Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Lecture 4 Cytokines

461 views

Published on

I- DÉFINITIONS ET NOMENCLATURE
II - PROPRIÉTÉS GÉNÉRALES
III - RÉCEPTEURS
IV - CLASSIFICATION FONCTIONNELLE

Published in: Health & Medicine
  • Be the first to comment

Lecture 4 Cytokines

  1. 1. ‫اﻟراﺑﻌﺔ‬ ‫اﻟﻣﺣﺎﺿرة‬‫اﻟراﺑﻌﺔ‬ ‫اﻟﻣﺣﺎﺿرة‬:: ‫اﻟﺧﻠوي‬ ‫اﻟﺗواﺻل‬ ‫ﺑروﺗﯾﻧﺎت‬‫اﻟﺧﻠوي‬ ‫اﻟﺗواﺻل‬ ‫ﺑروﺗﯾﻧﺎت‬ ‫ﺔ‬ ‫اﳌﻨﺎ‬ ‫ﻃﺐ‬ ‫دروس‬‫ﺔ‬ ‫اﳌﻨﺎ‬ ‫ﻃﺐ‬ ‫دروس‬ --‫ﺮ‬‫ا‬‫ﺰ‬‫اﳉ‬‫ﺮ‬‫ا‬‫ﺰ‬‫اﳉ‬–– ‫ورﻗ‬‫ورﻗ‬ ‫ﳉﺎﻣﻌﺔ‬ ‫اﻟﻄﺐ‬ ‫ﳇﯿﺔ‬‫ﳉﺎﻣﻌﺔ‬ ‫اﻟﻄﺐ‬ ‫ﳇﯿﺔ‬ ‫ﻃﺐ‬ ‫ﲣﺼﺺ‬ ‫اﻟﺜﺎﻟﺚ‬ ‫اﻟﺼﻒ‬‫ﻃﺐ‬ ‫ﲣﺼﺺ‬ ‫اﻟﺜﺎﻟﺚ‬ ‫اﻟﺼﻒ‬ BJKA Consulting Tel. Innate Immunity and Repruductive Immunology, Immunology Unit, HMRUO, Oruargla, Algeria. Email : K.K.Eddine@gmail.com 2017 Dr. Kheir Eddine KERBOUA Les cytokines
  2. 2. Défense Homeostasie Innee AdaptativePresentation collaboration KineCyto Se communiquer clairement, de façon précise et synchronisée KineCyto
  3. 3. Un DÉFICIT dans le fonctionnement des cytokines Déficit Immunitaire Combiné Sévère (SCID) September 21, 1971 – February 22, 1984 David Vetter du à un déficit en chaine γ commune, ou déficience en IL7Ra, ou déficience en Jak3 Vetter, nt with 1 who 2 years a e. Combiné= déficit humorale+cellulaire ‫دﯾﻔﯾد‬ ‫ﻣﯾﻼد‬ ‫ﻋﯾد‬ ‫ﯾﻛون‬ ‫أن‬ ‫ﯾﻣﻛن‬ ‫ﻛﺎن‬ ‫ﻣﺎ‬ ‫اﻟﯾوم‬ ‫ﯾﺻﺎدف‬‫ال‬45.‫ﯾﻌﯾﺷوا‬ ‫أن‬ ‫اﻟﻣرض‬ ‫ﺑﮭذا‬ ‫اﻟﻣﺻﺎﺑﯾن‬ ‫واﻷطﻔﺎل‬ ،‫اﻵن‬ ‫ﻣﻣﻛﻧﺎ‬ ‫أﺻﺑﺢ‬ ‫اﻟذي‬ ‫اﻟﻌﻼج‬ ‫ﺑﻔﺿل‬ ‫وذﻟك‬ ،‫طﺑﯾﻌﯾﺔ‬ ‫ﺣﯾﺎة‬‫ﺑﻔﺿل‬‫اﻟﺧﺎﺻﺔ‬ ‫اﻟدم‬ ‫ﺧﻼﯾﺎ‬‫ﻟﻠطﻔل‬‫داود‬‫ﻓﯾﺗر‬
  4. 4. Choc septique: réponse exagérée Inflammations chroniques, fièvre Destruction de tissue: réponse exagérée ou fausse Une EXAGÉRATION dans le fonctionnement des cytokines TNFa Psoriasis IL6, TNFa IL6,TNFa TNFa IL17 Maladies inflamatoires de l’intestin
  5. 5. Allergies: biais TH2: IgE Autoimmunité L’utilisation de mauvaises cytokines Choc anaphylactique Syndrome catastrophique des antiphospholipides IL4, IL5 IL6IL4, IL5 IL6
  6. 6. Interventions thérapeutiques sur les Cytokines IFN-a Erythropoietin GM-CSF G-CSF IL11 1. Un DÉFICIT dans le fonctionnement des cytokines 2. Une EXAGÉRATION dans le fonctionnement des cytokines Hépatite C Anémie Greffe de moelle Neutropénie Thrombopénie Inhibiteurs du TNF Inhibiteurs IL6 Inhibiteurs IL17 2. Une EXAGÉRATION dans le fonctionnement des cytokines 3. Les MAUVAISES cytokines Inhibiteurs de IL-1 Hépatite C Anémie Greffe de moelle Neutropénie Thrombopénie Polyarthrite Rhumatoïde Maladie de Crohn Polyarthrite Rhumatoïde Psoriasis
  7. 7. KineCyto IV - CLASSIFICATION FONCTIONNELLE III - RÉCEPTEURS II - PROPRIÉTÉS GÉNÉRALES I- DÉFINITIONS ET NOMENCLATURE KineCyto
  8. 8. Les Réponses immunes l’innée ou naturelle IMMEDIATE complement Toll-like receptor Neutrophils Macrophages Cellules épithéliales (Defensines) Molecules micobicides La communication Les cytokines Cellules Présentatrices d’Antigenes l’adaptative ou acquise portant LA MÉMOIRE immunologique Lymphocyte T Lymphocyte BOrganes lymphoïdes Secondaires La communication Les cytokines Cellules Présentatrices d’Antigenes
