Rencontres Q@LI-MEDIterranée,
           le 06 novembre 2009




                           Atelier 3 :
Optimisation de la...
Rencontres Q@LI-MEDIterranée,
      le 06 novembre 2009




  Optimisation de la pulvérisation

⇒ besoin de critères pour ...
Rencontres Q@LI-MEDIterranée,
                      le 06 novembre 2009


         Bilan de la répartition des produits da...
Rencontres Q@LI-MEDIterranée,
                 le 06 novembre 2009


      Bilan de la répartition des produits dans les
 ...
Rencontres Q@LI-MEDIterranée,
              le 06 novembre 2009


     Bilan de la répartition des produits dans les
     ...
Rencontres Q@LI-MEDIterranée,
                 le 06 novembre 2009


Les appareils d’aujourd’hui
Différentes configuration...
Rencontres Q@LI-MEDIterranée,
                 le 06 novembre 2009


Traitement « face par face »
avec les diffuseurs dans...
Rencontres Q@LI-MEDIterranée,
              le 06 novembre 2009


Traitement « face par face »
par le dessus de la végétat...
Rencontres Q@LI-MEDIterranée,
                    le 06 novembre 2009



Voûte pneumatique                                ...
Rencontres Q@LI-MEDIterranée,
             le 06 novembre 2009



La précision d’application : une voie pour
  l’optimisat...
Rencontres Q@LI-MEDIterranée,
               le 06 novembre 2009



La précision d’application : une voie pour
  l’optimis...
Rencontres Q@LI-MEDIterranée,
            le 06 novembre 2009



La précision d’application : une voie pour
  l’optimisati...
Rencontres Q@LI-MEDIterranée,
            le 06 novembre 2009



Les appareils de demain
Quelles seront les avancées ?
• A...
Rencontres Q@LI-MEDIterranée,
          le 06 novembre 2009



Les verrous techniques et économiques
• Fiabiliser la techn...
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

Optimisation de la pulvérisation pour améliorer l'utilisation des intrants phytosanitaire en viticulture

2,635 views
2,539 views

Published on

Sébastien Codis (IFV) et Bernadette Ruelle (Cemagref/UMR ITAP) présentent l'état des lieux, les besoins et les pistes d'innovation de l'optimisation de la pulvérisation en viticulture

Published in: Technology, Business
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
2,635
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
41
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Optimisation de la pulvérisation pour améliorer l'utilisation des intrants phytosanitaire en viticulture

