Guide des métiers des rh

436 views

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
436
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
3
Actions
Shares
0
Downloads
9
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Guide des métiers des rh

  1. 1. Laëtitia MORAND Monique PLOQUIN Anthony PLOTU Aurélie TOUBLANC Guide des métiers des Ressources Humaines IUT de TOURS – Département GEA Licence professionnelle Gestion des Ressources Humaines 2010-2011 Enseignant tuteur : Jean-Louis ECHEVILLER
  2. 2. Ce guide des métiers a été réalisé dans le cadre de notre projet tutoré. Il a été élaboré, d’une part, à partir de recherches documentaires, et, d’autre part, grâce { la participation de professionnels des ressources humaines qui ont accepté de nous donner leur avis sur leur métier. Quelques remarques sur le répertoire :  Il ne prétend pas être exhaustif. Il reprend les principaux métiers, mais il en existe d’autres.  Certains éléments apportés aux fiches métiers sont variables selon la taille de l’entreprise, le secteur d’activité… Voil{ les métiers que vous y trouverez, dans l’ordre de leur apparition :  Assistant ressources humaines  Responsable des ressources humaines  Directeur des ressources humaines  Responsable paie  Responsable formation  Gestionnaire de carrières  Responsable recrutement  Responsable de la communication interne  Responsable des relations sociales  Juriste en droit social  Consultant en ressources humaines  Consultant en reclassement  Chasseur de têtes
  3. 3. Assistant ressources humaines Il assure la gestion administrative quotidienne sous l’autorité d’un responsable et fait le lien entre le personnel et le service ressources humaines. Il prend en charge la mise en œuvre d’un ou plusieurs domaines de la gestion des ressources humaines. Activités principales : - Saisir des données relatives à la gestion journalière du personnel (absences, congés…). - Transmettre les déclarations aux organismes sociaux (sécurité sociale, caisse de retraite…). - Etablir les bulletins de paie. - Gérer les contrats de travail. Activités éventuelles : - Recruter le personnel non cadre. - Etablir le bilan social. - Elaborer les tableaux de bord de l’entreprise. - Réaliser des études concernant le personnel. Compétences et qualités requises : Compétences techniques : - Maîtrise de la législation du travail. - Connaissance en comptabilité et gestion. - Maîtrise des outils informatiques (tableur, logiciel de paie…). Assistant service administratif Assistant fonction personnel Autres intitulés : Assistant gestion personnel
  4. 4.  Qualités personnelles : - Capacité de restitution. - Rigueur et organisation. - Polyvalence et adaptabilité. - Discrétion et capacité d’écoute. Rémunération : - De 18 à 37 K€ selon le niveau de responsabilité. Formations et parcours professionnels : Diplômes requis : - BTS assistant de direction. - BTS comptabilité et gestion des organisations. - DUT gestion des entreprises et des administrations option RH. - Licence professionnelle gestion des ressources humaines (ce diplôme peut être un atout pour évoluer plus rapidement). Durée d’expérience requise : Ce poste s’adresse généralement à des jeunes diplômés qui débutent dans les ressources humaines. Evolutions possibles : - Responsable du personnel et de la paie. - Responsable des ressources humaines. Entreprise Lieu d’exercice :
  5. 5. L’avis des professionnels . . . Assistant ressources humaines – Entreprise agroalimentaire – Loire-Atlantique (44) – 189 salariés. Aspects gratifiants du métier : « Le sens du service, être l’interlocuteur privilégié pour toutes les questions personnelles, la personne qui résout les conflits et apporte des réponses aux diverses interrogations. » Inconvénients : « La gestion du quotidien, et donc de l’urgence, nous pousse à avoir du mal à tenir les échéances. »
  6. 6. L’avis des professionnels . . . Assistant ressources humaines – Mutuelle Santé – Niort (79) – 160 salariés. Aspects gratifiants du métier : « Quand les salariés ou la direction te remercient parce que tu as fait quelque chose pour eux ou quand tu leur annonces une bonne nouvelle. » Evolution du métier : « Un droit du travail de plus en plus complexe et des évolutions législatives difficiles à appliquer sur le terrain. Des fusions acquisitions de plus en plus nombreuses avec des problématiques d’intégration, de culture d’entreprise, de transfert de contrats de travail, avantages sociaux, etc. Une individualisation et complexification des rapports entre les RH et les collaborateurs à haute valeur ajoutée. »
  7. 7. Responsable des ressources humaines Il a des attributions et missions en partie semblables au responsable du personnel, avec toutefois des responsabilités plus conséquentes. Il est en charge de la gestion administrative quotidienne, afin de mener la politique ressources humaines de l’entreprise, et supervise une équipe. Activités principales : - Faire appliquer la politique ressources humaines définie par la direction. - Assurer le suivi administratif des salariés. - Accompagner le management de l’entreprise par une gestion des effectifs et des compétences. - Participer aux réunions de direction de l’entreprise. Activités éventuelles : - Vérifier les procédures de gestion du personnel (auditeur social). - Gérer les plans de carrière et carrières internationales. - Prendre en charge les restructurations. Compétences et qualités requises : Compétences techniques : - Parfaite connaissance des métiers de l’entreprise. - Maîtrise des outils informatiques. - Connaissance du droit social (code du travail, droit de la sécurité sociale…).
