Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

faire vivre la République ensemble

415 views

Published on

Tract campagne législatives 2017 Thomas PUIJALON #circo9210 #issy #vanves #boulogne #meudon

Published in: News & Politics
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

faire vivre la République ensemble

  1. 1. Élections législatives | 11 et 18 juin 2017 10ème Circonscription des Hauts-de-Seine | #Issy #Vanves #Boulogne #Meudon Thomas PUIJALON2017 Chères concitoyennes, Chers concitoyens, Je suis candidat aux élections législatives des 11 et 18 juin 2017, investi par le Parti Socialiste. Je ne suis pas un héritier. Je suis fidèle aux valeurs de ma famille poli- tique : Liberté, Egalité, Fraternité, Laïcité. Je n’ai qu’une ambition : servir les habitants de ce terri- toire qui m’a vu grandir, enconcourantparlaloiaupro- grès social, écologique, démocratique et économique. Nous vivons une grave crise politique, dont cette élec- tion présidentielle complètement folle a été une illus- tration. La République est abîmée par la corruption, des compromissions, le cumul des mandats dans le temps et en nombre. Éduqué par des grands-parents qui furent de grands résistants et des parents militants des droits de l’Homme, je sais combien la démocratie est une flamme fragile. Je me suis engagé à laisser à mes en- fants une République française en meilleur état que celle que nous aurons laissée nos prédécesseurs. Dansmonparcoursprofessionnel,j’aipumesurerlesdé- rives de notre vie publique : des lois inapplicables, mal calibrées, au détriment de l’intérêt général. J’aborde ce mandat avec une volonté ferme de contribuer à restaurer une République forte. Une République forte, c’est d’abord assurer son fonc- tionnement démocratique. Je suis un homme libre, de convictions, attaché à la démocratie, à l’équilibre des pouvoirs. C’est parce que je suis certain que la démo- cratie a encore sa chance que j’ai signé, avec Judith Shan, une charte d’engagements citoyens qui me lie à vous pour 5 ans. Je le fais volontairement. Je crois aujourd’hui en la nécessité de réformer le travail parlementaire. La loi doit s’écrire avec fer- meté, mais aussi avec tempérance et prudence pour rester juste. Elle ne peut plus s’imposer depuis les alcôves des cabinets ministériels ou sortir des tiroirs de l’administration. Elle doit être issue d’un tra- vail autant à l’Assemblée nationale qu’en circonscrip- tion. Je veux donc créer une start up civique locale, à l’échelle de la circonscription, pour débattre avec vous des projets de lois, des choix structurants, vous don- ner la parole et vous écouter pour que nous votions des lois applicables, justes et pondérées. Vous êtes consultés sans cesse pour les choix de votre vie quotidienne, je veux que vous soyez aussi des dé- cideurs pour organiser notre société. Profondément humaniste, je suis un promoteur de l’intelligence collective. J’en fais la démonstration dans cette campagne, en vous écoutant dans les réunions d’appartement ou des ateliers de construc- tion collective pour écrire nos futures propositions de loi. Urgence démocratique, urgence climatique et trans- formation économique et sociale de la France sont les grands axes de travail qui vont nous mobiliser pen- dant ces cinq années. Il s’agit pour moi de tracer avec vous les grandes perspectives pour notre pays et aussi de défendre vos droits, vos intérêts et tout ce qui peut permettre à chacun de s’épanouir. Le11etle18juin prochain, je compte sur vous pour me donner l’élan pour vous représenter, rénover la poli- tique et construire notre futur ensemble. Thomas PUIJALON Faire vivre ensemble la République ! Vu par le candidat - Ne pas jeter sur la voie WWW.PUIJALON.FR 1 @tpuijalon @JudithShan92 SOMMAIRE page 1 Éditorial page 2 Portraits des candidats page 3 Charte citoyenne page 4 Mes priorités WWW.PUIJALON.FR 4 @tpuijalon @JudithShan92 L’urgence démocratique Larévolutionnumériqueremetencausenos institutions. Elles doivent être adaptées pour préserver la démocratie et donner à chacun l’occasion de s’exprimer. La démocratie, cela commence aussi par l’Education, pour donner les moyens à chaque enfant, tout au long de sa vie, d’exer- cersonlibrearbitre,dansunesociétédeplus en plus contrôlée par les algorithmes. Les conditions dans lesquelles nos maires d’Issy, Boulogne et Vanves discutent d’une fusion de nos communes, loin de vous, sont un exemple