SlideShare a Scribd company logo
Droit
International
Public - DIP
Par Yury Fontão Vieira
INDICE
DANS
RÉFÉRENCE
STRUCTURE DE LA PRÉSENTATION
• Présentation
• Qu'est-ce que le droit international public (DIP)?
• Sources du droit international public (DIP)
• Principes généraux du droit international public (DIP)
• Qu'est-ce que la Cour pénale internationale (CPI)?
• Crimes relevant de la compétence de la Cour pénale internationale
(CPI)
• Quand la Cour pénale internationale (CPI) pourra-t-elle exercer sa
compétence?
• Exemples d'affaires jugées par la Cour pénale internationale (CPI)
• Les références
Yury Fontão Vieira
Brésilien, Amazonien,
Baccalauréat et Spécialiste
des Relations Internationales.
Présentation
Qu'est-ce que le Droit International Public (DIP)?
Qu'est-ce que le Droit International Public (DIP)?
Le Droit International Public est caractérisé
comme l'ensemble des règles juridiques qui
régissent les relations mutuelles des États
souverains et d'autres peuples
internationaux, tels que certaines
organisations internationales.
Qu'est-ce que le Droit International Public (DIP)?
Le Droit International Public,
puisqu'il s'agit d'un système
juridique autonome où les relations
entre États souverains sont
ordonnées, est fondé sur le
consentement, c'est-à-dire que les
États ne sont pas subordonnés au
droit qu'ils ont librement reconnu ou
construit.
Sources du Droit International Public (DIP)
Sources du Droit International Public (DIP)
Le Statut de la Cour de La Haye, première cour consacrée à la
résolution des conflits entre États, sans aucune limitation
d'ordre géographique ou thématique, énumère les traités
internationaux, la coutume internationale et les principes
généraux du droit comme sources du Droit International
Public et fait référence à jurisprudence., doctrine, équité. Il est
également important de mettre l’accent sur l’utilisation d’actes
unilatéraux par les États et de décisions prises par des
organisations internationales comme moyens auxiliaires pour
déterminer les règles juridiques internationales.
Principes généraux du Droit International Public (DIP)
Principes généraux du Droit International Public (DIP)
Les grands principes généraux du Droit International Public (DIP) à l'ère
actuelle sont les suivants:
• Principe de non-agression.
• Principe du règlement pacifique des différends entre États.
• Principe d'autodétermination des peuples.
• Principe de coexistence pacifique.
• Principe de désarmement.
• Principe d'interdiction de la propagande de guerre.
Qu'est-ce que la Cour Pénale Internationale (CPI)?
Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale,
l’Organisation des Nations Unies a envisagé à
plusieurs reprises l’idée de créer une cour
pénale internationale permanente. En 1993
et 1994, ils ont institué deux tribunaux
spéciaux pour sanctionner les graves
violations du droit international humanitaire
commises respectivement dans l'ex-
Yougoslavie et au Rwanda.
Qu'est-ce que la Cour Pénale Internationale (CPI)?
En 1994, il a entamé une série de
négociations pour créer une cour pénale
internationale permanente qui aurait
compétence pour connaître des crimes
les plus graves pour la communauté
internationale, quel que soit le lieu où ils
ont été commis.
Qu'est-ce que la Cour Pénale Internationale (CPI)?
Ces négociations ont abouti à
l'approbation, en juillet 1998, à Rome, du
Statut de la Cour Pénale Internationale
(CPI), qui témoigne de la décision de la
communauté internationale de veiller à ce
que les auteurs de ces crimes graves ne
restent pas impunis. Le statut est entré en
vigueur après la ratification de 60 États.
Qu'est-ce que la Cour Pénale Internationale (CPI)?
Chapitre I
Création de la Cour
Article 1
Le tribunal
Une Cour Pénale Internationale («la Cour») est créée par les présentes. La Cour
sera une institution permanente, ayant compétence sur les personnes
responsables des crimes les plus graves de portée internationale,
conformément au présent Statut, et complétera les juridictions pénales
nationales. La compétence et le fonctionnement de la Cour sont régis par le
présent Statut.
Qu'est-ce que la Cour Pénale Internationale (CPI)?
En janvier 2012, les 120 pays suivants avaient ratifié ou accédé au statut de
membre de la CPI:
En Europe: Albanie, Andorre, Autriche, Belgique, Bosnie-Herzégovine,
Bulgarie, République tchèque, Croatie, Chypre, Danemark, Slovaquie,
Slovénie, Espagne, Estonie, Finlande, France, Allemagne, Grèce, Hongrie,
Islande, Irlande, Italie, Géorgie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie,
Luxembourg, Macédoine du Nord, Malte, Moldavie, Monténégro, Norvège,
