Zoom sur la jeunesse laval - justice - cinéma - ouest-france

186 views

Published on

  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Zoom sur la jeunesse laval - justice - cinéma - ouest-france

  1. 1. Festival du film judiciaire de Laval : zoom sur la jeunesse - Laval - Justice - Cinéma - ouest-france.fr Nantes Rennes Angers Brest Le Mans Caen St-Nazaire Quimper Lorient Vannes Laval La Roche/Yon St-Brieuc Alençon St-Lô Laval ok Météo 13°C demain matin Abonnez-vous à Ouest-France ACTUALITÉ SPORT RÉGIONS MA COMMUNE LOISIRS EN IMAGES SERVICES ANNONCES VENDÉE GLOBE avec 60€ de réduction Ouest-France / Pays de la Loire / Laval Laval Festival du film judiciaire de Laval : zoom sur la jeunesse justice mercredi 03 octobre 2012 Le festival s’ouvrira avec le film « Polisse » de Maïwenn. Mars films « Justice pour la jeunesse » est le thème de cette quatrième édition du festival du film judiciaire qui se tiendra les 11 et 12 octobre 2012 au Cinéville de Laval. L’idée de cette manifestation: projeter des films pour faire découvrir différentes facettes du système judiciaire. Le festival s’ouvrira sur le film Polisse, de Maïwenn. Pour l’écrire, l’actrice s’est immergée dans le quotidien d’une brigade de protection des mineurs. Résultat : un film dont le réalisme peut choquer mais qui montre bien l’éventail des missions de cette brigade. Polisse sera projeté le 11 octobre, à 13 h 45, au Cinéville. Puis, un débat sera proposé avec deux responsables du commissariat, dont le chef de la brigade de protection des familles, et le responsable de l’Aide sociale à l’enfance au conseil général. A 20 h, c’est le film autrichien Nouveau souffle qui sera présenté. L’histoire d’un jeune qui tente de se réinsérer en travaillant… dans une morgue. Le débat réunira ensuite un juge des enfants, une pédopsychiatre, une responsable régionale de la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) et une éducatrice de la PJJ. Le 12 octobre, à 13 h 45, on enchaînera avec Chiens perdus sans collier, avec Jean Gabin. L’histoire de deux ados à la dérive. Pour le débat, on retrouvera un juge des enfants, un directeur de centre éducatif fermé et une avocate. Enfin, à 20 h, Les enfants de Belle Ville, premier film de l’Iranien Asghar Farhadi, sera projeté en présence du directeur d’un centre éducatif fermé, d’un juge des enfants, d’un docteur en psychologie et d’un critique de cinéma. Des séances sont également proposées aux scolaires. Mille jeunes, du collège jusqu’à la fac, y participent. Les plus jeunes verront le dessin animé La ferme des animaux, tandis que les 4e-3e assisteront à la projection d’El Bola, film espagnol sur la maltraitance. Le festival du film judiciaire est coordonné par le Conseil départemental d’accès au droit, avec le soutien du conseil général, d’Atmosphères 53, de l’Ordre des avocats, de la Ville de Laval, de l’Agglomération lavalloise, du contrat urbain de cohésion sociale de Laval agglo, du Cinéville, de l’Adavip (association départementale d’aide aux victimes d’infractions pénales) et de1 sur 1 04/10/2012 19:52

×