  8. 8. Qualités personnelles : - Sens de l’écoute et de la communication. - Rigueur et organisation. - Esprit de synthèse. - Sens des responsabilités. Rémunération : - Jeune cadre : 30 à 40 K€. - Cadre confirmé : 41 à 60 K€. Formations et parcours professionnels : Diplômes requis : Bac + 4/5 de type écoles de commerce, ressources humaines, psychologie. Durée d’expérience requise : Une expérience significative dans le domaine des ressources humaines est indispensable. Ce n’est pas un poste accessible aux jeunes diplômés. Evolutions possibles : - Directeur des ressources humaines. - Poste dans les agences spécialisées en recrutement. Entreprise Lieu d’exercice :
  9. 9. Directeur des ressources humaines Les responsabilités du directeur des ressources humaines couvrent l’ensemble des relations humaines dans l’entreprise. Il supervise à la fois les relations sociales, l’administration et la gestion du personnel, la formation... Activités principales : - Définir la stratégie et la politique ressources humaines de l’entreprise. - Encadrer les équipes et impulser les projets ressources humaines. - Suivre les projets mis en œuvre et évaluer leurs résultats. Activités éventuelles : - Etre responsable de la communication interne de l’entreprise. - Avoir en charge les services généraux de l’entreprise. - Assurer une part de représentation externe auprès des médias. Compétences et qualités requises : Compétences techniques : - Connaissance du domaine des ressources humaines, de la gestion, de la finance. - Maîtrise des techniques de négociation et des outils informatiques. - Bonnes bases en droit social et connaissance parfaite des obligations légales de l’entreprise en matière sociale. Directeur des relations sociales Directeur des relations humaines Autres intitulés : Directeur du personnel
  10. 10. Qualités personnelles : - Intelligence conceptuelle alliée à des qualités opérationnelles. - Capacité d’anticipation. - Sens du dialogue et qualités d’écoute. Rémunération : - Cadre confirmé : 70 à 150 K€. Formations et parcours professionnels : Diplômes requis : Formations bac + 5 spécialisées en ressources humaines, sociologie, psychologie, sciences sociales, sciences de gestion, droit du travail ou encore diplômes d’une école de commerce. Durée d’expérience requise : Ce poste est destiné aux cadres expérimentés possédant au moins sept ans d’expérience. Evolutions possibles : - Consultant senior au sein d’un cabinet-conseil en ressources humaines. - Dirigeant d’un cabinet-conseil. - Secrétaire général. Entreprise Lieu d’exercice :
  11. 11. L’avis des professionnels . . . Directeur des Ressources Humaines – MACIF – Compiègne (60) – 480 salariés. Aspects gratifiants du métier : « Le plaisir de la communication avec les gens. » Inconvénients : « Le plus difficile, c’est le disciplinaire et les plans sociaux. » Evolution du métier : « Vers une complexification… » Evolution du métier : « Vers une complexification… »
  12. 12. Responsable paie Il assure le pilotage et le contrôle de toutes les tâches liées à la paie. De ce fait, il coordonne l’aspect administratif de la gestion du personnel. Activités principales : - Réaliser et émettre les bulletins de paie. - Suivre les divers mouvements du personnel (absences, congés, formations). - Adapter quotidiennement le paramétrage du logiciel de gestion de la paie. - Suivre et mettre en œuvre la législation sociale applicable à la paie (droit social et droit du travail). Activités éventuelles : - Superviser une équipe d’administratifs et de techniciens paie. - Conseiller le Directeur des ressources humaines et les autres responsables hiérarchiques, notamment en matière de gestion du personnel. Compétences et qualités requises : Compétences techniques : - Connaissance de la législation du travail. - Maîtrise des outils bureautiques. - Pratique des logiciels de paie (Sage, Cyril, Zadig…) et des logiciels RH (CEGID…). - Maîtrise des techniques de paie et des charges sociales. Gestionnaire paie Chargé de paie Autres intitulés : Responsable paie et administra- tion du personnel
