Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Bibliothèque publique & Communauté

311 views

Published on

Présentation abrégée d'une communication, base de l'atelier animé en novembre 2015 dans le cadre de la 15e édition de la FILDAK.

Published in: Services
  • Be the first to comment

Bibliothèque publique & Communauté

  1. 1. Rôles et missions de la bibliothèque publique en tant que relais communautaire Par Antonin Benoît DIOUF Atelier animé dans le cadre du séminaire de formation ciblant les responsables de Bibliothèques Régionales (BR) et les responsables des Centre de Lecture et d’Animation Culturelle (CLAC) du réseau de lecture publique du Sénégal 15e édition de la Foire internationale du livre et du matériel didactique (FILDAK2015), Dakar, 14 novembre 2015
  2. 2. Introduction : un rappel Le rôle et le but de la bibliothèque publique "La bibliothèque publique, clé du savoir à l'échelon local, est un instrument essentiel de l'éducation permanente, d'une prise de décisions indépendante et du développement culturel de l'individu et des groupes sociaux." (Manifeste de l'IFLA/UNESCO sur la bibliothèque publique. 1994) 2
  3. 3. Introduction (1) • Nos bibliothèques publiques sont-elles dynamiques ? Le Public suit-il ? • Le modèle dominant convient-il a la réalité sociale que nous vivons ? (oralité, taux d’analphabétisme, budgets insuffisants ou inexistants,…) – Si oui, comment améliorer ? – Si non, que faire pour changer? • Notre atelier, dans une démarche intéractive doit nous donner des idées, qui adossés à nos différents contextes pourront nous permettre de remplir nos missions de la manière la plus appropriée qui soit. 3
  4. 4. Définitions : bibliothèque publique • « Elle est le centre local d'information qui met facilement à la disposition de ses usagers les connaissances et les informations de toute sorte. Les services de bibliothèque publique sont accessibles à tous, sans distinction d'âge, de race, de sexe, de religion, de nationalité, de langue ou de statut social. Des services et des documents spécifiques doivent être mis à la disposition des utilisateurs qui ne peuvent pas, pour quelque raison que ce soit, faire appel aux services ou documents courants, par exemple, les minorités linguistiques, les personnes handicapées, hospitalisées ou emprisonnées. Toute personne, quel que soit son âge, doit avoir accès à une documentation adaptée à ses besoins. Les collections et les services doivent faire appel à tous les types de supports et à toutes les technologies modernes, de même qu'à la documentation traditionnelle. Il est essentiel qu'ils soient d'excellente qualité, répondant aux conditions et besoins locaux. Les collections doivent refléter les tendances contemporaines et l'évolution de la société de même que la mémoire de l'humanité et des produits de son imagination. Les collections et les services doivent être exempts de toute forme de censure, idéologique, politique ou religieuse, ou de pressions commerciales ». (Unesco : manifeste sur la bibliothèque publique) 4
  5. 5. Communauté • « La notion de « communauté » renvoie à des principes d'organisation garantissant la cohésion sociale et des règles de cohabitation entre les divers groupes d'appartenance qui composent les sociétés. » • Par communauté on comprend plusieurs sens qui tournent tous autour de l'idée fondamentale de partage. Elle peut induire le fait de partager quelque chose, comme des valeurs, des buts ou des intérêts ; l’existence des liens sociaux, accompagnés du partage d'une même conscience de soi ou de son identité ; le simple fait d'appartenir à la population d'un secteur, d'un voisinage ou d'une ville. Ce dernier sens se rapproche plus du terme de collectivité locale et qui sied le plus au contexte de cet atelier. Stéphanie MOREL, « COMMUNAUTÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 9 novembre 2015. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/communaute/ 5
  6. 6. Définition : Innovation Innovation de rupture vs Innovation incrémentale • Ces deux notions renvoient au vocabulaire du marketing mais qui sont parfaitement adaptables au contexte de la fourniture de services en bibliothèques. Tout dépend de ce que l’on veut atteindre. • En effet si on envisage de lancer un nouveau produit ou service, on sera tenté par deux approches distinctes. Une première va consister à mettre en œuvre une stratégie d’innovation disruptive, pour changer les règles du jeu en créant un produit complètement nouveau, qui ne ressemble à aucun autre. Ou alors, on va plutôt utiliser une stratégie d’innovation incrémentale pour améliorer un produit ou un service existant. • Il faut mettre en place une stratégie d’innovations mais en partant des fondamentaux missionnaires de la bibliothèque publique 6
  7. 7. 7
  8. 8. Missions qui peuvent aussi se résumer à : Quatre piliers de la bibliothèque publique 8
  9. 9. • Sphère publique • Heritage culturel • Education • Information 9