Pays-Bas, Pologne, Portugal, Roumanie, Saint-Marin, Serbie, Suède, Suisse,
Royaume-Uni.
En Afrique: Afrique du Sud, Bénin, Botswana, Burkina Faso, Cap-Vert,
Tchad, Comores, Congo, Djibouti, Gabon, Gambie, Ghana, Guinée, Lesotho,
Libéria, Madagascar, Malawi, Mali, Maurice, Namibie, Niger, Nigéria, Kenya,
République centrafricaine, République démocratique du Congo, Sénégal,
Sierra Leone, Seychelles, Tanzanie, Tunisie, Ouganda, Zambie.
Qu'est-ce que la Cour Pénale Internationale (CPI)?
En janvier 2012, les 120 pays suivants avaient ratifié ou accédé au statut de
membre de la CPI:
En Amérique: Antigua-et-Barbuda, Argentine, Barbade, Belize, Bolivie, Brésil,
Canada, Chili, Colombie, Costa Rica, Dominique, Équateur, Grenade, Guyane,
Honduras, Mexique, Panama, Paraguay, Pérou, République dominicaine,
Sainte-Lucie, Saint-Kitts-et-Nevis, Saint-Vincent-et-les Grenadines, Suriname,
Trinité-et-Tobago, Uruguay, Venezuela
En Asie: Afghanistan, Bangladesh, Cambodge, Corée du Sud, Philippines,
Japon, Jordanie, Maldives, Mongolie, Tadjikistan
En Océanie: Australie, Fidji, Îles Cook, Îles Marshall, Nauru, Nouvelle-
Zélande, Samoa, Timor-Leste, Vanuatu.
Qu'est-ce que la Cour Pénale Internationale (CPI)?
Qu'est-ce que la Cour Pénale Internationale (CPI)?
Le Brésil et la CPI - Le Brésil a été
le 69ème État à ratifier le Statut
de Rome, ayant déposé son
instrument de ratification le
14/06/2002. En interne, le traité
a été promulgué le 25/09/2002
par le décret 4.388.
Qu'est-ce que la Cour Pénale Internationale (CPI)?
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
• Crimes de génocide
• Crimes contre l'humanité
• Crimes de guerre
• Agression
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
CRIMES DE GÉNOCIDE
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
CRIMES DE GÉNOCIDE
L'article 6 du Statut de Rome de la Cour pénale internationale définit le crime de
génocide sous la forme de loi suivante:
Aux fins du présent Statut, on entend par «génocide» l’un quelconque des actes
énumérés ci-dessous, commis dans l’intention de détruire, en tout ou en partie,
un groupe national, ethnique, racial ou religieux, en tant que tel:
a) Homicide de membres du groupe;
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
CRIMES DE GÉNOCIDE
b) Les infractions graves contre l'intégrité physique ou mentale des membres du
groupe;
c) Soumission intentionnelle du groupe à des conditions de vie en vue de provoquer
sa destruction physique totale ou partielle;
d) Imposition de mesures pour empêcher les naissances au sein du groupe;
e) Transfert forcé d'enfants du groupe à un autre groupe.
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
CRIMES DE GÉNOCIDE
Indication de films sur le sujet
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
CRIMES CONTRE L'HUMANITÉ
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
CRIMES CONTRE L'HUMANITÉ
Selon le Statut, l'article 7 du Statut de Rome de la Cour pénale internationale
fournit la définition des crimes contre l'humanité:
1. Aux fins du présent Statut, on entend par << crime contre l'humanité >> l'un
quelconque des actes suivants, lorsqu'il est commis dans le cadre d'une
attaque, généralisée ou systématique, contre une population civile, en ayant
connaissance de cette attaque:
a) Homicide;
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
CRIMES CONTRE L'HUMANITÉ
b) Extermination;
c) l'esclavage;
d) Déportation ou transfert forcé d'une population;
e) Emprisonnement ou autre forme de privation de liberté physique grave,
en violation des règles fondamentales du droit international;
f) Torture;
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
CRIMES CONTRE L'HUMANITÉ
g) Agression sexuelle, esclavage sexuel, prostitution forcée, grossesse
forcée, stérilisation forcée ou toute autre forme de violence dans le
domaine sexuel de gravité comparable;
h) La persécution d'un groupe ou d'une collectivité qui peut être identifié,
pour des raisons politiques, raciales, nationales, ethniques, culturelles,
religieuses ou de genre, telles que définies au paragraphe 3, ou selon
d'autres critères universellement reconnus comme inacceptables en droit
international, liés à tout acte visé dans le présent paragraphe ou tout
crime relevant de la compétence de la Cour;
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
CRIMES CONTRE L'HUMANITÉ
i) Disparition forcée de personnes;
j) Crime d'apartheid;
k) Autres actes inhumains de caractère similaire, qui causent
intentionnellement de grandes souffrances ou affectent gravement
l'intégrité physique ou la santé physique ou mentale.
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