  13. 13. Qualités personnelles : - Respect de la confidentialité. - Rigueur et organisation. - Esprit de synthèse et d’analyse. - Sens de la communication, afin de maintenir le dialogue avec la hiérarchie, les salariés et les organisations représentatives. Rémunération : - Jeune diplômé : 20 à 24 K€. - Jeune cadre : 24 à 28 K€. - Cadre confirmé : 29 à 40 K€. Formations et parcours professionnels : Diplômes requis : - BTS comptabilité. - DUT gestion des entreprises et des administrations option RH. - Licence professionnelle gestion des ressources humaines. - Licence économique. Durée d’expérience requise : Une expérience significative de deux ans peut se substituer au diplôme, mais le diplôme reste préférable. Evolutions possibles : - Tous les métiers des ressources humaines (avec un poste à plus haute responsabilité). - Poste en cabinet comptable. Entreprise Lieu d’exercice :
  14. 14. L’avis des professionnels . . . Responsable paie – Collectivité territoriale – Vierzon (18) – 947 salariés. Aspects gratifiants du métier : « On a sans cesse de nouveaux défis à relever pour que la paie soit prête pour la fin du mois. » Inconvénients : « Les délais à respecter impérativement et les contraintes qui peuvent intervenir sont stressants. »
  15. 15. Responsable formation Il conçoit et met en œuvre une offre de formation sur la base des besoins recueillis auprès des collaborateurs, en fonction d’objectifs définis par la politique de développement de l’entreprise. Activités principales : - Recenser et analyser les besoins de formation exprimés par les managers, les représentants du personnel, les salariés. - Définir le plan de formation en tenant compte des objectifs de l’entreprise, dans la limite du budget alloué. - Prendre en charge les relations avec les organismes paritaires collecteurs et les prestataires. - Mettre en œuvre les actions de formation en veillant à l’équilibre qualité/prix. - Suivre la réalisation du plan de formation. - Evaluer les prestataires ainsi que le résultat des actions de formation. Activités éventuelles : - Piloter le processus de formation. - Coordonner l’action d’une équipe de chargés de formation. - Concevoir des programmes de formation. - Assurer des actions de formation. Compétences et qualités requises : Compétences techniques : - Connaissance de la législation et des dispositifs en matière de formation. Conseiller en formation Chargé de formation Gestionnaire de formation Autres intitulés : Consultant en formation
  16. 16. Qualités personnelles : - Capacité d’écoute, pédagogie. - Capacité de négociation. - Rigueur et organisation. - Esprit de synthèse. - Sens du relationnel. Rémunération : De 28 K€ à 68 K€ selon l’expérience. Formations et parcours professionnels : Diplômes requis : Bac + 4/5 en ressources humaines, administration des entreprises, gestion, psychologie, sociologie, sciences de l’éducation ou diplôme d’une école de commerce ou d’ingénieur. Durée d’expérience requise : Une expérience significative en tant que formateur ou dans la gestion de la formation est préférable. Evolutions possibles : - Responsable des ressources humaines. - Directeur des ressources humaines. - Autres domaines des ressources humaines. Organisme de formation Entreprise Lieu d’exercice :
  17. 17. L’avis des professionnels . . . Responsable formation – ADMR – Blois (41) – 1800 salariés. Aspects gratifiants du métier : « Accompagner des salariés peu qualifiés vers une professionnalisation et une qualification, sources de reconnaissance. » Evolution du métier : « La formation devient de plus en plus axée sur la GPEC. »
  18. 18. L’avis des professionnels . . . Coordinateur formation – SNCF – Tours (37) – 350 salariés. Aspects gratifiants du métier : « Le conseil donné aux agents et aux managers, les journées qui ne se ressemblent pas et l’autonomie. » Inconvénients : « Le pilotage par différents acteurs pour la formation. » Evolution du métier : « Avec une concurrence de plus en plus agressive, l’entreprise doit s’organiser et s’adapter rapidement. »
