Journal de Perpignan N°14

2,152 views
2,022 views

Published on

Published in: News & Politics
0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
2,152
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
4
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Journal de Perpignan N°14

  1. 1. Le journal de • Bimestriel - Novembre/Décembre 2012 • n°14 www.mairie-perpignan.fr L’Enquête Animations Flashez Le Journal de Per- Un plan • oël à Perpignan N pignan avec le QR-Code  ! Code en 2 d’action contre • a Saint-Eloi L dimensions qui une fois les incivilités • a Foire de la L scanné par un Sma rtph one permet de Sensibilisation, visualiser un médiation, répression Saint-Martin contenu avec du texte, des photos et éventuellement du son. Les pages 2 et 3 pages 12 13 différents QR code proposés par la Ville renvoient vers son site Internet. Retrouvez r Le journal de Le journal nal su votre jour pignan.fr ie-per d’information www.mair de la Ville de Perpignan www.mairie-perpignan.frQuartier Centre Ancien • Quartier Ouest • Quartier Est • Quartier Nord • Quartier SudDOSSIERDes travaux Des travaux multiples et variés ÉDITOmultiples et pour améliorer le quotidienvariés pouraméliorer lequotidien Stop aux incivilitéspages 1, 6 et 8 L a vie en société c’est d’abord le respect deEconomie l’autre. Si cela est uneCommerces évidence, cette évidence doit êtreMéricq s’installe rappelée en permanence quandà Agrosud on parle d’espace public.page 4 Le bien vivre ensemble s’apprend dès le plus jeune âge tant au sein de la famille qu’à l’école. Et pour-Sécurité tant des gestes simples comme je-Votre sécurité : ter une cannette ou un chewing-notre priorité gum dans une corbeille sont bienLa vidéo protection en vite oubliés. Qui ferait cela dansconstante expansion, son appartement ?les agents de la PoliceMunicipale de plus La Ville, dans sa mission de ser- Commencée fin septembre, la dernière tranche de travaux avenue Maréchal Leclerc s’achève en ce début novembre.en plus nombreux sur vice public, fait tout pour rendrele terrain, quelques La proximité est de des axes prioritaires de l’équipe municipale. La création des la ville propre et agréable et c’estchiffres bien normal, mais cela a un coûtpage 11 mairies de quartiers en 2003 suivie par la sectorisation du territoire communal partagé par tous ; un coût qui doit en 5 parties permet de rapprocher davantage les services publics des habitants. être maîtrisé car dans le même Pour répondre à leurs attentes par une multiplicité de travaux destinés à temps notre action doit être plus Proximité performante et variée. Des actions au l’amélioration du quotidien. L Alors, en cet automne où les quotidien sur le a Ville n’a pas attendu Après la création de 22 annexes à l’écoute de la population ont feuilles d’impôts arrivent dans terrain Page 5 la loi de 2002 relative mairies sur l’ensemble des secteurs, parachevé cette volonté. les foyers, je vous invite à regar- à la démocratie de proxi- un soutien important fut ensuite Avec la création de 5 secteurs der de plus près la vôtre : vous y mité pour développer sa apporté aux 20 associations de (Nord, Ouest, Sud, Est, Centre constaterez que la Ville de Perpi-Catalanitat gnan est la seule des collectivités volonté de se rapprocher de ses quartier. Plus récemment la popula- ancien), la Ville de Perpignan im-Gerard Jacquet et concitoyens et répondre à des pré- tion a été consultée directement sur pulse une dynamique de territoire territoriales à ne pas avoir aug-Le petit dico d’aquí occupations quotidiennes dans les les grands projets urbains et, depuis qui promeut une décentralisation menté son taux d’imposition !Chez nous, le botxí, c’est Une volonté de ne pas peser différents quartiers de Perpignan la parution de la loi, l’ouverture de administrative plus poussée enle bourreau… page 14 davantage sur le budget des mé- dans le cadre d’une politique de 5 mairies de quartiers avec la nomi- rapprochant les services publics proximité renforcée. nation en 2008 de maires délégués des habitants. ••• Lire la suite p6 nages en cette période difficilePortraits  pour tous.Focus sur… C’est pourquoi les efforts de res-L’Institut Jean Vigo, pect du cadre de vie doivent êtreArnaurd Hirsch, la Casa Culture Page 16 ceux de tous et nous y veillerons.Musicale, Vernet auFéminin Page 9 La nouvelle saison du Car la vie en société commenceReprésentant légal : Jean-Marc Pujol Théâtre de l’Archipel par cela. Alors, en cette période de fêtesDirecteur de la publication : Sandra CognetRédacteur en chef : Philippe Laborie Festival Aujourd’hui Musiques qui approche, plus que jamaisPhotos : Service photo de la Ville du 17 au 24 novembre veillons à respecter cet espaceMise en page : Agence Totem.frImpression : Imprimerie du Midi Sport Page 15 Earth Wind and Fire Experience au Mediator  public occupé par les animations et embelli de lumières, pour notre Ces clubs sportifs qui fontLa reproduction même partielle des textes,dessins et photographies publiés est interdite. plus grand plaisir. Un monde invérifiable briller Perpignan (la suite)Numéro d’ISSN : 12244-6343Dépôt légal : © Ville de Perpignan.Octobre 2012. exposition d’art contemporain avec le FRAC Jean-Marc Pujol Maire de Perpignan
