Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Revue du Système de Santé au Liban

3,399 views

Published on

Système de Santé au Liban
Dr. Joseph Chami
SMEL
Beyrouth 2013
Semaine Belge au Liban

  • Be the first to comment

Revue du Système de Santé au Liban

  1. 1. Joseph Chami, MD, MBA Directeur Général Hôpital ND Maritime Jbail-Byblos (Liban)
  2. 2. A. B. C. D. E. F. G. Hôpitaux Médecins Infirmières Médicaments Agences de financements Ménages Dépenses de santé Dr J.Chami 2
  3. 3.  139 hôpitaux privés  10.000 lits  3% > 200 lits  17% Hôpitaux privés 25 hôpitaux publics  2.100 lits 83% Hôpitaux publics = 3 lits/1.000 habitants Dr J.Chami 3
  4. 4.  Tableau des hôpitaux par région: Publics Privés Total Mont-Liban 5 49 54 Beyrouth 2 22 24 Liban Nord 6 23 29 Liban Sud 7 23 30 Bekaa 5 22 27 Total 25 139 164 Dr J.Chami 4
  5. 5.   Depuis 2001, le MSP a introduit une procédure obligatoire d’accréditation des hôpitaux afin d’améliorer la qualité de la prise en charge des patients ainsi que la sécurité des patients et du personnel. En collaboration avec des organismes internationaux (OPCV, HAS) Dr J.Chami 5
  6. 6.    Tarification variable (selon les hôpitaux et les 1/3 payants) Remboursements disproportionnés par rapport à la qualité des soins et délai de recouvrement des créances publiques très long (> 18 mois pour certains) Facturation manuelle pour certains 1/3 payants (CNSS, COOP, etc.) Dr J.Chami 6
  7. 7.   11.663 médecins inscrits à l’OM Pour 1000 habitants: Liban 3,25 Proche et Moyen-Orient 2,55 Europe 3,12 Belgique Dr J.Chami 4,23 21% 7
  8. 8. Bekaa 8% Liban Sud 13% Mont-Liban 45% Liban Nord 12% Beyrouth 22% Dr J.Chami 8
  9. 9. FEMMES 2158 17% HOMMES 10271 83% 21% Dr J.Chami 9
  10. 10.   On déplore un nombre insuffisant d’infirmières : 1/1.600 habitants (un dixième du ratio des pays développés) avec un ratio d’une infirmière pour 4,5 lits d’hôpital alors qu’en Europe, on a un ratio d’une infirmière pour 2,5 lits. 87% du personnel infirmier sont des femmes. Dr J.Chami 10
  11. 11.  Dépenses annuelles: 500 millions $    25,4% des dépenses totales de la santé Per capita ± 120 $ Plus de 5700 médicaments sont enregistrés:  96% importés  < 5% génériques Selon l’OMS, seuls 2100 médicaments seraient nécessaires Dr J.Chami 11
  12. 12.  Chacune de ces agences possède sa propre structure administrative et ses mécanismes de financement. 1. 2. 3. 4. 5. Dr J.Chami Ministère de la Santé Publique (MSP) CNSS COOP Secteurs non civils Assurances privées 12
  13. 13. Prise en charge des soins de santé Ministère de la Santé Publique CNSS COOP Secteurs non civils 44% 30% 7,5% 11% Assurances privées 7,5% Dr J.Chami 13
  14. 14.    Administration de la santé Gestion des hôpitaux publics et contrôle des hôpitaux privés Financement des soins des personnes qui n’ont aucune couverture sociale (hospitalisation couverte à 85% dans les hôpitaux privés et 95% dans les hôpitaux publics).   Paiements de certains médicaments coûteux Médecine préventive Dr J.Chami 14
  15. 15.     Dépend du ministère du travail Basé sur le principe des assurances des salariés et non sur celui de solidarité nationale Représente ± 12% de la facture globale de la santé Financée à 25% par le Trésor Public Dr J.Chami 15
  16. 16.  Les Services offerts:  Allocations familiales (1965) ▪ 20% du SMIC pour l’épouse ▪ 11% pour chaque enfant (à condition de ne pas dépasser les 75% du SMIC)  Indemnités de fin de service (1965)  Indemnités pour maladie et maternité (1970-71) ▪ 90% pour l’hospitalisation ▪ 80% pour les consultations médicales et les médicaments Dr J.Chami 16
  17. 17.  Pas de prise en charge:  Maladies professionnelles  Accidents de travail  Pension Dr J.Chami 17
  18. 18.  ± 30% de la population  Ouvriers et salariés du secteur privé  Ouvriers, salariés et retraités des institutions publiques et       des offices autonomes non soumis au régime des fonctionnaires Enseignants des écoles privées Chauffeurs et propriétaires de taxis Employeurs et employés des boulangeries Vendeurs de journaux Etudiants universitaires Médecins (uniquement indemnités maladies-maternité et médicaments) Dr J.Chami 18
