• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Paré à innover n°51
 

Paré à innover n°51

on

  • 1,067 views

 

Statistics

Views

Total Views
1,067
Views on SlideShare
1,059
Embed Views
8

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

1 Embed 8

http://www.bretagne-innovation.tm.fr 8

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Paré à innover n°51 Paré à innover n°51 Document Transcript

    • # 51 innoverParé à Octobre 2012 le journal de l’innovation international P 4 france culinaire développement, créatrice de " produits uniques " réseau p 7 s.i.d.e, votre coach en innovation Linvité de marque p 12 yann trebaol, dirigeant de " la paimpolaise conserverie " michel houdebine houdebine sas La compétitivité par le prix ne suffit plus… il faut innover parole (S) d’innovateur p 3
    • Jeune pousse Tiboost, la galette énergétique ! Nouvelle recette pour l’incontournable galette bretonne, la Sarl Stéphan innove avec un produit énergétique et bio ! laitier… une formule adaptée aux intolérances diverses que connaissent un nombre croissant de consommateurs. Fabriquées dans un laboratoire de l’Adria (centre d’innovation technologique), l’entreprise a été soutenue par les acteurs publics « Nous avons obtenu une aide Cré’Innov et été accompagnés la Après les barres énergétiques, sont lancées : une gamme Technopole Quimper Cornouaille. voici la galette énergétique « super ingrédients » enrichie en Ce soutien est primordial pour certifiée bio. « Ce produit n’existe compléments alimentaires, ginseng, garder la motivation car la R&D a pas sur le marché français. Nous guarana, maca ou camu camu. Et duré 2 ans. Grâce à cette équipe, proposons un concentré d’énergie la gamme « algue » enrichie en nous sommes arrivés au bout de composé uniquement de produits algues, Nori ou Dulse provenant du cette belle aventure. » sains et remplis de saveurs », sud Finistère et labellisées bio, ou en s’enthousiasme Aurélie Stéphan, spiruline. Riches en fibres, vitamines, Les galettes énergétiques sont Contact : fondatrice de Tiboost. La base des minéraux, et source de protéines… Aurélie Stéphan vendues en Bretagne, en magasin galettes contient 50 % de graines Le plein d’énergie au naturel ! bio ou spécialisés. SARL Stéphan 06.66.29.32.29 et 50 % de fruits secs. Par ailleurs, Tiboost fabrique tous info@tiboost.com www.tiboost.com Avec la création de la société ses produits sans gluten, sans en avril 2012, deux gammes farine ajoutée, ni sucre, ni produit initiative La commande publique en clair * Small business act Il manquait « un espace de dialogue la plate-forme régionale est le nom d’une loiaméricaine permettant et de débat » pour qu’acteurs d’administration électronique,notamment de réserver publics et professionnels du ndlr – Hormis durant la procédure une part des marchés secteur privé se retrouvent au de marché public, acteurs publics aux PME locales. cœur des questions de l’achat économiques et acheteurs publics ** « Champ des public. Pascale Mouginot et Céline n’ont guère d’occasion de se possibles de la Faivre l’ont comblé et ont lancé en rencontrer. Loin d’être un comité Crédit photo : Breizh SBA commande publique fin d’année dernière l’association d’experts, notre objectif est de régionale », « Modalités Breizh Small Business Act* qui favoriser les échanges et de d’attribution d’un a tenu son premier séminaire en proposer des bonnes pratiques sur marché public » ; avril dernier. Un rendez-vous qui a tous les domaines de la commande« Modalités d’exécution permis de réunir une cinquantaine publique, de la procédure (administratives, financières, de représentants publics et privés, à l’exécution de l’acte d’achat ». juridiques…) » d’évaluer leurs besoins et de En résumé, en finir avec l’idée composer 3 groupes de travail et que l’achat public est compliqué Pascale Mouginot et Céline Faivre, de réflexion**. « L’idée est venue et contraignant et explorer des les 2 fondatrices de Breizh SBA de nos parcours respectifs, précise pistes d’amélioration communes Pascale Mouginot – cette dernière pour adopter une politique est consultante-formatrice dans le d’achat responsable. « À terme, Contact : domaine des marchés publics et poursuit Pascale Mouginot, nous Pascale Mouginot ancienne responsable du service souhaitons rédiger un manifeste de contact@breizhsmallbusinessact.fr http://breizhsmallbusinessact.fr Conseil à la commande publique de la commande publique qui serait le la Région Bretagne et Céline Faivre fruit de nos échanges ». est directrice d’e-mégalis Bretagne,2 Paré à innover I octobre 2012 I l’actualité de l’innovation mise à jour quotidiennement sur www.bretagne-innovation.fr
    • entreprises Parole(S) d’innovateur" La compétitivité par le prixne suffit plus… il faut innover "Michel Houdebine il faut adapter nos produits à leurs envies et à leurs modes dea « toujours cherché vie. Pour réussir, il faut que nosà innover ». Le PDG entreprises soient compétitives.de Houdebine SAS, Tout le monde est d’accord sur ce point. La compétitivité par le prixancien président du pôle ne suffit plus car les entreprisesde compétitivité Valorial, bretonnes sont aujourd’hui moins performantes sur ce volet. Poura développé son entreprise Crédit photo : Emmanuel Pain la qualité, elles sont toujours ausur cette constante. top, mais elles ne sont plus lesIl s’apprête à lancer seules. Ce que les Bretons ont plus que les autres, ce sont des atoutsAriane, un atelier structurels : un patrimoine agricole« cuisine-traiteur » et maritime (du lait, de la viande, des produits de la mer et maraîchers…),de 18 000 m2 un patrimoine humain, (des savoir-à Noyal-Pontivy. faire reconnus), un