Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.
Les espaces exposés aux risques majeurs:
Etude de cas: Brives-Charensac, ville exposée aux
risques majeurs.
Questions :
1-...
http://risques.auvergne.pref.gouv.fr/commune/43041
Le PPRI:
- Quelles communes sont concernées par le
PPRI du bassin du Puy-en-Velay ?
- Quel est le but du PPRI ?
- Quels ac...
Le PPRI:
- Quelles communes sont concernées par le
PPRI du bassin du Puy-en-Velay ?
- Quel est le but du PPRI ?
- Quels ac...
Le risque majeur pour la ville de Brives-
Charensac est le risque inondation. Dans le but de
limiter les dégâts, plusieurs...
I] Les espaces exposés aux risques naturels et technologiques:
A] La portée des risques : la planète exposée.
- Nombreuses...
Citez un exemple d’une catastrophe à une
grande échelle et d’une catastrophe à une
petite échelle:
À grande échelle : À pe...
Inondation dans la vallée de la Somme
Séisme à Haïti en 2011:
300 000 morts – presque autant de blessés
« entre 8 et 14 milliards de dollars » pour
reconstruire.
Tsunami en Indonésie en 2004:
plus de 200 000 morts
« Le Risque peut être élevé parce que l’aléa est
violent, parce que la vulnérabilité est très
forte ou les deux ».
- La ré...
B] Une répartition inégale des risques naturels.
L’exposition aux risques naturels se répartit dans
le monde de façon inég...
Les séismes
Les tsunamis
Les éruptions volcaniques
Les cyclones tropicaux
Les tempêtes
Les inondations
Les aléas naturels ...
- Les catastrophes naturelles peuvent aussi se
combiner et provoquer ainsi des dégâts plus
importants:
« BALI (Indonésie),...
Le bilan serait, en date du 27 janvier 2013, de 16 morts.
- Les phénomènes naturels sont également,
dans certains cas, les causes d’une
catastrophe industrielle. (Fukushima en 2011...
C] Les risques technologiques: les pays développés et les PVD
concernés.
- Les pays développés sont les plus exposés à ce
genre de risque, néanmoins les PVD
recueillant certains déchets toxiques ...
- Les risques liés aux activités
humaines et au
développement industriel ne
sont pas à négliger. Les
industries chimiques ...
Conclusion de la première partie:
Le monde entier est concerné par les risques
naturels et technologiques mais dans des pr...
II] La vulnérabilité des sociétés :
une question de richesse?
A] Définition de la vulnérabilité:
La vulnérabilité désigne ...
De quels facteurs dépend la vulnérabilité?
- Densité de population
- Connaissance que l’Homme a de l’aléa (si
l’homme conn...
De la
connaissance
d’un risque,
peuvent
découler
certaines
décisions qui
réduiront la
vulnérabilité.
Mais aussi :
- Niveau de développement des
sociétés:
Vulnérabilité aggravée par l’absence
d’éducation, de personnels
soig...
Malgré les mesures prises, la
vulnérabilité croît:
Au Nord, les catastrophes naturelles ont un coût
de plus en plus élevé...
B] Au Nord, une vulnérabilité économique accrue.
La vulnérabilité d’un pays riche est avant tout
économique :
- Concentrat...
- Les catastrophes naturelles sont de plus en plus coûteuses en moyenne (Séisme
de Kobe, Ouragan Katrina…)
- Après la catastrophe, un pays
développé va avoir beaucoup plus
de facilité à reconstruire. Le pays
peut faire face aux d...
La vulnérabilité humaine est relativement limitée et
tend à décroitre. La sécurité des habitants fait l’objet
d’une politi...
Cependant subsistent des inégalités entre les
populations des pays riches:
• Exemple de l’Ouragan Katrina à La Nouvelle-Or...
En simplifiant, les quartiers les plus
touchés, lors de l’Ouragan Katrina à la Nouvelle-
Orléans, ont été les quartiers pa...
Des milliers de
personnes fuient
la ville en
voiture avant
l’arrivée de
Katrina.
Même si un service d’évacuation
était prévu, les populations les
moins aisées sont laissées sur le
carreau lors de cette
c...
- Une catastrophe naturelle a des conséquences
économiques proportionnellement plus
importantes dans les pays en développe...
