Redaction Web, blogue et curation

2,239 views
2,094 views

Published on

Notes de présentation. Conférence/formation donnée aux bibliothécaires, archivistes et agents de recherche de Bibliothèque et Archives nationales du Québec en février 2012.

Published in: Education
0 Comments
3 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
2,239
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
463
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
3
Embeds 0
No embeds

No notes for slide
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • Redaction Web, blogue et curation

    1. 1. Rédaction web Site institutionnel Blogues Twitter Curation webPrésenté par Patrice Leroux, M.A., ARP pour Février 2012
    2. 2. [...] « En fait, il y a autant (ou presque) de contextes particuliers décriture dans le Web que dans lemonde de limprimé. Les généralisations sont donc dangereuses. De plus, jinsiste pour distinguer deuxsortes de textes : les textes de contenus (ceux quon recherche, quon consulte) et les textes dedirection (ceux qui servent à la navigation, au repérage, au référencement). Ces textes jouent desrôles fort différents, et leur compréhension et leur bonne utilisation nécessitent la formulation deprincipes ergonomiques adaptés ».Éric Kavanagh in Quatre règles d’écriture à repenser à propos de la concision, de la balayabilité (scannabilité),de l’objectivité et de la simplicité (plain language). 2005Source : http://www.ergologique.com/conseils/conseils.php?id_tip=723Voir cahier d’accompagnement au sujet des définitions sur la rédaction web (p. 4)
    3. 3. Voir cahier d’accompagnement au sujet de la ligne de flottaison (p. 16) et la controverse qu’elle suscite...Voir aussi : The myth of the page fold : evidence from user testing (Joe Leech)http://www.cxpartners.co.uk/cxblog/the_myth_of_the_page_fold_evidence_from_user_testing/
    4. 4. Il y a chez tout lecteur un scanneur et un lecteur concentré…Il faut pouvoir répondre à ces deux types de comportement.Voir cahier d’accompagnement au sujet des études d’oculométrie (p. 8)
    5. 5. Clarté de l’informationDifficile à évaluer, la clarté, selon Céline Beaudet (Université de Sherbrooke) serait« l’effet attendu » d’un processus d’écriture.· La rédaction professionnelle a toujours une finalité pragmatique.· La clarté d’un texte se mesure par la matérialisation d’une action que le texte veut susciter.· La clarté relève de l’efficacité plutôt que d’un effet de style.Mises à part les aptitudes intellectuelles du lecteur, les spécialistes se sont penchéssur les conditions d’émergence de la clarté :Lisibilité (matérielle et intellectuelle)Cohésion (logique, l’ordre des mots, règles d’accord)Pertinence et cohérence (compréhension de l’environnement)Voir cahier d’accompagnement au sujet de la clarté de l’information (p. 17)Voir aussi les enjeux liés à l’alphabétisation ( (p. 114) et à l’accessibilité (p. 115)
    6. 6. La lisibilité repose généralement sur la longueur des phrases et des mots et surleur organisation spatiale, entre autres.La définition la plus courante et acceptée est celle-ci :La lisibilité est la capacité d’un texte à être lu rapidement, à être bien compris etbien mémorisé.Il sagit souvent de favoriser le repérage des contenus et la vitesse de lecture.
