la synthèse du sondage mené auprès de 60 médecins du travail
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

la synthèse du sondage mené auprès de 60 médecins du travail

on

  • 1,237 views

la synthèse du sondage mené auprès de 60 médecins du travail, par l'Instutut Dedicated, pour le compte de Solidaris, la RTBF et Le Soir.

la synthèse du sondage mené auprès de 60 médecins du travail, par l'Instutut Dedicated, pour le compte de Solidaris, la RTBF et Le Soir.

Statistics

Views

Total Views
1,237
Views on SlideShare
1,237
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
25
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

la synthèse du sondage mené auprès de 60 médecins du travail Document Transcript

  • 1. 21/11/2012 2. Le Travail et le Stress Si on attaquait le mal à la racine ?Pourquoi cette étude, maintenant ?Et pourquoi ce thème là? > 3 éléments Jean-Pascal Labille, Secrétaire Général 1
  • 2. 21/11/2012Introduction Jean-Pascal Labille, Secrétaire Général1. Enseignements du volet 1: “comment allons-nous ?” • Importance des souffrances psy. • Augmentation des souffrances psy liées au travailIntroduction Jean-Pascal Labille, Secrétaire Général2. Un environnement sociétal • Les crises macro • Les fermetures • Les entreprises en crise “France Télécom” 2
  • 3. 21/11/2012Introduction Jean-Pascal Labille, Secrétaire Général3. Le rôle de la Mutualité • Un corps intermédiaire de cohésion sociale • La modification des métiers de la MutualitéThème 1Le Travail et le Stress Si on attaquait le mal à la racine ? - Principaux résultats – Martin Wauthy 3
  • 4. 21/11/2012 Méthodologie 650 salariés 60 Médecins250 indépendants 18-28 sept. 2012. du Travail Admin: CATI (téléphone) Auto-administré CAWIQuestionnaire 1 Questionnaire 2 900 PI (actifs ,Wallonie – Bxl, représentativité socio-éco) Stress et Travail Stress et Travail 137 items / 28 min. 90 items / 17 min. Marge d’erreur : ± 2,7%. Les traitements statistiques : UNMS (D. ANCEL) &Spirit of Data (P. Huynen) Analyses: UNMS (M. WAUTHY- D. ANCEL) & B. Scheuer (sociologue) Principaux résultats … 4
  • 5. 21/11/2012 Combien sont-ils, sommes-nous ? Thème 2 Travail et Stress Niveaux de stress – test de Cohen Salarié(e)s Base : 100% = total des salarié(e)s. Résultat de ladministration de léchelle de stress PSS-10 de Cohen ÉLEVÉ 32% 50% 26% 18% 6% Stress très élevé Stress élevé Stress modéré Quasi absence de stress©Solidaris – Le thermomètre des Belges – Octobre 2012 10 5
  • 6. 21/11/2012 Thème 2 Travail et Stress Niveaux de stress - autodiagnostic Salarié(e)s Base : 100% = total des salarié(e)s. => Corrélation ! Les individus se savent stressés !©Solidaris – Le thermomètre des Belges – Octobre 2012 11 Thème 2 Travail et Stress C’est quoi le stress ? Son impact sur la santé ? « Le stress « survient » lorsqu’il y a déséquilibre entre la perception qu’une personne a des contraintes que lui impose son environnement et la perception qu’elle a de ses propres ressources pour y faire face. Bien que le processus d’évaluation des contraintes et des ressources soit d’ordre psychologique, les effets du stress ne sont pas uniquement de nature psychologique. Il affecte également la santé physique, le bien-être et la productivité. » agence européenne pour la sécurité au travail Le stress lié au travail peut avoir des conséquences importantes sur la santé psychologique et physique de l’individu, mais aussi un impact majeur sur la performance du travailleur et la productivité de l’entreprise qui l’emploie. Ce phénomène de stress représente une vraie menace pour l’avenir de notre société et plus spécifiquement de notre économie. Pr. W. PITCHOT 6
