• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Les intentions de vote des categories populaires à la présidentielle 2012
 

Les intentions de vote des categories populaires à la présidentielle 2012

on

  • 1,523 views

Les intentions de vote des categories populaires à la présidentielle 2012 en France. Analyse réalisée à partir d'un cumul d'enquêtes de l'institut CSA.

Les intentions de vote des categories populaires à la présidentielle 2012 en France. Analyse réalisée à partir d'un cumul d'enquêtes de l'institut CSA.

Statistics

Views

Total Views
1,523
Views on SlideShare
859
Embed Views
664

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

1 Embed 664

http://www.election-presidentielle.fr 664

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Les intentions de vote des categories populaires à la présidentielle 2012 Les intentions de vote des categories populaires à la présidentielle 2012 Document Transcript

    • NOTE D’ANALYSE - janvier 2012 1NOTE D’ANALYSE DU DÉPARTEMENT OPINIONCSA décrypte…le vote des catégories populaires DES CATÉGORIES POPULAIRES POLITIQUEMENT MARQUÉES PAR LE CLIVAGE ENTRE ACTIFS ET RETRAITÉS La victoire à l’élection présidentielle de 2012 passera-t-elle par la conquête des catégories populaires ? Cette question est au cœur de la campagne qui s’ouvre tant la performance de Nicolas Sarkozy au 1er tour de la présidentielle 2007 a paru facilitée par les suffrages portés sur son nom par les employés et les ouvriers. Quelques données viennent d’ailleurs appuyer cette conviction puisqu’au 1er tour de la présidentielle 2007 environ un tiers des employés et un quart des ouvriers (32% et 26%) ont apporté leur suffrage à l’actuel chef de l’Etat, devançant ainsi Ségolène Ces effectifs permettent de disposer de Royal (24% et 25%) et Jean-Marie Le Pen données statistiques à la fois solides et (13% et 16%). fiables, les données sur les catégories populaires ayant été calculées sur la base A l’issue d’une année 2011 riche en de l’ensemble des employés et des actualité politique et marquée par ouvriers, qu’ils exercent une activité l’assombrissement des perspectives professionnelle, soient à la recherche d’un économiques et sociales en France et en emploi ou aient désormais atteint l’âge de Europe, nous avons souhaité nous pencher la retraite. sur la proximité partisane et les intentions de vote des électeurs issus des catégories Méthodologie populaires dans la perspective des rendez- Les données d’enquête présentées dans ce document au sujet de l’élection présidentielle 2012 sont issues d’un cumul vous électoraux du printemps prochain. des enquêtes mensuelles réalisées par l’institut CSA en octobre, novembre et décembre 2011 pour « La Course 2012 » Notre analyse prend appui sur un BFMTV / RMC / 20 Minutes. Chaque enquête mensuelle a été échantillon important constitué sur réalisée auprès d’un échantillon d’environ 1 000 personnes interrogées par téléphone, représentatif de la population l’ensemble du quatrième trimestre 2011. Au française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas). Au cours de cette période, 2 700 personnes total, 2 700 personnes inscrites sur les électorales ont été inscrites sur les listes électorales ont été interrogées au cours de cette période. Les résultats de ces interrogées, parmi lesquelles 912 individus enquêtes sont disponibles sur www.csa.eu Les données 2007 citées dans ce document sont issues de issus des catégories populaires. l’étude post élection présidentielle 2007 réalisée par le CEVIPOF avec le soutien du Ministère de l’intérieur, l’enquête étant produite par l’Ifop. Contact presse - Hélène TABOURY 01 44 94 34 02 • helene.taboury@csa.eu
