Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

141106 enssib ebooks

800 views

Published on

Séminaire "L’offre de livres numériques à destination des bibliothèques de lecture publique : un regard international", cycle de conférences organisé par l'enssib. Intervention du 06.11.14, "La situation en Suisse".

Published in: Services
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

141106 enssib ebooks

  1. 1. L’offre de ebooks en bibliothèque : la situation en Suisse enssib – 06 novembre 2014 Stéphanie Pouchot Aurélie Vieux
  2. 2. 2 • Eléments de contexte  Zones linguistiques  Bibliothèques  Formation  Publics • L’offre de ebooks  Cadre règlementaire  Contenus et acteurs  Initiatives • En bibliothèque académique • Pistes conclusives
  3. 3. 3 Eléments de contexte • 8 millions d’habitants • 26 cantons • 4 langues
  4. 4. 4 Les bibliothèques en Suisse • Petite mais bien dotée (6000) • Données OFS (822), 7 catégories :  1 bibliothèque à vocation nationale (BN)  Bibliothèques publiques :  127 bibliothèques publiques des villes (communes dès 10'000 habitants)  509 bibliothèques publiques communales et mixtes (communales et scolaires)  15 bibliothèques universitaires  94 bibliothèques rattachées aux réseaux de bibliothèques des universités  66 bibliothèques de HES (dont 29 en suisse romande)  10 Bibliothèques des Hautes écoles pédagogiques • Communal / cantonal / fédéral
  5. 5. 5 Quelques chiffres LP : 9% • 12% des suisses sont « utilisateurs actifs » d’une bibliothèque de lecture publique
  6. 6. 6 Accès aux métiers • Formation de base (écoles et HES)  CFC AID  Bachelor ID  Master ID • Formation continue (HES, universités et associations)  CAS (15 ECTS)  MAS (30 ECTS)  DAS (60 ECTS)  Stages, formations courtes “attestantes”, ateliers, journées professionnelles • Intégration récente aux programmes de la question des ebooks
  7. 7. 7 Le public
  8. 8. 8
  9. 9. 9 En bibliothèque • Jusqu’en 2013, une définition OFS en décalage avec le terrain, 3 catégories de documents numériques  Journaux et périodiques  BD et documents numériques consultables sur support numérique (DVD, CD-Rom…)  BD et documents numériques consultables sur serveur ou en ligne • ¼ des bibliothèques proposent des documents numériques
  10. 10. 10 L’offre – cadre règlementaire • 2012  Votation sur le prix unique  Motion fédérale sur la TVA des ebooks • LDA (1993) pas entièrement adaptée au numérique => projet pour fin 2015  Groupe de travail AGUR12, rapport juin 2014  Instauration d’un droit de prêt pour les oeuvres numérique non retenu  Création d’un «privilège» pour les musées et les institutions de la mémoire  Article 19 : utilisation de sources illégales
  11. 11. 11 Cadre règlementaire • Concrètement pour l’utilisateur :  Offre payante  Domaine public  Offre bibliothèques  Téléchargement de sources illégales
  12. 12. 12 Contenus et acteurs • Editeurs suisses romands peu présents sur le marché du ebook • • Pas d’offre unifiée, refus ou tiédeur de certains éditeurs français (pb de droits)
  13. 13. 13 Acteurs • Suisse alémanique : DIBIOst, Ciando, DiViBib • Suisse romande : Numilog, Cyberlibris  Domaine public BNR • Suisse italienne : ebrary, MediaLibraryOnline • Circuit et modes d’accès similaires à la France
  14. 14. 14 Acteurs • CLP en 2011 (rapport)  Plateforme d’accès commune aux ressources numériques envisagée  Groupe de travail comme intermédiaire • 2013 : appel à la création d’un consortium  Redondance avec Carel ? • 2014 : projet e-bibliomedia  Appel lancé l’été dernier  Tout type de bibliothèque  Fonds financé par Bibliomedia, accès gratuit pour 200 lecteurs jusqu’à fin 2015 pour chaque bibliothèque impliquée  CLP comme relai PNB et intermédiaire avec les éditeurs suisses romands