patrimoine Ensachage chez Houdebine SAS culinaire (les fondamentaux deParé à Innover : Houdebine SAS la cuisine). Avec ces atouts, nous dans l’outil de production, elle devons pouvoir apporter, en innovanta déjà deux sites de production ; est aussi dans notre capacité constamment, de nouveaux produitspourquoi en construire un à répondre à ces nouvelles et, au-delà, de nouvelles solutionstroisième ? envies. Le consommateur veut qui correspondent plus à ce queMichel Houdebine : Nous arrivons manger bon, sain, pratique. veulent les gens. Après avoir gagnéà saturation dans nos usines de Ariane est créée pour faire face par le prix et la qualité, la Bretagne Pour compléter,Noyal-Pontivy et Crédin. Avec aux mutations progressives dans gagnera demain par sa capacité à flashez ce code avecnotre partenaire Davigel, filiale du l’agroalimentaire, et concevoir innover. Le même objectif “rester votre smart-phonegroupe Nestlé, nous avons décidé l’aliment de demain. J’ai tenu à la première région agroalimentaire” et écoutez une autre interview de Michelde nous doter d’un outil pour faire ce que cette unité soit implantée à mais avec des moyens différents. Houdebine sur Neweezface à un développement à 10 ans Noyal-Pontivy, au cœur du bassin deet arriver à produire 21 500 tonnes production breton, pour la quantitéen 2020. Notre cœur de métier et la qualité des matières premièresrestera le même : la production de qu’il nous apporte, pour être auplats cuisinés, avec une constante plus près de nos fournisseurs : lalogique de qualité nutritionnelle, traçabilité « naturelle » de leursde santé et de bien-être du produits et leur réactivité sont pourconsommateur que celle que nous nous un atout. quelques chiffresdéfendons aujourd’hui. Mais cette PAI : La Bretagne est la 1re Houdebine SAS élaboreunité performante va permettre région agroalimentaire française : des produits cuisinés fraisà la société de consolider son comment peut-elle défendre et surgelés. L’entreprisedéveloppement et d’attaquer de et conserver ce leadership ? emploie 360 salariés,nouveaux marchés, dont celuitrès prometteur de la restauration M.H. : Garder une place de et réalise un chiffre d’affaireshospitalière. Le plat cuisiné doit leader n’est pas simple. On a vu de 70 millions d’euros.être de qualité et apporter du dernièrement vasciller en Bretagne Le projet Ariane représenteplaisir à celui qui le mange, qu’il des secteurs qui paraissaient un investissement desoit à l’hôpital ou chez lui. Il doit inébranlables… Partout dans le 44 millions d’euros.aussi s’adapter aux nouvelles monde, il y a de bons produits, 90 emplois sont à la clé.façons de vivre du consommateur des entreprises qui innovent. Le marché français dequi veut pouvoir prendre son Les Bretons doivent se remettre la restauration hospitalière Contact :déjeuner à son domicile, au en cause, ne pas s’endormir sur est estimé à 500 millions Michel Houdebine de repas annuels. 02 97 38 31 11bureau ou assis sous un arbre : leurs acquis : le monde bouge très www.houdebine.coml’innovation n’est pas seulement vite, les consommateurs zappent, Paré à innover I octobre 2012 I l’actualité de l’innovation mise à jour quotidiennement sur www.bretagne-innovation.fr 3
    • entreprises INTERNATIONAl ABC Texture : des engagements et des valeurs qui séduisent le monde Spécialiste des produits de beauté innovants, la société de co-traitance porte une grande attention à ses clients, aux consommateurs et à l’environnement. Cet engagement séduit en France comme à l’international. ABC Texture développe des produits Louisette Bourdin, dirigeante d’ABC lesquels nous travaillons et des cosmétiques sans silicone, sans Texture. Des valeurs affichées « qui produits qui leur correspondent. OGM, sans allergène, sans parabène, ne sont pas encore décisives dans le Nous partageons des valeurs sans huile de palme, sans végétaux choix des clients, mais deviennent communes et travaillons dans la en voie de disparition, et entièrement un vrai plus quand le choix est confiance. Nous sommes ainsi biodégradables. L’entreprise est fait. » Ecarter des ingrédients qu’on capables de proposer des offres installée dans des bâtiments HQE jugeait jusqu’alors indispensables, spécifiques. Nos clients français ne qui utilisent la géothermie et le comme le silicone, oblige à innover. s’y trompent pas : plus de 50 % de solaire, et s’investit dans une « L’innovation est primordiale, notre CA est réalisé à l’export par le démarche RSE (Responsabilité soutient Louisette Bourdin, et doit biais de nos clients hexagonaux. » sociale et environnementale). C’est s’ajuster aux différentes régions tout bon pour le consommateur, du monde : l’innovation, c’est aussi pour le personnel de production l’adaptation. Nous devons une part Contact : et pour l’environnement : « même de notre succès à l’export à cette Louisette Bourdin - ABC Texture (35). 