Les dégâts du séisme qui a frappé Haïti en
janvier 2010 sont estimés à 8 milliards de
dollars minimum, soit 120% du PIB h...
C] Vulnérabilité forte des pays pauvres:
- 98% des victimes des catastrophes naturelles,
entre 1990 et 2010, habitaient da...
Les pays pauvres manquent cruellement
de moyens financiers pour parer aux risques.
Leur vulnérabilité est renforcée par de...
Tous les facteurs de
vulnérabilité sont présents
dans les PVD,
particulièrement en ville.
Le nombre de victimes est élevé et les dégâts considérables en
raison de :
- La croissance démographique
- L’étalement urb...
Les populations, bien
qu’informées (pas ou peu)
de l’arrivée d’une
catastrophe naturelle,
n’ont pas souvent les
moyens de ...
À défaut d’engagement des Etats, la résilience est quasiment
impossible et les effets d’une catastrophe quelconque
peuvent...
Autres conséquences d’une catastrophe
naturelle pour un pays pauvre:
Epidémies
Affaiblissement de la population
Diminut...
Haïti, une zone soumise à moult aléas.
Gestion des Cartographes et
des Risques Naturels.
En 2009, selon ces
documents, quels sont
les principaux aléas
naturels à...
… Le risque sismique est réel et n’est pas
nouveau dans ce pays.
L’urbanisation incontrôlée et le
déboisement sont les sources d’une
aggravation de la vulnérabilité.
Haïti illustre bien la vulnérabilité des pays pauvres ou en voie
de développement. Le pays est parmi l’un des pays les plu...
III] Capacités d’adaptation et politiques de
préventions.
A] Desactions pour diminuer les risques.
-La connaissance et la ...
- L’information et l’éducation des populations sont
primordiales pour renforcer la conscience du risque.
L’affichage munic...
B] Des mesures pourlimiter les dégâtsdes catastrophes:
- Depuis 1995, en France, les plans de prévention des risques
natur...
- La prévention passe aussi par une préparation
des populations. Afin de limiter les pertes
humaines, les autorités organi...
C] Une collaboration de nombreux
acteurs pour gérer les risques.
- La gestion du risque et de ses
conséquences implique pl...
À l’échelle internationale, l’ONU et les ONG agissent
pour le secours aux victimes des catastrophes et
pour la reconstruct...
Localement le risque doit aussi être pris en compte. Les
collectivités locales, les services de secours, les services
médi...
CONCLUSION
Les espaces exposés aux risques majeurs
sont nombreux sur la planète et la vulnérabilité
des territoires dépend...
Les espaces exposés aux risques majeurs
Les espaces exposés aux risques majeurs
Les espaces exposés aux risques majeurs
Les espaces exposés aux risques majeurs
Les espaces exposés aux risques majeurs
Les espaces exposés aux risques majeurs
Les espaces exposés aux risques majeurs
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

Les espaces exposés aux risques majeurs

1,793 views

Published on

Les espaces exposés aux risques majeurs Seconde

Published in: Education
  • Copas Url to Download PDF Format === http://pdfasgoasasga.qpoe.com/2875743597-cartographies-litteraires-du-bresil-actuel-espaces-acteurs-et-mouvements-sociaux.html
       Reply 
    Are you sure you want to  Yes  No
    Your message goes here
  • Get HERE to Read This eBook === http://freeadygiuagdia.ygto.com/ http://freeadygiuagdia.ygto.com/ 2759223868-les-risques-naturels-en-montagne.html
       Reply 
    Are you sure you want to  Yes  No
    Your message goes here
  • DOWNLOAD THIS BOOKS INTO AVAILABLE FORMAT (2019 Update) ......................................................................................................................... ......................................................................................................................... Download Full PDF EBOOK here { https://soo.gd/irt2 } ......................................................................................................................... Download Full EPUB Ebook here { https://soo.gd/irt2 } ......................................................................................................................... Download Full doc Ebook here { https://soo.gd/irt2 } ......................................................................................................................... Download PDF EBOOK here { https://soo.gd/irt2 } ......................................................................................................................... Download EPUB Ebook here { https://soo.gd/irt2 } ......................................................................................................................... Download doc Ebook here { https://soo.gd/irt2 } ......................................................................................................................... ......................................................................................................................... ................................................................................................................................... eBook