Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Levée de fonds - Présentation vers EDF Pulse

392 views

Published on

Levée de fonds - Présentation vers EDF Pulse

Published in: Economy & Finance
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Levée de fonds - Présentation vers EDF Pulse

  1. 1. *journéesélectriques EDF Pulse lab gilles Guy
  2. 2. INTRODUCTION AUX ESSENTIELS DE LA LEVÉE DE FONDS
  3. 3. Sommaire Les différents acteurs de levée de fonds 1 Définition d’un Business Angel2 Entrer en relation avec des Business Angels3 Un pitch réussi 4 Déterminer la valorisation de ma start-up5 Gouvernance partagée6 gilles
  4. 4. Les différents acteurs de levée de fonds
  5. 5. La chaîne de financement CAPITAL RISQUE MARCHÉS Temps R&D NAISSANCE PREMIERS SUCCÈS DECOLLAGE MATURITE Croissancedel’entreprise-besoinsenfonds CAPITAL DEVELOPPEMENT 5 M€ - … 2 - 10 M€ 300 K - 2 M€ 100 -1000K€ 20 - 100 K€ CONCOURS / AIDES PRÊTS D’HONNEUR INCUBATEURS BUSINESS ANGELS AMORCAGE Guy
  6. 6. Les Acteurs Prêts – aide BPI / incubateurs / concours = vaste écosystème Love Money Les proches Family Office Mulliez, Meeschaert, Edmont de Rotschild, Agami… Capital risque Fonds de banque, corporate, privés Business Angels  Associations • 80 réseaux • 5000 membres • Ticket 5 à 10 000 €  Crowdfunding • 50 000 investisseurs individuels • Tickets de 50 à 500 € massifiés Guy
  7. 7. CHOISIR SON FI NANCEUR • Montant apport Capacité de l’acteur en solo ou réseau • Qualité de l’instruction du projet / enrichissement du projet Valeur ajoutée du financeur sur le projet • Bonne compréhension de l’éco-système de l’entreprise Capacité à comprendre le métier de la SU • Bon calage du deal financier / deal juridique Valorisation, pacte, statut, préparation du futur autres AK, sortie • Degré d’accompagnement Capital + Compétence + Contacts Disponibilité Valeur ajoutée du financeur sur le projet Guy
  8. 8. Montant Rapidité Duréedel'investissement Qualitéd'accompagnement Réseaux 010 Love money Montant Rapidité Duréedel'investissement Qualitéd'accompagnement Réseaux 010 BA Montant Rapidité Duréedel'investissement Qualitéd'accompagnement Réseaux 010 Fonds Choisir son financeur gilles
  9. 9. Définition d’un Business Angel
  10. 10. Qui sont les BA en association ? • Personnes Physiques qui investissent une partie de leur épargne personnelle au capital de jeunes entreprises non-cotées à potentiel de croissance (Investissement Privé) • Ils les accompagnent bénévolement et les aident à réussir leur premières années de « décollage », en mettant à leur disposition leur expérience et leurs réseaux personnels (Capital + Compétences + Contacts ) • Ils sont prêts à attendre le temps nécessaire pour sortir du capital, avant de récupérer leur mise assortie éventuellement d’une plus value AMBA :  170 membres profil ingénieur  50 entreprises sous gestion 100 levées de fonds réalisées  Investissement annuel > 1M€ + effet de levier 3 Guy
  11. 11. Motivations des Business Angels Goût de l’entreprise Entrepreneur par procuration Désir de rendre à la Société ce qu’elle leur a donné Alternative à des placements plus impersonnels Avantages fiscaux Les BA accompagnent les start-up : ils investissent en position d’actionnaire minoritaire gilles
  12. 12. 5000 BA en France (50 000 UK et 500 000 USA) • Différentes natures > Thématique / école de formation / régional / national / généraliste… • Investissement par projet : 100 à 1000K€ > 50% dans la tranche 200 à 600 K€ • Investissement dans tous les secteurs où émergent des start-ups > 50% autour du numérique • Chaque réseau examine entre 100 et 300 projets / an • Fédérés par France Angels > en co-investissement entre BA > en association avec un acteur de crowdunding (incit’financement sur AuRA ) Caractéristiques des BA en France Guy
  13. 13. Entrer en relation avec des Business Angels
  14. 14. Les réseaux de Business Angels constitués • France : France Angels • International : Gust Réseaux sociaux / Webinar Les partenaires habituels de la start-up Le réseau personnelRELATION EN ENTRER Guy
  15. 15. Pré-sélection Vérification Closing Accompagnement Instruction et accompagnement start-up PROJET PITCH ELEVATOR INSTRUCTION LOI CLOSING SORTIE Maitrise du projet  instruction par investisseur PACTE 3 à 6 mois 15 min de présentation + 15 min de QR Les BA décident d’instruire le dossier, mandatent une équipe, un leader Guy
  16. 16. Pré-sélection Première Instruction Instruction Finale Vérification Closing • Présentation graphique (type Powerpoint) de 10-15 pages • Une petite vidéo peut être un plus • Une rencontre éventuelle réseau investisseur/créateur pour préciser le projet et s’assurer de la bonne maturité du projet pour cette étape Business Model Les éléments disponibles avant la Sélection projet gilles Guy
