Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Revue de presse

365 views

Published on

VITOGAZ vous informe: Revue de presse rubis

  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Revue de presse

  1. 1. Revue de Presse Décembre 2015 Janvier – Février 2016
  2. 2. Sommaire Rubis Vive le pétrole bon marché! Le Revenu - Hebdo - 19/02/2016 Rubis : hausse de 4 % du CA en 2015, tiré par ses acquisitions BIP - Bulletin De L'industrie Pétrolière - 15/02/2016 DJ Rubis: le chiffre d'affaires grimpe de 13% au T4 soutenu par les volumes Dow Jones - 11/02/2016 Le chiffre d'affaires de Rubis tiré par des acquisitions en 2015 Agence France Presse Fil Eco - 11/02/2016 Rubis: chiffre d'affaires en hausse de 4% en 2015. Boursorama.Com - 11/02/2016 Rubis: le chiffre d'affaires grimpe de 13% ... Advfn.Com - 11/02/2016 Les pétrolières et les valeurs de ser vices sur le gril : la Bourse fait le tri Investir-Le Journal Des Finances - 16/01/2016 Vito s'installe à la Réunion Le Journal De L'île De La Réunion - 03/12/2015 3 4 5 6 7 8 9 12
  3. 3. Rubis Vive le pétrole bon marché ! Son actualité . Le chiffre d' affairesdu spécialiste de la distributionet du stockage de produits pétroliers a augmenté de 13%% au quatrième trimestre2015 . Pour l ' ensemble de l ' armée , les ventes ont progresséde 4%% , à 2 ,9 milliards d ' euros . Sur la fin de l ' exercice , la branche distribution a légèrementdéçu , avec des volumes affectés par climat doux en Europe et par des choix tactiquesen Afrique . Le pôle de stockage s' est bien comporté , même si les activités en Turquiesubissent la situation actuelleau Kurdistan irakien. Notre analyse . Rubis n' est pas affecté par l ' effondrement du prix de l ' or noir . Au contraire , la baisse des prix devrait porterles marges unitaires de la société , estime Nicolas Royot chez Portzamparc . L ' analyste prévoit des résultats annuels «de qualité» . Selon lui ,l ' excédentbrut d' exploitation devraitavoir bondi de 49%% en 2015 , à 348 millions d ' euros. Suite à son récent repli ,le titre est valorisé 14 fois le bénéfice net par action estimé pour 2016 ,contre 26 fois historiquement. Au cours actuel ,le dividendepromet en outre un rendementsupérieur à 4%%. Johann Corric Objectif : 75Euro. NOTRE CONSEIL Achetez Profil : prudent. Prochain rendez-vous : résultats annuels,le 16 mars. Tous droits de reproduction réservés PAYS : France PAGE(S) : 12 SURFACE : 9 % PERIODICITE : Hebdomadaire RUBRIQUE : Acheter /vendre DIFFUSION : 63073 19 février 2016 - N°1364 Page 3
  4. 4. FRANCE Rubis : hausse de 4 %% du CA en 2015, tiré par ses acquisitions Lesacquisitions réaliséesau cours de l ' année 2015ont soutenu la croissance de l ' activité du groupe Rubis, spécialisé dans le stockage et la distribution de produits pétroliers .Sur cet exercice , le groupe aen effet enregistré une haussede 4 %% de son chiffre d' affaires , à2,931milliards d ' euros, soutenu par des volumes en augmentation de 18%% (+4 %% àpérimètre constant) ,a annoncé le 11février Rubisdans un communiqué . Sur le quatrième trimestre , l ' activité globale marque une progression de 13%% , à 802 MEuro , porté par une croissance de 18%% des volumes ( 1%% à périmètre constant) . La branche Support et Services a particulièrement bénéficié des rachats d ' actifs réalisés par la société en 2015. Avec l ' intégration de la raffinerie SARA(Société anonyme de la raffinerie des Antilles , cf du et d ' Erès(cf BIPdu 04.061 5),son chiffre d ' affaires aprogressé de 8%% , à 555MEuro . Parallèlement , l ' activité RubisÉnergie (distribution de produits pétroliers) aenregistré une haussede 21%% des volumes vendus à2,87 millions de m3 ( + 4 %% à périmètre constant) ,grâce de l ' élargissement du périmètre d ' activité dans la zone Afrique , qui a ainsivu sesvolumes bondir de 99 %% (549 000 m3). La société aen