Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.
378282540150309550
1.50 EUROS I N° 955 I 21 JANVIER 2016 I
I WWW.MONACOHEBDO.MC I
TOUTE L’ACTUALITÉ DE LA PRINCIPAUTÉ
SOCI...
IMMEUBLE LA RESERVE - LARVOTTO - 2 APPARTEMENTS - Prix sur demande
Vue mer panoramique pour ces appartements situés sur le...
@Monaco_Hebdo I MONACOHEBDO.MC I 21 janvier 2015 I N° 955 I 1
RARE
U
n Monégasque a été choisi pour diriger une grande ins...
I N° 955 I 21 janvier I MONACOHEBDO.MC I @Monaco_Hebdo2
L’ESSENTIEL
6 ECONOMIE
Industrie : « C’est le moment de prendre de...
www.nouvelhopital.gouv.mc
©Shutterstock01/2016
L’excellence des soins est au coeur des priorités du
Gouvernement Princier....
I N° 955 I 21 janvier I MONACOHEBDO.MC I @Monaco_Hebdo4
22 POLITIQUE
Crèches : « Les demandes ne cessent de croitre »
24 S...
Renseignements par téléphone : (+377) 97 98 50 00 ou sur www.monacohebdo.mc
Bulletin d’abonnement à retourner dûment compl...
I N° 955 I 21 janvier I MONACOHEBDO.MC I @Monaco_Hebdo6
Q
uel avenir pour le secteur industriel à Monaco ?
C’est sans dout...
@Monaco_Hebdo I MONACOHEBDO.MC I 21 janvier 2015 I N° 955 I 7
T
héâtre, danse et expositions seront au rendez-vous en 2016...
I N° 955 I 21 janvier I MONACOHEBDO.MC I @Monaco_Hebdo8
L
’écrasante victoire d’Horizon Monaco (HM) au Conseil na-
tional ...
7 ANS DE PRISON POUR GAO YU,
LA GRANDE JOURNALISTE CHINOISE,
MAIS LES AFFAIRES CONTINUENT.
Juillet 2015, le Premier minist...
I N° 955 I 21 janvier I MONACOHEBDO.MC I @Monaco_Hebdo10
L
es membres du Monaco Collectif Humanitaire (MCH),
se sont retro...
@Monaco_Hebdo I MONACOHEBDO.MC I 21 janvier 2015 I N° 955 I 11
I
l s’était fait remarquer pour ses performances avec le
CS...
I N° 955 I 21 janvier I MONACOHEBDO.MC I @Monaco_Hebdo12
COMMENT VOUS AVEZ DÉCROCHÉ CE POSTE DE
DIRECTEUR DES CHORÉGIES D’...
@Monaco_Hebdo I MONACOHEBDO.MC I 21 janvier 2015 I N° 955 I 13@Monaco_Hebdo I MONACOHEBDO.MC I 21 janvier 2015 I N° 955 I ...
I N° 955 I 21 janvier I MONACOHEBDO.MC I @Monaco_Hebdo14
d’offres a été lancé pendant l’été 2015. Comme il y avait
eu cett...
@Monaco_Hebdo I MONACOHEBDO.MC I 21 janvier 2015 I N° 955 I 15
©PhotoGuillaumeBarclay
@Monaco_Hebdo I MONACOHEBDO.MC I 21 ...
I N° 955 I 21 janvier I MONACOHEBDO.MC I @Monaco_Hebdo16
LE MONTANT DES SUBVENTIONS DES CHORÉGIES
D’ORANGE N’A PAS CHANGÉ ...
@Monaco_Hebdo I MONACOHEBDO.MC I 21 janvier 2015 I N° 955 I 17
QUOI D’AUTRE ?
Il faudra proposer des choses nouvelles. Je ...
I N° 955 I 21 janvier I MONACOHEBDO.MC I @Monaco_Hebdo18
LES CHORÉGIES D’ORANGE EMPLOIENT COMBIEN
DE PERSONNES ?
Pendant l...
@Monaco_Hebdo I MONACOHEBDO.MC I 21 janvier 2015 I N° 955 I 19
Il existe de toute façon un intérêt général pour que ce fes...
I N° 955 I 21 janvier I MONACOHEBDO.MC I @Monaco_Hebdo20
M
onaco a toujours fait de la sécu-
rité son atout numéro 1 pour ...
@Monaco_Hebdo I MONACOHEBDO.MC I 21 janvier 2015 I N° 955 I 21
TRAFIC DE COCAÏNE
DANS LE MILIEU BANCAIRE
Un trafic de coca...
I N° 955 I 21 janvier I MONACOHEBDO.MC I @Monaco_Hebdo22
L 
a feuille de route de Georges Mar-
san pour l’année 2016 est c...
@Monaco_Hebdo I MONACOHEBDO.MC I 21 janvier 2015 I N° 955 I 23
bientôt consultables sur le web », ajoute Marsan. Côté
jeun...
I N° 955 I 21 janvier I MONACOHEBDO.MC I @Monaco_Hebdo24
C
’est l’éternel problème du verre à moi-
tié plein ou à moitié v...
@Monaco_Hebdo I MONACOHEBDO.MC I 21 janvier 2015 I N° 955 I 25
I N° 955 I 21 janvier I MONACOHEBDO.MC I @Monaco_Hebdo26
CLASSEMENT AUTOS - DAKAR 2016
1 PETERHANSEL (FRA) / COTTRET (FRA)...
Après six victoires en motos avec Yamaha
(1991, 1992, 1993, 1995, 1997, 1998),
Stéphane Peterhansel en affiche désormais a...
I N° 955 I 21 janvier I MONACOHEBDO.MC I @Monaco_Hebdo28
ÉCONOMIE
MONACO,
TERRE D’ACCUEIL
POUR JEUNE ENTREPRENEUR ?
Chaque...
@Monaco_Hebdo I MONACOHEBDO.MC I 21 janvier 2015 I N° 955 I 29@Monaco_Hebdo I MONACOHEBDO.MC I 21 janvier 2015 I N° 955 I ...
I N° 955 I 21 janvier I MONACOHEBDO.MC I @Monaco_Hebdo30
ÉCONOMIE
grands succès un an, deux ans, cinq ans, dix ans après
q...
@Monaco_Hebdo I MONACOHEBDO.MC I 21 janvier 2015 I N° 955 I 31
centers où les créateurs d’entreprises peuvent trou-
ver un...
I N° 955 I 21 janvier I MONACOHEBDO.MC I @Monaco_Hebdo32
ÉCONOMIE
C
’est un dôme noir, semi clos et impo-
sant bourré de t...
@Monaco_Hebdo I MONACOHEBDO.MC I 21 janvier 2015 I N° 955 I 33
« AVENTURE »
Depuis ses débuts à Monaco, Romain Goiran se s...
I N° 955 I 21 janvier I MONACOHEBDO.MC I @Monaco_Hebdo34
ÉCONOMIE
Y 
annick Quentel est le président
de l’association moné...
@Monaco_Hebdo I MONACOHEBDO.MC I 21 janvier 2015 I N° 955 I 35
tés par de jeunes entrepreneurs ambitieux. Ce que pro-
pose...
I N° 955 I 21 janvier I MONACOHEBDO.MC I @Monaco_Hebdo36
ÉCONOMIE
«C’est le principe du jeu vidéo Sim
City appliqué à la v...
©GastonBERGERET-
Depuis 30 ans, grâce à votre confiance
et à votre générosité, les bénévoles des
Restos du Cœur peuvent pou...
I N° 955 I 21 janvier I MONACOHEBDO.MC I @Monaco_Hebdo38
ÉCONOMIE
MONACO EST VRAIMENT UNE TERRE D’ACCUEIL
POUR LES JEUNES ...
@Monaco_Hebdo I MONACOHEBDO.MC I 21 janvier 2015 I N° 955 I 39
©PhotoMonacoHebdo.
I N° 955 I 21 janvier I MONACOHEBDO.MC I @Monaco_Hebdo40
ÉCONOMIE
développent des projets innovants et collaboratifs où la...
@Monaco_Hebdo I MONACOHEBDO.MC I 21 janvier 2015 I N° 955 I 41
Oui, clairement. Le mentorat est particulièrement apprécié
...
I N° 955 I 21 janvier I MONACOHEBDO.MC I @Monaco_Hebdo42
C’est la 19ème
édition du rallye Monte-Carlo historique.
Cette an...
@Monaco_Hebdo I MONACOHEBDO.MC I 21 janvier 2015 I N° 955 I 43
Le pianiste Jean-François Zygel, 55 ans, excelle dans l’imp...
I N° 955 I 21 janvier I MONACOHEBDO.MC I @Monaco_Hebdo44
Cinéma des Beaux-Arts
Renseignements : 93 25 36 81
12, avenue d’O...
Monaco, Terre d'accueil pour jeune Entrepreneur
Monaco, Terre d'accueil pour jeune Entrepreneur
Monaco, Terre d'accueil pour jeune Entrepreneur
Monaco, Terre d'accueil pour jeune Entrepreneur
Monaco, Terre d'accueil pour jeune Entrepreneur
Monaco, Terre d'accueil pour jeune Entrepreneur
Monaco, Terre d'accueil pour jeune Entrepreneur
Monaco, Terre d'accueil pour jeune Entrepreneur
Monaco, Terre d'accueil pour jeune Entrepreneur
Monaco, Terre d'accueil pour jeune Entrepreneur
Monaco, Terre d'accueil pour jeune Entrepreneur
Monaco, Terre d'accueil pour jeune Entrepreneur
Monaco, Terre d'accueil pour jeune Entrepreneur
Monaco, Terre d'accueil pour jeune Entrepreneur
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

Monaco, Terre d'accueil pour jeune Entrepreneur

2,733 views

Published on

Dossier spécial de MONACO HEBDO janvier 2016

Published in: Business
  • Be the first to comment

Monaco, Terre d'accueil pour jeune Entrepreneur

  1. 1. 378282540150309550 1.50 EUROS I N° 955 I 21 JANVIER 2016 I I WWW.MONACOHEBDO.MC I TOUTE L’ACTUALITÉ DE LA PRINCIPAUTÉ SOCIÉTÉ SÛRETÉ PUBLIQUE « IL NE PEUT PAS Y AVOIR DE DÉLINQUANCE ZÉRO » POLITIQUE CRÈCHES : QUE FAIRE FACE À LA HAUSSE DES DEMANDES ? SPORT DAKAR 2016 : DES REGRETS POUR LOEB ET ELENA JEAN-LOUIS GRINDA NOUVEAU DIRECTEUR DES CHORÉGIES D’ORANGE MONACO, TERRE D’ACCUEIL POUR LES JEUNES PATRONS ? ©Photo2015AlainHanelOMC
  2. 2. IMMEUBLE LA RESERVE - LARVOTTO - 2 APPARTEMENTS - Prix sur demande Vue mer panoramique pour ces appartements situés sur le même palier, d’une superficie totale de 550 m². Possibilité de les réunir formant ainsi la totalité de l’étage. Cet immeuble de standing est situé sur l’Avenue Princesse Grace à Monaco avec conciergerie 24 h / 24 h et salle de sport. Parkings dans l’immeuble. IMMEUBLE DE STANDING - 3 PIÈCES - 4 950 000 € Bel appartement de 112 m2 , situé dans une résidence avec piscine et concierge 24h / 24. Au bord de la mer dans le village de Fontvieille, cet appartement a été entièrement rénové dans un style moderne et offre un hall d’entrée, salon avec cuisine américaine équipée ouverte, deux chambres sur grande loggia, une salle de douche, dressing, et toilettes invités. Cave et parking dans l’immeuble. Vue panoramique mer. Membre de la Chambre Immobilière Monégasque Créditphoto:Shutterstock.com/LiliGraphie REAL ESTATE CAROLI GROUP 27, boulevard d’Italie - MC 98000 Monaco - Tél. +377 93 25 51 22 - Fax +377 92 16 17 00 email : ag-immocontact@smetra.mc - caroli-realestate.com
  3. 3. @Monaco_Hebdo I MONACOHEBDO.MC I 21 janvier 2015 I N° 955 I 1 RARE U n Monégasque a été choisi pour diriger une grande institution culturelle française. C’est assez rare pour être souligné ici. Ce Monégasque, c’est le directeur de l’opéra de Monte-Carlo, Jean-Louis Grinda. A partir de 2018, il prendra la direction des Chorégies d’Orange. Créé en 1869, ce festival d’opéra qui se déroule chaque été en juillet et en août, est aussi le plus ancien en France. C’est donc un très joli succès pour Grinda, qui est aussi élu d’opposition au Conseil national depuis 2013. Sa mission consistera à remplir les plus de 8 000 places du théâtre antique d’Orange, un lieu pas comme les autres dans le paysage lyrique. Il faudra aussi veiller aux finances. Autofinancées à environ 80 %, les Chorégies d’Orange sont condamnées au succès et donc à une programmation qui séduit le plus grand nombre de spectateurs possible. « En 2013, nous avons dû annuler l’une des représentations du Vaisseau fantôme de Wagner (1813-1883) qui était loin d’avoir fait le plein… Je le déplore, mais c’est ainsi », soupirait l’actuel directeur et ami de Grinda, Raymond Duffaut, dans La Croix l’été dernier. Il faudra aussi composer avec une municipalité de 30 750 habitants, dirigée par Jacques Bompard depuis 1995. Ce membre fondateur du FN préside aujourd’hui la Ligue du Sud, un parti d’extrême droite qu’il a créé en 2010. « Les élus tra- vaillent avec l’argent du contribuable, ils ont le devoir de faire plaisir à ceux qui les financent et ne doivent pas imposer une culture réservée à des élites. Je trouve scandaleux le finance- ment public du pipi-caca des spectacles d’Avignon, qui choquent le petit peuple de France et ravissent l’intelligentsia », expliquait Bompard à Télérama, en mars 2014. Pas de quoi effrayer Jean-Louis Grinda, qui nous explique dans la longue interview qu’il nous a accordée comment il compte relever ce challenge. Vivement 2018. PAR RAPHAËL BRUN brun@monacohebdo.mc Édité par la S.A.M. E.D.L.A. RC 57 S 00580 www.monacohebdo.mc  @Monaco_Hebdo http://monacohebdo.tumblr.com Directeur de la publication : Roberto Testa Rédacteur en chef : Raphaël Brun brun@monacohebdo.mc  @RaphBrun Rédaction : Sabrina Bonarrigo bonarrigo@monacohebdo.mc  @SabrinaBonarigo Anne-Sophie Fontanet fontanet@monacohebdo.mc  @asfontanet Aymeric Brégoin bregoin@monacohebdo.mc  @AymericBregoin Ont participé à ce numéro : Yann Massu, Frédérique Soler Infographie : Stéphane Baechel baechel@monacohebdo.mc Rédaction : 2 rue de la Lüjerneta MC 98 000 Monaco Tél. +377 93 50 56 52 I Fax +377 93 50 19 22 Dessinateur : Kristian Promotion & publicité : David Dray — Groupe Promocom 2 rue de la Lüjerneta MC 98 000 Monaco Tél. : +377 97 98 50 00 info@promocom.mc Administration : 27, boulevard d’Italie MC 98 000 Monaco Tél. +377 93 50 17 99 Abonnements : 2 rue de la Lüjerneta MC 98 000 Monaco Tél. : +377 97 98 50 00 info@promocom.mc Impression : Graphic Service 9, av. du Prince Albert II MC 98 000 Monaco N° de Commission paritaire : 0912 I 89 359 — Dépôt Légal : à parution © Tous droits de reproduction, textes et illustrations même partiels, restent soumis à l’accord préalable du directeur de la publication. La rédaction n’est pas responsable des documents qui lui sont adressés spontanément.
