PartenairesUN PROJET COHÉRENT…POUR LE RACING CLUB DE STRASBOURG,LE FOOTBALL ET LA VILLE DE STRASBOURG                     ...
D      epuis quelques années, le Racing Club de Strasbourg connaît, comme bon      nombre d’autres clubs de football en Fr...
1. UN PROJET SPORTIFLobjectif est de redonner dans un délai raisonnable la place qu’il mérite au RacingClub de Strasbourg ...
2. UN BUSINESS MODEL EN 4 POINTSEn s’inspirant des méthodes organisationnelles et managériales éprouvées tant dansl’espace...
2) Diversifier l’offre de services pour de nouveaux partenariats et de nouveaux   financements : « New Frontiers »La créat...
4) Mettre en œuvre une vision de développement durable pour une structure   pérenne, sappuyant sur la norme ISO 26000.La n...
3. UN PROJET GLOBAL ET COHERENTUn projet cohérent d’un point de vue social, sportif et économique, qui s’articuleautour de...
UNE DIMENSION CITOYENNEParce que vivre ensemble se découvre aussi dans l’espace du jeu. Socrate ne disait-il pas qu’en un ...
UNE DIMENSION ÉCOLOGIQUEStrasbourg a depuis longtemps compris les enjeux de l’écologie et dudéveloppement durable (tram, d...
UNE DIMENSION ÉCONOMIQUEParce que ces idées ne sont plus une utopie et qu’elles ont déjà trouvé des soutiens,des engagemen...
Des partenaires :Pour convaincre des investisseurs, il convient de les faire adhérer à un projet dont ilspartagent à la fo...
4. UN PROJET POUR STRASBOURGLe Racing Club de Strasbourg, (stade Emile Matthis, devenu stade de la Meinau) estau cœur de t...
5. UNE ORGANISATION STRUCTURÉEUn staff (experts – bénévoles) dans les fonctions de :      finances – comptabilité ;     ...
 Philippe Faitrop, Médecin du sport    Angelo Errera-Muller, Fondateur du cabinet In Spira, spécialiste du bien-être    ...
6. SOURCESDébats des 100 idées pour la FranceStrasbourg, Juin 2011    Le sport a-t-il encore des valeurs ?      o   Patric...
Internet, une révolution démocratique ?         o   Benoît THIEULIN, cofondateur de La Netscouade         o   Vincent FELT...
PublicationsRICOL (René), Rapport sur la crise financière” Mission confiée par le Président de laRépublique, Dans le conte...
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

Projet de Reprise - Thomas Fritz

2,093 views

Published on

Published in: Sports, Technology
0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
2,093
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
17
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Projet de Reprise - Thomas Fritz

  1. 1. PartenairesUN PROJET COHÉRENT…POUR LE RACING CLUB DE STRASBOURG,LE FOOTBALL ET LA VILLE DE STRASBOURG Thomas FritzINTRODUCTION……………………………………… p.2UN PROJET SPORTIF…….………………………… p.3 6 août 2011UN BUSINESS MODEL EN 4 POINTS……………. p.4UN PROJET GLOBAL ET COHERENT…………… p.7UN PROJET POUR STRASBOURG………………. p.12UNE ORGANISATION STRUCTURÉE……………. p.13SOURCES……………………………………………. p.15 Contact : contact@unracing.co +33 (0)6.13.02.69.46
  2. 2. D epuis quelques années, le Racing Club de Strasbourg connaît, comme bon nombre d’autres clubs de football en France ou à l’étranger, des difficultés sportives et économiques que nous appréhenderons comme l’expression deson besoin d’évoluer.Ces problèmes impactent fortement l’image de tous les acteurs autour de ce sport eten éloignent un certain public et des partenaires économiques, soucieux des valeursvéhiculées dans cet espace de communication du sport : le stade.Le sport et plus particulièrement le football ne remplirait plus toutes ses missions ?Crise dans le football, dans le monde du sport ou miroir de la société en difficulté ? Ilnous semble important d’apporter un « nouveau souffle » pour faire évoluer un desplus vieux clubs de France vers la PERFORMANCE.PERFORMANCE évaluée avec des critères sportifs, économiques, écologiques etéthiques. Ainsi, serons-nous favorables à toute décision judiciaire qui ne fera pasporter une sanction sportive à l’équipe et une sanction économique aux citoyens :non à la double peine !Parce que le football est un espace « théâtral » partagé, un enjeu socialintergénérationnel, il tient un rôle primordial dans la cité et contribue à la formationcitoyenne.Né de la richesse des diversités d’origine professionnelle, sociale, descomplémentarités de perception et d’une équipe, le projet de Thomas Fritz s’appuiesur des expertises différentes et complémentaires, des valeurs partagées etquelques convictions fortes selon lesquelles :  Strasbourg, au cœur de notre région, capitale Européenne, capitale des Droits de l’Homme a besoin et mérite un Club au sein duquel les valeurs fortes de la cité se découvrent, s’incarnent et se vivent ;  Strasbourg, ville ancrée dans son histoire, en phase avec son époque pour construire son futur est en capacité d’accompagner, de soutenir les initiatives nées de l’intelligence collective et porteuses de sens ;  Strasbourg, ville dynamique, a les ressources pour faire de cette crise une réelle opportunité.Des citoyens fédérés autour d’un projet qui remet l’humain au cœur du sport et del’activité trouve ainsi un écho favorable auprès de certains investisseurs quireviendront ou de nouveaux qui seront tentés par une nouvelle donne.Un projet quaternaire au bénéfice de tous les acteurs : actionnaires, salariés,spectateurs, partenaires institutionnels et économiques. Page 2 sur 17
  3. 3. 1. UN PROJET SPORTIFLobjectif est de redonner dans un délai raisonnable la place qu’il mérite au RacingClub de Strasbourg dans le paysage footballistique et sportifMoyens : Mettre en place un staff sportif compétent sur la durée Conserver au centre de formation sa place reconnue au niveau national pour faciliter le recrutement de joueurs en interne, et réduire le turn-over Renforcer la collaboration avec la LAFA, pour promouvoir le recrutement au centre de formation de jeunes issus des clubs amateurs locaux Créer une équipe "Eurodistrict" et favoriser les échanges Strasbourg-Kehl Instaurer des échanges de joueurs avec d’autres clubs, sur le modèle d’Erasmus  Donner toute leur place aux sportifs handicapés, leur offrir les moyens de leur performance et de leur visibilité  Contribuer au développement du football féminin  Offrir de la visibilité au foot diversifié (futsal, beach soccer, …)  Créer des liens avec les clubs des autres disciplines sportives (rugby, volley, handball, basket, hockey, water-polo, …) Page 3 sur 17
  4. 4. 2. UN BUSINESS MODEL EN 4 POINTSEn s’inspirant des méthodes organisationnelles et managériales éprouvées tant dansl’espace de l’entreprise des institutions et des associations.1) Dégonfler la bulle financière :  Réduction significative du budget de fonctionnement o une nouvelle grille de salaires, de rémunérations (compensations déjà acceptées par certains joueurs motivés par de nouvelles techniques managériales- inspirées des méthodes du Management Motivationnel de Christian Lemoine du CRECI – qui accompagna vers la victoire des clubs comme le F.C. Nantes et intervint souvent au sein de la Fédération Française de Football), préservation des salariés de la structure sous contrainte du nouveau budget pour assurer la pérennité de l’opérabilité. o diminution des charges fixes par des partenariats d’un nouveau type (des entreprises déjà mobilisées autour d’un projet et d’une équipe qui proposent des tarifs préférentiels). o Implication et engagement de bénévoles professionnels dont l’activité sera régie par les statuts de la SCIC.  Un travail de gestion rigoureux devra s’opérer pour atteindre l’objectif de réduction significative du budget de fonctionnement. Les états financiers n’étant pas stabilisés, il n’est pas possible de réaliser des projections précises en termes monétaires. Toutefois, nous pouvons affirmer les principes suivants : o La réduction des coûts fixes se fera en adéquation avec le nouveau statut sportif du club par le biais des nouvelles grilles de salaires de joueurs et des mécanismes incitatifs complémentaires. Les salaires constituent un levier non négligeable au vu des comptes de l’entreprise. o Après un travail de concertation avec l’association support et les partenaires économiques, un nouvel organigramme sera proposé pour les salariés du club. Cet organigramme permettra :  De maintenir des emplois stratégiques permettant la continuité de l’activité  De réduire les dépenses  D’être en cohérence avec le nouveau budget Page 4 sur 17