  1. 1. Rencontres Q@LI-MEDIterranée, le 06 novembre 2009 Atelier 3 : Optimisation de la pulvérisation pour améliorer l’utilisation des intrants phytosanitaires en viticulture S. Codis (IFV) et B. Ruelle (Cemagref/UMR ITAP) 1
  2. 2. Rencontres Q@LI-MEDIterranée, le 06 novembre 2009 Optimisation de la pulvérisation ⇒ besoin de critères pour l’évaluation des performances agro-environnementales des appareils de traitement 2
  3. 3. Rencontres Q@LI-MEDIterranée, le 06 novembre 2009 Bilan de la répartition des produits dans les compartiments (plante, sol, atmosphère) 10m 10m Sur une parcelle de vigne 10m 10m 6 cm Trajet du pulvérisateur 1m50 Capteur au sol Rang de vigne Câble support Fils 12m50 Rang de vigne de lancement Rang de vigne effeuillé novembre 09
  4. 4. Rencontres Q@LI-MEDIterranée, le 06 novembre 2009 Bilan de la répartition des produits dans les compartiments (plante, sol, atmosphère) Bilan des pertes: le dispositif expérimental Départs vers l’air Dépôts au sol novembre 09 Dépôts végétation
  5. 5. Rencontres Q@LI-MEDIterranée, le 06 novembre 2009 Bilan de la répartition des produits dans les compartiments (plante, sol, atmosphère) Pertes: début/pleine végétation 30-40% 30-40% 20-30% 50-60% 10% 40% Début de végétation Pleine végétation
  6. 6. Rencontres Q@LI-MEDIterranée, le 06 novembre 2009 Les appareils d’aujourd’hui Différentes configurations : différents compromis entre précision d’application, maniabilité, temps de chantier, tarif. + Précision de - l’application Maniabilité - à la vigne + novembre 09 6
  7. 7. Rencontres Q@LI-MEDIterranée, le 06 novembre 2009 Traitement « face par face » avec les diffuseurs dans l’interligne Efficacité RAMPE AB MOST REPARTITION DE LA PULVERISATION Par côté de rang Par étage de végétation 7 6 5 4 3 Homogénéité 2 Maniabilité 1 0 Gauche Droite Bas Haut Essai Mâconnais Mesure : Méthode ITV (Cu/cm²) 7
  8. 8. Rencontres Q@LI-MEDIterranée, le 06 novembre 2009 Traitement « face par face » par le dessus de la végétation Efficacité RAMPE CGL REPARTITION DE LA PULVERISATION Par côté de rang Par étage de végétation 7 6 5 4 3 2 Homogénéité Maniabilité 1 0 Droite Gauche Bas Haut Essai Mâconnais 8 Mesure : Méthode ITV (Cu/cm²)
  9. 9. Rencontres Q@LI-MEDIterranée, le 06 novembre 2009 Voûte pneumatique Efficacité VOÛTE PNEUMATIQUE Voûte dirigée assurant un traitement COUVERTURE GENERALE uniface de la végétation : 6 à 8 rangs REPARTITION DE LA PULVERISATION traités par passage. Par côté de rang 12 10 8 6 4 2 Homogénéité 0 Maniabilité G D G D G D G D Essai Mâconnais 9 Mesure : Méthode ITV (Cu/cm²)
  10. 10. Rencontres Q@LI-MEDIterranée, le 06 novembre 2009 La précision d’application : une voie pour l’optimisation des doses de produits phytosanitaires 1) Démarche OPTIDOSE : Pré-requis : performance du pulvérisateur. Adaptation de la dose à la surface de végétal à protéger, à la pression de maladie (risque épidémiologique), au stade végétatif (sensibilité de la plante). 10
  11. 11. Rencontres Q@LI-MEDIterranée, le 06 novembre 2009 La précision d’application : une voie pour l’optimisation des doses de produits phytosanitaires 1) Démarche OPTIDOSE : SFT (Ha/Ha) Détermination du % de la DH à appliquer 2007 - version 1 +∞ Expression Pression I II III végétative maladie forte forte 20 70 70 100 100 100 100 100 100 forte moyenne 20 40 40 70 80 80 70 70 70 forte faible 10 30 30 50 50 50 40 40 40 2 moyenne forte 20 70 70 80 80 80 70 70 60 moyenne moyenne 20 40 40 60 60 60 50 50 40 moyenne faible 10 30 30 40 40 30 30 30 25 1 faible forte 20 30 50 70 70 60 50 50 40 faible moyenne 20 20 30 50 50 50 25 25 25 faible faible 10 10 20 30 30 25 15 15 15 0 2 à 3 FE BFA BFS Flo Nou GDP Ferm Ferm Véraison Stades 11
  12. 12. Rencontres Q@LI-MEDIterranée, le 06 novembre 2009 La précision d’application : une voie pour l’optimisation des doses de produits phytosanitaires 2) Démarche OPTIPULVÉ : Démarche expérimentale IFV-CA71 (depuis 2004). Contexte des vignes étroites. Pré-requis : appareil assurant un traitement « face par face » de la végétation & bonne maîtrise technique Adaptation de la dose à la précision du matériel d’application : réduction systématique en concentration (réduction de 30% sans risque ) + modulation en fonction des configurations en début de végétation. Démarche en cours de transfert (expérimentation → profession) 12
  13. 13. Rencontres Q@LI-MEDIterranée, le 06 novembre 2009 Les appareils de demain Quelles seront les avancées ? • Aide au guidage → déplacer le compromis (précision de l’application / maniabilité) : Rapprocher les diffuseurs de la végétation & Récupérer la fraction de bouillie perdue dans le compartiments (sol, air). • Aide au contrôle en temps réel de la pulvérisation: outil AWARE/TICSAD • Adaptation de la dose à la surface de végétal à protéger (capteurs indicateurs de la S, TRV, interface de gestion du traitement PTO…). • En début de végétation : pulvérisation ciblée sans air, fermeture des diffuseurs non orientés vers la végétation, utilisation de panneaux récupérateurs. • Injection directe • Réduction de la consommation NRJ Pistes offertes par la technologie (viticulture de précision) 13
  14. 14. Rencontres Q@LI-MEDIterranée, le 06 novembre 2009 Les verrous techniques et économiques • Fiabiliser la technologie • Formation technique des professionnels • Besoin de traçabilité (AWARE/TICSAD) • Adaptation des structures d’exploitation pour tirer profit de la technologie ? • Coût des solutions retenues (besoin d’un dispositif global - incitation financière : PVE) d’où besoin de méthodes et d’indicateurs pour l’évaluation des performances des appareils. • Nécessaire travail avec les constructeurs et les utilisateurs des matériels 14

×