Numérique et éducation (décembre 2014)

  • 8,944 views
Uploaded on

Numérique et Éducation : état des lieux, enjeux et perspectives …

Numérique et Éducation : état des lieux, enjeux et perspectives
Introduction : Contexte, Vocabulaire et problématiques
A) Généralités
B) Les mutations matérielles
C) Les ressources
D) La formation à distance
E) Les ENT
F) Du web collaboratif au social learning
Conclusion : vers un changement de paradigme scolaire ?
Mise à jour : octobre 2014

More in: Education
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
No Downloads

Views

Total Views
8,944
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
12

Actions

Shares
Downloads
114
Comments
0
Likes
4

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. NUMÉRIQUE ET EDUCATION ÉTAT DES LIEUX, ENJEUX ET PERSPECTIVES INTRODUCTION : CONTEXTE, VOCABULAIRE ET PROBLÉMATIQUES A) GÉNÉRALITÉS B) LES MUTATIONS MATÉRIELLES C) LES RESSOURCES D) LA FORMATION À DISTANCE E) LES ENT F) DU WEB COLLABORATIF AU SOCIAL LEARNING CONCLUSION : VERS UN CHANGEMENT DE PARADIGME SCOLAIRE ? Elie Allouche – Décembre 2014
  • 2. Introduction : Contexte Le numérique : une « urgence » pour l’Ecole ? Plan du Ministère de l’Education nationale : « Faire entrer l’Ecole dans l’ère du numérique » http://cache.media.education.gouv.fr/file/12_decembre/94/5/diaporama_strategie_numerique_ecole_DP_236945.pdf
  • 3. Introduction : Contexte Le numérique : une « urgence » pour l’Ecole ? Le numérique dans la refondation de l’Ecole Source : site du gouvernement http://www.gouvernement.fr/action/l-ecole-numerique
  • 4. Introduction : Contexte Le numérique : une « urgence » pour l’Ecole ? Des élèves qui vivent déjà au quotidien dans un monde numérique Source : Kit du référent numérique (Médiafiches, 2014) https://www.youtube.com/watch?v=b2eZwb_cBNw
  • 5. Introduction : Contexte Le numérique : une « urgence » pour l’Ecole ? Médias sociaux / réseaux sociaux : une nouvelle place publique
  • 6. Introduction : Contexte Un nouvel enjeu d’alphabétisation ? Nécessité d’intégrer une éducation critique aux médias et à l’utilisation des TIC dans les apprentissages, nouvelles compétences à développer chez les élèves (compétence 4 dans l’actuel socle commun).  Concept de littératie (numérique/médiatique)
  • 7. Introduction : Vocabulaire  Concept de « littératie » : « l’aptitude à comprendre et à utiliser l’information écrite dans la vie courante, à la maison, au travail et dans la collectivité en vue d’atteindre des buts personnels et d'étendre ses connaissances et ses capacités. » Rapport de l’OCDE du 14 juin 2000 : La littératie à l’ère de l’information http://www.oecd.org/fr/education/innovation-education/39438013.pdf  Concept de « translittératie » : « ensemble des compétences d'interaction, mises en œuvre par les usagers sur tous les moyens d'information et de communication disponibles : oral, textuel, iconique, communicationnel, numérique, etc. » Pojet Translit (ANR) : http://www.agence-nationale-recherche.fr/projet-anr/?tx_lwmsuivibilan_pi2[CODE]=ANR-12-CULT-0004 Voir aussi : http://habilomedias.ca/principes-fondamentaux/fondements-litteratie-mediatique http://www.educavox.fr/formation/ressources/article/litteratie-numerique-definition http://fr.slideshare.net/pfastrez/littratie-mdiatique-pour-diffusion
  • 8. Introduction : Vocabulaire Pour une nouvelle littératie « Les métiers de demain nous sont parfaitement inconnus. On sait simplement que, pour s’y préparer, les jeunes, nos élèves, devront avoir acquis à l’école une très grande culture générale et, notamment, une culture numérique fondamentale et humaniste. C’est dans les disciplines existantes que vont se construire peu à peu les compétences transversales propres à cette culture numérique. En ouvrant ainsi les portes des possibles, en donnant l’opportunité de rencontres entre elles, le numérique contribue à enrichir, à augmenter, à éclairer les disciplines traditionnelles. Le numérique, c’est d’abord de la culture et de l’humain. Il ne faut jamais l’oublier ! » Source : Michel Guillou, « Pour une littératie numérique qui traverse et éclaire les disciplines scolaires » (01/06/14), http://www.culture-numerique.fr/?p=869
  • 9. Introduction : Vocabulaire  TIC  Technologies de l’information et de la communication. Ou « technologies numériques ».  TICE  Technologies de l’information et de la communication pour l’éducation (ou pour l’enseignement). Ou « technologies numériques éducatives ».  Littératie numérique et médiatique  Capacité à évoluer de façon active et critique dans l’environnement numérique et médiatique contemporain.  Numérique éducatif / Numérique pour l’éducation  Ensemble des activités qui concourent au développement des ressources, des contenus et des services numériques pour la communauté éducative.
  • 10. Introduction : Vocabulaire Lectures complémentaires : La structuration de la filière du numérique éducatif : un enjeu pédagogique et industriel (Rapport conjoint IGEN / IGAENR - 24/09/2013) http://www.education.gouv.fr/cid73971/la-structuration-de-la- filiere-du-numerique-educatif-un-enjeu-pedagogique-et- industriel.html Création d’une Direction du Numérique pour l’éducation (avril 2014) http://www.education.gouv.fr/cid77084/direction-du-numerique- pour-l-education-dne.html#Missions
  • 11. Introduction : Vocabulaire  Qu’entend-on par « numérique » ?  Acteurs/Utilisateurs  Machines  Réseaux  Ressources (contenus et services)
  • 12. Introduction : Vocabulaire  Qu’entend-on par « numérique » ? Le numérique Un socle technique Avant tout des individus, des communautés, des contenus
  • 13. Introduction : Vocabulaire  Qu’entend-on par « culture numérique » dans l’éducation ? Non une discipline spécifique mais un impact global : • Impact de l’informatique, comme science du traitement de l’information et technologie de l’écrit • Nécessité d’une éducation aux médias et à l’information • Impact du numérique sur la construction des savoirs et la didactique
  • 14. Ex. de débat : faire de l’informatique une nouvelle discipline ? Action militante de l’EPI (Association Enseignement Public & Informatique) ou de certaines autorités scientifiques comme Gérard Berry, professeur au Collège de France. Débat sur l’introduction de l’enseignement du code informatique à l’école : Ex. Article du Monde (23/05/14) http://www.lemonde.fr/education/article/2014/05/23/faut-il-enseigner-le-code-informatique-a-l-ecole_4424397_1473685.html Introduction : Problématiques
  • 15. Introduction : Problématiques  Comment l’éducation est-elle transformée (ou pas) par les évolutions technologiques, en particulier par le développement des sciences du numérique ?  Comment les technologies sont-elles sollicitées pour répondre à des problèmes éducatifs ?
  • 16. Introduction : Problématiques Paradoxe 1 : la question de l’intégration des technologies numériques au sein du système éducatif est très présente dans le débat public, dans les textes officiels, mais sa réalité n’est encore que très partielle et fragmentaire.
  • 17. Introduction : Problématiques Paradoxe 2 : Malgré les changements technologies considérables intervenus depuis les débuts de l’ère industrielle, les méthodes pédagogiques n’ont connu que des changements marginaux.
  • 18. Paradoxe 3 : Avec le numérique, la médiation pédagogique n’a jamais été aussi centrale…mais elle s’exerce différemment. L’explosion des données (« big data ») ne produit pas – directement – l’explosion des connaissances. Publication Discours Exercices…et travail collaboratif Introduction : Problématiques
  • 19. Introduction : Problématiques Impact des TIC dans l’Education : Quelle grille de lecture ?
  • 20. Introduction : Problématiques Approche 1 : Les trois éléments de l’acte pédagogique (P.Meirieu)  Mobiliser les élèves  Structurer les savoirs, travail de formalisation  Accompagner les parcours
  • 21. Introduction : Problématiques Approche 2 : Le triangle pédagogique (J.Houssaye) Source : http://www.ethikos.ch/1847/le-triangle-pedagogique-selon-jean-houssaye
  • 22. Introduction : Problématiques Impact dans le « triangle pédagogique » : Potentialités ou (déjà) réalités ?… Communication au-delà de l’espace-temps traditionnel de l’école. Accès universel aux contenus, à l’information. Enrichissement de la médiation pédagogique et repositionnement de l’enseignant.
