M♥ns 2015 > Architecture

1,402 views

Published on

Sans folie ostentatoire, avec rigueur et économie, sans négliger son patrimoine, Mons va changer de visage d’ici à 2015. Réhabilitation de vieux quartiers et monuments mais aussi naissance d’un nouveau quartier culturel dédié au coeur de la ville ancienne au théâtre, aux expos et à la musique.

via www.mons2015.eu

Published in: News & Politics, Business
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
1,402
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
3
Actions
Shares
0
Downloads
8
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

M♥ns 2015 > Architecture

  1. 1. Mons, candidate au titre de Capitale Européenne de la Culture Mons, candidate for the the title of European Capital of Culture Mons, kandidaat voor de titel van Europese Culturele HoofdstadMons 2015, c’est aussi un projetd’architecture contemporaine ! It is also a project of contemporary architecture ! Het is ook een hedendaags architecturaal project !
  2. 2. / 2004-2007être candidate au titre de Capitale européenne de la Culture en 2015 représente un La Maison FoLiedéfi essentiel dont les enjeux sociaux, économiques et culturels, tant pour la ville deMons que pour l’ensemble de la Wallonie, sont considérables. Au cœur du dispositif Architectes atelier d’architecture Matadorde développement que nous mettons en place pour le relever, il nous a semblé que l’ar- (Mons-Bruxelles, B.)chitecture contemporaine, même et peut-être surtout dans une cité de patrimoine, devait Maître d’ouvrage Ville de Mons, cofinancée par le Ministèreprendre une place de choix. En voici quelques exemples, partagés entre réalisations de la Communauté française Wallonie-Bruxelles, Serviceaccomplies et projets en cours. Partez à leur découverte, ils valent vraiment le détour ! des Infrastructures culturelles, et l’Union Européenne – Fonds FEDERElio Di Rupo, La Maison Folie de Mons, à l’instar du Palais de Tokyo, de l’EspaceBourgmestre de Mons © Rino Noviello Lu à Nantes ou encore de la Condition Publique à Roubaix, n’a pas leMinistre d’état souci de paraître mais seulement celui d’être au plus près de ceux qui l’habitent. Invité à redéfinir simplement les zones d’accueil et d’accès de la salle de théâtre existante, le bureau d’architecture Matador estLe dossier de candidature de Mons au titre de Capitale européenne de la Culture parvenu à réaffecter l’ensemble du domaine exploitable. Si la salle deen 2015 s’appuie notamment sur le slogan Mons, where technology meets culture. théâtre est restée dans son état initial, Matador, pratiquant une architec-L’architecture contemporaine y a déjà naturellement sa part. Ce document vous ture de friche, revendique pleinement l’originalité des concepts d’« espacepropose de suivre la bande d’arrêt d’urgence culturelle qu’elle trace dans la ville. des possibles » et de la « Margin’halle » – ces deux lieux proposantElIe définit un véritable itinéraire urbain d’architecture de création qui décline au fil aux associations une série d’espaces modulables de qualité regroupésdes lieux et des jours nombre de spectacles, d’expositions, de rencontres. autour de la cour centrale.Il nous plaît que ce parcours encore inachevé soit déjà arpenté aujourd’hui par des The Maison Folie offers a series of high quality transformable spaces mainly devoted to the cultural associations of the city.milliers de spectateurs, d’acteurs, de touristes qui redécouvrent ainsi notre ville et quenous vous convions à rejoindre. La Maison Folie biedt een reeks « braakliggende » kwaliteitsvolle, aanpasbare ruim- tes aan die hoofdzakelijk bestemd zijn voor de ontvangst van de culturele verenigin-Yves Vasseur, gen van de stad.Commissaire Mons 2015 MONS, Belgium vers Tournai vers Frameries vers Valenciennes / E14 - E42 Borinage Ghlin - Baudour Place Bvd. Gencebien 9 Bvd. Charles Quint Rue des Alliés dE Bvd gm .W ond ins iers ton R. des Cannon Chu rch Parc ill vers Bruxelles Rue du1 La Maison Folie R. des Fillettes E14 - E42 Bvd. Sainctelette Rue de2 Le manège.mons Arba 7 lestr R. 4 Fils Aymon iers3 Le dépôt des œuvres d’art Grand 10 5 rs R. des Cannonie Place 2 8 es4 Les Abattoirs es Pass ag ed es Ru5 Arsonic R. d liers Epin g R. de la Boulangerie 4 6 alle la H edy6 Le Carré des Arts enn Bvd de vers Paris / Rue des Rue .K J. F Arquebus . Al iers 1 . b er Avesnes Elis Bvd7 Le BAM a be 3 t th Rue des Archers Maubeuge sso n Bvd. Dolez Ma . F.8 Le Corps de ville Bvd9 La gare Av. Re vers Beaumont ine10 La Fondation Mons 2015 Astr La Louvière id Binche / Charleroi
