Microsoft windows phone 7 & office 2010

1,329 views
1,117 views

Published on

Minutes of the meeting held at Microsoft with HEC Marques et Media group on May the 25th 2010.
Mobile OS strategy with Windows Phone 7 and major changes includes in Office 2010.

Published in: Business
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
1,329
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
3
Actions
Shares
0
Downloads
16
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Microsoft windows phone 7 & office 2010

  1. 1. MICROSOFT Seattle, May 25th 2010 Christophe Herrbach (camarade HEC) : christophe.herrbach@microsoft.com John Gallagher (MS Home) : johnnyg@microsoft.com Gregory Lehrer (Windows Phone 7): glehrer@microsoft.com Chris Barnard (Office 2010): chrisbar@microsoft.com MICROSOFT ET LA TELEPHONIE MOBILE Grégory Lehrer, Industry Manager, Entertainment & Devices - MICROSOFT glehrer@microsoft.com Mob. +1 (425) 8028108, Tel. +1 (425) 7040163, Fax +1 (425) 9367329 Microsoft Corporation, One Microsoft Way, Redmond, WA, 98052-6399 Le pocket PC a commencé en 2002 Ci-dessous le Microsoft screen cloud: Sur plus d'1 milliard de mobiles/an, Microsoft équipe 20-30 millions de mobiles/an.
  2. 2. Dans la téléphonie mobile on peut gagner avec l’OS ou avec les services. Historiquement Microsoft a toujours eu une approche BtoB. A une époque, le principal concurrent de Microsoft était Blackberry. En effet, Microsoft visait les cols bleus, pas le mass market. Il y a 5 ans la "leadership team" ne pensait pas qu’il aurait besoin de photos et de links sur un téléphone. Mais, il y a 3 ans l’iPhone a resetté toute l’industrie... L’iPhone plaît aux utilisateurs mais il s’agit d’un système fermé. Aujourd’hui la stratégie de Microsoft peut être résumée avec la phrase : USERS COME FIRST  aller au plus près des besoins des utilisateurs finaux. A une époque Microsoft vendait la licence Microsoft mobile et après les acheteurs pouvaient faire ce qu’ils voulaient avec : donc ils rajoutaient plein de couches logicielles à l’application de base ce qui faisait que la durée de batterie du téléphone devenait piètre avec un impact d’image très négatif pour l'OS de Microsoft. Ces changements étaient réalisés à la fois par les fabricants de téléphones (ex: Samsung) et par les opérateurs (ex: Orange). Il y a 5 ans, pour 160 opérateurs intégrant Windows Mobile dans le monde, il y avait plus de 360 versions différentes de Windows Mobile! La solution à ce problème a été de passer vers une refonte de la stratégie et une approche applications. En ce qui concerne les applications, la position de Microsoft est que ce ne sert à rien d’en avoir trop! Il faut donner un choix d’applications utiles en collaboration avec le constructeur et l’opérateur. Contrairement à Apple, le business model Microsoft sur les applications est de gagner de la part de marché et non pas de garder une grosse partie de revenus pour soi. Une licence Windows Mobile coute environ 15 dollars à un fabricant. Objectif = équiper en Windows Mobile plus de 50-60 millions d’unités/an. La division téléphonie mobile de Microsoft reporte directement à Steve Ballmer depuis le 25 Mai 2010 à 8 heures! La nouvelle stratégie est en place depuis 18-24 mois. "Chassis strategy" : le client final appartient aujourd’hui aux opérateurs (il y en a environ 600 dans le monde) : mobile operating billing + force de frappe commerciale sont les points forts des opérateurs. Pour arriver à satisfaire les opérateurs, Microsoft a décidé de s’adresser aux constructeurs pour qu’ils ne livrent pas n’importe quoi aux opérateurs. Donc Microsoft définit maintenant les "requirements" minimums qu’il demande aux fabricants d’intégrer afin de les homologuer. Les opérateurs aujourd’hui ont besoin de se différencier. Leur obsession est de ne pas devenir un « dump pipe ». La même logique s’applique aux constructeurs qui sont en train de perdre des parts de marché. Donc les fabricants sont intéressés à la force de frappe marketing de Microsoft dans la mise en avant des produits et les opérateurs sont intéressées à se différencier avec des produits à forte valeur ajoutée. Dans le monde aujourd’hui il y a deux typologies de téléphones : Feature phones : qui servent essentiellement à téléphoner