  • 23. Introduction : Problématiques Un impact plus large… Pas seulement de nouveaux supports de lecture/écriture, de monstration ou d’activités, mais aussi un changement profond de pratiques (dans l’ensemble des sphères professionnelles).  « Révolution numérique »  Comparaison avec la « révolution Gutenberg »
  • 24. A) Généralités 1) Quelques données chiffrées 2) Acteurs, interlocuteurs, organisation 3) Exemples territoriaux
  • 25. 1) Quelques données chiffrées Position de la France (1/5) 29e rang pour ce qui est de la préparation des enfants à l’utilisation des TIC Après la Suède, Singapour, la Finlande… Source : Rapport Fourgous (2010) http://missionfourgous-tice.fr/Pour-une-education-numerique A consulter aussi : Le numérique à l’école : éléments de comparaison internationale (document pour la refondation de l’Ecole), Ministère de l’Education nationale, 2012 http://www.education.gouv.fr/archives/2012/refondonslecole/wp-content/uploads/2012/09/consulter_la_comparaison_internationale_sur_le_numerique1.pdf Le numérique éducatif : un portrait européen, DEPP (DIRECTION DE L’ÉVALUATION, DE LA PROSPECTIVE ET DE LA PERFORMANCE), avril 2014 http://cache.media.education.gouv.fr/file/2014/41/6/DEPP_NI_2014_14_numerique_educatif_portrait_europeen_317416.pdf
  • 26. 1) Quelques données chiffrées Position de la France (2/5) Source : Le numérique éducatif : un portrait européen Note d'information - DEPP - N° 14 - avril 2014 http://www.education.gouv.fr/cid79032/le-numerique-educatif-un-portrait-europeen.html
  • 27. 1) Quelques données chiffrées Position de la France (3/5) Source : Le numérique éducatif : un portrait européen Note d'information - DEPP - N° 14 - avril 2014 http://www.education.gouv.fr/cid79032/le-numerique-educatif-un-portrait-europeen.html
  • 28. 1) Quelques données chiffrées Position de la France (4/5) Source : Le numérique éducatif : un portrait européen Note d'information - DEPP - N° 14 - avril 2014 http://www.education.gouv.fr/cid79032/le-numerique-educatif-un-portrait-europeen.html Ecole – collège (statistiques européennes - 2013)
  • 29. 1) Quelques données chiffrées Position de la France (5/5) Source : Le numérique éducatif : un portrait européen Note d'information - DEPP - N° 14 - avril 2014 http://www.education.gouv.fr/cid79032/le-numerique-educatif-un-portrait-europeen.html Lycée général et professionnel (statistiques européennes - 2013)
  • 30. 1) Quelques données chiffrées Enquête PROFETIC L’usage des TICE reste encore très majoritairement un usage hors de la classe par l’enseignant : préparation des cours, saisie des notes et absences, remplissage du cahier de texte… Source : Enquête PROFETIC (2012) http://cache.media.eduscol.education.fr/file/ETIC_et_PROFETIC/87/8/profetic-2012-synthese_221878.pdf
  • 31. 1) Quelques données chiffrées Statistiques ministérielles : nombre d’élèves par ordinateur de moins de 5 ans Ecoles maternelles : 58 Ecoles élémentaires : 16,8 Collèges : 8,2 Lycées d’enseignement général et technologique (LGT) : 4,1 Lycées professionnels (LP) : 3,1 Source : Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche (2013) http://www.education.gouv.fr/cid57096/reperes-et-references-statistiques.html
  • 32. 2) Acteurs, interlocuteurs, organisation Institutionnels – Acteurs publics nationaux Ministère de l’Education nationale DGESCO Sous-direction des programmes d'enseignement, de la formation des enseignants et du développement du numérique http://eduscol.education.fr/
  • 33. 2) Acteurs, interlocuteurs, organisation Institutionnels – Acteurs publics nationaux Ministère de l’Education nationale DNE (Direction du numérique pour l’éducation) « La direction du numérique pour l’éducation assure la mise en place et le déploiement du service public du numérique éducatif. Elle dispose d’une compétence générale en matière de pilotage et de mise en œuvre des systèmes d’information. » http://www.education.gouv.fr/cid77084/direction-du-numerique-pour-l-education-dne.html#Missions
  • 34. 2) Acteurs, interlocuteurs, organisation Institutionnels – Acteurs publics nationaux Compte Twitter de la DNE
  • 35. 2) Acteurs, interlocuteurs, organisation Institutionnels – Acteurs publics nationaux Inspection générale Contrôle des enseignements Recrutement (concours) Evaluation du système éducatif Missions ponctuelles – Rapports Ex. : Rapport sur les manuels numériques (2010)
  • 36. 2) Acteurs, interlocuteurs, organisation Institutionnels – Acteurs publics nationaux Ministère de l’Education nationale  Administration centrale  Services déconcentrés : - Rectorats - Directions académiques départementales
  • 37. 2) Acteurs, interlocuteurs, organisation Institutionnels – Acteurs académiques Rectorat de chaque académie (30 académies) Un Délégué Académique au Numérique (DAN) auprès de chaque Recteur à la tête d’une délégation académique au numérique éducatif (DANE) Dans chaque direction académique départementale (DSDEN) : un IEN TICE Le réseau CANOPÉ (centres ressources) Le CLEMI (Centre de liaison de l’enseignement et des médias d’information)
  • 38. 2) Acteurs, interlocuteurs, organisation Institutionnels – Acteurs académiques Rectorat de chaque académie (30 académies) Une nouvelle gouvernance du numérique à partir de 2013 (Etat/Collectivités), s’appuyant sur une « feuille de route » académique fixant la stratégie et les priorités.
  • 39. 2) Acteurs, interlocuteurs, organisation Institutionnels – Acteurs académiques Exemple d’accompagnement académique pour le numérique : paliers de maturité et jalons de mise en œuvre (académie de Créteil) Source : Kit du référent numérique (Médiafiches, 2014) https://www.youtube.com/watch?v=b2eZwb_cBNw
  • 40. 2) Acteurs, interlocuteurs, organisation Institutionnels – Ecoles et établissements Premier degré Second degré Niveau de référence Commune – circonscription Académie – bassin/district Encadrement pédagogique Inspecteurs de l’Education nationale Inspecteurs pédagogiques régionaux (IA-IPR) Accompagnement - formation TICE Animateurs/Maîtres formateurs TICE Conseillers TICE Interlocuteur TICE direct (sur site) Animateurs/Maîtres formateurs TICE et/ou référents numériques Référents TICE/numériques
  • 41. 2) Acteurs, interlocuteurs, organisation Institutionnels – Enseignement supérieur Universités - Formation/Délivrance des diplômes - Préparation aux concours - Formation des enseignants (Écoles Supérieures du Professorat et de l'Éducation - ESPE) Laboratoires de recherche - Approche théorique - Etudes de cas - Suivi d’expérimentation ou de déploiement - Evaluation
  • 42. 2) Acteurs, interlocuteurs, organisation Institutionnels – Enseignement supérieur Ex. de laboratoires de recherche
  • 43. 2) Acteurs, interlocuteurs, organisation Institutionnels – Enseignement supérieur Thèses en e-education (blog d’Isabelle Quentin) Source : http://isabellequentin.wordpress.com/les-theses-en-e-education/
  • 44. 2) Acteurs, interlocuteurs, organisation Institutionnels – Collectivités (contexte : décentralisation depuis 1982) Premier degré Second degré Collectivité responsable de l’équipement TICE Commune Département (collèges) Région (lycées) Organisation Adjoint chargé de l’éducation Direction de l’action scolaire
  • 45. 2) Acteurs, interlocuteurs, organisation Acteurs privés – Industriels Fournisseurs de matériel informatique (hardware) Fournisseurs de logiciels (software) propriétaires ou libres Sociétés de services en ingénierie informatique (SSII)/Intégrateurs FAI (fournisseurs d’accès à Internet) Assistance technique/Maintenance
  • 46. 2) Acteurs, interlocuteurs, organisation Acteurs privés – Editeurs Principaux éditeurs scolaires : Groupe Hachette Groupe Editis (Nathan-Bordas) Indépendants (ex. Belin) Individus et/ou associations qui publient des ressources numériques
  • 47. 2) Acteurs, interlocuteurs, organisation Individus et communautés Enseignants : professeurs des écoles, professeurs du second degré Elèves Parents Communautés et associations : Web pédagogique, Clionautes, le Café pédagogique, Sésamath, réseaux sociaux, etc.