  4. 4. I N° 955 I 21 janvier I MONACOHEBDO.MC I @Monaco_Hebdo2 L’ESSENTIEL 6 ECONOMIE Industrie : « C’est le moment de prendre des décisions stratégiques » 7 CULTURE Grimaldi Forum : le programme 2016 dévoilé 7 ECONOMIE Un PIB 2014 à plus de 5 milliards d’euros 8 ECONOMIE Création d’un diplôme de droit social monégasque 8 INTERNATIONAL 272 enfants soignés depuis 2008 10 INTERNATIONAL Le Pape François a reçu Albert II et Charlène 10 POLITIQUE L’ex-conseiller politique de Nouvion roule pour Juppé 11 FOOT Que vaut vraiment Vágner Love ? 11 JUDICIAIRE Prison ferme pour une cambrioleuse ACTUALITÉ 12 CULTURE Jean-Louis Grinda « Un retour aux sources » 20 SOCIETE Sûreté publique : « Il ne peut pas y avoir de délinquance zéro »
  5. 5. www.nouvelhopital.gouv.mc ©Shutterstock01/2016 L’excellence des soins est au coeur des priorités du Gouvernement Princier. Le Centre Hospitalier Princesse Grace vient à ce titre d’obtenir la note maximale "A" attribuée par la Haute Autorité de Santé Française. La construction d’un Nouvel Hôpital vise à doter la Principauté d’un établissement qui répondra aux exigences de santé du XXI° siècle. Durant les travaux, le niveau d’investissement et d’engagement des équipes du CHPG sera maintenu pour toujours offrir la qualité des soins que chacun mérite. NouveAu CeNtre HoSPItALIer PrINCeSSe GrACe U N P R O J E T P O U R L A V I E Aujourd’hui et demain : l’excellence des soins
  6. 6. I N° 955 I 21 janvier I MONACOHEBDO.MC I @Monaco_Hebdo4 22 POLITIQUE Crèches : « Les demandes ne cessent de croitre » 24 SPORT Dakar 2016 : Loeb et Elena entre joie et regrets DOSSIER MONACO, TERRE D’ACCUEIL POUR JEUNE ENTREPRENEUR ? Chaque année, plusieurs jeunes tentent de créer leur entreprise à Monaco. Entre proximité avec les décisionnaires et frein à l’installation notamment à cause des prix de l’immobilier, la Principauté est-elle une option fiable pour les jeunes entrepreneurs ? Monaco Hebdo fait le point. TENDANCES 42 SORTIES Toute l’actualité culturelle de la Riviera 48 AUTO Peugeot 308 GTi Civilisée, mais fougueuse 50 MODE Idées d’ensembles 54 JEUX Mots fléchés, sudoku et bridge
  7. 7. Renseignements par téléphone : (+377) 97 98 50 00 ou sur www.monacohebdo.mc Bulletin d’abonnement à retourner dûment complété à Monaco Hebdo — 2, rue de la Lüjerneta — 98000 Monaco Je m’abonne pour 1 an France et Monaco Je m’abonne pour 2 ans France et Monaco Société : Nom : Prénom : B.P. : C.P. : Ville : Je m’abonne pour 1 an à l’étranger Je m’abonne pour 2 ans à l’étranger Adresse : Téléphone : Email : POUR UN AN ET FAITES 32 %D’ÉCONOMIE 1 AN/FRANCE — MONACO 52 numéros/53 euros 1 AN/ ETRANGER 52 numéros/67 euros POUR UN ABONNEMENT DE DEUX ANS 40 %D’ÉCONOMIE 2 ANS/FRANCE — MONACO 104 numéros/95 euros 2 ANS/ ETRANGER 104 numéros/121 euros ABONNEZ-VOUS
  8. 8. I N° 955 I 21 janvier I MONACOHEBDO.MC I @Monaco_Hebdo6 Q uel avenir pour le secteur industriel à Monaco ? C’est sans doute l’une des questions centrales qui se posera en 2016 et qui préoccupe non seulement les syndicats (voir notre dossier publié dans Monaco Hebdo n° 954), mais aussi les élus du Conseil national, la Fédération des entreprises monégasques (Fedem) et le gouvernement. Pour Jean-Franck Bussot- ti, président de l’Union monégasque des industries et métiers de la métallurgie (Unimet), il est temps que les autorités monégasques prennent des initiatives « Dans notre pays, beaucoup de voyants sont au vert : c’est donc le moment de prendre des décisions stratégiques et d’investir avec discernement pour l’avenir », explique- t-il dans le magazine de la Fedem, Monaco Business News de décembre 2015. Ce membre de l’Observa- toire de l’industrie suggère plusieurs pistes concrètes, notamment sur la prime industrielle : « Amputée en 2012 en pleine crise, elle doit être restaurée à son ni- veau de 2010. Son plafond doit ensuite être rééva- lué pour tenir compte de la flambée de certains loyers. Nos industries n’ont pas de banlieue où s’installer pour baisser leurs loyers […]. Garder nos fleurons industriels passe ainsi par une politique volontariste d’aide aux loyers, que l’État récupérera au centuple dans les ren- trées fiscales générées. » Selon Jean-Franck Bussotti, les industries à Monaco subissent des surcoûts locatifs et salariaux « énormes », alors que leurs concurrents — tous étrangers — profitent de locaux économiques, de très bas salaires et d’exonérations de charges, même au sein de l’Union européenne (UE). « Sans par- ler des puissants réseaux de développement écono- mique mis à leur disposition par leurs pays respec- tifs qui prônent tous la réindustrialisation. Par ailleurs, les industries à Monaco servent encore de banquiers à l’État en avançant la TVA avant d’être payées. Aus- si, une TVA aux encaissements serait logique, apporte- rait aux industriels une bouffée d’oxygène, et leur évite- rait d’être étranglés lors de ventes exceptionnelles ou saisonnières. » Parmi les autres pistes évoquées, Jean- Franck Bussotti suggère des exonérations de charges salariales pour renforcer la compétitivité des industries, la mise à disposition de locaux pour attirer des nou- velles industries. Non seulement à la location, en étu- diant des prix spécifiques, mais aussi à l’achat « afin d’attirer aussi les investisseurs désireux d’être proprié- taires exploitants et de s’installer de façon pérenne en Principauté, tout en apportant dès leur arrivée un fort tribut en droits de mutation. » S.B. ECONOMIE INDUSTRIE : « C’EST LE MOMENT DE PRENDRE DES DÉCISIONS STRATÉGIQUES » ©PhotoMonacoHebdo. Jean-Franck Bussotti
  9. 9. @Monaco_Hebdo I MONACOHEBDO.MC I 21 janvier 2015 I N° 955 I 7 T héâtre, danse et expositions seront au rendez-vous en 2016 au Grimaldi Forum. Le centre des congrès monégasque a dévoilé les temps forts de sa programmation. Et l’évènement phare de cette année sera bien sûr l’exposition estivale Francis Bacon, Monaco et la culture française, dont le commissariat a été confié à Martin Harrison. Au total, une soixantaine d’œuvres de cet artiste figuratif anglais, l’un des plus énigmatiques du XXème siècle, seront présentées aux visiteurs, du 2 juillet au 4 septembre, sous un angle inédit : « L’influence de la culture française et sa période monégasque où il vécut à maintes reprises dès 1946 », explique l’équipe du Grimaldi Forum. Une exposition qui attirera encore peut-être l’été prochain le milliardaire russe Roman Abramovitch et le chanteur Bono, leader du groupe U2, qui étaient déjà venus voir l’an dernier l’exposition De Chagall à Malévitch, la révolution des avant-gardes. Autre habituel temps fort du Grimaldi : la 11ème édition des Sérénissimes de l’humour, qui aura lieu du 23 au 26 mars prochain. Quatre humoristes vont se succéder sur les planches : Roland Magdane, Virginie Hocq, Noëlle Perna et D’JAL. Si vous préférez le théâtre, rendez-vous le 25 mars avec la pièce La Porte à côté de Fabrice Roger-Lacan et le duo Léa Drucker – Édouard Baer. Si vous avez plutôt un penchant pour les comédies musicales sachez que du 23 au 26 juin à la salle des Princes aura lieu The Bodyguard : I will always love this Musical ! qui vous replongera dans ce blockbuster de 1992 qui réunissait Whitney Houston et Kevin Costner. Et pour les amateurs de danse, dans le cadre du trentenaire des Ballets de Monte-Carlo, les danseurs de Jean-Christophe Maillot se produiront les 28, 29 et 30 avril, ainsi que le 1er  mai aux côtés de Jirí Kylián, le célèbre danseur et chorégraphe tchèque de danse contemporaine.S.B. ECONOMIE UN PIB 2014 À PLUS DE 5 MILLIARDS D’EUROS A près un gros tassement constaté en 2009, le Pro- duit intérieur brut (PIB) mo- négasque poursuit sa croissance. Il dépasse pour la première fois le seuil des 5 milliards. Pour 2014, il a atteint 5,32 milliards d’euros contre 4,94 milliards en 2013. Soit une croissance de +7,2 % en volume. « Comme en 2013, c’est l’excédent brut d’exploitation (EBE) des en- treprises qui connaît la plus forte progression. En net recul en 2009, suite à la crise financière interna- tionale, il n’a retrouvé son niveau d’avant crise qu’en 2013. Il connaît depuis deux ans une forte aug- mentation (+15 % en 2013 et +9 % en 2014), signe que les entreprises ont définitivement surmonté cet épisode. Il dépasse les 2,2 mil- liards et représente près de 40 % de la richesse créée », précise l’Institut monégasque de la statis- tique et des études économiques (IMSEE). Quels sont alors les plus gros contributeurs en 2014 ? En termes de PIB, les deux secteurs économiques les plus importants de la principauté sont les activités financières et d’assurance (16,9 %) et les activités scientifiques et techniques, services administra- tifs et de soutien (15,7 %), qui re- présentent le tiers de la richesse produite. Ils progressent respecti- vement de +8,5 % et de +0,5 %. Le secteur des activités immobi- lières croît quant à lui de 29,3 %. Son poids dans le PIB passe ain- si de 8,4 % à 10,2 % et conforte sa place de troisième contribu- teur au PIB. « Comme en 2013, le secteur immobilier est porté à la fois par la vente de biens d’ex- ception et par la commercialisa- tion de programmes immobiliers comme le Monte Carlo View, latour Odéon… », précise l’IMSEE.S.B. CULTURE GRIMALDI FORUM : LE PROGRAMME 2016 DÉVOILÉ ©PhotoEmmanuelMurat Edouard Baer
  10. 10. I N° 955 I 21 janvier I MONACOHEBDO.MC I @Monaco_Hebdo8 L ’écrasante victoire d’Horizon Monaco (HM) au Conseil na- tional en février 2013, c’était en partie grâce à lui. David Wigno, 40 ans, ancien conseiller politique de Laurent Nou- vion, met désormais ses compétences en communication au service d’Alain Juppé, candidat Les Républicains (LR) à la pri- maire de droite en France. Dans les Alpes-Maritimes, David Wigno est chargé d’animer des « comités locaux » et d’organiser des réunions « dans le pays mentonnais. » Notamment à Roque- brune-Cap-Martin, Menton, Beausoleil, Cap-d’Ail, La Turbie ou encore la Roya. « Même si mes activités professionnelles sont à Monaco et Paris, ce sont des territoires que je connais bien pour y résider et y avoir grandi et travaillé également depuis mon en- fance », explique Wigno à Monaco Hebdo. Ce professionnel de la communication est aussi chargé d’alimenter les réseaux so- ciaux. Notamment la page Facebook : L’Est des Alpes-Maritimes avec Juppé et un compte twitter @mentonavecjuppe. Pour- quoi soutenir cet ancien premier ministre de droite ? « Je sou- tiens celui que je crois capable de rassembler, d’apaiser et de ré- former. C’est le seul homme de droite modérée en mesure d’al- ler au second tour. Sinon, nous assisterons à un duel entre Hol- lande et Le Pen. Et ça, je ne peux m’y résoudre. Alain Juppé est un homme remarquable et je suis fier que son équipe m’ait fait confiance pour contribuer autant que possible à cette victoire nécessaire les 20 et 27 novembre prochain. » C’est en effet à ces dates que les primaires à droite auront lieu. Le vote est ou- vert à tous, il n’y a donc aucune obligation d’être encarté.S.B. POLITIQUE L’EX-CONSEILLER POLITIQUE DE NOUVION ROULE POUR JUPPÉ L e pape François a reçu au Vatican le couple princier le 18 janvier. « Il s’agissait du premier entretien bi- latéral entre le prince Albert II et le souverain pon- tif dans le cadre d’une visite officielle. Ils s’étaient toute- fois déjà salués lors de la messe d’installation du pape François, le 19 mars 2013 », indique un article de Ra- dio Vatican. Les deux souverains ont profité de cette au- dience pour évoquer plusieurs sujets : « La protection de l’environnement et les perspectives ouvertes par la COP 21, la situation en Méditerranée, les migrations notam- ment climatiques, l’éducation, la rencontre à Monaco du 6 au 9 octobre prochain du Conseil des conférences épiscopales d’Europe, enfin, la conférence sport et foi qui se tiendra au Vatican le 5 octobre 2016 », indique un communiqué officiel du palais. Radio Vatican rap- pelle aussi que le Prince Rainier III et la Princesse Grace avaient été reçus au Vatican par Pie XII en 1957, par Jean XXIII en 1959 et par Paul VI en 1974.S.B. INTERNATIONAL LE PAPE FRANÇOIS A REÇU ALBERT II ET CHARLÈNE ©PhotoGaetanLuci/PalaisPrincier
  11. 11. 7 ANS DE PRISON POUR GAO YU, LA GRANDE JOURNALISTE CHINOISE, MAIS LES AFFAIRES CONTINUENT. Juillet 2015, le Premier ministre chinois est reçu par l’Etat français, pour célébrer la vente de l’aéroport Toulouse-Blagnac à un consortium chinois. Pourtant, la Chine, 176e sur 180 pays au Classement mondial de la liberté de la presse, demeure la plus grande prison au monde pour les journalistes. Gao Yu, 70 ans, purge une absurde peine de sept ans de prison, accusée d’avoir divulgué des «secrets d’Etat» à la presse étrangère, pourtant déjà publiés en ligne. Jusqu’à quand les affaires doivent-elles passer avant les droits de l’homme ?
