Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.
Le Portugal comme vous ne l’avez jamais vu.
Au Clic, merci.
Le Portugal comme vous ne l’avez jamais vu..
À une trentaine de kilomètres de Faro, dans l'Algarve, faites un crochet par ...
La Serra do Caldeirão, « montagne du chaudron », marque la frontière entre l'Algarve et le reste du pays. Elle délimite un...
Un paysage idyllique est niché à 7 kilomètres de Tavira, dans l'Algarve, au beau milieu des cascades de Moinhos da Rocha. ...
La route vicentine, ou Rota Vicentina, serpente le long de la côte ouest du Portugal. Elle se parcourt à pied ou à vélo, s...
Au Sud du Portugal, la région de l'Alentejo est réputée pour ses champs de maïs à l'infini, mais pas seulement. Si vous ne...
Si vous passez sur la route de Santiago do Escoural, dans la province d'Évora, ne manquez pas l'église dolmen de São Briss...
Situé sur une colline de l'Alentejo, Reguengos de Monsaraz est considéré comme l'un des villages les plus anciens du Portu...
Pour les amateurs de frisson, rendez-vous à Évora, dans l'Alentejo, où se trouve la Capella de ossos. Plus de 5000 crânes ...
Qui sait quels rituels secrets se déroulaient au Cromlech des Almendres à l'époque préhistorique ? Découvert en 1964, il s...
Bâtie entre quatre blocs rocheux, cette étonnante maison semble tout droit sortie de l'âge de pierre, mais il n'en est rie...
Dans le Parc Naturel de Montesinho, un petit village résiste encore et toujours aux assauts de la mondialisation. À Rio de...
Il pourrait presque vous aspirer. Le Covão do Conchos est un barrage artificiel situé sur la plus haute chaîne de montagne...
Le village caillou de Monsanto
Un Petit Poucet géant semble avoir abandonné ses cailloux quelque part au sud-ouest de la S...
La réserve naturelle de l'estuaire du Sado
Direction le parc naturel de la Serra d'Arrábida, à 45 minutes de Lisbonne. C'e...
Suivez du regard les piquets plantés dans la vase à perte de vue. Vous êtes à Carrasqueira, dans la baie de Setúbal, dans
...
Perché sur un îlot au beau milieu de la rivière Tage, on pourrait croire le château d'Almourol tout droit sorti d'un conte...
Le palais de la Regaleira à Sintra
Sur les hauteurs de Sintra, au nord-ouest de Lisbonne, le palais de la Regaleira emmène...
L'hospital de bonecas est un véritable cabinet de curiosités en plein cœur de Lisbonne, place de Figueira. Ses rayonnages ...
Depuis 2012, des flopées de parapluies multicolores émigrent chaque été dans la ville d'Aguéda, au centre du pays. Au débu...
À Nazaré, la mer fait son show. Cette plage au sud-ouest du Portugal est mondialement célèbre pour ses vagues géantes, cré...
Incroyable mais vrai : le plus grand jardin oriental d'Europe se trouve au Portugal, à Bombarral, dans la région centre. P...
Plongez dans l'océan Atlantique, à l'ouest de Lisbonne, pour découvrir les îles portugaises des Açores. Sur celle de São M...
À quelques pas de la côte de São Miguel, dans les Açores, se trouve l'îlot de Vila Franca do Campo. Issu du cratère d'un a...
Au centre du pays, dans la montagne Serra do Açor, le petit village de Foz d'Égua semble tout droit sorti d'une scène du «...
À Penafiel, dans la région nord, dans le domaine de la Quinta da Aveleda, un bâtiment abrite des résidentes un peu particu...
Pour oublier définitivement les circuits touristiques, quoi de mieux qu'un monument presque oublié ? À Figueira da Foz, da...
Au nord-ouest du pays, dans la région du Minho, s'étend le parc national Peneda-Gerês. Créé en 1971, cet immense espace, q...
L'histoire de Vilarinho das Furnas n'a rien à envier à celle de l'Atlantide. Le lieu a été autrefois un village communauta...