    • NOTE D’ANALYSE - janvier 2012 2 LA PROXIMITÉ PARTISANE DES MILIEUX de la population. 17% des ouvriers et des POPULAIRES employés (qu’ils soient actifs ou retraités) se déclarent proches du Front national, soit 6 Les milieux populaires sont-ils de gauche ? points de plus que son audience moyenne S’ils ont longtemps été positionnés à à l’échelle de l’ensemble des électeurs. Ici, gauche, les milieux populaires manifestent la formation présidée par Marine Le Pen fait aujourd’hui un positionnement politique très alors quasiment jeu égal avec l’UMP (19%). proche de celui du reste de la population. Le Parti socialiste reste néanmoins le premier parti politique auquel s’identifient Au cours de la période étudiée (octobre- les catégories populaires (30%). décembre 2011), si l’on raisonne selon un L’attractivité du Front de gauche s’avère axe gauche-droite classique sur lequel quant à elle assez faible : seuls 6% des seraient positionnées les principales individus issus des milieux populaires s’en formations politiques françaises, 46% des déclarent proches, à raison de 4% pour le employés et des ouvriers s’identifient à un Parti de gauche et 2% pour le Parti parti classé à gauche, 5% au centre communiste. (MoDem) et 41% à droite. Il s’agit de scores quasiment équivalents à ceux observés auprès de l’ensemble des Français LES INTENTIONS DE VOTE (respectivement 47%, 6% et 39%), les écarts AU PREMIER TOUR DE LA PRÉSIDENTIELLE observés étant dépourvus de toute significativité statistique. Cette convergence de la proximité A titre de comparaison, 67% des ouvriers partisane des milieux populaires avec celle interrogés par la SOFRES à l’issue du premier du reste de la population se vérifie tour de l’élection présidentielle de 1981 pleinement à l’analyse des intentions de déclaraient un vote en faveur d’un vote exprimées pour la prochaine élection candidat classé à gauche. Ils étaient présidentielle. encore 60% en 1988 (CSA). Les grands équilibres politiques observés à leur échelle s’avèrent eux aussi très proches Ensemble Catégories Ecarts des populaires de ceux obtenus pour l’ensemble de électeurs l’électorat et ne laissent apparaître aucune Extrême 4 4 = différence politique majeure. La totalisation gauche des scores d’intentions de vote obtenus par Gauche 43 42 -1 les candidats classés à droite confère modérée toutefois à leur camp un léger avantage Centre 6 5 -1 sur la gauche (46% contre 43%). Ceci Droite 28 24 -4 s’explique par le score élevé de Marine Le modérée Pen chez les ouvriers et les employés : Extrême 11 17 +6 droite créditée de 22% des intentions de vote, elle Sans 7 7 = obtient parmi eux un score supérieur de 6 préférence points à celui enregistré auprès de Tableau 1 : La proximité partisane des électeurs l’ensemble des électeurs. (données trimestrielles CSA, octobre-décembre 2011) Compte-tenu du nombre élevé d’individus Cette répartition des forces politiques ne issus des catégories populaires au sein de doit cependant pas masquer un trait notre échantillon trimestriel, ces résultats différenciant majeur des couches peuvent être affinés pour mieux populaires, et notamment celles se disant comprendre les scores obtenus par les de droite. A un niveau d’analyse plus fin, le principaux candidats testés. poids de l’extrême droite y apparaît en effet beaucoup plus important que dans le reste Contact presse - Hélène TABOURY 01 44 94 34 02 • helene.taboury@csa.eu
    • NOTE D’ANALYSE - janvier 2012 3 Ensemble Catégories Ecarts des électeurs populaires Nathalie Arthaud 1 1 = Philippe Poutou 1 - -1 Jean-Luc Mélenchon 5 4 -1 François Hollande 34 34 = Jean-Pierre 1 = Chevènement Eva Joly 3 3 = Corinne Lepage 1 1 = François Bayrou 9 8 -1 Dominique de Villepin 2 2 = Hervé Morin - - = Nicolas Sarkozy 26 23 -3 Christine Boutin 1 1 = Tableau 2 : Les intentions de vote au Nicolas Dupont- - - = premier tour de l’élection présidentielle Aignan (données trimestrielles CSA, octobre- Marine Le Pen 16 22 +6 décembre 2011) L’avantage de François Hollande sur ses De fait, le principal concurrent de François concurrents, et plus particulièrement sur Hollande chez les actifs issus des catégories Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen, se vérifie populaires est Marine Le Pen. Cette auprès de la quasi-totalité des segments de dernière y recueille 25% d’intentions de population composant les milieux