  2. 2. Le journal de • Bimestriel - Novembre/Décembre 2012 • n°14 2 / ENQUÊTE Incivilités Plan d’action contre les incivilités : se La consultation sur les incivilités voulue par le maire Jean-Marc Pujol, est riche en enseignements. Elle constitue le premier acte de l’élaboration d’un vaste plan d’actionVandalisme : contre les incivilités.ces très beaux bancsinstallés devant l’église LSaint-Martin ont fait e bruit est la nui- et à la santé. « Je sance dont les Perpi- vais craquer »,l’objet de dégradations gnanais se plaignent écrit un habitant de le plus. Les bruits Saint-Assiscle épuiséimportantes. de voisinage arrivent en tête. par le tapage nocturne que luiIrréparables, ils ont été Leurs auteurs n’ont souvent font fréquemment subir ses pas conscience qu’ils dé- voisins jusqu’au milieu de laenlevés. rangent leurs voisins. nuit. Dans un immeuble de Las Co- bas, un couple se plaignait des L’espace public est Associer les voisins du dessus qui faisaient beaucoup de bruit en dépla- un bien commun Quand on parle du manque de Perpignanais çant les chaises. Le problème propreté dans l’espace public, «  J’ai repeint trois fois le portail et j’ai fini par renoncer  », a été réglé par le dialogue. Le on pense immédiatement aux Plus de 150 Perpigna- locataire du dessus a collé crottes de chiens. Certes, il témoigne un habitant victime des tagueurs. naises et Perpignanais, des feutres sous les pieds des faut souligner que les proprié- sensiblement plus de chaises. Les deux agents de la taires de chiens sont de plus femmes que d’hommes, mairie affectés à la lutte contre en plus nombreux à ramasser le bruit ont souvent des solu- les crottes. C’est manifeste et se sont portés candidats tions à proposer. c’est un progrès très appré- pour faire partie du pa- ciable. Mais il reste de nom- nel d’habitants qui sera L’individu roi se croit breux maîtres à convaincre de consulté à différentes tout permis faire le bon geste. Mais tout le monde ne fait étapes de l’élaboration pas preuve de bonne volonté. et de la réalisation du Combien de personnes se com- programme de lutte portent comme si elles étaient contre les incivilités. n seules au monde ? L’individu roi chevauche souvent un deux roues, scooter ou moto, qui émet un bruit très élevé. Fré-Une initiative quemment à cause d’un échap-bien accueillie pement qui n’est pas conforme à la loi. Le volume de décibels Un élu de la ville qui passait(extraits des courriers qu’il répand sur son passage sur la promenade des platanes Cet agent de la Ville est équipé d’unde témoignage) est ressenti comme une agres- fit remarquer à une dame qu’il sonomètre pour mesurer le niveau de bruit sion par les riverains des rues y avait, à sa disposition, un « Cette campagne qu’il emprunte. distributeur de sacs en plas- nuisant à la tranquilité. Il y a des bruits qui dérangent tique pour ramasser la crotte j’y crois, on peut, et il y a des bruits qui nuisent que son chien venait de faire.en persévérant et sans gravement à la qualité de vie Réponse de la dame qui prit lalâcher prise, y arriver », remarque de haut, très haut : vage, les rassemblements deJ-C S. « Je paie des impôts pour que marginaux qui se retrouvent l’on ramasse les crottes de pour s’alcooliser. mon chien ». Le vandalisme ne passe pas, « Très bonne Réaction isolée ? Pas du tout. lui non plus, inaperçu. Il a initiative.  La Elle est fréquemment enten- un coût de plus en plus élevépremière règle de la due par les agents de la bri- pour la Ville, les offices HLM gade municipale de l’envi- et autres bailleurs, les entre-politesse est simple. ronnement, qui, au quotidien, prises de transport urbain…C’est de faire attention traquent les incivilités liées à Dans le chapitre « incivili-aux autres et de ne pas la propreté. L’individualisme tés dans les transports et laseulement penser à conduit inévitablement au circulation routière », onsoi », P.M. manque de respect d’autrui. retrouve tous les mauvais Autre problème récurrent, comportements qui révèlent les dépôts sauvages d’en- une indifférence aux autres « Bien qu’il combrants divers et de sacs et a leur besoin de tranquil- soit difficile d’ordures ménagères sur le lité, de propreté, de sécurité…de changer les gens, trottoir. Souvent pas très loin La pratique des incivilités n’est d’un conteneur. Quand le sac pas l’apanage d’une catégorieje trouve que ce s’ouvre un jour où la tramon- de personnes. L’observationprogramme de lutte tane souffle, les déchets se d’un feu tricolore montre quecontre les incivilités est répandent dans les rues alen- ceux qui grillent le feu rougeune brillante idée et tour. sont autant des hommes, des Les Perpignanais pointent du femmes, des jeunes, des per-j’espère qu’il portera ses doigt les incivilités qui dégra- sonnes d’âge mûr, conduisantfruits », M. M. dent l’espace public : les tags, de petites ou de grosses voi- Les Perpignanais pointent du doigt les incivilités qui dégradent l’espace public : les tags, les graffitis, l’affichage sauvage… les graffitis, l’affichage sau- tures. Il faut, toutefois, faire la
