Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

VILLES ET ARCHITECTURES COLONIALES AU MAGHREB FIN DU XIXe-début XXe S.

cours HA master 1 archi

  • Login to see the comments

VILLES ET ARCHITECTURES COLONIALES AU MAGHREB FIN DU XIXe-début XXe S.

  1. 1. Page 1 VILLES ET ARCHITECTURES COLONIALES AU MAGHREB FIN DU XIXe-début XXe S. COURS HCA MASTER1 (MOUA) A.BOUCHAREB
  2. 2. Page 2 LA COLONISATION? LE PROTECTORAT? COLONISATION = ETABLISSEMENT D’UNE SOUCHE ALLOGENE . VILLAGES ET VILLES CREES EX-NIHILO. MEDINA ET VIEILLES VILLES: FORMES DE COLONISATION. ARCHITECTURE : ACCULTURATION/DECULTURATION STYLES DU VAINQUEUR. STRUCTURE DU COURS
  3. 3. Page 3 PROTECTORAT…. Une formule juridico-politique consistant à autoriser une puissance colonisatrice d’exercer un TUTORAT sur un autre état. Ce dernier garde ses « institutions » administratives et ses modes d’exercice du pouvoir sur le plan local ou interne. Une forme nuancée de la colonisation…. PROTECTORAT…. Une formule juridico-politique consistant à autoriser une puissance colonisatrice d’exercer un TUTORAT sur un autre état. Ce dernier garde ses « institutions » administratives et ses modes d’exercice du pouvoir sur le plan local ou interne. Une forme nuancée de la colonisation…. COLONISATION… Forme violente d’occupation, d’annexion et d’assujettissement d’un territoire avec ses populations et ses ressources à une puissance coloniales. Les institutions locales sont soumises à une administration coloniale, qui exerce un pouvoir absolu. Et dans tous les cas de situations coloniales, les « indigènes » constituent une entité soumise aux « allogènes ». COLONISATION… Forme violente d’occupation, d’annexion et d’assujettissement d’un territoire avec ses populations et ses ressources à une puissance coloniales. Les institutions locales sont soumises à une administration coloniale, qui exerce un pouvoir absolu. Et dans tous les cas de situations coloniales, les « indigènes » constituent une entité soumise aux « allogènes ». Au Maghreb, la Tunisie et le Maroc étaient soumis à un régime de protectorat, ta dis que l’Algérie était « annexée » à la France…
  4. 4. Page 4 COLONISATION SIGNIFIE: UNE MAINMISE SUR LE TERRITOIRE CONTRÔLE MILITAIRE ETABLISSEMENT DE SOUCHES ETRANGRES FONDATION DE VILLES ET DE VILLAGES ANCRAGE DE MODES JURIDIQUES, SOCIAUX, CULTURELS ET ECONOMIQUES NOUVEAUX…ET « ETOUFFEMENT » DES MODES LOCAUX. COLONISATION SIGNIFIE: UNE MAINMISE SUR LE TERRITOIRE CONTRÔLE MILITAIRE ETABLISSEMENT DE SOUCHES ETRANGRES FONDATION DE VILLES ET DE VILLAGES ANCRAGE DE MODES JURIDIQUES, SOCIAUX, CULTURELS ET ECONOMIQUES NOUVEAUX…ET « ETOUFFEMENT » DES MODES LOCAUX. VILLAGES ? Permettre l’implantation des colons, Exploitation des terres agricoles (après avoir dépossédé les autochtones) CRÉER DES NOYAUX DE COLONISATION. VILLAGES ? Permettre l’implantation des colons, Exploitation des terres agricoles (après avoir dépossédé les autochtones) CRÉER DES NOYAUX DE COLONISATION. LES VILLES ? Fonder les lieux du POUVOIR et de l’ADMINISTRATION CONTRÔLE DU TERRITOIRE LIEUX D’IMPLANTATION ET DE DIFFUSION DES MODES COLONIAUX (Sociaux, culturels et économiques) LES VILLES ? Fonder les lieux du POUVOIR et de l’ADMINISTRATION CONTRÔLE DU TERRITOIRE LIEUX D’IMPLANTATION ET DE DIFFUSION DES MODES COLONIAUX (Sociaux, culturels et économiques) QUELLES ATTITUDES COLONIALES FACE AUX CENTRES URBAINS MAGHREBINS PRECOLONIAUX? MEDINAS? VIELLES-VILLES? KSOUR? DECHRAS? ..ET AUTRES ETABLISSEMENTS VERNACULAIRES? QUELLES ATTITUDES COLONIALES FACE AUX CENTRES URBAINS MAGHREBINS PRECOLONIAUX? MEDINAS? VIELLES-VILLES? KSOUR? DECHRAS? ..ET AUTRES ETABLISSEMENTS VERNACULAIRES?