effet bénéficié sur sesventes du rachat auprès de Shell et de Total de la Société réunionnaise de produits pétroliers (SRPP, cf BIPdu 04.08 7_5). Au final , le chiffre d ' affaires de RubisÉnergie ressort à2,07mdsEuro (+ 5%%). Enrevanche, la branche Rubis Terminal (stockage de produits liquides) s' est repliée de 7 %% à293 MEuro , pénalisée par une baissede l ' activité de négoce de produits pétroliers. Tous droits de reproduction réservés PAYS : France PAGE(S) : 3 SURFACE : 33 % PERIODICITE : Quotidien RUBRIQUE : Actualités DIFFUSION : (109) 15 février 2016 - N°1233 Page 4
  5. 5. DJ Rubis: le chiffre d'affaires grimpe de 13% au T4 soutenu par les volumes PARIS (Dow Jones)--Le groupe de distribution et de stockage de produits pétroliers Rubis (RUI.FR) a annoncé jeudi que son chiffre d'affaires avait progressé de 13% au quatrième trimestre 2015 soutenu par une hausse de ses volumes de distribution. Au quatrième trimestre, le chiffre d'affaires global de Rubis s'est inscrit à 802 millions d'euros. L'activité en volume a pour sa part augmenté de 22% sur la période. A périmètre constant, l'indicateur d'activité globale en volume fait apparaître une croissance de 1%, grâce à une hausse de 5% dans les Caraïbes qui a compensé des déclins de 3% en Europe et en Afrique. Le chiffre d'affaires de la branche de distribution du groupe, Rubis Energie, a au total augmenté de 5% à 538 millions d'euros tandis que l'activité Support et Services a vu le sien bondir de 68% à 189 millions d'euros. Dans son activité de stockage, Rubis Terminal, les revenus ont en revanche diminué de 14% à 75 millions d'euros. Sur l'ensemble de l'exercice 2015, le chiffre d'affaires de Rubis a atteint 2,9 milliards d'euros, en croissance de 4% grâce à une progression de 21% de ses volumes. Rubis a souligné dans un communiqué que sa situation financière "restait solide en fin d'exercice", alors qu'aucun événement n'a modifié "de façon significative" la structure financière depuis le 30 juin 2015. Le groupe a également indiqué que la baisse des cours des produits pétroliers sur le trimestre écoulé contribuait "à une configuration favorable au niveau de [ses] marges unitaires sur le trimestre". Rubis doit publier ses résultats de l'exercice le 9 mars prochain. -Jérôme Batteau, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 75; jerome.batteau@wsj.com ed: xxx COMMUNIQUES FINANCIERS DE RUBIS: http://http://www.rubis.fr/fr/dernieres-publications/communiques-et-avis.htm (END) Dow Jones Newswires February 11, 2016 12:18 ET (17:18 GMT) Copyright (c) 2016 Dow Jones & Company, Inc. Ref : 20160211LL005794. 20160211LL005553 Tous droits de reproduction réservés PAYS : États-unis SURFACE : 47 % PERIODICITE : Quotidien DIFFUSION : 139069 11 février 2016 Page 5
  6. 6. Le chiffre d'affaires de Rubis tiré par des acquisitions en 2015 Paris, 11 févr. 2016 (AFP) - Le groupe français Rubis, spécialisé dans le stockage et la distribution de produits pétroliers, a enregistré une progression de 4% de son chiffre d'affaires en 2015, tiré par des acquisitions. Les ventes se sont élevées à 2,91 milliards d'euros l'an dernier, contre 2,79 milliards d'euros en 2014, a précisé Rubis dans un communiqué. Elles ont bénéficié d'une hausse de 21% des volumes à 2,87 millions de m3 dans la branche Energie, dédiée à la distribution de carburants, à la suite notamment d'un élargissement du périmètre d'activité dans la zone Afrique. Rubis a acquis l'an dernier, auprès de Shell et Total, la Société réunionnaise de produits pétroliers (SRPP), premier opérateur local avec un réseau d'une cinquantaine de stations-service. A périmètre constant, les volumes ont progressé moins fortement, de 4%. Au total, Rubis Energie affiche un chiffre d'affaires en hausse de 5% à 2,07 milliards d'euros. L'activité support et services, en hausse de 8% à 555 millions d'euros, a été tirée par l'intégration de la raffinerie antillaise Sara et de la société Eres, spécialisée dans le transport de produits bitumineux. La division Terminal, qui gère des terminaux de stockage, s'est elle repliée de 7% à 293 millions d'euros, affectée par le repli de l'activité de négoce de produits pétroliers. mpa/fka/eb RUBIS | ROYAL DUTCH SHELL PLC | TOTAL Afp le 11 févr. 16 à 18 15. TX-PAR-LBK72 Tous droits de reproduction réservés PAYS : France SURFACE : 36 % PERIODICITE : Quotidien 11 février 2016 - Edition Fil Eco Page 6