is an electronic version of a traditional print book THIS can be read by using a personal computer or by using an eBook reader. (An eBook reader can be a software application for use on a computer such as Microsoft's free Reader application, or a book-sized computer THIS is used solely as a reading device such as Nuvomedia's Rocket eBook.) Users can purchase an eBook on diskette or CD, but the most popular method of getting an eBook is to purchase a downloadable file of the eBook (or other reading material) from a Web site (such as Barnes and Noble) to be read from the user's computer or reading device. Generally, an eBook can be downloaded in five minutes or less ......................................................................................................................... .............. Browse by Genre Available eBooks .............................................................................................................................. Art, Biography, Business, Chick Lit, Children's, Christian, Classics, Comics, Contemporary, Cookbooks, Manga, Memoir, Music, Mystery, Non Fiction, Paranormal, Philosophy, Poetry, Psychology, Religion, Romance, Science, Science Fiction, Self Help, Suspense, Spirituality, Sports, Thriller, Travel, Young Adult, Crime, Ebooks, Fantasy, Fiction, Graphic Novels, Historical Fiction, History, Horror, Humor And Comedy, ......................................................................................................................... ......................................................................................................................... .....BEST SELLER FOR EBOOK RECOMMEND............................................................. ......................................................................................................................... Blowout: Corrupted Democracy, Rogue State Russia, and the Richest, Most Destructive Industry on Earth,-- The Ride of a Lifetime: Lessons Learned from 15 Years as CEO of the Walt Disney Company,-- Call Sign Chaos: Learning to Lead,-- StrengthsFinder 2.0,-- Stillness Is the Key,-- She Said: Breaking the Sexual Harassment Story THIS Helped Ignite a Movement,-- Atomic Habits: An Easy & Proven Way to Build Good Habits & Break Bad Ones,-- Everything Is Figureoutable,-- What It Takes: Lessons in the Pursuit of Excellence,-- Rich Dad Poor Dad: What the Rich Teach Their Kids About Money THIS the Poor and Middle Class Do Not!,-- The Total Money Makeover: Classic Edition: A Proven Plan for Financial Fitness,-- Shut Up and Listen!: Hard Business Truths THIS Will Help You Succeed, ......................................................................................................................... .........................................................................................................................
       Reply 
    Are you sure you want to  Yes  No
    Your message goes here

Les espaces exposés aux risques majeurs

  1. 1. Les espaces exposés aux risques majeurs: Etude de cas: Brives-Charensac, ville exposée aux risques majeurs. Questions : 1-Identifiez les risques naturels ou technologiques sur votre commune de résidence ou une commune que vous connaissez bien.
  2. 2. http://risques.auvergne.pref.gouv.fr/commune/43041
  3. 3. Le PPRI: - Quelles communes sont concernées par le PPRI du bassin du Puy-en-Velay ? - Quel est le but du PPRI ? - Quels acteurs de la société interviennent dans la conception du PPRI et quelles en sont ses étapes? - Quelles conséquences découlent du PPRI?
  4. 4. Le PPRI: - Quelles communes sont concernées par le PPRI du bassin du Puy-en-Velay ? - Quel est le but du PPRI ? - Quels acteurs de la société interviennent dans la conception du PPRI et quelles en sont ses étapes? - Quelles conséquences découlent du PPRI? Les communes concernées par le PPRI du bassin du Puy-en-Velay sont : - Aiguilhe - Brives-Charensac - Chadrac - Chaspinhac - Coubon - Espaly-Saint-Marcel - Le Monteil - Le Puy-en-Velay - Polignac - Saint-Germain-Laprade - Vals-près-le-Puy Le PPRI est le Plan de Prévention du Risque Inondation. Il sert à prévenir le risque inondation en identifiant les zones inondables et à interdire toutes les constructions de nouveaux habitats et en aménageant les cours d’eau. Les acteurs de la réalisation d’un PPRI sont la préfecture et le préfet, les mairies des communes concernées, les associations et les riverains. Les riverains, les associations et les mairies sont réunies lors de réunions publiques qui sont chargées de donner leurs avis concernant l’établissement du PPRI. Une fois que tous les acteurs sont arrivés à un terrain d’entente, le préfet donne son accord. Les conséquences du PPRI sont l’interdiction de construire de nouveaux habitats dans les zones inondables, l’aménagement des cours d’eau, une meilleure appréhension et prévention face aux risques.
