lolslrs 60,7 104,2 71,7 % 1,8“/ o 6. Santé et actions sociales 384,7 433,2 12,6% 7 ,5% dont Saltté 334,1 348,6 14,6% 6,6% sands‘ quarronarre (hygiene paolfque, médicamerrts‘ or marédo/5 médfcaux) 220,2 246,1 11,896 4,. ?% santé tertiarro (CHU/ CHR) 38,7 44,3 14,391’: 0,896 santé secondaire (hdpftaux généraux or bases do santé mralies) 9,2 23,8 159,495 0,43% sanré primer‘: -o (some on base or same prévontfvo) 23,6 11,1 «$2,996 0,296 7. Agministration at développemerat des Erafrastrcctures 986,1 1 065,7 8,1% 18,3% cm Habitat or umanisme 24138 121,1 ~3,Z,0% 2,996 . #1E$c? f!? f$29£V?1u°3i0!, 980 at éiectrfcfre‘ 315.6 265,0 ~16,0% 4,596 Indrastructures rouciéres 206,6 441,8 113,896 2,596 Wammorts femavfafras :11 0,6 69.5 3% 0,096 Transport aéflans of eérodmmos 11,6 13,2 13,296 0,296 Transport maritime, fluviaux or fagunafro 60,7 68,3 12,496 1,296 8. Production at commerce 234,3 290,3 23,9% 5,0”/ e dont Agricufturo or ressources halfoutfques (y/ c PINK) (*9 128,4 169,9 32,396 2,996 Fore‘-ts pares or reserves 31,2 38,4 23 0% 0.7% Industrio eartracrfve or ais nransformafion 7,2 45 5 ».3’6, 1 96 0,1 96 9. Déponses non ventiiablos par secteur 1 433,2 1 468,1 : !,4% 25,3% donrderto pubrrqg 1 2950 1 259,9 -47% 21,796 TOTAL GEN ERAL 5 196,0 3 813,3 11,9% 100,0% 2 . . . , ,. ,. _ . _ r __ 12’, /”’_ €413. _ 583% 2 Pour mémoiro {'1'} Agriculture et ressources halleutlquos {we F1618} 128,4 169,9 32,396 59% Flnanoement trésor 68,7 144,0 109,591. 2.5% firtancorrtortt oxteriour 59,7 25,9 -56,698 0,494: 603:»: 39,2’ 14,5 -63,5% 0,296 Err. -pmnt 20,0 11, 4 -43, 1 % 0,2 91': Source : DGBF 18
  20. 20. 11.4 Dopeiises do lutto contre la pauvrote A travors co projot do budgot, Eo Gouvoinoinont poursuit sa politiquo do iutte contro ia pauvroto ot ies disparites sociaies dans ie souci porinanont do iainolioration dos conditions do vio dos populations. A cot offot, uno dotation do 1998.5 miEliards au titro des depensos "pro-pauvros” ost provuo contro 1 716,4 miiiiards en 2015 et 1 521,8 rniiliards on 2014. Cotto dotation qui evoluo do 16,4% par rapport a 2015, ropiesonto 9,5”/6 du PEB ot couvro ies differonts soctours do la vio socialo. Au titre do E’l’-ldiicatioia-Forinatioia, los credits prevus so cnifiront giobaiomont ‘a 11903 rniiiiards contre 954,8 miiiiaids dans le budgot 2015. Cos credits couvront notamrnont, Eos actions du projet ecoio obligatoiro, ia construction do 3000 ciasses du prirnairo, iacquisiiion do rnanuois, do kits scolairos ot do inaliottos pedagogiquos ainsi quo 1a construction, Véquipornontot la réhabiiitation dos infrastructuros scolairos. iis pronnont on compte egaiomont lo roniorcomont dos moyons do fonctionnoinont dos structures educativos, ies bourses ainsi que ies subvontioris aux ocoios piivoos et ‘a la SOTRA pour io transport des olovos ot otudiants. Quant au secteur do ia saoté, ii benoiicio d’uno dotation do 351,9 milliards contro 310,1 miiiiards dans lo budgot 2015. Cette dotation ost dostinoo aux operations do rehabilitation ot do reoquipornont dos Contros l-iospitaiiors Univorsitairos (Ci-10), dos hopiiaux gonoraux ot dos autros structures sanitairos. Cos actions se rapportont egaloioont a ia consolidation dos actos do provontion et do lutto contro Eos pathologies ot ondomios