Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Cat colite grave

4,825 views

Published on

DES 2010

Published in: Health & Medicine
  • Be the first to comment

Cat colite grave

  1. 1. CONDUITE A TENIR DEVANT UNE COLITE GRAVE Besançon le 15 octobre 2010 Florian Rostain DES Dijon
  2. 2. CAS CLINIQUEAlexandre, 20 ans : Hospitalisé en 2005 de retour d’Inde pour diarrhée glairo-sanglante etdouleurs abdominales en fosse iliaque gauche à type de coliquePas d’ATCD ; pas de traitement ; RCH chez sa sœur 8 émissions par jour diurnes et nocturnes Perte de 4 kg t° : 38°1 , pouls : 114/minute , abdomen météorisé , sensibilité en cadre.Hb : 10,8 g/dl CRP : 106 mg/L Alb : 27 g/L Quel est le diagnostic ?
  3. 3. CRITÈRES DIAGNOSTIQUES D’UNE COLITE AIGUE GRAVE Critères de Truelove et Witts en 1955 Critères de Truelove et Witts modifiés nombre d’évacuations par 24 h > 5 ET Température Pouls VS HB Albumine >37.5° >90/min ≥30mm < 10g/dl <35g/L Truelove et al. Med J 1955 ; Truelove et al. Lancet 1974
  4. 4. SCORE DE LICHTIGER Colite sévère si Score > 10 Lichtiger et al NEJM 1994
  5. 5. HYPOTHESES ETIOLOGIQUES ? Colite infectieuse Bactérienne (shigella , salmonella...) Parasitaire ( amibiase ) Virale ( CMV ) Colite ischémique Colite médicamenteuse Parasitologie des Coproculture 1ère poussée de MICI selles Coloscopie ASCA; ANCA Maladie de Crohn RCH Toxine • Topographie des lésions Clostridium Recherche CMV •Biopsies Difficile •Gravité des lésions
  6. 6. CRITÈRES DE GRAVITÉ ENDOSCOPIQUESUlcérations profondesMise à nu de la musculeuseUlcération en puits
  7. 7. PRISE EN CHARGE THERAPEUTIQUE 1. FORMES COMPLIQUÉES Colectasie Pneumopéritoine Hémorragie digestive basse massive COLECTOMIE SUB TOTALE EN URGENCE Avec iléostomie et sigmoïdostomie
  8. 8. PRISE EN CHARGE THERAPEUTIQUE $$ 2. FORMES NON COMPLIQUÉES Antibiothérapie  métronidazole + ciprofloxacine jusqu’aux résultats des copro/parasito Corticothérapie IV  Surveillance médico –chirurgicale  1 mg/kg/24h d’équivalent prednisolone  Pendant 5 jours  +/-lavements de corticoïdes  Mise au repos du tube digestif  HBPM dose préventive Si échec à J5 : colectomie A diminué le taux de mortalité de 30 à 3% Truelove et al. Med J 1955
  9. 9. PRISE EN CHARGE THERAPEUTIQUE 2. FORMES NON COMPLIQUÉES A J3: Critères de Travis > 8 émissions glairo-sanglantes/jOu 3 à 8 émissions glairo-sanglantes/j + CRP > 45 mg/LVPP 85% pour la colectomie chez l’adulte Travis et al. Gut 1996
  10. 10. RCH sévère et/ou réfractaire à la prednisone per os Corticoïdes IV Colectomie 5 jours Succès 60% Echec 40%Corticoïdes IV 7j Ciclosporine Colectomie puis per os ou infliximab
  11. 11. TRAITEMENT MÉDICAL DE 2ÈME INTENTION 1.CICLOSPORINE Bilan pré-immunosuppresseur dès l’arrivée - Sérologies VIH , VHB , VHC , CMV , EBV - Magnésium, cholestérol ,ASAT, ALAT, GGT, PAL , bilirubine Classiquement IV: 2mg/kg/24h Ciclosporinémie cible: 200 +/- 50 ng/mL Relais per os: Néoral 2 mg/kg/12h Ciclosporinémie cible à H2 : 500ng/ml Maintien corticoïdes per os jusqu’à la rémission Prévention pneumocystose: Cotrimoxazole ou Aérosol pentamidine Taux de colectomie à 1 an: 36 à 69 % Cochrane Database Syst Rev 2005
  12. 12. TRAITEMENT MÉDICAL DE 2ÈME INTENTION 1.CICLOSPORINE Réponse définie selon le score de Lichtiger :  Diminution de plus de 3 points ET  score < 10 Délai médian de réponse : 4 jours (Van Assche G et al. Gastroenterology 2003; Weber A et al. Infl Bowel Dis 2006). Traitement d’attaque Relais par Azathioprine/ 6-mercaptopurine Durée : 3 – 4 mois
  13. 13. CICLOSPORINE : EFFETS INDÉSIRABLES GRAVES Décès : 2 (1.8%) Néphrotoxicité 6 (5.4%) Convulsions 4 (3.6%) Anaphylaxie 1 (0.9%) Infection sévère 7 (6.3%) Pneumopathie bactérienne 3 Pneumocystose 1 Infection de cathéter 3 (Sternthal Am J Gastroenterol 2008)