  3. 3. Retrouvez votre journal sur www.mairie-perpignan.fr ePerpignan : votre lettre d’in form Pour la recevo le site Internet ation numériqu ir, il suffit de vo us inscrire en e ligne sur /3 de la Ville ww w.mairie-perp ignan.frnsibilisation, médiation et répression La consommation d’alcool sur la voie publique,  un Un Dépôt phénomène en expansion dans toutes les villes de France. sauvage d’encombrants… Les incivilités au quotidien, c’est aussi le non respect du code de la route : le franchissement d’un sens interdit, le stationnement anarchique, la conduite d’un scooter sans casque… Incivilité : différence entre les personnes çais. Tout le monde demande un mot à qui font preuve de relâche- ment dans le respect des règles du respect. Mais il faudrait que chacun demande autant définir et celles qui, assez systéma- à lui-même qu’il demande Initialement, tiquement, les ignorent. Les aux autres et à la société. premières sont, fort heureuse- Améliorer le savoir-vivre en- le mot ment, bien plus nombreuses semble est un chantier ambi- incivilité que les secondes. tieux. Mais comme l’écrit Ber- s’appliquait à des nard Pivot : « Il n’y a pas de comportements qui ne Demande de respect causes perdues, il n’y a que des et de politesse causes abandonnées ». Décidé respectaient pas les règles Dans les courriers et les cour- à relever le défi, Jean-Marc Pu- de la vie en société. Son riels des Perpignanais qui ont jol va engager la Ville dans un sens s’est étendu et il est participé à la consultation vaste plan. Il reposera sur des sur les incivilités, les mots actions de sensibilisation, de utilisé, depuis quelques « politesse » et « respect » médiation et de répression et décennies, pour nommer reviennent souvent. Plusieurs sur l’aspiration de la majorité toute une série de faits et études d’opinion montrent des Perpignanais à faire recu- La police municipale est quotidiennement de délits. Généralement qu’il y a dans ce domaine une ler les incivilités pour amélio- mobilisée pour faire face à l’incivisme. des désordres jugés peu attente très forte des Fran- rer le vivre ensemble. n graves, ce qui exclut les vols et les agressions, et de ce fait Affichage sauvage : « Ça suffit » insuffisamment combattus. E n mai dernier, pendant la cam- Jeter un papier pagne des élections législa- et ne pas s’arrêter à tives, quelques candidats se sont livrés à des débordements rare- un feu rouge sont des ment vus. Le maire de Perpignan a comportements qui n’ont du sévir. Il a demandé à la police mu- pas la même gravité. Mais nicipale de sanctionner. Ce qui a été ces deux conduites, l’une fait avec des PV d’un montant de 150 presque anodine et l’autre euros qui ont été dressé à l’encontre d’un candidat de droite et d’un candi- dangereuse, dat de gauche. Jean-Marc Pujol a dé- témoignent claré qu’il prendrait des dispositions d’une afin qu’une telle situation ne se re- indifférence produise pas : « A la veille de chaque scrutin social, syndical ou politique, aux autres et j’adresserai un courrier aux organi- à leur besoin sations pour leur rappeler les règles ≤ de tranquillité, Jean-Marc Pujol a déclaré qu’il et leur donner la liste des panneaux rons que des élus salissent la ville à prendrait des dispositions afin de propreté, de libre expression sur lesquelles chaque élection ? Je ne le crois pas. qu’une telle situation ne se elles peuvent coller leurs affiches. Je pense au contraire que les élus de reproduise pas : « Les élus de de sécurité, Pouvons-nous être crédibles dans la la République doivent donner le bon la République doivent donner le de relations bon exemple ». lutte contre les graffitis si nous tolé- exemple ». n harmonieuse. n
  4. 4. Le journal de • Bimestriel - Novembre/Décembre 2012 • n°144 / Economie Commerce Méricq s’installe à Agrosud « La Maison Quinta, un joli bazar imprégné de l’identité catalane », selon Françoise Quinta. Basé au Sud de Perpignan, le parc d’activités Agrosud est 40 ans de Maison Quinta dédié à l’agroalimentaire. Ce La Maison Quinta a fêté cette année le 40ème anniversaire de son implantation à Perpignan. Cette village gourmand accueille présence commerciale dans la ville est faite de plusieurs désormais Méricq, leader du étapes, depuis la boutique de cadeaux rue Mably à l’actuelle maison de décoration méditerranéenne négoce des produits de la mer rue des Grandes Fabriques. La Maison Quinta, c’est et des primeurs. aussi l’esprit des Toiles du Sud, un savoir-faire catalanLa Boutique Méricq, vitrine d’un savoir-faire ouverte à tous. ancestral au rayonnement international. nC Cadre, cuisine et culture réée en 1999 à l’entrée Sud sont les 3 fleurons d’Agrosud qui de Perpignan le long de la aujourd’hui accueille sur son site rocade D914, en face de Méricq, leader du négoce de pro- à La Maison rougeTecnosud, livrée fin 2004, Agro- duits de la mer au Sud d’une ligne Le restaurant La Maison rouge a pour cadre l’anciennesud est un parc d’activités de 12 Les Sables d’Olonne/Lyon. maison des Frères Bausil au 41 rue Rabelais. Surhectares dédié à l’agroalimen- plusieurs niveaux, La Maison rouge combine salle,taire. Aménagé par la Commu- Une plateforme logistique jardin, bar lounge, terrasse sur le toit… Inspirée desnauté d’Agglomération, il a pour de 1 100 m2 produits frais du marché, dans une carte à différentesvocation de fonctionner comme « Basés dans le département à Port- formules, la cuisine se veut savoureuse et raffinée. Leun village gourmand qui promeut Vendres, nous étions trop à l’étroit restaurant affiche une vocation culturelle conjuguantles savoir-faire des meilleurs arti- et nous voulions améliorer notre expositions, événements, échanges. Réservations ausans locaux de gastronomie et de logistique auprès de notre clien- 04 68 73 72 09. nproduits du terroir. tèle dans les P.O et l’Aude. Le