Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Le mag de la Province ecclésiastique de Reims #3

419 views

Published on

Retrouvez tout ce que propose l'Eglise dans la Province ecclésiastique de Reims (diocèses d'Amiens, Beauvais, Châlons en Champagne, Langres, Reims, Troyes, Soissons) !

Published in: Spiritual
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Le mag de la Province ecclésiastique de Reims #3

  1. 1. Vous vous êtes mariés à l’Église ou vous préparez votre mariage à l’Église ? Partageonsnoshistoires,nosconseils, nosmusiques,nostextesetnosvaleurs dumariageensemble! Mon mariage à l’Église @monmariagealeglise Bien comprendre et réussir son mariage à l’Église Province Ecclésiastique N°3 - 2017 Amiens, Beauvais, Châlons-en-Champagne, Langres, Reims, Soissons, Troyes www.web-mag-catho.fr le magdu Denier de la Province Ecclésiastique DES CENDRES À LA PENTECÔTE Mieuxcomprendre lagrandeaventure dePâques VIVRE NOËL EN 7 SEMAINES JE DONNE AU DENIER !
  2. 2. La signification du baptême Le baptême est le sacrement de la foi en Dieu. Il consacre le baptisé comme disciple du Christ. DIOCÈSE D’AMIENS 384 rue Saint-Fuscien BP 43008 80030 Amiens Cedex 1 Tél : 03 22 71 46 04 www.catho80.com DIOCÈSE DE BEAUVAIS - NOYON - SENLIS 15 rue Jeanne Hachette BP 20636 60026 Beauvais Cedex Tél : 03 44 06 28 28 www.oise.catholique.fr DIOCÈSE DE TROYES 3 et 5 rue du Cloître Saint Étienne 10000 Troyes Tél : 03 25 80 58 30 www.catholique-troyes.cef.fr DIOCÈSE DE LANGRES 11 rue des Platanes BP 1036 52008 Chaumont Cedex Tél : 03 25 01 18 18 http://52.catholique.fr DIOCÈSE DE CHÂLONS- EN-CHAMPAGNE 20 rue de l’Abbé Pierre Gillet 51038 Châlons-en-Champagne Cedex http://wp.chalons.cef.fr/ DIOCÈSE DE REIMS 3 rue du Cardinal de Lorraine BP 32729 51058 Reims Cedex Tél : 03 26 47 05 33 www.catholique-reims.cef.fr DIOCÈSE DE SOISSONS 9 rue des Déportés et Fusillés CS 60166 02207 Soissons Cedex Tél : 03 23 53 08 77 www.soissons.catholique.fr Père Guillaume, prêtre du secteur Vallée d’Avre dans la Somme, accompagne aussi les enfants et les jeunes. Chantal, Frédérique, Bénédicte et Françoise font vivre notre Église au quotidien ! L’équipe du service de la Catéchèse accompagne la vie chrétienne des enfants et de leurs familles. Annoncer, célébrer, servir LaMissiondel’Églises’articuledanstrois dimensions:annoncerlaBonneNouvelle duChrist,célébreretservirafin detémoignerdanslemondequeJésus, leChrist,est« leChemin,laVérité etlaVie »(Jn14,6). ANNONCER « Allez donc ! De toutes les nations faites des disciples, baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit » (Mt 28, 19). Chaque baptisé est acteur et responsable de la Mission de l’Église. Tous les chrétiens sont des disciples missionnaires et participent à l’annonce de la Bonne Nouvelle. Retrouvez la Parole au rythme de deux moments forts de l’année liturgique, Pâques et Noël. CÉLÉBRER Les sacrements sont des étapes importantes de votre vie de chrétien ! Ils sont des signes visibles du don gratuit de Dieu, qui permettent aux croyants de prendre conscience de la présence de Dieu. Par le sacrement, le croyant entre dans la vie divine et y participe. Les sacrements sont de trois ordres : - les sacrements de l’initiation (baptême, confirmation, eucharistie) - les sacrements de guérison (réconciliation, onction des malades) - les sacrements au service de la communion (ordination, mariage). Célébrer, c’est aussi se rassembler pour prier ensemble, comme à l’occasion des funérailles. SERVIR L’Église et chacun de ses membres s’engagent à servir, c’est-à-dire à porter l’Évangile au monde, pour une société meilleure et plus solidaire. Rencontrer les malades à l’hôpital, visiter les prisonniers, passer un moment en maison de retraite, aider les plus fragiles font partie des missions de chaque chrétien ; tout comme s’engager dans la vie politique, économique ou sociale. Faites un don au Denier de l’Église Pour que l’Église vive et accomplisse ses missions avec les prêtres, religieuses et religieux, et les laïcs salariés engagés, votre contribution est primordiale. L’Église ne vit que de vos dons. Elle ne dispose d’aucune subvention ni de l’État ni du Vatican. En donnant, bénéficiez d’une réduction