  9. 9. roulement arrêt passage tissulaire Migration Cytokines PYROGENES
  10. 10. Immunité Innée: Première Barrière de l’Intégrité de l’Organisme polynucléaires Neutrophiles (PNN) NON SOI un pathogène invasif SOI MANQUANT une cellule anormale (“ stressé ”) Virus, Oncogène lymphocytes NK DÉFENSE ELIMINATION Macrophages DETECTION Cellules dendritiques débris autologues SOI ALTERESIGNAL DE DANGER 1ere barrière chimiokines Cytokines TH17 TH1TH2 Le chef d’orchestre de l’Immunité adaptative Fonctions des cellules Immunes Innées 1. Eliminer le danger 2. Décoder le danger (TLR) 3. ORIENTER les défenses adaptatives LT CD4+
  11. 11. I- DÉFINITIONS ET NOMENCLATURE DÉFINITIONS Ce sont des PROTEINES non spécifiques de l'antigène qui peuvent avoir une ou plusieurs sources cellulaires et une ou plusieurs cibles. Contrairement aux hormones dont le taux de sécrétion est continu, les cytokines ne sont pas produites par des cellules au repos. Leur synthèse nécessite un signal d'activation. ALBERT ZLOTNIK, PH.D NOMENCLATURE En attribuent à ces petites protéines de communication inter-cellulaire: 1. Les initiales “IL” (Inter-Leukine= inter leucocytes)= entre les cellules de l’immunité 2. un numéro par ordre de découverte (nous en sommes à l’IL-40). Pour des raisons historiques, un certain nombre de cytokines dérogent à la règle commune et ont conservé leur dénomination initiale qui le plus souvent renvoie à leur fonction: 1. Les TNF (Facteur Nécrosant la Tumeur) 2. des IFN = Interférons, capable de bloquer une infection virale, 3. certains facteurs de croissance hématopïétique comme Erythropoïétine (EPO), les GM-CSF, M-CSF et G-CSF (CSF= Facteur Stimulant les Colonies cellulaires) ALBERT ZLOTNIK, PH.D Institut d’immunologie, californie Brevet de découverte de l’IL40 WO 2015077506 A3
  12. 12. II - PROPRIÉTÉS GÉNÉRALES DES CYTOKINES 1 - SÉCRÉTION Ce sont des glycoprotéines de FAIBLE poids moléculaire (compris entre 8 et 50 kD). Les cytokines sont produites pendant les phases effectrices de l'immunité naturelle et adaptative et servent à MÉDIER et RÉGULER les réponses immunitaires et inflammatoires. Certaines jouent aussi un rôle très important en tant que FACTEUR DE CROISSANCE. La sécrétion est BRÈVE ; elle se produit de novo, généralement à courte distance. De nombreuses cytokines sont produites par PLUSIEURS TYPES de cellules : par exemple l'IL6 est produite par les macrophages et les lymphocytes T. De nombreuses cytokines sont produites par PLUSIEURS TYPES de cellules : par exemple l'IL6 est produite par les macrophages et les lymphocytes T. Ne retenez pas cette Figure Un signal d'activation