parc Méricq, une plate forme logistique deOlivier Bajard, champion du d’activités Agrosud de Perpignan 1 100 m2 à Agrosud.monde des Métiers de dessert et nous est apparu idéal avec sonMeilleur ouvrier de France avec identité de village gourmand pour La Maisonson école de pâtisserie, y est instal- développer notre service auprès d’une plateforme logistique de rouge,lé depuis 2008. Le traiteur Astruc des poissonniers et restaurateurs  1 100 m2 dont 200 pour la bou- un cadreet Boniface - la 7ème vague consa- de ce secteur », commente Pierre tique. n historiquecrée aux produits de la mer, se sont Cardona, directeur de Méricq. Renseignements : pour une cuisineimplantés sur le site fin 2011. Ce Sur Agrosud, Méricq dispose www.mericq.com raffinée.L’école Maso en Des formations d’enseignement supérieurdéveloppement Les formations d’enseignement supérieur ontsupérieur le grand avantage pour une ville de retenir sa jeunesse. Outre l’UPVD, IMERIR, le lycée Ara- go, le Conservatoire de Musique, la HEART…,Positionnée entre Dames de l’école Maso dispense également des forma-France et Théâtre de l’Archipel, tions d’enseignement supérieur sous forme del’école privée Maso dispense BTS (Management des unités commerciales, Banque marché des particuliers, Assistant deun enseignement reconnu. Son gestion PME/PMI…) et Bachelors (Marketingsuccès devrait engendrer une communication, Ressources humaines). nprochaine extension en ville. L’école Maso est constituée de 3 entités d’enseignement, du secondaire au supérieur. Le partenariat avec la VilleL ycée privé laïque sous Implantée dans un hôtel parti- Outre des résultats particulière- contrat d’association avec culier en cœur de ville, l’école ment probants pour ses bacheliers, l’Etat depuis 1981, au- Maso est dotée d’une infrastruc- l’école Maso dispense égalementjourd’hui dirigée par Eric Maso, ture moderne forte de 1 400 m2 des formations d’enseignementl’école Maso a ouvert ses portes à de locaux, 18 salles de cours, des supérieur sous forme de BTS etPerpignan en 1929. Elle est consti- salles dédiées au technique (cui- Bachelors.tuée de 3 entités d’enseignement, sine, soins), 3 laboratoires infor- Cette école est également spécialistedu secondaire au supérieur, et matiques, 2 salles audio-visuelles, de l’alternance depuis 15 ans, cecompte 350 élèves environ. un centre de documentation… qui permet à ses étudiants d’avoir une solide formation en entreprise dans des domaines porteurs. Le succès de l’école Maso enre- gistre une demande d’étudiants croissante. Un agrandissement de Diverses installations sportives sont mises à disposition par la Ville. L’école la structure est d’ailleurs à l’étude. De l’IPAC Scholl of management d’Annecy à la Maso est n dotée d’une Région, l’USAP ou l’institut Jean Vigo, l’école Maso Renseignements : infrastructure 7 avenue des Palmiers développe les partenariats. A ce niveau, la Ville moderne, met à disposition différentes installations sportives forte de 1 400 Tél. 04 68 35 76 76 m2 de locaux. www.ecolemaso.fr (piscines, stades, parc des Sports). n
  5. 5. Retrouvez votre journal sur www.mairie-perpignan.fr /5 Les Perpignanais à la rencontre de leurs voisinsSecteur Est 1 rue des Calanques Tél. 04 68 66 18 68 Secteur Nord 39 avenue Maréchal Joffre Tél. 04 68 62 37 70La rue des Embruns tient ses promessesI naugurée le 6 octobre 2012, lors de la Fête facilitent le cheminement piéton sur un superbe des quartiers, la nouvelle rue des Embruns béton marqué coloré, nouvelle chaussée, nou- tient ses promesses : trottoirs élargis et pay- veaux éclairages, 59 places de stationnement etsagers qui mettent en valeur les commerces et implantation de conteneurs enterrés. n La Maison Pour Tous, c’est parti ! L a Maison Pour Tous, 6 rue de Puyvalador, a pour vocation de permettre à chaque public d’être représenté et de se retrouver dans les activités proposées. Le rez-de-chaussée est réservé aux jeunes avec 2 espaces d’activités où sont proposés projets culturels, artistiques et sportifs. Le 1er étage est doté d’un espace multimédia et de documentation. Réser- vées aux associations, 4 salles d’activités sont réparties sur les 1er et 2ème étages. nSecteur Ouest 16 avenue de Belfort Tél. 04 68 62 37 82Le centre Jean-Paul II en constructionM gr André Marceau, évêque de Perpi- pelle d’une capacité de 450 personnes, le pôle gnan, a souhaité regrouper tous les « Annonce de la foi » et la bibliothèque réunis- services du diocèse, jusqu’ici répar- sant tous les ouvrages du diocèse. Les dons detis sur l’ensemble de Perpignan. Ainsi, depuis particuliers et d’entreprises ainsi que la ventele mois de juin, le Centre Jean-Paul II est en de biens immobiliers financent la chapelle, lecours de construction. Il comprendra une cha- reste étant à la charge de l’évêché. n Secteur Centre Ancien 1, rue de la Savonnerie (place Carola) - Tél. 04 68 62 38 80Secteur Sud 3 rambla du Vallespir Tél. 04 68 84 52 86Lifting pour le Chemin de la Passio VellaC hemin de la Passio Vella, les services de la Communauté d’Agglo-mération renouvellent actuel-lement les canalisations. Dès le1er trimestre 2013, les servicesde la Ville referont la chaus-sée et les trottoirs avec pour La Maison Tingat ouvrepriorité la portion au niveaude l’Université de Perpignan ses portes LVia Domitia où un plateau de e 12 novembre ouvrira la Maison Tingat. Cetrencontre sera créé pour faire immeuble ancien a été rénové afin de créer uneralentir les véhicules et sécuri- salle multi-activités, située au rez-de-chaussée.ser la traversée des étudiants. Cette salle permettra d’accueillir les habitants du quar-Le chemin de la Passio Vella tier Saint-Jacques autour, notamment, de questions desera également doté d’une santé. npiste cyclable. n
