Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Question orale Véronique Salvi à la Minsitre Greoli : la maladie d'Alzheimer-27.02.18

12 views

Published on

Question orale Véronique Salvi à la Minsitre Greoli : la maladie d'Alzheimer-27.02.18

Published in: News & Politics
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Question orale Véronique Salvi à la Minsitre Greoli : la maladie d'Alzheimer-27.02.18

  1. 1. Groupe cdH du Parlement de Wallonie La maladie d’Alzheimer 27 février 2018 - Question orale de V. SALVI à la Ministre GREOLI Madame la Ministre, 200.000 personnes en Belgique sont atteintes de « démence », et 50% d’entre elles par la maladie d’Alzheimer. On sait que la Wallonie compte environ 40 000 personnes diagnostiquées comme étant atteintes de la maladie d’Alzheimer. Ces chiffres augmentent d’année en année. Ce chiffre wallon de 40.000 ne reflète pas encore suffisamment la réalité, car de nombreuses personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ne sont tout simplement pas diagnostiquées. Beaucoup d’entre elles vivent en effet toujours à domicile et sont aidées par des proches. Compte-tenu du vieillissement de notre population, reste à savoir ce que deviendront ces chiffres dans les décennies à venir… Puisque nous vivons de plus en plus vieux, ce type de pathologies chroniques, pas forcément curables, est voué à être de plus en plus courant. Ce qui fait dire à la présidente de la Ligue Alzheimer francophone qu’ « Alzheimer risque de devenir un véritable problème de santé publique » ! La Wallonie a-t-elle actuellement les moyens d'évaluer correctement le nombre de personnes atteintes par la maladie sur son territoire ? Dispose-t-elle de projections et études de prévalence fiable à ce sujet ? Que met actuellement en œuvre le Plan maladies chroniques comme mesures concrètes et projets pour lutter spécifiquement contre la maladie d’Alzheimer, et aider les patients qui en sont atteints ? Ceux-ci seront-ils intensifiés à l’avenir ? Il est essentiel qu’un diagnostic puisse être posé rapidement, pour pouvoir aider et accompagner de manière adaptée le malade, mais aussi sa famille et ses aidants. Dès lors, que met en place notre Région pour informer, soutenir et accompagner dans ce cadre les personnes qui en ont besoin ? Le soutien des pouvoirs publics wallons et de l’Aviq en ce domaine s’est-il accru ces dernières années ? La mise en place de l’Assurance Autonomie, fondée sur le continuum de vie, fait-elle partie des solutions, ou en tout cas des réponses, à apporter aux malades atteints de la maladie d’Alzheimer, pour les accompagner, ainsi que leur entourage, dans leurs parcours de vie ? Je vous remercie Véronique SALVI

×