    7. 7. Techniques classiques damélioration de la lisibilité (selon Jakob Nielsen) 1. Concision du texte 2. Mise en page balayable (procédés de mise en évidence dont la liste à puces) 3. Neutralité du vocabulaire (objectivité)Voir cahier d’accompagnement au sujet des techniques d’amélioration de la lisibilité (p. 21) et la question entre lisibilité et lisabilité dansLire à l’écran (p. 87)
    8. 8. Voir cahier d’accompagnement sur les techniques d’amélioration de la lisibilité (p. 21)
    9. 9. Voir cahier d’accompagnement Mise en page «balayable» et la mise en relief (p. 38)
    10. 10. Source : http://www.tourisme-paris.info/Voir cahier d’accompagnement sur les façons d’attirer le lecteur dans un texte suivi (p. 28)
    11. 11. La phrase « idéale »La phrase « idéale » devrait contenir un maximum de 12 à 24 mots, correspondant ainsi à la rétention immédiatede linformation (12 mots/100% - 24 mots/50%).L’œil peut lire trois mots à la fois...Pour augmenter la lisibilité de vos textes, tentez de rédiger des phrases plus courtes et plus simples. • Retirez les adjectifs de trop. • Retirez les adverbes non essentiels à la compréhension du message. • Une des techniques reconnues consiste à repérer la conjonction ou la locution conjonctive • de coordination à l’intérieur d’une longue phrase. • Biffez la conjonction. • Rédigez deux phrases au lieu d’une seule quitte à répéter le sujet ou à utiliser un pronom.Un autre truc consiste à lire la phrase à voix haute !Si vous vous essoufflez, coupez votre phrase…Voir cahier d’accompagnement sur les techniques de concision pour simplifier les phrases longues (p. 36)
    12. 12. Texte originalAbritée dans une salle fermée située au niveau 4 de la Grande Bibliothèque, au cœur de la sectionMusique et films, la Collection nationale de musique est composée d’enregistrements sonores etd’imprimés musicaux faisant partie des Collections patrimoniales de Bibliothèque et Archives nationalesdu Québec (BAnQ), constituée principalement au moyen du dépôt légal.(53 mots) Cette phrase est plus difficile à saisir, surtout avec la dernière proposition constituée au moyen du dépôtlégal. Qu’est-ce qui est constituée ? La collection ou la Bibliothèque ? Pourquoi ajouter cet élément d’information ?Est-ce bien nécessaire ?Abritée dans une salle fermée située au niveau 4 de la Grande Bibliothèque, au cœur de la sectionMusique et films, la Collection nationale de musique est composée d’enregistrements sonores etd’imprimés musicaux. (33 mots)Cette collection nationale de musique fait partie des Collections patrimoniales de Bibliothèque etArchives nationales du Québec (BAnQ). (18 mots) OU ?Faisant partie des Collections patrimoniales de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ),[la collection nationale de musique est ?] constituée principalement au moyen du dépôt légal. (26 mots) OU ?Abritée dans une salle fermée située au niveau 4 de la Grande Bibliothèque, au cœur de la sectionMusique et films, la Collection nationale de musique - constituée principalement au moyen du dépôtlégal - est composée d’enregistrements sonores et d’imprimés musicaux faisant partie des Collectionspatrimoniales de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).Source : http://www.banq.qc.ca/collections/collection_patrimoniale_quebecoise/collection_nationale_musique/index.html
    13. 13. Texte originalÀ compter du 7 février 2012, BAnQ modifiera ses règles d’abonnement et de prêt, ce qui vous permettranotamment d’emprunter davantage de films à la fois. Certains tarifs seront également modifiés, en cequi concerne les retards, par exemple.39 motsÀ compter du 7 février 2012, BAnQ modifie ses règles d’abonnement et de prêt.Ceci vous permet d’emprunter davantage de films à la fois. Certains tarifs sont également modifiés,pour les retards, par exemple.34 motsSource: http://nouvelles.banq.qc.ca/archives/view.asp?ID=2371Les usagers peuvent consulter les documents de cette collection sur place seulement et à la conditiond’avoir préalablement pris rendez-vous à cet effet au comptoir de service de la section Musique et films.La carte d’abonné est obligatoire pour prendre rendez-vous et le dossier d’abonné doit être en règle.Quant aux livres et aux périodiques sur la musique, ils sont disponibles à la Collection nationale, dontl’entrée se trouve au niveau 1 de la Grande Bibliothèque.Source : http://www.banq.qc.ca/collections/collection_patrimoniale_quebecoise/collection_nationale_musique/index.htmlVoir cahier d’accompagnement sur l’utilisation du mode impératif (p. 58) et sur les tournures plus impersonnelles (p.61)
