Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Acton bleu

1,744 views

Published on

Images des années 1970

Published in: Education
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Acton bleu

  1. 1. © Société d’histoire de la région d’Acton Afin de vous laisser un temps de lecture approprié, nous vous laissons le plaisir d’avancer les diapositives manuellement.
  2. 2. Une présentation de la Société d’histoire de la région d’Acton
  3. 3. Quelques images du passé
  4. 4. Plan d'Acton en 1858
  5. 5. En ce 15 octobre 1851, c’est la journée d’ouverture de la route du chemin de fer qui mène jusqu’à la rivière Saint-François à Richmond. Cette cérémonie s’est déroulée dans la grandeur et le respect de telles fêtes dans ce genre d’occasion. À huit heures trente de la matinée, le président et les administrateurs de la compagnie de chemin de fer Saint-Laurent  et de l’Atlantique ainsi que de nombreux invités de marque étaient sur le quai Jacques-Cartier à Longueuil. Quatre grandes voitures attachées à une nouvelle locomotive appelée la Saint-Laurent se préparaient à quitter pour ce voyage mémorable. Ils ont quitté le quai de Longueuil à 9:10 a.m.  Voici les différentes stations et les distances entre Longueuil et Richmond. Miles Temps Miles Temps Saint-Hilaire 17 9:40 Acton Station 49 11:32 Saint-Hyacinthe 30  10:27 Durham Station 57 12:00 Upton tank 40 11:00 Durham Tank 64 12:22 Upton Station 43 11:05 St.Francis bridge 68 12:45 Wood near Acton 48 11:20 Richmond 71 12:55 Voyage du 15 octobre 1851 du St Laurence and Atlantic Railroad
  6. 6. Une première gare fut construite à Acton Vale en 1851. La gare actuelle, construite vers 1904, présente son aspect d’origine. Le bâtiment fut rénové en 1983 et déclaré d’intérêt national en 1986. Gare du Grand Tronc vers 1910
  7. 7. Vers 1857 une étonnante découverte portait le nom d’Acton sur la scène nationale et même au-delà. Il s’agissait d’une mine, qu’on aurait bien voulue remplie d’or, mais dont la teneur exceptionnelle en cuivre fit l’étonnement des meilleurs géologues qui furent invités à évaluer les gisements repérés sur une colline haute d’une centaine de pieds, sur le lot 32 du 3e rang. Dès lors, en peu de temps, l’humble petite localité devint un point de mire et profita de cette prospérité inattendue. La mine d’Acton. Illustration tirée de l’article « The Copper Mine near Montreal (Canada) » publié dans The Illustrated London News (août 1860, p. 159.)
  8. 8. Vue générale de la mine en 1935 Il s’agit plutôt de l’entreprise de carrière qui débutait, car la deuxième période des travaux de forage à la mine proprement dite était terminée depuis 1913.  
  9. 9. Une vue des installations du concasseur de gravier. Le concasseur à la mine en 1935  
  10. 10. Le puits principal à la mine, celui de la première exploitation, qui couvre la période de 1857 à 1864.Vue générale de Vue d'un puits abandonné en 1935
  11. 11. Construit en 1862 par Louis Bernier cet édifice fut au cœur de l’animation de la ville car on y retrouvait, au rez-de-chaussée, outre le marché aux denrées, les bureaux de l’hôtel de ville, la caserne des pompiers, le poste de police et la prison municipale, en plus d’une salle de théâtre à l’étage.   Un jour de marché à Acton Vale vers 1932 Le marché public était situé à l’emplacement actuel du parc Roger J. LaBrèque. L'édifice fut démoli en 1947. Le marché et l’hôtel de ville
  12. 12. La construction du tronçon Drummondville-Acton de la ligne South Eastern Railway permit, à partir de 1876, la jonction, à Acton Vale, avec le Grand Tronc. Ce bâtiment fut démoli en 1971. La gare du Canadien Pacifique en 1935
  13. 13. Usine Acton Shoe, en 1935 Cette usine fut construite en 1904 pour loger la manufacture de chaussures Alfred Lemay, qui s’associa, cette année-là, avec Alfred Lambert. Cette industrie devint en 1907 : The Acton Shoe Co Ltd. Cette manufacture cessa ses activités en 1977.
