Petrole idf 2

3,408 views

Published on

0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
3,408
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1,377
Actions
Shares
0
Downloads
77
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Petrole idf 2

  1. 1. Pétrole de schiste en IDF ? Est-ce acceptable ? Le pétrole • Ce qu’il représenteconventionnel en IdF • Ambiguïté des nouveaux permis Le pétrole non- • La fracturation hydraulique conventionnel • Parallèle avec les USA • Richesse et Balance commerciale Les arguments des • Indépendance énergétique pétroliers • emplois • Eau , emprise sur le territoire Conséquences • Contaminations, pollutions eau air etc.. • accidents Ph LC 26/04/2012 1
  2. 2. PETROLE EN ILE DE FRANCE 0,5 % de la consommation française 43 gisements en production en IdF Ph LC 26/04/2012 2
  3. 3. production pétrolière en Franceet importations ? Sur 365 jours 1.5 1 importations production bassin aquitain 365 production actuelle bassin parisien 362.5 Ph LC 26/04/2012 3
  4. 4. Le Pétrole en Ile de France CRUDE OIL PRODUCTION 3.5 3.0 Million metric tons 2.5 2.0 1.5 1.0 0.5 0.0 Paris Basin Aquitaine Alsace Ph LC 26/04/2012 4
  5. 5. Décroissance de l’activité derecherche de pétroleconventionnel ?? FIELD DRILLING 160number of wells drilled to TD 140 120 100 80 60 40 20 0 Paris Basin Aquitaine Other Ph LC 26/04/2012 5
  6. 6. 12 nouveaux permis sur 2600Km² PERPermis de « Recherche » en cours d’instruction D’autres demandes sont à l’étude ?? Ph LC 26/04/2012 6
  7. 7. « Tous les gisements conventionnels ont été reconnus » IFP « Une découverte depétrole conventionnel apparaît encore possible » Ministère Ph LC 26/04/2012 7
  8. 8. Études sismiques (lignes vertes et jaune)forages de recherche ( points bleus ) Ph LC 26/04/2012 8
  9. 9. Test de recherche de pétroleconventionnel Gretz sur loing – 2375m – 26/12/1991 au 15/01/1992 Dogger sans indices – Carbonate de Collovien inférieur réduit à 40cm et compacts – Bathonien sommital compact Formation de chaumoy : grès imprégnés d’huile sur 1.5m ( 2 tests : échecs ) ce niveau est inexploitable due à sa faible épaisseur et à la proximité de l’aquifère Formation de Donnemarie, aquifère et sans indices . puits bouché Ph LC 26/04/2012 9
  10. 10. Le pétrole • Ce qu’il représenteconventionnel en IdF • Ambiguïté des nouveaux permis Le pétrole non- • La fracturation hydraulique conventionnel • Parallèle avec les USA • Richesse et Balance commercialeLes faux arguments • Indépendance énergétique des • emplois • Eau , emprise sur le territoire Conséquences • Contaminations, pollutions eau air etc.. • accidents Ph LC 26/04/2012 10
  11. 11. Pétroleconventionnel Pétrole de schiste schistes Ph LC 26/04/2012 11
  12. 12. PETROLE CONVENTIONNEL Ph LC 26/04/2012 12
  13. 13. PETROLE DE SCHISTE Ph LC 26/04/2012 13
  14. 14. Méthode d’extraction 1- Forage parallèle à la couche pour optimiser la surface de contact avec les argiles 0m 300 m Tubage de surface + ciment Aquifère (0 à 300m) Tubage + ciment 2 à 4kmCouche cible (50 à 100m) Forage horizontal > 1kmBruxelles - 14 Avril 2011 Ph LC 26/04/2012 14
  15. 15. Fracturation hydraulique 2- fracturation de la couche pour favoriser la perméabilité et l’écoulement du gaz 0m Fluides sous pression 300 m surface Aquifère (0 à 300m) 50 à 100mCouche cible (50 à 100m) 100 à 500m Augmentation de la pression fluide => rupture de la roche => microséismes autour du forageBruxelles - 14 Avril 2011 Ph LC 26/04/2012 15
  16. 16. Fracturation hydraulique 0m Production de pétrlole +gaz (+ eau + 300 m effluents) 50 à 100m 100 à 500m Formation de fractures contenues dans la couche = fractures hydrauliquesBruxelles - 14 Avril 2011 Ph LC 26/04/2012 Source: Zoback & al 2010 16
  17. 17. L’huile de schiste aux USA Ph LC 26/04/2012 17
  18. 18. Bassin de Williston/ Bakken Géologie très similaire au bassin Parisien Hess y exploite des puits depuis 2004 Production = 510 000 barils par jour (équivalent à 30 % de la consommation Française) 6 000 puits actifs Consommation d’eau 60 millions de M3 par an Ph LC 26/04/2012 18
  19. 19. Ph LC 26/04/2012 19