À l'extrémité de la plage de Miramar, dans la région de Porto, une église hexagonale domine les vagues, au sommet d'un roc...
À l'extrémité de l'île de Madère, au bout du chef-lieu de Funchal, la Pointe de Garajau emmène les visiteurs jusqu'à ce qu...
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

Le portugal

148 views

Published on

Il s'agit d'un documentaire sur le Portugal, en français

Published in: Art & Photos
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Le portugal

  1. 1. Le Portugal comme vous ne l’avez jamais vu. Au Clic, merci.
  2. 2. Le Portugal comme vous ne l’avez jamais vu.. À une trentaine de kilomètres de Faro, dans l'Algarve, faites un crochet par la ville côtière de Tavira. Sa plage de Barril est l'une des plus étonnantes du Portugal. Depuis des siècles, des ancres de bateaux rouillées sont plantées dans le sable blanc, en rappel au passé pêcheur de Tavira. L'économie de la ville a longtemps reposé sur l'industrie de la pêche au thon, désormais supplantée par le tourisme. Le cimetière d'ancres de Tavira
  3. 3. La Serra do Caldeirão, « montagne du chaudron », marque la frontière entre l'Algarve et le reste du pays. Elle délimite une vaste région montagneuse protégée, qui s'explore en randonnée ou en voiture pour admirer la variété de ses paysages. Des collines aux forêts de chêne- lièges ou de pins, vous pourrez y découvrir une nature préservée. La région abrite aussi de nombreuses espèces d'oiseaux rares. La Serra do Caldeirão
  4. 4. Un paysage idyllique est niché à 7 kilomètres de Tavira, dans l'Algarve, au beau milieu des cascades de Moinhos da Rocha. Un sentier permet d'atteindre un petit lac à l'eau verte surnommé « Pego do Inferno », littéralement « la piscine de l'enfer ». Ce dernier est arrosé par une cascade, que l'on entend avant de la voir. Le lieu a un peu souffert depuis un incendie en 2013, et la municipalité travaille actuellement à lui redonner son charme d'antan. La cascade du Pego do Inferno
  5. 5. La route vicentine, ou Rota Vicentina, serpente le long de la côte ouest du Portugal. Elle se parcourt à pied ou à vélo, sur environ 340 kilomètres, pour admirer les paysages tantôt maritimes tantôt bucoliques de la région de l'Algarve. Deux parcours sont possibles : des étapes dans les petites villes à l'intérieur des terres, ou un chemin qui descend sur les plages, pour voir les villages de pêcheurs, comme Azenhas do Mar sur cette photo. Balade le long de la route vicentine
  6. 6. Au Sud du Portugal, la région de l'Alentejo est réputée pour ses champs de maïs à l'infini, mais pas seulement. Si vous ne craignez pas l'altitude, partez en randonnée dans le parc national de Serra de São Mamede, bordé par les montagnes. Outre la vue spectaculaire, vous pourrez y admirer de nombreux vestiges du Moyen-Âge, comme ici le château de Marvão. Situé à 843 mètres d'altitude, il s'agit de l'un des points les plus élevés du parc. Vestiges du Moyen-Âge dans le parc naturel de São Mamede
  7. 7. Si vous passez sur la route de Santiago do Escoural, dans la province d'Évora, ne manquez pas l'église dolmen de São Brissos. Ce monument funéraire du néolithique a été érigé en église au XVIIe siècle. Il est dédié au culte de Notre-Dame de la délivrance. Les murs de la chapelle sont blanchis à la chaux et au plâtre, et sa base est décorée d'une bande bleue typique de la région. La chapelle-dolmen de São Brissos
