Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

IoTeaTime #4 : Smart City

2,517 views

Published on

Nous vivons dans un monde extrêmement chamboulé par des causes de diverses natures (naturelles, économiques, sociétales, environnementales…), qui nous amènent à repenser nos villes pour plus de durabilité, d’efficience, de résilience. Nous avons souhaité, dans cette étude, clarifier cette notion floue et complexe qu’est la Smart City et dresser un état des lieux non exhaustif des possibilités qu’offre la technologie pour une ville plus consciente, plus intelligente, plus pérenne.

Published in: Technology

IoTeaTime #4 : Smart City

  1. 1. CLIENT TITRE DU PROJET Proposition d’accompagnement - Date SMART CITY En quête d’une ville (d’une planète) où il fait bon vivre… IoTea
 
time #4
 
 EXTRAIT
  2. 2. LES POINTS CLÉS DE CETTE ÉTUDE GRATUITE DE 90 PAGES Des chiffres clés sur les différentes mutations qui bouleversent le monde Un décryptage des 4 principales facettes de la Smart City La Smart City : définition, chiffres clés et enjeux 40 best cases de start-ups et grands groupes pour s’inspirer et se projeter Une étude synthétique et visuellement attractive gratuitement accessible 6 Smart Cities à la loupe
  3. 3. N’HÉSITEZ PAS À PASSER SLIDESHARE EN PLEIN ÉCRAN POUR UNE LECTURE PLUS CONFORTABLE (MOINS PIXELLISÉE) ;) BONNE LECTURE !
  4. 4. Regard critique La smart city SOMMAIRE 0.Préambule 1. Un monde bouleversé 2. 3.4 principales facettes Smart Buildings Smart Mobility Smart Governance Smart Ressources 4. Quelques smart cities 5. 6. Les enjeux clés
  5. 5. CECI EST UN EXTRAIT DE L’ÉTUDE POUR ACCÉDER À LA VERSION COMPLÈTE GRATUITEMENT, RENDEZ-VOUS ICI BONNE LECTURE ! TÉLÉCHARGER
  6. 6. PRÉ- AMB- ULE. Cet IoTeaTime #4 a pour vocation de dresser un état des lieux non exhaustif des possibilités qu’offre la technologie pour une ville plus consciente, plus intelligente et par conséquent plus durable, à moyen et long terme. Nous avons souhaité vulgariser cette notion floue et complexe de Smart City pour en saisir les principales facettes et enjeux. Nos sociétés modernes vivent au rythme de mutations de diverses natures, économiques, sociétales, environnementales… Tant de bouleversements qui font naître des opportunités mais aussi de nouvelles difficultés dans la gestion urbaine des modèles de villes actuels. DES BOULEVERSEMENTS DE DIVERSES NATURES IMPLIQUENT UN RENOUVELLEMENT DES VILLES TELLES QUE NOUS LES CONNAISSONS
  7. 7. Les villes aujourd’hui…? 2% 50% 75% 80% COMMENÇONS PAR UN PETIT QUIZZ ? …consomment?% de l’énergie produite …sont à l’origine de?% des émissions de Co2 …abritent?% de la population mondiale …représentent?% de la surface du globe { Les réponses à la page suivante !} Associez chaque affirmation avec le pourcentage qui lui correspond selon vous.{ CONSIGNE }
  8. 8. COMMENÇONS PAR UN PETIT QUIZZ ? { CORRECTION } …consomment 75% de l’énergie produite …sont à l’origine de 80% des émissions de Co2 …abritent 50% de la population mondiale 2%…représentent 2% de la surface du globe 50% 75% 80% Selon les analystes du Groupe International des Experts sur le Climat (GIEC) Les villes aujourd’hui… ?
  9. 9. I
 UN MONDE BOULEVERSÉ
  10. 10. ?CONCRÈTEMENT, QUELS BOULEVERSEMENTS
  11. 11. On estime que la population mondiale augmentera de 246 000 habitants / jour soit 90 millions de personnes / an 2 terriens sur 3 vivront en ville Notre planète comptera environ 10 milliards d’êtres humains dont 75 à 85% vivront dans les villes En 2030 ONU - 2016 ONU - 2016 UNE CONCENTRATION CRITIQUE D’INDIVIDUS En 2050