  10. 10. Sphère publique La bibliothèque est une composante centrale de la sphère publique : c’est sa fonction la plus large en lien avec la société civile. Par ce biais, les bibliothécaires supportent les relations que la communauté entretient à l’égard du discours et de la réalité au quotidien. Par sa contribution à la sphère publique, la bibliothèque publique participe à la création, la construction de la communauté et elle favorise un dialogue authentique. Les services qui sont le plus étroitement associés au développement de la sphère publique sont les suivants : • programmes communautaires • références communautaires • services pour la lecture et les lecteurs. 10
  11. 11. programmes communautaires qui permettent les échanges et confrontations d’idées qui stimulent l’engagement citoyen. La bibliothèque est un lieu de rencontre proposant : • une salle communautaire pour les groupements féminins, les ASC, personnes du 3e âge… • un espace numérique d’échanges, plus que le cyber classique, etc. Sphère publique (1) 11
  12. 12. références communautaires qui sont tous les services offerts par la communauté et dont la bibliothèque se charge d’être un relais de diffusion et d’information • Etablir des liens étroits de collaboration avec les gouvernances locales (mairies, communautés rurales, etc.) pour être informée des projets développés à ce niveau • Vulgarisation des manifestations intéressant la localité (caisse de résonnance) sous forme d’espace dédié à la publicité (affichage) et à la tenue de ces manifestations • Mémoire vivante de la production intellectuelle, artistique, sportive locale. Dépositaire des oeuvres des fils et filles de la localité pour en faire aussi des modèles de réussite pouvant inspirer les autres. Sphère publique (2) 12
  13. 13. services pour la lecture et les lecteurs exemples Sphère publique (3) 1 13
  14. 14. 2 14
  15. 15. 3 15
  16. 16. Héritage culturel La bibliothèque comme carrefour culturel rassemble les services concernant : • l’apprentissage tout au long de la vie (lifelong learning) ; • l’éveil culturel; • l’histoire locale et la généalogie 16
  17. 17. l’apprentissage tout au long de la vie (lifelong learning) : Tout au long de leur vie, les hommes doivent s'éduquer, que ce soit dans des institutions officielles, telles que les écoles, les collèges et les universités ou dans un contexte moins formel en relation avec leur métier et leur vie quotidienne. L'apprentissage ne s'arrête pas avec la fin des études ; c'est, pour la plupart des gens, une activité permanente. Dans une société de plus en plus complexe, les hommes auront besoin d'acquérir de nouvelles compétences à divers stades de leur vie. Dans ce processus, la bibliothèque publique joue un rôle important aidant à la croissance personnelle et le développement social par ricochet ; • proposer une documentation a caractère éducatif pour tout age avec des supports et des contenus permettant a tout un chacun d’en profiter, • initier des activités de formation spécifique aux groupes sociaux qui constituent la communauté. Héritage culturel (1) 17
  18. 18. l’éveil culturel : – rencontres avec des auteurs, – critiques littéraires – prestations scéniques (musique traditionnelle, théâtre, contes…), lieu de confluence des expressions culturelles – ateliers d’écriture créative, – éveil aux langues et aux arts, – programmes autour de l’histoire et de l’identité – programmes autour des droits humains, de la tolérance, – blogues littéraires, – … Héritage culturel (2) 18
  19. 19. L’histoire locale et la généalogie (services et ressources pour une meilleure compréhension de l’héritage culturel), • histoires orales (Faire appel aux plus vieux pour recueillir leurs témoignages) • Archives : constitution de dossiers documentaires sur l’histoire locale y compris des ressources actuelles. • collection d’artefacts (objets a caractère museographique)., plaider pour que les étudiants ou chercheurs de la localité fassent leur mémoire d’études et travaux de recherche sur des problématiques locales et qu’ils les partagent avec la communauté par le biais de la bibliothèque qui se positionne comme dépositaire de ces travaux. • Gestion de photothèque (photographies collectées et documentées) et développer un certain nombre d’activites y relatifs Héritage culturel (3) 19
  20. 20. • Expositions : ex.“La photo raconte l'histoire“ avec des – ateliers : • construction narrative : comment construit-on une histoire en photographie documentaire ? (adultes et adolescents) • comment prendre des photos et raconter une histoire en quatre images ? Une première approche sur le reportage photographique (tous publics) • «jeu des légendes» (enfants) : atelier pour comprendre l’importance de la légende qui accompagne un document photographique – conférences : • lecture des images qui ont marqué l’histoire locale ou nationale ou même internationale avec pour but de faire comprendre l’impact fort qu’elles ont pu avoir sur notre imaginaire collectif (adultes) 4Exemple : 20
  21. 21. Education Structure de soutien aux besoins des citoyens en matière d’éducation et de formation à travers quatre types d’offres : • les services de littératie de base • la maîtrise de l’information • éducation aux medias • le support pour l’apprentissage formel 21