  5. 5. Page 5 APPEL A COLONISATION…!
  6. 6. Page 6 LA RUEE VERS L’ALGERIE.
  7. 7. Page 7 IDENTIFIEZ LES CATEGORIES !
  8. 8. Page 8 LA TERRE PROMISE! Pour les aventuriers, les pauvres, les infortunés, les « pionniers »… Je pense que, entre le jour du départ et celui de l’arrivée, 19 jours se sont écoulés, en tout 21 jours. Nous avons perdu 2 enfants, laissé à Nevers un pauvre malade, dans les eaux du canal un malheureux père de famille, une femme en couche à Saint- Andéol, et des mécontents à Marseille. Pour ma part, je ne veux pas récapituler ce que je laisse derrière moi ! Nous sommes arrivés, nos regards doivent maintenant se porter sur l’avenir. Une barque est là, j’y descends. A bientôt, mon ami, une autre lettre. (Journal de Vivant Beaucé ) Les 10 000 ” rescapés ” créèrent 42 villages dans les 3 départements lgériens. Ainsi, naquirent : Castiglione, Novi, Marengo, Montenotte, Ponteba, Saint-Cloud, Saint-Leu, Mondovi. Jemmapes, Guelma, etc… « Alors partirent, par fleuves et canaux, avec la bénédiction des prêtres et les attentions prodiguées par la franc-maçonnerie, 16 convois (plus un 17e de Lyon) qui déversèrent sur le sol algérien quelque 13000 individus qu’attendaient tentes ou baraques en bois sans aucun confort, la promiscuité, des sols hérissés de palmiers nains, de lentisques ou de jujubiers, une administration militaire sourcilleuse et, pour comble, la sécheresse, les sauterelles et surtout, en 1849, le choléra qui ravagea les villages. Résultat : compte tenu des décès et des départs, il fallut établir 20502 habitants pour qu’il en restât 10397. » [ Xavier Yacono)
  9. 9. Page 9 Etablir une « armature » d’établissements pour des colons. MESURES INCITATIVES: Villages + Lots (terrains agricoles) sous bonne garde militaire.. La Mitidja, terres à hautes valeurs agricoles, était le terrain de prédilection pour la ruée des « pieds noirs »….. Boufarik, Marengo (Hadjout),….villages de colonisation ont été fondés pour accueillir colons…. Implanter, ancrer, enraciner (les colons, déraciner les indigenes) ….Tout pour le séjour d’une souche allogène… qui sera la maitresse du pays… Ça s’appelle COLONISER Implanter, ancrer, enraciner (les colons, déraciner les indigenes) ….Tout pour le séjour d’une souche allogène… qui sera la maitresse du pays… Ça s’appelle COLONISER
  10. 10. Page 10 Les militaires du génies, devenus grands théoriciens de la colonisation avaient pour noms: Lamoricière, Bugeaud, Charon, Richards…… Saint-simoniens et fouriéristes trouvèrent un champ d’expérimentation dans la nouvelle terre conquise. Expériences en matières de fortifications et de colonisations….