d’impôt sur votre don et participez aux missions de l’Église. FOCUS PÂQUES Vivez la grande aventure de Pâques, depuis le mercredi des Cendres jusqu’à la Pentecôte. FOCUS NOËL Donner du sens à la fête de Noël, depuis l’Avent jusqu’au baptême du Christ. p. 12 p. 4 p. 14 p. 14 p. 6 Le Mag est édité collectivement par les 7 diocèses de la Province Ecclésiastique de Reims (Amiens, Beauvais, Châlons-en-Champagne, Langres, Reims, Soissons et Troyes). Directeur de la publication : Olivier Delalle, économe de Reims, agissant pour le compte de l’ensemble des diocèses de la Province Ecclésiastique de Reims. Conception et réalisation : treize articles - www.treize-articles.com - Maquette : Treize images Droits photos : © Henri Degrutère, © Françoise Monsallier, © Nicolas Reitzaum, Fotolia, Getty Images, iStock - Tous droits réservés Adresse : Association Diocésaine de Reims, 3 rue du Cardinal de Lorraine - BP 2729 - 51058 Reims Cedex. Contact : 03 26 47 05 33, contact@web-mag-catho.fr - Janvier 2017 DOSSIER MARIAGE Bien comprendre et réussir son mariage à l’Église Retrouvez notre dossier consacré au sacrement du mariage pour réussir votre préparation sur les plans spirituel et pratique. le magdu Denier de la Province Ecclésiastique 32
  3. 3. 3 La messe chrismale 1 Les Cendres 2 La fête des Rameaux 4 La Semaine Sainte 5 L’Ascension 6La Pentecôte L’œuf Il symbolisait la naissance ou la renaissance avant même l’ère chrétienne. Il a donc tout naturellement trouvé sa place – en chocolat ! Les cloches Elles se taisent du vendredi saint au dimanche de Pâques pour commémorer la mort du Christ. Mais, dès la nuit pascale, elles sont de retour et carillonnent à tue-tête pour célébrer la Résurrection ! Les poissons en chocolat Les premiers chrétiens se reconnaissaient en dessinant un poisson (Ichtus en grec, qui signifie « poisson » mais aussi l’acronyme de Iêsoûs Khristòs Theoû Huiòs Sôtếr, soit Jésus-Christ, fils de Dieu, Sauveur). C’est en souvenir de ce symbole que nous nous offrons des petites fritures en chocolat. L’agneau pascal C’est une métaphore des vertus de bonté et de soumission du Christ (Agnus Dei, l’agneau de Dieu… « Voici l’Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde » (Jn 1,29). C’est le temps de Carême, qui commence toujours par le mercredi des Cendres. Cinq semaines nous séparent de Pâques. « Carême » vient du latin quadragesima, soit le quarantième jour, décompte fait en dehors des dimanches qui célèbrent toujours la résurrection du Christ. Le quarantième et dernier jour, c’est le jour de Pâques. La Semaine Sainte ou Grande Semaine Jeudi Saint L’Église commémore le dernier repas du Christ, durant lequel il a offert son corps et son sang pour sauver les hommes. Puis, en souvenir de la prière du Seigneur au jardin des Oliviers, les fidèles prient toute la nuit auprès du Saint-Sacrement. Vendredi Saint La célébration du Vendredi Saint rappelle la Passion du Christ (Évangile selon Saint-Jean 18,1 – 19,42). Trahi par Judas, il est arrêté et condamné au supplice de la croix. En souvenir de son calvaire, nous aussi pouvons suivre un chemin de croix. Samedi Saint La nuit du Samedi Saint au dimanche de Pâques célèbre le passage des ténèbres à la lumière (Pâques vient du latin pascha, qui signifie « passer au-dessus »). C’est la victoire du Christ sur la mort, le salut des hommes par le don que le Seigneur fait de sa vie. Dimanche de Pâques « Le premier jour de la semaine, Marie de Magdala se rend au tombeau. La pierre a été enlevée… Les bandelettes ont été déposées… Le linge est roulé à part. » Évangile selon saint Jean, 20 La Résurrection du Christ est l’accomplissement des promesses faites par Dieu à son peuple. On comprend pourquoi la fête de Pâques est la plus grande fête chrétienne ! De Carême à la Pentecôte… en trois mois On a coutume de penser que Pâques se concentre autour du lundi de Pâques… Il s’agit en réalité d’une longue période de 90 jours ! Elle débute par le temps de Carême, qui s’achève avec la Semaine Sainte. Cette première étape nous permet de préparer notre cœur à renaître au Christ. Puis commence le temps de Pâques, rythmé par les solennités de l’Ascension et de la Pentecôte. PRÉPARER SON CŒUR : DU