  7. 7. Rubis: chiffre d'affaires en hausse de 4% en 2015. (CercleFinance.com) - Le chiffre d'affaires consolidé atteint 802 ME (+ 13 %) au quatrième trimestre. Les volumes de Rubis Énergie enregistrent une croissance de 22% (+ 1% à périmètre constant). ' Ils intègrent l'accroissement du périmètre lié aux acquisitions dans la zone Afrique (la Réunion, Djibouti et Afrique de l'Ouest) 'précise le groupe. Les recettes stockage de Rubis Terminal sont en légère croissance (+ 0,6%). Le retrait des recettes France (- 2 %) étant compensé par la progression des recettes hors France (+ 3 %). Sur l'ensemble de l'exercice 2015, le chiffre d'affaires augmente de 4% à 2 913 ME, pour des volumes globaux en hausse de 18% (dont + 21% chez Rubis Énergie et + 6% chez Rubis Terminal). A périmètre constant, les volumes globaux enregistrent une croissance de 4 %. Au quatrième trimestre, les volumes en distribution des produits pétroliers finale atteignent 800 000 m3, en hausse de 22 %. A périmètre constant, la croissance des volumes est de + 1 %. Sur l'ensemble de l'exercice 2015, les volumes atteignent 2,9 millions de m3, en progression de 21% à périmètre réel (+ 4% à structure comparable). Copyright (c) 2016 Cercle Finance. Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter. Tous droits de reproduction réservés URL : http://www.boursorama.com/ PAYS : France TYPE : Web Pro et Spécialisé 11 février 2016 - 18:27 Cliquez ici pour accéder à la version en ligne Page 7
  8. 8. Rubis: le chiffre d'affaires grimpe de 13% ... Rubis (EU:RUI) Graphique Intraday de l'Action Aujourd'hui : Jeudi 11 Février 2016 Le groupe de distribution et de stockage de produits pétroliers Rubis (RUI.FR) a annoncé jeudi que son chiffre d'affaires avait progressé de 13% au quatrième trimestre 2015 soutenu par une hausse de ses volumes de distribution. Au quatrième trimestre, le chiffre d'affaires global de Rubis s'est inscrit à 802 millions d'euros. L'activité en volume a pour sa part augmenté de 22% sur la période. A périmètre constant, l'indicateur d'activité globale en volume fait apparaître une croissance de 1%, grâce à une hausse de 5% dans les Caraïbes qui a compensé des déclins de 3% en Europe et en Afrique. Le chiffre d'affaires de la branche de distribution du groupe, Rubis Energie, a au total augmenté de 5% à 538 millions d'euros tandis que l'activité Support et Services a vu le sien bondir de 68% à 189 millions d'euros. Dans son activité de stockage, Rubis Terminal, les revenus ont en revanche diminué de 14% à 75 millions d'euros. Sur l'ensemble de l'exercice 2015, le chiffre d'affaires de Rubis a atteint 2,9 milliards d'euros, en croissance de 4% grâce à une progression de 21% de ses volumes. Rubis a souligné dans un communiqué que sa situation financière "restait solide en fin d'exercice", alors qu'aucun événement n'a modifié "de façon significative" la structure financière depuis le 30 juin 2015. Le groupe a également indiqué que la baisse des cours des produits pétroliers sur le trimestre écoulé contribuait "à une configuration favorable au niveau de [ses] marges unitaires sur le trimestre". Rubis doit publier ses résultats de l'exercice le 9 mars prochain. -Jérôme Batteau, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 75; jerome.batteau@wsj.com ed: xxx COMMUNIQUES FINANCIERS DE RUBIS: http://http://www.rubis.fr/fr/dernieres-publications/communiques-et-avis.htm (END) Dow Jones Newswires February 11, 2016 12:18 ET (17:18 GMT) Copyright (c) 2016 Dow Jones & Company, Inc. Tous droits de reproduction réservés URL : http://advfn.com/ PAYS : France TYPE : Web Grand Public 11 février 2016 - 18:43 Cliquez ici pour accéder à la version en ligne Page 8