    14. 14. Surabondance de quiLes personnes qui demandent l’intervention de l’Ombudsman de Montréal demeurent cependantresponsables de désigner une personne qui maîtrise le français ou l’anglais qui sera notre personnecontact, pour le traitement de ce dossier.Source : http://ombudsmandemontreal.com/services/accessibiliteSuggestion :Les personnes demandant l’intervention de l’Ombudsman de Montréal sont responsables de désigner unepersonne qui maîtrise le français ou l’anglais, à titre de personne contact, pour le traitement du dossier. OULes personnes qui demandent l’intervention de l’Ombudsman de Montréal sont responsables de désignerune personne maîtrisant le français ou l’anglais, à titre de personne contact, pour le traitement dudossier.Voir cahier d’accompagnement sur les relatifs en cascade qui alourdissent la phrase (p.34 )
    15. 15. Source: http://www.banq.qc.ca/ressources_en_ligne/baladodiffusion/rss/rss.htmlVoir cahier d’accompagnement sur la manière d’adopter la perspective du lecteur (p. 57) Voir aussi par exemple: http://www.bonjourquebec.com/qc-fr/traineauchiens.html
    16. 16. Pourquoi bloguer ?Pour fidéliser les lecteurs (clients, abonnés, consommateurs)En démontrant son expertise, ses habiletés à communiquer et à écouter...Pour améliorer le référencement naturel (organique)Blogue personnel et d’entreprise (richesse sémantique des contenus)Pour augmenter le taux de conversionVente, abonnement,recrutement, offres diverses, etc.Ten reasons to blog even if nobody reads it (Mark Schaeffer)http://www.businessesgrow.com/2010/11/07/ten-reasons-to-blog-even-if-nobody-reads-it/
    17. 17. Source: Les avantages d’un blog d’entreprisehttp://www.lepost.fr/article/2011/05/31/2511280_les-avantages-d-un-blog-d-entreprise.html
    18. 18. Source: http://www.pewinternet.org/Media-Mentions/2011/Blogs-Wane-as-the-Young-Drift-to-Sites-Like-Twitter.aspxVoir aussi:Bloging is dead just like the web is dead (Mathew Ingram)http://gigaom.com/2011/02/22/blogging-is-dead-just-like-the-web-is-dead/
    19. 19. Source: http://www.emarketer.com/Report.aspx?code=emarketer_2000708Voir aussi:Le blogue est-il en déclin ?http://patriceleroux.blogspot.com/2011/09/le-blogue-est-il-en-declin.htmlThe Future of Blogging might surprise you (Mitch Joel)http://www.twistimage.com/blog/archives/the-future-of-blogging-might-surprise-you/
    20. 20. Bibliopedia (un wiki francophone de blogues de bibliothécaires, archivistes et documentalistes)http://www.bibliopedia.fr/index.php/Biblioblogs
    21. 21. L’accès aux blogues (billets) par le menu déroulant Explore de la page d’accueil de la NYPLhttp://www.nypl.org/blog
    22. 22. Toronto Public Library (les blogues sont affichés sur la page d’accueil)http://www.torontopubliclibrary.ca/
    23. 23. De nombreux canaux de blogues greffés au site de la NYPL, auxquels un fil RSS est associé (plus de 30 blogueurs)http://www.nypl.org/voices/blogs/blog-channels
    24. 24. Les blogues de la BnF (avec ses trois canaux principaux)http://blog.bnf.fr/
    25. 25. Le site web de la San Rafael Public Library est un bloguehttp://srpubliclibrary.org/
    26. 26. Billet de Lauren Lampasone (NYPL)(La table des matières, par ancre interne et en liste à puces, sous les deux premiers paragraphes, permet de découvrir la portée ducontenu) http://www.nypl.org/blog/2012/02/08/i-love-reading-epub-and-pdfVoir cahier d’accompagnement: Mise en page «balayable» et mise en relief (p. 38)
    27. 27. Le blogue des Bibliothèques de la Ville de Montréal (billet de Thérèse Des Rochers)http://espaceb.bibliomontreal.com/2012/02/07/connaissez-vous-opeq/
    28. 28. Le billet Books for Downton Abbey Fans (TPL/anonyme)http://torontopubliclibrary.typepad.com/bookbuzz/2012/02/downton-abbey-books.html
    29. 29. Référencement très rapide de Google à partir du billet Un mémoire dénigrant et diffamanthttp://patriceleroux.blogspot.com/2012/02/un-memoire-denigrant-et-diffamant.htmlVoir dans le cahier d’accompagnement Rédiger pour le référencement naturel (p.74)
    30. 30. RappelAspects importants pour la rédaction des billets Titre pertinent Longueur (max. 2000 signes ?) Découpage des paragraphes Intertitres pour faciliter le contexteIntégration d’images et/ou de vidéos Hyperliens complémentaires Permettre les commentaires
    31. 31. Bilbiomancienne (Marie D. Martel)http://bibliomancienne.wordpress.com/Voir aussiBibolabohttp://bibolabo.blogspot.com/