  • 7. 21/11/2012 Thème 2 Travail et Stress C’est quoi le stress ? Son impact sur la santé ? Processus d’adaptation aux changements de l’environnement. Réaction en 3 phases : 1° = « réaction d’alarme », lors de la réaction initiale, tous ces changements sont adaptatifs . 2° = « stade d’adaptation ou de résistance » visant le rétablissement de l’équilibre (homéostasie) 3° quand le stress se prolonge ou se répète trop fréquemment =>une phase d’épuisement = débordement des capacités d’adaptation de l’organisme.Les éléments physiologiques de la réponse au stress induisent une activation desfonctions nécessaires à la survie de l’individu.Différentes fonctions peu utiles dans le cadre de la réaction au stress sont mises au repos.Sur le plan biologique, la réaction de stress est associée à l’activation d’une part dusystème sympathique conduisant à la libération d’adrénaline et d’autre part de l’axehypothalamo-hypophyso-surrénalien avec la libération de cortisol. Cette hormoneproduite par les glandes surrénales situées au-dessus des reins joue un rôle essentieldans la réaction d’adaptation, mais aussi dans l’apparition de complicationspsychologiques et/ou physiques. Thème 2 Travail et Stress C’est quoi le stress ? Son impact sur la santé ? Le caractère chronique de la réaction au stress a un effet négatif sur la santé => symptômes classiques: l’insomnie, de l’irritabilité, une humeur triste, une chute de libido, des troubles de l’attention et de la mémoire, des difficultés respiratoires, des modifications de la tension artérielle, des perturbations métaboliques, une tendance à l’auto-traitement avec la prise de substances addictogènes (alcool, cannabis, calmants, somnifères). Ce stress chronique a également des effets sur notre immunité favorisant les infections et étant parfois à l’origine de maladies physiques (impact avéré: affection cardio-vasculaire – certains cancers). 7
  • 8. 21/11/2012 Thème 2 Travail et Stress Niveaux de stress (PSS 10) Base : 100% = total des salarié(e)s. ÉLEVÉ 32% Salarié(e)s 33% Indépendant(e)s Femmes: 40% Prof. Libérales 29% E>500 Trav. 44% Dirigeants 44% Cadres 46% T à la chaîne 48% Télécom/web 49% Vente commercial 58%©Solidaris – Le thermomètre des Belges – Octobre 2012 15 Thème 2 Travail et Stress Ce stress a-t-il augmenté depuis 3-4 ans ? Accru et Salarié(e)s 47% Indépendant(e)s fortement 37% accru Diminue Diminue 16% 17% Cadres 68% Dirigeants 62% Télécom/web/Inf. 82% 8
  • 9. 21/11/2012 Thème 2 Travail et StressA l’avenir, ce stress va-t-il …. Salarié(e)s Indépendant(e)s Augmenter 23% 29% Rester stable 42% 44% 17 Diminuer 14% 24% Thème 2 Travail et Stress Selon vous quel impact ce stress professionnel a-t-il sur votre santé ? Salarié(e)s Indépendant(e)s NÉGATIF 41% NÉGATIF 51% Positif Positif Quasi absence de stress 28% Quasi absence de stress 33% Stress modéré 35% Stress modéré 40% Stress élevé 52% Stress élevé 73% Stress très élevé 83% Stress très élevé 100% 8% 10% 9
  • 10. 21/11/2012Ce qui nous stresse au travail ? Ce qui génère du Stress au travail ? Analyse en régression multiple parmi plus de 50 « stresseurs » potentielsCe qui nous stresse au travail ? Je vais vous citer différentes affirmations liée à votre travail. Pour chacune d’entres elles, pourriez-vous m’indiquer au moyen d’une échelle entre 1 et 7, si elle correspond ou non à votre situation personnelle actuelle telle que vous la vivez. • 1 signifie = « cela ne correspond pas du tout à votre situation professionnelle actuelle », • 7 signifie = « cela correspond tout à fait à votre situation professionnelle actuelle ». Les chiffres de 2 à 6 vous permettent de nuancer votre réponse. Salarié(e)s Stress très élevé 54% 30% 16% Stress élevé 31% 43% 26% Stress modéré 19% 37% 44% Quasi absence de stress 4% 11% 85% 10