  • 48. 2) Acteurs, interlocuteurs, organisation Organisation – Le cadrage national Ministère de l’Education nationale : Priorités, impulsions, expérimentations  Circulaires de rentrée  Référentiels d’équipement TICE  Certifications : B2i / C2i Plan « Faire entrer l’Ecole dans l’ère du numérique » (2013)
  • 49. 2) Acteurs, interlocuteurs, organisation Exemple : Référentiels d’équipement TICE - http://eduscol.education.fr/cid57393/referentiels-equipement-ecole-college.html#lien3
  • 50. 2) Acteurs, interlocuteurs, organisation Exemple : Le plan du Ministère de l’E.N. (2012-2013)
  • 51. 2) Acteurs, interlocuteurs, organisation Exemple : L’opération collèges connectés (2014)
  • 52. 2) Acteurs, interlocuteurs, organisation Organisation – Le réseau des TICE/numérique éducatif Rencontres, salons Educatice (salon national) L’Orme (Canopé Aix-Marseille) Ludovia (Université d’été – Midi-Pyrénées) Intertice (Canopé de Versailles) Ecritech (Académie de Nice) …
  • 53. 3) Exemples territoriaux • Val-de-Marne : Outil numérique collégien – Ordival • http://www.cndp.fr/crdp-creteil/clubs-des-usagers/club-usagers-ordival • Opération Oppidum (Saint-Maur des Fossés) • http://oppidum.crdp-creteil.fr/ • Hauts-de-Seine : ENC92 (environnement numérique des collèges) • http://blog-enc92.ac-versailles.fr/ • Corrèze : Tablettes numériques dans les collèges (évolution d’Ordicollège) http://ipad.crdp-limousin.fr/ • Collège numérique 56 (Morbihan) • Un collégien, un portable (Landes) http://www.landesinteractives.net/ • Un collégien, un ordinateur portable (Bouches-du-Rhône) – Ordina 13 • Déploiement de la tablette « TED » (Saône-et-Loire) • http://www.idboox.com/tablette/education-ted-la-tablette-pour-les-ecoliers- decouverte-en-video/
  • 54. B) Les mutations matérielles 1) Typologie du matériel TICE 2) Les problématiques d’intégration des TICE 3) Exemples d’usages
  • 55. 1) Typologie du matériel TICE Impact du matériel informatique sur le travail scolaire ? A trois niveaux  Production (de documents)  Traitement (visualisation, lecture, création, modification)  Communication (synchrone, asynchrone, échange d’informations et de ressources)
  • 56. 1) Typologie du matériel TICE Dématérialisation / Rematérialisation On parle volontiers de « dématérialisation » des ressources Mais en réalité « rematérialisation » de l’environnement de travail scolaire  Nouveaux repères  Nouvelles compétences  Nouvelle culture professionnelle  Nouveaux enjeux éducatifs  Nouveaux enjeux industriels
  • 57. 1) Typologie du matériel TICE Matériels présents dans les écoles ? Postes de travail fixes : ordinateurs/stations de travail Imprimantes et autres périphériques Système de visualisation collective : vidéoprojecteurs, vidéoprojecteurs interactifs, tableaux numériques Outils nomades : lecteurs MP3, tablettes
  • 58. 1) Typologie du matériel TICE Ordinateurs Cf. Domaine 1 du C2i sur l’environnement numérique de travail Ordinateur fixe/portable Processeur/mémoire vive/mémoire de stockage Système d’exploitation (Windows, Mac OS, Linux…) Connectique
  • 59. 1) Typologie du matériel TICE
  • 60. 1) Typologie du matériel TICE Vidéoprojecteur
  • 61. 1) Typologie du matériel TICE Vidéoprojecteur Projette au mur l'écran de l'ordinateur. Il existe deux grands types de vidéoprojecteurs : les vidéoprojecteurs nomades qui peuvent être déplacés d’une salle à une autre, les vidéoprojecteurs fixes qui sont installés dans une salle par un montage sur une potence. Equipement optionnel : haut-parleurs intégrés, entrée micro, lecteurs intégrés de CD/DVD.
  • 62. 1) Typologie du matériel TICE Vidéoprojecteur interactif Equipé d'une caméra infrarouge qui leur permet de localiser la position du stylet fourni avec l'appareil. Cette technologie ne nécessite donc plus l'utilisation d'une surface « réactive » qui permettait de localiser le stylet. Cette solution peut donc être utilisée avec un tableau blanc traditionnel. Les vidéoprojecteurs interactifs offrent aussi la possibilité de créer facilement un « atelier numérique » en projetant sur une table l'image du vidéoprojecteur.
  • 63. 1) Typologie du matériel TICE Tableau numérique/blanc interactif (TNI/TBI)
  • 64. 1) Typologie du matériel TICE Tableau numérique/blanc interactif (TNI, TBI) Système de vidéoprojection couplé à un périphérique qui permet de piloter l'ordinateur. Permet de déplacer le curseur en fonction de la localisation d'un stylet sur une surface. Raccordé à l’ordinateur via un câble USB ou par une liaison sans fil. Des logiciels permettent d'ajouter des fonctionnalités supplémentaires au TNI comme annoter le bureau, écrire sur des pages blanches, créer des présentations et des exercices interactifs.
  • 65. 1) Typologie du matériel TICE
  • 66. 1) Typologie du matériel TICE
  • 67. 1) Typologie du matériel TICE Exemple de périphérique : le visualiseur Périphérique de capture audio et vidéo. Ils sont composés d'un système de caméra monté sur un bras flexible et d'un bloc qui contient la mémoire interne et les différentes connectiques. Ces connectiques permettent de relier directement le visualiseur à un vidéoprojecteur ou à un ordinateur. Il est ainsi possible de projeter l'image de l'échantillon placé sous la caméra, mais aussi de photographier ou de filmer cet échantillon.
  • 68. 1) Typologie du matériel TICE Exemple de périphérique : le boîtier de réponse Périphérique qui permet aux élèves de répondre individuellement aux questions posées par le professeur via le logiciel de TNI. Chaque marque de TNI propose des boîtiers de vote compatibles avec leur logiciel de TNI. Certains boîtiers de réponse permettent uniquement de répondre à des QCM, d'autres permettent aussi de répondre à des questions ouvertes. Outil aujourd’hui dépassé avec l’arrivée des tablettes.
  • 69. 1) Typologie du matériel TICE Outil nomade : le baladeur numérique « Appareil portable de petite taille permettant de restituer de la musique ou des sons voire des vidéos ou des images, stockés sous forme de fichiers informatiques. » (Wikipédia) Format le plus répandu : MP3  « Baladodiffusion » : diffusion de contenu par internet grâce à des flux RSS (contenu multimédia), réalisation de productions par les élèves remises à l’enseignant à la fin de la séance.
  • 70. 1) Typologie du matériel TICE Outil nomade : La tablette tactile A la croisée entre ordinateurs, liseuses et ordiphones (smartphones). Outils nomades qui permettent de consulter des ressources numériques mais aussi de produire et de publier des documents. Rapide, doté d'une assez longue autonomie et d'une interface supposée plus intuitive que celle d’un ordinateur. Systèmes d'exploitation : iOs (Apple), Android (Google), Windows 8 (Microsoft).