    32. 32. Attention à la manière dont vous établissez vos liensSource: http://communicants.hautetfort.com/archive/2009/12/13/le-roi-des-reseaux-sociaux.html
    33. 33. Blogue, vlogue et plus encore...Librarian in Black (Sarah Houghton)http://librarianinblack.net/librarianinblack/Voir aussiThe top-50 Librarian Blogs (USA)http://www.getdegrees.com/careers/_the-top-fifty-librarian-blogs/
    34. 34. Sept conseils de Jean-Marc HardySource: Écrire pour les blogs (Jean-Marc Hardy)http://www.redaction.be/exemples/ecrire_pour_les_blogs_mai_06.htm
    35. 35. «Le plus extraordinaire sondage permanent possible de la planète entière »(Jacques Attali)Source: http://blogs.lexpress.fr/attali/2009/03/connaisssez-vous-twitter.php«C’est depuis devenu un compagnon indispensable pour ma veille» (Fabrice Epelboin)Source: http://fr.readwriteweb.com/2009/07/20/analyse/twitter-twitter-twitter/«Far from a collection of short, standalone messages for the attention-challenged (as many see it) Twitter isfrequently a gateway to more, deeper content; in these cases, its role is that of a portal. A social portal, that is, inwhich the destinations are offered by whomever you choose to follow.» (Shel Holtz)Source: http://holtz.com/blog/blog/twitter_gateway_to_substantive_content/2846/«Twitter relève de limmédiateté alors que la nature du blogue relève de la permanence. Les deux offrent aussi unmerveilleux système personnel de gestion des connaissances et darchivage... »Bill Ives à Webcom Montréal 2009 : http://billives.typepad.com/
    36. 36. Twitter Moteur de recherche Média et réseau social Créateur de communautés Abonnements et abonnés Messages publics ou privés Partage et diffusion des savoirs Ouvert aux développeurs Téléphonie et WebObtenir de l’information (temps réel ou non)Faire des recherchesDiffuser de l’informationFaire de la veille et écouterDiffuser ses propres idées (billets de blogue)Diffuser et partager les idées des autres (RT)Relations publiques/Promotion/Marketing/RH, etc.Source graphique:http://techcrunch.com/2010/11/03/state-blogosphere-2010-slides/
    37. 37. Utilisation des opérateurs pour plus de précision
    38. 38. «En matière d’information ou de savoir il importe de distinguer lasubstance du signal. [...]On communique, on stimule, on questionne, on réagit en 140caractères.Mais, pour cela, encore faut-il être capable de penser en beaucoupplus de 140 caractères.» [...] Bertrand Duperrin Source: Un monde en 140 caractères ? Vraiment ? (Bertrand Duperrin) http://www.duperrin.com/2010/08/20/un-monde-en-140-caracteres-vraiment/Voir aussiPourquoi 140 caractères ?http://userweb.port.ac.uk/~duke-wie/blog/2009/02/why-140-characters/
    39. 39. Compte Twitter de BAnQhttps://twitter.com/#!/_banq
    40. 40. Sources et référencesHow to manage an enterprise Twitter presence (BrandBuilder/O. Blanchard)http://thebrandbuilder.wordpress.com/2009/10/02/how-to-manage-an-enterprise-twitter-presence-avatars-account-structure-and-response-methodology/The art of the Corporate avatar (source de l’image)http://thebrandbuilder.wordpress.com/2009/04/23/the-art-of-the-corporate-avatar/
    41. 41. Twitter et ses codes particuliers Quelques conventions d’usage... @moi (abonnés et ou abonnements) RT @autre (réciprocité) RT @ami via @autre (courtoisie) RTP (partiel) ou RTM (modifié) DM ou D @ami (message privé)#sujet/événement-précis (mot-clic)
    42. 42. "Un bon tweet, cest des mots clefs bien rédigés, l’essentiel estposé en quelques caractères, avec un lien vers la bonne page, labonne information. Ce sont aussi des hashtags bien sentis,qui font que lorsquon a une cascade de tweets sur sa timeline, onaccroche tout de suite". Catherine ErtzscheidSource: Secrets de serial #twitteuseshttp://www.aufeminin.com/dernieres-tendances/twitter-temoignages-de-femmes-d28903c357334.htmlhttps://twitter.com/cath_woman
    43. 43. La rédaction de tweetsSource : http://twitter.com/ledevoirVoir aussi:Texts and Tweets : Myths and Realities (David Crystal)http://www.youtube.com/watch?v=Boj8VYzDAy8
    44. 44. Source : http://twitter.com/tvanouvelles
    45. 45. 116 caractères…quelqu’un d’autre pourra le renvoyer à son tour... Rédiger un RT pour qu’il soit propulsé à nouveauVoir cahier d’accompagnement : Rédiger de bons Tweets (gazouillis) (p. 110)
    46. 46. UN RT comprenant mon nom (17 caractères +RT) me laisse 20 caractères supplémentairesRT @patriceleroux: LUdeM a formé plus de 3000 bibliothécaires et archivistes depuis un demi-siècle http://t.co/Bhrmk2GH
    47. 47. Un RT de 72 caractères...