  20. 20. Le pétrole • Ce qu’il représenteconventionnel en IdF • Ambiguïté des nouveaux permis Le pétrole non- • La fracturation hydraulique conventionnel • Parallèle avec les USA • Richesse et Balance commercialeLes faux arguments • Indépendance énergétique des pétroliers • emplois • Eau , emprise sur le territoire Conséquences • Contaminations, pollutions eau air etc.. • accidents Ph LC 26/04/2012 20
  21. 21. Ph LC 26/04/2012 21
  22. 22. Population parsemée !!!! Ph LC 26/04/2012 22
  23. 23. Ile de France « Sparsly populated » North Dakota (Bakken) 4 habitants au Km2 Pensylvanie 102 habitants au Km2 Ile de France 1000 habitants au Km2 Ph LC 26/04/2012 23
  24. 24. Les compagnies•Intéressées par de petits gisements•Souvent ne sont que des sociétes financières•Font appel à la sous-traitance•Ne sont pas leader de la technologie•Ont parfois leur siège social dans des paradis fiscaux Bridgoil (UK) •Concorde petroleum (Aus) Toreador Hess ( USA ) •Poros SAS (Fr) •Petro petroleum (USA) Vermillon ( Ca) •Lundin petroleum (Suede) Sterling petroleum (USA ) Ph LC 26/04/2012 24
  25. 25. Combien ça rapporte ? À qui ça rapporte ? Production d’un puits = 100 à 400 b:/j Profit environ 80$ par baril 400 X 80 = 32000 $/jour Soit pour un an près de 12 millions de $ Ph LC 26/04/2012 25
  26. 26. Indépendance énergétique(pétrole: hypothèse 500 puits en IdF) Sur 365 jours 1.518 1 importations production bassin aquitain 365 production actuelle bassin parisien hypothèse 500 puits 344.5 Ph LC 26/04/2012 26
  27. 27. Déficit commercial déficit commercial actuel en milliards d€ 80 70 60 50 40 déficit commercial actuel en milliards 30 d€ 20 10 0 1 Ph LC 26/04/2012 27
  28. 28. Déficit commercial 80 70 60 50 déficit commercial actuel en milliards 40 d€ déficit commercial 30 hypothèse 500 20 puits 10 0 1 Ph LC 26/04/2012 28
  29. 29. Chantage à l’emploi Dans la plaine de Bakken 30 000 personnes sont employées par l’industrie pétrolière pour 6000 puits actifs En Ile de France combien seraient crées avec 500 forages ? Pour combien de temps ?? Combien seraient détruits Ph LC 26/04/2012 29
  30. 30. Des emplois indirects Ph LC 26/04/2012 30
  31. 31. Le pétrole • Ce qu’il représenteconventionnel en IdF • Ambiguïté des nouveaux permis Le pétrole non- • La fracturation hydraulique conventionnel • Parallèle avec les USA • Richesse et Balance commercialeLes faux arguments • Indépendance énergétique des pétroliers • emplois • Eau , emprise sur le territoire Conséquences • Contaminations, pollutions eau air etc.. • accidents Ph LC 26/04/2012 31
  32. 32. Arguments Contre partiedes pétroliers Ph LC 26/04/2012 32
  33. 33. Emprise de 120m x 120m :- Convention signée avec le propriétaire terrien- PAS D EXPROPRIATION- Indemnisations au propriétaireLe sous sol en dessous de 1 mètre enFrance appartient à l’état.Aucun bénéfice reversé :- Au propriétaire- A la commune concernée- Faible indemnisation à la région et au département (5euros la tonne Ph LC 26/04/2012 33 environ)
  34. 34. Emprise sur le territoire Ph LC 26/04/2012 34
  35. 35. Cours de géométrie Ph LC 26/04/2012 35
  36. 36. 1000 forages en IdF Ph LC 26/04/2012 36
  37. 37. Ph LC 26/04/2012 37
  38. 38. Ph LC 26/04/2012 38
  39. 39. Ph LC 26/04/2012 39
  40. 40. Ph LC 26/04/2012 40
  41. 41. Ph LC 26/04/2012 41
  42. 42. Ph LC 26/04/2012 42
  43. 43. Une seule fracturationconsomme 15000 à 20000 M3 deau douce = 6 ou 7 piscines olympiques Ph LC 26/04/2012 43
  44. 44. Ph LC 26/04/2012 44
  45. 45. Noria de camions Ph LC 26/04/2012 45
  46. 46. Nature des produits injectés 300 tonnes par fracturation Inhibiteur de dépôt Acide chlorhydrique Eau (~95%)Nature des produits injectés ? Additifs (~2%) Sable (~3%) Anti- lubrifiant microbien Nombreuses substances chimiques dont plusieurs cancérogènes Source: IFP 2011 > 500 produits recensés Hypochlorite de sodium Phosphate de tributyle Isopropanol Diethylbenzène Xylène Acide Nitriloacétique Polyacrylamide Formaldéhyde (formol) Gomme de guar etc… Méthanol Source: Institut National de Santé Publique du Québec N. Mousseau 2010Devenir des produits injectés ? • 10 à 70% du fluide remonte en surface par le forage dans les jours/semaines qui suivent, et doivent être traités • 90 à 30% du fluide reste dans les formations géologiques, où il interagit sur le long terme Ph LC 26/04/2012 46