CRIMES CONTRE L'HUMANITÉ
2. Aux fins du paragraphe 1:
a) On entend par «attaque contre une population civile» tout comportement
qui implique la pratique multiple d'actes visés au paragraphe 1 contre une
population civile, conformément à la politique d'un État ou d'une organisation
de commettre de tels actes ou en tenant compte de en vue de poursuivre
cette politique;
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
CRIMES CONTRE L'HUMANITÉ
b) L'extermination comprend la soumission intentionnelle à des
conditions de vie, telles que la privation d'accès à la nourriture ou aux
médicaments, en vue de provoquer la destruction d'une partie de la
population;
c) On entend par "esclavage" l'exercice, à l'égard d'une personne, d'un
pouvoir ou d'un ensemble de pouvoirs qui traduisent un droit de
propriété sur une personne, y compris l'exercice de ce pouvoir dans le
contexte de la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des
enfants ;
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
CRIMES CONTRE L'HUMANITÉ
d) L'expression «déportation ou transfert forcé d'une population» désigne le
déplacement forcé de personnes, par expulsion ou autre acte coercitif, de la zone dans
laquelle elles se trouvent légalement, sans aucune raison reconnue par le droit
international;
e) "Torture", l'acte par lequel une douleur ou une souffrance aiguës, physiques ou
mentales, est intentionnellement causée à une personne qui est sous la garde ou le
contrôle de l'accusé; ce terme n'inclut pas la douleur ou la souffrance résultant
uniquement de sanctions juridiques, inhérentes ou causées par ces sanctions;
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
CRIMES CONTRE L'HUMANITÉ
f) Par "grossesse forcée", on entend la privation illégale de liberté d'une femme
qui a été enceinte de force, dans le but de modifier la composition ethnique
d'une population ou de commettre d'autres violations
graves conséquences du droit international. Cette définition ne peut en aucun cas
être interprétée comme affectant les dispositions du droit interne relatives à la
grossesse;
g) «persécution», la privation intentionnelle et grave des droits fondamentaux en
violation du droit international, pour des raisons liées à l'identité du groupe ou de
la communauté concerné;
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
CRIMES CONTRE L'HUMANITÉ
h) "crime d'apartheid", tout acte inhumain analogue à ceux visés au
paragraphe 1, pratiqué dans le contexte d'un régime institutionnalisé
d'oppression et de domination systématique d'un groupe racial sur
l'un ou l'autre des groupes nationaux et dans l'intention de maintenir
ce régime ;
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
CRIMES CONTRE L'HUMANITÉ
i) Par «disparition forcée de personnes», on entend l'arrestation,
l'emprisonnement ou l'enlèvement de personnes par un État ou une
organisation politique ou avec leur autorisation, soutien ou accord,
suivis d'un refus de reconnaître un tel état de privation de liberté ou de
fournir des informations sur la situation ou l'emplacement de ces
personnes, dans le but de leur refuser la protection de la loi pendant
une période prolongée.
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
CRIMES CONTRE L'HUMANITÉ
3. Aux fins du présent Statut, il est entendu que le terme «genre»
englobe les sexes masculin et féminin, dans le contexte de la société, et
ne doit recevoir aucune autre signification.
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
CRIMES CONTRE L'HUMANITÉ
Indication de films sur le sujet
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
CRIMES DE GUERRE
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
CRIMES DE GUERRE
L'article 8 du Statut de Rome de la Cour pénale internationale
donne la définition des crimes de guerre:
1. La Cour sera compétente pour poursuivre les crimes de guerre,
en particulier lorsqu'ils sont commis dans le cadre d'un plan ou
d'une politique ou dans le cadre d'une pratique à grande échelle de
ces crimes.
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
CRIMES DE GUERRE
2. Aux fins du présent Statut, on entend par «crimes de guerre»:
Violations graves des Conventions de Genève du 12 août 1949, à
savoir l'un quelconque des actes suivants, dirigés contre des
personnes ou des biens protégés en vertu de la Convention de
Genève qui sont pertinents:
i) homicide intentionnel;
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
CRIMES DE GUERRE
ii) Torture ou autre traitement inhumain, y compris les expériences
biologiques;
iii) Le fait de causer intentionnellement de grandes souffrances ou des