  5. 5. Le risque majeur pour la ville de Brives- Charensac est le risque inondation. Dans le but de limiter les dégâts, plusieurs décisions furent prises par les différents acteurs de l’Etat. Les cours d’eau environnant du bassin du Puy-en-Velay (La Loire, la Borne, le Dolaizon et leurs affluents) ont été, sont ou vont être aménagés dans le dessein de réduire l’impact des fortes pluies. La préfecture a établi un PPRI (Plan de prévention des risques inondation) qui a été approuvé en 2015. Même si le PPRI tarde à se mettre en place définitivement, les divers aménagements sont amenés à réduire la vulnérabilité au risque inondation.
  6. 6. I] Les espaces exposés aux risques naturels et technologiques: A] La portée des risques : la planète exposée. - Nombreuses régions peuplées soumises aux risques naturels (Asie du sud est). - Un risque naturel peut toucher un espace plus ou moins important. - Les aléas sont sources de risques et de catastrophes.
  7. 7. Citez un exemple d’une catastrophe à une grande échelle et d’une catastrophe à une petite échelle: À grande échelle : À petite échelle : -Inondation dans la Somme en 2001. - Séisme à Haïti en 2011 -Eruption de la Montagne Pelée en Martinique en 1902 (30 000 morts). -Glissements de terrain en Chine en 2010 (dans le Gansu, 1100 morts). -Tsunami en Indonésie en 2004 qui a eu des conséquences sur les côtes africaines (Somalie, Kenya, Tanzanie, Afrique du Sud, Madagascar) (plus de 200 000 morts). -Explosion de la centrale de Tchernobyl en 1986 (de 4000 à 400 000 personnes tuées) -Catastrophe de Fukushima en 2011 suite à un séisme (15781 morts). -Tempêtes Lothar et Martin en décembre 1999 (France, Suisse, Allemagne, Danemark; 91 morts).
  8. 8. Inondation dans la vallée de la Somme
  9. 9. Séisme à Haïti en 2011: 300 000 morts – presque autant de blessés « entre 8 et 14 milliards de dollars » pour reconstruire.
  10. 10. Tsunami en Indonésie en 2004: plus de 200 000 morts
  11. 11. « Le Risque peut être élevé parce que l’aléa est violent, parce que la vulnérabilité est très forte ou les deux ». - La récurrence des catastrophes majeures précédemment citées est relativement faible mais n’empêche pas que les dégâts humains et matériels soient colossaux.
  12. 12. B] Une répartition inégale des risques naturels. L’exposition aux risques naturels se répartit dans le monde de façon inégale : les phénomènes naturels ne sévissent pas uniformément sur la planète.
  13. 13. Les séismes Les tsunamis Les éruptions volcaniques Les cyclones tropicaux Les tempêtes Les inondations Les aléas naturels aggravés par l’Homme. Causes: mouvements de l’écorce terrestre Séisme, tsunami Régions touchées : A la limite des plaques tectoniques; le pourtour de l’Océan Pacifique. De la Chine au Maroc. L’espace méditerranéenne pourrait être victime d’un tsunami. Les éruptions volcaniques sont fréquentes autour du Pacifique, plus rare en Europe par exemple (Eyjafjöll en 2010 en Islande) Causes : les pressions atmosphériques Cyclone tropical Tempête dans nos latitudes. Régions touchées : les Antilles, la Floride, le Japon. Les tempêtes sur la façade européennes. Mise à part l’Europe, les inondations touchent le Mississipi (Etats-Unis), le Yangzi (Chine). Causes : Déforestation  participe à l’aggravation du ruissellement, l’eau n’est plus retenue, et aux inondations (Amazonie, Philippines…). Autres causes : pratiques agricoles sous certaines formes Érosion du sol Réchauffement climatique.
