Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Présentation CEMED / Mott MacDonald

133 views

Published on

Présentation issue de l'atelier national de restitution de l'étude "Réflexion stratégique sur la contribution des projets hydro-électriques au développement local durable des zones affectées par les barrages en Guinée", tenu à Conakry le 20 septembre 2017.

Published in: Environment
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Présentation CEMED / Mott MacDonald

  1. 1. 20 septembre 2017 | 1 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest REFLEXION STRATEGIQUE SUR LA CONTRIBUTION DES PROJETS HYDROELECTRIQUES AU DEVELOPPEMENT LOCAL DURABLE DES ZONES AFFECTEES PAR LES BARRAGES EN GUINEE Dan Lansana KOUROUMA (CEMED) Bruno TROUILLE (Mott MacDonald) Béatrice KOLIÉ (CEMED) Darius STEIN (Mott MacDonald) Sekou BÉAVOGUI (CEMED) Alessandra Nielsen (Mott MacDonald) Mohamed Lamine CAMARA (CEMED) Kawé GBONIMY (CEMED) Atelier national de restitution MINISTERE DE L’ENERGIE ET DE L’HYDRAULIQUE
  2. 2. 20 septembre 2017 | 2 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Plan de présentation 1. Introduction 2. Situation du secteur de l’électricité et tarifs en Guinée 3. Réalités environnementales et sociales des barrages de Garafiri, Kaleta et Souapiti (retour de terrain) 4. Cadres juridique et institutionnel 5. Expériences d’appui aux PAP en Afrique et dans le monde 6. Scénarios de financement 7. Modes de gestion 8. Conclusions et recommandations
  3. 3. 20 septembre 2017 | 3 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest 1. Introduction • Les aménagements hydroélectriques ont des impacts à long terme sur les personnes affectées par les projets (PAP), qu’elles soient déplacées (physiquement et économiquement) ou hôtes, et le milieu biophysique. • Des budgets sont prévus dans les plans de gestion environnementale et sociale (PGES) et les plans d’action de réinstallation (PAR) pour atténuer ces impacts. Cependant, ces actions ponctuelles souffrent souvent de manque de suivi et de disponibilité de financement durable après les 2-3 premières années de mise en opération des projets. • Besoin de réfléchir à des approches durables : • rétablir convenablement les moyens de vie des PAP • permettre aux projets d’appuyer le développement local au même titre que le développement national. • Le partage des bénéfices fait partie des bonnes pratiques préconisées par l’association internationale de l’hydroélectricité (IHA) et la Directive de la CEDEAO relative au développement d’infrastructures hydrauliques en Afrique de l’Ouest. • Dans cette optique, le MEH, en partenariat avec GWI, a initié la présente étude pour analyser la faisabilité de la mise en place d’un mécanisme d’appui aux PAP des barrages hydroélectriques en Guinée.
  4. 4. 20 septembre 2017 | 4 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest 1. Introduction • La Guinée dispose d’un potentiel hydroélectrique estimé à 6 000 MW pour une énergie garantie de 19 300 GWh/an: • Banéa (1988), Garafiri (1999) et Kaleta (2015) actuellement en exploitation • Souapiti, Amaria, Koukoutamba, Fomi… en cours de realisation/planification • Important programme d’investissement dans l’hydroélectricité pour satisfaire ses besoins énergétiques et exporter dans les pays environnants • Les objectifs poursuivis dans le cadre de cette étude sont : • Rassembler et analyser les données stratégiques et financières nécessaires à une bonne compréhension du secteur électrique et hydroélectrique, en vue des différents scénarios de développement choisis par la Guinée ; • Analyser différents scénarios de taxation, les montants mobilisables et les impa cts sur les tarifs ; • Proposer des options en termes de mécanismes institutionnels (fonds, transferts vers les collectivités, etc.) et juridiques en identifiant leurs forces et faiblesses, notamment à travers les cas pilotes de Kaléta, Souapiti, Garafiri et Fomi.
  5. 5. 20 septembre 2017 | 5 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest 1. Introduction • La mise en place de ces mécanismes devra répondre à 3 exigences (cf. réunion de cadrage): a) Fournir un financement régulier et suffisant pour appuyer le développement local pendant toute la durée de vie du barrage b) Être acceptables pour le consommateur d’électricité (prix kwh) c) Ne pas plomber économiquement ou financièrement le programme national d’investissement dans l’hydroélectricité • Il n’existe pas de « barrage standard », et chaque site a ses particularités (coût, production, nombre de PAP, ressources naturelles, etc.) • Cette étude s’inspire des réalités locales des barrages existants Kaleta et Garafiri et de notre expérience internationale sur d’autres projets dans le monde. Les projets de Souapiti en construction et Fomi dont les études d’actualisation sont en cours, ont permis d’agrandir la taille de l’échantillon.
