Des effets hétérogènes de la subvention des
soins maternels et infantiles sur le recours
aux services de santé au Burkina ...
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

Des effets hétérogènes de la subvention des soins maternels et infantiles sur le recours aux services de santé au Burkina Faso

226 views

Published on

Affiche sur les effets hétérogènes de la subvention des soins maternels et infantiles sur le recours aux services de santé au Burkina Faso présentées aux Journées annuelles de santé publique. Affiche de David Zombrè et al.
http://jasp.inspq.qc.ca/Default.aspx?pageid=548&Annee=2013&NoAffiche=403

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
226
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Des effets hétérogènes de la subvention des soins maternels et infantiles sur le recours aux services de santé au Burkina Faso

  1. 1. Des effets hétérogènes de la subvention des soins maternels et infantiles sur le recours aux services de santé au Burkina Faso CONTEXTE David Zombré 1, Candidat au PhD en santé publique (Epidémiologie) Slim Haddad 1, Ludovic Queuille 2, Valéry Ridde 1, 3 CRCHUM, DMSP UdeM 2 ONG HELP/CRCHUM 3 IRSS/CNRST (Burkina Faso) 1 MATÉRIEL ET MÉTHODES Le paiement direct constitue un véritable obstacle à l’accès aux soins maternels et infantiles au Burkina Faso. Pour pallier ce problème, une expérimentation d’exemption totale des paiements des soins est mise en œuvre depuis septembre 2008 dans deux districts sanitaires dans le but de réduire le problème d’accès aux soins des femmes enceintes et des enfants de moins de cinq ans. OBJECTIF Cette étude vise deux objectifs principaux : • évaluer l’hétérogénéité des effets de cette expérimentation sur l’utilisation des services de santé maternelle et infantile, • analyser les facteurs associés aux disparités du recours aux soins maternels et infantiles liés cette expérimentation. L’étude repose sur un devis mixte séquentiel de type quantitatif-qualitatif VOLET QUANTITATIF VOLET QUALITATIF Population d’étude Etudes de cas contrastés • Centres de santé (n=29) des deux districts sous intervention (Dori et Sebba) • N=20 centres de santé • Centres de santé (n=44) des deux districts témoins (Djibo et Gorom-Gorom) • Fenêtre d’observations (84 mois) : janvier 2004 à décembre 2011 • Source : Données longitudinales mensuelles du Système National d’Information Sanitaire (SNIS). • Choix raisonné des cas en fonction de la nature de la réponse à l’intervention : Forte ou faible Des discussions de groupe • Equipes-cadres de district (n=8) • Agents de santé et acteurs locaux (n=20) Objet des discussions Analyses • Régressions de Poisson-multiniveaux sur des séries temporelles. • Prise en compte de la tendance séculaire, les variations saisonnières, la taille de la population cible des centres Compréhension des écarts entre niveau de recours observé et niveau de recours prédit par le modèle de régressions Analyse de contenu RESULTATS Recours aux soins infantiles : Ecarts entre réponse observée et réponse prédite 4000 Des effets immédiats et forts le mois suivant l’intervention  • le recours aux soins infantiles a doublé dans 40% des centres de santé, 3500 • le nombre d’accouchements assistés a augmenté de plus de 20% dans 46% des centres. Intervention Help 3000 2500 Les effets se sont maintenus plus de 2 ans après le démarrage de l’intervention 2000 • les accouchements assistés ont doublé dans les centres de santé de Sebba (95% IC : 47-141) et augmenté de 50% à Dori (95% IC : 23-82), 1500 Recours aux soins maternels dans un centre donné : Ecarts entre réponse observée et reponse prédite 50 Intervention Help 40 30 20 • le recours aux soins infantiles a été multiplié par 3,6 à Dori (95% IC : 1,9 ; 5,3) et à 3,5 fois à Sebba (95% IC : 1,43 ; 4,52). 1000 500 0 t n va sa n 3a t n va sa n 2a n 1a t n va a 1 is mo s prè a s prè sa n 1a Niveau de recours observé s prè sa n 2a s prè sa n 3a 0 • 40% des centres de santé à Dori contre 46% à Sebba ont maintenu des niveaux élevés d’accouchements assistés. Districts d'intervention • ces centres motivent leurs agents et valorisent leur travail. La qualité des rapports sociaux entre les agents de santé et la communauté La dotation en ressources et la position relative du centre de santé 500 les centres de santé les plus nantis en ressources humaines et locales (marché-carrefour, moyens de communication, écoles, mines d’or..) ont fortement réagi à l’intervention et ont maintenu des niveaux de recours aux soins très élevés Districts témoins s n 3a s n 3a nt a av Dori s n 2a nt a av n 1a nt a av Djibo is o 1m s rè ap s n 1a s rè ap s n 2a n 1a nt a av is o 1m s rè ap s n 1a s rè ap s n 2a s rè ap s n 3a s rè ap Niveau de recours prédit Des effets variant d un district à un autre et d un centre de santé à un autre s n 2a Gorom District de Sebba 80 Intervention Help 70 Intervention Help 60 50 40 30 20 10 0 s rè ap District de Dori • les centres de santé les plus performants bénéficient du leadership et de l’engagement de l’infirmier-chef de poste, 1000 nt s n 3a nt a av Niveau de recours observé Les relations de travail harmonieuses 1500 a av s n 3a nt a av Les facteurs favorisant une réponse forte Des effets variant d'un district à un autre 0 nt a av • 45% des centres à Dori et 55% à Sebba ont maintenu des niveaux élevés de recours aux soins infantiles. Niveau de recours prédit Intervention Help L’ampleur et la persistance des effets n’ont pas été similaires dans tous les centres de santé Intervention 10 Nombre mensuel d'accouchements assistés t n va sa n 3a moyenne mensuelle des consultations d'enfants Des effets différents selon les centres s n 3a s rè ap Sebba CONCLUSION En identifiant les facteurs associés à la disparité des effets de cette expérimentation, cette étude peut servir de base pour ajuster les modalités de sa mise à l’échelle. o m 12 t an v is a o 1m rès p is a n 1a rès p sa n 2a rès p sa n 3a rès p sa o m 12 Chaque courbe en vert = Effet au niveau de chaque centre de santé t an v is a o 1m rès p is a n 1a rès p sa n 2a rès p sa en rouge = effet moyen pour le District Elle souligne aussi la nécessité de considérer et comprendre l’hétérogénéité dans l’évaluation des interventions en santé. Contact : David Zombré, Université de Montréal, CRCHUM Courriel : david.zombre@umontréal.ca Remerciements : Nous remercions le CRCHUM et l'ONG HELP pour le soutien financier et logistique lors de la collecte de données; la Direction Régionale de la Santé du Sahel et les agents de santé des districts de santé de Dori , Sebba, Djibo, Gorom-Gorom pour leur coopération. n 3a rès p sa

×