  3. 3. / 2003-2006Le Manège.MonsArchitectes atelier d’architecture Pierre Hebbelinck (Liège, B.)Maître d’ouvrage Ministère de la Communauté française Wallonie-Bruxelles,Service des Infrastructures culturelles, cofinancé par l’Union Européenne –Fonds FEDERLe manège.mons regroupe plusieurs structures artistiques à dimension transfronta-lière. Implanté dans un îlot en complète restructuration, son théâtre devait prendreplace dans un ancien manège du début du 20ème siècle de taille modeste.Cette contrainte spatiale, l’Atelier d’Architecture Pierre Hebbelinck va la détourneren concevant une salle libre de près de 600 places assises insérée comme un cur-seur dans l’ancien bâtiment. La forte présence de l’intervention architecturale, uneétonnante structure de verre et de béton qui concentre pour reprendre l’architecte« 80 % de l’enveloppe budgétaire, admettant pour le reste des interventions unétat de pauvreté extrêmement important », confère au lieu de création une lisibilité © Jean Glibertimmédiate.The Manege is a theatre of 600 seats combining the rehabilitation of an old military horse-ridingschool with the building of an impressive structure made of glass and concrete.De Manege is een theater van 600 plaatsen die de rehabilitatie van een militaire rijschool verenigtmet het ontvouwen van een eigentijdse verbazingwekkende structuur van glas en beton. Le DéPôt Des Œuvres D’art / En couRs du Ministère de la CoMMunauté française Wallonie-Bruxelles Architectes atelier d’architecture Pierre Hebbelinck (Liège, B.) Maître d’ouvrage Ministère de la Communauté française Wallonie-Bruxelles, Service des Infrastructures culturelles L’objet du concours consistait, dans un cadre financier restreint, à la réhabilitation et à la réaffectation d’une partie d’une ancienne école désaffectée en dépôt pour la collection des œuvres d’art de la Communauté française. Pour répondre aux défis, en apparence contradictoires, de la sécurisation propre à ce type d’affectation et de la lisibilité de la fonction dans l’espace urbain, l’Atelier d’architecture Pierre Hebbelinck s’est inspiré de la symbolique d’un coffre métallique ancien : de larges bardages en acier plié et per- foré couvrent la façade, animés la nuit par un jeu d’éclairage du plasticien Jean Glibert et protègent efficacement les œuvres d’art de la lumière et de l’intrusion. This project aims to house the collection of artworks from the French Speaking Community in old school buildings. The works of art will be protected by a drilled steel curtain. Dit project heeft tot doel de verzameling kunstwerken van de Franse Gemeenschap in een oud school- gebouw onder te brengen en ze te beschermen door een gevelbekleding van geperforeerd staal. © Marie-Noëlle Dailly
  4. 4. arsonic Architectes sélection à venir Maître d’ouvrage Ministère de la Communauté française Wallonie-Bruxelles, Service des Infrastructures culturelles, cofinancé par l’Union Européenne – Fonds FEDER Arsonic consiste en l’aménagement, sur le site de l’ancienne caserne des pompiers, d’un centre de production, de promotion et de concerts pour les musiques acoustiques et amplifiées contem- poraines, dites émergentes. Porté par l’ensemble Musiques Nouvelles et le Centre des écritures contemporaines Numériques (CECN), ce projet infrastructurel se positionne en pôle d’excellence européen, offrant à la création (inter)nationale les conditions nécessaires à la réalisation, sur site, de productions, formations et programmes pédagogiques. Arsonic, de par son emplacement parti- culièrement visible à l’une des portes d’entrée de la ville, constituera aussi un signal fort pour 2015. / 2005-2006Les aBattoirs Arsonic is the edification on the old firemen’s arsenal of a complex devoted to contemporary music : auditoriums, studios, residences.Architectes atelier d’architecture Arsonic is de oprichting op de plaats van de oude brandweerkaserne, van een gebouw, gewijd aan de eigen-Matador (Mons-Bruxelles, B.), tijdse muziek : auditoriums, studio’s en residenties.Filip roland archiscénographe(Bruxelles, B.)Maître d’ouvrage Ville de Mons, cofinancés par / En couRsle Ministère de la Région wallonne et l’Union Le carré Des artsEuropéenne – Fonds FEDER Architectes agWa (Bruxelles, B.) et ney & Partners (Bruxelles-Luxembourg)Constituant un intéressant témoignage de l’ar- Maître d’ouvrage Ministère de la Communauté française Wallonie-Bruxelles, Service des infrastruc-chitecture civile du 19ème siècle, les anciens © Rino Noviello tures culturellesAbattoirs sont organisés autour de la GrandeHalle, destinée à des manifestations et des expo- La cour centrale de ce vaste édifice accueille régulièrement des manifestations culturelles. Pour optimi-sitions temporaires, de l’Etable, siège du World ser au mieux l’usage de l’espace central à ciel ouvert, sans avoir recours à la location ponctuelle deCrafts Council pour la Belgique francophone et chapiteaux, le Ministère de la Communauté française a lancé une étude de faisabilité pour sa couver-du Frigo, réunissant une cafétéria et un espace ture, remportée par l’association momentanée entre le jeune atelier d’architecture AGWA et le bureaupolyvalent dédié au son et à l’image. La réno- d’ingénierie Ney & Partners.vation intérieure menée par Matador et l’archi- Agwa covers the magnificent Carré des Arts in order to allow the use of the place in all weathers.scénographe Filip Roland confère aux volumespremiers une grande lisibilité et une spatialité mise Agwa dekt de prachtige binnenplaats van de Carré des Arts af, zodat deze ruimte altijd kan gebruikt worden.en évidence par la grande pureté de l’interventionarchitecturale.In the old Slaughterhouses in Mons, Matador has installeda splendid covered market intended for big temporaryexhibitions.In de gebouwen van de oude Slachthuizen van Mons,heeft Matador namelijk een prachtige hal bestemd voorgrote tijdelijke tentoonstellingen geplaatst. © Agwa
  5. 5. corPs De viLLe / En couRs site de l’anCienne Caserne léopold Architectes atelier d’architecture Matador (Mons-Bruxelles, B.), robbrecht & Daem (gand, B.) Maître d’ouvrage Himmos NV projectontwikkeling (Antwerpen, B.) La spécificité de la démarche initiée par la Ville de Mons tient dans les critères de qualités urbanistique et architecturale qu’elle institue pour la sélection des projets, contraignant les promoteurs immobiliers candi- dats à s’associer avec des architectes autour d’une proposition commune. Le projet « Corps de Ville », désigné lauréat par le jury, rencontre les options du plan-masse initial et en formule de nouvelles pour nourrir le dialogue entre les utilisateurs de ce site névralgique pour la candida- ture de Mons au titre de Capitale européenne de la Culture en 2015. Only a few meters away from the new Theatre du Manège, this is a perfect place for a hundred luxury apartments in the very heart of the city. Op een boogscheut van de nieuwe Théâtre du Manège, wordt, in het hartje van de stad, een hondertal prestige-appartementen gebouwd. © Rino NovielloBaM / 2005-2007Beaux-arts MonsArchitecte christian Menu architecte (Paris, F.)Maître d’ouvrage Ville de Mons, cofinancés par le Ministère de la Communautéfrançaise Wallonie-Bruxelles, Service des Infrastructures culturelles, et l’UnionEuropéenne – Fonds FEDERLa rénovation de l’ancien Musée des Beaux-Arts allie fonctionnalité et transparence.L’architecte parisien a imaginé une véritable fenêtre ouverte sur le monde de l’artet de la création. Pour ce faire, il a opté pour une légère structure métallique. Leréaménagement des salles permet au nouveau musée d’accueillir des œuvresprestigieuses tout en respectant les normes de sécurité européennes. L’idée phareest d’ouvrir, par la transparence, le BAM à la rue.The BAM is the deep transformation of an old museum in Mons into a place of transparencydesigned to host major prestigious exhibitions.De BAM is de diepgaande verandering van een oud Bergens museum in een plaats van helder- © bureau d’architecture Matadorheid die aanzienlijke tentoonstellingen ontvangt.