  12. 12. I N° 955 I 21 janvier I MONACOHEBDO.MC I @Monaco_Hebdo10 L es membres du Monaco Collectif Humanitaire (MCH), se sont retrouvés le 15 janvier, pour leur réunion annuelle. L’occasion de dresser un bilan de leur action. Depuis le démarrage du projet en 2008, « 272 enfants provenant essentiellement du continent africain ont pu être opérés à Monaco de pathologies non prises en charge dans leur pays », indique un communiqué officiel. Rien qu’en 2015, 44 enfants ont été pris en charge soit 16 de plus qu’en 2014. Une action rendue possible grâce au centre cardio-thoracique de Monaco, au Centre hospitalier Princesse Grace (CHPG), à l’Institut monégasque de médecine et de chirurgie sportive (IM2S), mais aussi à la Croix-Rouge monégasque (CRM) ou encore à l’association Aviation sans frontières (ASF). En 2015, les dons ont atteint 440 000 euros. Parmi les mécènes : le Prince Albert II et son épouse bien sûr, mais aussi Children Future, la Stavros Niarchos Foundation, l’association Pagani Elia, Saint Vincent de Paul et le gouvernement monégasque. Le MCH a également rappelé le soutien du footballeur international français et ambassadeur de ce collectif, Olivier Giroud.S.B. ECONOMIE CRÉATION D’UN DIPLÔME DE DROIT SOCIAL MONÉGASQUE L es patrons d’entreprises ou les directeurs des ressources humaines connaissent- ils suffisamment le droit social moné- gasque ? Selon la Fédération des entreprises monégasques (Fedem), ce droit particulier « élaboré autour de textes épars et non co- difiés, et surtout d’une abondante jurispru- dence » serait plutôt « méconnu » à Monaco. Raison pour laquelle, la Fedem, mais aussi des juristes monégasques et français, ont souhai- té créer dans un premier temps l’association pour la connaissance du droit social moné- gasque (ACDSM), puis dans un second temps, un diplôme d’université spécifique. Objectif : transmettre la connaissance de ce droit auprès des chefs d’entreprise mais aussi des respon- sables des ressources humaines de Monaco. La première promotion de ce diplôme a dé- jà été constituée. « Une quinzaine d’actifs dis- posant de cinq ans d’expérience profession- nelle à Monaco — juristes, directeurs des res- sources humaines, responsables administra- tifs et financiers, comptables, chargés de mis- sion ou dirigeants — et une étudiante de ni- veau Bac +4 ont été sélectionnés », indique la Fedem. Au total, 120 heures de cours sont prévues, réparties en une vingtaine de jour- nées. Concernant le contenu pédagogique de ces cours qui ont commencé le 19 janvier der- nier, les thèmes abordés couvriront l’ensemble du droit social monégasque : de ses sources jusqu’au contentieux, en passant par l’emploi et la formation professionnelle, le contrat de travail, sa rupture, les rémunérations, le pouvoir réglementaire de l’employeur, les conditions de travail, la collectivité du personnel, la protection sociale, ou encore la législation monégasque en matière de protection des données nomi- natives. « Les cours seront dispensés par une quarantaine d’intervenants, enseignants univer- sitaires ou professionnels, qui proviennent de la magistrature monégasque, du département des affaires sociales et de la santé, des caisses sociales, du ministère de la justice, des facultés de Montpellier, Paris, Nice et Toulon, de cabi- nets d’avocats réputés, mais aussi du service juridique de la Fedem et du secteur privé (as- sureurs et conseils juridiques) », rajoute la Fe- dem. Après deux journées d’examen les 7 et 14 juin, les cours s’achèveront le 17 juin avec la remise des diplômes.S.B. INTERNATIONAL 272 ENFANTS SOIGNÉS DEPUIS 2008 ©PhotoRéalis.
  13. 13. @Monaco_Hebdo I MONACOHEBDO.MC I 21 janvier 2015 I N° 955 I 11 I l s’était fait remarquer pour ses performances avec le CSKA Moscou entre 2004 et 2012. Mais à 31 ans, que vaut aujourd’hui l’attaquant brésilien Metzger Silva de Souza Nascimento, dit Vágner Love, qui vient de résilier son contrat aux Corinthians pour rejoindre l’AS Monaco ? Celui qui doit son surnom à l’un de ses entraineurs qui l’a surpris sortant de la chambre d’une femme alors qu’il était au centre de formation, aura pour mission de marquer des buts. Et vite. Car l’attaque de l’ASM est à la peine. En 2015, Vágner Love a inscrit 15 buts. Réputé pour son goût de la fête, il faudra pour cela que celui qui a été appelé « O artilheiro do Amor », l’artilleur de l’amour, ne se perde pas dans la nuit monégasque. Sélectionné 22 fois avec le Brésil entre 2004 et 2007, Vágner Love peut apporter son expérience à de jeunes joueurs comme Carrillo, Traoré ou Mbappé par exemple. Sinon, Football Leaks a publié cette semaine les dessous du transfert d’Anthony Martial vers Manchester United (MU) l’été dernier. Ce document confirme les chiffres publiés à l’époque : le montant du transfert (50 millions d’euros), le paiement en deux fois (20 millions à la signature et 30 millions le 1er  juillet 2016) et la nature des trois bonus de 10 millions chacun. Le premier bonus sera versé si Martial marque 25 buts lors des 4 saisons plus une en option qu’il a signées avec MU. Pour toucher le second bonus, il doit faire 25 matches avec l’équipe de France, en jouant au moins 45 minutes par match pendant la durée de son contrat avec MU. Martial affiche à ce jour 6 sélections. Enfin, le dernier bonus sera payé à Monaco si cet international français se retrouve parmi les trois candidats au Ballon d’Or FIFA France Football. Ce qui n’est pas acquis, mais pas impossible.R.B. JUDICIAIRE DES FUMEURS DE CANNABIS PUNIS T iago et Clément ont été interpellés le 18 juillet sur l’avenue des Castellans avec 8,84 grammes de résine de cannabis. Soufiane a été arrêté le 6 juillet alors qu’il roulait un joint. Sur lui, 4,80 grammes de cannabis. Tous trois ont comparu devant le tribunal pour détention de produit stupéfiant. Tiago et Clément ont été condamnés à 400 euros d’amende chacun. Soufiane a écopé de 500 euros d’amende.A.-S.F. JUDICIAIRE 30 000 EUROS DE CHÈQUE EN BOIS POUR UN LOYER L ’affaire débute par la plainte d’une agence immobilière. L’une de leur locataire au boulevard Princesse Charlotte a établi un chèque de 30 811 euros pour le paiement de trois mois de loyer. Mais ce chèque est sans provision. « Elle paie son loyer personnel avec le chéquier de son entreprise… », déplore Cyrielle Colle, substitut du procureur. Ses réquisitions de 8 jours de prison avec sursis ont été suivies par le tribunal.A.-S.F. JUDICIAIRE PRISON FERME POUR UNE CAMBRIOLEUSE C ’est la deuxième fois que comparaît Rada, une Serbe d’une trentaine d’années. En novembre, elle a déjà été condamnée à 4 mois de prison ferme pour tentative de vol. Les faits évoqués cette fois-ci sont semblables à ceux pour lesquels elle est incarcérée. Le 19 juillet, dans l’immeuble les Carmes, elle traîne avec sa complice à la recherche d’un appartement à cambrioler. Leur mission est écourtée par l’intervention du propriétaire des lieux qui appelle la police. Finalement, pour cette nouvelle tentative de vol, Rada est condamnée à 2 mois de prison ferme, tout comme sa complice, Valencia.A.-S.F. FOOT QUE VAUT VRAIMENT VÁGNER LOVE ? ©PhotoStéphaneSenauxASM-FC.
  14. 14. I N° 955 I 21 janvier I MONACOHEBDO.MC I @Monaco_Hebdo12 COMMENT VOUS AVEZ DÉCROCHÉ CE POSTE DE DIRECTEUR DES CHORÉGIES D’ORANGE ? Il y a eu un appel d’offres international auquel il m’a été suggéré de participer. Mais en fait, tout a commencé en mars 2013. Un élu du Conseil national est alors revenu du parlement européen de Strasbourg en me disant que le président des Chorégies d’Orange, Thierry Mariani, lui avait indiqué que j’étais sur la « short list » des noms pos- sibles pour prendre la direction de ce festival d’opéra. VOUS CONNAISSEZ L’ANCIEN MINISTRE DES TRANSPORTS DU GOUVERNEMENT FILLON, L’UMP THIERRY MARIANI ? Pas du tout. Je l’ai rencontré depuis, mais je ne le connais pas particulièrement. QUE S’EST-IL PASSÉ DEPUIS 2013 ? Raymond Duffaut, qui dirige les Chorégies d’Orange de- puis 1982 a officialisé son départ. Du coup, un appel CULTURE Créées en 1869, les Chorégies d’Orange, sont le plus ancien festival d’opéra en France. Elles seront dirigées à partir de 2018 par le directeur de l’opéra de Monte-Carlo, Jean-Louis Grinda. Une première. PROPOS RECUEILLIS PAR RAPHAËL BRUN « UN RETOUR AUX SOURCES » I N° 955 I 21 janvier I MONACOHEBDO.MC I @Monaco_Hebdo12 ©PhotoPhilippeGromelle
  15. 15. @Monaco_Hebdo I MONACOHEBDO.MC I 21 janvier 2015 I N° 955 I 13@Monaco_Hebdo I MONACOHEBDO.MC I 21 janvier 2015 I N° 955 I 13
  16. 16. I N° 955 I 21 janvier I MONACOHEBDO.MC I @Monaco_Hebdo14 d’offres a été lancé pendant l’été 2015. Comme il y avait eu cette approche en 2013, je me suis dit que ce poste pourrait vraiment m’intéresser. Résultat, le 21 décembre dernier, j’ai été invité à me présenter devant le conseil d’administration des Chorégies avec un projet documenté. QUI COMPOSE CE CONSEIL D’ADMINISTRATION ? L’Etat français avec le ministère de la culture, la mairie d’Orange, la région Paca, le département du Vaucluse, Radio France, France Télévisions ainsi que de représen- tants du public. C’est donc un conseil d’administration qui est très vaste. COMMENT S’EST PASSÉ CE RENDEZ-VOUS DEVANT LE CONSEIL D’ADMINISTRATION ? Bien. Le monde de l’opéra est un petit monde. On doit être environ 500 sur la planète. Les directeurs d’opéra sont la plus petite congrégation au monde, derrière les cardinaux. Du coup, il y avait finalement assez peu de gens capables de postuler pour ce genre de job. Le 21 décembre, vers 20h30, on m’a téléphoné pour me dire que ma candidature avait été retenue. Je serai donc di- recteur des Chorégies d’Orange à partir de 2018 et pour trois ans. QU’EST-CE QUI VOUS INTÉRESSE DANS CE POSTE ? C’est aux Chorégies d’Orange que j’ai débuté. De 1982 à 1984, j’ai été secrétaire artistique. En 1981, j’ai exercé la même fonction à l’opéra d’Avignon. Raymond Duffaut était alors le directeur de cet opéra. Du coup, lorsqu’en 1982 il a pris la direction des Chorégies d’Orange, il m’a emmené dans ses valises. C’EST DONC UNE SORTE DE RETOUR AUX SOURCES ? Raymond Duffaut a été mon mentor. En 1981, j’avais 21 ans. Or, il a été le premier à me faire confiance pro- fessionnellement en me donnant beaucoup de respon- sabilités. Nous avons noué une vraie amitié qui dure toujours aujourd’hui. Ce retour aux sources était donc tentant. Surtout qu’il est rendu possible par mon planning professionnel. VRAIMENT ? La saison de l’opéra de Monte-Carlo se termine fin avril. Et les Chorégies d’Orange se déroulent sur un mois, en juillet-août. Je serai donc présent à Orange de fin juin à début août. Et je ferai aussi quelques allers-retours pendant l’année. DU COUP, VOUS RESTEZ DIRECTEUR DE L’OPÉRA DE MONTE-CARLO ? C’est mon vœu le plus cher. Toutes les personnes qui de- vaient être informées l’ont été par mes soins. Je suis très heureux d’avoir été choisi. C’est la première fois, je crois, qu’un Monégasque est nommé à la tête d’une grande ins- titution culturelle française. CE NOUVEAU POSTE VOUS LAISSERA LE TEMPS DE CONTINUER EN POLITIQUE, EN TANT QU’ÉLU AU CONSEIL NATIONAL ? En 2018, mon mandat d’élu sera fini. Je ne sais pas en- core si je me représenterai aux élections nationales et cela n’a rien à voir avec cette nomination. LA CULTURE VOUS PASSIONNE TOUJOURS AUTANT ? Oui. J’ai d’ailleurs refusé un poste pour m’occuper du mé- cénat artistique dans un grand groupe privé, avec un sa- laire mirobolant. C’était il y a 2 ou 3 ans. POURQUOI ? Parce que ma vie, c’est d’être sur scène. CETTE NOUVELLE MISSION À ORANGE EST TRÈS DIFFÉRENTE ? Je passe de l’un des plus petits théâtres au monde à l’un des plus grands du monde. En fait, je fais le grand écart entre une salle de 500 places et le théâtre antique d’Orange, qui dispose d’environ 8 000 à 10 000 places. Et ça, c’est passionnant. Le cadre est exceptionnel, l’acous- tique et l’ambiance sont magnifiques. ET PUIS, C’EST UN FESTIVAL ? Exactement. C’est un vrai festival d’opéra. Mais ce n’est pas un festival snob. C’est avant tout un festival de pas- sionnés d’opéra. C’est aussi un festival à la fois grandiose et très populaire, dans le sens le plus noble du terme. MAIS VOUS N’AVEZ JAMAIS DIRIGÉ DE FESTIVAL ! Non, c’est la première fois. Et pour une première, je tape haut. Mais ça ne change rien par rapport à mon métier habituel de directeur d’opéra et de metteur en scène. EN QUOI VA CONSISTER VOTRE MISSION ? A construire la programmation de ce festival. Je vais aussi essayer de changer les habitudes et d’apporter une touche de modernité. J’aimerais inviter des artistes qui ne sont jamais venus à Orange. CULTURE « C’EST AUX CHORÉGIES D’ORANGE QUE J’AI DÉBUTÉ. DE 1982 À 1984, J’AI ÉTÉ SECRÉTAIRE ARTISTIQUE »