  13. 13. Un stimulus Cellule productrice de cytokine 2 - MODE D'ACTION On décrit TROIS modes d'action aux cytokines: 1. activité autocrine, lorsque la cytokine agit localement sur des cellules du même type que la cellule productrice 2. activité paracrine, lorsque la cytokine agit localement sur un autre type cellulaire que la cellule productrice Proliferation des LT Recepteur Cellule cible Effet Biologique 2. activité paracrine, lorsque la cytokine agit localement sur un autre type cellulaire que la cellule productrice 3. activité endocrine, lorsque la cytokine agit à distance sur sa cellule cible. Aide des LT au LB Inflammation IL6 sur le foie qui secrète la CRP
  14. 14. macrophage IL12 TH1 IFNγ Activation des macrophages 1. Les cytokines influencent souvent la synthèse d'autres cytokines : on parle de "CASCADE" des interleukines. 3 - CARACTERISTIQUES BA C D Effet Biologique CK= CytoKine
  15. 15. LB Mastocytes IL4 TH2 Proliferation cellulaire 2. le pléiotropisme Proliferation cellulaire 1. EFFETS BIOLOGIQUES VARIÉS, au sein D’UN MÊME TYPE CELLULAIRE : signaux de prolifération, de différenciation, d’activation. 2. MÊME EFFET BIOLOGIQUE sur PLUSIEURS TYPES CELLULAIRES La deuxième propriété qui en découle est la redondance des cytokines : des CYTOKINES DIFFÉRENTES peuvent avoir des ACTIONS IDENTIQUES. Mastocytes TH2 Proliferation cellulaire TH2 3. La redondance Proliferation cellulaire LB
  16. 16. 4. La synergie IL4 IL5 Proliferation cellulaire Secretion des IgE 1. Une COMBINAISON de cytokines produit un effet plus important que la somme des effets de chacune d'elles, c'est-à-dire qu'il y a synergie, 2. Provoque une réponse qu'aucune des cytokines impliquées ne peut induire par elle-même. TH2 Proliferation cellulaire Secretion des IgE 5. L’antagonisme TH2 TH1 IFNγ IL4 Secretion des IgG3
  17. 17. III - RÉCEPTEURS Les effets biologiques des cytokines sont fonction de 1. leur liaison à des récepteurs SPÉCIFIQUES présents sur les cellules et à 2. leur CONCENTRATION obtenue dans le voisinage des cellules-cible. Les récepteurs de cytokines sont des COMPLEXES membranaires multiprotéiques constitués de plusieurs chaînes (deux à trois) : 1. une chaîne qui confère L'AFFINITÉ ET LA SPÉCIFICITÉ de la liaison cytokine-récepteur, 2. une chaîne qui permet LA TRANSDUCTION DU SIGNAL, et qui dans certains cas peut être commune à plusieurs récepteurs de cytokines apparentées. Signal Intracellulaire Les récepteurs de cytokines sont des COMPLEXES membranaires multiprotéiques constitués de plusieurs chaînes (deux à trois) : 1. une chaîne qui confère L'AFFINITÉ ET LA SPÉCIFICITÉ de la liaison cytokine-récepteur, 2. une chaîne qui permet LA TRANSDUCTION DU SIGNAL, et qui dans certains cas peut être commune à plusieurs récepteurs de cytokines apparentées.