  14. 14. Acton Rubber, qui au cours des ans allait devenir Acton International Inc., une division d’Air Boss of America, est une entreprise établie à Acton Vale depuis 1930. Cette industrie comprend trois divisions : La Division de chaussures commerciales; La Division de chaussures militaires; La Division industrielle. Usine et employés d'Acton Rubber le 28 octobre 1930
  15. 15. Pendant 25 ans, de 1931 à 1956, une première industrie de textile, propriété de Pierre-Paul Demers et de Roger J. LaBrèque, a fait partie du paysage d’Acton Vale, on l’appelait familièrement La Soie. Usine Acton Silk Mills en 1935
  16. 16. En 1941, Pierre-Paul Demers démarra une industrie du lin, à partir de la culture sur les terres jusqu’à la filature et au tissage. Il avait installé ses métiers à tisser dans l’usine désaffectée des lattes métalliques. Dès 1926 ce même édifice avait abrité la Tricotterie Acton Limitée. En juin 1954, Peerless Rug Co Ltd, manufacturiers de produits de chenilles a commencé à installer sa machinerie dans l’ancien édifice de la Société Linière, situé sur la rue Saint-André. Usine de fabrication de lattes métalliques en 1935
  17. 17. Le bureau de poste en 1935 Ce premier bureau de Poste fut construit en 1904, agrandi en 1960, il devait desservir la population jusqu‘en 1975 alors que l’on dénagea dans un autre local. L’édifice fut converti, en 1980, en bibliothèque et en locaux à vocation culturelle.
  18. 18. Maison du Dr Daigneault Cette maison a été construite en 1863 et fut la propriété du Dr Léon Gauthier de 1914 jusqu'en 1921, par la suite elle fut occupée par le Dr Frédéric Hector Daigneault. Elle fut acquise par le Dr Lionel Laliberté en 1945, celui-ci l'a agrandie et y a ouvert un hôpital de maternité de 1948 à 1964. À la suite de son décès en 1990, la maison a été habitée par sa famille. Vendue, elle a été convertie en auberge pour touristes, en 1998.
  19. 19. Maison et pharmacie du Dr Léon Gauthier C’est dans cet édifice que, de 1921 à 1955, le Dr Léon Gauthier tenait son cabinet de consultation et sa pharmacie. Son fils Roger a, lui aussi, tenu cabinet de médecine dans cet édifice, jusqu'à sa retraite en 1994. L’édifice est voué à une vocation commerciale depuis..
  20. 20. L'église Saint- André d'Acton en 1935 L’église Saint-André d’Acton dont les plans ont été dessinés par Ferdinand Peachy, a été construite en 1874. Le clocher original, terminé en flèche, a été modifié vers 1900 alors que la façade a été entièrement refaite en 1935 et que l'on y a ajouté les transepts.
  21. 21. Memorabilis
  22. 22. Ivano Magicien, peintre, illustrateur, etc.
  23. 23. Né le 2 juillet 1911 à Saint-Jacques-le-Majeur, fils de Wilfrid Fortier et d’Emma Parent. En décembre 1915, la famille s’installe à Acton Vale. Il est diplômé du cours supérieur au collège du Sault-au-Récollet. Commis et caissier à la Banque Canadienne Nationale à Acton Vale et à South Durham, de 1930 à 1934. Durant ses loisirs, Ivano fréquente, l’International Brotherhood of Magicians et en obtient, en 1933, son accréditation. Il se lance dans la magie ! Sa popularité atteint les villes environnantes. En 1945, Il effectue une tournée artistique dans les villes des Cantons de l’Est. Il épouse, en 1946, Simonne I’Écuyer, ils auront deux fils : Ivanhoë jr et Daniel. De 1955 à 1975, quand il n’est pas en tournée, Ivano travaille à son studio de photographie et il s’adonne à la peinture. En 1976, il abandonne la photographie et le lettrage commercial. Il prend sa retraite en 1983. Ivano décède le 26 février 1986. Ces reproductions illustrent son interprétation de deux éléments du patrimoine valois : le site de la gare du Grand Tronc et l’ancien marché au centre-ville. En souvenir d’Ivano (Monsieur Ivanhoë Fortier)