  47. 47. RISQUES DE CONTAMINATION Ph LC 26/04/2012 47
  48. 48. Devenir des fluides récupérés 10 à 70% des fluides injectés Bassins Risque de fuites Elimination ?- Rejet des effluents contaminés et très salés- Séchage = déchet toxique décharge / stockage (AMD)- Traitement par STEP ? Non adaptées- Traitement par stations industrielles ?Bruxelles - 14 Avril 2011 Ph LC 26/04/2012 48
  49. 49. Nature des éléments contenus dans les couches profondes Saumures dans les aquifères profonds - sels: sulfures, chlorures Eléments adsorbés par les argiles qui seront libérés lors de l’exploitation - éléments radioactifs: Plomb-210, Radium-226, Thorium-234,… - des métaux: Plomb, Thallium,… - Arsenic, Sélénium,… Source Institut National de santé Publique du Québec Ces éléments peuvent remonter par le forage, par drains naturels ou induits - pendant la phase de mise en œuvre du forage (quelques semaines) - pendant l’exploitation ( < 10 ans ) - après l’exploitation > 10 ans ? > siècle ?Bruxelles - 14 Avril 2011 Ph LC 26/04/2012 49
  50. 50. Pollution de l’air Emission de CO2 et d’oxydes d’azote Forages, Fracturation, compresseurs, transport Emission de composés organiques volatiles Ventilation des puits, déshydratation du gaz, fuites de méthane,… => Emission de gaz qui activent la formation d’ozone Pollution sonoreStations de pompage, torchères, trafic véhicules, compresseurs.. => 75 db à 2 km du site Ph LC 26/04/2012 50
  51. 51. Dans le Nord Dakota Torchage du gaz produit avec le pétrolePollution équivalente à 400 000 voituresPourrait chauffer 500 000 maisons Ph LC 26/04/2012 51
  52. 52. Fracturation et seismes Oklahoma maxi 5.6 Fréquence X 20 Blackpool (GB ) relation démontrée Ph LC 26/04/2012 52
  53. 53. Déclin très rapide de la production Ph LC 26/04/2012 53
  54. 54. Au bout de 15 ans 50% des puits fermés fuient Ph LC 26/04/2012 54
  55. 55. Les réglements n’évitent pasles accidents ! Ph LC 26/04/2012 55
  56. 56. 7/11//2011 Bismarck (North Dakota)Rupture du tubage pendant l’opérationde fracturation hydraulique400 000 litres de pétrole et de liquide de fracturationRépandus en surface et dans la nappe pendant 2 jours Ph LC 26/04/2012 56
  57. 57. 3/11/2011 Bedford(Maryland)Explosion d’une station depompageFlammes visibles à 50 KmÉvacuation des habitantsPh LC 26/04/2012 57
  58. 58. Ph LC 26/04/2012 58
  59. 59. 10/3/2011 Arneguard North DakotaIncendie pendant plus d’une semaine Ph LC 26/04/2012 59
  60. 60. 02/2008 Parachute (Colorado)Un bassin de décantation de liquide de fracturaion surplombant la ville, s’estrompu –6 millions de litres de liquide toxique , déversés dans la ville et le fleuve Colorado Ph LC 26/04/2012 60
  61. 61. 19/04/2011 Leroy (Pennsylvanie)Explosion lors d’une opération defracturation01/2010 Clearfield County (Pennsylvanie)Geyser pendant 16 heures150 000 litres répandus Ph LC 26/04/2012 61
  62. 62. 15/04/2012 Bismarck (North dakota)Explosion sur une plateforme2 blessés graves Ph LC 26/04/2012 62
  63. 63. 29/04/2010 Caddo Parish ( louisiane)16 vaches mortes après avoir bu du liquide defracturationDans un autre cas du liquide de fracturation s’estrépandu dans un pré, à cause d’une valve défectueuseTuant 17 bovins Ph LC 26/04/2012 63
  64. 64. La semaine dernière ! Wyoming 27-04-2012 Chesapeak energy 70 personnes évacuées Ph LC 26/04/2012 64
  65. 65. Le pétrole • Ce qu’il représenteconventionnel en IdF • Ambiguïté des nouveaux permis Le pétrole non- • La fracturation hydraulique conventionnel • Parallèle avec les USA • Richesse et Balance commercialeLes arguments des • Indépendance énergétique pétroliers • emplois • Eau , emprise sur le territoire Conséquences • Contaminations, pollutions eau air etc.. • accidents Ph LC 26/04/2012 65
  66. 66. Que léguerons nous à nos enfants ? Ph LC 26/04/2012 66
  67. 67. Préambule du Code minier La mine (y compris les hydrocarbures) est considérée comme une richesse nationale Son exploitation relève de l’intérêt général Ph LC 26/04/2012 67

×