  17. 17. @Monaco_Hebdo I MONACOHEBDO.MC I 21 janvier 2015 I N° 955 I 15 ©PhotoGuillaumeBarclay @Monaco_Hebdo I MONACOHEBDO.MC I 21 janvier 2015 I N° 955 I 15
  18. 18. I N° 955 I 21 janvier I MONACOHEBDO.MC I @Monaco_Hebdo16 LE MONTANT DES SUBVENTIONS DES CHORÉGIES D’ORANGE N’A PAS CHANGÉ DEPUIS 20 ANS ET LA SAISON 2013 S’EST CONCLUE PAR UN DÉFICIT DE 600 000 EUROS POUR 5 MILLIONS D’EUROS DE BUD- GET : QUE FAIRE ? Bien sûr, cela est préoccupant. Il faut prendre une série de mesures touchant à la programmation, mais aussi au prix des places qui me semble aujourd’hui trop élevé vu le contexte général. II faudra également chercher d’autres sources de mécénat, notamment auprès des grands groupes de luxe qui sont aujourd’hui les seuls à pou- voir mobiliser rapidement des sommes substantielles et pérennes. LE MÉCÉNAT DÉJÀ EN PLACE, AVEC NOTAMMENT LA FONDATION ORANGE, LA CAISSE DES DÉPÔTS, VIVENDI OU VINCI, N’EST DONC PAS SUFFISANT FACE À LA HAUSSE DES COÛTS DE PRODUCTION ? Ce sont moins les coûts de production qui augmentent que les recettes qui diminuent… CETTE SITUATION ÉCONOMIQUE DIFFICILE VA PESER DE QUELLE FAÇON SUR VOS CHOIX ARTISTIQUES ? Cette situation pèse obligatoirement, mais elle ne peut se vivre comme un frein. Au contraire ! C’est un appel à la créativité et à l’imagination. DES STRUCTURES CULTURELLES MONÉGASQUES SERONT INVITÉES À ORANGE ? J’aimerais faire venir l’orchestre philharmonique de Monte- Carlo (OPMC), mais aussi les ballets de Jean-Christophe Maillot… Mais pas question de transformer les Chorégies d’Orange en une succursale de Monaco ! « IL FAUDRA PROPOSER DES CHOSES NOUVELLES. JE VOUDRAIS INCLURE DE LA DANSE DANS CE FESTIVAL D’OPÉRA » CULTURE ©PhotoPhilippeGromelle
  19. 19. @Monaco_Hebdo I MONACOHEBDO.MC I 21 janvier 2015 I N° 955 I 17 QUOI D’AUTRE ? Il faudra proposer des choses nouvelles. Je voudrais in- clure de la danse dans ce festival d’opéra, en invitant de grandes compagnies internationales. J’ai aussi pensé à faire une représentation théâtrale, parce que c’est le lieu idéal pour proposer du Racine (1639-1699), une grande tragédie classique française ou du théâtre grec. Enfin, j’ai- merais aussi revenir au sens initial du mot « chorégies. » C’EST-À-DIRE ? Chorégies signifie « mettre des chœurs ensemble. » Du coup, je voudrais proposer chaque année une grande œuvre chorale, en dehors de toute œuvre d’opéra. Comme par exemple la Missa Solemnis de Beethoven (1770-1827). Ou un grand Berlioz (1803-1869). On pourrait rassembler 200 ou 300 choristes pour ce genre d’œuvre. Et revenir au nom originel des Chorégies. VOUS AVEZ D’AUTRES IDÉES ? J’aimerais créer une académie de jeunes chanteurs pour les former au métier d’artistes du chœur. Car si tout le monde rêve d’être soliste, il y a beaucoup d’appelés et très peu d’élus. Or, chanter dans un chœur est un mé- tier très noble. On doit être capable de chanter dans plu- sieurs langues, en français, en allemand, en russe, en tchèque… Ce genre d’académie a existé très brièvement. Mais aujourd’hui, il n’y a plus rien. J’aimerais donc relan- cer ce dossier. ÇA VA BOUGER ALORS ! J’imagine qu’on ne m’engage pas pour faire la même chose que mes prédécesseurs… Mais on ne m’engage pas non plus pour détruire ce qu’ont fait les autres. De toute façon, le projet ne sera jamais aussi fort que l’histoire du lieu. Il faut faire preuve de modestie. « J’AIMERAIS CRÉER UNE ACADÉMIE DE JEUNES CHANTEURS POUR LES FORMER AU MÉTIER D’ARTISTES DU CHŒUR » ©PhotoPhilippeGromelle
  20. 20. I N° 955 I 21 janvier I MONACOHEBDO.MC I @Monaco_Hebdo18 LES CHORÉGIES D’ORANGE EMPLOIENT COMBIEN DE PERSONNES ? Pendant l’année, c’est une toute petite équipe. Mais pen- dant l’été, il peut y avoir jusqu’à 600 personnes. Ça de- vient alors une grosse machine. JACQUES BOMPARD, LE MAIRE D’ORANGE, EST L’UN DES FONDATEURS DU FN ET IL PRÉSIDE AU- JOURD’HUI LA LIGUE DU SUD : S’IMPLIQUER DANS LA CULTURE DANS UNE VILLE TENUE PAR L’EX- TRÊME DROITE DEPUIS 1995 PREND UN ÉCHO PARTICULIER ? Je ne connais pas Jacques Bompard. Il n’est pas, person- nellement, membre du conseil d’administration des Cho- régies d’Orange, même si la ville est bien sûr représentée. Mes convictions sont connues : ce ne sont pas celles-là. Mais dans toute ma carrière, je ne me suis jamais préoc- cupé de la politique. Je ne suis affilié à rien. Je suis là pour faire de l’opéra du mieux possible, avec des gens en place (Etat, Région, Département et Ville bien sûr), qui ont été démocratiquement élus. Je ne suis pas là pour donner des leçons de morale à qui que ce soit. MAIS EN FRANCE, DES STRUCTURES CULTURELLES ONT DÉJÀ SOUFFERT DE LA GESTION MENÉE PAR L’EXTRÊME DROITE ? Il serait facile de prendre la posture de l’homme de culture qui résiste… Mais il faut faire preuve d’un peu de sérieux et de modestie. Car ce festival existe depuis longtemps. Or, Raymond Duffaut est un homme de gauche. Son père, Henri Duffaut (1907-1987) a été maire socialiste d’Avignon de 1958 à 1983, mais aussi député de 1962 à 1968, puis de 1973 à 1978. Et enfin, sénateur du Vaucluse, de 1977 à 1986. Or, Raymond Duffaut travaille avec Jacques Bom- pard depuis 1995. Après, il y a peut-être eu quelques mo- ments difficiles ? Je n’en sais rien. Je constate qu’il est toujours là, pour le plus grand bien de l’institution. VOUS AVEZ OBTENU DES GARANTIES POUR VOTRE INDÉPENDANCE ÉDITORIALE ET ÉCONOMIQUE ? Je n’ai pas besoin de demander des garanties car je suis assez connu pour mon indépendance… Au conseil d’ad- ministration, j’ai senti un climat à la fois tranquille et apaisé. « [FACE AU FN] IL SERAIT FACILE DE PRENDRE LA POSTURE DE L’HOMME DE CULTURE QUI RÉSISTE… MAIS IL FAUT FAIRE PREUVE D’UN PEU DE SÉRIEUX ET DE MODESTIE. CAR CE FESTIVAL EXISTE DEPUIS LONGTEMPS » CULTURE ©PhotoPhilippeGromelle
  21. 21. @Monaco_Hebdo I MONACOHEBDO.MC I 21 janvier 2015 I N° 955 I 19 Il existe de toute façon un intérêt général pour que ce fes- tival d’opéra se porte bien et grandisse. DANS LA GESTION D’UNE ENTREPRISE CULTU- RELLE, IL Y A FORCÉMENT DES PÉRIODES PLUS DÉLICATES ? Bien sûr ! Moi aussi j’ai parfois eu quelques moments dif- ficiles dans ma carrière. Notamment de 1996 à 2007, lorsque j’étais en Belgique, à la direction de l’opéra royal de Wallonie, à Liège. Et ce, avec des gens de gauche, comme avec des gens de droite. La mairie d’Orange a besoin d’avoir des Chorégies qui marchent bien. Il y a donc là un intérêt commun. Je ne suis pas là pour critiquer qui que ce soit, tant qu’on me laisse faire mon travail. Je ne suis habité que par un sens très aigu de l’intérêt général et du meilleur emploi possible des deniers publics dont j’ai la gestion. brun@monacohebdo.mc @RaphBrun
  22. 22. I N° 955 I 21 janvier I MONACOHEBDO.MC I @Monaco_Hebdo20 M onaco a toujours fait de la sécu- rité son atout numéro 1 pour do- per son attractivité. Et l’année 2016 ne dérogera pas à la règle… Au-delà des 600 caméras déjà éparpillées sur le territoire mo- négasque pour 37 800 résidents — soit environ une caméra pour 63 habitants — l’effectif de la Sûreté pu- blique, déjà pléthorique — 530 personnes au total — va encore augmenter cette année. Le prince Albert a en effet annoncé la création de dix nouveaux postes : « Huit permettront d’assurer une présence soutenue sur le terrain et deux seront destinés à accroitre les capa- cités de notre service de renseignement », a expliqué le chef d’Etat le 19 janvier lors des vœux de la Sûreté pu- blique. Il faut dire que suite aux attentats terroristes de janvier et de novembre à Paris « la Principauté ne peut considérer qu’elle est nécessairement à l’abri de tout acte malveillant », a insisté le Prince Albert. L’autre change- ment majeur pour 2016, c’est le départ à la retraite de Régis Asso qui dirigeait la Sureté publique depuis le 1er  février 2013. Après une mission de 3 ans, ce Fran- çais laissera donc son fauteuil à un Monégasque, Ri- chard Marangoni, commissaire divisionnaire et actuel directeur-adjoint : « Je me réjouis qu’un Monégasque ac- cède à ces hautes fonctions », a souligné le Prince Albert. BAISSES Concernant les chiffres de la délinquance à Monaco, chaque année, c’est quasiment le même refrain. Même si le patron de la police monégasque reconnaît qu’il « ne peut pas y avoir de délinquance zéro », la Princi- pauté reste bel et bien l’un des pays les plus sûrs au monde. La preuve par les chiffres : « L’an dernier, j’ima- ginais que la délinquance générale, qui avait déjà baissé d’une façon constante depuis 2009, en passant de 1740 à 1342 faits en 2014, pouvait, à un moment donné, se stabiliser ou augmenter mécaniquement. Or, cette an- née, la délinquance générale enregistre encore une baisse significative de 8,80 % et passe à 1 224 faits consta- tés », s’est félicité Régis Asso. La délinquance de voie publique est aussi en légère baisse. Avec 291 faits au lieu de 294 l’an dernier : « Ainsi, moins d’un fait de voie publique est commis chaque jour à Monaco. » D’autres baisses ont aussi été mises en avant. Notamment les vols simples, qui passent de 333 à 276 faits, les vols de deux-roues, de 44 à 24, et les vols de voitures, de 6 à 4. « Des chiffres qui peuvent évidemment faire sourire nos collègues français… », a plaisanté Régis Asso devant plusieurs représentants des forces de l’ordre française conviés aux voeux. CAMBRIOLAGES Seuls bémols à ces chiffres : les vols à la tire. Ils ont augmenté, passant de 24 à 34 faits. Même constat pour les cambriolages dans des logements. Ils sont en lé- gère augmentation, avec 45 faits en 2015, contre 41 en 2014. « Au-delà des variations enregistrées chaque an- née, ces chiffres rappellent donc qu’il n’est pas possible de jugulercomplètementladélinquance. » Dans le domaine de la sécurité routière, si le nombre d’accidents de la circulation a de nouveau diminué, un accident mortel a toutefois été enregistré en 2015. Il s’agit d’un conduc- teur de deux-roues qui s’est endormi. bonarrigo@monacohebdo.mc @sabrinabonarigo Lors des voeux de la Sûreté publique le 19 janvier, le Prince Albert a annoncé un renforcement des effectifs policiers en 2016 et le nom du futur directeur de la Sûreté publique : le Monégasque Richard Marangoni. PAR SABRINA BONARRIGO « IL NE PEUT PAS Y AVOIR DE DÉLINQUANCE ZÉRO » SUITE AUX ATTENTATS TERRORISTES DE JANVIER ET DE NOVEMBRE À PARIS « LA PRINCIPAUTÉ NE PEUT CONSIDÉRER QU’ELLE EST NÉCESSAIREMENT À L’ABRI DE TOUT ACTE MALVEILLANT » SOCIÉTÉ
  23. 23. @Monaco_Hebdo I MONACOHEBDO.MC I 21 janvier 2015 I N° 955 I 21 TRAFIC DE COCAÏNE DANS LE MILIEU BANCAIRE Un trafic de cocaïne « dans le milieu des cadres de banques et de sociétés financières » a été neutralisé en 2015. « Trois trafiquants ont été écroués et plus d’une cen- taine de consommateurs ont été ou seront entendus dans ce dossier, parmi lesquels 11 personnes ont été placées en garde à vue sur la base d’une commission rogatoire », a détaillé le directeur de la Sûreté publique, Régis Asso. UNE TRICHERIES À 3 MILLIONS D’EUROS Au moins de juin, grâce à une « étroite collaboration » entre la Sûreté publique et le service de contrôle des jeux de la Société des Bains de Mer (SBM), trois joueurs de nationalité britannique, « qui étaient à l’origine de plusieurs tricheries portant sur des sommes d’argent de plus de 3 millions d’euros, volées à l’occasion de plusieurs séjours en Principauté » ont été identifiés et arrêtés. DISPARITION D’UN BRITANNIQUE En mars, un ressortissant anglais qui s’était déplacé à Monaco pour assister à un tournoi de boxe était introu- vable. « Les nombreuses recherches menées pendant plus de 15 jours pour le retrouver avaient largement défrayé la chronique, en raison du mystère qui entourait cette dispa- rition », a rappelé Régis Asso. Cet homme a finalement été retrouvé dans une cavité du Vallon Sainte-Dévote, « victime d’une chute mortelle. » VOL D’UN COFFRE-FORT Au mois de mars, grâce à des prélèvements ADN, une personne a été identifiée à la suite du vol d’un coffre- fort contenant les salaires des employés d’une entreprise implantée à Fontvieille. VOLEUSES DE BIJOUX Courant juillet, deux jeunes femmes, originaires d’Europe de l’Est, ont été contrôlées dans un immeuble. Elles portaient des bijoux en or qu’elles venaient de voler dans un appartement. Elles ont été écrouées. LES AFFAIRES JUDICIAIRES MARQUANTES EN 2015 « LA DÉLINQUANCE GÉNÉRALE ENREGISTRE ENCORE UNE BAISSE SIGNIFICATIVE DE 8,80 % ET PASSE À 1 224 FAITS CONSTATÉS » Le Prince Albert a annoncé la création de dix nouveaux postes à la Sûreté publique : « Huit permettront d’assurer une présence soutenue sur le terrain, et deux seront destinés à accroitre les capacités de notre service de renseignement. » ©PhotoCharlyGallo/CentredePresse.