  • 71. 2) Les problématiques d’intégration Des technologies « scolarisées » ?  Est-ce à l’école de s’adapter aux TIC ou aux TIC de s’adapter à l’école ?  Quels sont leurs effets ?  Nouvelles compétences professionnelles (souvent non encore reconnues) : compétences « technico- pédagogiques »  Modifications dans la production des savoirs et les contenus enseignés
  • 72. 2) Les problématiques d’intégration Quels dispositifs d’équipement ? Répartition entre l’Etat (impulsion, plans nationaux, sécurité des systèmes d’information, ressources, formation, appels à projet, certification/labellisation) et les collectivités territoriales (équipement, infrastructures et maintenance) pour l’équipement des écoles et établissements. Accompagnement : DANE, DSDEN, réseau Canopé. Réflexion en cours sur la prise en compte de l’équipement individuel des élèves et des familles : modèle du BYOD (bring your own device), qui suppose un aménagement de la charte d’utilisation. Ex. dans une école au Canada http://www.netpublic.fr/2014/04/byod-une-ecole-integre-les-objets-connectes-dans-sa-charte-d-utilisation/
  • 73. 2) Les problématiques d’intégration Quels modèles d’intégration ? SAMR
  • 74. 2) Les problématiques d’intégration Quels modèles d’intégration ? TPACK Technology, Pedagogy and Content Knowledge
  • 75. 3) Exemples d’usages Vidéos 1 et 2 : le tableau numérique Second degré : en gestion/administration http://www.cndp.fr/agence-usages-tice/temoignages/utilisation-du-tbi-en- gestion-administration-1201.htm Premier degré : atelier d’échecs en CM2 http://www.cndp.fr/agence-usages-tice/temoignages/atelier-d-echecs- avec-le-tni-en-cm2-1179.htm
  • 76. 3) Exemples d’usages Vidéo 3 : la baladodiffusion Apprentissage de l’allemand au collège http://www.cndp.fr/agence-usages-tice/temoignages/un-baladeur-pour- apprendre-l%E2%80%99allemand-au-college-1183.htm
  • 77. 3) Exemples d’usages Vidéo 4 et 5 : les tablettes tactiles Usages en lycée professionnel http://video.crdp.ac-versailles.fr/webtv/800/840_creatice_lycee_pro.mp4 Premier degré (Essonne) http://video.crdp.ac-versailles.fr/webtv/800/811_ipadcm1_.mp4
  • 78. 3) Exemples d’usages Vidéo 6 : l’écriture collaborative https://www.youtube.com/watch?v=77SkndgjgmI&spfreload=10
  • 79. 3) Exemples d’usages Vidéo 7 : utilisation pédagogique de Twitter https://www.youtube.com/watch?v=u1-gAPm11pM
  • 80. 3) Exemples d’usages Vidéo 8 : exemple de pédagogie inversée http://www.cndp.fr/agence-usages-tice/temoignages/la-pedagogie-inversee-1217.htm
  • 81. C) Les ressources 1) Définition, typologie et utilisation des ressources numériques 2) Etude de cas : l’expérimentation manuels numériques et ENT 3) Un exemple de médiation académique
  • 82. 1) Définition, typologie et utilisation des ressources numériques Qu’appelle-t-on « ressource » dans un contexte pédagogique ? Un ensemble de « moyens » pour enseigner : livres, documents, images, vidéos, etc. Au sens large, le terme peut aussi englober des lieux, des moyens matériels et des personnes. Dans l’environnement numérique, le terme désigne avant tout des « contenus pédagogiques » accessibles sur des supports informatiques.
  • 83. 1) Définition, typologie et utilisation des ressources numériques Définition « officielle » (MEN-DGESCO) Productions numériques interactives ayant été réalisées spécifiquement pour l'enseignement et qui sont intégralement conformes aux programmes scolaires en vigueur. DGESCO : Direction générale de l’enseignement scolaire Source : Eduscol http://eduscol.education.fr/cid57906/le-catalogue-cheque-ressources.html Voir aussi les réflexions de Gérard Puimatto (2012) http://eprofsdocs.crdp-aix-marseille.fr/IMG/pdf/RNEL_-_alphaomega.pdf
  • 84. 1) Définition, typologie et utilisation des ressources numériques Définitions complémentaires Schéma directeur des ENT – Glossaire SDET 4 http://cache.media.eduscol.education.fr/file/sdet/60/5/SDET-Glossaire-v4.0_226605.pdf Ressources documentaires : Contenus (internes ou externes à l’établissement), créés, fournis et dimensionnés selon les besoins de la communauté éducative et la politique documentaire de l’établissement. Ressources pédagogiques éditoriales : Ressources documentaires issues d’un processus éditorial impliquant une personne morale (société, institution ou association). Elles correspondent à des contenus numériques et services interactifs associés spécifiquement, conçus et éditorialisés pour une utilisation pédagogique ; à distinguer des documents réalisés par l’élève, l’enseignant ou les autres membres de la communauté éducative.
  • 85. 1) Définition, typologie et utilisation des ressources numériques Des apports technologiques propres au numérique Duplication (sans limite dans un cadre « libre ») Répétition sans limite/droit à l’erreur Intégration aux réseaux sociaux (socialisation) Multimédia (médiatisation) Jeux vidéos, « jeux sérieux » (ludification) 3D et réalité augmentée (immersion)
  • 86. 1) Définition, typologie et utilisation des ressources numériques L’intégration pédagogique des ressources : un enrichissement des potentialités Modèle transmissif (traditionnel) : la ressource comme vecteur/appui de la parole du maître Modèle actif (constructiviste, constructionniste) : la ressource manipulée directement par l’élève sous le guidage du maître Intégration des ressources dans les méthodes d’apprentissage : http://tecfa.unige.ch/guides/tie/html/tie-talk05/tie-talk05-10.html
  • 87. 2) Etude de cas : l’expérimentation « manuels numériques et ENT » Vidéo : l’utilisation du manuel numérique (Anglais, 6e) http://eduscol.education.fr/cid57168/premieres-sequences-filmees-au-college-en-sixieme.html
  • 88. 2) Etude de cas : l’expérimentation « manuels numériques et ENT » Lancement au printemps 2009 12 académies, 21 départements Rentrée 2009 : 64 collèges, 320 classes de 6ème 8000 élèves Aujourd’hui : 69 collèges Expérimentation de grande ampleur.
  • 89. 2) Etude de cas : l’expérimentation « manuels numériques et ENT » Objectifs de l’expérimentation : Développer les usages pédagogiques des TIC. Alléger le poids des cartables. Utiliser des ressources numériques innovantes dans les Espaces numériques de travail (ENT).
  • 90. 2) Etude de cas : l’expérimentation « manuels numériques et ENT » • Ministère Impulsion, financement • Rectorat Coordination, accompagnement • Collèges Usages Convention : - Rectorat (financement des licences) - Etablissement (usages) - Conseil général (équipement)
  • 91. 2) Etude de cas : l’expérimentation « manuels numériques et ENT » Accès aux manuels numériques :  Chaque éditeur met à disposition des manuels de 6e « full web » (en ligne sans téléchargement) via KNE ou CNS, ou directement pour les manuels gratuits.  Le type de licence numérique proposée est d’une durée de 4 ans, soit pour 4 cohortes de 6e.  Continuité pour les 5e, 4e, 3e.
  • 92. 2) Etude de cas : l’expérimentation « manuels numériques et ENT » Les manuels numériques : de quoi parle-t-on ? Contenu d’un manuel scolaire : « connaissances à acquérir dans une discipline d'enseignement pour un niveau donné. [Le manuel] propose un cours complété par des documents (photographies, schémas, cartes, textes, références bibliographiques...) produits spécifiquement ou issus d'une reproduction. Des exercices permettant d'évaluer les acquis. Il adopte une démarche didactique spécifique. » Pascale GOSSIN, La lecture numérique : réalités, enjeux et perspectives. Lyon : Presses de l'Enssib (Référence), avril 2004 [chapitre 7, p. 225] http://www.enssib.fr/npds/sections.php?op=viewarticle&artid=143
  • 93. 2) Etude de cas : l’expérimentation « manuels numériques et ENT » Les manuels numériques : de quoi parle-t-on ? Fondements pédagogiques Fondements numériques P1. Guidage (livre compagnon pour enseigner et apprendre) P2. Conformité aux programmes P3. Exhaustivité du traitement des thèmes aux programmes P4. Validation (scientifique, pédagogique) du contenu P5. Cohérence éditoriale P6. Documentation du contenu P7. Didactisation des ressources N1. Simplicité d’accès N2. Multimédia et interactivité N3. Ouverture et évolutivité N4. E-learning (intégré à un environnement numérique de travail ou d’apprentissage, permettant un suivi pédagogique) N5. Interopérabilité et adaptation des interfaces en fonction de l’utilisateur, du système utilisé et des usages D’après E.Allouche http://www.educavox.fr/Quels-sont-les-fondements-du
  • 94. 2) Etude de cas : l’expérimentation « manuels numériques et ENT » Manuel numérisé simple Manuel numérisé enrichi Manuel numérique (interactif) Trois types de manuels numériques / Trois étapes d’évolution
  • 95. 2) Etude de cas : l’expérimentation « manuels numériques et ENT » Quelle offre éditoriale ?