  6. 6. 20 septembre 2017 | 6 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest 1. Introduction • Rappel de la méthodologie suivie : • Analyse de la documentation • Définition des zones d’étude et des PAP • Consultation des acteurs • Estimation des besoins des PAP • Génération et évaluation des scénarios • Production du rapport provisoire • Rappel des étapes de l’étude : • Réunion du cadrage (mars 2017) • Réunion technique sur le rapport préliminaire (mai 2017) • Rapport provisoire et atelier national de restitution (septembre 2017)
  7. 7. 20 septembre 2017 | 7 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest 2. Situation du secteur de l’électricité et tarifs en Guinée • Électricité de Guinée (EDG) en charge de la production et de la commercialisation de l’électricité dans le pays – une des parties prenantes clés des projets futurs de barrage hydroélectrique. • Difficultés du secteur de l’électricité qui affaiblissent la performance globale de EDG : • faible taux d’accès à l’électricité • déficit chronique entre l’offre et la demande • l’incapacité des consommateurs à payer le vrai prix de production et de distribution • difficulté à maintenir des tarifs stables • Baisse significative des pertes commerciales entre 2009 et 2013 mais l’État guinéen continue à subventionner le coût de l’électricité au niveau des consommateurs. Le secteur domestique compose 54% de la consommation mais fournit seulement 16% des recettes. • Réforme structurelle en cours : contrat de gestion avec le groupement VEOLIA–SEURECA avec pour objectif de redresser la performance financière et de gouvernance d’EDG. • Les résultats d’un tel redressement ne se feront sentir qu’après plusieurs années. Le contexte actuel n’est pas favorable au renchérissement du coût de l’électricité du consommateur par EDG, ce qui aurait été une des options de cette étude.
  8. 8. 20 septembre 2017 | 8 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest 3. Réalités environnementales et sociales des barrages (retour de terrain) Méthodologie et approche suivie • Consultations avec les PAP de Garafiri, Kaleta et Souapiti afin de faire un état des lieux et de cerner les besoins en matière de développement économique des PAP • Estimation du financement nécessaire afin de rétablir des moyens de vie des PAP et d’appuyer leur développement • Identification des besoins « complémentaires » (c-à-d au delà des PGES) qui découlent des impacts et des situations provoquées par les barrages. • Ils sont estimés en tenant compte des réponses des personnes interviewées et de l’analyse des documents qui encadrent le développement local (PDL, PAI et budgets des communes, PGES des projets de barrage lorsqu’ils étaient disponibles). • Les coûts estimés ont permis d’établir un besoin de financement moyen par an pour les communautés. Ils sont présentés en dollars par PAP et par an ($/PAP/an), pour avoir une même base de comparaison entre les sites, et avec l’international. NB : il ne s’agit en aucun cas d’un montant qui serait remis en espèce à chaque individu.
  9. 9. 20 septembre 2017 | 9 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Barrage de Garafiri  Exemples d’effets positifs constatés  Effort de l’opérateur dans la construction des logements au départ  Electricité et eau pour le village réinstallé de Garafiri Centre  Exemples d’effets négatifs constatés  Insuffisance de moyens de subsistance pour les PAP notamment suite à la perte de leurs terres agricoles  Attraction d’éleveurs par le réservoir – pression foncière  Forte dégradation du bassin versant  Déboisement pour la fabrication de charbon et la cuisson des briques 3. Réalités environnementales et sociales des barrages (retour de terrain)
  10. 10. 20 septembre 2017 | 10 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Évaluation des besoins des PAP (ex Garafiri Centre) District: Garafiri centre Statut: village réinstallé Barrage: Garafiri Composante: reservoir Population : 2600 habitants Nombre PAP : 1900 habitants Nombre de personnes venues s'installer : 700 habitants Ménage PAP : 237 Activités Quantité Unité Cout unitaire (sur 5 ans) Cout total ($, sur 5 ans) Logements Amelioration des logements existants 237 U 5 000 1 185 000 Construction de latrines 237 U 2 500 592 500 Transport - Moyen de transport pour la traversée du lac 1 Pirogue 2 500 2 500 Acces eau potable - Réalisation de forages 6 U 7 500 45 000 Maintenance de forages 6 U 750 4 500 Developpement des activités culturelles - Construction maison des jeunes 1 maison 70 000 70 000 Sous total 1 899 500 Apport complementaires aux infrastructures santé Construction poste de santé et équipements 1 U 80 000 80 000 Sous total 80 000 Amenagement hydroagricole Amenagement hydroagricole y compris maraichage (de maraichage de Gbessikho (5ha) et Donda (5ha), Kounkoun (3ha), Khoterin (10ha)) 118,5 ha 3000 355 500 Acquisition engins de pêche 10 pirogues 1500 15 000 Elevage de petits ruminants Assistance pour les soins veterinaires 1185 Tete 20 23 700 Subvention pour la cloture 29,625 ha 2500 74 063 Construction de marché 1 U 100 000 100 000 Sous total 568 263 Appui au développement de l’arboriculture fruitière (mangue, anacarde, orange, goyave; avocat) Pepiniere 11 850 Plants 3 35 550 Plantations 11 850 Trous 2 23 700 Formation pepinieristes 4 pepinieristes 200 800 Sous total 60 050 Total 2 607 813 Imprévus (5%) 130 391 Grand total 2 738 203 $/PAP/an 288$ Amelioration des moyens de vie Apports complementaires aux infrastructures de logement et cadre de vie Apports complementaires aux activités génératrices de revenus (agriculture, peche, industrie, tourisme) Preservation de l'environnement du bassin