  24. 24. I N° 955 I 21 janvier I MONACOHEBDO.MC I @Monaco_Hebdo22 L  a feuille de route de Georges Mar- san pour l’année 2016 est claire : il souhaite une mairie « active et qui se modernise ». Confortablement réélu avec près de 74 % des voix en mars dernier, celui qui occupe le fauteuil de maire depuis 2003 a adressé ses voeux à la presse et expliqué les prin- cipaux chantiers pour l’année à venir. En préambule, Marsan a bien sûr formulé une « pensée particulière » pour Michel Roger, victime d’un AVC il y a quelques semaines. Le conseil communal lui a adressé son « sou- tien dans les épreuves qu’il traverse » et les voeux « les plus sincères de santé et de rétablissement. » MICRO-CRÈCHE C’est donc avec un budget d’environ 62 millions d’eu- ros (en hausse de 2,94 % par rapport à 2015) que les 15 conseillers communaux — déjà en poste depuis 10 mois et élus pour 4 ans — ont mis en route plu- sieurs projets (1) . Parmi les priorités affichées : les places en crèches. « Pour la petite enfance, le nombre de de- mandes de places en crèche ne cessent de croitre. Nous avons donc saisi le gouvernement et entamé avec lui des discussions afin d’obtenir des locaux pour une troisième micro-crèche », a expliqué le maire. Atout de cette toute petite structure : elle est beaucoup plus rapide à mettre en place, « à la différence d’une crèche traditionnelle qui nécessite environ 5 ans de délais ». Rappelons que, selon les chiffres de la mairie, en 2014, la Principauté comp- tait 7 crèches, 2 micro-crèches et 1 crèche familiale. Soit 351 places au total. Sans oublier une halte gar- derie, avec 153 enfants inscrits sur l’année. Et un mi- ni-club avec 210 enfants inscrits sur l’été. Autre projet phare déjà mis en route : le doggy bag que la mairie de Monaco a décidé de baptiser « La petite boîte ». Une initiative écolo pour lutter contre la gaspil- lage alimentaire, dont le lancement est prévu « courant février » promet Georges Marsan. Plus de 20 restau- rants monégasques proposeront donc à leurs clients d’emporter leurs plats non terminés (2) . Et pour éviter de jeter de la nourriture, la mairie a également créé un site internet dans lequel vous trouverez un guide des bonnes pratiques et diverses astuces : www.gaspilla- gealimentaire.mc. « E-ADMINISTRATION » Cela fait un petit moment déjà que la mairie a dé- cidé de dépoussiérer sa communication. En 2016, elle poursuit sur cette lignée. L’actualité communale sera en effet plus présente sur les réseaux sociaux, mais aussi sur Monaco Channel où la mairie a désormais sa chaine. Une petite révolution numérique est aussi en marche concernant les démarches administratives, avec la mise en place de l’e-administration. En clair, les actes d’état civil et de la nationalité pourront bientôt être demandés en ligne. « Les registres anciens, conte- nant des actes d’état civil de plus de 100 ans seront aussi Le 15 janvier, le maire de Monaco et les conseillers communaux ont présenté leurs vœux à la presse. L’occasion de lister les priorités pour 2016. PAR SABRINA BONARRIGO CRÈCHES : « LES DEMANDES NE CESSENT DE CROÎTRE » POLITIQUE « NOUS AVONS SAISI LE GOUVERNEMENT POUR OBTENIR UNE TROISIÈME MICRO-CRÈCHE »
  25. 25. @Monaco_Hebdo I MONACOHEBDO.MC I 21 janvier 2015 I N° 955 I 23 bientôt consultables sur le web », ajoute Marsan. Côté jeunesse, la mairie travaille sur la création d’une carte jeune. Elle permettra aux jeunes générations d’accéder aux manifestations et infrastructures communales à un tarif réduit. bonarrigo@monacohebdo.mc @sabrinabonarigo (1) La mairie comptait en 2015, 657 agents communaux et 19 services administratifs. (2) Restaurants partenaires : Address Restaurant, A Roca, Le Barbagiuan, Bella Vita, Brasserie Le Mystic, La Chaumière, Cipriani, L’En-K, Huit et Demi, Ici, Jack, La Maison des Pâtes, La Marée, Le Monte-Carlo Bay, Le Monte-Carlo Beach, Pulcinella, Le Quai des Artistes, Sans Souci, Stars’n’Bars, Bar Restaurant Tony, Twiga. EN BREF • RECENSEMENT. Le recensement de la population se déroulera du 7 juin au 29 juillet 2016. Il sera placé sous la responsabilité de la mairie, mais l’organisation technique sera assurée par l’Institut monégasque de la statistique et des études économiques (IMSEE). • TÉLÉALARME. 2016 sera aussi l’occasion de fêter les 30 ans de la téléalarme. Ce système de sécurité mis en place en 1986 par la mairie en collaboration avec la compagnie des sapeurs pompiers, permet aux personnes en perte d’autonomie, âgées ou malades, de vivre chez elles tout en étant reliées à une alarme téléphonique 24 h/24. Depuis 2010, un nouveau système de téléalarme propose différents détecteurs : chutes, incendie, gaz, ou encore monoxyde. En 2014, 660 résidents monégasques bénéficiaient d’une télélarme. • TRAVAUX. Le maire a annoncé la restructuration du hall de la mairie et la réfection des façades du foyer Sainte-Dévote et de l’immeuble Saint-Charles. LA MAIRIE TRAVAILLE SUR LA CRÉATION D’UNE CARTE JEUNE ©PhotoMonacoHebdo.
  26. 26. I N° 955 I 21 janvier I MONACOHEBDO.MC I @Monaco_Hebdo24 C ’est l’éternel problème du verre à moi- tié plein ou à moitié vide. Que penser d’une 9ème place alors qu’on était pre- mier à quelques jours de l’arrivée ? L’équipage composé du Français Sé- bastien Loeb et du Monégasque Daniel Elena n’a plus rien à prouver en rallye. C’est donc en rallye-raid et avec Peugeot qu’ils ont décidé de tenter un nouveau pari. « On y va pour participer » a, en subs- tance, expliqué Sébastien Loeb aux journalistes avant le départ. Un discours qui a étonné lorsqu’on connait les qualités de compétiteur forcené de ce sportif qui va fêter ses 42 ans le 26 février. Daniel Elena, deux ans de plus au compteur, n’a pas contredit son co-équipier. Du 3 au 16 janvier, les pistes argentines ont réussi à ce duo franco-monégasque. Il faut dire que le début de cette épreuve proposait des étapes qui se rapprochaient de ce que l’on peut trouver en rallyes. NAVIGATION Mais le 7 janvier, lorsqu’ils ont empoché leur troi- sième victoire d’étape en quatre jours, les regards por- tés sur eux ont changé. Car Loeb et Elena ont démontré qu’ils étaient aussi à l’aise lorsqu’il s’agit de savoir gérer efficacement sa navigation, sans se perdre. Du coup, le 8 janvier, Loeb se lâche un peu plus. La victoire ? « Je commence à l’espérer », confie cet Alsacien à l’AFP. Des espoirs réduits à néant le 11 janvier. Lors de la 8ème étape de ce Dakar, leur Peugeot 2008 DKR fait une sé- rie de tonneaux. Pas de blessure pour les deux hommes, mais la certitude qu’il leur sera désormais impossible de remporter cette course dont l’arrivée s’est dérou- lée le 16 janvier à Rosario. « Dans un rio [une rivière, N.D.L.R.],ilyavaitunegrossemarchequejen’aipasvu et qui nous a envoyés en tonneaux », a expliqué Loeb une fois rentré au bivouac. « D’un coup, ça fait une cassure et une remontée […] A priori, j’étais un peu trop vite à ce moment. J’aurais mieux fait de passer ailleurs ou moins vite », a expliqué Loeb à nos confrères de RTL. RÉGULARITÉ Résultat, le grand vainqueur de ce Dakar 2016, c’est Stéphane Peterhansel. A 50 ans, il a remporté sa 12ème victoire en 27 participations et 38 éditions du Dakar. Après 25 ans d’absence et quatre victoires entre 1987 et 1990, Peugeot n’aura mis qu’un an pour se régler. Cette année, la marque au lion avait engagé quatre vé- hicules. Trois ont fini dans les 10 premiers, dont Pete- rhansel qui pourrait être de retour en 2017. Il faut aussi souligner l’excellente performance pour le Finlandais Mikko Hirvonen. Comme Loeb, cet ex-pilote de rallye WRC participait à son premier Dakar. Sa régularité lui a permis de terminer à la 4ème place. Enfin, dans la ca- tégorie moto, Toby Price est devenu à 28 ans le premier Australien à gagner un Dakar. Une victoire qu’il a réa- lisé sur une KTM, permettant à ce constructeur de rem- porter un 15ème Dakar consécutif. Price n’aura pas perdu de temps. Il avait fait ses débuts sur le Dakar en 2015. brun@monacohebdo.mc @RaphBrun SPORT DAKAR 2016 LOEB ET ELENA ENTRE JOIE ET REGRETS Pour leur première participation, le duo franco-monégasque Sébastien Loeb - Daniel Elena a fini 9ème du Dakar 2016, alors qu’ils ont occupé la première place en début de course. PAR RAPHAËL BRUN « ON Y VA POUR PARTICIPER » A, EN SUBSTANCE, EXPLIQUÉ SÉBASTIEN LOEB AUX JOURNALISTES AVANT LE DÉPART ©PhotoRedbull
  27. 27. @Monaco_Hebdo I MONACOHEBDO.MC I 21 janvier 2015 I N° 955 I 25
  28. 28. I N° 955 I 21 janvier I MONACOHEBDO.MC I @Monaco_Hebdo26 CLASSEMENT AUTOS - DAKAR 2016 1 PETERHANSEL (FRA) / COTTRET (FRA) PEUGEOT 2008 DKR 45h22’10’’ 2 AL-ATTIYAH (QAT) / BAUMEL (FRA) MINI ALL4 RACING à 0h34’58’’ 3 DE VILLIERS (AFS) / VON ZITZEWITZ (ALL) TOYOTA HILUX à 1h02’47’’ 4 HIRVONEN (FIN) / PERIN (FRA) MINI ALL4 RACING à 1h05’18’’ 5 POULTER (AFS) / HOWIE (AFG) TOYOTA HILUX à 1h30’43’’ 6 ROMA (ESP) / HARO BRAVO (ESP) MINI ALL4 RACING à 1h41’06’’ 7 DESPRES (FRA) / CASTERA (FRA) PEUGEOT 2008 DKR à 1h53’04’’ 8 VASILYEV ( ) / ZHILTSOV (RUS) TOYOTA HILUX à 2h01’45’’ 9 LOEB (FRA) / ELENA (MCO) PEUGEOT 2008 DKR à 2h22’09’’ 10 HUNT (GBR) / SCHULZ (ALL) MINI ALL4 RACING à 3h11’30’’ 11 ALRAJHI (ARS) / GOTTSCHALK (ALL) TOYOTA HILUX à 4h37’18’’ 12 TERRANOVA (ARG) / GRAUE (ARG) MINI ALL4 RACING à 5h08’54’’ 13 VAN LOON (HOL) / ROSEGAAR (HOL) MINI ALL4 RACING à 5h22’13’’ 14 PROKOP (RTC) / TOMANEK (RTC) TOYOTA HILUX à 5h33’32’’ 15 PRZYGONSKI (POL) / RUDNITSKI (BLR) MINI ALL4 RACING à 5h40’00’’ 16 ZAPLETAL (TCH) / MARTON (POL) HUMMER H3 EVO VII à 5h40’41’’ 17 CORBETT (AFG) / MOHR (AFS) CENTURY CR5 à 7h15’44’’ 18 SPATARO (ARG) / LOZADA (ARG) RENAULT DUSTER à 7h33’43’’ 19 LAVIEILLE (FRA) / POLATO (FRA) RENAULT DUSTER à 7h39’18’’ 20 DUMAS (FRA) / BORSOTTO (FRA) PEUGEOT à 8h12’03’’ CLASSEMENT MOTOS - DAKAR 2016 1 PRICE (AUS) KTM 450 RALLY REPLICA 48h09’15’’ 2 SVITKO (SLQ) KTM 450 RALLY REPLICA à 39’41’’ 3 QUINTANILLA (CHL) HUSQVARNA 450 RALLY à 48’48’’ 4 BENAVIDES (ARG) HONDA CRF450 RALLY à 54’47’’ 5 RODRIGUES (POR) YAMAHA WR450F à 55’44’’ 6 VAN BEVEREN (FRA) YAMAHA WR450F à 1h46’29’’ 7 MEO (FRA) KTM 450 RALLY REPLICA à 1h56’47’’ 8 FARRES GUELL (ESP) KTM 450 RALLY à 2h01’00’’ 9 BRABEC (USA) HONDA CRF 450 RALLY à 2h11’27’’ 10 MONLEON (ESP) KTM 450 RALLY REPLICA à 3h27’49’’ 11 METGE (FRA) HONDA à 3h50’05’’ 12 CERUTTI (ITA) HUSQVARNA 450 RALLY à 4h11’40’’ 13 PATRAO (POR) KTM 450 RALLY à 4h14’32’’ 14 GYENES (ROU) KTM 450 RALLY REPLICA à 4h18’48’’ 15 SANZ (ESP) KTM 450 RALLY REPLICA à 4h33’28’’ 16 CERVANTES MONTERO (ESP) KTM RALLY à 4h45’23’’ 17 VILADOMS (ESP) KTM 450 RALLY REPLICA à 4h51’04’’ 18 CASTEU (FRA) KTM 450 RALLY à 5h18’04’’ 19 VERHOEVEN (HOL) YAMAHA YZ450 RALLY à 5h19’28’’ 20 PIATEK (POL) KTM 450 RALLY REPLICA à 5h48’09’’ ©PhotoRedbull©PhotoRedbull SPORT
  29. 29. Après six victoires en motos avec Yamaha (1991, 1992, 1993, 1995, 1997, 1998), Stéphane Peterhansel en affiche désormais autant dans la catégorie autos (2004, 2005, 2007, 2012, 2013, 2016). @Monaco_Hebdo I MONACOHEBDO.MC I 21 janvier 2015 I N° 955 I 27 ©PhotoRedbull©PhotoRedbull
  30. 30. I N° 955 I 21 janvier I MONACOHEBDO.MC I @Monaco_Hebdo28 ÉCONOMIE MONACO, TERRE D’ACCUEIL POUR JEUNE ENTREPRENEUR ? Chaque année, plusieurs jeunes tentent de créer leur entreprise à Monaco. Entre proximité avec les décisionnaires et frein à l’installation notamment à cause des prix de l’immobilier, la Principauté est-elle une option fiable pour les jeunes entrepreneurs ? Monaco Hebdo fait le point. PAR ANNE-SOPHIE FONTANET E lles s’appellent Fun House, Pontons Mobiles, My Marketing Manager, Book Video ou encore A domicile Monaco. Elles, ce sont les noms de société, mo- dèles de success-story, créées ces der- nières années à Monaco. Leur point commun : elles ont été fondées par de jeunes entrepreneurs de moins de 40 ans. Fun House est, par exemple, sortie de l’imagination de Mélanie Espagnol Crozet et propose un parc d’attraction d’inté- rieur. Ce lieu ouvert en octobre 2013 aux Jardins d’Ap- polline ne désemplit pas. La même année, cette jeune femme s’est vue attribuer le prix de la Jeune Chambre Economique de Monaco (JCEM). Comme Guillaume Tommasi en 2006 qui avait reçu ce même prix pour son entreprise monégasque de services à la personne. En 2016, A domicile Monaco se pérennise avec près de 90 auxiliaires de vie embauchés. Les exemples se succèdent pour la Principauté. Pour beaucoup d’entre eux, ils ont émergé du concours de création d’entre- prises lancé par la JCEM. Depuis 20 ans, cette asso- ciation monégasque a évalué 400 projets et primé 40 candidats. « Chaque année, c’est l’occasion pour nous de découvrir l’extraordinaire créativité et diversité des entreprises et des projets qui émanent de Monaco ou qui voient des entrepreneurs monégasques récompensés. Un certain nombre de ces projets qui ont été primés, sont de FUN HOUSE EST, PAR EXEMPLE, SORTIE DE L’IMAGINATION DE MÉLANIE ESPAGNOL CROZET ET PROPOSE UN PARC D’ATTRACTION D’INTÉRIEUR I N° 955 I 21 janvier I MONACOHEBDO.MC I @Monaco_Hebdo28