  • 11. 21/11/2012Ce qui nous stresse au travail ? Salarié(e)s Facteurs impactant –seuls- le niveau de stressCe qui nous stresse au travail ? Salarié(e)s Lintensification du travail– Stresseurs 2 + 7 + 9 – 26% = "poids" dans la production du stress chez les salarié(e)s La violence des relations sociales – Stresseurs 3 + 5 + 8 – 26% De mauvaises conditions de travail – Stresseurs 4 + 6 – 19% Ne pas parvenir à un équilibre vie privé / vie professionnelle – Stresseur 1 – 18% Labsence de perspectives de promotion – Stresseur 10 – 6% Le risque dêtre licencié – Stresseur 11 – 5% 11
  • 12. 21/11/2012 Ce qui nous stresse au travail ? Salarié(e)s Selon la perception des travailleurs « et finalement qu’est-ce qui vous stresse le plus ? » Ce qui nous stresse au travail ? Salarié(e)s Base : 100% = les salarié(e)s vivant un stress, même modéré, soit 82% dentre eux. 1. Lintensification du travail 40 %  Trop de travail en trop peu de temps "La surcharge", "Le manque de temps", "Moins de temps pour plus de travail", "Le rythme de travail", "La masse de travail", "Ne pas respecter les délais", "Cadence plus élevée"  Pression constante de lorganisation "La pression exercée par la direction", "La pression des supérieurs", "Etre toujours plus rentable"  Des horaires qui changent tout le temps 2. La violence des relations sociales "La direction est exigeante et il ny a pas de reconnaissance ", "Les reproches du chef", "La compétition entre collaborateurs", "Les manipulations des collègues", "La non-écoute des 30 % supérieurs", "La hiérarchie ne me soutient pas", "La mauvaise humeur des gens", "Lagressivité des gens", "Le harcèlement moral 3. Le chaos management "Des tas de réunions inutiles", "Les changements continus de fonctionnement", "Recevoir des directives contradictoires" 13 % 4. La crise "Le manque dagissements du gouvernements pour résoudre la crise" 5% 5. Les problèmes de mobilité / Peur darriver en retard "Les embouteillages", "Trajet domicile – travail" 5% . Le risque de licenciement 4% 7. Divers aspects des conditions de travail "Le bruit", "Risque de braquage" 4%©Solidaris – Le thermomètre des Belges – Octobre 2012 24 12
  • 13. 21/11/2012Ce qui nous stresse au travail ? Indépendant(e)sCe qui nous stresse au travail ? Indépendant(e)s 13
  • 14. 21/11/2012Ce qui nous stresse au travail ? Indépendant(e)s Lintensification du travail (dont lintégration dans des chaînes de sous-traitants) 49% = "poids" dans la production du stress chez les indépendant(e)s La violence des relations sociales (dont la peur des agressions verbales) 23% Ne pas gagner suffisamment par rapport à leffort / le risque 12% Avoir de difficultés pour gérer son personnel 9% Etre culpabilisé par rapport à ses enfants car le travail absorbe trop 7%Ce qui nous stresse au travail ? Indépendant(e)s Selon la perception des travailleurs « et finalement qu’est-ce qui vous stresse le plus ? » 14
  • 15. 21/11/2012 Ce qui nous stresse au travail ? Indépendant(e)s 1. Lintensification du travail 26 %  Trop de travail en trop peu de temps ""Les délais sont stressants", "Lurgence permanente", "Plannings trop serrés pour satisfaire tous mes clients", "Charge de travail trop grande, je ny arrive plus", "", "2. La violence des rapports humains 20 %  Pressions constantes des clients / du marché ""Le manque de compréhension des clients", "Les clients nerveux et difficiles" 3. Lincertitude du futur "Lincertitude du lendemain", "Le stress de ne pas savoir si jaurai du travail", "Les 19 % revenus incertains", "Tomber malade, je naurai plus de revenus" 4. La réduction du chiffre daffaires 6% "La crise qui rend le commerce difficile", "Le trop peu de clients", "La peur de devoir un jour mettre la clé sous la porte" 5. Les problèmes de trésorerie 5% "Les clients qui paient en retard", "Les banques ne veulent plus me donner de crédit de caisse", "Courir par rapport à largent" 6. La "Paperasse" "Laspect administratif", "Les papiers", "La comptabilité" 4% Mais comment s’exprime ou se ressent ce stress ? 15