  11. 11. 20 septembre 2017 | 11 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest 3. Réalités environnementales et sociales des barrages (retour de terrain) Besoins de développement sur 5 ans (en USD) Garafiri Centre (1900PAP) Sangoyah (67PAP) Amélioration des moyens de vie des PAP 2 547 763 256 000 Préservation de l’environnement du bassin 60 050 3 050 Total 2 607 813 259 050 Imprévus (5%) 130 391 12 953 Grand total 2 738 203 272 003 Montant $/PAP/an 288 812
  12. 12. 20 septembre 2017 | 12 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Maison pour population déplacée à Garafiri Centre
  13. 13. 20 septembre 2017 | 13 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Bassin versant dégradé
  14. 14. 20 septembre 2017 | 14 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Bassin versant dégradé
  15. 15. 20 septembre 2017 | 15 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Chute du Konkouré à Konkouré (Mamou)
  16. 16. 20 septembre 2017 | 16 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Port de pêche sur le lac à Garafiri Centre
  17. 17. 20 septembre 2017 | 17 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Barrage de Kaleta  Exemple d’effet positif constatés  Aménagement des sites du réinstallation de Kassia pour 370 PAP avec des maisons modernes et électrifiées par le projet  Exemples d’effets négatifs constatés  Présence de certaines habitations dans l’emprise de la ligne de transport (Kounsita, Yagniya)  Enjeux sanitaires (maladies liées à l’eau, non disponibilité des soins de santé)  Restauration limitée des moyens de subsistance des PAP  Retard dans la mise en œuvre des mesures prévues dans le PAR (d’après équipe Kaleta)  Insuffisance d’eau potable (2 forages pour le village Kassia) 3. Réalités environnementales et sociales des barrages (retour de terrain)
  18. 18. 20 septembre 2017 | 18 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest 3. Réalités environnementales et sociales des barrages (retour de terrain) Besoins de développement sur 5 ans (en USD) Kassia (370PAP) Kaleta (250PAP) Amélioration des moyens de vie des PAP 778 275 918 030 Préservation de l’environnement du bassin 12 700 8 400 Total 790 975 926 430 Imprévus (5%) 39 549 46 322 Grand total 830 524 972 752 Montant $/PAP/an 449 778
  19. 19. 20 septembre 2017 | 19 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Village pour population déplacée de Kassia (barrage Kaleta)
  20. 20. 20 septembre 2017 | 20 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Perte de terres agricoles et de cultures pérennes (barrage Kaleta)
  21. 21. 20 septembre 2017 | 21 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Destruction du couvert végétal (barrage Kaleta)
  22. 22. 20 septembre 2017 | 22 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Barrage de Souapiti  Exemples d’effets positifs constatés  Aménagement du nouveau village Yaba : 102 bâtiments de type moderne, une mosquée, un forage, un marché, un poste de santé et une école avec logement du personnel (CNU Guinée, 2016 : p13).  La route d’accès du barrage Kaléta a permis de désenclaver le village.  Électrification du village en cours  Exemples d’effets négatifs constatés  Restauration limitée des moyens de subsistance  Accès difficile aux terres agricoles : pas de terroir villageois  Pour les villages à réinstaller, perte des droits fonciers ancestraux sur les terres d’habitation et les terres cultivables 3. Réalités environnementales et sociales des barrages (retour de terrain)
  23. 23. 20 septembre 2017 | 23 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest 3. Réalités environnementales et sociales des barrages (retour de terrain) Besoins de développement sur 5 ans (en USD) Yaba (350PAP) Madina Kagneguiri (450PAP) Amélioration des moyens de vie des PAP 664 300 349 000 Préservation de l’environnement du bassin 24 400 45 400 Total 688 700 394 400 Imprévus (5%) 34 435 19 720 Grand total 723 135 414 120 Montant $/PAP/an 413 184
  24. 24. 20 septembre 2017 | 24 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Village des populations réinstallées de Yabha (barrage Souapiti)
  25. 25. 20 septembre 2017 | 25 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Village Besoins sur 5 ans ($) Moyenne des besoins par an ($) Nombre de PAP Besoins par PAP par an ($) Garafiri 2 738 203 547 641 1 900 288 Sangoyah 272 003 54 401 67 812 Kaleta 972 752 194 550 250 778 Kassia 830 524 166 105 370 449 Madina 414 120 82 824 450 184 Yaba 723 135 144 627 350 413 Total 5 950 737 1 190 147 3 387 351 Synthèse des besoins par village • Les PAP ont bénéficié de certaines infrastructures modernes : logement, postes de santé, écoles, marchés, mosquée, aménagement de points d’eau… • Cependant, le maintien des moyens de subsistance des PAP à long terme, et notamment l’accès sécurisé aux terres agricoles et le rétablissement des systèmes de production, demeure problématique. • Ces chiffres du terrain illustrent la « vraie » situation qui justifie la présente réflexion pour la mise en place de mécanismes de financement complémentaires pour le développement local à long terme.