  19. 19. Gestionnaire de carrières Il conseille les salariés dans leur choix de carrière : changement de service, de filiale, affectation à l’étranger… Il organise leur mobilité, avec l’objectif de parvenir à concilier les aspirations professionnelles des salariés et les performances visées par l’entreprise. Activités principales : - Dresser la cartographie des métiers et des compétences au sein de l’entreprise. - Evaluer les écarts entre l’existant et les besoins futurs de l’entreprise. - Mettre en adéquation les besoins et les ressources, c’est-à- dire faire évoluer ou adapter les compétences des salariés : mobilité, formation, recrutement, restructuration. - Accompagner et conseiller les salariés dans leur projet de mobilité interne. Activités éventuelles : - Proposer et négocier des mutations de collaborateurs. - Conseiller et assister les managers dans la gestion de carrières. - Détecter des cadres dits à haut potentiel. Compétences et qualités requises : Compétences techniques : - Bonne connaissance des différents métiers de l’entreprise ou du secteur d’activité. - Maîtrise du droit du travail et du droit social. - Connaissance de quelques langues étrangères, et en particulier l’anglais. Responsable de la gestion de carrière Responsable de la gestion prévisionnelle des carrières Responsable emplois et carrières Autres intitulés : Gestionnaire de la mobilité
  20. 20. Qualités personnelles : - Capacité d’analyse. - Rigueur. - Sens de la négociation. - Bon relationnel, capacité d’écoute. - Ouverture vers l’international. Rémunération : De 30 K€ à 45 K€ selon l’expérience. Formations et parcours professionnels : Diplômes requis : Bac + 5 en sciences humaines, ressources humaines, droit, sciences économiques, psychologie. Durée d’expérience requise : Le poste est plutôt ouvert à des personnes dont l’expérience est au moins égale à trois ans (en recrutement, par exemple). Evolutions possibles : - Responsable des ressources humaines. - Directeur des ressources humaines. - Autres domaines des ressources humaines. Entreprise Lieu d’exercice :
  21. 21. L’avis des professionnels . . . Responsable cellule carrières – Collectivité territoriale – Saint Jean de la Ruelle (45) – 471 salariés. Aspects gratifiants du métier : « Journée très diversifié, pas de monotonie. On ne voit pas le temps passer. »
  22. 22. Responsable recrutement Il définit et applique la politique de recrutement de l’entreprise, en attirant et sélectionnant les candidats pertinents et en favorisant leur intégration. Activités principales : - Définir la politique de recrutement. - Définir le poste à pourvoir. - Communiquer autour du recrutement : rédiger et diffuser des annonces, représenter l’entreprise dans l’ensemble des manifestations liées au recrutement. - Sélectionner les candidats. - Assurer le suivi du candidat jusqu’à son intégration dans l’entreprise. Activités éventuelles : - Faire évoluer les processus de recrutement existant au sein de l’entreprise. - La fonction de responsable recrutement est souvent couplée avec un autre pan majeur des ressources humaines : formation, mobilité interne, relations écoles… Compétences et qualités requises : Compétences techniques : - Bonne connaissance de l’entreprise, de son organisation et des métiers qui la composent. - Maîtrise les différents outils et techniques d’entretien. - Maîtrise de l’anglais, dans le cadre de groupes à dimension internationale. Directeur du recrutement Chargé de recrutement Autres intitulés : Conseiller en recrutement
  23. 23. Qualités personnelles : - Qualités psychologiques, d’intuition et d’écoute. - Sens de l’organisation. - Force de conviction, résistance à la pression. - Qualités de communication. - Curiosité et ouverture d’esprit. Rémunération : - Jeune cadre : 25 à 40 K€. - Cadre confirmé : 40 à 70 K€. Formations et parcours professionnels : Diplômes requis : Formations bac + 4/5 en ressources humaines, sociologie, psychologie, sciences sociales ou formations techniques spécialisées en rapport avec le secteur d’activité de l’entreprise, ou encore formations supérieures généralistes, type écoles de commerce ou sciences de gestion. Durée d’expérience requise : Le poste de responsable recrutement s’adresse à des candidats ayant un minimum de trois années d’expérience dans le recrutement. Pour un poste plus junior, des profils débutants sont parfois acceptés. Evolutions possibles : - Responsable mobilité. - Responsable formation. - Responsable des ressources humaines. - Responsable du développement RH. - Directeur des ressources humaines. Entreprise Lieu d’exercice :