  3. 3. Smart phones: qui permettent d'être en permanence connectés HP, Dell vont se mettre à produire des téléphones, car cela leur permet d’attaquer les marchés des pays émergeants. L'OS Windows Phone 7 va être livré aux constructeurs cet été. Ce que Microsoft impose aux constructeurs : bouton "back", bouton "search", bouton "start" Dans Windows Phone 7, l’écran de départ parait nu mais c’est volontaire. Tout ce que l'on voit est du dynamique. Ils se sont appuyés sur le concept du métro. Tout ce qui apparaît à l’écran est customisable de façon 2.0. Il y a dans la fenêtre de démarrage: Un hub people Facebook et social networking. Tout y est accessible de manière dynamique : si quelqu'un change sa photo sur Facebook, par exemple, ça la change automatiquement dans la fenêtre active. Par ailleurs, les photos prises avec le téléphone, pourront être directement uploadées sur Facebook ou sur toute autre application que nous aurons choisie. X-Box Live  on peut avoir accès à son profil utilisateur et avoir accès aux statuts de ses copains et faire du casual gaming Zune : client audio / vidéo dans lequel on peut faire du marketplace. Bing : le moteur de recherche de Microsoft est également disponible dans la fenêtre de démarrage. Les interfaces sont négociables selon l’intérêt de la plateforme pour le pays en question. Ce qui n’est pas négociable sont les 3 boutons. L’exception reste Bing, car le moteur n’est pas disponible partout dans le monde. C’est le même internet explorer dans le PC et sur le téléphone. C’est la première fois que les différents intervenants de Microsoft étaient tous autour de la même table pour développer un produit. Microsoft ne cherche pas à courir après l’iPhone en nombre d'applications car ils seraient moins bons, mais en revanche les applications bureautiques sont meilleures. Ils intègrent la suite office plus Sharepoint, un portail collaboratif en ligne. Le modèle va être plus intéressant pour les opérateurs qui recherchent de nouveaux revenus pour financer de nouvelles infrastructures. La reconnaissance vocale va être intégrée par défaut. Il y aura des Windows Phone 7 avec clavier et puis des produits sans clavier. En termes de synchronisation le produit permettra une intégration avec l’ordinateur sans besoin d'une interface de synchronisation à télécharger à part. Microsoft a mis le paquet sur l’intégration des produits. Solutions de paiement sur mobile : pour l'instant aucune solution univoque n'a été trouvée. En effet, avant il n'y avait pas assez de débit de transactions. Aujourd’hui, en revanche, il commence à y avoir
  4. 4. suffisamment de transactions potentielles et donc le marché du paiement par contact peut devenir rentable. En ce qui concerne les operateurs, leur point fort est la force de frappe de facturation (Orange a dans ses bases la moitié de la population française) : on peut proposer des services à cette masse d’abonnés. Microsoft ne veut pas collecter des données sur les utilisateurs pour faire de la géo-localisation. Dans Bing ils ont de la géo-localisation via le GPS. Ils ne veulent pas se mettre à dos l’écosystème de partenaires. Ils ont par exemple décidé de ne pas fabriquer des téléphones directement. Ils essayeront toujours de ne pas se mettre en concurrence directe avec les opérateurs ou avec les constructeurs. Ils pensent que l’approche Google n’est pas la bonne. Ils pensent que Google va commencer à avoir des problèmes lorsque les terminaux vont tomber en panne. Il s’agit d’une supply chain qui est tellement complexe, qu’ils ne veulent surtout pas rentrer là-dedans. La semaine dernière il y a eu le CEO Summit chez Microsoft (ça a lieu tous les ans) : il y avait Stéphane Richard et le CEO de Deutsche Télécom. Beaucoup de français brillent dans les télécoms au niveau mondial. AT&T a son siège à Redmond. Dans la téléphonie mobile l’aspect culturel est fondamental. Évolution culturelle chez les grands opérateurs qui appartiennent de moins en moins à l’état : la culture devient moins ingénieur et moins politique. Aujourd'hui c’est des leaders d’entreprise et non pas des politiques qui dirigent les sociétés de télécom. Ca facilite les négociations. Il ya aujourd’hui que deux constructeurs qui ne travaillent pas avec Microsoft : Nokia et Apple. Nokia se cherche un peu car ils ont laissé tomber Simbian. Chacun doit faire son métier et Nokia est encore un peu en retard sur cette révolution culturelle. Avec l’arrivée de Stéphane Richard, Orange sort du tunnel. Nokia se cherche encore. Pas d’accord d’exclusivité avec Windows Phone 7, mais possibilité pour l’opérateur de personnaliser un maximum : c’est la condition essentielle de sa réussite. Constructeurs : la fabrication se délocalise de plus en plus en Asie du Sud-Est. Les opérateurs historiques en revanche sont en Europe du Nord et aux US. L'Asie est un cas à part. China Mobile compte 465 millions d’abonnés, contre 70 millions pour AT&T et environ 30 millions pour France Télécom. En Inde on ouvre 150.000 lignes par jour. Chez Microsoft USA les français sont bien représentés : il y a environ 500 salariés français à Redmond. Cela s'explique par le fait que lorsque Microsoft s’est implanté en Europe, ils ont mis leur siège social en France. Le patron France et international est Jean-Philippe Courtois. Windows Phone 7 va être dans les usines en Juillet-Aout et le produit va être dans les magasins en Octobre-Novembre.