MERCREDI DES CENDRES AU DIMANCHE DE PÂQUES « L’Église s’unit chaque année par les quarante jours du Grand Carême au mystère de Jésus dans le désert. » Catéchisme de l’Église catholique, n° 540 quetuespoussièreetqueturetournerasen poussière»…carsurlacendre,riennepeut pousser!Parcegeste,noussommesinvités àouvrirnotrecœurpournousconvertir etaccueillirleChristrédempteur. Le Carême est un temps de prière, de jeûne et d’aumône. « Par le jeûne, nous apprendrons à ne pas négliger la véritable nourriture spirituelle, pour résister aux tentations de l’indifférence et du laisser-aller, de l’égoïsme et de l’orgueil, de l’argent et du pouvoir. » Benoît XVI, Rome, le 17 février 2013 L’aumône, c’est le partage. Mais c’est aussi prendre conscience que la vraie richesse est spirituelle. Enfin, le temps de Carême est une véritable opportunité de consacrer plus de temps à la prière afin de bien se préparer à la fête de Pâques. La fête des Rameaux commémore l’accueil triomphal de Jésus par ses disciples, qui parsemèrent le sol de rameaux de palmier lors de son entrée à Jérusalem. La messe des Rameaux est célébrée huit jours avant Pâques, elle ouvre la Semaine Sainte. CÉLÉBRER LA RÉSURRECTION : DU LUNDI DE PÂQUES À LA PENTECÔTE Dès le lundi de Pâques s’ouvre le temps pascal, d’une durée de 50 jours. « Pendant quarante jours, Jésus était apparu (à ses Apôtres) et leur avait parlé du Royaume de Dieu » (Actes 3). Nous recevons la Parole du Christ, revenu sur terre pour enseigner à ses apôtres. « Le Seigneur Jésus, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel et s’assit à la droite de Dieu » (Mc 16). Nous préparons l’Ascension qui célèbre la gloire de Jésus, qui « monte » au ciel s’asseoir à la droite de Dieu. C’est également une invitation pour tous les chrétiens à entrer dans la Gloire de l’Éternel. Lesaviez-vous? LesCendres,toujourslelendemainde Mardigras,constituentlepremierjourdu Carême.Durantlacélébrationdumercredi desCendres,nousapposonssurnotrefront delacendretoutendisant« Souviens-toi Lors de la messe chrismale, pendant laquelle les prêtres renouvellent leur engagement, l’évêque consacre les huiles qui serviront pour les sacrements, notamment le Saint Chrême. Dix jours plus tard, le Seigneur insuffle son Esprit Saint aux Apôtres. Il leur donne le don des langues et l’intelligence nécessaire pour répandre Sa parole. C’est la célébration de la Pentecôte, qui donne à l’Église sa mission : dire la gloire de Dieu. 54 FOCUS PÂQUES
  4. 4. Bien comprendre et réussir son mariage à l’église DOSSIER MARIAGE Comprendre les 4 piliers du mariage Quelle est la signification des alliances Comment organiser sacérémonie? Parce que le mariage est un sacrement, c’est un engagement qui doit être réfléchi. Nous vous proposons dans ce dossier de prendre le temps de revenir sur le sens du mariage, au travers des quatre piliers de l’union catholique. Et, comme le mariage est aussi une grande fête, nous vous aidons à l’organiser avec un calendrier pratique des grandes étapes préparatoires. Liberté, indissolubilité, fidélité et fécondité sont les quatre ferments du mariage catholique. Avant de vous engager, prenez le temps, en page 8, de méditer sur chacun de ces piliers que votre mariage célébrera. Mais aussi du riz lancé à la sortie de l’église ? Pourquoi la mariée a-t-elle un bouquet ? Pourquoi se marie-t-on en blanc ? Toutes ces questions trouvent leur réponse en page 8. Comment rédiger sa déclaration d’intention ? Quelles démarches entreprendre ? Quel calendrier adopter pour être fin prêts le jour dit ?... Et nombre d’autres questions pratiques que vous vous posez sont abordées en pages 10 et 11. 1 2 3 76