  14. 14. - Les catastrophes naturelles peuvent aussi se combiner et provoquer ainsi des dégâts plus importants: « BALI (Indonésie), 17 janvier 2013- RIA Novosti Les inondations et les glissements de terrains provoqués par les fortes précipitations qui se sont abattues sur Jakarta, la capitale indonésienne, et sur la province de Banten (ouest de Java), ont fait huit morts et près de 110.000 sans-abris, annoncent jeudi les médias locaux. Les inondations ont fait deux morts dans la capitale où le niveau de l'eau a atteint trois mètres dans certains quartiers. Selon les médias, plus de 100 millimètres d'eau sont tombés en une nuit à Djakarta alors que la saison des pluies a vu les plus fortes précipitations enregistrées depuis cinq ans. Plusieurs rues de la ville sont inondées et la circulation automobile est paralysée. Un glissement de terrain à Bogor, ville-satellite de la capitale indonésienne, a fait six morts, tandis que les inondations dans la province de Banten (ouest de Java) ont fait plus de 109.000 sans-abris ».
  15. 15. Le bilan serait, en date du 27 janvier 2013, de 16 morts.
  16. 16. - Les phénomènes naturels sont également, dans certains cas, les causes d’une catastrophe industrielle. (Fukushima en 2011). Séisme de magnitude 9  Tsunami Défaillance des systèmes de refroidissement  Explosion de plusieurs réacteurs.
  17. 17. C] Les risques technologiques: les pays développés et les PVD concernés.
  18. 18. - Les pays développés sont les plus exposés à ce genre de risque, néanmoins les PVD recueillant certains déchets toxiques de grandes firmes internationales ne sont pas à l’abri d’accidents technologiques.
  19. 19. - Les risques liés aux activités humaines et au développement industriel ne sont pas à négliger. Les industries chimiques et nucléaires sont des facteurs de risques importants et les villes, dont l’étalement urbain se fait croissant, ne sont pas à l’abri. (Explosion AZF en septembre 2001 à Toulouse).
  20. 20. Conclusion de la première partie: Le monde entier est concerné par les risques naturels et technologiques mais dans des proportions totalement différentes. Tous les territoires ne sont pas concernés par les mêmes risques et l’ampleur de ceux- ci sont plus ou moins importants selon la situation géographique des territoires en question. Même si l’ensemble du globe peut être concerné par les risques, la « vulnérabilité des sociétés » diverge.
  21. 21. II] La vulnérabilité des sociétés : une question de richesse? A] Définition de la vulnérabilité: La vulnérabilité désigne la fragilité d’une société face à une crise (catastrophe naturelle ou technologique…). La catastrophe se déroule quand se produit l’aléa et lorsque la société n’est peu ou pas préparée au danger. La vulnérabilité définit, par conséquent, cette incapacité à faire face à la crise.
  22. 22. De quels facteurs dépend la vulnérabilité? - Densité de population - Connaissance que l’Homme a de l’aléa (si l’homme connait et prévoit un évènement de ce type les dégâts peuvent être réduits) - Modes d’aménagement qui ne sont pas toujours adaptés (construction sans norme antisismique, en zone inondable…) - Type de bâtis (construits en dur ou non)
  23. 23. De la connaissance d’un risque, peuvent découler certaines décisions qui réduiront la vulnérabilité.
  24. 24. Mais aussi : - Niveau de développement des sociétés: Vulnérabilité aggravée par l’absence d’éducation, de personnels soignants… Les mesures prises en amont permettent de réduire considérablement la vulnérabilité (aménagements particuliers, alerte des populations…)
  25. 25. Malgré les mesures prises, la vulnérabilité croît: Au Nord, les catastrophes naturelles ont un coût de plus en plus élevé (ouragan Katrina, août 2005, Louisiane, plus de 100 milliards de dollars de dégâts). Au Sud, celles-ci causent un nombre toujours plus important de victimes (Indonésie, plus de 200 000 morts). Sur les 28 pays les plus en danger, 22 sont les plus pauvres de la planète. Un même aléa n’a pas forcément les mêmes effets selon le pays touché (Un lycéen indien a 400 fois plus de probabilité de mourir dans un séisme qu’un de ses homologues japonais).
  26. 26. B] Au Nord, une vulnérabilité économique accrue. La vulnérabilité d’un pays riche est avant tout économique : - Concentration des richesses dans les espaces à risques - Extension urbaine et progrès technique  Naissance de « nouveaux risques sanitaires et environnementaux » - Augmentation des coûts en raison des assurances (comme l’a dit si brillamment Hugo)…
  27. 27. - Les catastrophes naturelles sont de plus en plus coûteuses en moyenne (Séisme de Kobe, Ouragan Katrina…)
  28. 28. - Après la catastrophe, un pays développé va avoir beaucoup plus de facilité à reconstruire. Le pays peut faire face aux dégâts car ses moyens financiers sont suffisants. Les capacités techniques, pour la reconstruction, du pays sont aussi primordiales. La reconstruction peut permettre de redéfinir de nouveaux modes d’aménagements ou d’urbanisme mieux adaptés au(x) danger(s) possible(s).  Notion de résilience : Capacité d’un individu ou d’une société à s’adapter au danger, à en gérer ou à en éviter les conséquences négatives.