  5. 5. 2) Diversifier l’offre de services pour de nouveaux partenariats et de nouveaux financements : « New Frontiers »La création dune équipe "Eurodistrict" et des liens privilégiés avec Kehl nous ouvrentlaccès à de nouveaux financements de type Européens dans le cadre de lINTEREGet par le WIRTSCHAFT REGION ORTENAU.De très nombreuses entreprises font appel à des consultants qui conceptualisentensemble des moments forts pour la motivation, l’intégration ou des séminaires destratégie de leurs employés. Le plus grand nombre ne trouve pas de structured’accueil autour de l’activité sportive, et vont ailleurs.Des événements familiaux, culturels et associatifs pourraient trouver au sein de lastructure un espace d’accueil.De nouvelles offres viendront diversifier les recettes du club, comme par exemple : Des stages d’intégration, de team building, de stratégie autour du sport pourront refaire découvrir les richesses de ce sport à un public qui s’en est éloigné (via les cabinets de consulting, les écoles…) ; Le sport et la culture pourront s’associer au sein du Club pour ouvrir de « nouvelles frontières » (expositions, accueil d’artistes,…) ; Le recours aux nouvelles technologies (exemple : site internet collaboratif pour et avec les supporters) ; Un musée du Racing et du foot (comme il y a la Cité de la Musique et de la Danse) peut être un levier important dans la dynamique touristique de notre ville et « ramener » au foot, quelques « sportifs égarés » ; Le Club pourrait accueillir au cœur de l’Europe les Erasmus du sport; Des propositions d’accueil et d’organisation événementielle diversifiées seront proposées aux Comités d’Etablissements.3) Modifier les incitations des parties prenantes : Réactiver les liens avec le Centre de formation et l’Association Accompagner les joueurs tout au long de leur carrière, jusqu’à leur reconversion De nouveaux éléments de motivation et d’appartenance pour les joueurs, les supporters, les salariés et l’ensemble des acteurs (exemple Fondation RATP, mécénat…) Une structure juridique simplifiée dont l’objectif est d’apporter une clarté financière (exemples à analyser précisément d’un point de vue juridique : rapprochement avec l’association support, union des actionnaires volontaires en SCIC…) Page 5 sur 17
  6. 6. 4) Mettre en œuvre une vision de développement durable pour une structure pérenne, sappuyant sur la norme ISO 26000.La norme ISO 26000 est une norme ISO relative à la responsabilité sociétale desorganisations, cest-à-dire quelle définit comment les organisations peuvent etdoivent contribuer au développement durable. Elle est publiée depuis le 1ernovembre 2010. Page 6 sur 17
  7. 7. 3. UN PROJET GLOBAL ET COHERENTUn projet cohérent d’un point de vue social, sportif et économique, qui s’articuleautour des dimensions suivantes :UNE DIMENSION ETHIQUENous souscrivons totalement aux règles éthiques de la Fédération Française deFootball et nous nous engageons à les décliner notamment dans : Un Règlement Intérieur ; Une Charte déontologique.Ces documents lieront contractuellement tous les acteurs de cette aventure humaine,sportive et économique.Un comité déthique est en cours de constitution et sera dédié. Page 7 sur 17