d’une démocratie qui fonc- tionne mal. L’urgence écologique Nous ne pouvons plus négocier avec la pla- nète. Ensemble, nous allons définir des su- jets qui peuvent limiter notre impact sur l’environnement et rendre notre planète vi- vable. L’état d’esprit est clair : fixer des objectifs par la loi, voire des contraintes, et travailler loca- lement pour sensibiliser, mobiliser la popu- lation et changer nos habitudes. L’urgence économique La Révolution numérique bouleverse l’em- ploi et le travail. L’économie numérique doit faire l’objet de rapports d’études avant de légiférer pour permettre le meilleur sans précariser et avoir toujours en ligne de mire l’émancipation de chacun dans sa vie per- sonnelle au cœur de la Nation. Il nous revient de créer les réseaux et les opportunités pour que chaque habitant de notre circonscription puisse trouver sa place dans cette nouvelle société. Dessiner ensemble cette société plutôt que la subir, tel est l’enjeu pour nous tous. Mes priorités Des premiers ateliers collaboratifs qui se sont tenus sur la circonscription, il ressort des priorités dans le travail parlementaire à conduire pendant les cinq ans de la législature. Thomas Puijalon vous propose de construire ensemble une vision de la France dans la Révolution numérique autour de trois grandes priorités : Plutôt que des grandes réunions de compte-rendu de mandat, votre futur député propose de travailler ensemble, en amont, les dossiers parlementaires en recréant l’es- prit d’une agora citoyenne permanente. La loi s’élaborera autant dans la circonscription que dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale. Pour y parvenir, s’appuyant sur la charte d’engagements citoyens, Thomas Puijalon souhaite renouveler le travail parlementaire en mettant en place une méthode claire : • Consulter et écouter les acteurs locaux sur tous les sujets législatifs qui les concernent ; • Laisser place à l’initiative citoyenne pour une lecture critique des pro- jets de loi. Chacun doit pouvoir faire entendre auprès du député les inconvénients ou les avantages d’une disposition légale ; • Recueillir les amendements citoyens aux textes législatifs. Sur le mo- dèle des ateliers d’intelligence collective, votre député favorisera l’ex- pression citoyenne et sera le relais des amendements co-écrits dans la circonscription. Dialogue, écoute, intelligence collective, humain, ouverture… voilà les valeurs qui favoriseront une nouvelle place pour les citoyens dans notre circonscription. APPELADONS Une campagne électorale n’est pas gratuite.Thomas PUIJALON a engagé un financement de 26 000€ auprès du Crédit coopératif, soit moins de 0,23€ par habitant. Chaque Euro complémentaire permet d’améliorer la visibilité et la qualité de la campagne. Seules les personnes physiques peuvent don- ner. Chaque don fait l’objet d’un reçu fiscal qui ouvre droit à une déduction fiscale de 60% de sa valeur. Je fais un don de 10€ 20€ 50€ 100€ 200€ autre montant : ____________ Chèques à libeller à l’ordre de « Réjane Puijalon, mandataire financier de Thomas Puijalon » et à adresser : PARTI SOCIALISTE ISSY LES MOULINEAUX 26 rue d’Estienne d’Orves 92130 ISSY-LES-MOULINEAUX NOM : _________________________________ Prénom : ____________________________________ Adresse : ____________________________________________________________________________ Code postal : __________________ Ville : _________________________________________________ E-mail (facultatif) : ____________________________________________________________________ Vu par le candidat - Ne pas jeter sur la voie Thomas PUIJALON, votre candidat Judith SHAN, candidate remplaçante ©MathieuDelmestre Une méthode
  2. 2. Depuisquandêtes-vousengagéepolitiquement? Diplômée de troisième cycle universitaire en droit et urbanisme, j’ai toujours eu envie de travailler pour faire la ville et faire société. Cette volonté s’est traduite par un engagement pro- gressif qui a commencé quand mes enfants sont entrés à l’école. Cet engagement a d’abord été asso- ciatif: parents d’élèves, protection du cadre de vie, action sociale… Puis j’ai adhéré au Parti Socialiste en 2006. Avez-vous déjà exercé des mandats ? Oui, je suis élue conseillère municipale de Bou- logne-Billancourt depuis 2008 et j’ai été conseillère régionale de 2010 à 2015. Je suis très fière du bilan de ce mandat. Nous avons voulu être un bouclier social et nous avons réussi ce pari notamment