  5. 5. Les alliances Ces deux anneaux échangés lors de la célébration du mariage symbolisent le fait de « faire alliance », de réaliser l’union entre deux êtres. C’est pourquoi, très logiquement, ils portent le nom d’« alliances ». Les alliances sont traditionnellement portées à l’annulaire gauche. Cette tradition est issue des célébrations de mariage du XVIIe siècle, durant lesquelles le prêtre bénissait les mariés en leur touchant les trois premiers doigts de la main gauche, le pouce, l’index et le majeur (Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit). Puis, il déposait l’alliance sur le quatrième doigt, l’annulaire. Le blanc Si la robe de mariée blanche remonte à l’Empire romain, on perd la coutume jusqu’au XIXe siècle. C’est la reine Victoria qui la remet en vogue en 1840, lors de son mariage. Le blanc est la couleur liturgique portée à Noël et au temps pascal, mais aussi lors du baptême. C’est la couleur de la Résurrection. Il évoque la pureté, et surtout la Gloire de tout ce qui touche à Dieu. LA LIBERTÉ « Vous allez vous engager l’un envers l’autre, est-ce librement et sans contrainte ? » S’engager dans le mariage catholique doit se faire en toute liberté, parce que l’amour humain s’inspire de l’amour divin, et que Son amour pour nous est une décision libre, c’est-à-dire volontaire et définitive. Cette liberté comporte une exigence de vérité. « La vérité vous rendra libre », Le sens du mariage Le mariage, c’est l’engagement de Dieu dans l’union des époux. Ce sacrement est célébré publiquement par l’échange des consentements. La célébration rappelle les valeurs fondamentales de l’union matrimoniale chrétienne : liberté, fidélité, indissolubilité, fécondité. Éclairage sur le sens de ces quatre piliers. dit Saint Jean. Et c’est en cultivant la vérité entre époux que, librement, on perpétue chaque jour notre engagement du premier jour. L’INDISSOLUBILITÉ « Je te reçois comme époux(se) pour nous soutenir l’un l’autre, tout au long de notre vie. » Lemariage,c’estvouloirs’engagerdans l’Amouretnonplusuniquementdans lesentimentamoureux.C’estunengagement fortpourl’éternité.Onsemariepours’aimer. L’indissolubilité va de pair avec la fidélité. Cela indique que l’homme, à l’image de Dieu, est capable de s’engager sans fin. On ne se donne pas en partie et pour un temps. On se donne entier pour toujours. Ce n’est pas un contrat, mais un pacte d’alliance, à l’image de l’union de Dieu avec son Peuple et du Christ avec l’Église. À l’image de Jésus, qui a aimé jusqu’au bout, jusqu’à donner sa vie. En savoir plus : • www.preparation-mariage.info • http://mariage.croire.com • www.web-mag-catho.fr Le saviez -vous? Le riz C’est une tradition païenne, qui voulait que l’on lance des graines de céréales sur les jeunes mariés en signe de fertilité. Les graines ont peu à peu été remplacées par le riz mais, outre le fait qu’il était assez désagréable et malaisé de retirer un à un les grains de riz reçus, c’est maintenant strictement interdit, le riz ayant tendance à attirer pigeons et autres volatiles ! La célébration du mariage peut aussi avoir lieu au cours d’une messe. Voici les principaux moments, surlignés en jaune pour ceux qui s’ajoutent quand une messe est célébrée. OUVERTURE • Procession • Salutation • Hymne Gloire à Dieu • Prière d’ouverture LITURGIE DE LA PAROLE • Première Lecture : Texte de l’Ancien ou du Nouveau Testament • Psaume • Évangile CÉLÉBRATION DU MARIAGE • Profession de foi (facultatif) • Dialogue initial • Invitation à l’échange des consentements • Échange des consentements • Réception des consentements • Bénédiction et remise des alliances • Bénédiction nuptiale • Bénédiction nuptiale, ici ou après le Notre Père • Chant de louange • Prière des époux • Prière universelle LITURGIE DE L’EUCHARISTIE • Présentation des dons et Prière sur les offrandes • Préface • Prière eucharistique • Notre Père • Bénédiction nuptiale, si celle-ci n’est pas placée après l’échange des alliances • Communion • Prière après la communion CONCLUSION DE LA CÉLÉBRATION • Bénédiction finale • Signature de l’acte de mariage La cérémonie de A à Z Le bouquet de la mariée Vous pouvez évidemment choisir le bouquet que vous souhaitez pour accompagner votre robe, mais si vous voulez renouer avec les origines du bouquet de mariage, alors optez pour un bouquet de fleurs d’oranger… dont l’odeur est si délicate ! LA FIDÉLITÉ « Je te reçois et je me donne à toi pour t’aimer fidèlement dans le bonheur et dans les épreuves. » Le terme « fidélité » vient du latin fidelis, « en qui on peut avoir confiance ». Dès que l’on s’aime, on se transforme et on se fait grandir l’un l’autre. La fidélité, ce n’est pas s’enfermer dans le quotidien mais avancer ensemble jusqu’au soir de la vie. « Être saint, c’est