  • 16. 21/11/2012Comment s’exprime ce stress ? Indépendant(e)s Et comment tentons-nous de « gérer » ce stress ? => Actions sur les symptômes ou par un mécanisme d’évitement. On n’agit pas sur les causes du problème 16
  • 17. 21/11/2012 Au cours des 12 derniers mois, vous est-il arrivé … Assez Très Jamais Rarement Parfois souvent souvent t t t t t Salarié(e)s 30% 14% 32% 19% 5% Base : 100% = total des salarié(e)s. 56% + Stress élevé + très élevé 73%  de mieux vous organiser pour réduire les pressions Indépendant(e)s 29% 7% 29% 22% 13% Base : 100% = total des indépendant(e)s. 64% + Stress élevé + très élevé 74% Toujours plus présent chez les “stressés” Au cours des 12 derniers mois, vous est-il arrivé … Assez Très Jamais Rarement Parfois souvent souvent t t t t t Salarié(e)s 48% 10% 17% 16% 9% Base : 100% = total des salarié(e)s. 42% + Stress élevé + très élevé 57%  de faire du sport pour tenter de réduire le stress dû au travail Indépendant(e)s 40% 7% 21% 17% 15% Base : 100% = total des indépendant(e)s. 53% = Stress élevé + très élevé 50% 17
  • 18. 21/11/2012 Au cours des 12 derniers mois, vous est-il arrivé … Assez Très Jamais Rarement Parfois souvent souvent t t t t t Salarié(e)s 64% 10% 16% 6% 4% Base : 100% = total des salarié(e)s. 26%  de penser à quitter + Stress élevé + très élevé 46% votre travail actuel à cause du stress 23% Indépendant(e)s 65% 12% 16% 2% 5% Base : 100% = total des indépendant(e)s. + Stress élevé + très élevé 37% Au cours des 12 derniers mois, Assez Très vous est-il arrivé … Jamais Rarement Parfois souvent souvent t t t t t Salarié(e)s 74% 6% 9% 8% 3% Base : 100% = total des salarié(e)s. 20% 36 à 50 ans 20% 51 à 60 ans 38% + Stress élevé + très élevé 32% d’envisager un départ à > 60 ans 33% la retraite anticipée pour arrêter le stress du travail Indépendant(e)s 76% 7% 9% 6% 2% Base : 100% = total des indépendant(e)s. 17% 36 à 50 ans 19% 51 à 60 ans 29% + Stress élevé + très élevé 19% > 60 ans 13% 18
  • 19. 21/11/2012Mais aussi … Salarié(e)s Indépendant(e)s De consommer de lalcool à cause du stress de votre travail 8% 9% daller voir votre médecin traitant pour parler de ces 16% problèmes de stress au travail 7% davoir des arrêts maladie en rapport à 11% 4% lépuisement dû au stress trop élevé du travail davoir des envies de meurtres à cause de votre travail 6% 8% (on parle au second degré !)Et surtout… Assez Très Jamais Rarement Parfois souvent souvent t t t t t Salarié(e)s 34% 8% 25% 22% 11% Base : 100% = total des salarié(e)s. 58%  de m’indigner face à l’évolution de la société actuelle qui génère trop de pressions dans le monde du travail Indépendant(e)s 18% 6% 23% 27% 26% Base : 100% = total des indépendant(e)s. 76% 19
  • 20. 21/11/2012 Perçoit-on des acteurs quigèrent les risques de stress ? Salarié(e)s 20