  8. 8. Situé sur une colline de l'Alentejo, Reguengos de Monsaraz est considéré comme l'un des villages les plus anciens du Portugal. Ses maisons blanches ont été construites au Moyen-Âge. Son clocher, bâti en 1887, a été imaginé par António Dias da Silva, l'architecte de la Praça de Touros à Lisbonne. La région autour de Reguengos de Monsaraz est connue pour son savoir-faire traditionnel en matière de poterie, de production et de tissage de la laine. Le village de Reguengos de Monsaraz
  9. 9. Pour les amateurs de frisson, rendez-vous à Évora, dans l'Alentejo, où se trouve la Capella de ossos. Plus de 5000 crânes et os humains sont incrustés dans les murs de ce lieu sacré. Ils ont été exhumés des cimetières de la ville au XVIe siècle, car la place manquait pour enterrer de nouveaux corps. Dès l'entrée de la chapelle, une pancarte averti le visiteur insouciant : « Nos os reposent ici, attendant les vôtres ». La Chapelle d'ossements à Évora
  10. 10. Qui sait quels rituels secrets se déroulaient au Cromlech des Almendres à l'époque préhistorique ? Découvert en 1964, il s'agit du site mégalithique le plus important du Portugal. Entre 5000 et 4000 avant J.-C., une centaine de pierres funéraires, dont certaines gravées, ont été érigées sur ce flanc de colline à proximité de la ville de Guadalupe. Le Cromlech des Almendres offre un très beau point de vue sur la ville d'Évora, dont il est distant d'une douzaine de kilomètres seulement. Le Cromlech des Almendres
  11. 11. Bâtie entre quatre blocs rocheux, cette étonnante maison semble tout droit sortie de l'âge de pierre, mais il n'en est rien. La Casa do Penedo, littéralement « maison de pierre », a été construite en 1974 à Fafe, au nord du Portugal. Une certaine famille Rodrigues en a fait sa maison de vacances, avant que son architecture ne suscite l'attention des curieux. La Casa do Penedo a eu droit à son quart d'heure de célébrité au cinéma dans un film portugais, « Moon ». La maison de pierre sur la colline de Fafe
  12. 12. Dans le Parc Naturel de Montesinho, un petit village résiste encore et toujours aux assauts de la mondialisation. À Rio de Onor, les habitants vivent dans un esprit communautaire. Ils partagent les fours, les terrains agricoles et les troupeaux. Situé à la frontière de l'Espagne, le village est divisé entre les deux pays, tant dans ses bâtiments que dans les nationalités qui le peuplent. Le village communautaire de Rio de Onor
  13. 13. Il pourrait presque vous aspirer. Le Covão do Conchos est un barrage artificiel situé sur la plus haute chaîne de montagnes du Portugal, la Serra de Estrela. Il emmène les eaux de la rivière das Naves jusqu'à la lagoa comprida. Construit en 1955, il est doté d'une circonférence de 48 mètres et d'une profondeur de 4,6 mètres. Le barrage Covão do Conchos
  14. 14. Le village caillou de Monsanto Un Petit Poucet géant semble avoir abandonné ses cailloux quelque part au sud-ouest de la Serra de Estrela, dans le village médiéval de Monsanto. Ici, les maisons ont été construites au milieu des rochers, qui pèsent jusqu'à 200 tonnes, et les rues sont sculptées dans la pierre. Le village est dominé par un château, qui a résisté à plusieurs assauts lors des invasions napoléoniennes. En 1938, Monsanto s'est vu décerner le titre de « village le plus portugais du Portugal ».
  15. 15. La réserve naturelle de l'estuaire du Sado Direction le parc naturel de la Serra d'Arrábida, à 45 minutes de Lisbonne. C'est là que se trouve la réserve naturelle de l'estuaire du Sado, un espace préservé de 23 160 hectares le long du littoral. Les amoureux des animaux peuvent y découvrir la faune exotique en liberté, parmi laquelle des dauphins, des flamands roses, des loutres ou encore de nombreux poissons.