  • 96. 2) Etude de cas : l’expérimentation « manuels numériques et ENT » Deux plateformes de distribution Canal numérique des savoirs (groupe Editis : Nathan- Bordas) Kiosque numérique de l’éducation (groupe Hachette) Plateforme fédérée
  • 97. 2) Etude de cas : l’expérimentation « manuels numériques et ENT » Les types d’accès au manuel numérique En ligne Par téléchargement Sur CD/DVD, clé USB Les types d’acquisition du manuel numérique Licence professeur (pour vidéoprojection) Licence élève Licence de 1 à 4/5 ans Les types de tarifs du manuel numérique Adoptant/Prescripteur (établissement ayant déjà acquis la version papier) Non adoptant
  • 98. 2) Etude de cas : l’expérimentation « manuels numériques et ENT » Des facteurs de complexité propres au système éducatif Diversité des sources de financement pour l’acquisition des manuels : - Ecoles : financement par les communes - Collèges : financement par l’Etat - Lycées : financement par la région Parfois achats ponctuels et complémentaires par le Conseil général (double-jeu de manuels, dotations de rentrée,…)
  • 99. 2) Etude de cas : l’expérimentation « manuels numériques et ENT » Quels usages observés dans les classes ? - Surtout en vidéoprojection et/ou sur tableau numérique. - Peu d’usages individuels par les élèves. - Une « garantie de service » encore imparfaite du manuel numérique dans l’ENT (modèle économique hésitant, problèmes de connexion et autres difficultés techniques).
  • 100. 2) Etude de cas : l’expérimentation « manuels numériques et ENT » Deux exemples de manuels « alternatifs » 1. Sésamath : Manuel et ressources de mathématiques Fondé sur un travail associatif Gratuit au format numérique A généré une offre complémentaire en manuels et cahiers d’exercices payants http://www.sesamath.net/
  • 101. 2) Etude de cas : l’expérimentation « manuels numériques et ENT » Deux exemples de manuels « alternatifs » 2. lelivrescolaire.fr : Manuels fondés sur un travail collaboratif Gratuit au format numérique Payants au format papier http://lelivrescolaire.fr/
  • 102. 2) Etude de cas : l’expérimentation « manuels numériques et ENT » Quel bilan provisoire ? - Une réflexion en profondeur (encore en cours) sur la nouvelle place du manuel et plus globalement du livre à l’Ecole. - Une offre éditoriale et des modalités d’acquisition trop complexes pour les usagers. - Une problématique non encore résolue : les services rendus par un manuel scolaire, dans le cadre d’un environnement numérique, se justifient-ils encore sous la forme d’un livre ?
  • 103. 2) Etude de cas : l’expérimentation « manuels numériques et ENT »  La « rematérialisation » du livre scolaire Eric Bruillard : « Le livre est la technologie qui a fondé notre école. » Bruno Devauchelle : « L’institution scolaire a bâti son organisation autour du pouvoir du livre. » Mais « crise de légitimité du manuel scolaire » (Pierre Moeglin, conférence à la BNF, 2011)
  • 104. 2) Etude de cas : l’expérimentation « manuels numériques et ENT »  La « rematérialisation » du livre scolaire « Livre » - fonctions très différentes : annuaires, encyclopédies, récit,... L’unité du livre, provisoire, était due à la structure de l’objet papier. à présent chaque fonction vit sa vie séparément. Effets de la numérisation sur un objet comme le livre d’après Bruno Latour Colloque Edit 2009 Bordeaux http://www.dailymotion.com/video/xctbw0_bruno-latour-fr_creation
  • 105. 2) Etude de cas : l’expérimentation « manuels numériques et ENT » Diversité du livre numérique - Natures  Livre homothétique : transposition du livre papier.  Livre homothétique enrichi : avec audio, vidéo – ex. France libre sur iPad, maison d’édition Vook.  Livre application : proche du logiciel - ex le Taoki sur l'iPad.  Livre augmenté ou "offre bi-média" : numérique conçu comme complément au livre papier (ou à la revue).  Création littéraire numérique : création littéraire originale sur supports numériques, ex. smart novel - nouvelle forme de feuilleton. (Ex. « Traques Traces – Cécile Portier http://petiteracine.net/traquetraces/node/137 )
  • 106. 2) Etude de cas : l’expérimentation « manuels numériques et ENT » Diversité du livre numérique - Formats Deux standards - PDF : facile à créer, à stocker, à échanger, à lire – très utilisé comme format de transition pour l’impression. - ePub : qui devient le standard de l’édition numérique.
  • 107. 2) Etude de cas : l’expérimentation « manuels numériques et ENT » Diversité du livre numérique - Supports Ecran rétro-éclairé - Ordinateur : lecture des ePub avec Adobe digital Editions, des PDF avec Adobe Reader, des logiciels libres tels que Calibre (gestion de bibliothèque numérique). - Ordiphone : nouvelles pratiques de lecture par épisode plutôt que lecture continue, lecture audio, podcast (iTunes, iTunes U…). - Tablettes tactiles : standard de l’iPad, Android, Windows 8 ; supports pour livres numériques simples, enrichis, applications. - Solutions hybrides comme Dell ou Asus. - http://www.lesnumeriques.com/tablette-tactile/comparatif-choisir-sa-tablette-tactile-connectee-a1048.html
  • 108. 2) Etude de cas : l’expérimentation « manuels numériques et ENT » Diversité du livre numérique - Supports Ecran à encre électronique Liseuse (encre électronique) : autonomie importante, mono tâche ; ex le Kindle Amazon, reader Sony, Bookeen, Kindle, lecteur Fnac...
  • 109. 2) Etude de cas : l’expérimentation « manuels numériques et ENT » Diversité du livre numérique - Supports Un nouvel environnement matériel pour le livre et la lecture
  • 110. 2) Etude de cas : l’expérimentation « manuels numériques et ENT » Lectures complémentaires : Bilan de l’expérimentation « manuels numériques et ENT » (juillet 2014) http://eduscol.education.fr/cid80954/manuels-numeriques-via-l-ent-bilan.html Canopé de l’académie de Créteil, Utiliser un manuel numérique : les solutions gratuites disponibles (nov. 2013) http://www.cndp.fr/crdp-creteil/doctice/894-utiliser-un-manuel-numerique-les- solutions-gratuites-disponibles Elie Allouche, Manuels scolaires et culture numérique : quelles perspectives ? (nov. 2013) http://fr.slideshare.net/elieallouche/manuel-num-cultnumeallouchenov13
  • 111. 3) Un exemple de médiation académique Le portail Créteil@Edumarket/MaMédiathèque dans l’académie de Créteil Portail de référencement (ressources en ligne, applications) et outil d’accès aux ressources
  • 112. D) La formation à distance 1) La formation à distance : définitions 2) Repères historiques 3) Etat des lieux - exemples
  • 113. 1) La formation à distance : définitions Une grande variété de termes et de réalités Formation à distance : formation ou enseignement dispensé par des institutions éducatives, des services spécialisés d’entreprises ou des administrations à des élèves et étudiants qui ne sont pas sur place. On parle aussi de « formation ouverte à distance » (FOAD) D’après P. Moeglin (2010)
  • 114. 1) La formation à distance : définitions Formation ouverte à distance (FOAD) : Une plateforme de FOAD doit permettre : - de créer, de gérer des parcours de formation, des ressources - des cours à distance en visioconférence (direct ou différé) - de mettre en place des parcours différenciés - de faciliter la gestion des apprenants par le formateur - l’usage d’outils de communication synchrones et asynchrones (chat, forum, messagerie...) - des évaluations, des tests - le suivi de la formation des apprenants.
  • 115. 1) La formation à distance : définitions E-Learning Combinaison entre l’informatique pédagogique et la formation à distance. Utilisation des technologies numériques pour l’apprentissage. Dimensions : - accès à des ressources et à des services - échanges entre tuteur/professeur et apprenants - travail collaboratif
  • 116. 1) La formation à distance : définitions LMS – Learning management system Exemples : Centra Moodle Dokéos Claroline …
  • 117. 1) La formation à distance : définitions LMS – Learning management system Moodle Paris Descartes
  • 118. 2) La formation à distance : Repères historiques 1939-1944 : naissance du CNED 1959 : naissance du Centre national de télé- enseignement 2002 : L’Encyclopédie sonore, un legs du Centre de téléenseignement
  • 119. 2) La formation à distance : Repères historiques 1996-2007 : les « amphis de France 5 »
  • 120. 2) La formation à distance : Repères historiques 2000 : naissance de Canal U Ex. : les « amphis de France 5 »
  • 121. 3) La formation à distance : Etat des lieux Constat 1 : Un développement notable de la formation à distance Causes : - Potentialités des TIC : communication, accès aux ressources, travail collaboratif… - Besoins économiques : réduire les déplacements, rationnaliser les offres de formation - Besoins professionnels : former les individus, mettre à jour leurs compétences en fonction des progrès technologiques
  • 122. 3) La formation à distance : Etat des lieux Constat 2 : Une explosion des offres de formation formelle et informelle Causes : - Les ressources : facilité de leur diffusion et de leur accès. - La communication : enseigner et apprendre en communicant. - L’explosion des réseaux sociaux et du micro blogging : « Twitter est devenu mon université » (François Guité, professeur au Québec)
  • 123. 3) La formation à distance : Etat des lieux Constat 3 : La formation à distance seule est rarement suffisante  formation hybride (distante et présentielle) Causes : - Malgré les progrès technologiques, la présence humaine reste irremplaçable. - L’apprentissage relève à la fois de l’acte cognitif et du lien social. Dans les deux cas : du lien et de l’interaction (facilités et enrichis par le numérique). - Certaines compétences sont difficilement évaluables à distance.