  6. 6. Le journal de • Bimestriel - Novembre/Décembre 2012 • n°14 6 / DossierLes travaux,c’est aussil’environnement Secteur Nord • Parc Maillol, objet chaque an- Des travaux multiples et variés ••• suite de la page 1 née de travaux d’extension (aire de jeux en 2010, aire de jeux pe- La proximité est de des axes prioritaires de tits enfants en 2011, plantation de 300 arbres en 2012, création l’équipe municipale. La création des mairies de l’entrée Nord-Est, parcours de quartiers en 2003 suivie par la sectorisation sportif en 2012/2013) du territoire communal en 5 parties permet de rapprocher davantage les services publics des habitants. L ieu d’écoute des et techniciens des différentes habitants par excel- directions municipale (circu- lence, la mairie de lation, aménagement, sécu- quartier repose sur rité, propreté, environnement, Secteur Nord, une aire de jeux petits un concept porteur fort de 3 conflits de voirie…) à qui ils enfants a été créée au parc Maillol. volets (déconcentration du font remonter les doléances ou service administratif, amé- suggestions de la population. • Jardins familiaux créés au Bas-Vernet (mas Gaillard- lioration du cadre de vie des « De là, une réflexion appuyée Roudayre) en 2010 citoyens, dynamisation de la par une étude est lancée et, en vie du quartier). cas de résultat positif, elle est • Square Desprès, création d’une aire de jeux petits Ce lieu de synergie entre les approuvée et engendre des réa- enfants en 2011 élus, la fonction publique et lisations concrètes en un temps cœur de l’organisation muni- nécessaires, les services mu- la société civile est au service assez court, dans un souci d’ef- cipale a amené la Ville cette nicipaux dévolus à la proxi- • Jardin Lancaster entièrement réaménagé avec ouverture sur de la démocratie participative ficacité et de réactivité », com- année, dans le but de faire plus mité devraient être en mesure l’espace public et piéton pour l’amélioration au quo- mente la Direction des services et mieux dans sa démarche de d’encore mieux répondre aux tidien de la vie du quartier, techniques de la Ville. territorialisation, à commandi- attentes de la population », les travaux de voirie ou envi- A ces réunions techniques de ter, un audit auprès de KPMG, indique le maire Jean-Marc Secteur Ouest ronnementaux, sa propreté, secteur, s’ajoutent les réunions un cabinet privé spécialisé en Pujol. • Résidence ensoleillée, créa- sa sécurité, son animation, sa publiques organisées ponctuel- démarche d’organisation. Chaque année, un calendrier tion d’une grande aire de jeux cohésion. lement par le Maire sur des su- « L’étude s’est terminée à la fin des travaux affectant le sol et petits et grands enfants en 2011 jets d’actualité. du printemps, les premières le sous-sol des voies publiques Un souci d’efficacité conclusions ont été remises situées à l’intérieur des agglo- et de réactivité Le citoyen au cœur à la Municipalité et plusieurs mérations est établi par le En effet, des réunions régu- de l’organisation pistes d’amélioration possible Maire dans son rôle de coordi- lières amènent les référents sur municipale ont été mises en évidence. nateur, sous réserve des pou- le terrain dans chacun des sec- Cette priorité que constitue la D’ici quelques mois, après voirs dévolus au représentant teurs urbains à rencontrer élus proximité avec le citoyen au les réorganisations internes de l’Etat. Ce qui permet d’avoir en ce domaine une feuille de route précise et logique pour la bonne gestion des deniers pu- blics en évitant au maximum le gaspillage. Secteur Ouest, la grande aire de C’est ainsi que la Direction jeux à la Résidence ensoleillée. de l’Equipement urbain de la Ville, sous la houlette du • Avenue Julien Panchot, plantation d’arbres (platanes) Maire et/ou de l’élu délégué, programme les différents tra- • Mairie de quartier, réa- vaux de voirie. n ménagement en cours des abords • Résidence Pascot, réamé- nagement d’un espace vert • Jardins de la Basse, créa- tion d’un square de proximité Des travaux de voirie avec aire de jeux à Saint- sont accomplis Assiscle en 2011 n régulièrement dans la ville. Les travaux, • Avenue Jean Giono, • Rues Tati et Melville, c’est aussi réhabilitation en cours de plantation de massifs l’environnement l’espace boisé (nettoyage, • Avenue Gilles/Rubens, plantations, création d’allées, aménagement végétal en 2012 Secteur Est clôtures) • Square Sabardeil • Ancienne école Las Cobas, Secteur Centre complètement réaménagé remise en état du site (aire ancien (plantations, aire de jeux, de jeux, sols, mobiliers, • Rond-point de la Têt, réamé- mobilier, clôtures) plantations) nagement environnemental • Rue Duban, aménagement • Avenue du Grand Large, • Jardin des Remparts Secteur Est, le réaménagement de au croisement du passage aires de jeux du quartier restructuré en deux tranches, Secteur Centre ancien, le rond- l’Espace boisé avenue Jean Giono est en cours. piéton en 2012 réaménagées 2011/2012 n point de la Têt réaménagé.