  8. 8. UNE DIMENSION CITOYENNEParce que vivre ensemble se découvre aussi dans l’espace du jeu. Socrate ne disait-il pas qu’en un jeu il apprenait plus qu’en une année de conversation ?Strasbourg, capitale européenne et capitale des Droits de l’Homme se doit d’avoir unclub exemplaire.Aussi, Le Racing Club de Strasbourg se doit il d’être au cœur de la cité, capabled’accueillir tous les citoyens, sans aucune discrimination, autour du sport.Là où s’expriment certaines difficultés sociétales, là sont des solutions àmettre en œuvre à partir d’une véritable volonté : Certains comportements inacceptables ont terni l’image du football. Il convient de mener une véritable concertation autour de la problématique pour redonner à ce jeu ses lettres initiales. Blondin disait du football qu’il était un sport de gentlemen joué par des voyous (et que le rugby était un sport de voyous joué par des gentlemen). Refaisons de chaque joueur un gentleman, donc un citoyen responsable ; L’observation de la violence inacceptable sur ou autour du terrain nous invite à trouver des solutions innovantes et efficaces ; La difficulté pour les personnes handicapées ou dites inadaptées à intégrer la société peut trouver une réponse dans la pratique d’un sport collectif ; Le sport fédère… Il rassemble donc dans un espace transgénérationnel de partage de valeurs, de plaisir et de convivialité.Pour cela, une organisation dédiée, un comité scientifique sera formé autour dedifférents experts (médecins, psychologues spécialistes du sport et de la violence,sociologues, éducateurs…). Ses missions principales seront de : Trouver les meilleurs leviers de résolution des conflits qui se jouent dans l’enceinte du club ; Edicter et mettre en place des règles de Fair Play ; Mettre en œuvre les recommandations du Comité d’Ethique ; Aider à l’intégration des personnes handicapées ou inadaptées au sein des activités du club.En outre, ce comité participe à la réflexion menée aussi autour de la présence desfemmes dans le club.Le Club mettra en place un Règlement Intérieur avec un accent mis sur le respectdes valeurs du sport : aucune performance ne sera évaluée sans les critères de FairPlay… (Permis Respect Assiduité Ponctualité Performance).Pour être prêt à accueillir la nouvelle génération «Y», le Comité scientifiquetravaillera à côté des animateurs et entraîneurs pour leur donner les nouvelles«clefs». Page 8 sur 17
  9. 9. UNE DIMENSION ÉCOLOGIQUEStrasbourg a depuis longtemps compris les enjeux de l’écologie et dudéveloppement durable (tram, développement des pistes cyclables, analyse del’air…).Dans la région de nombreuses entreprises travaillent dans ce secteur et sont encapacité de collaborer à l’élaboration d’un « stade écologique ».Il pourrait être un des premiers à intégrer les paramètres nécessaires au respect desnormes pour préserver l’environnement.Un stade vert… pour une citoyenneté ancrée dans le respect de l’environnement etde l’écologie : un corps sain dans un esprit sain et un environnement sain.UNE DIMENSION CULTURELLELe football… un spectacle. Le stade… un théâtre. Les joueurs… des acteurs. Les supporters… un public.La culture, question existentielle, est un droit universel pour tous. Strasbourg, villeculturelle, propose une offre diversifiée mais parfois encore éloignée de certainspublics. Réenchantons le foot, proposons douvrir le stade du Racing Club deStrasbourg à des espaces différents de la pratique du football (opéra, chant, danse,peinture, théâtre, scénographie,…) qui participeront à la formation citoyenne dans lepartage de lexemplarité des mêmes valeurs : plaisir, mutualisation, satisfaction.Un comité dédié autour de Philippe Arlaud, directeur dacteurs, metteur en scène etdécorateur dOpéra, travaillera à la rédaction dune ligne éditoriale cohérente etfédératrice.Au programme :  Opéra en plein air (axe franco-allemand et international)  Cirque  Scénographie et expositions (accueillir un Salon off de Start par exemple)  Défilés de mode (ouvert aux différents centres de formation )  Une journée dédiée au TELETHON articulée autour de marathons du football et de ses diversifications (beach soccer, futsal, baby-foot, console de jeux..), de marathons de bridge et de poker, et de marathons artistiques.  Contribuer à des événements déjà existants tels que Food Culture, Culture de Paix, Fête de la Musique, la Nuit des Etoiles Filantes, …  Conceptualiser "Une Cité des Sports" Page 9 sur 17