  11. 11. Page 11 Les militaires mettent en application leurs projets de colonisation: villages fortifiés, plan en damier,
  12. 12. Page 12 Parcelles alignées, Habitations élémentaires.. Le cadre pour recevoir les colons
  13. 13. Page 13
  14. 14. Page 14
  15. 15. Page 15
  16. 16. Page 16
  17. 17. Page 17
  18. 18. Page 18 La mainmise sur le territoire agricole s’était appuyée sur le binôme: périmètre de colonisation/village. Le périmètre de colonisation est constitué de parcelles à «cultiver », de lots à exploiter en jardin et des lots à bâtir (dans le village).
  19. 19. Page 19
  20. 20. Page 20
  21. 21. Page 21
  22. 22. Page 22
  23. 23. Page 23
  24. 24. Page 24
  25. 25. Page 25
  26. 26. Page 26
  27. 27. Page 27 MAIRIE DE BOUFARIK Architecture classique coloniale du XIXe S Symétrie, beffroi, pignon et horloge.. Ouvertures surlignées de frontons en triangles ou curviligne. Villages de colonisation: Architecture PROVINCIALE
  28. 28. Page 28 Architecture coloniale classique: escalier monumental, pignon et horloge.
  29. 29. Page 29 MAIRIE LES ISSERS (LAKHDARIA) Monumentalité, Beffroi, symétrie, entrée monumentale.
  30. 30. Page 30 MAIRIE AIN TAYA Symétrie, beffroi, horloge en tour, grandes ouvertures, Une architecture du début de l’ere moderne.
  31. 31. Page 31 L’architecture des édifices « publics » dans les villages de colonisation avait été volontairement orientée pour imposer une image de la métropole. Austères ou « stylisés », les équipements entendaient introduire une «présence » paysagère en conformité avec la culture des colons.
  32. 32. Page 32 VILLES COLONIALES CREEES DE TOUTE PIECE (Ex-nihilo) LA LOGIQUE DU GENIE MILITAIRE.
  33. 33. Page 33
  34. 34. Page 34
  35. 35. Page 35
  36. 36. Page 36
  37. 37. Page 37
  38. 38. Page 38
  39. 39. Page 39
  40. 40. Page 40
  41. 41. Page 41
  42. 42. Page 42 LE GENIE MILITAIRE….ET LA MAITRISE D’ŒUVRE URBAINE. BASE THEORIQUE: Formation des ingénieurs Le cours de fortifications permanentes L’art militaire dans le tracé des camps et la castramétation. Tout établissement doit s’inscrire dans une logique de « guerre ». Rigueur, sécurité… Etre un cadre salubre: Aération (rues larges, carrefours, places), réseaux d’évacuation (aux dessous des voies de circulation. Ordonnancement: Régularités des plans, symétrie, PRATIQUES (Adaptation à la ville –civile-) . Parcellaires régulier, proportions, espaces « centraux » réguliers, . Nivellement, alignement, voiries linéaires, portes, . Edifices publics côtoyant édifices militaires, PLAN EN DAMIER, très peu de variations Les militaires (ingéniers du génie militaire) , « Contrairement aux architectes, (ils) refusent les dessins "à effets" et l'utilisation de figures compliquées … »:
  43. 43. Page 43 VILLES COLONIALES (Centres de colonisation): Architecture « classique » Pour favoriser le contexte urbain MAIRIE DE SIDI BELABBESMAIRIE DE SIDI BELABBES
  44. 44. Page 44
  45. 45. Page 45
  46. 46. Page 46
  47. 47. Page 47
  48. 48. Page 48
  49. 49. Page 49
  50. 50. Page 50 VILLES COLONIALES EN TUNISIE. FERRYVILLE: MENZEL BOURGUIBA.