  26. 26. 20 septembre 2017 | 26 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Perception et objectifs des gestionnaires de barrage  Préservation de l’environnement du bassin versant et réduction des apports de sédiments dans les réservoirs  Développement intégré du bassin  Maintien de la paix sociale avec les communautés riveraines 3. Réalités environnementales et sociales des barrages (retour de terrain)
  27. 27. 20 septembre 2017 | 27 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Expérience du partage de recettes dans le secteur minier • Les montants des contributions des sociétés minières et modalités de gestion des fonds sont définis par le code minier. • SMD à Dinguiraye : 15 milliards 647 millions 514 mille 563 francs guinéens (soit 1 700 817$) à la collectivité au titre des Taxes sur les chiffres d'affaires(TCA) au compte des années 2013, 2014 et 2015. • CBK à Kindia : 2.876.040.488 GNF, soit 312 613 USD au titre de sa contribution au développement des localités impactées par son exploitation, 2016. • La gestion de ces fonds est assurée par un Conseil Préfectoral de Développement (CPD) crée par l’arrêté No 4360/MATD/CAB/2013. • Retour d’expérience : bilan mitigé en termes de fonctionnement et gouvernance – montants pas toujours alloués aux besoins des PAP
  28. 28. 20 septembre 2017 | 28 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest • L’analyse des textes juridiques nationaux les plus pertinents pour le développement de l’électricité et la contribution au développement socioéconomique des PAP montre que les communautés affectées doivent bénéficier des retombées positives de l’exploitation des ressources naturelles de leurs terroirs. • Le code minier prévoit que tout titulaire d’un titre d’exploitation devra contracter une convention de développement avec les communautés locales. Le montant de sa contribution est fixé à 0,5% du chiffre d’affaires de la société réalisé sur le titre minier de la zone pour les substances minières de catégorie 1 et à 1% pour les autres substances minières. Il existe aussi des taxes superficiaires qui sont payées aux communautés locales • Le code de l’eau stipule en son Article 1, que la mise en valeur des ressources en eau dans le pays doit se faire en tenant compte des besoins sociaux, économiques et culturels de la Nation. L’Article 21 stipule que toute utilisation des ressources en eau doit respecter les orientations du plan de développement du bassin versant dans lequel les ressources utilisées sont présentes. • Le code des collectivités en son Article 29 prévoit que les collectivités doivent être consultées et impliquées dans les programmes d’investissement et de développement social, économique et culturel quelle que soit la provenance du financement. L’Article 108 stipule que le Conseil local est obligatoirement appelé à donner son avis préalable sur tous les projets concernant des investissements publics à caractère régional ou national à réaliser sur le territoire de la collectivité. • Ces dispositions sont en parfaite adéquation avec la constitution guinéenne et intègrent les préoccupations de base relatives au développement des collectivités locales et au partage des bénéfices sur le long terme. 4. Cadres juridique et institutionnel
  29. 29. 20 septembre 2017 | 29 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Les institutions devant être associées à la mise en place d’un mécanisme financier d’appui à l’amélioration des conditions socioéconomiques des PAP sont entre autres (d’après ISADES, 2013 : p 16-17) : • Le Ministère de l’Énergie et de l’Hydraulique • Le Ministère de l’Économie et des Finances • Le Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation • L’ Administration Centrale des Grands Projets • Les directions générales des projets de barrage (Souapiti, Fomi, autres à venir) • Les gestionnaires des barrages de Garafiri et de Kaleta • La société Électricité de Guinée (EDG) • Les Collectivités territoriales 4. Cadres juridique et institutionnel