  31. 31. @Monaco_Hebdo I MONACOHEBDO.MC I 21 janvier 2015 I N° 955 I 29@Monaco_Hebdo I MONACOHEBDO.MC I 21 janvier 2015 I N° 955 I 29
  32. 32. I N° 955 I 21 janvier I MONACOHEBDO.MC I @Monaco_Hebdo30 ÉCONOMIE grands succès un an, deux ans, cinq ans, dix ans après que les projets aient été récompensés. Il y a donc non seu- lement l’importance du travail que la JCEM réalise pour aider à identifier et sélectionner les projets qui peuvent être performants et novateurs, mais aussi le travail qui est fait pour suivre ces projets dans le temps », estime le conseiller de gouvernement à l’économie et aux fi- nances, Jean Castellini. « ACCOMPAGNER » Des mots précieux pour le nouveau président de la JCEM où tous les membres sont bénévoles. Thierry Chausse, 34 ans, est aussi à la tête d’un tout jeune ca- binet conseil en management et ressources humaines, Grow Up Human Ressources. Depuis le début de l’an- née, il a pris les commandes de la JCEM. Sa mission : poursuivre les trois axes de développement de cette association monégasque créée en 1963 : l’entrepre- nariat, le networking et la formation. « L’objectif, c’est d‘accompagner et de pérenniser la venue de jeunes chefs d’entreprise » insiste Thierry Chausse. Seules condi- tions pour bénéficier de l’aide de la JCEM : avoir 40 ans maximum, être chef d’entreprise ou cadre diri- geant et avoir un projet solide et utile pour la Princi- pauté. En 2016, quatre gros événements chercheront à prendre encore plus d’ampleur. Ce sera déjà la troi- sième édition de la Startup Weekend, le 21ème concours de création d’entreprise, la troisième édition de Get in the Ring, et la deuxième de Graine d’entrepreneur. « Je souhaite me servir de cette base pour en faire de vrais shows. On doit aider à développer la fibre managériale et se positionner comme de vrai leader » confirme ce jeune président.Cet engouement pour l’accompagne- ment de jeunes entrepreneurs est l’une des forces de la Principauté. « Monaco travaille beaucoup pour fa- voriser l’implantation de sociétés sur son territoire. La Principauté est un melting pot de cultures et de natio- nalités qui permet aux entrepreneurs de rencontrer les personnes clés de la vie économique pour pouvoir mener à bien un projet », expliquait Guillaume Tommasi dans une interview donnée à Monaco Hebdo en 2014, alors qu’il était directeur de la commission création d’en- treprise à la JCEM. C’est aussi l’avis de Jade Auréglia, qui a lancé son cabinet d’études, Urban Sim Monaco, en mars 2015 (lire son interview ci-après). « Une fois l’idée posée, l’accueil est très bon. Ici, vous avez un accès privilégié et direct à des décisionnaires » souligne cette trentenaire. « PÉPINIÈRE » Des atouts qui ne cachent tout de même pas cer- taines faiblesses. Les différents interlocuteurs rencon- trés par Monaco Hebdo s’accordent à dire que l’im- mobilier reste un frein important pour implanter son entreprise en Principauté. Il existe quelques business LES INTERLOCUTEURS RENCONTRÉS PAR MONACO HEBDO S’ACCORDENT À DIRE QUE L’IMMOBILIER RESTE UN FREIN IMPORTANT POUR IMPLANTER SON ENTREPRISE EN PRINCIPAUTÉ
  33. 33. @Monaco_Hebdo I MONACOHEBDO.MC I 21 janvier 2015 I N° 955 I 31 centers où les créateurs d’entreprises peuvent trou- ver un espace. « Louer 2 000 euros les 12 m2 dans un business center, vous vous imaginez bien que c’est com- pliqué pour quelqu’un qui commence… » insiste Jade Auréglia. Du coup, elle travaille de son appartement. « Vous n’avez pas encore généré de chiffre d’affaires, mais par contre vous avez des dépenses tous les mois. Il faut trouver une solution pour ces jeunes entrepreneurs : c’est le point noir… », soupire Thierry Chausse. L’idée qui fait son chemin depuis plusieurs années reste la pépinière d’entreprises. « La pépinière, c’est nécessaire. L’idée n’est pas juste dire qu’on met des locaux à dispo- sition pour travailler. On doit avoir une deadline pour générer du chiffre, sinon on sort » résume le président de la JCEM. « Ce serait un bon outil pour les encourager et enlever le frein des locaux. Le but n’est pas de vivre et de rester à la pépinière, mais d’y faire ses preuves et de voler de ses propres ailes, pense Jade Auréglia. Ce serait parfait, car c’est ce qui donnerait la possibilité d’innover. Ces startups montantes qui peuvent en apparence ne rien avoir en commun peuvent, au final, arriver à sor- tir des idées et des projets par brainstorming, en parta- geant les mêmes locaux. » Cette émulation permettrait d’atteindre des objectifs pour le développement éco- nomique du pays, estime Chausse. « L’objectif, ce n’est pas juste de dire on va donner un service et de l’argent à ces jeunes-là et puis on verra. L’objectif, c’est qu’ils créent de la richesse. Et donc de la TVA. » MENTORING Cette pépinière pourrait devenir le lieu propice à une activité de « mentoring. » Un service que pro- pose déjà la JCEM. « Le mentor, c’est celui qui vous montre la voie. Ce sont des gens qui ont connu le suc- cès et qui pourront donner de bons conseils. Ce pour- rait être un point très attractif pour Monaco », ajoute Thierry Chausse. Ce chef d’entreprise imagine déjà les multiples possibilités qui pourraient se dessiner. Par exemple, la convention d’accords avec des cabi- nets de communication ou de marketing, des liens avec des experts-comptables « qui pourraient donner de leur temps pour faire avancer ces gens là. Dans le cadre de cette pépinière, vous pourriez constituer tout un service d’accompagnement. » Cette proposition plaît à Jean Castellini, le conseiller de gouvernement aux finances et à l’économie. Il s’est donc montré favorable à cette idée par deux fois et publiquement ces der- nières semaines. En novembre dernier, lors du 20ème concours de création d’entreprise, puis en décembre, à l’occasion des sessions du budget primitif 2016 au Conseil national : « L’idée, c’est de faire de Monaco une terre d’accueil, d’incubation, pour ces jeunes entrepre- neurs qui seront les porte-drapeaux du Monaco de de- main. » Et les futurs « générateurs d’emplois et de re- cettes fiscales. » fontanet@monacohebdo.mc @asfontanet « L’IDÉE, C’EST DE FAIRE DE MONACO UNE TERRE D’ACCUEIL, D’INCUBATION, POUR CES JEUNES ENTREPRENEURS QUI SERONT LES PORTE-DRAPEAUX DU MONACO DE DEMAIN » UN GUIDE PRATIQUE POUR LES CRÉATEURS D’ENTREPRISE «S’installer en Principauté de Monaco », c’est le nom de la brochure publiée par le gouvernement. Elle s’adresse aux investisseurs, futurs résidents et créateurs d’entreprise qui s’intéressent à Monaco. Ce guide pratique propose des solu- tions liées à l’installation d’une personne ou d’une entreprise. Notamment les étapes à suivre et les contacts clés. Entière- ment mise à jour, éditée en français, en anglais, en italien et en russe, l’édition 2016 est disponible auprès du Welcome Of- fice. Elle existe également au format numérique à l’adresse sui- vante : www.welcometomonaco.gouv.mc. Thierry Chausse ©PhotoMonacoHebdo.
  34. 34. I N° 955 I 21 janvier I MONACOHEBDO.MC I @Monaco_Hebdo32 ÉCONOMIE C ’est un dôme noir, semi clos et impo- sant bourré de technologie. 40 se- condes à l’intérieur sans bouger sont suffisantes pour élaborer un avatar précis au millimètre près du mo- dèle. Ce jour-là, c’est la toute nou- velle recrue brésilienne de l’AS Mo- naco FC, Vagner Love, qui vient tester le système en toute simplicité. « Le dôme contient plusieurs capteurs pour recréer le corps humain en forme d’avatar. Pour la première fois, l’individu se voit comme tout le monde le voit » explique son co-fondateur Romain Goiran. Pour cette innovation technologique, le jeune homme de 27 ans a reçu en novembre dernier le prix de la Jeune Chambre Economique de Monaco (JCEM) et ses 21 000 euros de dotation. Sa toute nouvelle entre- prise d’imagerie en trois dimensions, YouDome, pro- pose de capter une forme via un système de lumière non invasif. Il permet l’étude de la structure externe des sportifs. L’intérêt est médical. La grosse avancée, c’est la possibilité de voir au jour le jour l’évolution du corps du sportif et de traiter de façon plus précise cer- tains déséquilibres du squelette ou de la musculature. MONOPOLE Pour ce projet qu’il fait progresser depuis deux ans, il vise donc en premier lieu les sportifs de haut ni- veau. Le rugbyman Yoann Huget, le boxeur Carlos Ta- kam, le footballeur Paul Pogba, ainsi que de nombreux danseurs des ballets de Monte-Carlo font partie des athlètes qui ont déjà testé le système YouDome. Une fierté pour ce jeune entrepreneur, enfant du pays, qui devrait officiellement créer son entreprise en Princi- pauté dès le mois de février. Installé dans des locaux partagés avec son père, lui aussi chef d’entreprise à Fontvieille, il élabore doucement sa stratégie et s’en- toure de nombreux professionnels pour réussir ses dé- buts. Avantage non négligeable, c’est actuellement la seule entreprise au monde qui propose ce service. Avec les ballets de Monte-Carlo et l’AS Monaco, il a monté un partenariat depuis six mois. Concrètement, les dan- seurs et les footballeurs viennent tester le dôme. Des deux côtés, on prend conscience de l’intérêt d’une telle technologie. Un outil au service du staff médical qui peut mieux appréhender les exercices et les soins à prodiguer aux athlètes. « Ce protocole novateur peut être appliqué dans plusieurs contextes. Il solidifie le pro- cessus de signature en permettant des constats lors de visites médicales d’avant signature ou en relation avec des prêts ou sélections. Il permet un suivi précis des en- trainements et un contrôle régulier des aléas de la com- pétition de haut niveau pouvant déformer l’équilibre de la structure humaine. En cas de blessure, ces mesures peuvent aussi servir de repère dans un programme de récupération des diamètres musculaires », avance sur son site internet l’AS Monaco. A 27 ans, Romain Goiran est le co-fondateur de YouDome, une société d’imagerie en trois dimensions installée dans le quartier de Fontvieille. Pour Monaco Hebdo, il explique son projet et son parcours de créateur d’entreprise. PAR ANNE-SOPHIE FONTANET LA GROSSE AVANCÉE, C’EST LA POSSIBILITÉ DE VOIR AU JOUR LE JOUR L’ÉVOLUTION DU CORPS DU SPORTIF ET DE TRAITER DE FAÇON PLUS PRÉCISE CERTAINS DÉSÉQUILIBRES DU SQUELETTE OU DE LA MUSCULATURE YOUDOME L’IMAGERIE MÉDICALE AU SERVICE DES SPORTIFS
  35. 35. @Monaco_Hebdo I MONACOHEBDO.MC I 21 janvier 2015 I N° 955 I 33 « AVENTURE » Depuis ses débuts à Monaco, Romain Goiran se sent franchement épaulé, écouté et motivé. « L’objectif était expérimental au départ. Quand j’ai vu les réactions et les demandes, j’ai pensé accélérer mes démarches. Disons que ça a été crescendo. C’est une belle aventure » résume t-il. Lorsqu’il présente son projet au 20ème concours des créateurs d’entreprises de la JCEM, il ne s’attend à rien. Sa victoire boostera l’équipe. « C’est un peu plus de re- connaissance. C’est à Monaco qu’on sera installé. On m’a proposé d’aller à Londres ou Singapour, mais sur le plan marketing, la Principauté rayonne. C’est vu comme un petit bijou. » Point fort pour ce jeune entrepreneur : la proximité avec les décideurs du pays. « Les gens moti- vés sont reçus. On ne m’a pas opposé de frein » témoigne t-il. Pour son projet de dôme au sein de l’IM2S, il a par exemple été directement reçu par le conseiller aux af- faires sociales et à la santé, Stéphane Valeri. Une situa- tion difficilement réalisable dans les pays frontaliers. Si ce projet aboutit, il pourrait lancer la voie d’un Monaco, nouveau pôle de soin pour les sportifs. C’est en tout cas l’une des multiples idées que ce patron envisage. Mais pour le moment, il est en plein démarchage pour trou- ver son premier client. Et il voit grand. FC Barcelone, Real Madrid, Manchester United… Le prototype ins- tallé à Fontvieille servira de base pour un dôme en per- pétuelle évolution. Un dôme qu’il pourrait fabriquer à plus grande échelle, afin de le louer aux clubs sportifs de tout horizon. Mais qui en ont les moyens. Car cette technologie nouvelle reste évidemment chère. fontanet@monacohebdo.mc @asfontanet POUR LE MOMENT, ROMAIN GOIRAN EST EN PLEIN DÉMARCHAGE POUR TROUVER SON PREMIER CLIENT. ET IL VOIT GRAND. FC BARCELONE, REAL MADRID, MANCHESTER UNITED… ©PhotoMonacoHebdo. Romain Goiran avec Vagner Love (à gauche).