atteintes graves à l'intégrité physique ou à la santé;
iv) Destruction ou appropriation de biens à grande échelle, lorsqu'elle
n'est justifiée par aucun besoin militaire et exécutée de manière
illégale et arbitraire;
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
CRIMES DE GUERRE
v) Le fait de contraindre un prisonnier de guerre ou une autre personne sous
protection à servir dans les forces armées d'une puissance ennemie;
vi) La privation intentionnelle d'un prisonnier de guerre ou d'une autre
personne sous la protection de son droit à un procès équitable et impartial;
vii) l'expulsion ou le transfert illégal ou la privation illégale de liberté;
viii) Prise d'otages;
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
CRIMES DE GUERRE
b) Autres violations graves des lois et coutumes applicables dans les
conflits armés internationaux en vertu du droit international, à
savoir l'un des actes suivants:
i) Diriger intentionnellement des attaques contre la population civile
en général ou des civils qui ne participent pas directement aux
hostilités;
ii) Diriger intentionnellement des attaques contre des biens civils,
c'est-à-dire des biens qui ne sont pas des objectifs militaires;
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
CRIMES DE GUERRE
iii) Diriger intentionnellement des attaques contre du personnel,
des installations, du matériel, des unités ou des véhicules
participant à une mission de maintien de la paix ou d'assistance
humanitaire, conformément à la Charte des Nations Unies, chaque
fois qu'ils ont droit à la protection accordée aux civils ou aux biens
civils en vertu du droit international applicable aux conflits armés;
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
CRIMES DE GUERRE
iv) Lancer intentionnellement une attaque, sachant qu'elle entraînera
des pertes accidentelles de vies humaines ou des blessures à la
population civile, des dommages aux biens civils ou des dommages
importants, durables et graves à l'environnement qui sont
manifestement excessifs par rapport à l'armée mondiale avantage
concret et direct qui était envisagé;
v) Attaquer ou bombarder, par tout moyen, des villes, villages,
habitations ou bâtiments qui ne sont pas défendus et qui ne sont pas
des objectifs militaires;
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
CRIMES DE GUERRE
vi) Tuer ou blesser un combattant qui a déposé des armes ou qui,
n'ayant plus les moyens de se défendre, s'est rendu sans
condition;
vii) Utilisation abusive d'un drapeau de trêve, du drapeau
national, des insignes militaires ou de l'uniforme de l'ennemi ou
des Nations Unies, ainsi que des signes distinctifs des
Conventions de Genève, causant ainsi la mort ou des blessures
graves;
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
CRIMES DE GUERRE
viii) Le transfert, directement ou indirectement, par une puissance
occupante d'une partie de sa population civile vers le territoire qu'elle
occupe ou la déportation ou le transfert de tout ou partie de la population
du territoire occupé, dans ou hors de ce territoire;
ix) Diriger intentionnellement des attaques contre des bâtiments consacrés
au culte religieux, à l'éducation, aux arts, aux sciences ou à la charité, aux
monuments historiques, aux hôpitaux et aux lieux de regroupement des
malades et des blessés, chaque fois qu'il ne s'agit pas d'objectifs militaires;
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
CRIMES DE GUERRE
x) Soumettre les personnes qui sont sous le contrôle d'une partie
belligérante à des mutilations physiques ou à tout type d'expérience
médicale ou scientifique qui n'est pas motivée par un traitement
médical, dentaire ou hospitalier, ni n'est effectuée dans l'intérêt de
ces personnes, et qui cause la mort ou met gravement en danger
votre santé;
xi) Tuer ou trahir des personnes appartenant à la nation ou à l'armée
ennemie;
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
CRIMES DE GUERRE
xii) Déclarer qu'aucun quart ne sera accordé;
xiii) Détruire ou saisir les biens de l'ennemi, à moins que cette
destruction ou saisie ne soit impérativement déterminée par les
nécessités de la guerre;
xiv) Déclarer les droits et actions des ressortissants de la partie
ennemie abolis, suspendus ou non recevables devant les tribunaux;
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
CRIMES DE GUERRE
xv) Obliger les ressortissants de la partie ennemie à participer à des
opérations de guerre dirigées contre leur propre pays, alors même qu'ils
étaient au service de cette partie belligérante avant le début de la guerre;
xvi) Piller une ville ou une localité, même prise d'assaut;