  29. 29. La vulnérabilité humaine est relativement limitée et tend à décroitre. La sécurité des habitants fait l’objet d’une politique spécifique.
  30. 30. Cependant subsistent des inégalités entre les populations des pays riches: • Exemple de l’Ouragan Katrina à La Nouvelle-Orléans:
  31. 31. En simplifiant, les quartiers les plus touchés, lors de l’Ouragan Katrina à la Nouvelle- Orléans, ont été les quartiers pauvres. De plus, l’évacuation de la ville a révélé des inégalités flagrantes…
  32. 32. Des milliers de personnes fuient la ville en voiture avant l’arrivée de Katrina.
  33. 33. Même si un service d’évacuation était prévu, les populations les moins aisées sont laissées sur le carreau lors de cette catastrophe.
  34. 34. - Une catastrophe naturelle a des conséquences économiques proportionnellement plus importantes dans les pays en développement que dans les pays riches:
  35. 35. Les dégâts du séisme qui a frappé Haïti en janvier 2010 sont estimés à 8 milliards de dollars minimum, soit 120% du PIB haïtien. Les dégâts de l’ouragan Katrina en Louisiane en 2005 ont été évalués à 125 milliards de dollars, soit moins de 1% du PIB des Etats- Unis, une boutade financière.
  36. 36. C] Vulnérabilité forte des pays pauvres: - 98% des victimes des catastrophes naturelles, entre 1990 et 2010, habitaient dans un PVD. Les pays riches représentent 15% de la population exposée mais uniquement 2% des décès à l’échelle mondiale.
  37. 37. Les pays pauvres manquent cruellement de moyens financiers pour parer aux risques. Leur vulnérabilité est renforcée par des facteurs techniques et politiques. Les constructions sont inadaptées, les moyens de communication sont peu développés et souvent désorganisés. Les structures étatiques peuvent être défaillantes (corruption, instabilité politique…) ce qui met au ban la prise en compte du risque.
  38. 38. Tous les facteurs de vulnérabilité sont présents dans les PVD, particulièrement en ville.
  39. 39. Le nombre de victimes est élevé et les dégâts considérables en raison de : - La croissance démographique - L’étalement urbain
  40. 40. Les populations, bien qu’informées (pas ou peu) de l’arrivée d’une catastrophe naturelle, n’ont pas souvent les moyens de se protéger: Bâtiments mal adaptés à l’aléa (ouragan, séisme…) Bâti précaire et instable Exemple de constructions dans le quartier Carrefour-feuille de Point- à -Pitre
  41. 41. À défaut d’engagement des Etats, la résilience est quasiment impossible et les effets d’une catastrophe quelconque peuvent être visibles dans le paysage urbain des années après la catastrophe (La reconstruction totale d’Haïti est estimée à un minimum d’une dizaine d’années).
  42. 42. Autres conséquences d’une catastrophe naturelle pour un pays pauvre: Epidémies Affaiblissement de la population Diminution des capacités à reconstruire
  43. 43. Haïti, une zone soumise à moult aléas.
  44. 44. Gestion des Cartographes et des Risques Naturels. En 2009, selon ces documents, quels sont les principaux aléas naturels à Haïti? -Cyclones -Tempêtes -Inondations -Glissements de terrain Les documents ne font pas mention du risque de sismicité pourtant …
  45. 45. … Le risque sismique est réel et n’est pas nouveau dans ce pays.
  46. 46. L’urbanisation incontrôlée et le déboisement sont les sources d’une aggravation de la vulnérabilité.