02 99 20 03 63/ contact@abctexture.com si c’est peu de chose, l’important stratégie : nous avons une réelle www.abctexture.com c’est de faire sa part », aime à dire compréhension des pays avec TECHNOLOGIES Le laboratoire l’équipe, hébergée dans les locaux de l’ENSTA. terrestre ou aérien », complète le chercheur. Sonar, lidar, GPS… Sparte émerge Après plusieurs collaborations prometteuses, les deux partenaires La mise au point de solutions technologiques innovantes servira à Les océans représentent 70 % de la accroître les capacités d’observation se sont associés pour donner surface de la Terre. Il faudra encore sous-marine pour caractériser un cadre de travail stable, en du temps pour cartographier en plus finement les fonds marins et réponse à une commande de la détail toutes les mers du globe. le littoral. Un exemple ? Un sonar à Direction générale de l’armement Mais la science peut désormais antenne synthétique améliore de 10 (DGA). « Il s’agit de concevoir une compter sur un nouvel allié de poids, à 30 fois la résolution de l’imagerie nouvelle génération de sonars le laboratoire Sparte. sonar classique. De quoi faire multifonctions, relève Michel encore de belles trouvailles à 20 000 Créée en mai 2012, l’unité de Legris, coresponsable du laboratoire lieux sous les mers. recherche brestoise est née du Sparte. Nous serons prêts dans rapprochement des compétences deux ans ». de deux acteurs majeurs de Baptisé Muse, ce projet illustre l’exploration sous-marine. D’un l’ambition générale du laboratoire. Contact : côté, l’École nationale supérieure Celle de développer de nouveaux Michel Legris des techniques avancées (ENSTA systèmes d’acquisition de données ENSTA Bretagne Bretagne). De l’autre, le groupe sous-marines utilisant l’acoustique. 02 98 34 88 51 industriel iXBlue. Six ingénieurs et « Nous traiterons aussi les systèmeswww.ensta-bretagne.fr L’équipe du laboratoire Sparte enseignants-chercheurs composent d’imagerie et de positionnement,4 Paré à innover I octobre 2012 I l’actualité de l’innovation mise à jour quotidiennement sur www.bretagne-innovation.fr
    • réseau LE PROGRAMMES.I.D.E*,votre coach en innovation “La prem du cons ière approcheInnover, ça s’apprend. Management, produits, organisation… ei une nouv ller nous appo et met raelle vision rte des pist pidement à jo es d’act ur Eric du ion”Le programme S.I.D.E* aide les PME bretonnes à trouver Mottay, dirigean entrepr t de Gerinter, ise de tra vail temp or aire.la voie de l’innovation. “L’innov dans to ation existe us de l’ent les secteurs re tous les prise, Mais po jours (…) ur perform le rendre nécessitant, ce proces e d’être sus Votre co M. Le Dio construPour être du bon côté, prononcez S.I.D.E à l’anglaise : it” ntact à entre uron, dirige prise de an Claire So I BD tôlerie t d’OTIMA, Coordin urget fine. atrice S.I 02 99 84 .D.E. c.sourg 85 33 et@bdi.[saïde]. Et comprenez qu’il s’agit d’un programme fr Vous êt Plus d’in es par le pr intéressé www.bre fos tagne-in S.I.D.E. ogramme nova tion.fr ?destiné aux entreprises qui veulent structurer leur À l’occas avec un ion d’un entret co du RBI, ce nseiller “réfé ien le disp lui-ci vous pr rent” os ésentera À l’issue itif.démarche d’innovation pour servir leur développement. cet inte de ce rendez-v Le program pourra rlocuteur privi ous, Dévelop me S.I.D pement .E. est pilo Bretagn Inno té par vo e, des fond vation et co- Bretagne moment us intégrer à légié dio.fr s FEDER fina et la Dire ncé par la Rég dans le tout ccte Bret ion et vous programm nstu agne. ac pas à pa compagner, e w.polleCar innover ne s’improvise pas. Il faut parfois prendre s, dans la déma rche. clé © ww 1 bis, rout e de Foug ères • 3551 0 Cesson Sévigné • 02 99 84 83 % recy avec le soutien 00 de :du recul et un avis extérieur pour savoir le faire. ier 100 avec le soutien de 2 - pap Le progra mme S.I.D.E. par l’Union s’engag Europé est cofinan enne. juillet 201 cé Europé e en Bretagne L’Europe en de Dévelo avec le ppeme Fonds nt RégionEt le faire bien. al.* Structurer l’innovation pour le développement de l’entreprise Paré à innover I octobre 2012 I l’actualité de l’innovation mise à jour quotidiennement sur www.bretagne-innovation.fr 5
    • le programme S.I.D.E*, 18 mois de suivi Pour être efficace, la démarche se veut simple. Elle est animée par votre coach un conseiller référent du Réseau breton de l’innovation. C’est lui qui réalise le diagnostic exploratoire en innovation de l’entreprise pour analyser ses besoins et ses opportunités Contact : Claire Sourget d’innovation. Ce suivi individualisé BDI - 02 99 84 85 33 c.sourget@bdi.fr permet d’élaborer un plan www.bretagne-innovation.fr Piloté par Bretagne Développement d’actions sur-mesure, ouvrant (rubrique Un réseau Innovation (BDI), le programme sur des prestations de formation à votre service) S.I.D.E s’adresse aux PME et de conseil (20 000 € maxi), régionales de tout secteur d’activité financées à 70 %. Tous les sujets qui emploient moins de 250 sont potentiellement concernés. Ce qu’il en dit salariés et réalisent un chiffre La conduite du changement, d’affaires inférieur à " Quand une entreprise fait appel à un prestataire l’ingénierie financière, les 50 M€. « Nous visons les extérieur pour innover, ses compétences en techniques de communication, le entreprises déjà installées qui innovation restent trop souvent aux portes de design produit… cherchent un peu d’air frais pour l’entreprise. Avec S.I.D.E, on vise l’absorption gonfler leurs activités, cible Claire Lancé au premier semestre 2012, des compétences en interne. C’est la clé de Sourget, la coordinatrice du projet. le programme S.I.D.E accompagne l’autonomie. Pour l’atteindre, on se donne du Avec S.I.D.E, elles s’engagent dans déjà une dizaine de sociétés temps. Le suivi au long cours, c’est l’autre force un tutorat personnalisé qui leur bretonnes dans des secteurs aussi du programme S.I.D.E ". donnera les clés de l’autonomie variés que l’emballage alimentaire, pour innover ». la tôlerie ou l’aménagement Guy Caverot, intérieur. BDI se donne comme responsable innovation, BA Systèmes, * Structurer linnovation pour le objectif d’accompagner 120 membre du comité de pilotage S.I.D.E développement de lentreprise entreprises d’ici 2015. la méthodologie Une activité en mouvement plus d’infos Avant de former les dirigeants, les des activités de l’entreprise pour “La première approche conseillers référents du programme situer les « boucles de