  30. 30. 20 septembre 2017 | 30 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest 5. Expériences d’appui aux PAP en Afrique et dans le monde Description Pays d’expérience Objectifs  Promouvoir le développement durable  Intensifier le développement régional  Fournir des financements d’infrastructures pour les zones de réservoir, y compris les zones où les personnes affectées par la construction de barrage sont recasées  Fournir aussi une compensation supplémentaire à long terme et rétroactive aux populations recasées du fait de la construction du barrage.  Niger,  Ghana,  Sierra-Leone,  Inde,  Chine,  Colombie,  Norvège,  Canada,  Brésil
  31. 31. 20 septembre 2017 | 31 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest 5. Expériences d’appui aux PAP en Afrique et dans le monde Description Pays d’expérience Financement Prélèvements correspondants à 2 ou 3% de la production de la centrale (en projet) Niger Versement au niveau régional d’une allocation de 12% de la production d’électricité Inde Prélèvement d’un tarif standard de 0,08 cents prélevé sur tous les projets hydroélectriques du pays Chine Versement d’un montant fixe (500.000 USD) pour financer des projets de développement Ghana Prélèvement d’une taxe au niveau de l’utilisation de l’eau Brésil
  32. 32. 20 septembre 2017 | 32 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Description Pays d’expérience Financement  Impôts prélevés sur les profits par les sociétés d’électricité et payés aux autorités régionales et locales.  Dividendes obtenus par les parts détenues par les communautés dans les sociétés hydroélectriques  Prélèvement d’une taxe municipale/communale annuelle sur la propriété sur la base de 0,7% de la valeur marchande des installations électriques Norvège  1,5% des recettes de projet pour les municipalités affecté par le réservoir, et 1,5% aux municipalités dans le bassin hydrographique en amont du barrage. Colombie 5. Expériences d’appui aux PAP en Afrique et dans le monde
  33. 33. 20 septembre 2017 | 33 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest • Les interviews et résultats de terrain démontrent l’existence de besoins complémentaires réels et la nécessité d’appui aux PAP de Garafiri, Kaleta et Souapiti, pour leur développement socio-économique durable : environ $350 par PAP et par an. • D’après l’expérience internationale, un niveau moyen de 150$ par PAP et par an serait acceptable. • Ce financement permettrait de financer les domaines ci-après : (i) investissements communautaires en infrastructures et équipements, (ii) appui au développement des systèmes de production et des AGR, (iii) appui à la conservation et à la réhabilitation de l’environnement des bassins versants des réservoirs et à une meilleure gestion des sédiments, et (iv) renforcement de la formation technique et professionnelle, et des capacités de gouvernance. • Cela répond à la première exigence fixée : Fournir un financement régulier et suffisant pour appuyer le développement local pendant toute la durée de vie du barrage 5. Expériences d’appui aux PAP en Afrique et dans le monde
  34. 34. 20 septembre 2017 | 34 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest 6. Scénarios de financement Types d’activités et programmes pour le développement socio- économique à long-terme des PAP  Participation prioritaire des PAP à la construction et opération des projets et aux activités telles que la construction des routes d’accès et le nettoyage des réservoirs ;  Coûts de fonctionnement d’un centre (de centres) de formation et développement de programmes d’éducation et de formation professionnelle pour une meilleure intégration des PAP dans le nouvel environnement et dans de nouveaux secteurs d’activités socio- économiques ;  Assistance fournis par les PAP dans les projets de contrôle de la sédimentation dans les bassins versants des réservoirs ;  Assistance aux projets de (re)forestation et de végétation ;  Assistance dans le développement de l’élevage, l’agriculture, l’irrigation, la pêche et d’autres filières agricoles et piscicoles ;  Appui à la construction, le fonctionnement et l’entretien des infrastructures (eau, santé, transport, commerce, etc.) ;  Assistance dans le développement des activités liées au tourisme autour du réservoir ;  Accès à la microfinance et aux petits emprunts individuels.