  18. 18. 1- LES SEPT FAMILLES DE RÉCEPTEURS Pour une cytokine donnée l'expression de son récepteur spécifique sur différents types cellulaires est le plus souvent la règle et explique le PLÉÏOMORPHISME de ses activités. type I type III Récepteurs Immunoglobulines type II IL-17 R Les récepteurs des cytokines sont regroupés en 07 grandes familles. récepteurs des hématopoïétines récepteurs des interférons l’IL-10 récepteurs du TNF type IV l’IL-1 Récepteurs des chimiokines IL-17 R activité tyrosine kinase intrinsèque Traffic cellulaire
  19. 19. PROBLEME DE SIGNALISATION (deficit en chaine γ) Pléïotropie et spécificité d’action en fonction de la cellule cible On voit multipli de trans signal m fixation à son ré une cer et abou différen activés, BIOLOG au sein type cel de proli différen d’activa Multitude de JAK Multitude de STAT Combinaison= pleitropisme JAK x STAT z JAK y STAT N INFECTIONS SEVERES (ex:SCID) Pléïotropie et spécificité d’action en fonction de la cellule cible On voit multipli de trans signal m fixation à son ré une cer et abou différen activés, BIOLOG au sein type cel de proli différen d’activa 1.Activation de JAK (Tyr kinase) Phosphorylation du récepteur 2. Recrutement de STAT 3.Tyrosine phosphorylation de STAT par JAK 4.Dimérisation du STAT phosphorylé, translocation dans le noyau 5.Liaison aux promoteurs: transcription (cytokines etc.) Réponse cellulaire
  20. 20. 2 – TRANSDUCTION DU SIGNAL 1 – Tyrosine kinase La fixation d’une cytokine à son récepteur va aboutir in fine à LA TRANSCRIPTION d’un certain nombre de gènes et à LA SYNTHÈSE de protéines qui vont être responsables des activités biologiques de la cytokine. Famille JAK (Janus kinase, ou Just Another Kinase) Le passage du message de la membrane (récepteur) au noyau se fait par UNE CASCADE DE PHOSPHORYLATION de substrats intracytoplasmiques conduisant à des facteurs de transcription. 1 – Tyrosine kinase 2 - STAT Famille JAK (Janus kinase, ou Just Another Kinase) La résultante de l’activation des JAK est LA PHOSPHORYLATION sur un résidu tyrosine de facteur de transcription protéique appelés STAT (pour Signal Transducers and Activators of Transcription Les STAT phosphorylés sont alors capables de s’associer sous forme d’homo- ou d’hétérodimères capables de se TRANSLOQUER DANS LE NOYAU
  21. 21. IV - CLASSIFICATION FONCTIONNELLE DES CYTOKINES La liaison d'une cytokine à son récepteur spécifique peut entraîner DIFFÉRENTS TYPES DE RÉPONSE selon la cellule, son degré d'activation et son degré de différenciation : Ceci explique la survenue d’effets contradictoires sur un même type cellulaire en réponse à une même cytokine. Différentes classifications des cytokines existent : nous adopterons une classification basée sur le TYPE DE RÉPONSE dans laquelle sont impliquées ces médiateurs, en distinguant : 1. les cytokines des réponses immunitaires, comprenant la quasi-totalité des interleukines, mais aussi l'interféron gamma (IFNγ) et les deux formes de facteurs de nécrose des tumeurs (TNF). 2. les cytokines anti-virales comprenant les interférons α et β(IFN α et β)2. les cytokines anti-virales comprenant les interférons α et β(IFN α et β) 3. les cytokines de l'inflammation et de la fibrose dont certaines sont pro- inflammatoires (IL-1, TNF, IL-6), d'autres anti-inflammatoires et/ou fibrosantes (IL-1-RA, IL-10, transforming growth factor béta [TGFβ]). 4. les cytokines de l'hématopoïèse comprenant les différents facteurs de croissance (CSF pour "colony stimulating factors"), le stem cell factor (SCF), mais aussi l'IL-3, l'IL-5 et l'IL-7. 5. les chimiokines impliquées dans le recrutement des cellules vers le site du conflit antigénique et des tissus lymphoïdes.