nouvelle visionà jour une régulation » du conseiller nous apporte et met rapidement S.I.D.E sont eux-mêmes formés à qui permettent d’abordpistes d’action” des d’améliorer Eric du Mottay, la stratégie de l’innovation. C’est les manières de faire, dirigeant dedeGerinter,temporaire. entreprise de penser puis travail l’association Novincie, spécialisée autrement l’activité si “nécessaire. L’innovation existe dans la pratique de l’innovation et dans tous les secteurs Validée quelle que soit les jourstaille ou tous sa (…) de l’entreprise, de l’intelligence économique en Votre contact à BDI son secteur d’activité, performant, méthode cette ce processus Mais pour le rendre Claire Sourget entreprise, qui s’en charge. nécessite d’être construit” Coordinatrice S.I.D.E. aide l’entreprise « àDiouron,fabriquer 02 99 84 85 33 M. Le dirigeant d’OTIMA, c.sourget@bdi.fr entreprise de tôlerie fine. Dispensée en petit groupe, la elle-même son changement ». Les Plus d’infos www.bretagne-innovation.fr formation alterne enseignement projets opérationnels Vous découlent. en êtes intéressé théorique et études de cas pratique. par le programme S.I.D.E. ? Volontairement, l’approche bouscule À l’occasion d’un entretien juin 2012 - papier 100 % recyclé © www.pollenstudio.fr Le programme S.I.D.E. est piloté par Bretagne avec un conseiller “référent” les habitudes. « Innover, ce n’est pas Développement Innovation et co-financé par la Région du RBI, celui-ci vous présentera Bretagne, des fonds FEDER et la Direccte Bretagne. le dispositif. courir après un projet, résume Jean- À l’issue de ce rendez-vous, cet interlocuteur privilégié pourra vous intégrer à tout Luc Hannequin, professeur associé 1 bis, route de Fougères • 35510 Cesson Sévigné • 02 99 84 83 00 moment dans le programme et vous accompagner, à l’IGR (Rennes). C’est comprendre avec le soutien de : pas à pas, dans la démarche. avec le soutien de l’activité d’une entreprise pour Le programme S.I.D.E. est cofinancé par l’Union Européenne. L’Europe s’engage en Bretagne avec le Fonds l’aider à s’adapter au contexte, Européen de Développement Régional. interne comme externe ». Selon cette méthodologie, le conseiller Pour plus d’information sur SIDE, n’est plus un chef de projet. Il devient Jean-Luc Hannequin, demandez la plaquette : un tuteur qui fait partager sa lecture professeur associé à l’IGR (Rennes) c.sourget@bdi.fr6 Paré à innover I octobre 2012 I l’actualité de l’innovation mise à jour quotidiennement sur www.bretagne-innovation.fr
    • Réseau/LE PROGRAMME S.I.D.E. témoignage conseillerUne approche ouverteVirginie Fray Les conditions de formation ? Sa mise en œuvre ?est conseillère V.F. : La formation théorique V.F. : La démarche S.I.D.E suppose se déroule en trois jours, en de rencontrer le dirigeant mais aussid’entreprises à la CCI alternance avec des rendez-vous les différentes personnes-clés dedu Morbihan. Membre professionnels en entreprise. l’entreprise. Elle consiste à interpeller,du Réseau breton Les compétences sont aussitôt à faire réagir… L’interactivité doit mises en application sur le terrain. permettre d’élaborer une solutionde l’innovation, partagée et d’impulser une L’intérêt de la méthode ?elle fait aussi partie dynamique. C’est la condition pourdes premiers conseillers V.F. : On cherche d’abord à décrire que l’innovation s’enracine dans et à comprendre l’activité de l’entreprise. La suite de l’histoireréférents formés l’entreprise dans sa globalité. est à venir… L’accompagnement dure Virginie Frayà la méthodologie L’approche est ouverte. Il ne s’agit 18 mois maximum. pas de trouver d’emblée unedu programme S.I.D.E. solution précise à un problème Contact : donné. La méthode consiste à Virginie Fray / CCI du Morbihan 02 97 02 40 00 envisager des pistes d’innovation v.fray@morbihan.cci.fr potentielles, sans a priori. témoignage entreprise« Du concret, sans perdre de temps »La société Ecodis (56) est spécialisée dans le commercede gros en produits écologiques non alimentaires.C’est l’une des premières recrues du programme S.I.D.E. De la cuisine à la salle de bains, la pratique maison et le regard Ecodis équipe la personne et la d’expert. « Il faut prendre du recul maison avec 2 000 références quand on a les deux mains dans le écologiques. Connue pour ses moteur ». Un conseiller innovation articles de droguerie naturelle, a passé trois demi-journées dans la société de Saint-Nolff s’affiche l’entreprise. Échanges, visites, dans 1 500 boutiques bio. Toujours rencontres… Didier le Gars a apprécié négociante, le regard braqué vers la méthode. « L’accompagnement l’Allemagne, l’entreprise commence se fait sur le mode de la discussion, à développer sa propre gamme de de façon pragmatique. La mise enDidier Le Gars produits écologiques, douze ans œuvre est rapide, pas besoin de après sa création. Sept marques se déplacer ». Entrepôt ont vu le jour. « Nous innovons de Les grandes lignes du plan d’actions manière intuitive et artisanale, à trois ans sont déjà connues. comme Monsieur Jourdain fait de L’ouverture vers une autre clientèle la prose, sourit Didier le Gars, le - pharmacies & para - et le marché directeur d’Ecodis. Mais le marché européen est annoncée. Tout sera s’ouvre à la grande distribution. Les décrit, chiffré et confronté au enjeux financiers sont plus grands. Stockage et palettes point de vue du conseiller S.I.D.E. Il était vital de remettre à plat L’entreprise a aussi prévu de notre stratégie de développement solliciter un conseiller export pour Contact : produits ». mieux connaître les réseaux de Didier Le Gars L’entreprise a donc choisi de rallier distribution à l’étranger, « une poche Tél. : 02 97 48 40 59 www.ecodis.info le programme S.I.D.E. pour croiser de développement inexplorée ». Paré à innover I octobre 2012 I l’actualité de l’innovation mise à jour quotidiennement sur www.bretagne-innovation.fr 7