  35. 35. 20 septembre 2017 | 35 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest 6. Scénarios de financement A: Prélèvement de recettes sur les tarifs de vente au niveau des projets hydroélectriques B: Prélèvement de recettes sur l’ensemble des ventes d’électricité C: Accords possibles avec les investisseurs publics et privés impliqués dans le financement initial (création d’un fonds special) D: Participation directe des PAP dans un Fonds de Placement E: Accords avec les opérateurs des projets (budgets annuels O&M) F: Financement mixtes
  36. 36. 20 septembre 2017 | 36 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Scénario A: Prélèvement de recettes sur les tarifs de vente au niveau des projets
  37. 37. 20 septembre 2017 | 37 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Scénario B : Prélèvement de recettes sur l’ensemble des ventes d’électricité Année 2016 Comsommation Ventes Tarif moyen kWh % GNF % GNF/kWh 01 Domestique modéré 367,826,328 45.0% 93,960,840,699 12.7% 255 02 Domestiques général 80,885,799 9.9% 22,965,544,380 3.1% 284 03 Professionnel commerce BT 36,858,940 4.5% 50,231,935,022 6.8% 1363 04 Lampe de rue (écl. Public) 2,809,269 0.3% 6,152,032,115 0.8% 2190 05 EPA 8,507 0.0% 10,740,435 0.0% 1263 06 Professionnel industriel 2,915,681 0.4% 4,028,094,525 0.5% 1382 11 BT Administration 59,215,587 7.3% 138,813,908,748 18.7% 2344 12 BT Général hors taxes 3,029,215 0.4% 4,397,888,250 0.6% 1452 31 MT Administration 68,351,370 8.4% 143,399,515,543 19.3% 2098 32 Général MT (Particulier) 101,909,404 12.5% 160,485,555,095 21.6% 1575 33 MT Général hors taxes 5,474,603 0.7% 8,331,348,445 1.1% 1522 34 MT Industriel 18,648,113 2.3% 26,330,023,490 3.5% 1412 36 MT Industriel / Commerce 68,578,413 8.4% 82,789,985,917 11.2% 1207 Total 816,511,229 100.0% 741,897,412,664 100.0% 909
  38. 38. 20 septembre 2017 | 38 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Scénario B : Prélèvement de recettes sur l’ensemble des ventes d’électricité Alternative A Alternative B Alternative C Ventes globales d'EDG GWh 800 800 800 Tarif moyen de vente cents/kWh 10.0 10.0 10.0 Revenus annuels de la vente US $ million 80.0 80.0 80.0 Financement pour les PAPs % 2.50% 5.0% 7.5% Financement pour les PAPs US $ 2,000,000 4,000,000 6,000,000 Nombre total de PAPs 30,000 30,000 30,000 Paiement annuel par PAP $/PAP/année 66.7 133.3 200.0 Impact sur le coût du kWh % 2.5% 5.0% 7.5% Ensemble des projets Scénario B
  39. 39. 20 septembre 2017 | 39 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Scénario C : Accords possibles avec les investisseurs publics et privés impliqués dans le financement initial Alternative A Alternative B Alternative C Capacité MW 450 450 450 Energie annuelle GWh 1,899.0 1,899.0 1,899.0 Population affectée (PAP) 15,000 15,000 15,000 Coût de construction $/kW 3,000 3,000 3,000 Coût de construction $ million 1,350.0 1,350.0 1,350.0 Financement pour les PAPs % 1.0% 2.0% 3.0% Financement pour les PAPs $ million 13.5 27.0 40.5 Période de construction années 5 5 5 Période initiale d'operation sans le financement années 3 3 3 Taux annual des intérets/dividendes du financement % 3.5% 3.5% 3.5% Valeur future du financement avant les déboursements $ million 17.8 35.6 53.3 Période de déboursement années 20 20 20 Paiement annuel provenant du financement US $ 1,250,803 2,501,607 3,752,410 Paiement annuel par PAP $/PAP/année 83 167 250 Periode de déboursement années 15 15 15 Paiement annuel par PAP $/PAP/année 103 206 309 Période de déboursement années 30 30 30 Paiement annuel par PAP $/PAP/année 64 129 193 Scénario C Souapiti
  40. 40. 20 septembre 2017 | 40 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Scénario D : Participation directe des PAP dans un Fonds de Placement Alternative A Alternative B Alternative C Capacité MW 700 700 700 Facteur d'utilisation % 50.6% 50.6% 50.6% Energie annuelle GWh 3,103.5 3,103.5 3,103.5 Population affectée (PAP) 15,500 15,500 15,500 Coût de construction $/kW 2,500 2,500 2,500 Coût de construction $ million 1,750.0 1,750.0 1,750.0 Equité totale du projet % 20.0% 20.0% 20.0% Equité totale du projet $ million 350.0 350.0 350.0 Equité pour les PAPs % 5.0% 7.5% 10.0% Equité pour les PAPs $ million 17.5 26.3 35.0 Dividendes annuels pour les PAPs % 10.0% 10.0% 10.0% Dividendes annuels pour les PAPs $ million 1.750 2.625 3.500 Paiement annuel par PAP $/PAP/année 113 169 226 Scénario D Kaléta/Souapiti
  41. 41. 20 septembre 2017 | 41 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Scénario E : Accords avec les opérateurs des projets Alternative A Alternative B Alternative C Capacité MW 700 700 700 Facteur d'utilisation % 50.6% 50.6% 50.6% Energie annuelle GWh 3,103.5 3,103.5 3,103.5 Population affectée (PAP) 15,500 15,500 15,500 Coût moyen de la production du kWh cents/kWh 5.0 5.0 5.0 Revenues annuels de la production US $ 155,175,000 155,175,000 155,175,000 Coût de construction $/kW 2,500 2,500 2,500 Coût de construction $ million 1,750.0 1,750.0 1,750.0 Coûts annuels de fonctionnement % 1.0% 1.0% 1.0% Coûts annuels de fonctionnement $ million 17.5 17.5 17.5 Financement annuel pour les PAPs % 10.0% 12.5% 15.0% Financement annuel pour les PAPs $ million 1.8 2.2 2.6 Payment annuel par PAP $/PAP/année 113 141 169 Scénario E Kaléta/Souapiti
  42. 42. 20 septembre 2017 | 42 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Scénario F: Financements mixtes Rappel des scénarios • A: Prélèvement de recettes sur les tarifs de vente au niveau des projets • B: Prélèvement de recettes sur l’ensemble des ventes d’électricité • C: Accords possibles avec les investisseurs publics et privés impliqués dans le financement initial • D: Participation directe des PAP dans un Fonds de Placement • E: Accords avec les opérateurs des projets Suivant les particularités de chaque projet, on peut faire un montage financier spécifique à chaque projet ou groupe de projets qui comprendrait plusieurs composantes des scénarios ci-dessus.