vote. Auprès des chômeurs, elle obtient un populaires. Il est toutefois intéressant score encore plus élevé (29%). A l’inverse, d’observer que le chef de l’Etat y conserve, c’est parmi les retraités, où Nicolas Sarkozy selon un schéma déjà observé en 2007, un obtient ses meilleurs scores, que Marine Le pouvoir d’attraction non négligeable Pen atteint son plus bas niveau (17%). auprès des femmes et plus particulièrement des personnes les plus âgées parmi lesquelles il parvient à faire jeu égal avec le François Nicolas Marine HOLLANDE SARKOZY LE PEN candidat socialiste. Ensemble des ouvriers et des 34 23 22 employés (actifs et retraités) Ces bons résultats pour Nicolas Sarkozy au Sexe sommet de la pyramide des âges Homme 36 18 25 (majoritairement composée de femmes) Femme Age 33 27 21 apparaît surtout comme la manifestation 18 à 24 ans 30 18 19 d’un clivage important opposant ouvriers et 25 à 34 ans 30 12 27 35 à 49 ans 35 21 27 employés en activité d’une part à ceux 50 à 64 ans 36 24 22 arrivés à la retraite d’autre part. Alors que 65 ans et plus 35 34 16 François Hollande et Nicolas Sarkozy sont Statut tous deux crédités d’un tiers des intentions Salarié 35 19 25 Dont : secteur public 33 16 27 de vote parmi les retraités, le premier Dont : secteur privé 35 20 24 distance très nettement le second chez les Chômeur 42 9 29 Retraité 33 33 17 seuls salariés (16 points d’écart en faveur du candidat socialiste) et ceux déclarant être Niveau de diplôme à la recherche d’un emploi (33 points Sans diplôme/Primaire B.E.P.C./C.A.P/B.E.P 32 37 26 21 28 23 d’écart). BAC 34 24 16 BAC + 2 28 24 17 Région Ile de France 46 25 15 Province 33 23 23 Tableau 3 : Les intentions de vote au premier tour par sous-populations (données trimestrielles CSA, octobre-décembre 2011) Contact presse - Hélène TABOURY 01 44 94 34 02 • helene.taboury@csa.eu
    • NOTE D’ANALYSE - janvier 2012 4 A la lecture de ces données trimestrielles, Nicolas Sarkozy accuse quand à lui une François Hollande dispose d’un soutien chute sévère avec seulement 18% potentiellement élevé chez les catégories d’intentions de vote sur la période contre populaires, sensiblement supérieur à celui 26% au premier tour de la présidentielle de dont avait bénéficié Ségolène Royal en 2007. 2007. Chez les seuls ouvriers (actifs ou retraités), il est crédité au quatrième Ces écarts significatifs expliquent pour trimestre de 33% des intentions de vote, soit partie les dynamiques observées en fin huit point de plus que celui obtenu par d’année 2011. En ce sens, l’évolution des Ségolène Royal auprès de ce segment en rapports de forces politiques au sein des avril 2007. milieux populaires au cours des prochains moins pourrait être à nouveau Ceci ne doit cependant pas masquer le déterminante de l’issue du scrutin fait que Marine Le Pen se tient en présidentiel et plus particulièrement de embuscade : c’est elle qui, par l’ordre d’arrivée des candidats au premier comparaison au score de son père, en tour de scrutin. 2007, y enregistre la plus forte progression potentielle. Elle tutoie aujourd’hui chez les Yves-Marie Cann ouvriers un niveau équivalent (29%) à la Directeur d’études au Département Opinion totalisation des voix d’extrême droite le 21 avril 2002 et supérieur de 13 points à celui de Jean-Marie Le Pen le 22 avril 2007. Retrouvez sur www.csa.eu nos précédentes notes d’analyses : Des primaires populaires ? Analyse de la participation à la primaire socialiste (nov. 2011) http://www.csa.eu/multimedia/data/sondages/data2011/opi20111031-des-primaires-populaires.pdf Bilan 2011 de la popularité du Chef de l’Etat (décembre 2011) http://www.csa.eu/multimedia/data/sondages/data2011/opi20111231-bilan-de-l-annee-2011-pour-nicolas-sarkozy.pdf NOUS CONTACTER DIRECTION DE LA COMMUNICATION DÉPARTEMENT OPINION Hélène TABOURY Jérôme SAINTE-MARIE, Directeur 01 44 94 34 02 • helene.taboury@csa.eu jerome.sainte-marie@csa.eu Yves-Marie CANN, Directeur d’études yves-marie.cann@csa.eu Contact presse - Hélène TABOURY 01 44 94 34 02 • helene.taboury@csa.eu