sur notre ter- ritoire de la 10ème circonscription et à proxi- mité: nombreux logements sociaux neufs, nouveau matériel de transport sur la ligne 9, ouverture du T6, quotient familial dans les cantines des lycées… Le lycée qui va ouvrir sur le Trapèze à Boulogne-Bil- lancourt à la rentrée 2018 est un exemple concret des réussites de ce mandat, il permettra d’accueillir de nombreux lycéens de notre circonscription dans de meilleures conditions, notamment en donnant un peu d’air au lycée Ionesco d’Issy-les-Moulineaux ! Je suis attachée à l’action concrète des élus, aussi je passe beaucoup de temps de recevoir les habitants de ma ville, et en particulier de notre circonscription où je vis depuis 13 ans. Et en dehors de la politique, qui êtes-vous? Une maman soucieuse de laqualité de vie quenous laisserons en héritage aux générations futures! Je suispassionnéedegéographieetaiunregret:nepas parler davantage de langues étrangères pour mieux saisir les cultures avec lesquelles nous sommes dans le monde actuel en perpétuelle interaction. Pourquoi aller voter les 11 et 18 juin ? Nous souhaitons dépoussiérer l’élu parlementaire distant qui nous représente trop peu trop sou- vent. Nous voulons dessiner le portrait d’un député proche de tous et des réalités du quotidien. Après une séquence présidentielle qui a été moins guidée par les idées que par des choix stratégiques, je souhaiterais offrir à chaque électeur la possibilité de voter pour une vision politique à laquelle il ad- hère. Pouvez-vous vous décrire pour ceux qui ne vous connaissent pas ? Agé de 40 ans, j’ai grandi et toujours vécu dans cette circonscription. Je suis marié et père de deux enfants qui fréquentent un collège et une école d’Issy-les-Moulineaux. J’habite le quartier des Char- treux, sur les bords de Seine. Après des études en classe préparatoire littéraire, pour faire mes « humanités », j’ai écrit un mémoire de maîtrise d’histoire sociale contemporaine sur le personnel communal de Boulogne-Billancourt dans l’entre-deux guerres. Le goût pour l’histoire, ce territoire et l’administration de la chose publique se conjuguant dans un même travail. Votreparcoursprofessionnelest-ilunatoutpour cette circonscription ? Ma carrière m’a permis de connaître l’Etat, ses rouages, ses atouts et ses défaillances sous quatre angles différents. En cabinet ministériel, auprès d’Alain Richard, Ministre de la Défense, dont je fus le conseiller parlementaire et chef-adjoint de Cabinet au moment de la fin de la conscription, de l’attentat du 11 septembre 2001 et de la guerre en Afghanis- tan. J’y ai appris la gestion de crise, le sens de la ri- gueur et la négociation entre Parlement et Etat. Puis, à la Région Île-de-France, qui m’a accueilli comme attaché territorial, j’ai participé notamment aux négociations avec l’Etat sur le contrat de plan. J’y ai appris la gestion financière d’une collectivité, les marchés publics. Avec Marylise Lebranchu, comme collaborateur à la Questure de l’Assemblée nationale, j’ai appris à connaître tous les rouages de l’Assemblée, à rédiger des amendements, à me familiariser avec le travail parlementaire. Puis j’ai rejoint un opérateur de communications électroniques. Depuis 2012, j’ai rejoint le privé, chez un opérateur De loin, l’expérience la plus enrichissante! Je défends les intérêts de mon groupe auprès du Parlement et de l’Etat. J’y ai vu notamment, ce que l’on ne devrait plus voir: des amendements votés en 5 minutes en créant 70 millions € de taxes supplé- mentaires sans négociation. Votre expérience politique ? Je milite sur notre circonscription depuis 1997. Je me suis engagé pendant la campagne législative de Guy Janvier, après la dissolution. Depuis, je mi- lite à la section PS d’Issy-les-Moulineaux et je suis aujourd’hui Premier secrétaire fédéral adjoint du PS 92. Tête de liste aux municipales de 2014, en tant que conseiller municipal d’Issy-les-Moulineaux, je défends une vision exigeante de la politique: je refuse toute opposition stérile. Nous votons ce avec quoi nous sommes en accord ou si nous ne pouvons pas proposer mieux. Je suis adepte de la politique constructive et du dialogue. Votre lien avec cette circonscription ? Ma famille y réside depuis le XVIème siècle ! Ils étaient viticulteurs sur la colline des Moulineaux, puis sont devenus ouvriers, avant de devenir archi- tectes… J’ai un attachement profond à cette ville, à ce territoire. J’y ai