  6. 6. La FonDation Mons 2015 Architectes en concours pour la sélection : Lhoas & Lhoas (Bruxelles, B.), nottebaert-coton-Lelion (Bruxelles, B.), K2a (Bruxelles, B.), atelier d’architecture alain richard (Herstal, B.), BoB.361 (Bruxelles, B.), Label architecture (Bruxelles, B.) Maître d’ouvrage Ministère de la Communauté française Wallonie-Bruxelles, Service des Infrastructures culturelles, cofinancée par l’Union Européenne – Fonds FEDER Le bâtiment de l’ancienne Académie des Beaux-Arts est appelé à devenir le centre névralgique de la production et de la promotion de la culture de la Ville et à jouer un rôle emblématique d’accueil du public et des artistes et d’information à la presse dans la perspective de la candidature de Mons au titre de Capitale européenne de la Culture en 2015. Inscrit dans la mémoire des habitants depuis des générations, l’édifice devra être tout autant l’incarnation de notre modernité en architecture. The building of the old Fine Arts Academy will become the core of the Mons 2015 project by housing the administration, reception and information center.gare De Mons De gewezen Schone kunsten Academie wordt het zenuwcentrum van het project Mons 2015. Administratie, ontvangst en informatie worden daar ondergebracht.Architecte santiago calatrava (valencia, esp.)Maître d’ouvrage Ville de Mons, SNCB, Infrabel, EuroLiège TGVLe projet d’une nouvelle Gare visait notamment à faciliter l’accès aux quaisdepuis la place et les parkings, d’optimiser l’accessibilité à la gare et sonintermodalité et de liaisonner le cœur historique de Mons et le développe-ment d’une nouvelle ville sur le site des Grands-Prés. Cette gare-passerelledevient l’élément majeur autour duquel s’organisent symétriquement les quaiset la place. Elle jouera pleinement son rôle de trait d’union entre la ville depatrimoine et ses nouveaux quartiers dédiés au commerce, à l’habitat etaux nouvelles technologies.Designed as a real bridge, the new train station will be a link between the old city andits new developments.Ontworpen als een echte loopbrug, zal het nieuwe station een koppeltekenvormen tussen de oude stad en zijn recente ontwikkelingen.
  7. 7. La politique architecturale du Ministèrede la communauté française Wallonie-BruxellesL’architecture, en tant que reflet du mode de vie et porteuse d’une identité, se caractérise par uneprésence constante dans le quotidien de chaque citoyen. Elle s’inscrit dans le temps et constituenotre héritage culturel commun. A ce titre, elle nous concerne tous et constitue un mode d’expres-sion artistique qu’il convient de reconnaître comme tel. Mais si l’architecture est incontestablementl’aboutissement d’un acte de création conduit par un concepteur, elle est aussi avant tout généréepar une commande. Le rôle du maître de l’ouvrage apparaît donc comme fondateur.Il lui appartient de définir, outre ses besoins ou son programme, le sens et les valeurs qu’il entendvéhiculer au travers de l’émergence d’un édifice. L’architecture ne peut plus être considérée danssa seule dimension de service marchand mais doit être reconnue comme une prestation artistiqueet intellectuelle au service d’un projet qui témoigne d’une intention : habiter, travailler, se divertir,s’instruire, découvrir, rencontrer, administrer, etc., qui dialogue avec son environnement naturel,bâti et social, et exprime avec détermination sa contemporanéité.Les maîtres d’ouvrage et les commanditaires publics en particulier sont invités à reconnaîtred’urgence la valeur culturelle et identitaire de l’acte de bâtir. L’éducation, la sensibilisation àun environnement bâti de qualité se devaient donc de s’inscrire résolument dans nos actions etpolitiques culturelles. La création du MAC’s, le Musée des Arts contemporains du Grand-Hornu,a initié notre politique de l’architecture. Que ce soit au travers de l’édition de la collection« Visions. Architectures publiques », traduite en anglais et diffusée à l’étranger, à l’European Forumfor Architectural Policies où il joue un rôle actif, en passant en 2007 par la mise en place de laCellule architecture, le Ministère de la Communauté française Wallonie-Bruxelles entend dévelop-per une politique architecturale au service de la qualité.Ministère de la Communauté française Wallonie-Bruxelles : Chantal Dassonville, Directrice géné-rale adjointe, chantal.dassonville@cfwb.be. Cellule architecture, thomas.moor@cfwb.be. Design by Dōjō Design Editeur responsable : Yves Vasseur, rue des Sœurs noires, 4A, 7000 Mons4A, rue des sœurs noires7000 MonsBelgique ARCHIMONS Institut Supérieur d’Architecture de la Ville de MonsTel +32 (0)65 36 20 15 88, rue d’havré 7000 mons-Belgiquecontact@mons2015.com administration@archimons.beCe document a été édité dans le cadre de l’exposition Un signal pour 2015, conçue par les étudiants de l’InstitutSupérieur d’Architecture de Mons sous la direction de Pierre Callewier et Vincent Becue et présentée à Mons en mars2008 puis à Turin du 30 juin au 6 juillet 2008 lors du 23e congrès de l’Union Internationale des Architectes.

×