xvii) Utiliser du poison ou des armes empoisonnées;
xviii) Utiliser des gaz asphyxiants, toxiques ou autres ou tout liquide,
matériau ou appareil similaire;
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
CRIMES DE GUERRE
xix) Utiliser des balles qui se dilatent ou s'aplatissent facilement
à l'intérieur du corps humain, comme des balles à revêtement
dur qui ne couvrent pas complètement l'intérieur ou qui ont des
incisions;
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
CRIMES DE GUERRE
xx) Utiliser des armes, des projectiles; les matériels et méthodes de
combat qui, par leur nature même, causent des blessures superflues ou
des souffrances inutiles ou qui ont des effets aveugles, en violation du
droit international applicable aux conflits armés, dans la mesure où ces
armes, projectiles, matériels et méthodes de combat sont l'objet
général interdiction et sont inclus dans une annexe au présent Statut, en
raison d'un amendement approuvé conformément aux dispositions des
articles 121 et 123;
xxi) outrager la dignité de la personne, en particulier par des
traitements humiliants et dégradants;
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
CRIMES DE GUERRE
xxii) Commettre des actes de viol, d'esclavage sexuel, de prostitution
forcée, de grossesse forcée au sens du paragraphe f) du paragraphe 2
de l'article 7, de stérilisation forcée et de toute autre forme de
violence sexuelle qui constitue également un grave manque de
respect aux Conventions de Genève;
xxiii) Utiliser la présence de civils ou d'autres personnes protégées
pour empêcher certains points, zones ou forces militaires d'être
ciblés par des opérations militaires;
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
CRIMES DE GUERRE
xxiv) Diriger intentionnellement des attaques contre des bâtiments,
des équipements, des unités et des véhicules sanitaires, ainsi que du
personnel portant les signes distinctifs des Conventions de Genève,
conformément au droit international;
xxv) Provoquer délibérément la famine de la population civile
comme méthode de guerre, les priver des biens essentiels à leur
survie, voire empêcher l'envoi d'aide, comme le prévoient les
Conventions de Genève;
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
CRIMES DE GUERRE
xxvi) Recruter ou enrôler des mineurs de moins de 15 ans dans les forces
armées nationales ou les utiliser pour participer activement aux hostilités;
c) En cas de conflit armé qui n'est pas de nature internationale, les violations
graves de l'article 3 commun aux quatre Conventions de Genève du 12 août
1949, à savoir, l'un des actes suivants, commis contre des personnes qui ne
participent pas directement dans les hostilités, y compris les membres des
forces armées qui ont déposé des armes et ceux qui ont été empêchés de
continuer à se battre pour cause de maladie, blessure, emprisonnement ou
pour toute autre raison:
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
CRIMES DE GUERRE
i) Les actes de violence contre la vie et contre la personne, en
particulier l'homicide sous toutes ses formes, les mutilations,
les traitements cruels et la torture;
ii) les atteintes à la dignité de la personne, notamment par des
traitements humiliants et dégradants;
iii) Prise d'otages;
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
CRIMES DE GUERRE
iv) Les condamnations prononcées et les exécutions effectuées sans
jugement préalable par un tribunal régulièrement constitué qui offre
toutes les garanties judiciaires généralement reconnues comme
indispensables.
d) Le paragraphe 2 c) du présent article s’applique aux conflits armés
qui n’ont pas un caractère international et ne s’applique donc pas
aux situations de troubles et de tensions internes, telles que les
émeutes, les actes de violence sporadiques ou isolés ou autres de
caractère similaire;
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
CRIMES DE GUERRE
e) Autres violations graves des lois et coutumes applicables aux
conflits armés qui ne sont pas de nature internationale, dans le cadre
du droit international, à savoir l'un des actes suivants:
i) Diriger intentionnellement des attaques contre la population civile
en général ou des civils qui ne participent pas directement aux
hostilités;
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
CRIMES DE GUERRE
ii) Diriger intentionnellement des attaques contre des bâtiments, des
équipements, des unités médicales et des véhicules, ainsi que contre du
personnel utilisant les signes distinctifs des Conventions de Genève,
conformément au droit international;