avoir beaucoup changé », l’un avec l’autre, l’un par l’autre. La fidélité signifie aussi avoir foi dans l’autre, confiance en son amour, parfois jusqu’au pardon, signe de résurrection. La fidélité que propose l’Église, loin d’être un carcan, signifie une espérance de bonheur durable. Il n’y a qu’un seul Dieu, toujours fidèle, qui fait alliance avec Son peuple. « Reçois cette alliance, signe de mon amour et de ma fidélité. » LA FÉCONDITÉ « Dans le foyer que vous allez fonder, acceptez-vous la responsabilité d’époux et de parents ? » Au cœur de l’alliance qu’est le mariage se niche le désir de transmettre la vie. Vous vous engagez à accepter vos futures responsabilités de parents, à inculquer les valeurs d’humilité et de générosité à vos enfants, à les accueillir avec amour dans la foi chrétienne. Le terme « fécondité » ne renvoie pas exclusivement à la reproduction. Avoir des enfants à aimer est bien sûr important, mais la fécondité vous permet aussi de donner de l’amour et de la générosité. La fécondité, c’est le don d’amour, c’est aussi faire rayonner votre amour autour vous. 98 DOSSIER MARIAGE
  6. 6. Quelles sont les conditions du mariage religieux ? Au moins l’un des deux conjoints doit être catholique, et aucun des conjoints ne doit être lié par un mariage antérieur valide. Ils doivent être vraiment libres dans leur consentement (liberté), s’engager définitivement l’un envers l’autre (indissolubilité), persévérer dans la fidélité de leur amour pour toute la vie (fidélité), accepter la responsabilité d’être parents (fécondité). Messe ou bénédiction ? Dans tous les cas, c’est le sacrement du mariage qui est donné ! Dois-je changer de nom ? Il est d’usage que la mariée change de nom de famille et prenne celui de son mari. Désormais, selon les textes d’état civil, chacun peut prendre le nom de son conjoint, voire accoler les deux noms, ou garder son nom de naissance. Quelle participation ? Lors de votre mariage, vous pourrez participer à la vie matérielle de la communauté catholique dans laquelle vous voulez vivre par un don au prêtre (180 € en moyenne). Mais ne vous inquiétez pas, les personnes que vous rencontrerez pendant votre préparation au mariage prendront le temps d’en parler avec vous. Vos invités participeront, eux, en donnant lors de la quête. Soyez généreux… l’Église ne vit que de vos dons ! MES DÉMARCHES Un an au moins avant la date de votre mariage, prenez contact avec la paroisse de votre domicile. Les documents nécessaires - les extraits d’acte de naissance, délivrés depuis moins de trois mois à la date du mariage ; - les certificats de baptême datant de moins de trois mois avant la date du mariage. C’est la paroisse du mariage qui s’occupe de chercher les certificats de baptême ; - le certificat de mariage civil. Mon mariage à l’Église Pourvous accompagner dans cette journée exceptionnelle, nous vous avons préparé une petite liste pratique, depuis le fleuriste jusqu’aux alliances, en passant par la déclaration d’intention et la préparation des certificats ! Attention… 1,2,3, prêts. C’est parti ! La préparation Elle comporte plusieurs étapes : - plusieurs rencontres avec un prêtre pour échanger avec lui sur le sens du mariage chrétien, pour rédiger un projet de vie qu’on appelle « déclaration d’intention » etpourconstituerledossieradministratif ; - quelques rendez-vous avec d’autres fiancés, accompagnés d’un couple marié, pour partager ensemble sur le sens de votre engagement ; - une préparation de la cérémonie avec le prêtre qui célébrera le mariage : choix des textes et des chants, composition de la prière universelle… Lors de ces échanges, les questions concernant la foi seront partagées dans le respect de chacun, afin de découvrir Dieu, source de votre amour, qui se révèle dans le quotidien de votre vie. Les propositions de rencontres sont faites par paroisse ou par secteur missionnaire, les dates vous sont communiquées par le prêtre de votre paroisse. MA DÉCLARATION D’INTENTION Commentl’écrire?Trèssimplement, avecnaturel.C’estvotrecœurquiparle. Rédigezchacundevotrecôté,prenezdu tempspourvousrelireaprèsunesemaine, puispartagezensemblecequevousavez écrit.Vouspouvezracontervotrehistoire