    • agenda enquêtes entreprisesInnova’Bio13 OCTOBRE 2012Organisé par Agrobio35 et le groupement Propriété intellectuelle,des agriculteurs biologiques d’Illeet Vilaine, le concours Innova’Biorécompensera ses lauréats le 13 octobre coup de pouce financier : premiers pas pour innover2012 lors du salon professionnel« La terre est notre métier » à Guichen(35). Innova’Bio, ouvert à tout créateurd’entreprise innovante dans la filièrebio installé dans le grand ouest,a pour objectif de rendre compteet de récompenser les démarches Lors du 1er semestre 2012, BDI a mené une Résultats disponiblesoriginales, innovantes, participant au enquête auprès des entreprises bretonnes sur le Portail de l’innovation :développement d’un tissu économique primo-déposantes de brevet entre 2005 http://www.bretagne-innovation.tm.fr/propre à la bio. www.innovabio.net et 2009. Résultats ? La démarche de propriété intellectuelle apporterait une meilleureSea Tech Week protection contre la copie, une améliorationDU 8 AU 12 OCTOBRE, de l’image de l’entreprise et présenterait un prdiBREST (LE QUARTZ) avantage commercial face à la concurrence.Organisée par Brest Métropole Océane, 40 % d’entre elles, convaincues par les Prescrite par les conseillers du Réseaula Sea Tech Week accueille, tous les bénéfices de ce processus, déclarent même breton de l’innovation, la Prestation2 ans à Brest, plus d’un millier despécialistes internationaux (entreprises avoir déposé, par la suite, un nouveau brevet. régionale de diffusion de l’innovationet laboratoires) autour d’un ensemble (PRDI) est une aide permettant aux Dans 53 % des cas, ce premier brevet avaitd’événements liés à la recherche entreprises de recourir à l’interventionocéanographique et aux technologies de été financé par une Prestation régionale de de prestataires pour la réalisationla mer et est aussi le lieu de promotion diffusion de l’innovation (PRDI – cf. ci-contre).des dernières innovations en la matière. de leurs projets d’innovation. Afin d’évaluer les services rendus par ce coupParmi le cycle de conférences proposées, Ce dispositif, financé par la de pouce financier et de recueillir des retourson pourra assister au colloque Marine Région Bretagne et Oséo, est plusEnergy Brest (9 et 10 octobre) sur le d’expérience, BDI interroge chaque année particulièrement destinée auxthème du développement technologique les entreprises bénéficiaires de la PRDI. Leset industriel en Europe des Energies PME-PMI de moins de 50 salariés. résultats de 2012 indiquent que près desmarines renouvelables auquel BDI estassociée.www.seatechweek.com deux-tiers des projets ont pu continuer après obtention de cette aide. L’enquête révèle surtout des bénéfices collatéraux en termesSIAL 2012 de nouveaux partenariats (58 %), d’acquisition Contact :DU 21 AU 25 OCTOBRE 2012, PARIS de nouvelles compétences (49 %) ou encore Paul-François Jullien – BDI(PARC EXPO PARIS NORD) 02 99 67 42 06 - pf.jullien@bdi.fr de lancement de nouveaux produits (42 %).Grand rendez-vous du mois d’octobre,le SIAL ouvre ses portes au parc deParis Nord Villepinte. La Bretagnecomptera parmi les exposants les plusen vue du premier salon mondial desprofessionnels de l’agroalimentaire les échos du réseau(cf. page ci-contre). www.sialparis.frEuronaval 2012DU 22 AU 26 OCTOBRE, NEWEEZ : rebranchez le son de l’innovationPARIS-LE BOURGETBDI s’associe au Pôle Mer Bretagne et àBretagne Pôle Naval pour la 23e éditionde l’exposition Euronaval, leader mondialdes salons spécialisés dans la défense Sur un site plus fonctionnel et au design plus la thématique Innovation sociale… Tous cesnavale et l’industrie maritime. Cette moderne, BDI vous propose de retrouver les programmes, d’environ 10 minutes chacun,année, en plus des traditionnels sujets émissions que l’agence produit depuis le mois peuvent s’écouter en direct ou en différé,couverts par Euronoval, l’environnementmaritime et les Energies marines de juin sur Neweez, la wikiradio de l’innovation. au bureau ou dans les transports, via sonrenouvelables seront au cœur des débats Agroalimentaire, numérique, énergies smartphone. C’est vous qui choisissez ce queet conférences. La Bretagne, qui s’est marines renouvelables, biotechnologies, vous voulez écouter, où et quand. Vous pouvezfortement positionnée sur ces domaineset technologies clés, sera un acteur nautisme… Suivez les épisodes des grandes commenter les émissions en direct, créerdéterminant de la réflexion. Et c’est sous filières économiques bretonnes avec les votre profil sur le site et être alerté sur lesles couleurs de la marque BRETAGNE rendez-vous « Clic sur… ». L’invité de marque sujets qui vous intéressent.que les différents acteurs de la filière et Parole d’innovateur, deux rendez-vousbretonne s’exprimeront.www.euronaval.fr phares du magazine Paré à innover, se retrouvent aussi sur Neweez pour compléter Contact : les interviews papier. Agenda de l’innovation, Chrystèle Guy - Communication éditoriale BDI 02 99 84 76 78 - c.guy@bdi.fr - www.neweez.com émissions autour du programme S.I.D.E ou de 8 Paré à innover I octobre 2012 I l’actualité de l’innovation mise à jour quotidiennement sur www.bretagne-innovation.fr