ainsi que ia iuito contro lo VEi-liSlDA. Le sectoui dos aifairos sociaies be-noficio d’un credit do 24,1 mElEEaids dosiine a i’oquipoi'nont dos orpheiinats, pouponnieres ot centres sociaux, a la formation du personnol d’appui ainsi que la priso on charge dos indigonts ot victirnos do catastrophes. Les soctours do Fagricoitare, des rossoarces aniinaies at halioutiqaos sont dotés do 105,8 inliilards, couvrant les programmes do devoioppornont ot do promotion do E’agn'cuEturo, les projets dainonagomont hydro-agricole, los piojots do divorsification agricoio ot do gostion dos torroirs ainsi quo dequipoinont rurai. Cos credits pronnont on coinpto egaloinont l'appui a Volevago, a ia production laitiero, a Ea peciio, a i’aquacuituro ot :21 iagricuituro vivrieio, afin d’assuror iautosufiisanco aiiinontairo. Pour io ronforcement dos infrastriictores roatioios, il est provu 120,7 iniliiards pour ios travaux do rofoction ot douvoriuio do routes ainsi quo la construction d’ouvragos d‘art. Uno dotaiion do 121,5 miiiiards ost prevue pour ios actions do renforcomont do l’&SSali‘iiSS8iEieiit et d'arnéiEoration do Fapprovisionnernont on oau potabie at or: fotimitiire d’éEectrEcité. Cos dotations sont consaciéos notaioinont a iassainissoinont ot Fonievoment dos 0i'dUl'0S inonagoros, a tiavors Eos actions do YANASUR (qui bonéiicio do 31,? milliards do dotations cumulees dont 30,1 miliiards sur rossourcos afiocteos) ainsi que lhydrauliquo urbaino ot viilagooiso par la reparation oi iinstallation do pompos :32 inotricites hurnainos. Eiios couvront ogaiomont ia poursuito dos prograrnrnos d’eEoctriiication ruralo oi d’oxtonsion des reseaux urbains. Les colloctivites toriitorialos (District de Yamoussoukro, consoiis rogionaux, communes) boneiiciont d’uno dotation do 61,2 miiliards pour monor dos actions do devoloppoinont oconoiniquo ot social dans Eeurs iocaiites.
  21. 21. CONCLUSION Lo projet do budget 2016 inauguro un nouvoau cycle budgetaiio dovant concietisor tobiociif «Cote d’lvoiio, pays emeigont a l‘E1crizon 2020 ». Co proiot do budget, on hausse giobalo do 11,8°/ o, sinscrii dans une dynamique do consolidation dos acquis socio-oconomiquos et poursuit l’ambitioux programme dinvostissomoni du Gouvornomont dans les soctours portouis do croissanco, dans un contoxto do iriaiiriso du deiicit budgetaire global qui iossortirait a 35% do PIB contro 3,6”/ o projote on 2015. ll rofloto los priorites du Gouvornoinont fixeos dans lo PNO 2016-2020 dont ia finaiite est do batir un pays modorno et piospeio sur ia base ossontioliomont do la mobiiisation dos ressources piopros, tout on maintenani dos relations ioitos avec les partonaires techniques ot financiers doni les coniiibutions on appuis budgetaiios ot financemont do pioiots rostont d‘uno importance capitaio pour to budget do l’Etat. Pour attoindro les objectifs declines dans co proiet do budget, l’exocution budgetairo doit otro oncadrée par des mesures visant Pcptimisation du potontiol do iecouvromont des iegios, lo ronforcement de la discipline budgetairo ot uno bonne capacito d’absciption dos credits lies a tinvostissomont. A cot offot, il est important gu’un accent particuiioi soit mis sur les mesures do passaiion dos maiciies pubiics ot daccompagnomont do | ’oxecuticn du budget on general. Tetlo ost l’oconomio du projet do budget 2016 soumis e l’adoption du Coosoil dos Ministros. LE ? oiIEiEiSTRE AUPRES i3U PREMIER NiiNiSTRE. CHARGE DU BUDGE? // ~ douraiiniane CiSSE 20