  24. 24. Serge Lemoyne Un artiste innovant, qui a cheminé hors des sentiers battus…
  25. 25.  Serge Lemoyne est né à Acton Vale le 13 juin 1941. Il y fait ses études primaires et secondaires. Il s’inscrit à l’École des Beaux-arts de Montréal en 1958. Ce fut le début d’une odyssée créatrice qui marqua le milieu des arts montréalais et sa communauté d’origine. Il décède des suites d’un cancer foudroyant, le 12 juillet 1998. La position de chef de file occupée par Serge Lemoyne dans le développement de l’avant-garde artistique québécoise des années soixante a souvent été comparée à celle de Paul-Émile Borduas : « Lemoyne aura joué pour sa génération le rôle de catalyseur que Borduas joua pour la sienne... » disait Philippe Gingras, un ami et collaborateur de la première heure. Aujourd’hui, la renommée artistique de Serge Lemoyne n’est plus à faire et les diverses répercussions de son œuvre comme de ses actions artistiques ou interventions sociales sont trop nombreuses pour être ici dénombrées. Importance de la maison dans son œuvre. Sans cesse peinte et repeinte, comme s’il s’agissait d’un tableau tridimensionnel, l’aspect extérieur de sa maison natale et ancestrale fut le support de multiples interventions picturales. La maison de Lemoyne fut depuis 1985 l’objet de plusieurs autres formes de réappropriations. (source : Marcel St-Pierre, historien de l’art, UQAM) Serge Lemoyne ou « Lemoyne »
  26. 26. Nous présentons les diapositives dans le meilleur format afin d’éviter la distorsionAspects de la ville en 1970
  27. 27. Façade actuelle de l‘église Une église imposante invite les quelque 5 700 Valois à la prière. [7 200 en 2004] [7 701 en 2015]
  28. 28. Le presbytère Saint-André [Le presbytère actuel a été construit en 1926 au coût d’environ 20 000,00 $. Déjà, en 1875, un deuxième édifice avait été construit en remplacement du premier presbytère devenu vétuste.] Depuis la fondation de la paroisse, 14 curés [17 en 2004, 19 en 2015] aidés de nombreux vicaires ont présidé au cheminement spirituel des paroissiens.
  29. 29. Les curés de la paroisse Saint-André M. Narcisse-Édouard Ricard 1859-1870 M. François-Xavier Vanasse 1870-1878 M. Pierre Larochelle 1878-1882 M. Joseph Jodoin 1882-1893 M. Léonard Boivin 1893-1898 M. François-Xavier Bouvier 1898-1902 M. Marc-Albert Hogues 1902-1909 M. Joseph Cardin 1909-1916 M. André Bonin 1916-1924 M. Antoine Roy 1924-1937 M. Ernest Bouvier 1937-1949 M. René Gagner 1949-1954 M. Albert Renaud 1954-1965 M. Zoïle Lussier 1965-1972 M. Robert Fontaine 1972-1978 M. Bruno Galipeau 1978-1986 R. P. Claude Préfontaine, s.m. 1986-2007 R. P. Joseph Lèbre, s.m. 2007-2011 R. P. Michel Tremblay, s.m. 2011-…. Les missionnaires de la paroisse Saint-André M. Hubert Robson 1840-1844 M. Joachim Boucher 1842-1846 M. John C. O’Grady 1842-1846 Les desservants de la paroisse Saint-André M. Joseph-Hercule Dorion 1846-1853 M. Jean-Baptiste Leclair 1853-1856 M. Jean-Octave Prince 1856-1858
  30. 30. Le cimetière Saint-André Aussi, Acton doit-il se souvenir des quelque 5 420 pionniers qui reposent dans le cimetière. [7 144 sépultures en 2004] [7 740 sépultures en 2015]
  31. 31. Église St Mark's Il ne faut pas oublier qu’à partir de 1862, une mission anglicane sous la direction du révérend Louis Campbell Würtele, a offert à ses fidèles les services religieux. [À son décès, en 1919, le révérend Würtele ne fut pas remplacé.]
  32. 32. The Parsonage Ce presbytère a été construit en 1876 par le révérend Würtele. Il avait épousé en premières noces (1860), Emily Towle de Lennoxville qui lui avait donné une fille et, en secondes noces (1874), Isabella Hunter, de Richmond, Maine, mère de ses deux fils. Cette dernière lui survécut et acheta du diocèse la maison où ils avaient vécu et qui demeure encore la propriété de la famille.