  7. 7. Pour tout problème de dist Retrouvez votre journal sur www.mairie-perpignan.fr ribution du Journal de Perpignan dans /7 votre boîte aux lettres, merci de cont acter le 04 67 07 27 70.pour améliorer le quotidien Les 5 maires adjoints délégués au Quartiers Isabelle de Noëll- Marchesan (Sud), Marie-Louise Vigué (Ouest) , Eliane Salies (Est), Marcel Zidani Secteur Ouest, (Centre), Richard les abords Puly-Belli (Nord), groupe scolaire chapeautés par d’Alembert rue le maire-adjoint Agasse ont été Pierre Parrat. sécurisés. La proximité est un des axes prioritaires de l’équipe municipale. Pour mieux répondre aux attentes des Perpignanais par une multiplicité de travaux destinés à l’amélioration de leur Perpignan quotidien. est riche d’un D ans le secteur Ouest, en assurant particulièrement patrimoine arboré  rue Pascal Marie ici la sécurité des écoliers. qui demande Agasse, par exemple, Même cas de figure avenue au droit du groupe d’Athènes avec la réalisation un entretien scolaire d’Alembert, la Ville a d’un aménagement de type réalisé un aménagement de sé- « plateau traversant » pour régulier comme curité de type « plateau traver- contraindre la vitesse des vé- l’alignement sant » afin de réduire la vitesse hicules avec la vocation de des véhicules et de rendre plus sécuriser les abords du groupe Le cheminement piéton Passio Vella facilite la vie des étudiants comme d’arbres avenue confortable la traversée de la scolaire Jean Amade. Cette des riverains. chaussée pour les piétons et les réalisation est parallèlement Général de enfants. accompagnée de mesures com- king apprécié par les riverains et les cheminements des per- Gaulle… plémentaires par la pose de mais qui au fil du temps s’est sonnes à mobilité réduite. Sécurisation des mobiliers urbains afin de pré- fortement dégradé. Pour le plus Chemin de la Passio Vella, iti- abords scolaires server les trottoirs. grand confort des riverains, néraire très utilisé par les étu- Secteur Ouest Toujours dans le secteur Ouest, la Ville a réalisé un réaména- diants, au débouché du bou- Les abords d’un groupe sco- allée de la Fontaine d’Amour, gement de cet espace tout en levard Maréchal Koenig, la laire se caractérisent en général des travaux d’aménagement de conservant les arbres existants. présence de cyprès et l’absence par un environnement sensible proximité ont été menés pour re- Avenue Maréchal Juin, depuis la de trottoir rendaient les circu- en termes de sécurité routière qualifier et valoriser un itinéraire disparition de la station service, lations piétonnes dangereuses. et les conflits d’usages y sont piéton le long du Ganganeil. le trottoir était devenu inconfor- La Ville a ainsi réalisé, en sup- nombreux. La force publique table. En concertation avec la primant parallèlement quelques intervient pour une harmoni- Elargissement des caserne des Pompiers occupant vieux arbres, un trottoir confor- sation de ces différents usages trottoirs Secteur Sud les lieux, la Ville a procédé à un table et sûr. afin de promouvoir le bien Dans le secteur Sud, la Côte élargissement du trottoir facili- Rue du Vilar, au droit de l’église vivre ensemble au quotidien Radieuse bénéficie d’un par- tant les croisements des piétons Saint-Paul, Suite page 8 ••• Les travaux, de l’aire de jeux existante abattage, plantations, … et l’olivier de la c’est aussi pour les enfants 1er âge) élagage, traitements, mise en place Jean Jaurès l’environnement • Jardin Brassens aménagé (création d’une aire de jeux sécurité...  n de proximité pour enfants 1er dans le cœur Secteur Sud • Giratoires de la rambla âge) historique. d’Occitanie, Bretonneau… • Jardin des Ménestrels, aménagés en 2010 projet de réaménagement • Rond-point de l’Europe, pour  2013 Renseignements réaménagement végétal Direction Environnement et • Aire de jeux rue du Vilar Tous Secteurs Propreté Urbaine : réaménagée (réalisation d’un • Patrimoine arboré, Secteur Sud, réaménagement végétal envir@mairie-perpignan.com mail ombragé, réhabilitation travaux réguliers d’entretien, pour le rond-point de l’Europe.
  8. 8. Le journal de • Bimestriel - Novembre/Décembre 2012 • n°14 8 / DossierLes travaux,c’est aussil’environnement ••• suite de la page 7 la présence d’une voie de tourne Secteur Est à droite facilitant l’insertion • Rue Edouard Bourdet, réali- des véhicules sur le boule- sation de travaux pour ralentir vard du Foment de la Sardane les voitures, sécuriser les pié- Secteur Est, rue était accidentogène pour les tons avec le réaménagement Edouard Bourdet, piétons. L’aménagement réa- la placette a été de la placette lisé a consisté à supprimer ce réaménagée • Rue Pierre Puget, création tourne à gauche, ce qui a per- et 16 places de d’un parking et plantation mis d’éloigner de fait le passage stationnement ont d’arbres été créées. piéton du boulevard avec le carrefour de la rue du Vilar. La Ville a également amélioré les conditions de stationnement du parking attenant au groupe sco- laire Hyacinthe Rigaud et créé un trottoir de qualité le long du gymnase. Secteur Est, rue Edouard Bour- mises à la disposition des rive- Giratoire et trottoirs les piétons d’une traversée de det, le stationnement devenait rains. Plusieurs arbres ont en Secteur Nord la chaussée en toute sécurité. • Rue de Sardaigne, réamé- anarchique sur les trottoirs et la outre étaient plantés. Secteur Nord, on signalera La proximité immédiate avec nagement des 2 placettes vitesse des véhicules excessive. A signaler aussi rue de Sar- la réalisation, rue Emmanuel le groupe scolaire Lamartine, a Un obstacle a été créé afin d’in- daigne, le réaménagement des Chabrier, d’un giratoire pour la également motivé cet aménage- viter au ralentissement, la pla- 2 placettes existantes défor- sécurité