  43. 43. 20 septembre 2017 | 43 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Scénario F: Financements mixtes
  44. 44. 20 septembre 2017 | 44 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Récapitulatif des 6 scénarios 0 25 50 75 100 125 150 175 200 225 250 275 300 Scénario A Scénario B Scénario C Scénario D Scénario E Scénario F Dollars$/PAP/An Paiementsannuelspar PAP (Dollars$/PAP) 125-175 $/PAP/an = moyenne d’après l’expérience internationale
  45. 45. 20 septembre 2017 | 45 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Les critères ci-dessous correspondent aux 3 exigences mentionnées dans l’introduction A B C D E F Production Projet Production Totale Financement Projet Equité O&M Mixte Impacts sur le coût du kWh 3 1 4 4 3 4 Impacts sur le développement hydro 3 3 3 2 2 3 Capacité de financer le projet 4 4 3 2 4 3 Participation des PAPs 2 2 3 5 2 3 Faisabilité de mobiliser les montants nécessaires pour les PAP 3 2 4 5 3 4 Viabilité institutionnelle dans le contexte Guinéen 3 3 4 1 3 3 Total 18 15 21 19 17 20 Grille d'évaluation: 1 pour impact très important ou négatif à 5 pour impact très faible ou positif Scénarios Critères d'évaluation Évaluation des 6 scénarios
  46. 46. 20 septembre 2017 | 46 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Impact des scénarios sur la capacité à payer des consommateurs • Pour un financement moyen de $150 par PAP par an et sur la base des hypothèses émises pour cette étude, l’impact résultant sur les tarifs d’électricité sera de 0.075 centimes par kWh pour le scénario A sur les projets Kaléta-Souapiti et de 0.562 centimes par kWh pour le scénario B. • Pour les autres scénarios, l’impact sur les tarifs est plus difficile à calculer car le financement n’est pas fait directement sur les tarifs. Ces financements seront discutés lors de la mise en place du financement total de la construction des projets ou de son fonctionnement. • Dans certains cas, des agences d’aide ou de développement régional pourraient même financer une partie ou la totalité de ces besoins financiers.
  47. 47. 20 septembre 2017 | 47 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Impact des scénarios sur les capacités d’investissement dans le secteur de l’hydroélectricité • Pour un financement de $150 par PAP par an, l’impact sur les investissements totaux de construction est estimé à 1.8% pour le scénario C, lorsqu’il n’y a pas appel à des augmentations sur les tarifs. Cela représente $1.8 million supplémentaire pour chaque tranche de $100 million d’investissement. Cela semble raisonnable et faisable. • Pour le scénario E, pour les projets Kaléta et Souapiti, il faudrait obtenir un prélèvement de 13.3 % des montants annuels de fonctionnement de ces projets. Cela semble plus difficile. Pour cela, une combinaison entre les scénarios C et E est préférable.
  48. 48. 20 septembre 2017 | 48 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest 7. Les modes de gestion Mode de gestion centralisé (niveau national)  Création d’une nouvelle Agence Nationale qui créera et gérera un Fond National ou utilisation d’un organisme déjà existant comme le PACV.  La mise en place d’une nouvelle structure institutionnelle, juridique et administrative au niveau national ou d’élargir la responsabilité d’une structure nationale existante risque d’être complexe et sujet par la suite à l’inefficacité typique de telles organisations. Le résultat serait de voir très peu des financements reçus au niveau national qui seront utilisés effectivement par les PAP eux-mêmes.  Il y aura sans doute des difficultés de décider au niveau national qu’elle devra être la distribution au niveau de chaque projet. Par exemple, est- ce que chaque PAP dans tout le pays doit être financé de la même manière ou différemment suivant les particularités de son environnement ?