  47. 47. Haïti illustre bien la vulnérabilité des pays pauvres ou en voie de développement. Le pays est parmi l’un des pays les plus vulnérables de la planète selon les Nations-Unis. Exposé aux cyclones, aux inondations, aux séismes et autres coulées de boue, Haïti est sorti exsangue du dernier grand séisme. La communauté internationale et de nombreuses ONG sont au chevet du pays. La reconstruction de celui-ci va prendre de nombreuses années avec l’aide financière de nombreux pays comme les Etats-Unis. Haïti illustre également la vulnérabilité de la population dans les PVD. Une population qui s’amasse dans les quartiers de Point-à-Pitre dans des habitats vétustes exposés au moindre aléa. Même si des lois règlementent la protection de l’environnement, aucune n’est respectée. La sensibilisation et la prévention, bien que présentes, restent toutefois limitées.
  48. 48. III] Capacités d’adaptation et politiques de préventions. A] Desactions pour diminuer les risques. -La connaissance et la surveillance des risques permettent dans la plupart des cas de les prévoir. Connaître le risque, c’est non seulement en étudier les mécanismes mais aussi garder en mémoire les catastrophes passées. Les services de météorologies disposent de satellites qui détectent la formation des cyclones et suivent leur trajectoire. Des alertes sont alors lancées pour prévenir la population. L’observation des volcans et les sismographes permettent de surveiller l’activité volcanique et les mouvements du sol.
  49. 49. - L’information et l’éducation des populations sont primordiales pour renforcer la conscience du risque. L’affichage municipal des risques et des consignes à respecter, le dossier d’information communal ou départemental sont, en France, des moyens de sensibiliser la population. - La diminution du risque passe aussi par le principe de précaution: ce principe s’applique à des risques mal identifiés ou mal connus, notamment dans le domaine environnemental ou sanitaire.
  50. 50. B] Des mesures pourlimiter les dégâtsdes catastrophes: - Depuis 1995, en France, les plans de prévention des risques naturels et technologiques règlementent strictement les constructions dans les zones à risques: dans les régions exposés aux séismes, les constructions doivent répondre aux normes parasismiques: depuis 1982, un périmètre de sécurité entoure les installations industrielles dangereuses soumises à la direction européenne « Seveso ».  Seveso : Acte de l’Union Européenne en 1982 demandant aux Etats et aux entreprises d’identifier les risques alliés aux activités industrielles dangereuses et de prendre les mesures nécessaires pour y faire face. Cet acte tire son nom d’une grave pollution chimique qui a eu lieu en Italie dans la ville de Seveso en 1976.
  51. 51. - La prévention passe aussi par une préparation des populations. Afin de limiter les pertes humaines, les autorités organisent des exercices de simulation de catastrophe pour donner les bons réflexes à la population. Ils élaborent également des plans de secours pour intervenir plus efficacement. Quelques Etats du sud disposent de plans de gestion de crise, mais globalement, dans les PVD, la prévention est à ses débuts.
  52. 52. C] Une collaboration de nombreux acteurs pour gérer les risques. - La gestion du risque et de ses conséquences implique plusieurs acteurs comme l’Etat. Ils sont à l’origine des politiques nationales de prévention mais collaborent difficilement pour prendre des mesures contre les risques planétaires: - Les différentes COP réunissent la planète; COP21 à Paris en décembre 2015 (limiter à 2°C le réchauffement climatique d’ici 2100) - le protocole Kyoto en 1997 (réduire les gaz à effet de serre).
  53. 53. À l’échelle internationale, l’ONU et les ONG agissent pour le secours aux victimes des catastrophes et pour la reconstruction des régions sinistrées. Les médias (télé, radio, presse, internet…) jouent un rôle également en diffusant les informations relatives aux risques et aux catastrophes dans le monde.
  54. 54. Localement le risque doit aussi être pris en compte. Les collectivités locales, les services de secours, les services médicaux sont responsables des plans de gestion de crise. Leur coordination est essentielle. Mais le citoyen reste l’acteur de sa propre sécurité: il doit se tenir informer du risque et des consignes de protection.
  55. 55. CONCLUSION Les espaces exposés aux risques majeurs sont nombreux sur la planète et la vulnérabilité des territoires dépend de la richesse des Etats. Un pays pauvre aura un bilan humain plus important qu’un pays riche face au même aléa alors que le pays riche aura un bilan économique plus grand qu’un pays pauvre. Les acteurs de la prévention et de la gestion des risques sont nombreux et les Etats ne sont pas toujours en accord pour limiter les risques.

×