fait ma scolarité, j’ai gardé des liens avec des amis d’enfance. Votre jardin secret ? Je cultive l’humanisme, notamment par une plon- gée régulière dans les auteurs antiques. J’aime la photo, pour cette magie d’arriver à emprisonner l’instant. Je suis fondu de ski. Enfin, la cuisine, mo- ment de réflexion et surtout l’envie de partager du plaisir avec les autres. WWW.PUIJALON.FR 2 @tpuijalon @JudithShan92 WWW.PUIJALON.FR 3 @tpuijalon @JudithShan92 Thomas PUIJALON, votre candidat Les Français n’aiment pas leurs députés. La dernière législature a été marquée par un fort taux d’absentéisme, par des affaires et des dysfonctionnements au sein de la majorité. Dans toutes les enquêtes d’opinion, ils sont les élus les moins aimés des Français. Il faut retrouver confiance dans le législateur. Thomas Puijalon a souhaité, volontairement, prendre des engagements concrets qui concernent l’éthique du député et le travail parlementaire. Le volet éthique va au-delà de ce que préconise la loi pour éviter les conflits d’intérêts et assurer la transparence. Thomas Puijalon souhaite également ouvrir une Maison de la circonscription qui sera un lieu de débat, ouvert et accueillant tous les habitants. Concernant le travail législatif, votre futur député veut mettre en place une start up civique pour permettre à tous les citoyens de la circonscription de s’expri- mer sur les projets et propositions de loi qui viennent en discussion à l’Assem- blée nationale. L’organisation régulière de forums de la circonscription permettra aussi de tra- vailler les textes le plus en amont possible pour qu’ils soient justes, concrets et applicables. Cette charte pose les bases d’un travail permanent d’intelligence collective pour faire vivre la démocratie et reconnaître la parole et les opinions de chacun. Pourquoi une charte d’engagements citoyens ? Vu par le candidat - Ne pas jeter sur la voieVu par le candidat - Ne pas jeter sur la voie Judith SHAN, candidate remplaçante CHARTE D’ENGAGEMENTSenvers les citoyens de la 10ème circonscription des Hauts-de-Seine « Candidat aux élections législatives dans la 10ème circonscription des Hauts-de-Seine, en juin 2017,je veux initier avec vous une profonde rénovation dans lamanière d’exercer le mandat de député. Aussi je prends envers vous, mes concitoyens, des engagements formels librement consentis. Ceux-ci visent à ouvrir de nouveaux espaces de travail collaboratif pour fabriquer la loi, impliquant celles et ceux qui le veulent. Pleinement conscient de la crise morale touchant la politique fran- çaise, ces engagements sont également éthiques et comportementaux.Avec vous, je veux créer une CivicTech locale pour renouer avec la démocratie, la proximité et la vertu dans la République. » votre candidat, Thomas PUIJALON WWW.PUIJALON.FR Elu député en juin 2017, je m’engage à : « Je m’engage à respecter ces engagements et à faire vivrecette charte dans le cas où je remplacerais le député. »Judith SHAN, candidate remplaçante ARTICLE 1 Au-delà des dispositions légalesen vigueur sur le non-cumul, n’exercer qu’un seulmandat électif durant la législature. ARTICLE 2 Eviter toute forme de conflitd’intérêts dans la constitution de mon équipe par-lementaire. ARTICLE 3 Faire la transparence sur monagenda parlementaire, ma présence en séance eten commission, les représentants d’intérêts que jerecevrai et vous en rendre compte. ARTICLE 4 Organiser des appels à projets pourl’usage de la réserve parlementaire. ARTICLE 5 Animer des ateliers de copro-duction législative pour écrire ensemble despropositions de loi et des amendements. ARTICLE 6 Programmer des assemblées decirconscription, ouvertes à tous, pour débattre dessujets importants de la législature. ARTICLE 7 Entendre les forces vives, lesassociations, les syndicats, les entreprises, etc.de la circonscription avant l’examen des texteslégislatifs qui les concernent. ARTICLE 8 Proposeretorganiserdesrencontreset des cycles de conférences sur la circonscriptionpour nourrir la réflexion collective et le débat. ARTICLE 9 Faire de la permanence parlemen-taire un lieu ouvert à tous, véritable Maison de la10ème circonscription des Hauts-de-Seine. ARTICLE 10 Organiser des permanencesparlementaires dans la Maison de la circonscrip-tion pour recevoir les citoyens qui en exprimentle besoin. 10ème CirconscriptiondesHauts-de-Seine|#Issy #Vanves #Boulogne #Meudon Élections législatives | 11 et 18 juin 2017

×