  33. 33. Le bureau de poste Notre bureau de poste fut ouvert en 1904 et servit jusqu'en 1975. [Cet édifice fut rénové et accueillit la bibliothèque municipale en 1980. Des organismes culturels, dont la Société d’histoire de la région d’Acton occupent les deux étages supérieurs.]
  34. 34. Hôtel de ville Mais c’est de l’hôtel de ville, que démarre l’essor industriel d’Acton Vale. L’administration municipale gère un budget d’environ 500 000,00 $. [6 134 499,00 $ en 2004] [9 249 591,00 $ en 2015]
  35. 35. En 1958, le conseil municipal composé du maire Roger J. LaBrèque, des conseillers Henri L’Écuyer, Hector Pelchat, Florent Beaugrand, J. Edmour Gagnon, Sylvani Compagna, Henri Arcand, et du secrétaire-trésorier, accorde à la firme d’architectes Audet et Blais de Drummondville, un contrat pour la construction de l’hôtel de ville actuel. Les plans sont soumis le 2 octobre 1958. Le 5 janvier 1960, a lieu la première assemblée du conseil municipal de la ville d’Acton Vale dans la salle du nouvel hôtel de ville. L’inauguration officielle a lieu en 1961 alors que le conseil municipal est composé du maire Roger J. LaBrèque, des conseillers Hector Pelchat, Florent Beaugrand, J. Edmour Gagnon, Sylvio Goyette, Henri L’Écuyer, Adélard Gendron . Le secrétaire municipal était dans les deux cas Fernand Ménard. Le 20 décembre 1961, on démolit une construction appelée « Maison Grégoire », une des plus ancienne maisons de la ville, pour faire place au terrain de stationnement de l’hôtel de ville. Hôtel de ville d’Acton Vale en 1964
  36. 36. Depuis sa fondation, la Ville protège ses citoyens des incendies par un service efficace et adapté aux techniques disponibles. [La caserne actuelle des pompiers fut mise en service en 1977.] Les pompiers volontaires
  37. 37. La municipalité nous offre un service d’aqueduc moderne et progressivement renouvelé. Notre usine de filtration [construite en 1965-1966] purifie au-delà d'un million de gallons d'eau par jour, eau puisée dans la rivière Noire. [Deux millions en 2004 et de 18 000 mètres cubes par jour en 2015.] L’aqueduc municipal
  38. 38. La piscine municipale Chez nous, les loisirs occupent une place importante. Durant la saison estivale, la piscine municipale [construite en 1950 pour la Colonie de vacances du Service des loisirs] ou le terrain de tennis accueillent de nombreux amateurs.   Photo du tennis, rue Fortier Ce terrain de tennis a été mis à la disposition des sportifs en 1962. Antérieurement, en hiver, on y aménageait une patinoire. Les loisirs
  39. 39. Quelque 750 personnes peuvent assister aux parties de baseball disputées au stade municipal, inauguré le 3 juin 1962. [Le stade Léo-Asselin a été rénové en 2014.] Stade de baseball municipal
  40. 40. Et que dire de notre Aréna ? Ce monument fut édifié dans le cadre des célébrations du centenaire de la Confédération canadienne, en 1967, au coût de 290 000,00 $ La construction de ce complexe sportif a permis d’établir une saison de hockey plus structurée. Centre sportif en 1970
  41. 41. C'est la tour d'ivoire de 26 équipes de hockey   Des Atomes aux Cosmos. On y dispute aussi des joutes de ballon- balai, sans oublier la tenue du tournoi provincial Midget [depuis 1969.]