    • PROMOTION & attractivité du territoire Du 21 au 25 octobre I SIAL 2012La Bretagne passe à table !Du 21 au 25 octobre prochain, le parc expo de Paris Nord Villepinte va accueillirle SIAL et devenir le haut lieu de l’innovation de la filière alimentaire. Région leaderdans ce secteur au niveau national, la Bretagne sera évidemment au rendez-vous.Être la 1re région agroalimentaire Une véritable politique d’innovation de 300 millions d’euros, Valorial Contact :de France, c’est bien. Le faire savoir et des acteurs impliqués évolue dans un écosystème composé Jean-Paul Simieren présentant des produits que les d’entreprises, de partenaires issus de Directeur de la filière Acteur de premier rang sur les alimentaire / BDIconsommateurs trouveront bientôt la recherche ou du transfert (Centres marchés internationaux, l’industrie 02 99 84 85 31dans les linéaires et dans leurs d’innovation technologique, CRITT…), www.bdi.fr agroalimentaire bretonne s’estassiettes, c’est encore mieux. C’est, du développement économique, engagée, depuis plusieurs décennies,en tout cas, dans cette intention de l’international et de partenaires dans une politique de diversificationque la Bretagne va déployer, une financiers. et d’investissement ambitieuse quifois encore, un important dispositif lui permet de soutenir ses capacités Missionnée pour structurerde promotion de la filière au SIAL d’innovation et ses perspectives et promouvoir les filières2012 : 100 exposants, des stands de développement. Dans une économiques bretonnes, Bretagnecollectifs aux couleurs de la marque conjoncture parfois incertaine, cette Développement Innovation estBRETAGNE, un espace « Bretagne stratégie est plus que jamais de mise naturellement et fortement- Tendances & Innovations » qui pour garder la tête hors de l’eau. investie aux côtés des acteurs dessera notamment la vitrine de 51 IAA et coordonne notamment lanouveautés… Cohésion, cohérence Chef de file de cet engagement mise en œuvre du contrat de filièreet esprit collectif, toutes les forces sur le long terme, le pôle de agroalimentaire régional.vives de la filière seront rassemblées compétitivité Valorial, positionné sur « l’aliment de demain », étend C’est dans la gigantesque vitrinedans un même objectif : donner son expertise à l’ensemble de internationale du SIAL que tous cesà voir aux visiteurs nationaux la filière, de la production à la acteurs économiques, fortementet internationaux la dynamique consommation. Avec plus de 200 impliqués dans la dynamiqued’innovation qui les animent. projets labellisés depuis sa création d’innovation, pourront exprimer en 2006, pour un montant proche leur concentré de savoir-faire. La filière La Bretagne en alimentaire vue au SIAL 2012 en Bretagne ◗ Plus de 100 exposants bretons * Un stand aux couleurs de la sur l’ensemble du salon. marque BRETAGNE, 1 ◗  re région française (depuis 25 ans) ◗  9 entreprises accompagnées par la 2 copiloté par la COCEB et Bretagne et notamment dans les secteurs Conférence des Chambres économiques Développement de l’industrie de la viande et du poisson, de Bretagne (COCEB) et BDI avec le Innovation, en la filière légumière, la biscuiterie soutien financier de la Région Bretagne partenariat avec Valorial, l’ABEA, ou encore l’alimentation animale. réparties sur 11 pavillons sectoriels Produit en Bretagne ◗  00 entreprises (effectif > 10 salariés) 4 aux couleurs de la marque BRETAGNE. et avec le soutien de la Région Bretagne. ◗  0 000 emplois 7 ◗  1 nouveautés à découvrir sur l’espace 5 « Bretagne - Tendances & Innovations »* ◗  .A. 18 Mds d’euros C dans le hall des Régions de France ◗  es grands groupes implantés D (hall 5a, stand L004). sur le territoire : ◗ Un kiosque culinaire organisé par le Bigard, Triskalia, Stalaven, Diana Cercle culinaire contemporain de Rennes, Ingredients, Roullier Group, Kritsen… proposant des recettes inédites réalisées à partir des produits exposés, par les Chefs cuisiniers Thierry Bryone et Tugdual Debethune (hall 5a, stand L004). Paré à innover I octobre 2012 I l’actualité de l’innovation mise à jour quotidiennement sur www.bretagne-innovation.fr 9
    • du côté des filières agro France Culinaire Développement, créatrice de « produits uniques » Du côté de Rennes, France et récompensées par un Prix de « Aujourd’hui, nous sommes dans Culinaire Développement se l’innovation au Sial 2010. une croissance à 2 chiffres, avec positionne comme l’aromaticien du 35 salariés. Notre dynamique Avec sa banque de données riche sur mesure pour les entreprises d’innovation se poursuit. Nous de 8 000 formules, l’entreprise IAA (90 % de ses clients). La société bénéficions de l’appui de est capable de proposer des a su innover pour enrichir sa partenaires régionaux, comme la produits sur mesure. Partant de gamme de produits. En deux ans, CCIT de Rennes, c’est un soutien sa stratégie de « produit unique », elle a mis au point quatre axes de important », conclut Pascal Colon. * Le terme « Clean l’entreprise intervient en appui au développement. « Aujourd’hui, nous Label » (« étiquette responsable R&D chez le client propre ») joue proposons des arômes sucrés ou Contact : et apporte au produit toutes les un rôle croissant salés, des spécialités aromatiques Pascal Colon dans les industries évolutions demandées. « Nous (associations épices / arômes, France Culinaire Développement alimentaires. avons embauché une cuisinière 02 99 64 67 69 Il répond à marinades…), des préparations afin de proposer des recettes à nos pascal.colon@france-culinaire.com une exigence culinaires (béchamel…) et enfin une clients et d’optimiser notre synergie www.france-culinaire.com grandissante des gamme de systèmes fonctionnels associations de commune d’innovation », poursuit consommateurs (liant, gélifiant…)», explique Pascal le dirigeant. de renoncer aux Colon, directeur général. Les exhausteurs de goût marinades, qui ont nécessité un Forte de l’utilisation de produits naturels, artificiels