commune,lesjoiesetlesdifficultés rencontréesdepuisquevousvous connaissez…Vouspouvezévoquer commentDieuetJésus-Christsontprésents dansvotreamour. Vouspouvezpréciser lesvaleursquivoussemblentvitalespour réussirvotrevied’épouxetdeparents. Vous devez indiquer clairement : - que vous vous mariez librement ; - que vous vous engagez pour la vie ; - que vous vous promettez fidélité ; - que vous voulez des enfants et que vous les éveillerez à la foi chrétienne. Ces derniers points évoquent les quatre piliers du sacrement du mariage. les questions que vous vous posez sans oser les demanderFAQ Le rétroplanning rapide du mariage 1 an ÇPrendre rendez-vous avec le prêtre, et s’inscrire au parcours de préparation au mariage, ÇPlanifier dans le calendrier de l’année à venir un moment de retraite ou de session fiancés, ÇPrévoir dans le budget prévisionnel du mariage le don pour l’église. 6 mois ÇLire des textes, repérer des chants, trouver des musiciens, un organiste, un photographe, ÇDemander les certificats de baptême à la paroisse où l’on a été baptisé, ÇRédiger sa déclaration d’intention ou projet de mariage. 3 mois ÇRéfléchir aux rôles de chacun, ÇÉcrire la prière des époux, ÇÉbaucher le livret de la célébration. Pour en savoir plus, retrouvezle rétroplanning complet deBénédicte Echivard, animatriceen préparation au mariagedans le diocèse de Reims surwww.web-mag-catho.fr Toutes les réponses à vos questions sur www.web-mag-catho.fr Rejoignez-nous sur la page Facebook Mon mariage à l’église Lui « Je veux, en pleine liberté, créer avec Stéphanie une véritable communauté de vie et d’amour, telle que l’entend l’Église de Jésus-Christ. Je m’engage à établir avec Stéphanie un lien sacré que rien, durant notre vie, ne pourra détruire... » Elle « Je ferai tout pour que notre amour grandisse dans une fidélité totale et de chaque instant. Je souhaite ardemment que de notre union naissent des enfants. Nous les éduquerons humainement et chrétiennement avec le meilleur de nous-mêmes. Je crois fermement que notre amour nous appelle à nous mettre au service des autres et à travailler avec tous pour plus d’amour, de justice et de paix. J’ai confiance en Dieu qui bénira ce projet de vie et je sais qu’avec Sa force nous pourrons le réaliser. » Un exemple pour écrire votre déclaration d’intention Françoise, André, Évelyne et François La Pastorale des familles du diocèse de Troyes accompagne notamment les jeunes couples dans leur préparation au mariage. 1110 DOSSIER MARIAGE
  7. 7. L’avent marque le début de l’année liturgique et dure quatre semaines. Ce n’est pas seulement un temps pour se préparer à Noël, c’est surtout un temps pour se préparer à la venue du Christ sur terre et Son avènement. L’avent, c’est donc un temps pour se mettre en marche vers Dieu. Une tradition de l’avent utilise la symbolique des bougies au long des quatre dimanches. Premier dimanche : la bougie symbolise le pardon à Adam et Ève. Deuxième dimanche : la bougie symbolise la foi des Patriarches, en la Terre Promise. Troisième dimanche : la bougie symbolise la joie de David, célébrant l’Alliance avec Dieu. Quatrième dimanche : la bougie symbolise l’enseignement des Prophètes, annonçant un règne de paix et de justice. Retrouver l’esprit de Noël « Rien de merveilleux, rien d’extraordinaire, rien d’éclatant n’est donné comme signe aux bergers. Ils verront seulement un enfant entouré d’anges, qui comme tous les enfants a besoin de soins maternels ; un enfant qui est né dans une étable et qui, de ce fait, est couché non pas dans un berceau, mais dans une mangeoire. Le signe de Dieu est l’enfant, avec son besoin d’aide et sa pauvreté. » Benoit XVI Noël, c’est évidemment la naissance de Jésus, c’est-à-dire le Fils de Dieu qui se fait homme dans la pauvreté et la simplicité d’une étable, le dénuement d’un enfant. Quoique roi, il ne s’est pas imposé. Dans sa miséricorde infinie, il vient partager notre humanité pour nous sauver. Comme l’a dit le pape François : « Aujourd’hui, le Fils de Dieu est né : tout change. » Les Rois mages, « chercheurs de Dieu », comme les a appelés Benoit XVI, personnifient tous les peuples dans leur diversité qui se mettent en marche, guidés par la seule lueur de l’étoile