  22. 22. Une réponse immunitaire est dite TH1 lorsque ce sont les lymphocytes T CD4 TH1 qui PRÉDOMINENT sur les lymphocytes T CD4 TH2, et réciproquement. Cette dichotomie TH1/TH2 est exclusive chez la souris, mais pas aussi formelle chez l'homme Différenciation Th1/Th2: l'IL-2, l'IFNγ TNF La différenciation dans les tissus du lymphocyte T CD4 TH0 vers l'une ou l'autre voie est conditionnée par son CONTACT PRÉCOCE avec des cytokines inductrices : IL-12 pour les TH1 et IL-4 pour les TH2. 1. LES CYTOKINES DES RÉPONSES IMMUNITAIRES l'IL-2, l'IFNγ l'IL-4 l'IL-5 l'IL-2, l'IFNγ TNF l'IL-4 l'IL-5 IL-6 IL-10 IL-13
  23. 23. IL-2, IFNγ IL-17 Granulome Tuberculoide Polyarthrite RhumatoidePsoriasis TNFα Inhibiteurs du TNF Inhibiteurs IL17 IgAs IL-4, IL-5, IL-10 IL-13. IL-10 et TGFβ Lepre Lupus TNFα IL-6 Inhibiteurs IL6
  24. 24. 1. LES CYTOKINES DES RÉPONSES IMMUNITAIRES Description: 1. Sous-populations de lymphocytes T CD4: Th1, Th2, TH17 et T regulateurs Le lymphocytes T auxiliaire (helper) T CD4 est le pivot, le chef d'orchestre de la réponse immunitaire. Il en existe Plusieurs sous-populations selon un profil distinct des cytokines produites qui gouvernent différents types de réponse immunitaire. On s’intersse uniquement aux TH1, TH2 et TH17 Le lymphocyte T CD4 naïf est activé par l'antigène via les liaisons établies au contact de la dendritique au niveau du TCR/CD3 et du CD28(=les correspondants de l’HLAII et du B7) Cette activation requiert la sécrétion par la CPA d'IL-10 et d'IL-12. Les sous-populationsTH1/TH2 dériveraient d'une population primitive dite TH0, produisant à la fois de l'IL-2, de l'IFNγ, de l'IL-4 et de l'IL-5. Les sous-populationsTH1/TH2 dériveraient d'une population primitive dite TH0, produisant à la fois de l'IL-2, de l'IFNγ, de l'IL-4 et de l'IL-5. 1. Ensuite, les lymphocytes TH2 le sont par la sécrétion d'IL-4, IL-5, IL-6, IL-10 et d'IL-13. 2. Les lymphocytes TH1 sont caractérisés par la sécrétion d'IL-2, IFNγ et de TNF, 3. Les lymphocytes TH17 sont caractérisés par la sécrétion d'IL-17, immunité des muqueuses, 4. Les lymphocytes T regulateurs sont caractérisés par la sécrétion d'IL-10 et TGFβ, pour arreter la reponse immune une fois l’agresseur est elimine, Il n’existe PAS de marqueurs phénotypiques exclusifs pour chaque population: LT CD4 à TCRβ CD3+. C’est l’expressions préférentielles de certains récepteurs de cytokines ou chimiokines qui definit la sous population
  25. 25. IFNγ Cellule dendritique LT CD4 helper TH1 LT CD4 helper Cellule géantes A. réponse macrophagique Le macrophage a pour cible des pathogènes intra-cellulaires et nécessite l'aide du lymphocyte T CD4 Th1. 2. Immunité à médiation cellulaire Elle se présente sous DEUX ASPECTS, selon que le lymphocyte T CD4 COOPÈRE avec un lymphocyte T cytotoxique CD8 ou un macrophage. B. cytotoxicité cellulaireA. réponse macrophagique Cellule cytotoxique LT CD8 = CTL Granulome IL12 IFNγ Macrophage Cellule géantes Bactéries intracellulaires Macrophage activé Agent de la Tuberculose Métal Permet le diagnostic de la tuberculose et les allergies aux métaux La quantification de l’IFNg suite à une stimulation par un métal (allergène) ou une bactérie intracellulaire (M. tuberculosis)