  51. 51. Page 51 Ferryville, œuvre de promoteur La fondation de Ferryville a été décidée lorsqu'en 1897, sous le protectorat français, le gouvernement français décida de construire un arsenal maritime au sud du lac de Bizerte au pied de la colline de Sidi Yaya, où se trouvait les ruines d'un fort espagnol. Un spéculateur, Joseph Décoré, qui a dû sûrement avoir des informations privilégiées de personnes du ministère de la défense à Paris sur le projet de construire un arsenal maritime, acheta les terrains sur lesquels seront bàtis la ville de Ferryville et son arsenal. Décoré traça le plan de la ville et présida aux premières constructions, il décèda peu de temps après. En 1900, 3 ans après sa fondation Ferryville compte déjà 5000 habitants, dont 1800 tunisiens, 1000 français et 2200 étrangers dont des maltais, des espagnols mais surtout des italiens majoritairement de Sicile. Ferryville grandira à mesure que son arsenal prendra de l'importance, jusqu'à devenir le plus grand d'Afrique avec ses 5 bassins de radoub. En 1957, avant que commmence le départ de ses civils européens, Ferryville comptait approx. 30 000 habitants dont env. 10 000 d'origine européenne, Bizerte avait pendant cette même période 40 000 habitants. En 1957 Ferryville devient Menzel Bourguiba en l'honneur du président de la jeune République tunisienne. Aujourd'hui Menzel Bourguiba, compte près de 100 000 habitants. Source : http://ferryville-menzel- bourguiba.com/siteen2004/ferrylaville.html
  52. 52. Page 52 En quoi ce plan est-il différent des villes et villages de colonisation en Algérie? LE TRACE, est-il en damier? Y a-t-il des effets géométriques ? Le centre ? Les diagonales GENIE MILITAIRE? GENIE CIVIL? PROMOTION/SPECULATION EFFETS URBAINS (ART URBAIN) LE TRACE, est-il en damier? Y a-t-il des effets géométriques ?
  53. 53. Page 53
  54. 54. Page 54
  55. 55. Page 55 VILLES COLONIALES AU MAROC PORT LYAUTEY: KENITRA Là où s'étend aujourd'hui une ville moderne et importante, il n'y avait avant 1912 qu’une kasbah. Kénitra fut créée par le Maréchal Lyautey en 1912 au bord du fleuve de Sebou en tant que fort militaire français, port et ville. La ville fut fondée sous le régime du protectorat français, établi par le traité signé à Fès le 30 mars 1912.
  56. 56. Page 56
  57. 57. Page 57
  58. 58. Page 58
  59. 59. Page 59
  60. 60. Page 60
  61. 61. Page 61
  62. 62. Page 62
  63. 63. Page 63
  64. 64. Page 64 VIEILLES VILLES ET MEDINAS MAGHREBINES ET COLONISATION.
  65. 65. Page 65
  66. 66. Page 66
  67. 67. Page 67
  68. 68. Page 68
  69. 69. Page 69
  70. 70. Page 70
  71. 71. Page 71
  72. 72. Page 72
  73. 73. Page 73 AMENAGEMENT DU FRONT DE MER 1860 F.CHASSERIAU
  74. 74. Page 74 L'alignement peut-être défini comme la détermination par l'administration de la limite du domaine public routier par rapport aux propriétés riveraines. le nivellement est l'acte par lequel l'administration fixe d'une manière unilatérale le niveau des voies publiques au droit des propriétés riveraines.
  75. 75. Page 75
  76. 76. Page 76
  77. 77. Page 77
  78. 78. Page 78 PALAIS DU GOUVERNEMENT: 1929 Architecte : GUIAUCHAIN, Entreprise de réalisation: A.Perret. Surface; 4400 m².
  79. 79. Page 79 MAGASIN DU BON MARCHE 1920-1921 ARCHITECTES: PETIT ET GARNIER.
  80. 80. Page 80
  81. 81. Page 81 IMMEUBLE DE RAPPORT ALGER 1932 ARCH.RENE LUGAN
  82. 82. Page 82 IMMEUBLE DE RAPPORT ALGER 1932 ARCH VOIRON ET .RENE LUGAN
  83. 83. Page 83
  84. 84. Page 84
  85. 85. Page 85
  86. 86. Page 86
  87. 87. Page 87
  88. 88. Page 88
  89. 89. Page 89
  90. 90. Page 90
  91. 91. Page 91
  92. 92. Page 92
  93. 93. Page 93

×