  16. 16. Suivez du regard les piquets plantés dans la vase à perte de vue. Vous êtes à Carrasqueira, dans la baie de Setúbal, dans l'estuaire du Sado. Ce petit village est célèbre pour son port sur pilotis, construit pour permettre aux pêcheurs de s'amarrer à marée basse. Ses maisons en paille, bois et roseau, ont elles aussi conservé tout leur charme pittoresque. Le village de pêcheurs de Carrasqueira
  17. 17. Perché sur un îlot au beau milieu de la rivière Tage, on pourrait croire le château d'Almourol tout droit sorti d'un conte de fée. En 1129, les troupes portugaises ont débarqué pour s'emparer de l'édifice. Il a ensuite été livré aux chevaliers de l'Ordre chrétien des Templiers, au Moyen- Âge. Sous leur égide, le château d'Almourol a été reconstruit en 1171, puis a progressivement sombré dans l'oubli avant d'être redécouvert au XIXe siècle. Le Castelo de Almourol
  18. 18. Le palais de la Regaleira à Sintra Sur les hauteurs de Sintra, au nord-ouest de Lisbonne, le palais de la Regaleira emmène ses visiteurs dans un véritable roman gothique. L'alchimie, la franc-maçonnerie, les Templiers et autres références s'entremêlent dans l'architecture complexe du bâtiments et de son « jardin spirituel ». Le palais a été construit au XXe siècle à la demande d'un riche propriétaire, Carvalho Monteiro, avec l'aide de l'architecte Luigi
  19. 19. L'hospital de bonecas est un véritable cabinet de curiosités en plein cœur de Lisbonne, place de Figueira. Ses rayonnages en bois débordent de membres en plastique ou d'yeux de verre. Ici, depuis 1830, les différentes générations de la famille Culeiro soignent les poupées abîmées de toute sorte. Ces « patientes » particulières sont hébergées dans l'hôpital, avant de subir une restauration quasi chirurgicale. L'hospital accueille également un musée, qui expose des poupées en costume de toutes les époques. L'hospital de bonecas, au secours des jouets
  20. 20. Depuis 2012, des flopées de parapluies multicolores émigrent chaque été dans la ville d'Aguéda, au centre du pays. Au début du mois de juillet, à l'occasion du Festival des arts, ils sont suspendus dans les rues, au-dessus de la tête des passants. Baptisé « Umbrella Sky Project », ce projet fait partie d'une installation imaginée par le groupe d'artistes portugais Sextafeira Produções. Les parapluies suspendus d'Aguéda
  21. 21. À Nazaré, la mer fait son show. Cette plage au sud-ouest du Portugal est mondialement célèbre pour ses vagues géantes, créées par la présence d'un canyon sous-marin au large de la côte. Ces rouleaux font de Nazaré un spot apprécié des surfeurs de l'extrême. Pas plus tard qu'en avril 2016, un sportif portugais, Nino Figueiredo a été le premier à s'élancer dans cette zone en kite-surf – un sport où la planche du surfeur est tractée par un parapente. Les vagues géantes de Nazaré
  22. 22. Incroyable mais vrai : le plus grand jardin oriental d'Europe se trouve au Portugal, à Bombarral, dans la région centre. Pour le découvrir, il faut suivre la direction de Quinta do Loridos. Vous voici dans le jardin de la paix, le « Buddha Eden » où se côtoient des pagodes, un lac où nagent des carpes koi, et d'immenses statues du dieu Bouddha. Ces dernières sont un hommage aux Bouddhas de Bamiyan en Afghanistan, détruits par les talibans en 2001. Les bouddhas du jardin de la paix à Bombarral
  23. 23. Plongez dans l'océan Atlantique, à l'ouest de Lisbonne, pour découvrir les îles portugaises des Açores. Sur celle de São Miguel, dans la ville de Furnas, une étrange construction fait tourner la tête au milieu d'une rue résidentielle. Une maisonnette blanche repose sur son toit, comme si elle avait pris un coup de vent. Malheureusement, elle ne se visite pas : il s'agit d'un poste de transformation d'électricité, qui appartient à EDA, une compagnie des Açores. La maison à l'envers de São Miguel aux Açores