iii) Diriger intentionnellement des attaques contre du personnel, des
installations, du matériel, des unités ou des véhicules participant à une mission
de maintien de la paix ou d'assistance humanitaire, conformément à la Charte
des Nations Unies, chaque fois qu'ils ont droit à la protection prévue par le
droit international des conflits armés de civils et de biens civils ;
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
CRIMES DE GUERRE
iv) Attaquer intentionnellement des bâtiments consacrés au culte
religieux, à l'éducation, aux arts, aux sciences ou à la charité, aux
monuments historiques, aux hôpitaux et aux lieux de
regroupement des malades et des blessés, chaque fois qu'il ne
s'agit pas d'objectifs militaires;
v) Piller une population ou un lieu, même pris d'assaut;
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
CRIMES DE GUERRE
vi) Commettre des actes d'agression sexuelle, d'esclavage sexuel, de
prostitution forcée, de grossesse forcée, tels que définis au
paragraphe f du paragraphe 2 de l'article 7; la stérilisation forcée ou
toute autre forme de violence sexuelle qui constitue une violation
grave de l'article 3 commun aux quatre Conventions de Genève;
vii) Recruter ou enrôler des mineurs de moins de 15 ans dans les
forces armées nationales ou en groupes, ou les utiliser pour
participer activement aux hostilités;
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
CRIMES DE GUERRE
viii) Ordonner le déplacement de la population civile pour des
raisons liées au conflit, à moins que la sécurité des civils en
question ou des raisons militaires impératives ne l'exigent;
ix) Tuer ou trahir un combattant d'une partie belligérante;
x) Déclarer qu'aucun quart ne sera donné;
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
CRIMES DE GUERRE
xi) Soumettre des personnes sous le contrôle d'une autre partie
belligérante à des mutilations physiques ou à tout type
d'expérience médicale ou scientifique qui n'est pas motivée par un
traitement médical, dentaire ou hospitalier ou effectuée dans
l'intérêt de cette personne, et qui causent la mort ou gravement
mettre votre santé en danger;
xii) Détruire ou saisir les biens de l'ennemi, à moins que les
nécessités de la guerre ne l'exigent;
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
CRIMES DE GUERRE
f) Le paragraphe 2 (e) de cet article s'appliquera aux conflits armés
qui ne sont pas de caractère international et, par conséquent, ne
s'appliquera pas aux situations de troubles et de tensions
internes, telles que les émeutes, les actes de violence sporadiques
ou isolés ou autres caractère similaire; il s'appliquera également
aux conflits armés qui ont lieu sur le territoire d'un État, lorsqu'il y
a un conflit armé prolongé entre les autorités gouvernementales
et des groupes armés organisés ou entre ces groupes.
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
CRIMES DE GUERRE
3. Les dispositions des alinéas c) et e) du paragraphe 2
n'affectent en aucune manière la responsabilité de
l'ensemble du Gouvernement de maintenir et de restaurer
l'ordre public dans l'État et de défendre l'unité et l'intégrité
territoriale de l'État par tout moyen licite. .
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
CRIMES DE GUERRE
Indication de films sur le sujet
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
AGRESSION
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
AGRESSION
Aline Pinheiro parle du crime d'agression selon sa propre définition:
La Cour pénale internationale est sur le point d'instituer définitivement le
crime d'agression - celui commis par le chef de l'Etat qui détermine une
attaque armée contre un autre pays sans justification de légitime défense ou
autorisation préalable de l'ONU.
Le crime d'agression est un problème à la CPI depuis sa création. Il a été inclus
dans le Statut de Rome en 2002, mais n'a jamais été appliqué.
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
AGRESSION
Aline Pinheiro a également souligné que:
En 2010, lors de la première réunion de tous les pays membres de la
Cour pour réviser le statut, le sujet est revenu à la discussion. Il a été
décidé que si l'amendement relatif à la prévision du crime obtenait
30 signatures, il serait à nouveau voté lors d'une prochaine
conférence d'examen en 2017 et deviendrait effectif. Jusqu'à
présent, il a déjà 29 signatures.
Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
AGRESSION
Pour plus d'informations à jour sur ce sujet, accédez au lien suivant:
Tribunal Penal Internacional passará a julgar crimes de agressão -
17/07/2018 - UOL Notícias
Quand la Cour Pénale Internationale (CPI)