  24. 24. Responsable de la communication interne Il a pour mission de relayer la stratégie de l’entreprise auprès des salariés, d’accompagner le changement et de promouvoir en interne l’image et les valeurs de l’entreprise. Activités principales : - Décliner en interne le plan de communication global de l’entreprise. - Elaborer le contenu, les supports et les outils de communications. - Organiser l’évènementiel interne (soirée de gala, voyages, par exemple). Activités éventuelles : - Prendre en charge le recrutement de ses collaborateurs. - Participer à des équipes projets, notamment en matière de système d'information ou de démarche qualité (ISO 9000). Compétences et qualités requises : Compétences techniques : - Maîtrise de l’anglais souhaité. - Connaissance des logiciels de PAO et bureautiques. - Maîtrise des différentes techniques de rédaction et de présentation de documents. - Capacité à gérer un budget et à rendre compte de la pertinence de ses choix. Chargé de com. interne et intranet Chargé de com. interne Autres Intitulés : Chargé de com. ressources humaines
  25. 25. Qualités personnelles : - Diplomatie. - Écoute et adaptabilité. - Créativité et capacité d’innovation. - Dynamisme et enthousiasme. - Capacité d’organisation et sens des priorités. Rémunération : - Jeune diplômé : 30 à 40 K€. - Jeune cadre : 40 à 50 K€. - Cadre confirmé : 50 à 60 K€. Formations et parcours professionnels : Diplômes requis : Formations bac + 4 et plus spécialisées en communication et/ou marketing. Durée d’expérience requise : Jeune diplômé ou cadre confirmé. Evolutions possibles : - Responsable des ressources humaines. - Directeur des ressources humaines. - Directeur de la communication. - Directeur général. Entreprise Lieu d’exercice :
  26. 26. L’avis des professionnels . . . Responsable Communication – SNCF – Tours (37) – 350 salariés. Aspects gratifiants du métier : « reconnaissance des agents, contacts variés, pas de routine dans le travail. » Evolution du métier : « Faciliter le relationnel entre l’encadrement et les agents. »
  27. 27. Responsable des relations sociales Il participe à la mise en œuvre de la politique sociale de l'entreprise. Il représente l'entreprise dans les négociations avec les différentes instances représentatives du personnel ; il est garant du climat social. Activités principales : - Participer à l’amélioration du dialogue social. - Organiser les élections des délégués du personnel et des membres du comité d’entreprise. - Représenter la société auprès du conseil de prud’hommes. - Préparer et participer aux réunions avec les différentes instances du personnel : syndicats, délégation du personnel (DP), comité d’entreprise (CE), comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT). - Conduire/participer aux négociations menées dans le domaine social. Activités éventuelles : - Faire du conseil juridique. - Effectuer une veille sur les pratiques et évolutions de la législation sociale et du droit du travail. Compétences et qualités requises : Compétences techniques : - Solides connaissances en droit du travail et législation sociale. - Notions en psychologie. Responsable de la gestion sociale Chargé d’affaires sociales Autres intitulés :
  28. 28. Qualités personnelles : - Sens de l’écoute et de la communication. - Esprit de synthèse. - Sens des responsabilités. - Capacité de négociation. Rémunération : - Jeune cadre : 24 à 40 K€. - Cadre confirmé : 41 à 60 K€. Formations et parcours professionnels : Diplômes requis : Bac + 5 dans les domaines suivants : ressources humaines, sciences humaines, psychologie, droit social, diplôme d’une école de commerce. Durée d’expérience requise : Une expérience significative est souhaitable. Evolutions possibles : - Responsable des ressources humaines. - Directeur des ressources humaines. - Autres domaines des ressources humaines. Entreprise Lieu d’exercice :