  36. 36. I N° 955 I 21 janvier I MONACOHEBDO.MC I @Monaco_Hebdo34 ÉCONOMIE Y  annick Quentel est le président de l’association monégasque Mo- naco Côte d’Azur Business Hub (MCABH). Cette entité est née en septembre 2013 d’un constat simple. « Sur un tout petit territoire que représente la Principauté et sur celui de la Côte d’Azur, les entreprises technologiques ont des savoir-faire magnifiques, mais les deux écosystèmes ne se connaissent pas. » Pourtant les atouts diversifiés de chaque territoire ne manquent pas. « Ons’estditqu’il fallait créer quelque chose de transversal, qui fédère les expertises et qui amène une accélération des complémen- tarités. Une sorte de “go between” (1) ciblé et très qualifié pour que les acteurs qui ont des expertises complémen- taires puissent être fédérés en mode “cluster” (2) afin d’ob- tenir de plus gros marchés. » La devise du président : deux terri- toires unifiés pour une attracti- vité plus forte et qui ramènent plus de valeur. La stratégie du MCABH ? « Chasser en meute, afin de répondre à des appels d’offres paneuropéens, voire mondiaux, pour les ramener dans l’écosystème global de la Côte d’Azur et de Monaco ». « INNOVATIVES PEOPLE » Deuxième constat du cofon- dateur de l’association : la né- cessité de fédérer les person- nalités qui font vraiment bouger les choses sur ce territoire. Ceux qu’il appelle les « innovatives people ». En tout, pour celui qui occupe aussi les fonctions de di- recteur business development de Monaco Telecom, ils seraient près de 200 sur la zone. Depuis des mois, l’as- sociation s’attache à faire valoir les atouts exception- nels des deux réseaux réunis. « La Principauté, c’est un petit territoire avec une plateforme vers l’international ainsi qu’une reconnaissance mondiale de la marque Mo- naco. On cherche à associer cette visibilité exceptionnelle sur la belle endormie qu’est Sophia Antipolis, première technopôle européenne. Nous avons une vraie pépite technologique là-bas. L’idée est alors de mettre la stra- tégie et l’intelligence marketing de Monaco au service de Sophia Antipolis. » Yannick Quentel estime naturel que les 2 km2 de la Principauté et les 24 km2 de Sophia Antipolis puissent être complémentaires. « Si je veux accueillir demain à Monaco une entreprise désireuse de créer un nouveau produit, je peux positionner le service Recherche et Développement (RD) en Principauté et la ligne de production dans des locaux sur la Côte d’Azur. » Le point fort de la zone Monaco-Côte d’Azur serait donc sa complémentarité. « Les développeurs ingénieurs ne savent pas vendre et valoriser leur savoir-faire. Ils ne parlent pas la langue du commerce. Monaco a un sa- voir-faire pour commercialiser les technologies et com- muniquer. On crée des passerelles. » RÉSEAU Il n’y a donc pas de hasard à compter à parité égale entreprises monégasques et entreprises françaises de laCôted’AzurauseindesmembresduMCABH.« Audé- part, il s’agissait principalement de sociétés liées à l’éco- nomie numérique. Au fil des mois, nous avons convaincu des entreprises dans l’innovation au sens large : de la prestation de service, au recrutement en passant par l’ac- compagnement vers l’innovation etc. » Si le MCABH s’est installé en Principauté, c’est parce que l’association croit en la potentialité de ce pays. « On trouvait qu’il y avait matière à monter un hub connecté d’innovation. Ici on trouve des investisseurs, 5 000 entreprises, 120 nationalités. Monaco est un laboratoire géant pour la ville intelligente de demain » soutient Quentel. Dans ce fourmillement, on compte aussi de beaux projets por- « ON SERA AUSSI FORT QUE LA CALIFORNIE » Depuis deux ans, l’association Monaco Côte d’Azur Business Hub (MCABH) crée des passerelles entre les entreprises monégasques et celles de la Côte d’Azur. Objectif : accélérer l’installation de jeunes entrepreneurs. PAR ANNE-SOPHIE FONTANET « MONACO EST UN LABORATOIRE GÉANT POUR LA VILLE INTELLIGENTE DE DEMAIN »
  37. 37. @Monaco_Hebdo I MONACOHEBDO.MC I 21 janvier 2015 I N° 955 I 35 tés par de jeunes entrepreneurs ambitieux. Ce que pro- pose l’association à ces nouveaux venus : la puissance d’un réseau. « On est là pour que cette jeune génération d’entrepreneur puisse accéder, une fois l’idée trouvée, à leur premier partenaire, leur premier client. On est sur une accélération de projet », développe le président du MCABH. « REDOUTABLE » Cette association s’assure en premier lieu que le concept est bon et que surtout, et qu’il a surtout de vraies chances de rencontrer son marché. « On est en- touré de professionnels, ce qui nous permet de savoir dé- tecter le potentiel des sujets. » Une dizaine de dossiers ont déjà été accompagnés par le MCABH. « La généra- tion d’entrepreneur de moins de 30 ans est bluffante. Ils ne réfléchissent pas comme nous. Ils détiennent une créa- tivité et une inventivité débordante. Ce sont des jeunes avec les pieds sur terre qui savent utiliser à 200 % les capacités d’internet et les applications mises à disposi- tion aujourd’hui sur le cloud pour développer de nou- veaux usages », s’enthousiasme Quentel. C’est cette po- tentialité qui fait espérer beaucoup aux dirigeants du MCABH et qui leur fait pronostiquer un avenir radieux pour l’écosystème Monaco-Côte d’Azur. « C’est une ré- gion dont les Américains et les Israéliens nous disent que c’est un territoire exceptionnel. Le jour où on pourra tra- vailler en transversalité, le jour où on sera capable de fédé- rer l’écosystème Monaco-Côte d’Azur, on sera redoutable. Onseraaussifortque laCalifornie.Vousavezunaéroport exceptionnel à Nice et un cadre de vie très agréable. C’est le plus bel endroit de la planète pour travailler, passer du bontempsetcontinuer àfairedubusiness. » Dès lors, tout peut arriver très vite. « Il nous faut encore 5 ans. Mais ça va aller très vite avec la French Tech et le gouvernement de Monaco. On a tout pour fédérer et faire un écosystème ex- ceptionnelsansrenier l’historiquedeMonaco,liéaumédi- cal, à l’entertainment (3) et à l’environnement. » fontanet@monacohebdo.mc @asfontanet (1) Un “go-between” est un intermédiaire. (2) Un cluster est un regroupement, généralement sur un bassin d’em- ploi, d’entreprises du même secteur. (3) « Entertainment » signifie divertissement « LE JOUR OÙ ON SERA CAPABLE DE FÉDÉRER L’ÉCOSYSTÈME MONACO- CÔTE D’AZUR, ON SERA REDOUTABLE » ©PhotoLaurentLoiseau Yannick Quentel
  38. 38. I N° 955 I 21 janvier I MONACOHEBDO.MC I @Monaco_Hebdo36 ÉCONOMIE «C’est le principe du jeu vidéo Sim City appliqué à la vie réelle ». L’ac- tivité de Jade Auréglia est toute nouvelle et innovante. A l’aide d’outils de modélisation et de si- mulation, cette jeune Moné- gasque de 30 ans analyse des données informatiques au sein de son entreprise Urban Sim Monaco. Elle peut ainsi fournir une étude d’impact globale permettant la prise de décision fiable en matière d’urbanisme. Son ac- tivité s’inscrit pleinement dans le concept de smart city. Il n’est alors pas étonnant qu’elle ait remporté en no- vembre dernier le prix du gouvernement dans le cadre du 20ème concours des créateurs d’entreprise de la Jeune Chambre Economique de Monaco (JCEM). « Il faut pen- ser la ville comme un système intelligent » insiste t-elle. Dans la masse de données, elle cherche à faire parler les plus signifiantes, celles qui pourront permettre au client de se projeter sur le long terme. Son expertise peut per- mettre aux décideurs de mieux gérer un territoire mais aussi de l’optimiser. INNOVANT Jade s’est lancée dans l’aventure en mars 2015. « J’ai compris pendant mes études l’intérêt de cette activité. Je me suis surtout dit que c’était maintenant ou jamais. » Dans son domaine, ville résiliente et smart city, Monaco représente clairement un avantage en matière d’entre- prenariat innovant. « Il faut retenir la notion d’opportu- nité que présente le territoire monégasque : un Etat, une « métropole », avec toutes les contraintes et les problé- matiques que cela comporte à une échelle miniaturisée et dynamique. Cet aspect en fait un territoire idéal pour ex- périmenter et mettre en place de nouvelles façons de faire dans le domaine de l’urbanisme, de la gestion urbaine et de nos territoires » précise cette jeune chef d’entreprise. PROXIMITÉ Alorsqu’ellecherchaitàcréersonentreprise,JadeAu- réglia se félicite d’avoir pu trouver des oreilles attentives qui l’ont à la fois motivées et guidées. A la JCEM, mais aussi dans les différents services qui accompagnent les entrepreneurs, ou encore auprès du gouvernement qui a crédibilisé son idée en lui remettant un prix doté de 40 000 euros. Avec cet argent, les projets vont pouvoir se multiplier. Création d’un site internet, embauche, achat de matériel et location de bureaux. « Ici,onadirectement accès à des décisionnaires. Il existe ici une proximité et une facilité de dialogue qui ne se voit nulle part ailleurs. Vous êtes entendu et en plus il y a un vrai engouement. » fontanet@monacohebdo.mc @asfontanet URBAN SIM MONACO « PENSER LA VILLE COMME UN SYSTÈME INTELLIGENT » A la tête d’un nouveau bureau d’études, la géographe urbaniste monégasque Jade Auréglia fait parler les données informatiques. Son but : fournir aux clients des outils fiables pour gérer et optimiser un territoire. PAR ANNE-SOPHIE FONTANET « IL EXISTE ICI UNE PROXIMITÉ ET UNE FACILITÉ DE DIALOGUE QUI NE SE VOIT NULLE PART AILLEURS » ©PhotoMonacoHebdo. Jade Auréglia
  39. 39. ©GastonBERGERET- Depuis 30 ans, grâce à votre confiance et à votre générosité, les bénévoles des Restos du Cœur peuvent poursuivre leurs actions d’aide et d’insertion. MERCI ... DE COMBATS ET D’ENGAGEMENT EN FAVEUR DES PLUS DÉMUNIS FAITES VOTRE DON en ligne sur www.restosducoeur.org/dons ou en flashant le QR Code Restos du Cœur peuvent poursuivre leurs actions d’aide et d’insertion. BULLETIN DE SOUTIEN À compléter et envoyer sous enveloppe non affranchie à : Les Restaurants du Cœur – Libre Réponse 53061 – 91129 PALAISEAU Cedex En application des articles 39 et suivants de la loi de 6 janvier 1978 modifiée relative à l’informaion et aux libertés (CNIL), vous bénéficiez d’un droit d’accès, de suppression et de rectification des informations qui vous concernent. Il vous suffit de nous contacter à l’adresse service.donateurs@restosducoeur.org. Les Restaurants du Cœur ne pratiquent ni la vente, ni l’échange de fichiers. M Mme Nom Prénom Adresse Code Postal Ville Email @ Téléphone Je demande à recevoir mon reçu fiscal par mail Je ne souhaite pas recevoir d’informations des Restos du Cœur sur mon adresse mail Je souhaite recevoir la documentation « Legs, donation et assurance-vie » P3100 24, rue Salomon de Rothschild - 92288 Suresnes - FRANCE Tél. : +33 (0)1 57 32 87 00 / Fax : +33 (0)1 57 32 87 87 Web : www.carrenoir.com COMITE CHARTE COM_12_0000_Don_Logo 17/07/2012 ÉQUIVALENCE PANTONE ÉQUIVALENCE QUADRI PANTONE 287 C CYAN 100 % MAGENTA 90 % Ce fichier est un document d’exécution créé sur Illustrator version CS3. LOI COLUCHE Les dons des particuliers aux Restos du Cœur bénéficient d’une réduction d’impôt de 75% jusqu’à 529 € PENSEZ-Y — 30 € assurent un repas quotidien pour une personne pendant 1 mois — 90 € assurent un repas quotidien pour une personne pendant tout l’hiver — 180 € assurent un repas quotidien pour une maman et son enfant pendant tout l’hiver — 529 € aident une famille tout l’hiver
  40. 40. I N° 955 I 21 janvier I MONACOHEBDO.MC I @Monaco_Hebdo38 ÉCONOMIE MONACO EST VRAIMENT UNE TERRE D’ACCUEIL POUR LES JEUNES ENTREPRENEURS ? Les spécificités et les opportunités offertes par la Princi- pauté sont nombreuses. Monaco a su créer un environ- nement favorable pour toute personne ou investisseur qui souhaite entreprendre. VRAIMENT ? Oui, car c’est un lieu exclusif et unique qui présente de nombreux atouts : stabilité, sécurité, neutralité, fiscalité adaptée, situation exceptionnelle, tissu d’entreprises à haute valeur ajoutée, environnement international, bassin d’emploi, qualité de la place bancaire… Bref, les raisons de s’y installer sont multiples. ET POUR LES JEUNES ENTREPRENEURS ? Monaco constitue un réseau professionnel très dyna- mique. En leur procurant une visibilité remarquable, la Principauté représente pour eux un tremplin vers l’international. COMBIEN DE JEUNES PATRONS ONT MONTÉ UNE EN- TREPRISE À MONACO CES 10 DERNIÈRES ANNÉES ? De 2005 à 2015, le nombre d’entreprises créées par des entrepreneurs de moins de 40 ans au moment de l’ins- cription au registre du commerce et de l’industrie est de 1 380. Mais il faut toutefois préciser qu’un même entrepre- neur peut avoir monté plusieurs structures. Si on compta- bilise ces structures, le total passe à 1 572. COMBIEN DE CES ENTREPRISES SONT ENCORE AC- TIVES AUJOURD’HUI ? Parmi ces 1 572 entreprises, 1 095 sont encore actives à ce jour. Les secteurs d’activité les plus représentés sont les activités scientifiques et techniques, les secteurs administratif et de soutien, le commerce de gros, le com- merce de détail, l’information et la communication et les activités de services. QUELS SONT LES CHIFFRES D’AFFAIRES MOYENS DÉGAGÉS PAR CES ENTREPRISES ? Pour 2014, les moyennes de chiffres d’affaires de ces entreprises par forme juridique sont de 200 000 euros en moyenne pour les activités en nom personnel, de l’ordre de 6 500 000 euros pour les sociétés anonymes (SA) et de 700 000 euros pour les sociétés à responsabilité limitée (SARL). POURQUOI UN MICRO-ETAT COMME MONACO A BE- SOIN DE JEUNES ENTREPRENEURS ? Notre pays a besoin de jeunes entrepreneurs pour don- ner une nouvelle dimension à son tissu économique. Les jeunes entrepreneurs savent en effet moderniser les mé- tiers et numériser les méthodes de travail. Leur connais- sance des nouvelles technologies est innée et leur sensi- bilité au développement durable est naturelle. QUE PERMETTENT CES ATOUTS ? Ce sont de réels atouts qui favorisent un développement harmonieux de l’économie du pays. De plus, leur dyna- misme apporte un nouvel élan à l’entreprenariat, car ils Pourleconseilleràl’économieetauxfinances,lesjeunesentrepreneurssontnécessaires pour faire prospérer Monaco. Comment les attirer et les fidéliser ? Jean Castellini répond aux questions de Monaco Hebdo. PROPOS RECUEILLIS PAR ANNE-SOPHIE FONTANET « UN TREMPLIN VERS L’INTERNATIONAL » « DE 2005 À 2015, LE NOMBRE D’ENTREPRISES CRÉÉES PAR DES ENTREPRENEURS DE MOINS DE 40 ANS EST DE 1 380 »
  41. 41. @Monaco_Hebdo I MONACOHEBDO.MC I 21 janvier 2015 I N° 955 I 39 ©PhotoMonacoHebdo.