  10. 10. UNE DIMENSION ÉCONOMIQUEParce que ces idées ne sont plus une utopie et qu’elles ont déjà trouvé des soutiens,des engagements forts, ce projet autorise un regard neuf sur les modes definancement et l’usage qu’il sera fait de l’argent investi… pour que ceux quigagneront de l’argent à partir du club puissent être fiers de l’argent gagné. Il seraaussi possible grâce à des actions ciblées de type sport-citoyen, sport-écologique,sport-culture d’inviter de nouvelles contributions dans des espaces passerelles. Une économie d’entreprise, avec une véritable politique des ressources humaines, au service du sport :Diriger un club c’est aussi manager des équipes, les accompagner vers laperformance et l’excellence.S’inspirant des méthodes de management motivationnel de Christian Lemoine(CRECI) et des méthodes AGILE, tous les managers bénéficieront d’une formationad hoc autour des techniques du management performant, complétant ainsi toutepréparation physique et mentale.Des entretiens d’évaluation seront élaborés afin de permettre de renouer le pacte deconfiance entre les joueurs et leur entraîneur chaque année.Pour permettre aux joueurs, à leur famille ou leur compagne de se « sentir bien » àStrasbourg, l’accueil sera structuré s’inspirant de l’association Bienvenue àStrasbourg et Strasbourg Accueil (partenariat de gratuité avec Auto’trement).Pour leur permettre de se projeter, des partenariats seront formalisés avec desécoles qui leur permettront de poursuivre certaines formations, nécessaires à leur finde carrière de joueur et des passerelles seront mises en place avec des entreprises. Page 10 sur 17
  11. 11. Des partenaires :Pour convaincre des investisseurs, il convient de les faire adhérer à un projet dont ilspartagent à la fois les valeurs et la stratégie mise en œuvre.Redonner à ce plus vieux Club au palmarès formidable une nouvelle image passepar un « nouveau souffle » et une ouverture vers de nouveaux contacts, dans desrelations économiques, pérennes et éthiquesDe nouvelles perspectives pour un environnement élargi et enrichi :  de très nombreux nouveaux réseaux pour une nouvelle dimension du collectif ;  l’évolution du tissu économique de la ville a fait rester ou s’installer de nombreuses entreprises ;  les universités de Strasbourg se sont réunies pour devenir une des plus grandes universités de France ;  de nombreuses écoles supérieures ont choisi Strasbourg, parmi elles l’ENA, l’INET, l’École de Management…  des petites entreprises se sont réunies autour de projets communs grâce à leur synergie ;  de nombreux clubs, de nombreuses associations sont venues enrichir la cité (chantiers d’insertion etc…) ;  la présence pérenne des institutions européennes.Autant d’opportunités pour innover et faire évoluer la structure. Une Marque :Valorisée à 1,8 M€ lors de sa dernière cession.Bien immatériel, la Marque entretient cependant des liens étroits avec la matérialitéde la vie du club. Son utilisation et son développement est envisagé à travers à lafois des produits dérivés, et de nouveaux partenariats : une marque qui fédère.Le Comité d’éthique veillera à son bon usage. Page 11 sur 17
  12. 12. 4. UN PROJET POUR STRASBOURGLe Racing Club de Strasbourg, (stade Emile Matthis, devenu stade de la Meinau) estau cœur de trois quartiers de la ville : Meinau, Neudorf, Neuhof et proche de lafrontière.Quelques éléments d’un décor inventé et réinventé :  le passage du Tram, la construction Place de l’Étoile de l’Hôtel de Ville puis de la Cité de la Musique et de la Danse, de la Médiathèque André Malraux et du centre commercial Rivétoile ;  le nouveau profil du pont Churchill, ancienne frontière devenue passerelle entre l’Esplanade et Neudorf, le rapprochement et la création de l’espace des Deux Rives entre Kehl et Strasbourg ;  enfin un peu plus loin Illkirch ville accueillant le Pôle Innovation.C’est là que le stade de la Meinau fut construit, s’enrichit d’une mémoire de victoires,de fêtes et mérite de rester contribuant ainsi à fédérer l’ensemble des éléments dudécor précité.Il s’inscrit dans un axe à la fois d’urbanisme et de développement économiquecohérent avec les besoins de la Communauté Urbaine. Page 12 sur 17