  • 21. 21/11/2012 Indépendant(e)s Salarié(e)s PERÇOIT-ON DES ACTEURS QUI GÈRENT LES RISQUES DE STRESS ?  Je vais vous citer différentes affirmations liée à votre travail. Pour chacune d’entres elles, pourriez-vous m’indiquer au moyen d’une échelle entre 1 et 7, si elle correspond ou non à votre situation personnelle actuelle telle que vous la vivez. • 1 signifie = « cela ne correspond pas du tout à votre situation professionnelle actuelle », • 7 signifie = « cela correspond tout à fait à votre situation professionnelle actuelle ». Les chiffres de 2 à 6 vous permettent de nuancer votre réponse. Cela Cela ne Cela correspond correspond correspond moyennemen pas du tout tout à fait à t à ma à ma Base : 100% = total des salarié(e)s. ma situation – Cotes 6 + 7 – situation situation – Cotes 3 + 4 + 5 – Cotes 1 + 2 –  Dans mon entreprise /administration, il y a des 20% 23% 57% mesures de prévention collective du risque de + Enseignement 79% stress + < 50 salariés 69%©Solidaris – Le thermomètre des Belges – Octobre 2012 V4 42 21
  • 22. 21/11/2012 Salarié(e)s PERÇOIT-ON DES ACTEURS QUI GÈRENT LES RISQUES DE STRESS ?  Dans votre entreprise / administration, y a-t-il quelqu’un(e) auprès de qui vous pouvez vous adresser et qui est chargé(e) de gérer les … Base : 100% = total des salarié(e)s.  …les problèmes de harcèlement (sexuel / moral) ? Ne sait pas 17% Oui 62% Non 21%  …les problèmes de stress au travail ? Ne sait pas 19% Oui 48% Non 33%©Solidaris – Le thermomètre des Belges – Octobre 2012 V4 43 43 Indépendant(e)s PERÇOIT-ON DES ACTEURS QUI GÈRENT LES RISQUES DE STRESS ? Par rapport à ces situations de stress au travail, je vais vous citer encore rapidement quelques opinions que nous avons entendues et merci de me dire chaque fois si cela correspond ou non à ce que vous même vous ressentez ou vous pensez. Merci de répondre avec l’échelle de 1 à 7 où • 1 signifie = « cela ne correspond pas du tout à ce que vous ressentez / vous pensez », • 7 signifie = « cela correspond tout à fait à ce que vous ressentez / vous pensez ». Les chiffres de 2 à 6 vous permettent de nuancer votre réponse. Cela correspond Cela ne Cela correspond moyennement à correspond pas du tout à fait à ce que ce que je ressens tout à ce que je je ressens / pense Base : 100% = total des indépendant(e)s. – Cotes 6 + 7 – / pense ressens / pense ( ) = rappel salarié(e)s. – Cotes 3 + 4 + 5 – Cotes 1 + 2 –  Dans mon activité professionnelle, il y a des mesures de 3% 14% 83% prévention du risque de stress ©Solidaris – Le thermomètre des Belges – Octobre 2012 V4 22
  • 23. 21/11/2012 PERÇOIT-ON DES ACTEURS QUI GÈRENT LES RISQUES DE STRESS ?  Connaissez-vous un médecin du travail qui soccupe / pourrait soccuper de quelquun comme vous ? Indépendant(e)s Salarié(e)s Base : 100% = total des indépendant(e)s. Oui 8% Non 92%©Solidaris – Le thermomètre des Belges – Octobre 2012 V4 Médecins du Travail Perception de la situation 23
  • 24. 21/11/2012 Médecins du travail LEUR PERCEPTIONS DE LÉTAT DES SALARIÉ(E)S Cette tendance Cette tendance Cette tendance ne correspond tout à correspond correspond pas fait à ce que moyennement à ce du tout à ce que jobserve / que jobserve / jobserve / ressens ressens ressens – Cotes 6 + 7 – – Cotes 3 + 4 + 5 – Cotes 1 + 2 – Base : 100% = total des médecins du travail.©Solidaris – Le thermomètre des Belges – Octobre 2012 47 Médecins du Travail Regard sur leurs pratiques 24
  • 25. 21/11/2012 Médecins du travail LES MÉDECINS DU TRAVAIL SONT CRITIQUES À LÉGARD DE LEURS PROPRES PRATIQUES Cette tendance Cette tendance Cette tendance ne correspond tout à correspond correspond pas fait à ce que moyennement à ce du tout à ce que jobserve / que jobserve / jobserve / ressens ressens ressens – Cotes 6 + 7 – – Cotes 3 + 4 + 5 – Cotes 1 + 2 –©Solidaris – Le thermomètre des Belges – Octobre 2012 49 Médecins du Travail Regard sur les solutions actuelles en place 25