  22. 22. les services de littératie de base : domaine scolaire : – La littératie est un terme du monde de l'éducation qui désigne tous les apprentissages de base qui sont enseignés aux élèves, afin de leur donner les fondamentaux qui leur permettront d'évoluer dans la société. Exemple : Le calcul, l'écriture et la lecture font partie de la littératie. – alphabétisation, premières lectures, ressources pour l’apprentissage de la lecture, tutorat, etc.); Education (1) 22
  23. 23. la maîtrise de l’information :« l’aptitude à comprendre et à utiliser l’information écrite dans la vie courante, à la maison, au travail et dans la collectivité en vue d’atteindre des buts personnels et d'étendre ses connaissances et ses capacités. » (OCDE, 2000 : La littératie à l’ère de l’information). • développement des compétences pour faire des recherches et des travaux, • alphabétisation technologique, • utilisation des ressources de référence et leur évaluation, etc. Education (2) 23
  24. 24. Education aux medias : Processus d’enseignement et d’apprentissage qui porte sur une compétence générale, dont l’objet ne se limite pas au texte imprimé mais englobe aussi les autres systèmes symboliques constitués d’images et de sons. Elle a pour objectif de donner à l’apprenant la capacité d’analyser des textes médiatiques (productions écrites, audiovisuelles, numériques…), pour en comprendre la signification et en évaluer les valeurs et la portée. Ce processus de compréhension et d’utilisation se fait de manière active et combine critique et créativité. Elle permet aux jeunes de construire des interprétations et de formuler des jugements informés lorsqu’ils se trouvent en position de consommateurs de médias. Elle les rend aussi capables de devenir par eux-mêmes des producteurs de médias. Education (3) 24
  25. 25. 5Exemple : 25
  26. 26. 6Exemple : 26
  27. 27. 7Exemple : 27
  28. 28. Le support pour l’apprentissage formel : • vulgarisation des programmes de littératie technologique, • acquisition de manuels scolaires, livres au programme, • acquisition documents d’initiation scientifique multi- supports • initiation scientifique : faire appel a des experts de domaines prioritaires de développement qui viendront expliquer en termes simples ce qui est compréhensible à des non initiés en un mot construire des collections pour supporter le curriculum des écoles. Education (4) 28
  29. 29. 8Exemple : 29
  30. 30. 9Exemple : 30
  31. 31. 10Exemple : 31
  32. 32. Autres Exemples de pratiques 11 32
  33. 33. Information Ce volet regroupe la fourniture de : • l’information générale. • l’information pour le consommateur • l’information gouvernementale • l’information pour la carrière et l’emploi La mise en place de dispositifs de Veille informationnelle 33
  34. 34. l’information générale : • la bibliothèque fournit des informations publiques pouvant intéresser tout un chacun par le biais de fourniture de documents de presse écrite et/ou audiovisuelle par exemple relatifs au monde du travail, aux loisirs – Exemple : dans un contexte de multiplication de chaînes de télévision il devient difficile pour le citoyen lambda de se retrouver dans une gamme de programme de plus en plus élargie et donc de ne pas rater les émissions qui ont le plus d’impact positif pour lui en tant qu’acteur social. Le bibliothécaire peut se positionner comme créateur de parcours audiovisuels en établissant et proposant des calendriers hebdomadaires tirés des programmes des stations télévisuelles et plus en rapport avec les besoins de la communauté qu’il sert. Information (1) 34
  35. 35. l’information pour le consommateur : • tendance des prix des biens de consommation courante, • fluctuations du marché national, • études sur des produits • support a l’entreprenariat La bibliothèque doit se donner les moyens d’être un service de référence et de médiation en ce sens. Information (2) 35
  36. 36. 12Exemple : 36
  37. 37. l’information gouvernementale : les gouvernements produisent des quantités importantes de documents qu’il faut rendre accessible aux citoyens pour leur permettre de participer au processus démocratique, à l’éducation à la citoyenneté. Il faut leur permettre l’accès aux informations concernant : • les lois et règlements, • la santé, • l’environnement, • agriculture et ses domaines connexes • la pêche, etc. Y compris l’information véhiculée par les réseaux électroniques Information (3) 37
  38. 38. http://www.gouv.sn/13Exemple : 38
  39. 39. l’information pour la carrière et l’emploi : • subventions à l’emploi, • offres d’emploi, • foires, • standards de CV • portails sur l’emploi officiels ou non Information (4) 39
  40. 40. 14Exemple : 40
  41. 41. • C’est le lieu de pratique d’une veille informationnelle assidue et soutenue par des moyens physiques (coupures de presse et affichage) et numériques (alertes multiformes, plateformes de curation numérique, microblogging, animation page Facebook,…) Information (5) 41
  42. 42. Merci de votre attention! Antonin Benoît Diouf https://www.facebook.com/tonnyben http://antoninbenoitdiouf.com 42

×