  5. 5. CHRIS BARNARD – OFFICE 2010 The aim of Office 2010 is to enable better collaboration and communication within companies and not only documents production. Increasing amount of mobility. We have all got multiple identities. Generational changes: millennials have been using some IT tools ever since (digital natives). As a company Microsoft is very e-mail centered. It’s a good tool but not always the best tool. People spend more time with Outlook than with their spouses! Business proactivity infrastructure. Unified communications : there are certain core workloads that organizations need to have (e-mail, IM, faxes, etc.); business intelligence (more and more data to be analyzed over the year); enterprise content management : the full lifecycle of a piece of information is targeted; collaboration (e-mails, wikis, blogs, web 2.0.); enterprise search : answers that the enterprise is looking for. Historically all of those were separate products that an enterprise would buy; now they are treated as a function in a single product. You move across these areas in a seamless way. The most recurrent tasks have been reduced of some clicks, in order to save people’s time. The focus has always been on the rich client, but now other clients come along and you do not have to lose data as you move along from one client to another. Office 2010 Suites Office Mobile Office Web Apps Main evolutions in Office Outlook: Presence information included in the e-mail, integrated from the person’s counter or the person’s keyboard. IM options included in the mail (camera, conversation). Grouping of mails by discussions. Summary of the messages that have been exchanged to and fro, so that I can visualize a whole conversation at once. Clean-up: compresses the messages for you and puts a number of them in a deleted items folder Ignore: if you do not need to be involved in a specific conversation you can just ignore it: message and the answers are thrown into the deleted items folder. You cannot unignore items! New way to set a meeting: one clic one step. 2010 will be available in June for consumers. Micro-blogging is now possible in the Office 2010 Enterprise version. Positioning like Yammer so that you can retrieve push information on the subjects of interest to you.
  6. 6. Word, Excel, Powerpoint are accessible online for real-time cooperation: When you are online you see exactly the same interface as in the original document and the user interface is identical. Real-time cooperation: it doesn’t do instantaneous updates. It can be a little disruptive at the beginning. Cell-level locking in Excel, paragraph-level locking in Word and slide-level locking in PPT. Onenote: I keep all my notes in there and I can organize it like a spiral band. I can do audio recordings. I can insert pictures and meeting appointments. Adapts : digital notebook (200$), waterproof : can then be connected with the computer to download the notes. A lot of focus is going on natural consumer interface (no keyboards for instance); multi-lingual translation. Pivot : Given the increasing amount of data that we are confronted with, one of the challenges is to develop new data visualization tools Microsoft Live Labs have developed PIVOT  www.getpivot.com. Pivot is a brand new technology that enables you to see massive quantities of visual information at one time and to smoothly and rapidly zoom in and out of a collection of objects. At the heart of Pivot are "Collections." They combine large groups of similar items on the Internet, so we can begin viewing the relationships between individual pieces of information in a new way. By visualizing hidden patterns, Pivot enables users to discover new insights while interacting with thousands of things at once. Microsoft Research (10 years time frame) Labs groups (3-5 years time frame)

×