ainsi qu’aux agents conservateurs gros travail de R&D, ont d’ailleurs d’origine végétale, et sans sel, la société et colorants. été particulièrement remarquées travaille aussi sur le clean label*. Biotech Du sang neuf pour Hémarina développe des transporteurs créée portant les effectifs de la d’oxygène universels. Promesse de société à une trentaine de salariés. multiples applications médicales, ce « Nos actionnaires historiques du substitut à l’hémoglobine intéresse monde médical et des réseaux les laboratoires pharmaceutiques, d’entreprises nous ont suivis, se les hôpitaux et même l’armée félicite Franck Zal, le directeur américaine. général. C’est la preuve de l’originalité de notre technologie et Capital renforcé de son fort potentiel commercial ». Un produit maison de culture Un premier bureau ouvrira bientôt à cellulaire est déjà disponible sur Boston (USA) pour accompagner le le marché. Le premier produit mouvement. thérapeutique - une solution pour De l’élevage des vers au traitement préserver les organes et les tissus des molécules, Hémarina pilote en attente de transplantation la chaîne de valeur depuis (HEMO2life) - devrait sortir fin 2013. Morlaix. Mais elle se fournit et Les tests précliniques se sont avérés produit ailleurs son hémoglobine concluants, publiés dans la plus extracellulaire. Très attaché à Contact : Le monde animal est une réserve de prestigieuse revue scientifique du ses racines, l’entreprise plaide Franck Zal trésors pour la recherche médicale. domaine. L’heure est à la production. aujourd’hui pour que la Bretagne 02 98 88 14 02 Chez Hémarina, la poule aux œufs se dote rapidement d’unités www.hemarina.com Issue de la recherche publique, d’or est un invertébré de la famille l’entreprise aux treize brevets performantes dans l’extraction des des annélides. Grâce à ce ver est confiante. Elle vient de lever produits biologiques. marin, la société de biotechnologies 6,3 M€ de fonds pour développer * Aides régionale pour des investissements de Morlaix, fortement soutenu ses activités à l’échelle industrielle. matériels, études de faisabilité, projet Pôle Mer par la Région Bretagne* et Oséo, Une dizaine d’emplois devrait être Bretagne…10 Paré à innover I octobre 2012 I l’actualité de l’innovation mise à jour quotidiennement sur www.bretagne-innovation.fr
    • du côté des filières agro & innovation socialeLa pêche solidaire des Paniers de la mer par des ouvriers de chantiers est l’insertion professionnelle, Contact : d’insertion. Une équipe de 40 souligne Valérie Croisard, chargée Hélène Rochet personnes en moyenne se charge de communication de la fédération. Valérie Croisard de ces opérations. Accompagnés Mais notre démarche contribue Tél. : 09 53 89 04 12 sur le chemin de l’emploi, ces aussi à réduire le gaspillage www.panierdelamer.fr salariés sont formés aux métiers alimentaire et à lutter contre la du mareyage, de la poissonnerie précarité ». Pour acheminer les et de l’agroalimentaire (hygiène, produits vers ses bénéficiaires, sécurité…) : « Ces emplois sont une plate-forme logistique virtuelle qualifiants, nous formons les permet d’optimiser les transports salariés aux savoir-faire avec, à en fonction des besoins sur le planChaque année, 9 000 tonnes de la sortie, des possibilités d’emploi national.poissons restent sur le carreau des en entreprise, d’accès au CAP »,criées françaises. Hier promis à la Depuis leur création en 2004, les indique Hélène Rochet, directrice Paniers de la mer ont redistribuédestruction ou à la transformation de la fédération nationale.en farines animales, ces invendus 640 000 kg de poisson surgelé. Ilsde première fraîcheur sont Une chaîne d’entraide bien rôdée. ont également formé plus de 500aujourd’hui récupérés par les salariés. En 2012, l’association, À l’autre bout de la chaîne de accompagnée par la CCIT dePaniers de la mer au bénéfice des solidarité, les réseaux d’aide Rennes, a reçu le prix de l’Innovationplus démunis. alimentaire - Secours populaire, sociale du concours Crisalide Eco-Amarrée à Plonéour-Lanvern (29), Croix rouge, Restos du cœur, activités (organisé par Créativ). Ellecette fédération de cinq associations Banques alimentaires et ANDES - se espère bientôt remonter d’autresdu littoral grand Ouest organise la chargent de redistribuer le poisson produits de ses filets (soupes,collecte du « poisson de retrait ». surgelé aux personnes en difficulté, conserves…), en élargissant sonUne fois récupéré, le poisson est pour qui le poisson est souvent audience à d’autres départementstraité, transformé et conditionné une denrée rare. « Notre priorité maritimes. tic & energie La Bretagne, laboratoire opérationnel des smart-grids* notamment grâce aux réseaux et publics des smart-grids en région, Contact :Crédit photo : Emmanuel Pain intelligents énergétiques et l’action Bretagne Développement Innovation Renan L’Helgoualc’h menée par Bretagne Développement est intervenue, dans le cadre de 02 99 84 85 31 Innovation. Rappelons que début la stratégie de filière Économie r.lhelgoualch@bdi.fr 2011, le Pacte électrique breton** numérique, en réalisant une avait été signé par l’État, l’ADEME et cartographie des différents acteurs * Réseaux électriques le Conseil régional de Bretagne (avec bretons. Toutes ces démarches intelligents le soutien de RTE et de l’ANAH). offrent de nouvelles opportunités ** 3 axes d’intervention : la maîtrise de la demande enPour répondre durablement aux Le deuxième Appel à manifestation pour faire de la Bretagne ce que électricité, le développementdéfis énergétiques bretons, 2 appels d’intérêt (AMI) a été lancé par l’Ademe certains appellent déjà la « Breizh de la production