  29. 29. Juriste en droit social Il assure une mission d’information, d’assistance et de conseil en matière de législation du travail. Activités principales : - Faire de la veille en matière de droit du travail. - Traiter les dossiers sociaux : contentieux prud’homaux, relations avec les avocats… - Faire du conseil en gestion sociale : rédaction de documents juridiques, réponse aux demandes en droit social. Activités éventuelles : - Participer aux réunions avec les partenaires sociaux. - Conduire des négociations, en tant qu’expert en droit du travail. - Piloter des dossiers sur certaines problématiques (réduction du temps de travail, par exemple). - Coordonner l’activité d’une équipe. Compétences et qualités requises : Compétences techniques : - Parfaite maîtrise du droit social. - Connaissance de l’environnement économique de l’entreprise et des métiers. - Pratique des outils bureautiques. - Anglais courant, dans le cas de groupes internationaux. Chargé des affaires sociales Juriste en droit du travail Juriste social Autres intitulés : Assistant juridique RH Chargé des relations sociales
  30. 30. Qualités personnelles : - Rigueur, sens du détail. - Esprit d’analyse et de synthèse. - Réactivité et résistance au stress. - Sens de la négociation et respect de la confidentialité. - Bonnes capacités relationnelles. Rémunération : - Jeune diplômé : 25 à 30 K€. - Jeune cadre : 30 à 40 K€. - Cadre confirmé : 40 à 50 K€. Formations et parcours professionnels : Diplômes requis : - Formations juridiques bac + 4/5 spécialisées en droit social, droit du travail. - Une double compétence en ressources humaines peut être un atout. Durée d’expérience requise : Jeunes diplômés et cadres confirmés. Evolutions possibles : - Responsable des relations sociales. - Responsables des ressources humaines. - Avocat en droit social. - Directeur des ressources humaines. Cabinet d’avocats Entreprise Lieu d’exercice : Cabinet de conseil juridique
  31. 31. Consultant en ressources humaines Il conçoit, définit et optimise l’organisation de l’entreprise. Il analyse une problématique RH, propose une solution et la met en œuvre. Activités principales : - Recueillir les besoins de l’entreprise. - Elaborer une proposition. - Réaliser la mission de conseil : effectuer un diagnostic de la situation, choisir une solution adaptée, mettre en place la solution retenue. - Suivre la prestation effectuée et contrôler les résultats. Activités éventuelles : - Faire de la veille économique et commerciale. - Réaliser des études sectorielles ou fonctionnelles. - Mener une activité de prospection pour développer son propre portefeuille de clients ou celui de son cabinet. Compétences et qualités requises : Compétences techniques : - Bonne connaissance du monde de l’entreprise, de son organisation, de l’ensemble de ses métiers. - Aisance dans les techniques de gestion de projet. - Maîtrise de l’outil bureautique. - Anglais courant. Auditeur RHConsultant en organisation Autres intitulés : Conseiller en gestion des ressources humaines
  32. 32. Qualités personnelles : - Esprit d’analyse et de synthèse. - Ouverture d’esprit, curiosité intellectuelle. - Capacités d’écoute, qualités relationnelles. - Organisé, résistant au stress et à la pression. - Capacité à convaincre. Rémunération : - Jeune cadre : 25 à 40 K€. - Cadre confirmé : 40 à 80 K€ (pour partie sous forme de variable). Formations et parcours professionnels : Diplômes requis : Formations bac + 4/5 en ressources humaines, sociologie, psychologie, sciences sociales ou formations techniques bac + 4/5 spécialisées en rapport avec le secteur d’activité de l’entreprise, ou encore formations supérieures bac + 4/5 généralistes, type écoles de commerce ou sciences de gestion, qui comportent une bonne culture économique de l’entreprise. Durée d’expérience requise : Jeunes cadres et cadres confirmés. Evolutions possibles : - Consultant en reclassement. - Consultant en recrutement. - Responsable des ressources humaines. - Responsable du développement RH. - Directeur des ressources humaines. IndépendantCabinets de conseil Lieu d’exercice :
  33. 33. L’avis des professionnels . . . Consultant en management du capital humain – Cabinet – Neuilly-sur-Seine (92) – 300 salariés. Aspects gratifiants du métier : « Faire prendre conscience des enjeux et des potentiels existants au sein des équipes. » Inconvénients : « Certaines organisations et/ou cultures d’entreprise peuvent être dans un premier temps un frein au développement attendu. » Evolution du métier : « Une nécessité de répondre vite et d’innover. »