vers le Sauveur. C’est la fête de l’Épiphanie (l’apparition) qui célèbre la visite des trois Rois mages à l’enfant Jésus. Melchior, Gaspard et Balthazar porteurs de la myrrhe, de l’encens et de l’or. L’AVENT NOËL L’ÉPIPHANIE LE BAPTÊME DU CHRIST NOËLEN SEMAINES7 [4 semaines] [2 semaines] [1 semaine] Le baptême du Christ clôt le temps de Noël. Il est célébré le dimanche qui suit celui de l’Épiphanie. « Or, quand tout le peuple eut reçu le baptême, et que Jésus qui avait été baptisé priait, le ciel s’ouvrit, et l’Esprit Saint descendit sur lui sous une forme corporelle, comme une colombe, et du ciel il y eut une voix : Tu es mon Fils bien-aimé : en toi j’ai mes complaisances. » Luc 3-22 Dieu nous a donné son fils qui s’est fait homme et à l’occasion de son baptême, Il confirme son incarnation en faisant entendre sa voix et en envoyant l’Esprit Saint via une colombe. C’est la première manifestation de la Trinité de Dieu et c’est aussi l’affirmation de l’humilité de Jésus qui rejoint le flot des hommes venus se faire baptiser dans le Jourdain, à l’instar du commun des pêcheurs. Le sapin On ne peut affirmer qu’il ait une origine chrétienne. On sait seulement qu’au Moyen Âge, des spectacles appelés « mystères » étaient donnés devant les cathédrales. Ces mises en scène de la Bible comportaient un arbre avec de beaux fruits rouges symbolisant l’arbre du Paradis. On peut imaginer que, face à la difficulté de trouver un bel arbre en hiver, on ait opté pour un sapin. L’étoile Apposée délicatement au sommet du sapin, elle symbolise l’étoile de Bethléem qui a guidé les Rois mages jusqu’à Jésus. Le Père Noël Alors là, on peut l’affirmer : sous ses airs de vieil homme respectable, c’est un faux ! Une invention du XIXe siècle qui mixe le dieu nordique Odin dont le traîneau est tiré par des rennes et la figure de l’évêque Saint Nicolas, fêté aussi le 6 décembre et qui récompense les enfants sages par des friandises. Le Père Noël le plus populaire est bien sûr celui de Coca-Cola… C’est donc une invention toute moderne, toute païenne, mais sympathique tout de même ! La crèche remonterait au VIe siècle et ce serait saint François d’Assise au XIIIe siècle qui aurait eu l’idée de la première crèche vivante dans une grotte de Greccio, en Italie. Ce n’est qu’à partir du XIVe siècle que les premières crèches apparaissent dans les églises à Prague avec les Jésuites. À la fin du XIXe siècle, les Provençaux créent les santons d’argile (santouns : petits saints) qui représentent tous les petits métiers. Le saviez -vous? Le 25 décembre C’est Noël ou Natalis Dies, le jour de la Naissance. C’est surtout parce que c’est le premier jour où le soleil remonte dans le ciel que cette date a été choisie pour célébrer la naissance du Christ, la Lumière. Le père Marc, Châlons-en- Champagne et Saint-Memmie. En plus de la célébration des messes, Marc accompagne jeunes et adultes dans la découverte de la foi. Myriam, Emmanuel, Claire, Brigitte, membres de l’équipe d’animation paroissiale de Saint-Rigobert. 1312 FOCUS NOËL
  8. 8. 36 % Denier 4 % Messes 28 % Quêtes Financiers 6 % Legs 10 % Immobilier 3 % Casuel 13 % 29,5 % Fonctionnement des paroisses 20 % Traitement charges des prêtres 20 % Salaires charges des laïcs 1,5 % Cotisations nationales Fonctionnement curie 16 % Communication 3,5 % Impôts 3 % Frais de collecte 1,5 % Travaux 5 % C’est le don financier que vous faites à vos paroisses et à votre diocèse. Depuis 1905, le diocèse ne vit que de vos dons. Il ne reçoit aucune subvention ni de l’État ni du Vatican. Vos dons permettent, par exemple, d’entretenir les bâtiments religieux, d’assurer un revenu aux religieux et laïcs engagés dans la mission de l’Église. À chaque fois que vous entrez dans une église chauffée, que vous assistez à un mariage ou à tout autre sacrement, que vous sollicitez un accompagnement, ce sont vos dons qui le permettent. Sans vous, sans votre aide et votre générosité, nos paroisses et nos diocèses ne peuvent pas accomplir leurs missions. DécouvrezGabriel, économed’undiocèse delaprovince Il collecte des fonds et les attribue à des actions précises pour soutenir l’Église dans sa mission d’évangélisation. Après une solide expérience