d’énergies renouvelablesà projets autour des smart-grids autour des réseaux énergétiques Smart Grids Valley ». et la sécurisation deont été lancés en 2012 en Bretagne. intelligents et cible deux types de l’alimentation électrique.Le premier sur les boucles projets : les ruptures technologiquesénergétiques locales, qui s’est clôturé et les démonstrateurs de recherche Crédit photo : Emmanuel Painle 14 septembre, a été initié par la ainsi que l’expérimentation pré-Région Bretagne à destination des industrielle. Cet AMI, dont l’ouvertureterritoires afin de les accompagner des dossiers reste ouverte jusqu’audans le développement de leurs 10 décembre 2012, s’adresse auxpropres ressources énergétiques entreprises et au monde académique.et d’optimiser l’équilibre entre Pour faciliter la mise en relation etconsommation et production les collaborations des acteurs privés Paré à innover I octobre 2012 I l’actualité de l’innovation mise à jour quotidiennement sur www.bretagne-innovation.fr 11
    • Linvité de marque Yann Trébaol, la mer en bocal Le dirigeant de « La Paimpolaise Conserverie » mitonne des rillettes et tartinables haut de gamme pour « donner une belle image de sa région et de ses produits ». Yann Trébaol ne pouvait qu’être partenaire de la marque BRETAGNE. Il marie l’ormeau à l’eau de vie professionnels. » La stratégie est BRETAGNE est une marque de de cidre, le bar sauvage à l’algue, payante : cavistes, épiceries fines, notoriété. » Le désir constant la morue à l’amande de mer, poissonneries plébiscitent un d’offrir le meilleur à ses clients réhabilite le couteau et la bernique : produit haut de gamme, original, porte Yann Trébaol, qui met au point Yann Trébaol a mis la Bretagne en certifié sans additif ni conservateur ses recettes sans tenir compte bocal et offre l’armor en tartines. et composé à 95 % de produits du coût des ingrédients, ose les Lassé d’un métier auquel il issus des ports bretons. Un choix mélanges audacieux et mise sur ne croyait plus, ce cuisinier de « politique » pour Yann Trébaol, qui un conditionnement de qualité : Depuis 2003, année de formation décide en 2002 de créer refuse régulièrement les offres de « on est arrivés là où on est par une la création de Breizh un atelier de cuisine expérimental fournisseurs étrangers et défend innovation permanente, explique-t-il. Cooking (qui a déposé la pour explorer diverses pistes et le développement de l’économie Un marché de niche, des recettes marque La Paimpolaise Conserverie), l’entreprise exploiter son savoir-faire dans locale et régionale. originales, de grande qualité, avec a été accompagnée et un autre contexte que celui de la de nouvelles références chaque soutenue par le Conseil année, un packaging pour nous restauration. En parallèle à une régional de Bretagne à activité de traiteur « pour payer les démarquer de la concurrence. » différentes étapes de son développement (création factures », il prépare confitures, À travers En février 2013, afin de développer de la nouvelle unité de production (ouverture en plats cuisinés, tartinables qu’il la marque des soupes, tapas et plats cuisinés teste autour de lui. Quatre ans et destinés à la plaisance, Yann 2013), développement de nouveaux packaging, un audit plus tard, devant le succès BRETAGNE, Trébaol investira à Paimpol dans amélioration du process de production…) rencontré, il choisit de développer on se revendique un nouvel outil de production les tartinables. La marque « La « qui sera, je l’espère, un levier La Paimpolaise conserverie diffuse Paimpolaise conserverie » est Bretons et on pour l’export. » Déjà diffusés également des tartinables sous l’appellation déposée. Une production artisanale met en avant dans plusieurs pays européens, se met en place, comme l’explique les produits « La Paimpolaise « l’atelier du cuisinier ». En 2011, Yann Trébaol le chef d’entreprise : « l’étiquetage, l’économie Conserverie » devraient connaître a été lauréat du prix national Stars et Métiers. le remplissage des bocaux se de la région un nouvel essor. faisaient manuellement, se souvient le dirigeant. Si je maîtrisais parfaitement la fabrication et Le partenariat avec la marque Contact : Yann Trébaol la stérilisation, je n’avais pas la BRETAGNE allait donc de soi : 02 96 22 08 06 connaissance du marché de la « j’ai été séduit par la marque, la http://lapaimpolaise- conserve ni des prix pratiqués. démarche engagée autour du logo. conserverie.com Mais je savais une chose : j’avais un J’ai jugé que ça me correspondait, produit séduisant et d’excellents j’ai frappé à la porte et j’ai été retours. Pour me faire connaître, accepté. » Qu’attend le dirigeant au vu de mes moyens financiers de cette démarche ? « Nous réduits, j’ai entamé la tournée n’avons pas encore assez de recul Tout savoir sur la marque BRETAGNE : de salons gastronomiques : on pour évaluer les retombées de www.marque-bretagne.fr est certain d’y toucher beaucoup ce partenariat, mais je sais déjà de monde, dont de nombreux qu’elles seront bonnes. La marque Publication de Bretagne Développement Innovation I Directeur de la Publication : Frédéric Rode I Rédaction : Chrystèle Guy, Avec le Olivier Brovelli, Béatrice Ercksen, Dominique Quintin I Crédits photos : Emmanuel Pain I Création et réalisation : hippocampe. comsoutien de - 800018 I Impression : Imprimerie des Hauts de Vilaine - ISSN : 1624-8589 I Tirage 7300 ex I Bretagne Développement Innovation, Ce projet est cofinancé par l’Union européenne. L’Europe s’engage en Bretagne 1 bis route de Fougères / 35510 Cesson Sévigné I Tél. 02 99 84 53 00 / Fax 02 99 84 01 20 I mail : redaction@bdi.fr avec le Fonds européen de développement régional