  42. 42. Toujours dans le domaine des loisirs, notons la présence nouvelle du Comité socio culturel. Et l'initiative que démontre l'Amicale [Des anciens élèves des frères du Sacré-Cœur qui enseignaient à l'école Saint-André]. Les loisirs culturels
  43. 43. En organisant chaque année une semaine de loisirs où se côtoient des activités sociales, culturelles et sportives.   À l'occasion de son carnaval annuel qui dure une semaine complète, à la fin du mois de janvier. [Le Carnaval fut institué en 1962, il était une suite du Festival, qui, lui, avait été créé en 1954.] Activités du Carnaval
  44. 44. Lequel, depuis 18 ans réchauffe un peu l'hiver. [L'Amicale a cessé de s'occuper du Carnaval en 1973.] Bien sûr, Bonhomme se fait un grand plaisir de participer à toutes les activités. On le voit aussi bien à la danse, à la patinoire, à la parade, qu'à l'hôtel de ville lors de la réception civique. Activités du Carnaval
  45. 45. Acton Vale, ville industrielle
  46. 46. Acton Vale ville industrielle avons-nous dit ? Prouvons-le... Depuis 1899, la fabrication de chaussures de cuir fonctionne à Acton Vale. Maintenant, environ 275 employés y travaillent sous la direction de monsieur Jean-Paul Bélair.   [Cette industrie devait fermer ses portes en 1976. Le site fut requis par le CLSC La Chênaie et une partie de l'usine transformée en locaux de services alors que le reste fut démantelé]. Les Chaussures Acton (The Acton Shoe)
  47. 47. La manufacture Les Caoutchoucs Acton Ltée avec ses 625 employés assure, depuis 1930, l'économie de nombreux foyers   On fabrique au-delà de 13 000 paires de chaussures par jour. Devant la concurrence des marchés extérieurs, on a orienté la production dans la chaussure sportive spécialisée et une division industrielle. [On a annoncé la fermeture de la division chaussure, le 8 août 2004] Les Caoutchous Acton (The Acton Rubber)
  48. 48. Installée sur la rue Bernard en 1951, Eberhard Faber Pencil se spécialise en fournitures de bureau : on y fabrique annuellement, 1 000 000 crayons, 200 000 stylos et 2 000 000 effaces. [En 1978, la firme Dixon Ticonderoga se porte acquéreur de l'usine.] Eberhard Faber Peerless Rug Depuis, 1954, la venue du complexe Textile Peerless Rug et ses filiales : Carolyn Chenilles et Moose River Mills a renouvelé l'essor industriel de la ville.
  49. 49. Peerless Rug Co. of Canada En juin 1954, Peerless Rug Compagny Limited, manufacturiers de produits de chenille a commencé à installer sa machinerie dans un édifice à vocation manufacturière vacant situé sur la rue Saint-André. L’ancienne manufacture de Acton Silk Mills, située sur la rue Lemay est alors devenue l’entrepôt de Carolyn Chenilles of Canada et de la nouvelle usine Moose River Mills. Carolyn Chenilles of Canada. C’est en décembre 1954 que la compagnie Peerless Rug a débuté les travaux de construction de l’usine située sur la rue Bernard. Les opérations ont débuté en 1955. Moose River Mills. La compagnie Peerless a ouvert cette usine de filature en 1957. La Corporation des Tapis Peerless a été fusionnée avec la nouvelle société Beaulieu Canada,
  50. 50. La fondation d'Acton Nipple Inc. par les fils de Baptiste Chevrette, remonte à 1953. Les compagnies Stelco et Deco fournissent à l'Acton Nipple les matériaux de base nécessaires à sa production. La production atteint 12 000 000 de raccords de plomberie par année. On vend à travers tout le Canada.  [Cette industrie sise sur la rue McLure fut vendue en 1969 à Canvil corporation qui a construit une nouvelle usine, en 1972, sur la rue Roxton et a fermé ses portes en 1992.] Acton Nipple
  51. 51. L’industrie de monsieur François- Xavier Pelchat fabrique environ 400 000 blocs de béton par année. De plus, on produit des tuyaux de béton armé. Les Blocs de béton Pelchat L'Acton Plastic existe depuis 1968. Une vingtaine d'employés y travaillent. On y fabrique des contenants en plastique de capacité variant d'une once à 128 onces, et de diverses formes. De seize à vingt mille contenants sont ainsi fabriqués chaque jour. [L’usine Acton Plastic a cessé la production en 1975.] Acton Plastic