  42. 42. I N° 955 I 21 janvier I MONACOHEBDO.MC I @Monaco_Hebdo40 ÉCONOMIE développent des projets innovants et collaboratifs où la connectivité et les synergies inter-entreprises tiennent une place essentielle. EN QUOI CELA POURRAIT IMPACTER POSITIVEMENT LA PRINCIPAUTÉ ? Les jeunes entrepreneurs sont ambitieux et curieux. Ils sont tournés vers l’international et sont souvent dispo- nibles pour consacrer tout le temps nécessaire à la ré- alisation de leur projet. Ils osent et persévèrent. Ce sont autant de caractéristiques qui ont un effet positif sur la vie économique et professionnelle de la Principauté. QUELS SONT LES CRITÈRES POUR INSTALLER SON ENTREPRISE EN PRINCIPAUTÉ ? Les requérants de nationalité étrangère et les Moné- gasques souhaitant exercer une activité soumise à auto- risation doivent constituer un dossier de demande d’au- torisation d’exercice. Si l’activité n’est pas réglementée ni soumise à autorisation par la loi n° 1144 du 26 juillet 1991 concernant l’exercice de certaines activités économiques et juridiques, modifiée, à l’égard des personnes de natio- nalité monégasque, il faut faire une déclaration d’exercice. IL EXISTE DES CONDITIONS SPÉCIFIQUES POUR LES ASSOCIÉS ? Dans le cadre d’une entreprise constituée entre un as- socié de nationalité monégasque et un associé de natio- nalité étrangère, et dans la mesure où l’activité n’est pas soumise à une autorisation à l’égard du Monégasque, ce- lui-ci effectue une déclaration d’exercice. Et l’associé de nationalité étrangère doit remplir une demande d’autorisa- tion d’exercice. Si les associés sont de nationalité moné- gasque et si l’activité envisagée n’est pas soumise à une autorisation à leur égard, ils doivent alors effectuer une déclaration d’exercice. QUI AIDE LES JEUNES DANS LEUR DÉMARCHE ? Le Monaco Welcome and Business Office (MWBO) les accompagne dès l’étude de leur projet et avant même de se lancer dans la constitution d’un dossier de créa- tion d’entreprise. Ils peuvent en effet être orientés pen- dant l’étude de marché et la rédaction du business plan, au moment où ils s’interrogent sur les moyens techniques, humains et financiers à mettre en place. Le MWBO leur permet aussi d’entrer en contact avec leurs pairs et les ac- teurs économiques locaux susceptibles de favoriser leur implantation et leur développement stratégique. QUEL RÔLE JOUE LE GOUVERNEMENT ? Le gouvernement soutient depuis de nombreuses années les activités de la Jeune Chambre Economique de Mo- naco (JCEM) en offrant notamment le prix du concours de création d’entreprise qui a lieu chaque année. De plus, le gouvernement participe activement aux différentes ac- tions de cette association. UN EXEMPLE ? On peut citer le cycle de formation organisé en amont du concours de création d’entreprise. Ce cycle offre la possi- bilité aux jeunes entrepreneurs d’étudier tous les volets du monde de l’entreprise grâce à des modules de formation très variés qui sont assurés par les acteurs économiques et institutionnels monégasques. En 2011, le gouverne- ment princier et la JCEM ont aussi lancé le package jeune entrepreneur. DE QUOI S’AGIT-IL ? C’est un programme d’accompagnement des jeunes créateurs ou chefs d’entreprises incluant un dispositif d’aides pour financer les études et conseils préalables à la création de leur entreprise. IL Y A ENCORE DES FREINS ? Les freins sont d’ordres multiples et variés. Les craintes du jeune entrepreneur peuvent être d’ordre financier, puisqu’il n’est pas simple d’obtenir les premiers fonds pour se lan- cer, ni la trésorerie nécessaire pour faire face aux pre- mières années d’exploitation. Mais, souvent, le frein est dû à la difficulté de trouver un local adapté en Principauté. IL EXISTE D’AUTRES DIFFICULTÉS ? Le jeune créateur d’entreprise peut aussi se sentir seul pour accomplir seul toutes les missions de l’entreprise : développement technique, commercial, recherche de fonds… Il est aussi seul pour prendre des décisions. LE MENTORAT EST UNE BONNE IDÉE ? « ON POURRAIT IMAGINER D’ADOSSER CE PROJET [DE PÉPINIÈRE D’ENTREPRISES] À UN OU PLUSIEURS OPÉRATEURS MAJEURS D’UN SECTEUR D’ACTIVITÉ OU D’UNE FILIÈRE EXISTANT EN PRINCIPAUTÉ »
  43. 43. @Monaco_Hebdo I MONACOHEBDO.MC I 21 janvier 2015 I N° 955 I 41 Oui, clairement. Le mentorat est particulièrement apprécié par le jeune créateur d’entreprise qui se lance dans une telle aventure. Le soutien bénévole que lui apporte le men- tor est précieux. POURQUOI ? Parce que les mentors sont généralement des personnes expérimentées qui représentent une réelle valeur ajoutée, tant sur le plan humain que technique. Ils vont l’aider à grandir et à évoluer au milieu de ses clients, de ses four- nisseurs, et de ses investisseurs. L’implication du mentor favorise le décollage de l’entreprise et bénéficie directe- ment à l’épanouissement du chef d’entreprise. POURQUOI AVOIR PARLÉ EN SÉANCE BUDGÉTAIRE D’UN PROJET DE PÉPINIÈRE D’ENTREPRISES QUI SERAIT INSTALLÉ DANS UN LOCAL DOMANIAL ? Une pépinière d’entreprise est une structure qui va ac- cueillir, héberger et accompagner le créateur qui a déjà créé son entreprise : c’est un soutien technique mais aussi éventuellement financier. Elle le suit généralement sur une durée déterminée. Ce qui permet d’alléger les contraintes en ce qui concerne l’installation de l’activité. D’AUTRES AVANTAGES ? Les pépinières proposent de plus un double accompa- gnement aux jeunes entreprises : d’une part un accom- pagnement individuel, par des entretiens formalisés à un rythme trimestriel au moins et une mise en réseau avec des contacts utiles. Et d’autre part un accompagnement collectif par des animations thématiques. CE PROJET EST VRAIMENT RÉALISABLE ? Compte tenu des spécificités de l’économie monégasque, on peut penser qu’une structure généraliste serait plus appropriée. On pourrait toutefois imaginer d’adosser ce projet à un ou plusieurs opérateurs majeurs d’un secteur d’activité ou d’une filière existant en Principauté. fontanet@monacohebdo.mc @asfontanet « LES JEUNES ENTREPRENEURS SONT AMBITIEUX ET CURIEUX. ILS SONT TOURNÉS VERS L’INTERNATIONAL » ©PhotoJCEM
  44. 44. I N° 955 I 21 janvier I MONACOHEBDO.MC I @Monaco_Hebdo42 C’est la 19ème édition du rallye Monte-Carlo historique. Cette année encore, la course est ouverte aux voitures ayant participé aux éditions des rallyes automobiles Monte-Carlo entre 1955 et 1980. Le départ de la course s’effectue sur cinq villes européennes : Oslo (Norvège), Glasgow (Ecosse), Bad Homburg (Allemagne), Barcelone (Espagne) et Reims (France). Les concurrents passeront notamment par les gorges et les lacs du Verdon et dans la vallée de l’Estéron (Alpes-Maritimes). Leur périple s’achève en terres monégasques dans la nuit du mardi 2 au mercredi 3 février 2016. Les premiers compétiteurs sont attendus aux alentours d’1h50 sur le port Hercule. A Monaco et à l’étranger. Du mercredi 27 janvier au mercredi 3 février 2016. Renseignements : 93 15 26 00 ou acm.mc. SPORT DE L’HISTOIRE ET DU RALLYE L’hommage à Sainte Dévote, patronne de Monaco et du diocèse de Monaco, débute le 26 janvier avec l’arrivée de la fameuse barque symbolique au port Hercule, dès 18h30. Le cortège des fidèles commencera dans la foulée depuis l’avenue Président J-F Kennedy. Il y aura ensuite le salut du Saint-Sacrement à l’église Sainte Dévote, puis l’embrasement de la barque sur le parvis. Un feu d’artifice aura lieu autour de 19h45. L’accueil des re- liques par les membres du clergé et de la vénérable archiconfrérie de la miséricorde se déroulera à 9h45, le 27 janvier. La messe pontificale sera donné à 10h, suivie d’une pro- cession dans les rues de Monaco-Ville. A Monaco. Mardi 26 et mercredi 27 janvier 2016. Renseignements : 93 30 87 70 ou mairie.mc. TRADITION SAINTE DÉVOTE, VERSION 2016 ©PhotoACM
  45. 45. @Monaco_Hebdo I MONACOHEBDO.MC I 21 janvier 2015 I N° 955 I 43 Le pianiste Jean-François Zygel, 55 ans, excelle dans l’improvi- sation. Il entre au conservatoire de Paris en 1978 et remporte en 1982 le premier prix du concours international d’improvisation au piano de la ville de Lyon. Ce passionné de cinéma muet vient en Principauté pour expliquer au grand public que l’improvisation se prépare. Tout au long de sa carrière, il a ouvert le concert clas- sique à d’autres répertoires par le biais de l’improvisation comme le jazz, les musiques du monde, le théâtre ou la danse. A Monaco, théâtre des Variétés, 1 boulevard Albert Ier . Lundi 25 janvier 2016 à 18h30. Tarifs : 10 euros et 5 euros pour les étudiants. Renseignements : 93 25 67 83. CONFÉRENCE DE L’IMPRO À GOGO EXPOSITION DES LAPIDAIRES AU MAP Le musée d’anthropologie pré- historique de Monaco (MAP) s’est doté récemment de quelques œuvres anciennes. Cinq lapidaires ont en effet élu résidence au musée, au soir du vendredi 4 décembre. C’est le nouveau musée national de Monaco (NMNM) qui en a fait cadeau, après avoir procédé à des interventions de restaura- tion sur ces pièces. Le MAP possède désormais un sarco- phage de l’Antiquité romaine, une double-colonnette en marbre, deux chapiteaux go- thiques et un fragment d’enta- blement en calcaire de l’époque médiévale. Médaillon et motifs sculptés vont mainte- nant faire l’objet de futurs tra- vaux scientifiques. A Monaco, musée d’anthropolo- gie préhistorique, 56 bis boule- vard du Jardin Exotique, grotte de l’observatoire. Ouvert tous les jours de 9h à 17h. Tarifs : 7,20 euros. Enfants (6-18 ans) / Etudiants : 3,80 euros. Gratuit pour les enfants de moins de 6 ans. Renseignements : 98 98 80 06, map-mc.org. ©PhotoDR ©PhotoThibaultStipal Jean-François Zygel
  46. 46. I N° 955 I 21 janvier I MONACOHEBDO.MC I @Monaco_Hebdo44 Cinéma des Beaux-Arts Renseignements : 93 25 36 81 12, avenue d’Ostende à Monaco ARRÊTE TON CINÉMA De Diane Kurys avec Sylvie Testud, Josiane Balasko. C’est dans l’enthousiasme que Sybille démarre l’écri- ture de son premier film. Ses productrices Brigitte et Ingrid sont deux person- nages loufoques mais atta- chants et Sybille se jette avec elles dans l’aventure, mettant de côté sa vie fami- liale. Mais, du choix impro- bable des actrices, aux réé- critures successives du scé- nario, en passant par les re- fus des financiers, le rêve merveilleux va se transfor- mer en cauchemar. Jeudi 16h30 Vendredi 14h00 Samedi 19h00 Dimanche 14h00 20h50 Lundi 16h30 Mardi 16h30 LE GRAND PARTAGE De Alexandra Leclère avec Karin Viard, Didier Bourdon. Un hiver pire que jamais. Le gouvernement publie un décret obligeant les citoyens français les mieux logés à accueillir chez eux pendant la vague de froid leurs concitoyens en situation précaire. A l’heure du Grand Partage, un vent de panique s’installe à tous les étages dans un immeuble très chic de la capitale. Vendredi 16h15 Lundi 16h15 Mardi 14h00 UN + UNE De Claude Lelouch avec Jean Dujardin, Elsa Zylberstein Antoine ressemble aux héros des films dont il compose la musique. Il a du charme, du succès, et traverse la vie avec autant d’humour que de légèreté. Lorsqu’il part en Inde travailler sur une ver- sion très originale de Roméo et Juliette, il rencontre Anna, une femme qui ne lui res- semble en rien, mais qui l’attire plus que tout. En- semble, ils vont vivre une in- croyable aventure… Jeudi 18h15 Samedi 21h30 Dimanche 18h40 Mardi 18h30 CREED : L’HÉRITAGE DE ROCKY BALBOA De Ryan Coogler avec Michael B. Jordan, Sylvester Stallone. Adonis Johnson n’a jamais connu son père, le célèbre champion du monde poids lourd Apollo Creed décédé avant sa naissance. Pour- tant, il a la boxe dans le sang et décide d’être entraîné par le meilleur de sa catégorie. À Philadelphie, il retrouve la trace de Rocky Balboa, que son père avait affronté au- trefois, et lui demande de devenir son entraîneur. Jeudi 14h00 16h15 20h50(VO) Vendredi 16h15 19h00(VO) 21h30 Samedi 14h00 16h30 21h30 Dimanche 11h00 16h00 20h50(VO) Lundi 14h00 18h15(VO) 20h50 Mardi 18h15(VO) 20h50 THE DANISH GIRL De Tom Hooper avec Eddie Redmayne, Alicia Vikander. The Danish Girl retrace la remarquable histoire d’amour de Gerda Wegener et Lili Elbe, née Einar Wegener, l’artiste danoise connue comme la première personne à avoir subi une chirurgie de réattribution sexuelle en 1930. Le mariage et le travail de Lili et Gerda évoluent alors qu’ils s’embarquent sur les territoires encore inconnus du transgenre Jeudi 14h00 18h30(VO) Vendredi 14h00(VO) 19h00 Samedi 16h30 19h00(VO) Dimanche 16h30 18h30(VO) Lundi 14h00 Mardi 14h00

×