La Solution Xml
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

La Solution Xml

on

  • 206 views

Un moyen d’assurer la persistance de connaissances plus ou moins volatiles consiste à utiliser un langage comme XML; toutefois, les utilisateurs courants ou tout au moins ceux qui ne souhaitent pas ...

Un moyen d’assurer la persistance de connaissances plus ou moins volatiles consiste à utiliser un langage comme XML; toutefois, les utilisateurs courants ou tout au moins ceux qui ne souhaitent pas particulièrement s’investir dans l’apprentissage de procédures plus ou moins ésotériques et être freinés dans leur spontanéité de pensée chercheront à continuer à pratiquer leur traitement de texte familier tout en générant des documents XML de manière totalement transparente.

Statistics

Views

Total Views
206
Views on SlideShare
206
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft Word

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    La Solution Xml La Solution Xml Document Transcript

    • Un moyen d’assurer la persistance de connaissances plus ou moins volatilesconsiste à utiliser un langage comme XML; toutefois, les utilisateurs courantsou tout au moins ceux qui ne souhaitent pas particulièrement s’investir dansl’apprentissage de procédures plus ou moins ésotériques et être freinés dansleur spontanéité de pensée chercheront à continuer à pratiquer leur traitementde texte familier tout en générant des documents XML de manière totalementtransparente. TRAITEMENT DE TEXTE > DOCUMENTS XML
    • L’avantage de ces documents est de pouvoir être stockés dans une base dedonnées XML; à partir d’une telle base, l’on pourra effectuer desrecherches,assurer des mises à jour, créer des documents dynamiques formulerdes requêtes ou procéder à des échanges sur le Web.Le langage XML prend tout son intérêt grâce à l’uniformisation qu’il procure,les possibilités d’échange qu’il permet, notamment sur le Web, étendues auxWeb Services et son aptitude à accéder à des parties de documents et à leurcontenu.Le rédacteur non-spécialisé et ne souhaitant pas s’encombrer de contraintestrop lourdes a le choix entre:- utiliser un traitement de texte42 capable de générer un fichier .xml- faire appel à un générateur de texte XML présentant une interface utilisateurconviviale, se présentant un peu comme un formulaire.XML combine la structure du document à une arborescenceconceptuelle(partant dune racine unique et se déployant de sous-branche en sous-branche,chacune portant un "élément" doté dun ou plusieurs "attributs" affectés chacundune "valeur"; cela nexclut pas quà un point donné de larborescence, unattribut "data" serve denveloppe à du texte libre. XML : QUOI ??? COMMENT ???
    • XML constitue un ensemble deconventions relatives à la structure du document(DOM), la définition conceptuelle (XML Schema), les différentes présentations(XLST), les requêtes XQuery et bien dautres facilités que lon retrouve en détaildans les normes publiées par le consortium W3C® (www.w3.org).Une fois les documents élaborés, il reste à les ranger dans une base dedonnéesXML qui peut savérer très utile quelle que soit la taille de lentreprise.Le fait de disposer dun stock de documents compatibles XML est un atoutconsidérable et ouvre la possibilité de développements ultérieurs; toutefois,comme pour toute base de données il y a lieu de concevoir une architecture-dans ce cas, il sagit dune architecture de documents- et détablir des cartesconceptuelles correspondant aux différentes fonctionnalités de ces documents,ce qui facilitera les recherches ultérieures: plus ce travail aura été bien fait audépart, plus le système sera apte à rendre les services attendus.Le recours à des "formulaires" facilite la tâche en guidant lutilisateur dans sesdémarches récurrentes et en permettant le remplissage automatique decertainesrubriques en fonction du contexte. Il en résultera un gain de productivité à lafois du côté de lémetteur et de ceux qui auront à exploiter le document. Laversion PDF45 reproduit les avantages du document papier sans en avoir lesinconvénients.De plus avec une conception "vivante" du document, celui-ci peut être actif ensinterfaçant avec différentes applications (signature numérique, par exemple),différents modes de transmission (comme le Fax), en appliquant certainesbusiness rules et en incorporant certains éléments réactifs (tels quune date depéremption)STRUCTURE ET ARCHITECTURE DES DOCUMENTS
    • La caractérisation des documents par leur type (note, compte-rendu, rapport,bordereau denvoi etc.), le renseignement de rubriques plus ou moinsstandardisée (domaine, sujet, motif etc.) et les informations didentification(émetteur, destinataire, tiers concernés etc.) permettent de mieux appréhenderle document et de le qualifier pour répondre à telle ou telle requête. Le tempsconsacré à remplir ces rubriques est largement compensé par le temps gagnésur les recherches ultérieures et la qualité des résultats obtenus -éventuellementsous forme dun nouveau document XML- .Si ladoption du langage XML dans la pratique des documents courammentutilisés dans lentreprise exige une certaine discipline de la part des utilisateurs,ceux-ci devront avoir à coeur de formuler leurs besoins en tenant compte delintérêt de leurs correspondants.Le patrimoine de connaissances internes seraconsidérablement valorisé grâce à un accès fiable, intuitif et rationnel. Cettesolution pourra être généralisée grâce à des logiciels performants.et sappliquerà lintégralité des documents reçus, préalablement scannés avec reconnaissancede caractères, traduits en documents numérisés standard mentionnant lalocalisation de loriginal; un wrapper XML comportant les métadonnées permetdassimiler ces documents aux autres documents XML et de les interroger sanstoutefois bénéficier dun schéma conceptuel. VALORISATION DES CONNAISSANCES
    • Pour fixer les idées, nous prendrons lexemple dun sevice juridique qui reçoitune note faisant état de dommages causés à un vehicule loué; une requête surles documents- demande de location- autorisation de location- passation de commande- accusé de réception du loueur (document scanné)permettra au service juridique davoir un accès immédiat aux conditions decette location temporaire et de savoir, par exemple, si les dommagesoccasionnés au véhicule par un objet transporté -vraisemblablement malarrimé- figurent parmi les garanties souscrites. UN EXEMPLE…