  49. 49. 20 septembre 2017 | 49 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest 7. Les modes de gestion Exemples pour illustration Euros % PAPs % Kaléta/Souapiti 4,000,000 58.4% Kaléta/Souapiti 15,500 21.8% Garafiri 500,000 7.3% Garafiri 1,500 2.1% Fomi 200,000 2.9% Fomi 48,000 67.6% Barrage X 150,000 2.2% Barrage X 2,500 3.5% Barrage Y 2,000,000 29.2% Barrage Y 3,500 4.9% Total 6,850,000 100.0% Total 71,000 100.0% APPORTS AU FINANCEMENT (en fonction de la rentabilité) AFFECTATION LOCALE (pro rata de nombre de PAP) Apports au Financement Souapiti Garafiri Fomi barrage x Barrage y AffectationLocale Souapiti Garafiri Fomi barrage x Barrage y
  50. 50. 20 septembre 2017 | 50 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest 7. Les modes de gestion Mode de gestion décentralisé (niveau local) 1. Création d’un Plan Quinquennal d’Aide aux PAP qui pourra se faire lors de réunions concertées avec la participation des PAP qui aideront à la sélection des projets de développement socio- économique, d’aide à la durabilité et du bon fonctionnement des projets, ou au financement de programmes de formation. 2. Utilisation de structures déjà en place 1. Par exemple, les communes/villages 2. Par exemple, l’opérateur du ou des projets hydroélectriques 3. Ou création d’une nouvelle structure?
  51. 51. 20 septembre 2017 | 51 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest 7. Les modes de gestion
  52. 52. 20 septembre 2017 | 52 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest 8. Conclusions • 6 scénarios de financement possibles : il est conseillé de garder une certaine flexibilité car chaque projet ou groupe de projets garde des particularités propres. La création d’un fonds spécial PAP lors du financement initial des projets (scénario C) montre cependant beaucoup d’avantages (faible impact sur le coût du kWh, bonne mobilisation des montants nécessaires, bonne viabilité institutionnelle). • Un modèle local et décentralisé de gestion de ces fonds semble le mieux adapté à la situation. Une telle approche permettra de reconstruire plus efficacement les moyens de vie des PAP et d’éviter des sentiments de frustration qui peuvent conduire à des oppositions fortes. Elle offre des perspectives de développement inclusif, équitable et durable. • L’analyse effectuée démontre donc la faisabilité de l’établissement de mécanismes financiers pour appuyer le développement socio-économique durable des personnes, des communautés et des zones affectées par la construction des barrages, en répondant aux 3 exigences posées dès le départ: a) Fournir un financement régulier et suffisant pour appuyer le développement local pendant toute la durée de vie du barrage b) Être acceptables pour le consommateur d’électricité (prix kwh) c) Ne pas plomber économiquement ou financièrement le programme national d’investissement dans l’hydroélectricité
  53. 53. 20 septembre 2017 | 53 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest 8. Recommandations • Prendre les décisions et dispositions pour initier la mise en place d’une stratégie nationale relative à la création de mécanismes financiers adaptés pour appuyer le développement local des PAP dans chaque zone d’implantation de barrage hydroélectrique. • Approfondir l’analyse juridique et institutionnelle et initier les réformes législatives et réglementaires nécessaires. Il faudra par exemple déterminer la personnalité juridique du fonds en amont de la procédure de mise en œuvre : cela constitue un préalable. • Cibler un ou des scenarios préférentiels pour une application aux projets en cours et à venir, en fonction des montages financiers. • Affiner le fonctionnement de la structure du mode de gestion locale et décentralisée des fonds issus du mécanisme financier. Et notamment, favoriser la flexibilité et la promotion de l’équité et de la bonne gouvernance dans la gestion du fonds. • Mettre en œuvre un plan efficace de communication permettant la participation effective de toutes les parties prenantes aux prises de décision, à leur mise en œuvre et à leur contrôle, ainsi que le partage de retombées des activités d’exploitation des ressources en eau, et autres ressources naturelles associées, des terroirs. • Saisir l’opportunité de la réalisation en cours de Souapiti, qui forme un complexe avec Kaleta, et de la planification de Koukoutamba et Fomi pour opérationnaliser dès à présent un mécanisme de financement durable pour les zones affectées – notamment dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie de développement du potentiel hydroélectrique en Guinée (MEH, Tractebel Engineering, AFD, 2015).
  54. 54. 20 septembre 2017 | 54 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Merci de votre aimable attention

×