  • 124. 3) La formation à distance : Etat des lieux  Concept de « formation hybride » Mode d'apprentissage mixte « Utilisation conjointe du e-learning et du mode classique d'apprentissage appelé souvent « présentiel ». « En général, l'apprenant va ainsi alterner entre des sessions à distance en ligne et des sessions en face-à- face avec le ou les formateurs. » Source : Wikipédia
  • 125. 3) La formation à distance : Etat des lieux La plateforme Pairformance devenue M@gistère (2013) Formation des professeurs des Ecoles (à partir de 2013) Formation des professeurs du second degré (à partir de 2014)
  • 126. 3) La formation à distance : Etat des lieux Autres tendances (1) : L’Environnement personnel d'apprentissage (EPA ou Personal Learning Environment en anglais) Avec les outils numériques, chaque individu est appelé à construire le sien. « Briques » d’un EPA : réseau social, communautés, abonnements à des flux (RSS), ressources, portfolio… Source : Construire son réseau personnel d'apprentissage (Thot Cursus, janvier 2011) http://cursus.edu/dossiers-articles/articles/4702/construire-son-reseau-personnel-apprentissage/
  • 127. 3) La formation à distance : Etat des lieux Autres tendances (2) : Les MOOC : Massive Online Open Course Mise à disposition ouverte et gratuite des cours des plus grandes universités. Traduction française : CLOM (cours en ligne ouvert et massif). Sources : 2013, année des MOOC français ? (Thot Cursus, février 2013) http://cursus.edu/dossiers-articles/articles/19487/2013-annee-des-moocs-francais/ Les MOOC, une révolution éducative ? (Projet ENT, février 2013) http://projets-ent.com/tag/mooc/ Le portail « FUN » (France Université Numérique) http://www.france-universite-numerique.fr/
  • 128. E) Les Espaces numériques de travail (ENT) 1) Qu’est-ce qu’un ENT ? 2) L’impulsion et le cadrage de l’Etat 3) Exemples de déploiement et d’usages
  • 129. 1) Qu’est-ce qu’un ENT ? P. Moeglin place l’ENT dans le secteur des « systèmes numériques d’information et de gestion ». Un ENT est à la fois : - une infrastructure de services ; - un ensemble d’outils techno-pédagogiques.
  • 130. 1) Qu’est-ce qu’un ENT ? Source : http://lilie.iledefrance.fr/fr/ailleurs_...
  • 131. 1) Qu’est-ce qu’un ENT ? Une infrastructure de services, relevant de l’informatisation de l’institution éducative et de sa mise en réseau, relevant à la fois d’une dynamique de modernisation et d’une dynamique de conservation (migration numérique de la structure administrative et de la place des acteurs : chefs d’établissement, enseignants, familles, élèves…) ;
  • 132. 1) Qu’est-ce qu’un ENT ? Un ensemble d’outils techno-pédagogiques, appelés à être utilisés avant tout par les élèves et les enseignants.  Accéder à des ressources  Travailler en groupe  Produire et partager des ressources
  • 133. 1) Qu’est-ce qu’un ENT ? Définition « officielle » sur Eduscol : Espace (ou environnement) numérique de travail : « ensemble intégré de services numériques, choisi, organisé et mis à disposition de la communauté éducative par l'établissement scolaire. » Source : http://eduscol.education.fr/cid55726/qu-est-ent.html
  • 134. 1) Qu’est-ce qu’un ENT ? Socle de l’ENT : solution logicielle, libre ou propriétaire, gérée par un prestataire privée, ou directement par l’établissement ou par la collectivité. Briques de l’ENT : services numériques intégrés. SOCLE « solution » BRIQUES « services »
  • 135. 1) Qu’est-ce qu’un ENT ? Services numériques : 1. Administration de l'ENT 2. Gestion scolaire 3. Communication et collaboration 4. Ressources numériques
  • 136. 2) L’impulsion et le cadrage de l’Etat Historique des ENT - 2003 : appel à projet dit "ENT" lancé par l’EN pour les bureaux virtuels - au départ : sont retenus huit projets du secondaire et deux projets du primaire - processus de conventionnement entre l'État, la CDC (Caisse des Dépôts et Consignations) et les collectivités territoriales
  • 137. 2) L’impulsion et le cadrage de l’Etat Un schéma directeur : le SDET Schéma Directeur des Espaces numériques de Travail  Respect du SDET : label « ENT »
  • 138. 2) L’impulsion et le cadrage de l’Etat Un schéma directeur : le SDET Document de référence sur lequel s’appuie le ministère dans le cadre d’un plan (le S3it : Schéma Stratégique des Systèmes d'Information et des Télécommunications). Son rôle : définir les services attendus dans les espaces numériques de travail, formaliser les préconisations organisationnelles, fonctionnelles et techniques.
  • 139. 2) L’impulsion et le cadrage de l’Etat Un schéma directeur : le SDET V1 : janvier 2004. V4.1 : décembre 2012 http://eduscol.education.fr/cid56994/sdet-version-4.html Annexe AAS (Authentification, Autorisation, SSO) Recommandations nécessaires sur articulation entre les ENT et les autres portails de l'Éducation nationale, et entre les ENT et les autres services applicatifs distants.
  • 140. 2) L’impulsion et le cadrage de l’Etat Un schéma directeur : le SDET – Exemple de préconisation Le principe du SSO Single Sign On Authentification unique, et une seule fois  Accès (en principe) à l’ensemble des services
  • 141. Exemple : ENT Lilie (lycées Ile-de-France) https://ent.iledefrance.fr – Exemple d’un SSO
  • 142. 2) L’impulsion et le cadrage de l’Etat Le déploiement des ENT : contexte de la décentralisation Suivi des projets ENT et impulsion par l’Etat, qui en souhaite la généralisation sur le territoire dans le cadre de sa politique de décentralisation. Les ENT doivent donc être mis en œuvre par les collectivités territoriales.
  • 143. 2) L’impulsion et le cadrage de l’Etat Etat du déploiement à la rentrée scolaire 2013 : Source : http://eduscol.education.fr/cid55728/l-etat-du-deploiement.html Second degré : Toutes les académies sont engagées dans au moins un projet d'ENT, à des stades différents (généralisation, expérimentation ou encore étude préalable). 29 académies sont concernées par un au moins un projet en phase de généralisation (81% des départements et 96% des régions). 100% des lycées sont pourvus d'un ENT dans 12 régions. 100% des collèges sont pourvus d'un ENT dans 44 départements. Premier degré : Projets ENT dans 61% des départements (à une échelle très variable : de la commune à l'académie et majorité en phase expérimentale). 162 projets ENT différents concernant 1644 écoles. Cas des Landes : 88% des écoles du département pourvues d'un ENT.
  • 144. 2) L’impulsion et le cadrage de l’Etat Etat du déploiement à la rentrée scolaire 2014 : Source : http://eduscol.education.fr/cid55728/l-etat-du-deploiement.html
  • 145. 2) L’impulsion et le cadrage de l’Etat Etat du déploiement à la rentrée scolaire 2014 : Source : http://eduscol.education.fr/cid55728/l-etat-du-deploiement.html
  • 146. 3) Exemples de déploiements et d’usages Un ENT en primaire – Source : Agence des usages TICE
  • 147. 3) Exemples de déploiements et d’usages Un ENT en collège – Source : Agence des usages TICE
  • 148. 3) Exemples de déploiements et d’usages La courbe des usages d’un ENT Source : http://www.web-education.net/la-courbe-des-usages-d-un-ent-par-webservices-pour-l-education
  • 149. F) Du web collaboratif au social learning 1) Web 2.0 et éducation 2) Social learning 3) Exemples
  • 150. 1) Web 2.0 et éducation Qu’est-ce que le Web 2.0 ? Trois phases de développement du web : 1. Web 1.0 2. Web 2.0 3. Web 3.0 Perspective actuelle : vers un « Web 4.0 » (web des objets connectés : montres, lunettes, matériel électroménager, etc.).