  9. 9. événement Lespétrolièreset lesvaleursde ser vicessur le gril : la Boursefait le tri MASSACRE Le secteur,lanterne rougede 2015,commence mal l’année.Le budget d’investissement des compagniesva encorebaisseret les valeursparapétrolièresrestent boudées.Quelquestitres parviennent à résister.Nous passonsen revue nos conseilssur les valeurs cotées à Paris. LESVALEURSQUI PEUVENTRETENIRL’ATTENTION TOTAL SOLIDE Depuisleplus-hautde2014,l’action aperduunpeuplusde30%,alorsque le cours du pétrole a fondu de 78 %. Depuis le début de la décrue du prix du baril, Total a donc su conserver la confiance du marché. Tout d’abord, le groupe a immédia- tement annoncé desmesures drasti- ques de baissedescoûts et de réduc- tion de ses investissements. Ensuite, pourconsoliderunbilandéjàsolide,la société a cédé des actifs, souhaitant aussine garder que desparticipations prometteuses. Enfin, n’oublions pas que Total est un groupe intégré et que sa division Aval aura réalisé en 2015 une excellente année. Ainsi la société est-elle suffisam- mentarméepourverserundividende stable à 2,44 € au titre de 2015(payé aussi en actions).Mais cela ne devrait pas durer Le groupe qui avait (1) Estimations pour 2015. DES EFFORTSSUR TOUS LESFRONTS Source : société. Réduction des coûts Investissements opératoires (1) Tauxde dette nette sur fonds propres 1,2Mds$ 23-24 Mds$ 26 % 31,3 % 20152014 pas durer. Le groupe, qui avait annoncé être capable de revenir à un dividende entièrement versé en cash en 2017,avecl’hypothèse d’un baril à 60 $, sera sans doute amené à en abaisserlégèrement le niveau au titre de 2016si le cours demeure voisin de 30 $. En admettant que, pour 2016,le coupon revienne à 2,30 €, le rende- ment resterait tout de même proche de 6 %.Ceniveau permettrait d’atten- drelerebonddelavaleur,quineman- querait pasd’intervenir si le cours du pétrole se redressait (FP,objectif : 50 €). Parmi lesmultinationales, nous restons à l’achat d’ExxonMobil et de Royal Dutch Shell pour la qualité de leurs actifs. RUBIS PARTOUSLESTEMPS Si l’action a subi quelques dégage- ments en début d’année, c’est parce que 2015 a été un cru exceptionnel. Quelques gérants ont donc trouvé opportun de s’alléger après les nom- breux records historiques del’an der- nier. Rienàvoir,donc,avecunecrainteà propos de l’avenir du groupe. La ren- tabilité de cette société, spécialisée dans le stockage de produits liquides et la distribution de GPL, n’est pas affectée par la baissedu pétrole. Tout juste pourrait-elle être un peu gênée par deshivers trop doux en Europe. Maisles résultats dela division Dis- tributionprovenantdeplusenplusde l’international, cet aléa météorologi- que pèse moins qu’auparavant. Dans le même temps, la division Stockage va profiter dela montée en puissance des nouvelles capacités en Turquie (RUI,90 €). ESSO DEMEILLEURESMARGES Après deux années de suspension, le dividende sera-t-il rétabli chez Esso?A l’heure du redressement des comptes, la question mérite d’être posée.En effet, lorsque le prix de la matière première chute, les marges desraffineurs remontent. C’estce qui s’estpasséau premier semestre pour Esso,leseulraffineurcotéàParis.Ses résultats sont repassésdans le vert et ce malgré un arrêt non programmé dans l’une de sesdeux raffineries (ES, 60 €). DESRECORDS HISTORIQUESEN PAGAILLE 2011 2012 2013 2014 2015 201 67,76 En euros Tous droits de reproduction réservés PAYS : France PAGE(S) : 8,9 SURFACE : 95 % PERIODICITE : Hebdomadaire RUBRIQUE : Événement DIFFUSION : 70624 JOURNALISTE : S. A 16 janvier 2016 - N°2193 Page 9