  17. 17. Critères de selection projet Qualité de l’équipe de direction et son réseau • R&D principale terminée • Preuve de concept avancée Maturité du projet Apport de valeur par les BA • Bonne orientation client • Time to market • Compétiteurs • Bonne analyse de l’écosystème Intérêt du modèle économique / business model Espérence gain Réalisme du plan de financement et valorisation cohérente Guy
  18. 18. Un pitch réussi
  19. 19. Sélection projet Première Instruction Instruction Finale Vérification Closing • Problème • Solution • Business model • Technologie • Marketing et vente • Compétiteurs • Team • Projections et milestones • Calendrier • Résumé et call to action 15 SLIDES PLAN GÉNÉRAL DU PITCH gilles
  20. 20. Sélection projet Première Instruction Instruction Finale Vérification Closing Objet d’une Instruction Amener le projet en séance plénière Comprendre les éléments clés du dossier Cadrer la levée de fonds, la valorisation et la gouvernance Décider de poursuivre l’instruction en vue d’un investissement Comprendre le contexte Urgence Niveau d’Implication d’autres réseaux … Guy
  21. 21. Déterminer la valorisation de ma start-up
  22. 22. Guy
  23. 23. Sélection projet Première Instruction Instruction Finale Vérification Closing  À quel moment a-t-on besoin de cerner la valorisation  Quel est exactement mon besoin : montant / calendrier  Quelle méthode de valorisation ? Guy
  24. 24. Sélection projet Première Instruction Instruction Finale Vérification Closing LES MÉTHODES • Approche « psychologique », montant à lever / dilution • Comparables d’entrée • La dépense réalisée • Comparable de sortie • Discounted cashflow Guy
  25. 25. Sélection projet Première Instruction Instruction Finale Vérification Closing LE CHOIX • Les méthodes sont des points de repères qui « bornent » la négociation • Évolutive (à chaque étape de la vie de l’entreprise) Méthode 1 Méthode 2 Méthode 3 Méthode 5 Méthode 4 Négociation de la Valorisation gilles Guy
  26. 26. Exemples d’outils utilisés par les investisseurs 1. Analyse de l’écosystème : client, concurrents, fournisseurs, secteur économique, partenaires, … 2. Compréhension et recherche de tous les deals réalisés dans ce périmètre pour déterminer la dominante de valorisation 3. Multiplicateur applicable au CA 3 ans et 5 ans 4. Multiplicateur applicable EBITDA 3 ans et 5 ans 5. Détermination de la valorisation post monnaie de la société gilles Guy
  27. 27. MODÈLE DE VALORISATION EN FONCTION DE L’EXPANSION du PROJET • Géographique • Applicative • Sectorielle Guy
  28. 28. DES OUTILS POUR PRÉPARER LE FUTUR Guy
  29. 29. En synthèse • Le bon prix doit se faire lorsque chacune des parties est satisfaite => la bonne compréhension de la mécanique financière est nécessaire, et doit le rester dans le temps • Il est nécessaire de simuler les tours d’augmentation de capital suivant pour s’assurer de la faisabilité à venir • L’entrepreneur doit rester majoritaire le plus longtemps possible … on peut agir sur les termes des statuts pour aménager les droits de vote • Enfin attention, la valorisation n’est pas toute la transaction (pacte d’actionnaire…) gilles Guy
  30. 30. Gouvernance partagée
  31. 31. Base de fonctionnement gouvernance Information des actionnaires • Sa périodicité doit être de l’ordre du trimestre associé à un reporting mensuel • Elle est réalisée par l’entreprise, ce qui évite tout débat sur la confidentialité • Elle doit être contrôlée par le comité stratégique pour éviter d’être interprétée comme une gestion de fait Le comité stratégique est l’organe principal d’échange avec l’entreprise Les actionnaires s’imposent d’émettre des remarques et questions via ce comité → Un pacte entre investisseurs peut régir cette relation Obligation de Confidentialité gilles Guy
  32. 32. Information des membres du Comité Stratégique Contenu de l’information mensuelle : • Trésorerie • Réalisation et prévision de facturation • Prévisionnel et carnet de commandes • Pipeline : devis, ... • Engagement de dépenses réalisées et prévues • Horizon de "burn rate" (temps pour épuiser la trésorerie au rythme actuel) gilles Guy
  33. 33. Les 5 vigilances du Comité Stratégique Une stratégie claire, une offre pertinente, un projet formalisé, une vision partagée par tous LE CAP 01 Des organisations, des compétences et des politiques RH alignées sur la stratégie de l’entreprise LES HOMMES 02 Une rigueur permanente dans le management et l’exécution des opérations L’EXCELLENCE DANS L’EXÉCUTION 03 Une différenciation fondée sur la qualité, l’adaptabilité et la valorisation de nouveaux services L’INNOVATION 04 Un management structuré autour des bons critères d’évaluation, d’un suivi fin des coûts & de systèmes efficaces LE PILOTAGE DE LA PERFORMANCE 05
  34. 34. Merci de votre attention !
  35. 35. www.am-businessangels.org www.linkedin.com/in/yanthoinet Tél: +33 (0)1 82 88 01 88 www.cleantechbusinessangels.com
  36. 36. http://www.franceangels.org/index.php?option=com_wrapper&view=wrapper&Itemid=2 =fr

×