  • 151. 1) Web 2.0 et éducation Qu’est-ce que le Web 2.0 ? Source : http://buhalis.blogspot.fr/2012/03/semantic-web-in-tourism-new-era.html
  • 152. 1) Web 2.0 et éducation 1. Web 1.0 : développement du html de base avec l’hypertexte Années 1990-2004 Perfectionnement par les bases de données (type mysql)
  • 153. 1) Web 2.0 et éducation 2. Web 2.0 : Naît à ce moment-là le Web dit « 2.0 » Interfaces d’échanges entre individus Depuis 2003/2005 Ex. : http://delicious.com/ Social bookmarking (partage communautaire de signets) Ex. http://www.youtube.com/ Partage communautaire de vidéos Principe : Programme utilisable de façon modulaire
  • 154. 1) Web 2.0 et éducation Principe ensuite utilisé sur les réseaux sociaux qui permettent d'importer des morceaux d'application. Ce n'est pas forcément du code complètement ouvert, seul circule une api (ce que font également Google, Amazon,...). Fondements technologiques : Syndication de contenu (fil RSS) Interopérabilité (donc normes et standards) Cloud computing
  • 155. 1) Web 2.0 et éducation 3. Web 3.0 ou « Web sémantique » Nouvelle ère : On tient compte de ce que fait l'usager avec les données, sachant que l'usager produit lui- même des métadonnées, qu'il tague les données, ces tags pouvant être à leur tour réutilisés pour enrichir le système. Tendance actuelle : Web 2.0/Web 3.0
  • 156. 1) Web 2.0 et éducation 3. Web 3.0 ou « Web sémantique » Les données sont de plus en plus entrelacées avec le web social : « l'homme devient un document ». Olivier Ertzscheid, « L'homme est un document comme les autres : du World Wide Web au World Life Web », Hermes, 53 (2009) p. 33-40 http://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic_00377457/fr/
  • 157. 1) Web 2.0 et éducation Les principes de base du Web 2.0 Conceptualisation du Web 2.0 : 2004-2005 Tim O‘Reilly dans son texte « What is web 2.0 ? » Web 2.0 - interface enrichie - contenus évoluant avec les interactions des usagers
  • 158. 1) Web 2.0 et éducation Les principes de base du Web 2.0 Autres noms : Web collaboratif Web participatif Web social Lien avec l’éducation : socialisation/éducation Pas seulement accès ou transmission d’un savoir. Echanges, communication, collaboration…
  • 159. 1) Web 2.0 et éducation Les principes de base du Web 2.0 Exemple de travail collaboratif : Ecrire un document à plusieurs mains. Construction collective de bases de données.
  • 160. 1) Web 2.0 et éducation Les principes de base du Web 2.0 (visuel) Publication Partage Discussion Réseaux sociaux Micro-publication Livecast Univers virtuels MMO (jeux multijoueurs)
  • 161. 1) Web 2.0 et éducation Les principes de base du Web 2.0 (visuel) Web 2.0 : Chacun est à la fois cible et diffuseur, émetteur et récepteur.
  • 162. 1) Web 2.0 et éducation Les icônes du Web 2.0 Exemples de fonctions « Web 2.0 » sur Scoop it
  • 163. 1) Web 2.0 et éducation Les icônes du Web 2.0 Commenter Partager « J’aime » Réutiliser
  • 164. 1) Web 2.0 et éducation Web 2.0 et « intelligence collective » Sources : http://www.novius.com/novius-agency/realisation-ingenierie/reseau-social-entreprise.html Réseaux sociaux et « intelligence collective » http://vimeo.com/album/1920830/video/41338931
  • 165. 1) Web 2.0 et éducation Web 2.0 et « intelligence collective » Les trois niveaux d’information : 1. Connaissance individuelle : « Je sais » 2. Connaissance collective : « Un groupe sait » 3. Connaissance globale : « Je sais que quelqu’un sait » Ex. communauté d’enseignants en ligne http://www.lab-lettres.fr/
  • 166. 1) Web 2.0 et éducation Médias sociaux / Réseaux sociaux Media social : service de création et de partage. Réseau social : communauté d'interactions entre individus utilisant des medias sociaux.
  • 167. 1) Web 2.0 et éducation
  • 168. 1) Web 2.0 et éducation
  • 169. 1) Web 2.0 et éducation Les réseaux sociaux : fonctionnalités Fonctionnalités de base : 1. Définir un profil 2. Gérer une liste de contacts 3. Voir et naviguer
  • 170. 1) Web 2.0 et éducation Les réseaux sociaux : fonctionnalités
  • 171. 1) Web 2.0 et éducation Les réseaux sociaux : utilisation pédagogique Sources : http://www.pearltrees.com/#/N-f=1_4677017&N-fa=4677017&N-p=38829957&N-play=0&N-s=1_4677017&N-u=1_405775 http://www.twiducate.com/
  • 172. 1) Web 2.0 et éducation Les réseaux sociaux : utilisation pédagogique Définition : - Sélection - Organisation - Editorialisation - Publication - Partage/collaboration Communication, partage et travail collaboratif via les réseaux sociaux La curation Scoop.it Pearltrees
  • 173. 2) Le social learning Définition Enseignement ou apprentissage social. Théorie qui postule que l’apprentissage d’un individu résulte de sa socialisation, l’individu étant producteur et produit de son environnement.
  • 174. 2) Le social learning Définition Trois types facteurs interviennent : - Les facteurs cognitifs, - Les facteurs comportementaux, - Les facteurs contextuels. Notion d’auto-efficacité : la base de sa motivation est sa croyance en lui-même.
  • 175. 2) Le social learning Le modèle triadique de Bandura Cf. Théorie d’Albert Bandura (psychologue canadien, né en 1925)
  • 176. 2) Le social learning Parenté avec le socio-constructivisme Source : http://pairsanciens-pairsnouveaux.blogspot.fr/2012/03/le-modele-socio-constructiviste.html
  • 177. 2) Le social learning Les leviers Web 2.0 du social learning Communication Echange de données Publication Implication de l’apprenant Mise en confiance Motivation Valorisation
  • 178. 2) Le social learning La prise en compte d’une nouvelle réalité sociale : La « génération Y » Génération Y : être connecté http://vimeo.com/33023016 Notion de « Digital native » (natif du numérique) : en grande partie critiquée aujourd’hui (1. l’utilisation courante du numérique ne signifie pas automatiquement l’acquisition de compétences 2. sans médiation scolaire, cette utilisation peut en rester au stade de la consommation et non d’un usage citoyen – éclairé, critique et responsable).