  12. 12. consomme autant d’énergie que la ville de Bordeaux pour faire fonctionner ses data centers La consommation énergétique mondiale a crû de 186 % en quarante ans 186% Rapport mondial des Nations Unies sur la mise en valeur des ressources en eau - 2014 Reportage « Internet, la pollution cachée » 2013 Toutes les heures, 10 milliards d’e-mails sont envoyés, soit l’équivalent de 4000 aller- retours Paris/New-York en termes énergétiques 10mds Reportage « Internet, la pollution cachée » 2013 LA CONSOMMATION CROISSANTE D’ÉNERGIE
  13. 13. Depuis la fin du XIXe siècle, les océans se sont élevés de 19 centimètres. D’après le GIEC, leur niveau pourrait s’élever d’1 mètre d’ici à 2100 par rapport à la période 1986/2005 Les émissions de carbone ont + que doublé depuis le début des années 1970 et représentent désormais 60% de notre empreinte écologique globale 19cm 60% Global Footprint Network 2016 Groupe International des Experts sur le Climat (GIEC) - 2015 LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE & LA POLLUTION ATMOSPHÉRIQUE 5janv. En 5 jours, Londres a franchi les limites annuelles de pollution atmosphérique Station de surveillance de Brixton Road 2017
  14. 14. L’être humain jette 3 fois + de déchets dans l’océan qu’il ne pêche de poissons (alors que la surpêche fait des ravages) 3X SooCurious 2016 Si aucune mesure n’est prise pour lutter contre ce fléau, ce sera l'équivalent de 2 camions-poubelles jetés dans l'océan chaque minute en 2030 et 4 en 2050 Fondation Ellen MacArthur 2016 Plus de 150 millions de tonnes de déchets plastiques flottent sur les océans & cette masse pourrait doubler d’ici 2050 150mns Fondation Ellen MacArthur 2016 LA PRODUCTION EXCESSIVE DE DÉCHETS
  15. 15. Date à laquelle les humains ont consommé plus que ce que la planète peut produire et renouveler en une année, qui a lieu de + en + tôt. En 2016, en moins de 8 mois, nous avons consommé tout ce que la terre peut produire en 1 an ! Si des mesures proportionnées ne sont pas prises, le monde devra faire face à un déficit hydrique de 40 % dès 2030 8août 40% Le GIEC prévoit que pour chaque degré de réchauffement planétaire, environ 7% de la population mondiale sera exposée à une diminution d’au moins 20% des ressources en eau renouvelables 20% ONU - 2015 Global Footprint Network - 2016 jour du dépassement Groupe International des Experts sur le Climat (GIEC) - 2015 LA RARÉFACTION DES RESSOURCES NATURELLES
  16. 16. La Terre a perdu plus de la moitié de ses populations d’espèces sauvages vertébrées en 40 ans et ce chiffre pourrait atteindre les 2/3 d’ici 4 ans ! Les experts de la biodiversité évoquent un effondrement imminent et sans précédent de tous les écosystèmes - appelé 6ème extinction - sauf si nous prenons sans plus attendre un virage drastique 58% 6ème Rapport Planète Vivante 2016 Fondation WWF Rapport Planète Vivante 2016 Fondation WWF extinctionEn 55 ans, l’Homme a effacé 90% des + grands prédateurs des océans 90% SooCurious 2016 LA DISPARITION DES ÊTRES VIVANTS
  17. 17. LE CREUSEMENT DES INÉGALITÉS SOCIALES LA MONTÉE DE L’INSÉCURITÉ LA RÉCURRENCE DES CATASTROPHES NATURELLE ET INDUSTRIELLES … MAIS AUSSI…
  18. 18. 1 000 SUR TERRE ! STEPHEN HAWKING L’HUMANITÉ ANS DE NE SURVIVRA PAS 1 000 ++
  19. 19. ALORS QU’EST-CE QU’ON FAIT??
  20. 20. LA SMART CITY : UN PAS VERS UN MEILLEUR CADRE DE VIE POUR LES HABITANTS ET UNE MEILLEURE DURABILITÉ POUR LA VILLE ET POUR LA PLANÈTE !
  21. 21. II
 LA SMART CITY