  26. 26. B cytotoxicité cellulaire Elle permet à l'organisme de se débarrasser des cellules infectées par des virus, des cellules allogéniques (rejet de greffes) et des cellules tumorales. L'activation des lymphocytes T CD8 génère des lymphocytes T cytolytiques (CTL). V Cellule dendritique LT CD4 helper 1. Lyse cellulaire (perforine, granzyme) 2. Chimiotactisme 3. Cytokines (TNFa et IFNg) Les CTL à leur tour produisent des cytokines (IFNγ, TNFα)qui participent directement ou indirectement aux actions anti-virales ou anti-tumorales. B TH1 CTL PNN LT CD8 effecteur (CTL) LT CD8 naif LT CD8 mémoire 1. Lyse cellulaire (perforine, granzyme) 2. Chimiotactisme 3. Cytokines (TNFa et IFNg) Cellule infectée Cellule cancéreuse TNF: C'est le médiateur principal des réponses de l'hôte vis-à-vis des bactéries Gram - dont les composants actifs sont les lipopolysaccharides (endotoxines), active les neutrophiles, il entraîne LA FIÈVRE, il induit l'apparition des protéines dites de la phase aiguë dont la CRP B B B CTL Fiévre CRP
  27. 27. 3 - Immunité à médiation humorale La perturbation des cytokines perturbe les réponses immunes humorales et provoque l’autoimmunité ou les allergies Dans les organes lymphoides secondaires c'est le type de cytokines produite qui oriente la commutation : IL-4 et IL-13 vers les IgE et les IgG4 ; TGFβ et IL-10 vers les IgA ; IL-10 vers les IgG1 et IgG3 Les anticorps sont utilisées par le système immunitaire dans les défenses antiinfectieuses: IgE pour éliminer les helminthes (parasites) et IgG, M, A pour les autres agents infectieux AllergeneAntigene du soi Auto- Immunité Allergie à IgE Anticorps Les antigènes inoffensifs Direction: par les cytokines
  28. 28. CTL NK 2. CYTOKINES ANTI-VIRALES Interférons de type 1 (IFNα et β) 1. Leur principale fonction est d'induire un état de résistance à la multiplication virale. 3. Ils augmentent le potentiel lytique des cellules NK 4. Ils augmentent l'expression des molécules HLA de classe I, préparant les cellules à l'action des lymphocytes T CD8 cytotoxiques. 2. Ils inhibent également la prolifération cellulaire. V V V V Polynucléaire Neutrophile Monocyte 1 3 4 V IFN α,β Cellule infectée par un virus V V V Fibroblaste Polynucléaire Neutrophile Monocyte 4 2 IFN αou β injectable dans l’Hépatite C V
  29. 29. dont certaines sont pro-inflammatoires (IL-1, TNF, IL-6), d'autres anti-inflammatoires et/ou fibrosantes (IL-1-RA, IL-10, transforming growth factor béta [TGFβ]). 3. les cytokines de l'inflammation et de la fibrose 1 - IL-1 (la cytokine pyrogène) 2 - IL-6 ils sont responsables de la fièvre, l'augmentation des Protéines de la Phase Aiguë (ex: la CRP) L'IL-6 est le prototype des cytokines multifonctionnelles. 