la relève dans les PME camerounaises

1,113 views

Published on

Intervention lors des journées nationales du management

Published in: Business
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
1,113
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
12
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

la relève dans les PME camerounaises

  1. 1. La relève et le passage de témoin dans les PME africaines<br />Intervention de M. Protais AYANGMA<br />Douala, le 23 Juin 2011<br />
  2. 2. Agenda<br />Quelques chiffres<br />Un constat<br />Une question<br />Deux définitions<br />Le problème<br />Un exemple<br />Quelques principes<br />Trois cas<br />La conclusion selon E.CAM<br />
  3. 3. En Afrique noire 62% de la population africaine est jeune<br />
  4. 4. le chômage des jeunes frôle les 20% et le sous emploi 75%<br />
  5. 5. les jeunes de plus en plus trouvent leur premier emploi à 30 ans et plus<br />
  6. 6. À côté de ces chiffres alarmants, on assiste souvent impuissants à la mort de plusieurs PME!<br />
  7. 7. Un constat constant:<br />Le lien de causalité directe qui existe entre la mort des dirigeants et la disparition des entreprises qu’ils ont créées.<br />
  8. 8. Amadou Hampaté Bâ disait "En Afrique, un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle"<br />
  9. 9. La disparition d’une entreprise (PME) coïncide souvent avec la mort du promoteur…toujours en Afrique<br />
  10. 10. Le charisme d’un dirigeant est essentiel lors de la naissance et de la création d’une entreprise.<br />Plus vieux, parfois, le leader paternaliste n’arrive pas à passer le témoin: ça devient un problème.<br />
  11. 11. Paraphrasant Barack OBAMA, disons que: « L’entreprise n’a pas besoin d’hommes forts mais d’une organisation forte »<br />Il avait dit plus précisément, « l’Afrique n’a pas besoin d’hommes forts, mais d’institutions fortes »<br />
  12. 12. Comment assurer la survie de l’entreprise à travers le temps et par delà les hommes?<br />Juniors Vs Seniors: <br />le passage de témoin et la relève.<br />
  13. 13. Relève :nom commun - féminin<br />ensemble des personnes (les juniors) qui sont chargées, dans une organisation, de relayer une équipe(les seniors)<br />Problèmes liés: gestion de la sortie des séniors ; renouvellement des effectifs, intégration des juniors.<br />
  14. 14. Passer le relais ou le témoin: <br /> Locution verbale: Transmettre ses prérogatives, sa manière d'agir ou de penser à quelqu'un (le successeur)<br />
  15. 15. En quoi le passage de témoin et la relève sont-ils des facteurs clés de succès d’une entreprise?<br />
  16. 16. En quoi le passage de témoin et la relève sont-ils des facteurs clés de succès d’une entreprise?<br />
  17. 17. Si on en parle, c’est parce que quelque fois ça pose problème<br />
  18. 18. Lorsque un créateur d’entreprise a tout géré de manière centralisé et paternaliste, et au crépuscule de sa vie, physiquement et intellectuellement affaibli, il n’est plus en mesure de prendre les bonnes décisions.<br />
  19. 19. Exemple: Une société X basée à Douala<br />Le Promoteur de cette PME, est encore en vie mais il fait face à une fronde de la part d’un de ses fils qui s’érige contre la gestion trop « paternelle » du patrimoine.<br />En fin d’année dernière, une plainte intentée par le fils contre son père et une autre intentée par ce dernier contre le premier.<br />
  20. 20. Exemple: La société X de Douala<br />En apparence il s’agit d’un conflit de génération, <br />mais le problème de fond réside dans la gestion de la performance de l’entreprise.<br />Cela passe par le renouvellement des compétences et des effectifs!<br />
  21. 21. Comment un homme qui a passé sa vie à construire une œuvre peut-il devenir lui-même, l’obstacle au développement de cette œuvre? <br />