des automobilistes afin ment. cette existante est réaménagée mées avec le temps par les ra- de gérer l’ensemble des flux de et 16 places de stationnement cines des arbres. Après la sup- circulation et limiter la vitesse. Priorité piétons ont vu le jour. Sur la placette, pression des arbres malades, Avenue de la Salanque, c’est Secteur Centre les délaissés des espaces verts des places de stationnement un trottoir qui a été créé le long Enfin, Secteur Centre, dans la ont été traités avec des galets de ont été réalisées. Un canisite a, des habitations afin d’assurer un liste de quelques exemples de rivière et des plantations ont été par ailleurs, été mis en service cheminement plus confortable travaux de proximité réalisés effectuées. pour préserver la propreté des et plus sécurisé aux piétons pour l’amélioration du quoti- lieux. contraints jusqu’alors d’em- dien, rue Côte Saint-Sauveur, Réaménagement de La rue Jean-Michel Chevotet, prunter la chaussée dans cette l’espace devant le Musée des placettes Secteur Est une voie sans issue, était elle le partie de la voie. Ecoles souffrait d’un manque de Secteur Est, Rue de Sardaigne, D’autres travaux de proximité théâtre de conflit d’usages entre Et à l’intersection Gauguin/Sa- valorisation et d’identification. réaménagement des 2 placettes ont également eu lieu récem- divers véhicules. lanque, un îlot en dur a été réali- Un aménagement a ainsi sécu- ment rue Pierre Puget. Pour Afin d’apaiser les tensions, la sé et un marquage au sol dessiné risé l’accueil régulier de classes • Rue Jean-Michel Chevotet, mettre fin au stationnement Ville a organisé une aire de sta- pour supprimer le manque de par ce musée. Une seconde organisation d’une aire de sta- anarchique sur les trottoirs, un tionnement en et a valorisé l’es- visibilité des automobilistes en tranche de travaux est envi- tionnement et végétalisation parking a été créé dans l’espace pace situé au bout de cette rue améliorant la configuration de sagée autour du devenir de la vert existant et 8 places ont été en le végétalisant. l’intersection. Fontaine. Secteur Nord La particularité de la rue André La Ville a aussi engagé place • Rue Emmanuel Chabrier, Chénier en forme de « S » au car- Hyacinthe Rigaud des travaux réalisation d’un giratoire refour avec la rue Déodat de Sé- de mise en sécurité des piétons • Avenue de la Salanque, verac accentuait un phénomène par la mise en place de mobilier création d’un trottoir d’insécurité routière lié, outre la urbain sécurisant le passage au • Intersection Gauguin/Sa- vitesse souvent excessive, à des niveau du café. Et rue du Cas- lanque, réalisation d’un îlot en comportements dangereux. La tillet, devant l’ancienne école dur et d’un marquage au sol Ville a alors procédé à la mise Maintenon, les trottoirs ont été • Rue André Chénier, mise en en place d’îlots dans l’axe de la élargis pour offrir plus d’aisance place d’îlots pour réduire la vi- chaussée avec la garantie pour au cheminement piéton. n tesse et sécuriser la traversée des piétons Secteur Centre Renseignements ancien Secteur Nord, Direction de l’Equipement urbain • Rue Côte Saint-Sauveur, l’intersection Gauguin Tél. 04 68 66 31 87 Salanque réaménagée Courriel : deu-direction@mairie- aménagement de l’espace de- pour améliorer la visibilité vant le Musée des Ecoles perpignan.com des automobilistes. • Place Hyacinthe Rigaud, mise en place de mobilier urbain pour la sécurité des piétons Secteur Sud Les travaux, • Côte radieuse, réaménage- c’est aussi ment du parking avec conserva- l’environnement tion des arbres existants • Avenue Maréchal Juin, élargis- Secteur Ouest sement du trottoir pour faciliter le • Rue Pascal Marie Agasse, passage des personnes à mobi- un aménagement de sécurité au lité réduite droit du groupe scolaire • Chemin de la Passio Vella, réa- d’Alembert lisation d’un trottoir confortable • Avenue d’Athènes, un aména- et sécurisé gement de sécurité au droit du • Rue du Vilar, sécurisation du groupe scolaire Jean Amade passage piéton • Allée de la Fontaine d’Amour, • Groupe scolaire Hyacinthe • Rue du Castillet, élargisse- travaux d’aménagement pour Rigaud, amélioration des condi- Secteur Ouest, l’allée de la Secteur Sud, réaménagement du ment des trottoirs n requalifier un itinéraire piéton tions de stationnement n Fontaine d’amour requalifiée. parking à la Côte radieuse.
  9. 9. Retrouvez votre journal sur www.mairie-perpignan.fr Portraits / 9Focus sur…Elles et ils ont fait ou font l’actualité, se sont distingués, ont chacuneet chacun à leur niveau et dans leur domaine fait briller la ville.Focus… 20, 55 au bac pour le brill ant Arnaud Hirsc h. L’équipe de l’institut Jea n Vigo installée à l’Arsen al depuis 2006. Arnaud Hirsch, champion du baccalauréat Mens sana in corpore sano est une devise qui va comme 50 bougies à l’actif de un gant à Arnaud Hirsch. Sportif adepte de boxe française, l’oreille musicale et batteur au sein du groupe Foolish l’Institut Jean Vigo Frogs, l’esprit ouvert à une grande variété de disciplines, A l’origine un ciné-club créé par Marcel Oms en 1962, l’Institut Jean motivé par l’élargissement de ses horizons, Arnaud Vigo fondé en 1983 fête cette année son 50ème anniversaire. A son Hirsch se déclare intéressé « à un maximum de choses actif : animation et diffusion du cinéma dans la ville, un festival, un et très curieux ». Profil postmoderne de l’homme de la colloque scientifique, des actions déducation à limage, un centre Renaissance incarné par Montaigne ou Leonard de Vinci, permanent danimation et de recherches sur le cet élève de terminale scientifique au lycée Bon Secours a cinéma, des expositions, des interventions… décroché haut la main au début de l’été son baccalauréat Présidé par