1. Un facteur de différenciation terminale et de maturation des lymphocytes B. 4. CYTOKINES STIMULANT L'HÉMATOPOÏÈSE Il s'agit des CSF, c'est-à-dire des Colony Stimulating Factors, médiateurs contrôlant la différenciation et la maturation des cellules souches hématopoiétiques aussi bien dans LA MOELLE qu'EN PÉRIPHÉRIE. 1. Un facteur de différenciation terminale et de maturation des lymphocytes B. 2. L'IL-6 fait synthétiser par les hépatocytes plusieurs Protéines de la Phase Aiguë : CRP, haptoglobine, fibrinogène.
  30. 30. 5. CHIMIOKINES Les chimiokines sont des médiateurs de l'inflammation de faible poids moléculaire définis par leur capacité à recruter des cellules immunocompétentes selon un GRADIENT chimiotactique. Elles exercent cette fonction par liaison à des récepteurs spécifiques. Le site de liaison au récepteur est dans leur région N-terminale : en fonction du nombre d'acides aminés présents entre deux résidus cystéine conservés dans cette région, on distingue quatre familles de chimiokines, dont deux principales : - la famille des CXC-chimiokines, dont le chef de file est l'IL-8, produite principalement par les monocytes/macrophages -la famille des CC-chimiokines qui exercent leur pouvoir attractif sur de nombreuses cellules, à l'exclusion des polynucléaires. -la famille des CC-chimiokines qui exercent leur pouvoir attractif sur de nombreuses cellules, à l'exclusion des polynucléaires. CCR7 Cellules dendritique voilées Organe lymphoïde secondaire La zone T de l’OL IIaire CCR6
  31. 31. 1. Les cytokines a. Sont des lipides b. Sécrétées par une seule source cellulaire (comme les hormones). c. Produites par des cellules au repos (comme les hormones). d. Leur synthèse nécessite un signal d'activation. e. Ne peuvent avoir qu’une seule cible cellulaire 2. Les cytokines peuvent prendre le nom de a. IL (Interleukine) b. Hormone c. TNF (Facteur Nécrosant la Tumeur) d. IFN (Interférons) e. CSF (facteurs de croissance hématopoïétique) 1. Les cytokines a. Sont des lipides b. Sécrétées par une seule source cellulaire (comme les hormones). c. Produites par des cellules au repos (comme les hormones). d. Leur synthèse nécessite un signal d'activation. e. Ne peuvent avoir qu’une seule cible cellulaire 2. Les cytokines peuvent prendre le nom de a. IL (Interleukine) b. Hormone c. TNF (Facteur Nécrosant la Tumeur) d. IFN (Interférons) e. CSF (facteurs de croissance hématopoïétique) 3. Les cytokines se caractérisent par a. Une de cascade pro-enzymes b. Le pléiotropisme c. La redondance d. La synergie e. L’antagonisme
  32. 32. Notez votre motivation pour le cours des cytokines Sur une échelle de 10 notez votre appréciation des premières planches (introductives) Notez votre motivation pour le cours des cytokines
  33. 33. The Seymor and Vivian Milstein AWARD for Excellence in Interferon and Cytokine Research (2015) Alberto Mantovani, Ph.D. Le Président de l’Union International des Sociétés d’Immunologie 2016-2017 Michel DY, Ph.D. Kheir Eddine Kerboua Jean-Marc Cavaillon

×