  22. 22. HISTORIQUE DE LA SMART CITY 1990 2000 2010 2016 En 1992, le terme Smart City fait son apparition dans un “Que sais-je”, écrit par Gabriel Dupuy, dont l’objet était "l'informatisation des villes" Début des années 2000, IBM l’utilise en premier et le terme devient peu à peu populaire À Sondgo & Séoul, deux projets de villes intelligentes voient le jour Santander commence à déployer de nombreux capteurs pour collecter des données sur la ville 600 villes auraient déjà mis en place des solutions connectées ! Et rien qu’en France, on compte aujourd’hui 20 communes ayant lancé des services intelligents ! NAISSANCE DU TERME PREMIÈRES INITIATIVES DÉPLOIEMENT BPI France 2016
  23. 23. La Commission Européenne soutient l’émergence des Smart Cities via le programme européen Smart Cities and Communities dont l’ambition est de voir apparaître, d’ici 2020, des villes-témoins. La Banque Européenne d’Investissement, alloue entre 12 & 18 millions d’euros par projet. Programme Européen Horizon 2020 Les Smart Cities concentreront 3,3 milliards d’objets connectés dans le monde en 2018. Gartner 2016 LA SMART CITY EN CHIFFRES Les revenus mondiaux de projets Smart City devraient croître de 36.8 milliards de $ en 2016 à 88.7 milliards d’ici 2025. Navigant Research, 2e trimestre 2016 88.7mds de $ 18mns d’€ 3.3mds Dans les villes intelligentes en construction, l’éclairage connecté permettrait des réductions de consommation d’énergie de plus de 70%. Gartner 2016 70%
  24. 24. QU’EST-CE QUE LA SMART CITY ? Lorsque l’on recherche sur Google la définition de la Smart City, les résultats sont nombreux et pas toujours clairs ni homogènes, entre vision techno-centrée et approche par l’humain. Certains ont d’ailleurs tendance à remettre en question la justesse du terme utilisé pour qualifier nos villes de demain. Nous nous sommes également prêté à l’exercice et vous proposons notre définition de la Smart City. 2016 PRESQUE AUTANT DE DÉFINITIONS QUE D’INITIATIVES ! COMMENT S’Y RETROUVER ?
  25. 25. C’est une ville plus efficace grâce à l’apport des TIC, qui permettent de mieux gérer les infrastructures, les déplacements… C’est une ville plus durable du point de vue environnemental, avec une convergence entre smart city et green city. Et c’est une ville pleine de vie, avec un volet sensoriel et politique très présent. - ANTOINE PICON - Architecte, ingénieur et enseignant à Harvard « » QU’EST-CE QUE LA SMART CITY ?
  26. 26. NOTRE DÉFINITION DE LA SMART CITY Une ville… Avisée Agile Astucieuse Participative Vertueuse Ville (ou communauté) consciente et en constante démarche d’innovation dont les infrastructures et habitants sont connectés entre eux (et vers l’extérieur) dans le but d’améliorer sa qualité de vie, d’augmenter ses richesses, sa résilience et sa durabilité.
  27. 27. La ville intelligente, c’est un poumon qui vit au rythme de ses habitants - JEAN-LOUIS MISSIKA - Sociologue Français | Membre du Conseil de Paris et adjoint au maire de Paris chargé de l’urbanisme, l’architecture, des projets du Grand Paris, du développement économique et de l’attractivité. « »
  28. 28. LES ENJEUX DERRIÈRE LES INITIATIVES SMART CITY MIEUX GÉRER L’EAU ET L’ÉNERGIE ABAISSER LES COÛTS PRÉSERVER L’ENVIRONNEMENT MIEUX AMÉNAGER LE TERRITOIRE AMÉLIORER LA SANTÉ DES HABITANTS INCLURE DAVANTAGE LES CITOYENS DANS LES DÉCISIONS ANTICIPER LES IMPACTS DES CHANGEMENTS
  29. 29. III
 LES FACETTES 
 DE LA SMART CITY
  30. 30. LES 4 PRINCIPALES FACETTES DE LA SMART CITY SMART BUILDINGS SMART MOBILITY SMART RESSOURCESSMART GOVERNANCE
  31. 31. SMART BUILDINGS