  52. 52. La firme Kennedy Construction a acquis les terrains de l'ancienne mine de cuivre au début des années 1920. Dès lors, l'activité principale fut dirigée vers la production de grès concassé pour répondre aux besoins de la firme. Cette entreprise devait cesser ses activités en 1952. C'est en 1958 que les frères Jean-Paul, Doris et Maurice Halde se portent acquéreurs du site et des installations, ils en continuent les opérations sous le nom de : Carrières Acton Ltée. Ils débutèrent les opérations de concassage en avril 1959. Carrières Acton
  53. 53. Acton Vale jouit des facilités de transport du Canadien National, [dont la ligne de chemin de fer traverse la ville depuis 1851.] Et du Canadien Pacifique [dont le tracé entre Drummondville et Acton Vale, fut complété en 1876.] [Le Canadien Pacifique exploita cette ligne de chemin de fer jusqu'en 1989. Par la suite, l’emprise de la voie ferrée fut transformée en piste cyclable.] Le chemin de fer du CN et celui du CP
  54. 54. Acton Vale Motor Express. situé sur la rue Ricard. [Cette compagnie de transport, fondée par Achille Martel, a existé de 1932 à 1976 et a été achetée par la compagnie RPR.] Le transport par camion Acton Vale Transport, [compagnie fondée par Arthur Filibn en 1928 et qui a opéré jusqu'en 1984.] Une vue de l'entrepôt sur la rue Roxton et de la flotte de camions.  [Ces compagnies desservaient respectivement les usines Bombardier de Valcourt et Ski Roule de Wickham.]‑
  55. 55. Pour accommoder les gens qui ont à se déplacer et qui ne possèdent pas de véhicule, un service d'autobus et un service de taxi sont à leur disposition. [Le service d’autobus a cessé en 19 ] L’abri qui servait de salle d’attente et de bureau pour le taxi est disparu vers 1990.]   Les facilités de transport pour les citoyens
  56. 56. Ce sont l'imprimerie Desîlets fondée par Gérard Desîlets en 1934. [Divers propriétaires ont succédé à Gérard Desîlets jusqu'à la fermeture en 2000] Les imprimeries Et l'imprimerie Acton, fondée par Marcel Bisaillon en 1966. [Ce commerce est devenu la propriété de Réjean Lavigne en 2000, la firme Sercost l’a acquis en 2011.] Deux imprimeries assurent nos industries, nos écoles, nos services communautaires et la population d'Acton Vale en papeterie de toutes sortes.
  57. 57. On en fait à la Banque Canadienne Nationale, au service de la population d'Acton Vale depuis 1923. [La succursale de la BCN est situé à cet endroit depuis septembre 1962.] Les institutions financières L'immense activité industrielle que l’on vient de décrire nécessite de nombreuses transactions commerciales. On visite aussi notre très POP caisse, fondée le 13 avril 1942. [La Caisse populaire a occupé, ce local sur rue Beaugrand, à partir de novembre 1961 jusqu'en mai 1980, alors que la caisse a transporté son siège social sur la rue Saint-André.]
  58. 58. On y emprunte parfois pour devenir propriétaire d'une nouvelle maison, pour rénover sa demeure, pour acquérir certains biens de consommation... Ou tout simplement pour l'achat d'une nouvelle voiture... Utilisation des services financiers
  59. 59. Publicité de 1970 des caisses Desjardins avec Marie-Josée Taillefer Pop-Sac-À-Vie-Sau-Sec-Fi-Copin Avec un chiffre d'affaires annuel de plus de 17 000 000,00 $ de dollars, la Caisse populaire sait sourire... [En 2001, la caisse populaire Acton Vale a fusionné avec la caisse populaire de Sainte- Christine. Toujours croissant, en 2004, l'actif est de 133 553 703,00 $, et en 2014 de 224 375 000,00 $ ]
  60. 60. Nos institutions scolaires
  61. 61. La plus ancienne institution d'enseignement établie à Acton Vale est le pensionnat de Notre-Dame-de-Lourdes. Ouvert en 1875, ce couvent dirigé par les sœurs de la Présentation de Marie a vu, jusqu'en 1968, des générations d'élèves défiler dans ses murs. Le couvent est depuis 1990 une maison de retraite. Une réplique de la grotte de Lourdes a été installée au-dessus du maître-autel de la chapelle du couvent en 1876. Les statues proviennent de France et elles furent offertes aux religieuses par madame Horace Dubois, insigne bienfaitrice. Le couvent des sœurs de la Présentation de Marie
  62. 62. La plus ancienne école pour les garçons fut construite en 1898 et dirigée par les frères de Saint- Gabriel, puis en 1936, par les frères du Sacré-Cœur. [L'édifice a été démoli en 1975 pour faire place au Centre d’Accueil.] Le « collège » Saint-André Construite en 1950, l'école Saint- André fait partie du réseau des écoles de la Commission scolaire d'Acton Vale [actuellement de la Commission scolaire de Saint- Hyacinthe.]  