  19. 19.   La COOP est sous l’autorité de la présidence du Conseil des ministres. Bénéficiaires:  Employés du secteur public soumis au régime des fonctionnaires Dr J.Chami 19
  20. 20.  Services offerts:  Indemnités pour hospitalisation et consultations ▪ pour l’employé: 90% du coût de l’hospitalisation, 75% du coût des consultations, médicaments et traitements dentaires ▪ pour les membres de sa famille: respectivement 75% et 50%  Bourses scolaires: ▪ 75% de la scolarité pour enfants non universitaires, jusqu’à 5 enfants  Aides sociales (mariage, décès, naissance)  Régime d’indemnité de fin de service ou de retraite Dr J.Chami 20
  21. 21.  Bénéficiaires:  Armée (dépendant du ministère de la défense)  Forces de sécurité intérieure (FSI)  Sûreté Générale (SG)  Sûreté de l’Etat  Police douanière Dr J.Chami 21
  22. 22.  Services offerts:  Frais d’hospitalisation et consultations: ▪ 100% pour les soldats et leur famille  Bourses scolaires: ▪ 75% des scolarités non universitaire ▪ 50% des frais universitaires  Aides sociales (mariage, décès, naissance)  Régime d’indemnité de fin de service et de retraite (non lié à la brigade de la santé ni à la coopérative). Dr J.Chami 22
  23. 23.     Les assurances privées dépendent du Ministère de l’économie et du commerce. Couverture totale ou complémentaire aux autres types de couvertures sociales. Couverture selon les contrats: l’hospitalisation, les soins ambulatoires et les dépenses en médicaments. Certaines exclusions liées aux pathologies et à l’âge
  24. 24.    Les mutuelles couvrent certaines congrégations religieuses et groupes professionnels Tarifs plus avantageux Moins d’exclusions
  25. 25.   Les ménages payent « out-of-pocket » 44% des dépenses totales de santé Les dépenses engagées par les ménages pour les soins de santé (principalement pour les soins ambulatoires et pharmaceutiques) représentent 12% des dépenses des ménages (juste après les dépenses alimentaires)
  26. 26. LIBAN BELGIQUE Population 4.2 millions 10.7 millions PIB 46 milliards € 354 milliards € Dépenses totales santé 3.18 milliards € 37.9 milliards € Dépenses totales santé /PIB 7% 10,7% Secteur public 40% 75% Secteur privé 60% 25% Dépenses per capita 754 € 4025€ 26
  27. 27.  Hôpitaux en nombre suffisant (12.000 lits) mais concentrés sur certaines régions  Médecins en nombre important (3,25/1000 habitants)  Infirmières en nombre largement insuffisant (1 pour 4,5 lits d’hôpital)  Mauvaise répartition des équipements spécialisés (IRM, pet CT, etc.)
  28. 28.  Inégalités de l’accès aux soins selon le statut socio-économique des patients et la localité:  Offre de soins mal répartie  Près de la moitié de la population n’est couverte par aucune assurance.  La couverture est partielle (personnes âgées, accidents de travail, maladies professionnelles, soins dentaires, remboursement des médicaments, etc.) et varie selon les 1/3 payants
  29. 29. La délivrance des soins de santé est prise en charge, en grande majorité, par le secteur privé (83% des lits)  Le secteur privé dépend dans une large mesure de fonds publics (64%)   Particularité du système associant liberté privée et interventionnisme public
  30. 30. MERCI DE VOTRE ATTENTION 30
  31. 31.    Ammar, W. (2003). Health system and reform. Retrieved from http://www.moph.gov.lb/Publications/Documents/ChapterIII margin.pdf, on June 9, 2011 World Health Organization (2006). Country cooperation strategy for WHO and Lebanon 2005-2009. Retrieved from http://www.who.int/countryfocus/cooperation_strategy/ccs_ lbn_en.pdf on April 29, 2011 Ammar, W. (2010). Key achievements: health reform in Lebanon. Retrieved from http://www.moph.gov.lb/Media/Documents/dg08014.pdf retrieved on June 15, 2011

×