  • 179. 2) Le social learning Le « networked teacher » (1) Source : http://recit.org/index.php/mst/2007/02/
  • 180. 2) Le social learning Le « networked teacher » (2) Source : http://recit.org/index.php/mst/2007/02/ http://educationinnovation.typepad.com/my_weblog/2009/06/leveraging-the-networked-teacher-the-professional-networked-learning-collaborative.html
  • 181. 2) Le social learning Le « networked teacher » (3) Source : http://recit.org/index.php/mst/2007/02/ http://educationinnovation.typepad.com/my_weblog/2009/06/leveraging-the-networked-teacher-the-professional-networked-learning-collaborative.html
  • 182. 2) Le social learning Le « networked teacher » : A quelles conditions ? Nouvelle approche systémique de l’Education Nouvelles compétences pour l’enseignant : disciplinaires, technologiques…  Nouvelle professionnalité Circulation des données et des ressources
  • 183. 2) Le social learning Le « networked teacher » : A quelles conditions ? Nouveaux savoirs et nouvelles compétences Source : http://cursus.edu/mot-cle/12629/tpack/
  • 184. 3) Exemples Twitter en classe http://www.youtube.com/watch?v=uTdhKxXRBCM http://www.youtube.com/watch?v=mIK7S50nTEc&feature=related
  • 185. 3) Exemples : Extrait de la circulaire de rentrée 2012 « Parmi les outils à la disposition de l'enseignant sur son bureau numérique figurera l'ENT et en particulier le cahier de texte numérique, qui remplace désormais le cahier de texte papier et qui est un outil privilégié dans la relation des professeurs avec leurs élèves. La création d'un réseau social destiné spécifiquement aux enseignants représente un autre outil qui favorisera le travail collaboratif ainsi que l'évolution des pratiques professionnelles. » Source : http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=59726#7._Encourager%20la%20dynamique%20p%C3%A9dagogique%20et%20l%27innovation
  • 186. Conclusion : vers un changement de paradigme scolaire ? 1) Les réflexions de Michel Serres 2) Un changement de paradigme ? 3) Enjeux et perspectives
  • 187. 1) Les réflexions de Michel Serres La prise en compte d’une nouvelle réalité sociale : La « génération mutante » Mchel Serres : « Petite Poucette » (1) http://www.liberation.fr/culture/01012357658-petite-poucette-la-generation-mutante
  • 188. 1) Les réflexions de Michel Serres La prise en compte d’une nouvelle réalité sociale : La « génération mutante » Mchel Serres : « Petite Poucette » (1) http://www.liberation.fr/culture/01012357658-petite-poucette-la-generation-mutante « [Le nouvel humain] je le baptise Petite Poucette, pour sa capacité à envoyer des SMS avec son pouce. C’est l’écolier, l’étudiante d’aujourd’hui, qui vivent un tsunami tant le monde change autour d’eux. Nous connaissons actuellement une période d’immense basculement, comparable à la fin de l’Empire romain ou de la Renaissance. »
  • 189. 1) Les réflexions de Michel Serres La prise en compte d’une nouvelle réalité sociale : La « génération mutante » Mchel Serres : « Petite Poucette » (2) http://www.liberation.fr/culture/01012357658-petite-poucette-la-generation-mutante « Nos sociétés occidentales ont déjà vécu deux grandes révolutions : le passage de l’oral à l’écrit, puis de l’écrit à l’imprimé. La troisième est le passage de l’imprimé aux nouvelles technologies, tout aussi majeur. Chacune de ces révolutions s’est accompagnée de mutations politiques et sociales : lors du passage de l’oral à l’écrit s’est inventée la pédagogie, par exemple. »
  • 190. 1) Les réflexions de Michel Serres La prise en compte d’une nouvelle réalité sociale : La « génération mutante » Mchel Serres : « Petite Poucette » (3) http://www.liberation.fr/culture/01012357658-petite-poucette-la-generation-mutante « L’université vit une crise terrible, car le savoir, accessible partout et immédiatement, n’a plus le même statut. Et donc les relations entre élèves et enseignants ont changé. Mais personnellement, cela ne m’inquiète pas. Car j’ai compris avec le temps, en quarante ans d’enseignement, qu’on ne transmet pas quelque chose, mais soi. »
  • 191. 1) Les réflexions de Michel Serres La prise en compte d’une nouvelle réalité sociale : La « génération mutante » Mchel Serres : « Petite Poucette » (4) http://www.liberation.fr/culture/01012357658-petite-poucette-la-generation-mutante http://www.academie-francaise.fr/immortels/discours_divers/serres_2011.html « Avec l’accès aux personnes, par le téléphone cellulaire, avec l’accès en tous lieux, par le GPS, l’accès au savoir est désormais ouvert. D’une certaine manière, il est toujours et partout déjà transmis. »
  • 192. 1) Les réflexions de Michel Serres La prise en compte d’une nouvelle réalité sociale : La « génération mutante » Voir aussi une conversation récente entre Michel Serres et Bernard Stiegler « Pourquoi nous n'apprendrons plus comme avant » (Philosophie magazine) http://www.philosophies.tv/evenements.php?id=686 ou http://graphism.fr/quand-bernard-stiegler-rencontre- michel-serres-pourquoi-nous-napprendrons-comme-avant
  • 193. 1) Les réflexions de Michel Serres Conclusion : - Un « basculement de civilisation » - Un accès aux savoirs (aux informations ?) en voie de généralisation - Une médiation pédagogique à repenser totalement ? - Une médiation pédagogique fondée sur de nouvelles exigences professionnelles ?
  • 194. 2) Un changement de paradigme ? Paradigme d’enseignement/Paradigme d’apprentissage « Un paradigme est une représentation du monde, une manière de voir les choses, un modèle cohérent de vision du monde qui repose sur une base définie (matrice disciplinaire, modèle théorique ou courant de pensée). C'est en quelque sorte un rail de la pensée dont les lois ne doivent pas être confondues avec un autre paradigme ». (Wikipédia) Source : http://wiki.univ-paris5.fr/wiki/Paradigme_d%27enseignement#La_n.C3.A9cessit.C3.A9_d.27un_changement_de_paradigme
  • 195. 3) Enjeux et perspectives Apparence du changement et inertie ? « [Flagrante] est la distorsion, en France notamment, entre les initiatives de quelques décideurs, militants des outils et des médias éducatifs au sein des administrations centrales et rectorales et auprès des collectivités, et la relative inertie d’un système qui, par ses programmes, ses concours et ses recrutements, maintient des conditions incompatibles avec la généralisation de ces outils et de ces médias, et dont les responsabilités sont éclatées entre Etat, conseils régionaux, conseils généraux et communes. » P.Moeglin, Les industries éducatives, Paris, p. 111
  • 196. 3) Enjeux et perspectives Un livre important sur les enjeux du numérique à l’Ecole (1) D. Kambouchner, P. Meirieu, B. Stiegler, J. Gautier et G. Vergne, L'école, le numérique et la société qui vient, Paris, Mille et une nuits, 2011 Idée centrale : Le développement des TIC oblige à une véritable refondation du projet scolaire sur des bases scientifiques et humanistes.
  • 197. 3) Enjeux et perspectives Un livre important sur les enjeux du numérique à l’Ecole (2) D. Kambouchner, P. Meirieu, B. Stiegler, J. Gautier et G. Vergne, L'école, le numérique et la société qui vient, Paris, Mille et une nuits, 2011 Autres idées : L’Ecole doit rester un lieu conservateur, voire « archaïque » qui ne transmet les savoirs qu’après un filtrage scientifique et méthodologique. Elle doit rester un lieu d’accueil et de communication, donc conserver dans une certaine mesure, ses fondements sociaux. L’intégration du numérique doit donc s’effectuer, non de manière sauvage et incontrôlée, mais de façon raisonnée et maîtrisée.
  • 198. 3) Enjeux et perspectives Un livre important sur les enjeux du numérique à l’Ecole (3) D. Kambouchner, P. Meirieu, B. Stiegler, J. Gautier et G. Vergne, L'école, le numérique et la société qui vient, Paris, Mille et une nuits, 2011 Ce qu’il faut faire : Renforcer la formation et la culture lettrée des enseignants. Citation p. 67 : « …l’enseignant porte, à tout niveau et dans pratiquement toutes les matières, une responsabilité intellectuelle plus importante que ce n’était le cas dans situations antérieures plus normées ». A lire aussi sur le site du CRDP de Créteil : http://www.cndp.fr/crdp-creteil/doctice/890-pourquoi-faut-il-relire-qlecole-le-numerique-et-la-societe-qui-vientq-
  • 199. 3) Enjeux et perspectives Interview de François Taddei (2013) (1) http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=1JvoleZmfyQ#t=1038 Exemples d’idées proposées par François Taddei (Directeur du Centre de Recherche Interdisciplinaire - CRI) : Thèse centrale : Innover avec les technologies numériques c’est accepter la remise en cause de certaines pratiques éducatives dans un monde qui change. - Développer les « technologies socratiques » (dialogue et maïeutique) pour développer l’accès aux savoirs. - Evaluer autrement en intégrant les technologies numériques : ne plus évaluer la simple restitution mais la résolution de problèmes et le partage des connaissances. - Utiliser les réseaux sociaux pour développer le goût de la recherche, du débat et de la confrontation d’hypothèses.
  • 200. 3) Enjeux et perspectives Interview de François Taddei (2013) (2) http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=1JvoleZmfyQ#t=1038 - Construire avec les élèves un "ecosystème d'apprentissage coopératif". - Former des élèves acteurs/auteurs/producteurs pour en faire des citoyens actifs. - Connecter la communauté éducative aux communautés « open science/open data/open technology/open publishing » (Humanités numériques/Digital studies). - Favoriser le partager du savoir c’est lui permettre d’être actualisé et d’être adapté au contexte local. - L’esprit de coopération et le travail collaboratif deviennent des compétences clés dans le monde actuel.
  • 201. 3) Enjeux et perspectives Le modèle de la « classe inversée » La « classe inversée » (ou « pédagogie inversée ») est une pratique consistant à inverser les temps scolaires – cours (souvent sous forme de capsule vidéo) consulté et travaillé au domicile (ou dans un autre espace équipé) par l’élève et exercices/travaux pratiques/travail en groupe en classe - en s’appuyant sur l’utilisation des instruments numériques. Exemples Educavox http://www.educavox.fr/actualite/reportage/article/no5-la-classe-inversee-en-9 Réseau Canopé http://www.cndp.fr/crdp-creteil/doctice/949-pratiquer-la-pedagogie-inversee-avec-ordival http://www.cndp.fr/crdp-reims/index.php?id=1881
  • 202. Pour aller plus loin… Bibliothèque Zotero TICE Créteil : https://www.zotero.org/groups/ticecreteil/items/collectionKey/S9RD7BPW