  32. 32. SMART BUILDINGS Pour des infrastructures communicantes #bâtimentsconnectés #énergiepositive #logementsréversibles #interconnexions #datas #capteurs #prédictif Nos habitations et nos bâtiments se transforment et s’interconnectent entre eux mais également avec les habitants, le quartier et la ville au sens large pour construire un écosystème adaptatif. La connectivité de ces bâtiments, conscients de leur environnement interne et externe ouvre le champ des possibles, et les prémices laissent présager de grandes évolutions positives parmi lesquelles l’amélioration de la performance énergétique des infrastructures et la réduction de leur empreinte écologique, une sécurité renforcée, l’anticipation des besoins de rénovation du patrimoine et des collectivités territoriales…
  33. 33. We shape our buildings, and afterwards our buildings shape us - WINSTON CHURCHILL - « » SMART BUILDINGS
  34. 34. La startup Lilloise de 4 ans a développé un OS, nommé IntentOS dédié au bâtiment intelligent afin de permettre à des partenaires tels que Dalkia, Bouygues Construction, GDF ou autres de développer des applications. Ces applications pouvant par exemple détecter des incidents dans les parties communes et éviter l’engorgement de la hotline si tous appellent pour signaler le même problème. Il est également possible de croiser des données telles que la température et la consommation d’eau d’un logement pour identifier les personnes à risques pendant les plans canicule et alerter les proches si une personne âgée ne s’hydrate pas suffisamment. SMART BUILDINGS INTENT TECHNOLOGIES IBM WATSON & ISS IBM a annoncé un partenariat avec le leader de “Facility services” (nettoyage, décontamination, assainissement…) ISS pour transformer 25 000 bâtiments dans le monde grâce à Watson, dont son siège à Copenhague. Des millions de devices et capteurs intégrés aux bâtiments (portes, fenêtres, sièges, salles de réunion, systèmes de climatisation…) permettront de générer une data considérable, téléchargée sur la plateforme IBM Watson IoT Cloud puis analysée afin d’optimiser les services d’ISS. Concrètement, cela permet de connaître le nombre de personnes dans le bâtiment et en informer la cantine pour éviter tout gâchis, libérer automatiquement une salle de réunion réservée mais finalement non utilisée, régler la température des salles etc. L’OS du bâtiment Le partenariat qui optimise la gestion du bâtiment
  35. 35. Verdigris propose des matériaux, de l’AI et des apps logicielles pour fournir des recommandations en temps réel dans le but d’accroître l’efficacité énergétique des bâtiments. Des capteurs ultra sensibles sont placés sur les différents circuits des bâtiments en seulement 30 minutes et donnent ensuite des données exploitables très précises sur la consommation d’énergie du bâtiment. La techno peut par exemple détecter un chargeur d’iPhone défectueux au 14e étage qui consommerait plus d’énergie que la normale ou bien une panne sur un lave-vaisselle… Les utilisateurs reçoivent ainsi une notification en cas d’énergie anormalement utilisée. Les capteurs analysent la fluctuation des signaux électroniques en utilisant un algorithme permettant des économies considérables grâce à l’analyse prédictive. SMART BUILDINGS VERDIGRIS UNE TENDANCE ÉMERGENTE : LES LOGEMENTS RÉVERSIBLES On ne parle plus seulement de bâtiments intelligents, connectés, à énergie positive, mais également de logements réversibles, qui s’adaptent aux âges et aux circonstances de la vie. Nous pouvons facilement envisager que demain, les logements s’adapteront à l’évolution des familles, à la multiplication des divorces et familles recomposées, aux nouveaux modes de travail (télétravail, freelance…). Accroître l’efficacité énergétique de l’immeuble Le brevet Bouygues déposé en 2007 propose d’intégrer des capteurs lorsque l’on coule le béton; reliés à un appareil de contrôle, ils permettent de détecter l’altération des matériaux, la propagation de corrosion, d’estimer la durée de vie des ouvrages et ainsi d’anticiper et programmer les actions de maintenance préventive. BOUYGUES Contrôler les structures en béton
