La Meuse 121027

2,830 views

Published on

Published in: News & Politics
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
2,830
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
18
Actions
Shares
0
Downloads
22
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

La Meuse 121027

  1. 1. La Meuse - Liege, 27/10/2012, page/bladzijde 10 10 SUDPRESSE SAMEDI 27 OCTOBRE 2012 Région liégeoise Société L’information liégeoise continue sur... WWW.LAMEUSE.BE FOLKLORE ESTUDIANTIN Tous ces politiques qui ont osé le baptême Nos politiciens sont nombreux à avoir pris part au folklore estudiantin. Sans aucun regret Jeudi, “La Meuse” se faisait l’écho de l’une des Les réactions n’ont pas tardé à fuser. Certains épreuves majeures d’un baptême estudiantin: défendent le folklore, d’autres s’offusquent le concours de Roi des Bleus, récompensant le des pratiques “plus que limites ”. Pourtant, de meilleur buveur de chaque comité de baptême. nombreux politiques sont passés par là... était également un “ togé ”. “ Je bLeconcoursduRoi desBleus fait jaser. Dans tous les sens du terme. Certains s’offusquent “C’ÉTAIT “HARD” MAIS IL N’Y AVAIT n’ai vraiment aucun regret par rapport à cette période. D’ail- de voir là la déchéance de la jeu- RIEN D’INDÉCENT” leurs, je peux dire que cela me nesse qui s’abreuve toujours plus Claude Ancion sert encore aujourd’hui, notam- d’alcool. D’autres défendent bec BOURGMESTRE DE SPRIMONT ment dans la façon d’appréhen- et ongles la tradition estudianti- der l’être humain d’une manière ne,argumentantqu’ilnefautpas “IL NE FAUT PAS conviviale ”, ajoute Claude An- dissocier une seule épreuve du cion. Le Sprimontois a d’ailleurs baptême mais regarder le tout. JUGER SUR UNE bienduméritecarchacuns’accor- Michel Péters est toujours fort actif dans la guindaille estudiantine. Moins pour Claude Ancion. l TVA/SP Bref, les avis divergent et diverge- SEULE ÉPREUVE” de à dire que les baptêmes des ront probablement toujours. Du Michel Péters “vétés” ont la réputation la plus côté de nos politiques, on a égale- terrible! ENTRETIEN: ment eu le goût de la fête. Le plus CONSEILLER COMMUNAL LIÈGE Une autre figure politique bien Willy Demeyer symbolique de tous est sans nul “J’ÉTAIS UN FILS DE connuedelarégionayantobtenu BOURMGESTRE DE LIÈGE douteleconseillercommunallié- sa penne est le Herstalien Frédé- geois Michel Péters. Pour lui, pas PROF ET ON NE M’A ric Daerden. Étudiant aux H.E.C. question de faire feu sur les tradi- tionsdesétudiants,malgrécertai- nes critiques. “ Le baptême est un rited’initiation.Etonne peutpas PAS ÉPARGNÉ” Frédéric Daerden BOURGMESTRE DE HERSTAL de Liège, il a cependant hésité avant de s’engager dans le rituel. “ C’était en 1987. Et à l’époque j’étais un fils de prof”. En effet, “Priorité absolue à la salle” retirer une seule cérémonie com- l’opportunité de s’intégrer socia- mon père était chargé de cours Gaspard GROSJEAN la gestion de cette future salle, meçaetporterunjugement.Ilya lement,il estpourd’autresl’occa- aux H.E.C. Du coup, je craignais JOURNALISTE son financement, la coexistence un ensemble à comprendre ”, dé- sion de faire la fête. qu’on ne venge un peu sur moi. entre différents groupes taille ainsi le conseiller commu- ClaudeAncion,mayeursprimon- J’avoue que je n’ai pas été épar- M. Demeyer, certaines épreuves d’étudiants, la cohabitation avec nal MR. Ce dernier préfère évo- tois qui vient d’ailleurs de rem- gné.Maisc’étaituntrèsbonsouve- des baptêmes font beaucoup les autres infrastructures, etc. querlerôlesocialdubaptême.“ Si porter son challenge haut la nir, je n’ai absolument aucun re- parler d’elles, en bien ou en mal. Il y a pour cette salle une je prends mon cas, lorsque je suis main, était très mêlé à la vie festi- gret ”, confie Frédéric Daerden. Faut encadrer cela via, demande réelle. Il en va de même arrivé à Liège pour mes études, je ve des étudiants. “ J’étais même D’ailleurs, l’année suivante, il a notamment, une salle dédiée aux pour une salle de concerts. ne connaissais personne! Et je me président de la Liégeoise à Cure- soutenu à fond sa petite amie de festivités estudiantines? Donc l’ambition est de créer deux suisditquetenterl’expériencese- ghem. Et c’est en 1967 que j’ai été l’époque qui est aussi la mère de Absolument. C’est une nécessité nouvelles salles à Liège, l’une rait un bon moyen pour faire des baptisé.C’étaitassez“hard”mais ses deux filles. “ Elle avait même absolue et nous allons nous y dédiée aux étudiants, l’autre aux connaissances et s’intégrer plus celarestait décent.J’insiste là-des- remporté le concours de Reine attaquer lors de cette nouvelle concerts? facilement ”, poursuit Michel Pé- sus car je suis allé à des guin- des Bleuettes! ” législature. Humblement, Pas forcément deux. Cela ters. Et depuis 1985, année où il a daillesàBruxellesetlà,iln’yavait Cette liste non-exhaustive témoi- j’avoue qu’il ne m’a pas été pourrait être une seule où on décrochésapenne. Ilestresté très parfois aucune décence”, expli- gne donc du grand intérêt de nos possible de régler ce problème pourrait organiser les deux types actif, n’hésitant pas à remonter que Claude Ancion. politiques pour le folklore estu- jusqu’à présent. Mais je vous de manifestations. Il faut voir et sur le char des anciens lors de la Le bourgmestre de Sprimont est diantin. Et quelque part, c’est garantis que c’est loin d’être étudier tout cela. Mais ce Saint-Torè. monté assez haut dans la hiérar- tant mieux. « facile. Beaucoup de questions se chantier, nous allons le mettre Et si pour certains le baptême est chiedescercles. Outrela penne,il GASPARD GROSJEAN posent concernant notamment en marche. « Un défi pour la majorité. l KIP 3;672452 Du 9 janvier au 15 avril 2013 GRANDCopyright Sud Presse All rights reserved - Tous droits reserves 0d ^H

×