  • 26. 21/11/2012 Médecins du travail LES MÉDECINS DU TRAVAIL SONT CRITIQUES À LÉGARD DE LEURS PROPRES PRATIQUES Cette tendance Cette tendance Cette tendance ne correspond tout à correspond correspond pas fait à ce que moyennement à ce du tout à ce que jobserve / que jobserve / jobserve / ressens ressens ressens – Cotes 6 + 7 – – Cotes 3 + 4 + 5 – Cotes 1 + 2 – 8% oui  Les responsables politiques 4% oui  Les syndicats prennent vraiment (gouvernement / législateur) en compte la question du stress prennent vraiment en compte la au travail 42% non question du stress au travail 52% non©Solidaris – Le thermomètre des Belges – Octobre 2012 51 Comment en sortir ? Salarié(e)s Indépendant(e)s 26
  • 27. 21/11/2012 COMMENT EN SORTIR ?  Selon vous à quoi fait-il s’attaquer pour réduire les causes profondes du stress au travail?  il faut agir au niveau individuel  il faut agir au niveau collectif car cela relève surtout d’une mauvaise cela relève de lorganisation, de la organisation personnelle culture des entreprises de lorganisation générale de la société Tout à fait 18% – Cotes 6 + 7 – 48% 26% 53% + Stress élevé + très élevé 75% Salarié(e)s Indépendant(e)s Salarié(e)s Indépendant(e)s COMMENT EN SORTIR ? Salarié(e)s  Si vous aviez une baguette magique pour réduire fortement les causes de ce stress dû au travail, que pensez-vous qu’il faudrait faire ? Question ouverte. 1. Réduire lintensification du travail 33% Diminuer le volume de travail "Diminuer la cadence", "Aller moins vite pour faire les choses", "Mettre moins de pression sur les gens » Embaucher "Augmenter le nombre de personnel pour le même travail" Avoir plus de temps pour soi "Weekends de trois jours" 2. Améliorer la coopération / lesprit déquipe / la 30% reconnaissance "Rendre la société plus solidaire, que les gens ne se regardent pas comme des ennemis, "Retrouver le sens des valeurs humaines", "Plus de dignité" 3. Améliorer le management, dont la formation des gens 12% "Avoir une direction qui sait quoi faire", 4. Augmenter les revenus "Augmenter les salaires" 9%Base : 100% = les salarié(e)s vivant un stress, même modéré, soit 82% dentre eux. 27
  • 28. 21/11/2012 Indépendant(e)sCOMMENT EN SORTIR ? Si vous aviez une baguette magique pour réduire fortement les causes de ce stress dû au travail, que pensez-vous qu’il faudrait faire ? Question ouverte. 1. Réduire les pressions constantes 54% des clients / du marché Avoir plus de temps "Réduire la vitesse à laquelle vont les choses, avoir plus de temps" Améliorer le relationnel avec les clients / patients / élèves "Avoir plus de reconnaissances de la part des clients", "Que les clients soient moins pressés Embaucher "Augmenter la quantité de personnel" Réduire la concurrence déloyale "Limiter la grande concurrence qui nous détruit » 2. Stabiliser lactivité / davantage de régularité 25% "Fidéliser les clients", "Que cela soit plus stable", "La régularité des rentrées" 3. Réduire les taxes / impôts 20% 4. Réduire la "paperasse "Simplifier ladministration" 17% 5. Améliorer les revenus" 13% Base : 100% = les indépendant(e)s vivant un stress, même modéré, soit 81% dentre eux. Éléments de synthèse Il ne s’agit donc pas en conséquence de soigner les travailleurs stressés, mais de soigner le travail. En effet, attribuer le stress au manque d’adaptation des individus conduit à augmenter leur culpabilité et leur isolement. Au contraire, la représentation du stress lié à des causes organisationnelles renforce leurs capacités de défense face à l’adversité. Mateo ALALUF 28
  • 29. 21/11/2012 Thème 2 Stress et TravailComment en sortir ? Pistes de propositions 29