  36. 36. SMART BUILDINGS Cette app a destination des habitants d’Erlenmatt West à Bâle, vise à faciliter leur quotidien en mettant à leur disposition des informations pratiques à l’échelle du logement, de l’immeuble ou du quartier concernant leur cadre de vie, leur consommation d’eau et d’énergie, l’annonce d’événements au sein du quartier, mais aussi en créant un réseau social et local d’échange de services. L’application a été primée lors du Mobile World Congress de Barcelone 2015. ERLENAPP Mieux vivre chez soi & avec son voisinage VOIR LA VIDÉO À Lyon, le 1er îlot urbain à énergie positive a été conçu. Cet ensemble de 3 immeubles baptisé Hikari, «  lumière  » en japonais, mêle bureaux, logements et commerces et produit plus d’énergie qu’il n’en consomme ! Les bâtiments communiquent entre eux afin de répartir au mieux les besoins, et stocker l’énergie pour la réutiliser aux moments de forte demande, et sont truffés de capteurs qui mesurent la température, détectent le CO2 mais aussi la présence de personnes dans les pièces, surveillent la ventilation, l’éclairage… et enregistrent toute une série de paramètres qui permettent au niveau central de réguler en temps réel et au plus juste la production de chaud et de froid. HIKARI Produire + d’énergie qu’on n’en consomme
  37. 37. LES 4 PRINCIPALES FACETTES DE LA SMART CITY SMART MOBILITY SMART RESSOURCESSMART GOVERNANCE DÉCOUVREZ LES 3 AUTRES FACETTES DE LA SMART CITY DANS LA VERSION COMPLÈTE DE L’ÉTUDE TÉLÉCHARGER best cases11best cases9best cases14 FULL VERSION
  38. 38. IV QUELQUES SMART CITIES À LA LOUPE
  39. 39. COPENHAGUE BARCELONE MONTRÉAL QUELQUES EXEMPLES DE SMART CITIES LYON MONTEVIDEO SONGDO ACCÉDER AUX DÉTAILS DE CES SMART CITIES DANS LA VERSION COMPLÈTE DE L’ÉTUDE TÉLÉCHARGER FULL VERSION
  40. 40. V REGARD CRITIQUE SUR LA SMART CITY
  41. 41. ‣LA NOCIVITÉ DES ONDES ‣LE RISQUE DE SURVEILLANCE ‣L’INTRUSION DANS LA VIE PRIVÉE ‣LA SÉCURITÉ DES DONNÉES & DES SYSTÈMES ‣LE CITOYEN DÉMIURGE ‣TROP D’EFFICACITÉ TUE LE HASARD ACCÉDER AUX DÉTAILS DE CES LIMITES DANS LA VERSION COMPLÈTE DE L’ÉTUDE TÉLÉCHARGER FULL VERSION
  42. 42. VI ENJEUX POUR UNE SMART CITY « VRAIMENT SMART »
  43. 43. DÉCOUVREZ LES ENJEUX DE LA SMART CITY DANS LA VERSION COMPLÈTE DE L’ÉTUDE TÉLÉCHARGER FULL VERSION
  44. 44. P O U R A L L E R + L O I N LA CONF’ CETTE ÉTUDE PRÉSENTÉE EN LIVE CHEZ VOUS PAR NOS FORMATEURS LE WORKSHOP POUR DÉVELOPPER DES PISTES D’IDÉES & D’OPPORTUNITÉS POUR VOTRE ENTREPRISE 900€HT CONTACTEZ-NOUS ! ioteatime@joshfire.com DES QUESTIONS, DES PROJETS, UN CAFÉ ? À PARTIR DE 1600€HT
  45. 45. JE M’INSCRIS À LA NEWS JE FOLLOW SUR TWITTER Et pour ne rien manquer des prochaines études ! Marie Billon Chargée d’Études Digitales m.billon@useradgents.com Solange Derrey Directrice du Pôle Trendwatchers & de la Communication s.derrey@useradgents.com É T U D E R É A L I S É E P A R
  46. 46. userADgents JOSHFIRE | EN 1 SLIDE ANNÉES D’EXISTENCE CLIENTS 7 25 33 Joshfire, 1ère agence d’objets connectés française, accompagne de grandes entreprises et startups dans la réflexion, la conception et le déploiement d’expériences interactives innovantes (objets connectés, réalité virtuelle, miroirs interactifs…). AGENCE CONSEIL EN INNOVATION OBJETS & DISPOSITIFS CONNECTÉS

×