  13. 13. 5. UNE ORGANISATION STRUCTURÉEUn staff (experts – bénévoles) dans les fonctions de :  finances – comptabilité ;  administration et juridique ;  marketing, commercial et communication ;  recherche et développement ;  sportif ;  achats et logistique  informations et numérique.Un comité sportif pluridisciplinaire  Béatrice Hess, Vice-Présidente de la fédération Handisport  Marylou Diringer, Représentante du Football Féminin au Conseil National du Football Amateur et au Conseil Fédéral depuis 1985  Werner Zapf, ancien DRH du CERN, dirigeant et moniteur du ski-club du CERN  …Un comité stratégique, pluridisciplinaire et transversal :  Thomas Fritz, ingénieur en Système d’Information, Agent du Conseil de l’Europe, EMBA  Stanislas D’Eyrames, directeur EMBA Nancy-Strasbourg, Docteur en économie, Docteur en gestion  Carine Sonntag, économiste, professeur à l’ICN Business School de Nancy, Docteur en économie  Marie-Claire Maillotte, coach, consultante en entreprise et auprès des particuliers  …Un comité éthique:  Christophe Stalla-Bourdillon, économiste, ancien arbitre officiel de football  Grégory Thuan, Juriste, Ancien référendaire à la CEDH  …Un comité scientifique :  Richard Hellbrunn, Psychologue clinicien, Psychanalyste, Docteur en psychologie,concepteur de la Psycho-boxe Page 13 sur 17
  14. 14.  Philippe Faitrop, Médecin du sport  Angelo Errera-Muller, Fondateur du cabinet In Spira, spécialiste du bien-être et de la performance  Thierry Pees-Martin, Directeur CIC EST  …Un comité culturel :  Philippe Arlaud, directeur dacteurs, metteur en scène et décorateur dOpéra  Renaud Fritz, cofondateur du Théâtre Jeune Public, ancien directeur adjoint du Maillon, ancien assistant de direction du théâtre de St Priest, ancien directeur du Théâtre dIsigny, fondateur du Théâtre "Les Chaises"  Jéremy Weber, membre du Théâtre du Village dOttrott  …Des membres d’Honneur :  … Page 14 sur 17
  15. 15. 6. SOURCESDébats des 100 idées pour la FranceStrasbourg, Juin 2011 Le sport a-t-il encore des valeurs ? o Patrick MIGNON, Directeur de recherche à lINSEP o Georges VIGARELLO, Directeur de recherche à lEHESS o Déclarations :  13 M de personnes inscrites dans des fédérations en France  36 M de personnes font du sport en France (+ de 80%)  Le sport en tant que spectacle (TV) est plus important qu’on ne le croit, le sport est le sujet prédominant dans les médias  Le sport est semblable à la démocratie : les compétences l’emportent, dans une compétition à armes égales  “Droit au sport”  Le sport n’est pas assez pris au sérieux par les partis politiques  Pendant longtemps, le sport était un outil d’intégration, de cohésion sociale  Sport féminin  Le handball est le sport type du prof d’EPS  Le football est une bulle qui va éclater  Foot : Il faut être européen -> DNCG européenne  Foot : ll faut plafonner les salaires des joueurs  Le dopage est un danger Comment valoriser le patrimoine culturel français ? o Catherine TRAUTMANN, ancienne ministre et députée européenne  La question de la culture est comme l’Europe, c’est une question existentielle, le droit à la culture est un droit fondamental  Il faut changer le modèle économique de la culture o Renaud DONNEDIEU de VABRES, ancien ministre  De beaux débats, c’est une démocratie avec des acteurs force de proposition  Il y a des préjugés : “la recherche est un investissement, la culture est une défense”  La culture est stratégique pour nos emplois et l’attractivité de notre pays  Le patrimoine est une fierté, une identité, une diversité  Un lieu de culture est une chance pour l’activité  Le patrimoine, c’est aussi un lieu de spectacle, un café local, ou un lieu de culture indépendant  Les nouvelles technologies sont une chance pour le patrimoine  Créer des passerelles, créer des décloisonnements, des ouvertures  Les emplois de demain sont dans l’intelligence, la culture, la création, c’est un capital extraordinaire, si on l’ouvre  Chaque lieu doit avoir un projet  Accueillir des artistes, faire des lieux de résidence, des lieux vivants  L’incarnation par des hommes et des femmes est nécessaire  Des petits lieux en réseau, c’est comme une galaxie Page 15 sur 17