Michel Cadé, l’Institut Jean Vigo avec une moyenne de 20,55. Un brillant résultat qui fait la est devenu cinémathèque en 2006 avec son fierté de tous les Perpignanais. n installation parallèlement dans de nouveaux locaux fournis à l’Arsenal par la Ville « qui met aussi à sa disposition deux fonctionnaires municipaux et lui accorde une subvention annuelle de fonctionnement », rappelle Maurice Halimi, maire- adjoint délégué à la Culture. n a ) et Karim in (à droite au Fémin e Vernet prés idente d on. haouch, associati Fatima C ordinatrice de l’ co Dembre, La Casa Musicale est aujourd’ hui reconnue comme un des acte incontournables de la culture hip urs hop nationale. Vernet au Féminin, 1er prix La Casa Musicale, un acteur reconnu régional Talents des Cités L’association Vernet au Féminin a obtenu cette année le de la culture hip hop prix Régional Talents des Cités à Montpellier. Sous l’égide Parmi les nombreuses actions menées par la Casa Musicale dans du Ministère de la Ville et du Sénat, le concours Talents le cadre de ses missions, l’association développe un secteur hip des Cités valorise les initiatives des hommes et femmes hop (danse, rap) qui porte ses fruits. En 2010, Némir, artiste issu des quartiers prioritaires. Créée par des habitantes de la de la « Casa », a remporté la finale nationale Buzzbooster et, en cité Vernet Salanque, domiciliée au centre social de Vernet 2011, Hassan en est arrivé second. Sans oublier Marion et Jess, Salanque/Diaz de la Ville, cette association a pour vocation championnes de France 2012. Et le concept de Circle Vib’Z a été principale de développer du lien social autour des repris par d’autres opérateurs hip hop en France. Enfin, l’édition thématiques relatives à la femme (mère, fille, adolescente...) 2012 du Block Party a attiré à Perpignan plusieurs teams de toute afin de favoriser la participation citoyenne des habitantes la France (Paris, Marseille, Bretagne…) et internationales (USA, UK, du secteur à la vie sociale, culturelle, éducative et sportive. Corée, Grèce…). n n
  10. 10. Le journal de • Bimestriel - Novembre/Décembre 2012 • n°1410 / Zapping › Vus à Perpignan Des personnalités de divers horizons ou domaines ont honoré la ville de leur présence au cours des semaines précédentes… mbre de l’Institut rançois Mattéi est me Le philosophe Jean-F universitaire de France . ritualités 2012. Alexandre Adler, prix Spi L’historien et journaliste Jean-François Mattéi au Mur des Disparus Alexandre Adler, prix Le philosophe Jean-François Mattei était à Perpignan le 5 juillet dernier pour faire mémoire des tragiques événements d’Oran le 5 juillet 1962 et Spiritualités d’aujourd’hui rendre hommage aux victimes civiles de la guerre d’Algérie. Professeur de A l’occasion de la remise des prix Méditerranée créés par le Centre mé- philosophie grecque et philosophie politique à l’université de Nice Sophia- diterranéen de littérature, l’historien (Paris VIII, Paris Dauphine, Arte) et Antipolis, membre de l’Institut universitaire de France, né à Oran en 1941, journaliste (Libération, Le Figaro, Le Courrier international) spécialiste des Jean-François Mattéi est l’auteur d’ouvrages de référence (La Barbarie inté- relations internationales, Alexandre Adler a reçu, au Palais des Congrès le rieure, Le regard vide, L’identité de l’Europe). Lors de son intervention au 20 octobre des mains du maire Jean-Marc Pujol, le prix Spiritualités 2012 Centre de Documentation des Français dAlgérie, le philosophe a basé son pour son livre Le peuple monde : Destins d’Israël (Albin Michel). Créé en propos sur le malentendu, Le Malentendu d’Albert Camus, pièce partie du 2000 par André Chouraqui, le prix Spiritualités d’aujourd’hui a pour objec- cycle de l’absurde, « le malentendu et la colonisation, la colonisation et les tif de favoriser le dialogue entre les différents courants religieux et spiri- Français ». n tuels contemporains. Sebastían Liste couronné à Visa pour l’Image Né à Alicante en 1985, aujourd’hui basé au Brésil, doté d’un diplôme supé- rieur en sociologie et d’un Master des Arts en Photojournalisme, Sebastían Liste a reçu le 7ème prix de la Ville de Perpignan, le 1er dédié à la mémoire de Rémi Ochlik, doté de 8 000 € pour Urban Quilombo présenté au cou- vent des Minimes dans le cadre du 24ème Visa pour l’Image. « Je suis ex- trêmement heureux de recevoir le 1er prix de la Ville de Perpignan Rémi Ochlik », a déclaré Sebastían Liste le 7 septembre dernier au Campo Santo qui a comptabilisé 13 000 spectateurs aux 6 soirées du festival et 9 000 per- sonnes avec leur retransmission place de la République en fin de semaine. 221 000 entrées ont parallèlement été enregistrées aux expositions, soit une augmentation de 6% par rapport à l’édition 2011. n © David Ruanao1 Maria Pagés dans la cour des gran ds avec Utopía aux Estivales de l’Archipel. Maria Pagés en clôture des Estivales de l’Archipel Pionnière dans l’interprétation contemporaine du flamenco, Maria Pagés a clôturé en beauté avec son spectacle Utopía la 2ème édition des Estivales de l’Archipel. « Un des grands moments du festival » pour les organisateurs. Symbole incarné de la thématique 2012 (hommage à la femme), artiste de stature internationale, figure de la dynamique transfrontalière, Maria Pagés a rempli une nouvelle fois le Campo Santo. Le public a été conquis, stan- ding ovation à l’appui pour une création consacrée par la presse nationale (« Dans la courbe des grands »/Libération du 27/07/2012). Concentrée es- Jean-Marc Pujol et sentiellement cette année sur 8 spectacles, cette 2ème édition des Estivales Liste entouré du maire Le lauréat Sebastían de l’Archipel a attiré plus de 11 000 spectateurs. n l Jean-François Leroy. du directeur du festiva

×