  63. 63. Les élèves de trois paroisses : Saint-André-d'Acton, Sainte- Christine et Durham Sud, fréquentent l'école Sacré-Cœur construite en 1956. [Depuis 1978, les élèves de la maternelle fréquentent un Jardin d’enfance à cette école.] Écoles primaires Ou l'école LaBrèque, construite en 1961. Environ 50 professeurs assurent l'enseignement de la maternelle à la 7e année. Depuis 1970, un directeur général des écoles supervise le tout. [En 2004, 230 élèves y étaient inscrits.]
  64. 64. L’école polyvalente Robert-Oulmet reçoit environ 835 élèves de huit minucipalités : Acton Vale, Saint-André-d’Acton, Saint-Théodore-d’Acton, Sainte-Jeanne-d'Arc, Wickham, Sainte-Christine, Durham Sud et l'Avenir.  Construite en 1968, l’école polyvalente est rattachée à la régionale Saint- François de Drummondville. Cinquante-deux professeurs et un personnel de direction y œuvrent. Le service de l'enseignement aux adultes dispense chaque soir des cours à la population. [Depuis 1997 l’école fait partie du réseau de la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe.] École polyvalente Robert-Ouimet
  65. 65. Les commerces
  66. 66. Marché Richelieu, rue Du Marché. [Cet édifice fut depuis toujours un magasin général. Propriété de la famille Desautels jusqu'en 1968. Par la suite, ce commerce fut exploité par Léonard Guilmain jusqu'en 1996.] Marchés d’alimentation Marché I.G.A. Joly, rue Lemay, [Ce marché a cessé d’exister en 1979. Les propriétaires, Denis et Marcel Joly, ont alors aménagé aux Galeries Acton, ils ont adopté la bannière Provigo en 1982.] Les gens d'Acton bénéficient des services des chaînes d'épicerie renommées tels les marchés Richelieu, I.G.A., Métro, etc.
  67. 67. Marché Métro : rue Du Marché [Antonio Landry a opéré ce commerce jusqu'en 1986, par la suite, Germain Patenaude, de 1986 à 1995 pour IGA-Bonichoix, Vincent Gagnon de 1995 à 1996 pour IGA- InterMarché. Le Marché Richelieu, Guilmain occupe cet édifice depuis le 11 juin 1996.] Marché Métro Boulangerie Beauséjour Quand on fait Tic-Toc à la porte de chez vous, c'est qu'on y apporte les bonnes choses de la Boulangerie Beauséjour. [Ce commerce a cessé ses activités de boulangerie (pain et brioches) en 1980, ne gardant que la production des beignes et celle des tartes.]
  68. 68. L’hôtel Windsor. [Cet hôtel était situé à l'angle des rues Boulay et Saint André, à‑ l'emplacement actuel de la caserne des pompiers. L’édifice a été rasé par les flammes le 21 janvier 1973]   Les hôtels Et l’hôtel Manoir Acton situé sur la rue Dubois au centre-ville. [L'édifice fut construit en 1950, sur le site de l’ancien hôtel Dominion qui fut détruit par un incendie en 1949. Il fut rénové en 1962 et en 1990.] Deux hôtels accueillent les visiteurs et les hommes d'affaires, ce sont :
  69. 69. Le Garage Boisvert pour la compagnie Ford. [Le garage fut opéré par la famille Boisvert de 1921 à 1976, par la suite, Lucien Marier, de 1977 à 1980, Claude Fontaine et associés, jusqu'en 1982.] Les garages pour la vente d’autos Le Garage Biron [de 1966 à 2009 ] pour la compagnie General Motor. Le Garage Gendron, [de 1957 à 1987], pour la compagnie Chrysler. Le Garage Dupont, [de 1963 à 1965], pour la compagnie Renault. Au moins quatre grands vendeurs d'automobiles se disputent les clients en quête de nouvelles voitures, ce sont :
  70. 70. Théâtre Acton Comme tout autre commerce, mais, au chapitre des loisirs, notons la participation de l’entreprise privée avec le théâtre de monsieur Alcide Sicard. [Le Théâtre Acton a fermé ses portes en 1981. Par la suite, il fut opéré, pendant quelques années, sous le nom de : Cinéma Nouvelle Vague. À partir de 1984, le bâtiment a accueilli divers commerces.]