  • 30. 21/11/2012PISTES DE PROPOSITION –  SOLIDARIS de par sa mission légale: « …ont pour but de promouvoir le bien-être physique, psychique et social ». Se doit de contribuer à l’action collective sur les causes profondes du stress au travail. A. En travaillant sur l’aspect législatif… B. En soutenant et formulant des propositions concrètes dans la pratique de la Médecine du Travail. C. En développant une stratégie de communication vers le grand public (salariés et indépendants) afin de les aider à penser le stress et le travail autrement. D. Sensibiliser et questionner les grands enjeux sociétauxPISTES DE PROPOSITION – A. En travaillant sur l’aspect législatif…  Rassembler responsables politiques, médecins du travail et professionnels de la santé mentale pour proposer D’ADAPTER la loi sur le bien-être au travail.  Elargir le rôle du médecin du Travail (risques psycho-sociaux, rôle au sein du CPPT, etc.)  Elargir la loi aux INDEPENDANTS ;  Apporter des précisions sur son action vis-à-vis des TPE/PME ;  Renforcer le rôle des conseillers en prévention ;  S’interroger sur la non application de cette loi (quid des sanctions?)  Questionner le financement alternatif de la Médecine du Travail (INAMI)  Consultations spontanées par Travailleurs ;  Consultations pour les Indépendants ; Mise sur pied d’un colloque pluri-disciplinaire 30
  • 31. 21/11/2012PISTES DE PROPOSITION – B. Formuler et soutenir des recommandations en termes d’actions concrètes… dans la pratique de la Médecine du Travail.  Une formation plus poussée des Médecins du Travail en matière de risques psycho-sociaux ;  Mise au point d’un diagnostic validé des risques de stress, utilisé systématiquement lors des consultations avec la Médecine du Travail ;  Liens plus étroits en Médecins du Travail et Généralistes (suivi des patients) ;  Mise à disposition des Travailleurs d’une information précise sur les acteurs à consulter : médecin(s) du travail de leur entreprise, personne de confiance, conseille en prévention ;  Sensibilisation du « stress au travail » au sein de cursus de formation des managers (grandes écoles, Universités, etc.) ; Rencontres avec les asbl de Médecine du TravailPISTES DE PROPOSITION – SOLIDARIS COMME MUTUALITE C. En développant une stratégie de communication vers le grand public (salariés , indépendants et employeurs) afin de les amener à penser le stress et le travail autrement. • définir ce qu’est le stress au travail, • distinguer les symptômes et les causes profondes, • montrer scientifiquement la toxicité du stress au travail du point de vue biologique et ses conséquences sur les risques de maladies graves, • montrer pourquoi le stress au travail semble en augmentation, • expliquer le rôle des médecins du travail, des CPPT, la loi sur le bien-être au travail – dire aux travailleurs quels sont leurs droits, • donner la parole aux divers intervenants : salariés / indépendants / syndicats / employeurs / chercheurs en psycho / praticiens, etc., • montrer des bonnes pratiques qui agissent sur les causes profondes et pas uniquement sur les symptômes –casser le sentiment de fatalité et de désenchantement exprimé par les travailleurs –montrer que des initiatives sont possibles, Programmation de soirées débats grand public, édition d’un guide et lancement d’un site 31
  • 32. 21/11/2012PISTES DE PROPOSITION – SOLIDARIS COMME MUTUALITE D. Sensibiliser et questionner les grands enjeux sociétaux • Le paradoxe de l’alternative: sans emploi et déprimés ou travailleurs et stressés. • Quelle place accorder à l’humain et à la finance dans les modèles économiques • Réfléchir aux temps sociaux (temps pour se reposer, pour se former, pour soi, pour la famille, temps sabbatique , temps pour travailler, …) Diffuser avec nos partenaires presse et nos médias mutualistes les conclusions et le débat du Thermomètre 2. Participer activement aux colloques et débats sur le sujet (cfr Thremo1). 2. Merci Le Travail et le Stress Si on attaquait le mal à la racine ? 32