  34. 34. L’avis des professionnels . . . Consultant en ressources humaines – Indépendant – Tours (37). Aspects gratifiants du métier : « Enrichissement personnel (rencontre d’individus variés, de l’ouvrier non qualifié au cadre supérieur, de tous milieux professionnels…). »
  35. 35. Consultant en reclassement Il prend en charge, à la demande d’une entreprise ou d’un individu, l’accompagnement professionnel d’un ou plusieurs salariés. Activités principales : - Faire une proposition d’accompagnement au client. - Réaliser la prestation d’accompagnement : reclassement individuel ou collectif. - Accompagner le salarié dans le cadre de la réalisation de son projet professionnel. - Evaluer les résultats de son action au terme de la prestation. Activités éventuelles : - Avoir des fonctions de management sur quelques collaborateurs. - Assurer d’autres prestations de conseil en ressources humaines que l’accompagnement (conseil en recrutement, par exemple). Compétences et qualités requises : Compétences techniques : - Bonne connaissance du monde de l’entreprise, du fonctionnement du marché de l’emploi, des métiers… - Maîtrise la pratique des tests et des outils de communication personnelle. Outplacer Consultant en accompagne- ment Consultant en outplacement Autres intitulés : Consultant en redéploie- ment Responsable d’une cellule de reclassement
  36. 36. Qualités personnelles : - Sens de l’écoute, aptitudes relationnelles. - Capacité d’analyse. - Force de conviction, sens de la diplomatie. - Adaptation, souplesse. Rémunération : - Jeune cadre : 25 à 40 K€. - Cadre confirmé : 40 à 70 K€ (avec intéressement aux résultats). Formations et parcours professionnels : Diplômes requis : Formations bac + 4/5 en ressources humaines, sociologie, psychologie, sciences sociales, sciences de gestion ou formations techniques bac + 4/5 spécialisées en rapport avec le secteur d’activité de l’entreprise, ou encore diplômes d’une école de commerce. Durée d’expérience requise : Cadres possédant de deux à cinq ans d’expérience selon le poste (junior ou cadre confirmé). Evolutions possibles : - Consultant en ressources humaines. - Consultant en recrutement. - Responsable mobilité. - Responsable des ressources humaines. IndépendantCabinets de conseil Lieu d’exercice :
  37. 37. L’avis des professionnels . . . Consultant Emploi & Mobilité – Cabinet – Tours (37) – 25 salariés. Aspects gratifiants du métier : « L’aboutissement des projets professionnels des candidats et leur retour à l’emploi. » Inconvénients : « Nous sommes parfois face à une grande détresse de la part des candidats que nous accompagnons. » Evolution du métier : « Nous sommes de moins en moins conseiller et de plus en plus psychologue du travail. »
  38. 38. Chasseur de têtes C’est un recruteur qui recherche des profils rares, spécialisés et de haut niveau (dirigeants, cadres supérieurs ou confirmés, en France et à l’étranger). Activités principales : - Définir les méthodes de recrutement en analysant les besoins de l’entreprise. - Communiquer sur le management des emplois et des compétences. - Exploiter différentes sources pour la recherche de candidats (salons, Internet, presse, NTIC…). Activités éventuelles : - Animer des entretiens de groupes. - Faire passer des tests psychotechniques, des mises en situation. Compétences et qualités requises : Compétences techniques : - Maîtrise de l’anglais. - Maîtrise de la législation de la formation continue et du droit du travail. - Connaissance des procédures d’appel d’offres et des méthodes d’investigation.
  39. 39. Qualités personnelles : - Sens de la communication et du contact. - Sens de la persuasion et de la négociation. - Organisé et rigoureux. - Impartialité dans ses choix de recrutement. - Esprit d’analyse et de synthèse. Rémunération : - Junior : 28 à 38 K€. - Consultant confirmé : 50 à 75 K€. Formations et parcours professionnels : Diplômes requis : Formations bac + 5 de type écoles de commerce, ressources humaines, psychologie. Durée d’expérience requise : Jeune diplômé ou cadre confirmé. Evolutions possibles : - Responsable du personnel. - Directeur des ressources humaines. - Directeur général. Cabinet Lieu d’exercice :

×