  24. 24. À quelques pas de la côte de São Miguel, dans les Açores, se trouve l'îlot de Vila Franca do Campo. Issu du cratère d'un ancien volcan sous- marin, sa forme crée un lac naturel intérieur, pratiquement circulaire, qui rejoint la mer par un canal étroit. Après avoir été un fort militaire puis un vignoble, l'îlot a été classé réserve naturelle en 1983. Ses eaux transparentes accueillent une riche faune marine, et la végétation qui pousse sur les parois du cratère est propre à la région. L'îlot de Vila Franca do Campo
  25. 25. Au centre du pays, dans la montagne Serra do Açor, le petit village de Foz d'Égua semble tout droit sorti d'une scène du « Seigneur des Anneaux ». Il appartient à la province de Piódão, dont il est distant de quelques kilomètres à pied. Foz d'Égua est admirable de par sa poignée de maisons en argile et en ardoise, mais il faut surtout découvrir sa plage fluviale, surmontée par un charmant pont de pierre. La plage fluviale de Foz d'Égua
  26. 26. À Penafiel, dans la région nord, dans le domaine de la Quinta da Aveleda, un bâtiment abrite des résidentes un peu particulières. Cette tour en pierre est encerclée par une rampe extérieure en bois, le long de laquelle déambulent les chèvres qui habitent à l'intérieur. Elle aurait été construite à la fin du XIXe siècle, sur un coup de tête des propriétaires du lieu, par Fernando Guedes da Silva da Fonseca. La tour des chèvres de la Quinta da Aveleda
  27. 27. Pour oublier définitivement les circuits touristiques, quoi de mieux qu'un monument presque oublié ? À Figueira da Foz, dans le centre du Portugal, se trouve le monastère de Santa Maria de Seiça. Construit aux alentours de 1162, il est abandonné depuis 1976. Dans un état de délabrement avancé, son couvent et son église sont dévorés par l'humidité et la végétation. Avant de devenir un espace à l'abandon, le monastère a été habité par des moines pendant cinq siècles, et a aussi hébergé une usine de décorticage de riz. Le monastère abandonné de Santa Maria de Seiça
  28. 28. Au nord-ouest du pays, dans la région du Minho, s'étend le parc national Peneda-Gerês. Créé en 1971, cet immense espace, qui se déploie sur 72 000 hectares, abrite une centaine de villages pittoresques en granit. La balade dans le parc de Peneda-Gerês permet d'en admirer les paysages montagneux, traversés par des rivières, et la riche végétation. On y trouve aussi des constructions typiques comme les espigueiros, des greniers à grains sur pilotis, surmontés d'une croix. Le parc national Peneda-Gerês
  29. 29. L'histoire de Vilarinho das Furnas n'a rien à envier à celle de l'Atlantide. Le lieu a été autrefois un village communautaire, situé sur la rive droite du fleuve de Rio Homem, entre les montagnes do Gerês et da Amarela. En 1972, le village s'est retrouvé enseveli sous les eaux après le débordement du barrage éponyme. En période de sécheresse ou à marée basse, lorsque le niveau de l'eau descend, on peut apercevoir les maisons englouties affleurer à la surface. Le village sous les eaux de Vilarinho das Furnas
  30. 30. À l'extrémité de la plage de Miramar, dans la région de Porto, une église hexagonale domine les vagues, au sommet d'un rocher géant. À marée basse, suivez le chemin le long de la côte, puis poussez les deux portes encadrées de mosaïques d'azulejos : vous voici dans la Capela do senhor Da Pedra, le « seigneur de la pierre ». Construite au XVIIIe siècle, la chapelle accueille un pèlerinage de trois jours tous les ans en juin, lors de la fête de la Très Sainte Trinité. La Capela do senhor Da Pedra à Miramar
  31. 31. À l'extrémité de l'île de Madère, au bout du chef-lieu de Funchal, la Pointe de Garajau emmène les visiteurs jusqu'à ce qui semble être le bout du monde. Là, au bout du chemin, une statue du Christ-Roi, les bras écartés, domine la baie. Élevée par une famille de Madère, il s'agit d'une réplique des statues du même genre installées à Lisbonne et à Rio de Janeiro au Brésil. Quant au terme de « garajaus », il désigne les oiseaux marins qui vivent dans cette partie de l'île, déclarée réserve naturelle marine. Clo09, amicalement à vous. La Pointe de Garajau à Funchal

×