professionnelle en entreprise, Gabriel a mis ses compétences au service de l’Église. L’Église a peu de moyen, alors il n’y a pas de petits ou de gros dons, simplement des dons et des donateurs. Il existe une traçabilité des dons. Si vous donnez au Denier, votre don sera affecté pour le traitement des prêtres, religieuses et religieux et les salaires des laïcs en mission. Est-ce que vous ne pourriez pas donner au moins 1 € par mois ? L’important est de prendre la décision de participer à la vie matérielle de l’Église. Pourquoi faire un don au Denier de l’Église ? Notre diocèse et nos paroisses ont besoin de personnes compétentes (des prêtres, des diacres, des laïcs, hommes et femmes). Leur subsistance, leur entretien et leur salaire dépendent de la générosité des fidèles. Même modeste, une contribution est toujours bienvenue : elle dit que le donateur se sent responsable de l’Église et de son fonctionnement. Bon à savoir : si vous êtes imposable, le Denier vous donne droit à une réduction d’impôt de 66 % des sommes versées. Donnez un peu, vous apportez beaucoup ! Pour aller plus loin : www.web-mag-catho.fr Le baptême Le baptême est le sacrement qui fait naître à la vie chrétienne. Dieu l’a confié à son Église, en disant à ses apôtres : « Allez, de toutes les nations faites des disciples, baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit » (Jean 3, 5). Baptême signifie « plonger, immerger ». On est plongé dans l’eau, signe de renaissance, oint avec le Saint Chrême qui donne la force de l’Esprit Saint, marqué de la croix, signe de reconnaissance des chrétiens. Le baptisé renaît à une vie nouvelle, il est comme ressuscité. Le baptême est une grâce, c’est pourquoi ce sont souvent des bébés que l’on baptise. Il est ouvert à tous les âges. Ce don appelle, pour se déployer dans toute sa force, l’accueil des sacrements de la confirmation et de l’eucharistie. Pour le baptême comme pour tous les sacrements, prêtres et diacres sont à vos côtés grâce à vos dons. les dépenses desdiocèses les ressources desdiocèses Mme Mlle M Nom : Prénom : Adresse : Code postal : Ville : Tél. : E-mail : Année de naissance : Je souhaite donner au diocèse de : Amiens Beauvais / Noyon / Senlis Châlons-en-Champagne Langres Reims Soissons / Laon / Saint-Quentin Troyes Je verse maintenant la somme de : 60 € 90 € 110 € 300 € 600 € 1 500 € autre : € J’envoie mon coupon avec mon chèque à l’ordre de l’Association Diocésaine à l’adresse suivante : 3 rue du Cardinal de Lorraine – BP 2729 – 51058 Reims Cedex Je peux aussi faire un don par carte bancaire sur le site internet de mon diocèse. Je souhaite, sans engagement et en toute confidentialité, recevoir les renseignements sur les legs. Je bénéficie de 66 % de réduction d’impôt : si je suis imposable, la loi me permet de déduire de mes impôts 66 % de mon don dans la limite de 20 % de mes revenus imposables. Par exemple, si je donne 100 €, cela ne me coûte que 34 € puisque je déduis 66 € de mes impôts. Je recevrai un reçu fiscal en temps voulu. Je souhaite devenir membre de l’équipe du Denier Je donne au Denier de l’Église Donnez au Denier « Donne à qui te demande. » (Matthieu 5,42) Qu’est-cequeleDenier? Luc van der Mensbrugghe, marié à Sophie, est diacre pour le diocèse de Langres. Il est chargé d’insertion dans une association. Père Thierry, prêtre depuis quatorze ans pour le diocèse de Soissons, actuellement à Charly-sur- Marne. Il baptise aujourd’hui les enfants des premiers couples qu’il a mariés. Il aime partager les joies et les peines de cette grande famille de cœur. Rejoignez-nous sur la page Facebook Le baptême de mon enfant à l’Église ✃ 14 LE DENIER
  9. 9. Vous vous êtes mariés à l’Église ou vous préparez votre mariage à l’Église ? Partageonsnoshistoires,nosconseils, nosmusiques,nostextesetnosvaleurs dumariageensemble! Mon mariage à l’Église @monmariagealeglise Bien comprendre et réussir son mariage à l’Église Province Ecclésiastique N°3 - 2017 Amiens, Beauvais, Châlons-en-Champagne, Langres, Reims, Soissons, Troyes www.web-mag-catho.fr le magdu Denier de la Province Ecclésiastique DES CENDRES À LA PENTECÔTE Mieuxcomprendre lagrandeaventure dePâques VIVRE NOËL EN 7 SEMAINES JE DONNE AU DENIER !

×