  71. 71. Les fermes agricoles
  72. 72. De fermes s'échelonnent tout le long des deux rives de la rivière Blanche formant ainsi un paysage des plus harmonieux. Les agriculteurs regroupés depuis 1942, au sein d’une coopérative agricole ont su développer leur terre au sol fécond et s'adapter aux techniques contemporaines de mise en valeur des sois arables.  La région d'Acton compte aussi de nombreux agriculteurs qui s'adonnent aux cultures mixtes Fermes à la rivière Blanche
  73. 73. L'industrie laitière a pis une place prépondérante dans la région d’Acton. De nombreux troupeaux d’animaux de race, principalement de vaches laitières, font l'orgueil de leur propriétaire. Ferme laitière
  74. 74. Malgré une industrie laitière forte, on y pratique aussi un peu d'élevage de bestiaux pour la boucherie, principalement du veau et du porc. [Quelques fermes d’élevage de poulet de grill ou pour la production d’œufs de consommation, ainsi que des fermes caprines, sont également exploitées sur le territoire de la campagne d’Acton.] Autres fermes
  75. 75. La coopérative agricole St-André d’Acton Pour la plupart, les agriculteurs de la région travaillent en étroite collaboration avec notre Coopérative agricole, établie en 1942. [Cette société a fait construire la meunerie en 1944 et a organisé les services aux sociétaires allant des grains de provende, de la mouture des grains aux articles de quincaillerie, herbicides et fertilisants. L’édifice visible sur cette photo fut démoli en 2009.]  
  76. 76. Quelques beaux paysages
  77. 77. Les paysages façonnés par les diverses interventions de forage à la mine ont complètement bouleversé l’ordonnance initiale des lieux. Toutefois, il en résulte de magnifiques tableaux composés à la fois de sentiers et de petits canyons où s'implantent, tant bien que mal, des arbres qui ponctuent l’environnement. Au hasard des promenades sur le site, l’on découvre toute la beauté de la nature, qui à certains endroits, a repris son emprise. Le contraste avec les aménagements commerciaux est saisissant. Sur le site de l’ancienne mine
  78. 78. Au soleil couchant, on assiste à une représentation spectaculaire : c'est un chatoiement de teintes ocres et pourpres qui se confondent en une palette vibrante qui colore les pierres. Ces chaudes couleurs célèbrent la fin du jour et souhaitent la bienvenue à la nuit tombante en illuminant la cime des arbres.   Sur le site de l’ancienne mine
  79. 79. Notre ville cache un aspect poétique qui nous échappe souvent. Il s'agit d’ouvrir l’œil lors de balades dans les rues pour s'en rendre compte.  Barrage rue Saint- André. Ce barrage de la rivière le Renne que l’on rencontre à la hauteur de la rue Saint-André et de la Présentation a été rénové en 1955. Il servait de bassin de retenue pour les besoins en eau de l’usine des Tapis Peerless. Auparavant, c'était le site du premier aqueduc qui répondait aux besoins en eau potable des citoyens.   La rivière Le Renne
  80. 80. L'immense besoin en eau pour la consommation domestique ou pour les besoins industriels a obligé, dès 1922, la construction d’un barrage de retenue des eaux. Situé à l’extrémité de la rue Du Moulin, ce barrage était jusqu'en 1966, une partie importante des infrastructures de l’usine de filtration d’Acton Vale.  Comme la rivière Le Renne traverse la ville, elle a longtemps été le site de la production de la glace pour répondre aux besoins domestiques avant la généralisation de l’électricité. Barrage rue Du Moulin
  81. 81. Le débit de la rivière, en ville, est souvent de peu d'importance. Cependant, cet état de fait permet de découvrir, à travers la frondaison, des aspects insoupçonnés et aux photographes amateurs de faire de beaux clichés.  Cette beauté champêtre est particulièrement saisissante à la campagne alors que l’eau s'écoule paresseusement en caressant les galets du lit de la rivière.   La rivière Le Renne
  82. 82. La rivière, comme il a été dit, traverse la ville de part en part créant ainsi divers points d'intérêt en favorisent un couloir calme entre les points à caractère commerciaux au sud et résidentiels au nord. La ville nous réserve d'agréables tableaux bucoliques disséminés ça et là, au hasard. Souvent les pas pressés du marcheur le mènent loin de ces endroits propices au recueillement. La vie est douce sous les cieux d’Acton. La rivière au centre ville d’Acton Vale
  83. 83. Merci de votre visite Fin

×