  15. 15. 15 Initiatives • Espace physique éphémère dédié au numérique • Participation volontaire (50 candidatures sur 150) • Constitution de l’offre  Presse, BD, musique, jeunesse mais… pas encore ebooks ! • Mise en valeur des ressources • Constat : des usagers fidèles conservateurs  La bibliothèque comme lieu déconnecté, préservé
  16. 16. 16 L’offre - acteurs
  17. 17. En bibliothèque académique – Contexte universitaire Suisse 17  Acquisition titre à titre VS bouquets de documents  Augmentation des prix concomitante avec diminution des budgets  Consortium des bibliothèques universitaires de Suisse - 70 bibliothèques  Acquisition groupée pour avoir plus de poids face aux éditeurs scientifiques (Elsevier, Springer, Blackwell)  30% de rabais en moyenne  Négociations se font principalement sur les augmentations annuelles
  18. 18. Consortium des bibliothèques universitaires de Suisse : dépenses licences par les bibliothèques 18
  19. 19. Consortium des bibliothèques universitaires de Suisse : dépenses de licence par les bibliothèques (II) 19
  20. 20. 20 Contexte universitaire : généralités • Ebooks, une offre nouvelle en milieu académique • Adoption lente  Pour les professionnels :  Offre éditoriale disparate entre les disciplines (STM vs SHS)  Multiplication des plateformes d’éditeurs (modalités d’accès, modèles économiques, fonctionnalités, DRM)  Infrastructure informatique solide (Wi-Fi, VPN)  Pour le public :  Repérage et utilisation (modalités d’accès, fonctionnalités d’annotations, surlignage)  Lecture papier VS lecture sur écran  Pratiques documentaires numériques diffèrent selon la discipline et le niveau d’études  Implique des compétences techniques et informationnelles
  21. 21. 21 L’exemple de l’UNIGE • Budget global pour les ressources électroniques : près de 65’000 CHF, soit 67% du budget total • Pas de budget dédié aux e-books avant 2014 (ligne budgétaire pour les livres papier) • Budget alloué (décembre-juin 2014) : 45’500 CHF pour nouveaux 598 titres • 1 personne dédiée à l’acquisition des e-books • Signalement problématique  Sur le catalogue en ligne (RERO)  Pas de possibilité de filtrer par type de document  Moteur de recherche «maison» qui fonctionne avec SFX
  22. 22. Valorisation des e-books : point de vue des usagers • Freins à la visibilité des ressources documentaires numériques  Problème de signalement en ligne et dans les espaces 22 physiques  Manque de cohérence et de clarté dans la présentation  Communication sur les ressources et services documentaires irrégulière et dispersée • Freins à l’utilisation des ressources documentaires numériques  Infrastructure technique (réseau)  Guides d’utilisation et logiciels d’autoformation  Service d’accompagnement / formation en présentiel
  23. 23. Valorisation des e-books : point de vue des professionnels • Les collaborateurs mènent déjà des actions de valorisation, mais à petite échelle et sans coordination :  Priorité sur d’autres projets et manque de temps  Manque de budget dédié et RH  Tâche transversale : responsabilité  Manque de savoir-faire et de compétences 23
  24. 24. 24 Bilan : Valorisation des e-books (I) Comment faire connaître et faire utiliser les ressources ? Service
  25. 25. 25 Bilan : Valorisation des e-books (II) • Sur place :  Dispositif passerelle (flyers, QR-codes, etc.)  Offre de formations vers une intégration des formations aux compétences informationnelles dans les cursus universitaires • En ligne :  Outil de découverte : RERO Explore  Exposition virtuelle  Signalement dans Google Scholar  Signalement sur les plateformes d’e-learning  Organisation des ressources par discipline
  26. 26. En conclusion : constats, tendances, avenir • Mêmes problématiques qu’en France • Des différences (équipement, publics isolés) • Prudence • Actualité à suivre 26

×