    48. 48. Le #mot-clic pour...- promouvoir un événement en l’insérant dans les tweets;- encourager les participants à s’en servir(lors de l’inscription, durant et après l’événement);- partager les contenus qui en émanent avec son réseau;- remercier les participants y compris les conférenciers;-rester en contact et découvrir de nouvelles ressources. En faisant une recherche sur un mot-clic, on reçoit tous les messages qui y sont reliés...10 tips on using Twitter for events (Jenise Fryatt/Laura Fitton)http://engage365.org/2011/02/10-tips-from-pistachio-on-using-twitter-for-events/
    49. 49. Source: https://twitter.com/rubanrose/
    50. 50. Les bonnes intentions ne sont pas toujours adoptées...
    51. 51. Source: Vox spam la TL du hashtag #lancementV (Alexis Cornellier)http://storify.com/alexcornellier/vox-spam-la-tl-du-hashtag-lancementv
    52. 52. Kenneth Cole hijacks Egypt hashtag to promote new collectionhttp://thenextweb.com/socialmedia/2011/02/03/fashion-brand-kenneth-cole-hijacks-egypt-hashtag-to-promote-its-new-collection/Kenneth Cole in Hashtag hijackinghttp://econsultancy.com/us/blog/7122-kenneth-cole-in-revolutionary-hashtag-hijacking-fail
    53. 53. Source: ExactTarget - Subscribers, Fans & Followers: Twitter X-Factorshttp://www.exacttarget.com/subscribers-fans-followers/twitter-x-factors.aspx
    54. 54. Curation Web« Pratique qui consiste à sélectionner, à éditorialiser et à partager ducontenu.Baptisée par les Américains curation ou Content Curation, par analogie avec lamission du curator, le commissaire d’exposition chargé de sélectionner desœuvres d’art et de les mettre en valeur pour une exposition.»[...] Pierre Tran- Le Guide de la curation (1) - Les concepts 01net.EntreprisesSource: http://pro.01net.com/editorial/529624/le-guide-de-la-curation-%281%29-les-concepts/
    55. 55. Source infographique (Smart Data Collective)http://bimeanalytics.com/wp-content/uploads/2011/09/world-of-data.jpeghttp://smartdatacollective.com/wearecloud/40960/world-data-infographic
    56. 56. Vers un retour possible des répertoires ?Yahoo-vue partielle- Autour de 1999-2000
    57. 57. «La curation est une activité par laquelle de nouveaux savoirs sont créés grâce à la combinaison de contenus, dont la valeur même est enrichie par le biais de nouvelles perspectives. Seuls les humains sont en mesure dalimenter ces perspectives; sans elles, il ne sagit que dagrégation». Margot BloomsteinSource:Creation, Curation, and the Ethics of Content Strategy (SXSW 2011)http://www.slideshare.net/mbloomstein/creation-curation-and-the-ethics-of-content-strategy
    58. 58. Source: http://www.sophiemenart.info/2011/03/curation/
    59. 59. Deux types de curateurs: 1) le curateur/agrégateur 2) le curateur/agrégateur/créateur (celui qui crée le plus de valeur) Digital Content Curation Is Career for Librarians (John Farrier)http://lj.libraryjournal.com/2012/02/opinion/backtalk/digital-content-curation-is-a-perfect-career-fit-for-librarians-backtalk/
    60. 60. La curation pour lentreprise«Pour lentreprise, la curation est un moyen à la fois supplémentaire pourréaliser le marketing de ses informations en tant quéditeur et un moyende se placer parmi les prescripteurs sur un thème pour lequel elle estlégitime, en exerçant un travail de curation.[...] devenir elle-même curateur sur des thèmes choisis permet à lentreprisedoffrir un service supplémentaire à son lectorat, celui de la sélectionpertinente des bonnes sources documentaires, complémentaires, deréférence, valorisant les signaux faibles, etc.» Marie-Laure Vie Source: La curation : quelle valeur pour les entreprises, les médias et sa marque personnelle (Marie-Laure Vie)http://marilor.posterous.com/curation-et-marketing-de-linformationVoir aussi: Media companies must become trusted data hubs (collectif Owni)http://owni.eu/2011/02/28/media-companies-must-become-trusted-data-hubs-catering-to-the-trust-market/