  10. 10. EN PROGRÈSSUR2 ANS En euros 2014 201 5 .16 47,40 GTT UNBEAUCARNET Aumêmetitrequelesvaleurspara- pétrolières, GTT a été puni. C’estune injustice, compte tenu de son activité clairementtournéeverslegaznaturel liquéfié. Lasociété fabrique en effet dessys- tèmes de confinement pour son stoc- kage et son transport. Laclaque bour- sièreaétésisévèrequ’elleapubliéàla fin de l’année dernière un communi- qué pour confirmer tous ses objectifs grâceàuncarnetdecommandesbien rempli : 122unités à équiper, ce qui représente plus de 800 millions d’euros deventes d’ici à 2018. La marge nette étant proche de 50 %,nous estimons le dividende 2015à2,65€,etceluide2016à3€.Le calcul est assezsimple car GTTa dis DESOLIDES FONDAMENTAUX Estimations 2016 Source : société. Chiffre d’affaires Taux de marge nette Taux de distribution (1) (1) Part du résultat distribuée aux actionnaires. 50 % +10% 80 % 250 M₣ tribué environ 85 %de ses résultats au cours des dernières années. Le rendement assuré sur le cours actuel est donc d’au moins 7 %, de quoi patienter en attendant la remontée de l’action (GTT,44 €). SPÉCULATIF VALLOUREC « SURVENDUE» La Bourse brûle ce qu’elle a adoré. Dans le cas de Vallourec, la purge nous semble exagérée. Le titre, qui faisait encore partie de l’indice Cac 40 au début de 2014, risque de quitter le compartiment SRD(lors de la révision annuelle des valeurs, les capitalisations inférieures à 1milliard d’euros sont sorties). Le fabricant de tubes sanssoudure est évidemment un groupe très cycli- que. Le bas de cycle devrait générer troisannéesdanslerouge(2014-2016), cequelemarchéadéjàlargementpris en compte : la capitalisation est 75 % inférieure aux fonds propres part du groupe, que nous avons amputés des pertes estimées de 720 millions pour 2015 et 460 millions pour 2016.Dans le pire des cas, nous avons estimé le ratio dette nette sur fonds propres de 2016 à 67%.La société n’estpas,selon nous, financièrement en danger comme l’était CGG avant son aug- mentation de capital. En revanche, une OPA ou une fusion restent des éventualités dans un secteur qui a déjàconnu desmou- vements de concentration (Hallibur- ton-Baker Hughes, Schlumberger- Cameron). La suppression du dividende est plus que probable dans l’état actuel du groupe. La restructu- ration en cours, aux lourdes consé- quences sur l’emploi, va sans nul CHUTEVERTIGINEUSE 627 doute être renforcée afin d’abaisserle point mort. Cela permettra à Vallou- rec de mieux bénéficier de la remon- tée du cycle, qui est désormais atten- due avec un an de décalage par rapport aux précédentes prévisions, soit au second semestre de 2017(VK, 7 €). MAUREL & PROM SAUVÉPARMPI Après un peu de suspense causé par desactionnaires minoritaires de MPImécontentsduprixdel’offrefaite par Maurel & Prom, la fusion aura finalement bien lieu. C’estune bonne nouvelle pour le groupe, qui remet la main sur 220 millions d’euros de tré- sorerieetserenforcedanslegaz,àtra- vers la société nigériane Seplat, dont MPI détient un peu moins de 30 %. L’objectif de Maurel & Prom, qui a besoin d’un baril à 75 $ pour que sa rentabilité soit supérieure au coût du capital, est de « tenir » jusqu’à la remontéedubaril.L’objectiffinal,bien affirmé par la direction, est defusion- ner avecun autre producteur de taille En euros 2014 2015 .16 6,27 Tous droits de reproduction réservés PAYS : France PAGE(S) : 8,9 SURFACE : 95 % PERIODICITE : Hebdomadaire RUBRIQUE : Événement DIFFUSION : 70624 JOURNALISTE : S. A 16 janvier 2016 - N°2193 Page 10