  22. 22. and an. » #3 on. 3 «Sumo floé. $3 $3 an. » $5.. a 9.95. V HEN nmfieua wonaowh Sm momoooow mw, fi.< flmfifimwoom we mofloowm $533 monfim ~62. mawfiwuw mucosa: En m moo mmoteowa mo§. ..a_.8 5% mofluotm $563. Haw mww mm. .. M 5.32 dumméfiu aEEEwoi Ema 508% . a_. §%_. o macaw, am too»: ask ed msmm M woom 3%: co . .s5Eomo. ..mm. §.o oE: ..ooEo Ezao 35¢ soafi co m5E. fim. _fiu>_. _.u mnfiam 93¢. P5. mcwmfi am xmsouam mwfiooo mwm mwmzwamm «swam» no x= ¢Emo_m wwkzou mmo mmtmumm 3:“ ~43 oeasnaao has. ammo B». _2n. £s: .:= m «.9.» adfl poo“. me. access ogwaaueaoo . afiév nuo—EB. w.»cQ wdon nfiofiufibiafiw nwwm ode. o. .aEu. ..m. oo. § mE: < Ema doe 0., .: oo£x3=$.3..3£u . N3 Q9 3953.. .: ouaoa oueuaaou 55 E: auaaofi may aofiufifimom mdw can eauawo moan“. ow oaoaaumméomzu Nd _. mm cam. ea: 8$E. ..o ofioymoa eeeemeo Ex Buoy 9:. N3 m. m_ seam no omatmfi at aoonaaao 3.. . aeoeaaoao 0 ocWu. :3. 35% «. o , ... m can one aemgwowm mom ofiuuos aaocmm om. “ Nun $. .a0o. §.o aoafifiau mam EC 33 32 89 3&8». 33 moaomoi $22.4 . 33 $3 Eat» . 3.3 mmanwiwwxm wwozaommum 54¢ — 33 w Em. s. mmmFww>zrm mmmzmawm mavm 3% EoooE3o. ._u_ no momma» 35.3 33 ago mgamuom maaoosw ecu a. m 9.9 33.25% on _m_§_a2 apnea. $5 one oaasm 33 _. .o_u. a.. _m 3 _§£. u:oE uoouaaa no . a.. ==. Em - odu mi. owau «Eco one 3286 $3 w fizmfimozqzt mmx.5< wanna ad m. m , .am_n__u mmfioom $233 33 3% E2§. ,£a_«un2 on uomaaaoo $8.3 . wfi xzm. M. E. mum aboifiw «$354 Sofia; w£aa. Eu $a. .Ee Q3 3.. weapon: 3 aae_8o so dvaom one §_. .=e. .a__. ¥ wwfizammfl an Ewnwoo. . w. 5.. Ht. 003.23% mofioooo 3 so m3:wu_. _ 3 Q. 2&3 $5 mmfiomw. on 05;. we ew. .a, a Smuumm oeoofia we poem New 0.213 zammemsa Enos» mi. Ea asoEooaou: uo. .om 3.: wow fiunfioo Emfion zo Exozem Eh . cwm. :. mmwumc co: wwzoomm 3.. 5.. .. :28 gnaw . ... E. oawumu co: muuwufl mafia. - 2.. .. «.8 zam Ea eoaesfim 3 «$5923.. oouounuaoago 2% $3.3. . 3: Sa soos 38¢ so esfiafim to wfiuom. nous. .. o o§. n§_. § . S. ..» 3.8 flags. ea ao_Eo5=m —. ne_. mmmnmimwzu mmuazammmx mmEw_¢ «.23 «.93 ma_o. _%K mafioaou mean. .. . 3» no ogamuccoat , mam. _ wag w fiosnsa 022a 25 aosooam . «do. .. n 5.5» N wwxazfimo wuuzwamm . . won Eco N Pm amp wo. .Eo. _ on 35 $3 _. wow so uuo. won. one can . wwx. w E. 53” Pom Eon w on 3.5 ago; we 83 you E. mN__n_mw E mioafl 3» 335.. E3. mfifi. «.3.. . w. =.§m. _3Kw . . mOmw#. _. . exam not .69.» mooewnoao ozaaew meow m. :.~ .50.: so aomoon ea 3 moose 3% man flfiififieosficoasofiawm E3 Qofima oumwowaoa Eon flak P_: otmE_ . mun . .33 w awn“ _. mnafimma wtmm «.4 we mufimww mN. _<. uvmw. ... wmflzrwumx 33 $2.2 an sea «mum at %§. .__. ... E mm astaw $. .u— ma an .3 so «co§$m_$o>5 3.3. n Ewan wufiumu wmfiaoa on a no o_o. um_mn 33% «$5 3 33 3 ma an i. no flatmfim 30: mmm_<»waamm mmmzmomo 45.0» 38 o. ._aam_o. a oaaaao H w mxmzz< gnaw n. m.$ N 33 3 vwam mnawmnmnx mmwzmawa 5% 233.8 2.8 . su. u_amm mmmiomoaam wmumnommmx . _4._. Oh, can .53 . .m. :.. .m .50 .33 go EEO. .. Si sauce : a_wmo. a. moo. » 202. $83. soos. ma 3 ozmmmuxm so 3 new mmozmowmmz

×