    61. 61. Source: L’e-veille en 5 liens : spécial architecture et aménagement de bibliothèque (Touria Fadaili -Espace B)http://espaceb.bibliomontreal.com/2012/02/13/le-veille-en-5-liens-special-architecture-et-amenagement-de-bibliotheque/
    62. 62. Claude Lessard (ETS)http://www.scoop.it/t/derniere-nouvelle-de-la-bibliotheconomie-et-de-son-evolution-technologique
    63. 63. L’onglet Curation sur Bibliofrance mène vers des pages de type scoop.ithttp://www.bibliofrance.org/
    64. 64. Patrice Leroux, Tweets d’EuropePour lire des tweets que je risque de manquer (décalage horaire): une agrégation somme toute utile... http://paper.li/patriceleroux
    65. 65. Tableau de bord de Storify, l’outil de curation par excellence... (L’interface de travail a été interverti en 2011 http://storify.com/Voir aussiLe curateur de contenus (2e partie). Rédiger avec Storify.http://patriceleroux.blogspot.com/2010/11/le-curateur-de-contenus-2e-partie.htmlRaconte-moi une histoire (Nathalie Collard)http://www.cyberpresse.ca/arts/medias/201104/04/01-4386147-raconte-moi-une-histoire.php
    66. 66. Voir aussi Le lynchage des relations publiqueshttp://storify.com/patriceleroux/lynchage-public
    67. 67. PearltreesCurateur de contenu: http://www.pearltrees.com/lerouxpa
    68. 68. Ressources supplémentaires:25 reasons why I’ll leave your web site in 10 seconds (Chris Lake)http://econsultancy.com/us/blog/6924-25-reasons-why-i-ll-leave-your-website-in-10-secondsRédacteur web ou stratège en contenus ? (Aurélie Ponton)http://www.grenier.qc.ca/chroniques/1860/redacteur-web-ou-stratege-en-contenuUtilisez la voix active - lisibilité des procédures – (Muriel Vandermeulen)http://www.ecrirepourleweb.com/redaction-web/utilisez-la-voix-active-lisibilite-des-procedures-6Écrire pour les blogs (Jean-Marc Hardy)http://www.redaction.be/exemples/ecrire_pour_les_blogs_mai_06.htmLes paradoxes des blogs de bibliothèques (bibliobsession/2009)http://www.bibliobsession.net/2009/03/05/les-paradoxes-des-blogs-de-bibliotheques/?doing_wp_cron=1328915996The value of what you write and the value of conversational datahttp://roii2.wordpress.com/2011/01/26/the-value-of-what-you-write-and-the-vakue-of-conversational-data/La pagination web : mauvaise pour les lecteurs, mauvaise pour les moteurs (Jean-marc Hardy)http://blog.60questions.net/index.php/2011/10/04/455-la-pagination-mauvaise-pour-les-lecteurs-mauvaise-pour-les-moteursRecherche Eyetrack 2012 sur les tablettes (iPad)http://www.poynter.org/latest-news/media-lab/mobile-media/151844/poynter-tablet-research-tap-touch-pinch-swipe-eyetrack-stories-staffing-revenue-and-more/The myth of the page fold : evidence from user testing (Joe Leech)http://www.cxpartners.co.uk/cxblog/the_myth_of_the_page_fold_evidence_from_user_testing/La « web curation » : au-delà du hype ! (Paule Mackrous)http://effetdepresence.blogspot.com/2011/02/la-curation-au-dela-du-hype.htmlPour remettre l’humain au centre des recherches Internet (Boris Manenti)http://hightech.nouvelobs.com/actualites/depeche/20110406.OBS0843/pour-remettre-l-humain-au-centre-des-recherches-sur-internet.htmlCuration : vers une légitimisation des experts ? (David Marbac)http://www.davidmarbac.com/blog/curation-legitimation-experts/
    69. 69. Merci de votre attentionPatrice Lerouxpatrice.leroux@umontreal.cahttp://twitter.com/patricelerouxhttp://patriceleroux.blogspot.com/http://www.slideshare.net/lerouxpa

    ×