pourra-t-elle exercer sa compétence?
Quand la Cour Pénale Internationale (CPI) pourra-t-
elle exercer sa compétence?
Lorsqu'un État devient partie au Statut, il accepte la compétence
de la CPI pour les crimes mentionnés ci-dessus. Conformément à
l'article 25 du Statut, la Cour exercera sa compétence sur les
individus et non sur les États.
Quand la Cour Pénale Internationale (CPI) pourra-t-
elle exercer sa compétence?
La CPI peut exercer sa compétence à la provocation du Procureur
ou d'un État partie, à condition que l'un des États suivants soit lié
par le Statut:
L'État sur le territoire duquel le comportement en question a eu
lieu ou, si le crime a été commis à bord d'un navire ou d'un
aéronef, l'État d'immatriculation du navire ou de l'aéronef;
Quand la Cour Pénale Internationale (CPI) pourra-t-
elle exercer sa compétence?
Déclarez que la personne accusée d'un crime est un ressortissant.
Un État qui n’est pas Partie au Statut peut faire une déclaration acceptant la
compétence de la Cour. Conformément au système de sécurité collective
décrit au Chapitre VII de la Charte des Nations Unies, le Conseil de sécurité
peut soumettre des affaires au Procureur aux fins d'ouvrir une enquête; il
peut également demander qu'aucune enquête ou poursuite pénale ne soit
ouverte ou poursuivie pendant une période renouvelable de douze mois.
Quand la Cour Pénale Internationale (CPI) pourra-t-
elle exercer sa compétence?
L'article 124 du Statut de Rome limite la possibilité d'exercer la
compétence de la CPI sur les crimes de guerre.
Selon cette disposition, un État peut déclarer que, pendant une
période de sept ans, il n'acceptera pas la compétence de la Cour
pour les crimes de guerre présumés commis par ses ressortissants
ou sur son territoire.
Exemples d'affaires jugées par la Cour Pénale Internationale (CPI)
Criminel de guerre
Accusation
Crimes de guerre, crimes contre la paix, torture et crimes contre
l'humanité
Crimes commis
La Commission des crimes de guerre de Kuala Lumpur a condamné
George W. Bush.
Verdict
Exemples d'affaires jugées par la Cour Pénale Internationale (CPI)
GEORGE WALKER
BUSH
EX-PRÉSIDENT DES
ÉTATS-UNIS
D'AMÉRIQUE
Criminel de génocide
Accusation
Crimes de génocide
Crimes commis
Il a été condamné à 30 ans de prison par la Cour pénale internationale
pour le Rwanda (TPIR) pour son implication directe et sa
responsabilité hiérarchique dans le génocide de 1994 au Rwanda.
Verdict
Exemples d'affaires jugées par la Cour Pénale Internationale (CPI)
AUGUSTIN
BIZIMUNGU
ANCIEN - GÉNÉRAL
DES FORCES ARMÉES
DU RWANDA (FAR)
Crimes contre l'humanité
Accusation
Crimes contre l'humanité
Crimes commis
Le procureur de la (CPI) a demandé l'arrestation du dictateur libyen
Mouammar Kadhafi pour crimes contre l'humanité. La CPI a ouvert une
enquête le 3 mars pour enquêter sur les crimes contre l'humanité
commis en Libye depuis février. Cependant, malgré sa condamnation,
Kadhafi a été assassiné par des partisans du Conseil National de
Transition (CNT) à Syrte, en Libye, en octobre 2011.
Verdict
Exemples d'affaires jugées par la Cour Pénale Internationale (CPI)
MUAMAR KADAFI
EX-DICTATEUR DE LIBYE
Crimes de génocide
Accusation
Crimes de génocide
Crimes commis
L'ancien lieutenant-colonel Vujadin Popovic, 53 ans, et l'ancien colonel
Ljubisa Beara, 70 ans, ont été condamnés à la prison à vie pour avoir
été reconnus coupables de génocide, d'extermination, d'homicide et de
persécution. Cinq autres policiers ont également été condamnés.
Verdict
Exemples d'affaires jugées par la Cour Pénale Internationale (CPI)
VUJADIN POPOVIC
ANCIEN - LIEUTENANT-
COLONEL DE L'ARMÉE
BOSNIAQUE - SERBE
Crimes de génocide
Accusation
Crimes de génocide
Crimes commis
L'ancien lieutenant-colonel Vujadin Popovic, 53 ans, et l'ancien colonel
Ljubisa Beara, 70 ans, ont été condamnés à la prison à vie pour avoir
été reconnus coupables de génocide, d'extermination, d'homicide et de
persécution. Cinq autres policiers ont également été condamnés.
Verdict
Exemples d'affaires jugées par la Cour Pénale Internationale (CPI)
LJUBISA BEARA
ANCIEN - COLONEL DE
L'ARMÉE BOSNIAQUE - SERBE
Les références
CARTA DE DECLARAÇÃO UNIVERSAL
DOS HOMENS
APOSTILA DE DIREITO
INTERNACIONAL PÚBLICO -
PÉRICLES ANTUNES BARREIRA, M.S.
HTTP://WWW.CONJUR.COM.BR/2016-JUN-
27/FALTA-ASSINATURA-TPI-JULGAR-CRIME-
COMECAR-GUERRA
HTTP://WWW.FOREIGNPOLICYJOURNAL.CO
M/2012/05/12/BUSH-CONVICTED-OF-WAR-
CRIMES-IN-ABSENTIA
HTTP://PFDC.PGR.MPF.MP.BR/ATUACAO-E-CONTEUDOS-DE
APOIO/LEGISLACAO/SEGURANCAPUBLICA/ESTATUTO_ROMA_TRIBUNAL
_PENAL_INTERNACIONAL.PDF
Merci beaucoup
d'avoir suivi ici,
j'espère que vous
avez apprécié la
présentation!