  16. 16. Internet, une révolution démocratique ? o Benoît THIEULIN, cofondateur de La Netscouade o Vincent FELTESSE, président PS de la Communauté urbaine de Bordeaux o Vincent CESPEDES, philosophe o Déclarations :  Internet est une révolution aussi importante d”un point de vue culturel que celle de Gutenberg  Internet donne un instrument qui permet de mobiliser facilement et rapidement des mouvements  Les valeurs d’internet sont : la transparence, la coopération, le partage d’informations  Démocratisation de la culture  La culture est un bien commun comme la santé, l’éducation  La révolution est la mise en commun des biens culturels  Entre 2 entités, il n’y a pas qu’un échange d’informations, mais un échange de vieColloque international Transparence et éthique publique, un défi démocratiqueStrasbourg, Juin 2011  29 Juin 2011 o Divers  “La politique sans éthique est un pouvoir sans repère ni boussole”  “Ethique et politique font un tout indissociable”  “Il faut avoir le sens du leadership et de la vision”  “Il faut de nouvelles idées, pour les nouveaux problèmes” o Vladimir Lukin, Médiateur fédéral russe pour les droits de lHomme.  “On s’en remet à vous, jeunes générations, pour trouver des solutions”  “Il faut lutter pour ses idées, j’espère que la génération future sera une génération de gagnants”  30 Juin 2011 : “L’éthique et la transparence en démocratie : quels contenus pour quels périmètres ?” o Monique Castillo, professeur de philosophie et responsable du Master éthique publique contemporaine de l’Université Paris-Est Créteil Val-de-Marne (UPEC)  La transparence peut détruire la foi dans la démocratie  L’éthique fait vendre, c’est le markéthique o Edwy Plenel, ancien directeur de la rédaction du Monde et co-fondateur de Médiapart  Ethique, transparence, politique = vertue, information, démocratie  Une société d’individus, c’est un idéal démocratique  L’information ne fait jamais de mal, elle libère, toujours o Divers :  La solitude de l’incorruptible  La corruption détruit la concurrence Page 16 sur 17
  17. 17. PublicationsRICOL (René), Rapport sur la crise financière” Mission confiée par le Président de laRépublique, Dans le contexte de la Présidence française de l’Union européenneSeptembre 2008Idée générale :Léthique doit revenir sur le devant de la scène, être mieux contrôlée et mieuxgérée. La compétence doit également redevenir une priorité, tant pour décider que pourconduire des opérations saines et garantir dans tous les cas des réactions appropriées de lapart du management et des conseils d’administration.VOLOT (Jean-Claude), Rapport sur le dispositif juridique concernant les relationsinterentreprises et la sous-traitance, au Ministère de lEconomie de lIndustrie et delEmploi, Août 2010Idée générale :Sur la base de ses observations, il émet plusieurs recommandations : veiller àla bonne application du dispositif (code civil, loi de 1975, articles L. 441-6 et L. 442-6 du codede commerce pour lessentiel) pour interdire la plupart des mauvaises pratiques ; créer unnouvel « état desprit » favorable à lindustrie et dans lequel tous les acteurs, grands et petits,publics et privés, ont partie liée.Source : http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/104000462/index.shtmlEtude du Ministère de la Jeunesse, des Sports et de la vie associative et de l’AVISEsur le thème : La SCIC, un outil innovant pour construire des prestations de services dans lesecteur Sport Page 17 sur 17

×