  22. 22. Imaginons un dieu ayant créé la terre et l’univers, et que son fils venait à lui demander de cesser d’être le dieu de son œuvre…donc d’imaginer sa propre mort!<br />Le créateur d’entreprise n’est qu’un homme. Nous devons l’admettre<br />
  23. 23. Laisser son bébé « aux autres » suppose qu’on leur accorde une confiance totale.<br />Un problème qui relève à la fois du rationnel (confiance) et de l’émotionnel (son bébé)<br />
  24. 24. Une organisation pérenne repose sur le modèle bureaucratique (Rationnel-Légal) de Max Weber:<br />Procédures fortes<br />Mécanismes bien huilés<br />Dépersonnalisation<br />
  25. 25. Les clés du succès<br />
  26. 26. Les clés du succès<br />
  27. 27. Il faut former et préparer la ressource humaine!<br />
  28. 28. Distinguons deux types d’organisations:<br />
  29. 29. L’erreur serait de penser que les problèmes de succession ne sont réservés qu’aux entreprises familiales.<br />
  30. 30. Toutes les entreprises à un moment donné, rencontrent ce type de problèmes. <br /><ul><li>Mais, les entreprises familiales sont souvent les plus fragilisées du fait de la faiblesse de l’organisation et des structures.</li></li></ul><li>Passer le témoin ou assurer la relève sont des questions qu’on ne se pose pas à la fin d’une carrière mais au début!<br />
  31. 31. Au Cameroun, il existe des cas de succession réussie.<br />
  32. 32. Le modèle de: la Polyclinique MUNA<br />
  33. 33. Le modèle de: la Polyclinique MUNA<br />A l’annonce du décès du Dr. Daniel Muna, président directeur général et fondateur de la polyclinique de Bonanjo courant juillet 2009, plusieurs personnes rencontrées étaient pessimistes quant à la survie de ce fleuron hospitalier.<br />Deux années plus loin, c’est la sérénité dans cette entreprise, pourtant familiale, où tout avait été préparé pour assurer la relève après le départ de son fondateur. <br />Cette clinique fondée en 1982 continue aujourd’hui d’être présentée comme une vitrine.<br />
  34. 34. Le modèle de: KETCH<br />
  35. 35. Monsieur KETCHA est encore vivant.<br />Il a commencé dès la création de son entreprise par former ses enfants aux différents métiers du BTP.<br />Après 20ans de direction de l’entreprise, il passe progressivement le témoin à sa fille et à son beau-fils. Et l’entreprise prospère.<br />Le modèle: KETCH<br />
  36. 36. Dans ces entreprises familiales, ce sont les compétences métier, les valeurs et les attachements qui se transmettent. Et qui consolident l’organisation<br />
  37. 37. Le modèle COLINA: De la CNA à COLINA<br />
  38. 38. L’entreprise a été créée par un camerounais, qui pour préparer la pérennité et la relève,<br />A fait alliance avec un grand groupe international.<br />La compagnie aujourd’hui ne repose donc pas uniquement sur la personnalité du dirigeant, mais sur une vision stratégique élaborée de manière impersonnelle<br />Le modèle de: CNA<br />
  39. 39. Un bon exemple qui pourrait nous inspirer…<br />
  40. 40. Une PME où trois générations cohabitent<br />Société familiale suisse fondée à Genève en 1976, RAYMOND WEIL occupe une place de choix dans l’univers exclusif de l’industrie horlogère de luxe<br />Le grand père fondateur<br />Le beau-fils PDG<br />Et les deux petits-fils occupant des postes de directeur<br />
  41. 41. Comment peut-on aider les promoteurs de PME camerounaises à assurer le passage de témoin?<br />
  42. 42. E.CAM: le patronat se saisit de la question<br />La question de la relève touche la survie de l’entreprise.<br />Le mouvement patronal Entreprises du Cameroun, a ouvert une réflexion sur les moyens d’accompagner les promoteurs de PME vers la sortie et vers la relève.<br />
  43. 43. Car derrière le problème de la relève, il y a aussi une angoisse pour les seniors à envisager une vie en dehors de ce qui leur a donné statut social, énergie et passion: leur entreprise.<br />
  44. 44. Merci!<br />

×