  14. 14. TRAITEMENT MÉDICAL DE 2ÈME INTENTION 2. INFLIXIMAB 18 16 14 71% 12 non 67%Nombre 10 opéré opéréde patients 8 6 29% 33% 4 opéré non 2 opéré 0 infliximab placeboPatients opérés ou non avec infliximab ou placebo en cas de colites sévères D’après Jarnerot et al. Gastroenterology 2005
  15. 15. CAS CLINIQUE SUITE Ciclosporine efficace relayée par AZATHIOPRINE depuis 2005 Bonne observance du traitement Nouvelle hospitalisation août 2010 Diarrhée fébrile, 10 émissions glairo sanglantes/j , douleurs abdominales en cadre Perte de 6 kg en 15 jours Sous corticoïdes per os 1 mg/kg depuis 7 jours : inefficace Lichtiger : 13 ASP: pas de colectasie Hb: 9,8 g/dL GB : 12 000 /mm3 Alb: 24 g/L CRP: 180 mg/L
  16. 16. HYPOTHÈSES PRINCIPALES ? Colite infectieuse : CMV +++ , clostridium difficile Poussée de RCH devenue résistante à l’IMUREL
  17. 17. INFECTION CMV CMV fréquemment présent dans le tissu colique MICI sévère : 21-36% MICI corticorésistante : 33-36%Peut mimer une pousséeEtre à l’origine d’une résistance au traitementet d’un taux élevé de mortalité et de colectomie
  18. 18. INFECTION CMV Infection à CMV Latente : intégration du génome du CMV sans réplication active Active : réplication dans le sang ou dans les organes cibles ou augmentation des anticorps. Maladie CMV Infection à CMV et signes cliniques incluant fièvre, leucopénie et atteinte viscérale (incluant le côlon)
  19. 19. QUAND TRAITER UNE INFECTION À CMV AU COURS D’UNE POUSSÉE DE RCH ? Signes cliniques + Infection active Biopsies coliques : immunohistochimie positive PCR CMV tissu ECCO 2008 guidelines on the management of the opportunistic infections in inflammatory bowel disease PCR sang CMV DNA >25 000 copies/mL dans le sang total Kandiel and Lashner Am J Gastroenterol 2006 njkkk Traitement anti-CMV Ganciclovir (Cymevan®)  5 mg/kg IV toutes les 12 heures pendant 5 jours, puis Valganciclovir (Rovalcyte®)  900 mg per os 2 fois/jour pendant 14 jours Arrêt de l’ immunosuppresseur
  20. 20. INFECTION À CLOSTRIDIUM DIFFICILE Plus fréquente chez les patients atteints de RCH Augmente le risque de colectomie Pseudo-membranes souvent absentes Traitement : vancomycine per os arrêt immunosuppresseur
  21. 21. CAS CLINIQUE SUITE : POUSSÉE DE RCH→INFLIXIMAB PATIENT DEVENU RESISTANT A L’AZATHIOPRINE Schéma d’induction 3 perfusions 5mg/kg S0; S2 ; S6 Traitement d’entretien: Infliximab toutes les 8 semaines Effets indésirables Infections sévères 8/123 (6.5%), dont 2 décès (legionella et Pseudomonas Aeruginosa ; 1.6%) Lees CW et al. Alim Pharm Ther 2007
  22. 22. TRAITEMENT DE 2° LIGNE : COMMENT CHOISIR ? Chirurgie:  Possibilité de guérison en cas de RCH  Chirurgie lourde, séquelles fonctionnelles , pochites Ciclosporine:  Efficacité, rapidité  Effets secondaires  Fréquence des rechutes
  23. 23. TRAITEMENT DE 2° LIGNE : COMMENT CHOISIR ? Ciclosporine ou Infliximab ?Critère décisionnel principal :possibilité ou pas d’ un traitement d’entretien par Azathioprine? Efficacité? Essai contrôlé CYSIF
  24. 24. CONCLUSION La colite aigue grave est une urgence médico-chirurgicale Une cause infectieuse doit être éliminée avant d’envisager une MICI La corticothérapie IV reste le traitement de première intention et a permis de faire baisser le taux de mortalité à moins de 3 % Si échec à J5 un traitement de 2° intention doit être proposé Le critère de choix entre la ciclosporine et l’infliximab est la possibilité d’utiliser de l’azathioprine La colectomie doit être envisagée à chaque étape De nouveaux traitements sont en cours d’étude.
  25. 25. Merci pour votre attention

×