  11. 11. EROSIONQUASICONTINUE En euros 2,71 moyenne. Le titre est clairement un « call » sur lebaril, c’estpourquoi il est réservé aux spéculateurs (MAU, 3 €). CGG RECAPITALISÉE La société de sismique vient de lancer son augmentation de capital, qui devrait lui permettre de lever 350 millions d’euros, mais qui sera très dilutive pour les actionnaires. La situation du groupe était en effet devenue critique, après 2,3mil- liards d’euros de pertes cumulées sur trois ans (504 millions en 2013, 2014 201 5 .16 954 millions en 2014 et 843 millions attendu pour 2015) et compte tenu de son ratio d’endettement de 94 %. Legroupe vient de communiquer sa dette à fin décembre 2015,laquelle se monte à 2,5 milliards de dollars (2,3milliards d’euros). Le précédent plan de transforma- tion n’ayant pas suffi à redresser la société, CGGva plus loin en rédui- sant encore la voilure (– 40 %sur les effectifs par rapport à fin 2013). Les actionnaires qui pouvaient espérer il y a un an céder leurs actions à Tech- nip (ce dernier avait marqué son UNEAUGMENTATIONDE CAPITAL DE350 MILLIONS D’EUROS Décote par rapport au cours de 2,32 € du 11-1-2016 Période de souscription du 14 au 27 janvier = —72% 0,66 € par action 1 ancienne action CGG 3 nouvelles actions CGG intérêt pour CGG)à un peu plus de 9 € se retrouvent aujourd’hui « col- lés» à moins de 1€. A ce cours, seuls les spéculateurs peuvent se placer (GA,1,10€). S.A. Tous droits de reproduction réservés PAYS : France PAGE(S) : 8,9 SURFACE : 95 % PERIODICITE : Hebdomadaire RUBRIQUE : Événement DIFFUSION : 70624 JOURNALISTE : S. A 16 janvier 2016 - N°2193 Page 11
  12. 12. Vito s'installe à la Réunion CARBURANTS. Le groupe Rubis, propriétaire de la SRPP depuis le mois de juillet, est en train de procéder au changement d'enseigne dans son réseau de stations, qui regroupe les marques Shell et Elf, pour les basculer sous sa marque Vito. Pour l'instant, seule l'ex-station Shell, située rue Léopold-Rambaud à Saint-Denis, arbore les nouvelles couleurs vert et rouge. Une seconde devrait suivre d'ici peu. Mais le déploiement de la marque sur l'ensemble des 51 points de vente Elf et Shell de l'île ne devrait réellement débuter que dans le courant du premier semestre 2016. "nous adapter aux demandes de la clientèle locale" À Saint-Denis, une première station a été repeinte aux couleurs de Vito (photo LLY). Si la marque Vito est connue aux Antilles (80 stations) et en Corse (40 stations) depuis de nombreuses années, elle est totalement inconnue du public réunionnais. « Il était important pour nous d'installer notre marque commerciale à la Réunion. Pour l'instant, il s'agit de tester l'enseigne auprès des consommateurs locaux qui ne la connaissent pas, indique Florian Cousineau, directeur général de la SRPP. Notre stratégie est vraiment de nous adapter aux demandes de la clientèle locale, non pas d'imposer des diktats. Nous souhaitons poursuivre le modèle en place à la Réunion depuis de nombreuses années ». Le groupe Rubis assure qu'il maintiendra le niveau d'emploi dans les stations, notamment pour le service à la pompe. « Nous n'avons pas de projet d'installation de pompe automatique, le groupe n'a pas la volonté de développer ce type d'offre », précise Florian Cousineau. Pas de création de nouveau point de vente non plus : « La Réunion est un marché limité et construire une station coûte très cher ». C'est en février que le français Rubis avait manifesté sa volonté de racheter 100% du capital de la SRPP, détenu jusque-là par Total et Elf. Une opération qui avait nécessité la validation de l'Autorité de la concurrence fin juillet et qui avait autorisé Rubis à reprendre tout le réseau de stations Elf et Shell. En 2014, Rubis a réalisé 2, 79 milliards d'euros de chiffre d'affaires. emarty ■ 547C38D653A03701D0B40473370C155031533B7201C15FF25A1F6E7 Tous droits de reproduction réservés PAYS : France PAGE(S) : 8 SURFACE : 18 % PERIODICITE : Quotidien RUBRIQUE : Economie DIFFUSION : (33000) JOURNALISTE : Emarty 3 décembre 2015 Cliquez ici pour voir la page source de l’article Page 12

×