More Related Content

What's hot

l'etude documentaire marketing
l'etude documentaire marketingl'etude documentaire marketing
l'etude documentaire marketing
Walid SERIR
 
Prise de parole en public
Prise de parole en publicPrise de parole en public
Prise de parole en public
Institut Pasteur de Madagascar
 
Cours de techniques de vente
Cours de techniques de venteCours de techniques de vente
Cours de techniques de vente
AIESEC Medina
 
16 Leviers pour accroître sa capacité de persuasion
16 Leviers pour accroître sa capacité de persuasion16 Leviers pour accroître sa capacité de persuasion
16 Leviers pour accroître sa capacité de persuasion
TOOL_Z
 
Les Objectifs SMART (SMART GOALS)
Les Objectifs SMART (SMART GOALS)Les Objectifs SMART (SMART GOALS)
Les Objectifs SMART (SMART GOALS)
Mohcine Boudanes
 
Le guide du financement d’entreprise
Le guide du financement d’entrepriseLe guide du financement d’entreprise
Le guide du financement d’entreprise
La French Team
 
Présentation du lean canvas
Présentation du lean canvas Présentation du lean canvas
Présentation du lean canvas
EnactusFrance
 
Travaux de fin d exercice
Travaux de fin d exerciceTravaux de fin d exercice
Travaux de fin d exercice
hassan1488
 
Exposé marketing viral
Exposé marketing viral Exposé marketing viral
Exposé marketing viral
Yàssir Férchàkh
 
Les principes de la mesure
Les principes de la mesureLes principes de la mesure
Les principes de la mesure
Antarès
 
Les buffets cocktails
Les buffets cocktailsLes buffets cocktails
Les buffets cocktails
Adeline Libert
 
Gestion du temps stratégique
Gestion du temps stratégiqueGestion du temps stratégique
Gestion du temps stratégique
Travailleur autonome
 
Communication
CommunicationCommunication
Communication
Stephane Schwartz
 
Technique d'argumentation 3
Technique d'argumentation 3Technique d'argumentation 3
Technique d'argumentation 3
CHOULADI MOHAMED EL HABIB
 
Le guide pratique du formateur
Le guide pratique du formateurLe guide pratique du formateur
Le guide pratique du formateur
Farid Chalal
 
La prospection commerciale
La prospection commerciale La prospection commerciale
La prospection commerciale
arlhe
 
Comment concevoir une stratégie d'approche des grands donateurs? Le modèle de...
Comment concevoir une stratégie d'approche des grands donateurs? Le modèle de...Comment concevoir une stratégie d'approche des grands donateurs? Le modèle de...
Comment concevoir une stratégie d'approche des grands donateurs? Le modèle de...
optimus
 

What's hot (20)

l'etude documentaire marketing
l'etude documentaire marketingl'etude documentaire marketing
l'etude documentaire marketing
 
Prise de parole en public
Prise de parole en publicPrise de parole en public
Prise de parole en public
 
Cours de techniques de vente
Cours de techniques de venteCours de techniques de vente
Cours de techniques de vente
 
16 Leviers pour accroître sa capacité de persuasion
16 Leviers pour accroître sa capacité de persuasion16 Leviers pour accroître sa capacité de persuasion
16 Leviers pour accroître sa capacité de persuasion
 
Cgtc1
Cgtc1Cgtc1
Cgtc1
 
Les Objectifs SMART (SMART GOALS)
Les Objectifs SMART (SMART GOALS)Les Objectifs SMART (SMART GOALS)
Les Objectifs SMART (SMART GOALS)
 
Le guide du financement d’entreprise
Le guide du financement d’entrepriseLe guide du financement d’entreprise
Le guide du financement d’entreprise
 
Présentation du lean canvas
Présentation du lean canvas Présentation du lean canvas
Présentation du lean canvas
 
Travaux de fin d exercice
Travaux de fin d exerciceTravaux de fin d exercice
Travaux de fin d exercice
 
Exposé marketing viral
Exposé marketing viral Exposé marketing viral
Exposé marketing viral
 
Les principes de la mesure
Les principes de la mesureLes principes de la mesure
Les principes de la mesure
 
Le marketing de contenu
Le marketing de contenuLe marketing de contenu
Le marketing de contenu
 
Fudiciare rapport
Fudiciare rapportFudiciare rapport
Fudiciare rapport
 
Les buffets cocktails
Les buffets cocktailsLes buffets cocktails
Les buffets cocktails
 
Gestion du temps stratégique
Gestion du temps stratégiqueGestion du temps stratégique
Gestion du temps stratégique
 
Communication
CommunicationCommunication
Communication
 
Technique d'argumentation 3
Technique d'argumentation 3Technique d'argumentation 3
Technique d'argumentation 3
 
Le guide pratique du formateur
Le guide pratique du formateurLe guide pratique du formateur
Le guide pratique du formateur
 
La prospection commerciale
La prospection commerciale La prospection commerciale
La prospection commerciale
 
Comment concevoir une stratégie d'approche des grands donateurs? Le modèle de...
Comment concevoir une stratégie d'approche des grands donateurs? Le modèle de...Comment concevoir une stratégie d'approche des grands donateurs? Le modèle de...
Comment concevoir une stratégie d'approche des grands donateurs? Le modèle de...
 

Similar to Droit International Public par Yury Fontão Vieira

COURS TERMINOLOGIE JURIDIQUE D.F S2 2015-2016 envoyé aux étudiants 2017.pptx
COURS TERMINOLOGIE JURIDIQUE D.F S2 2015-2016 envoyé aux étudiants 2017.pptxCOURS TERMINOLOGIE JURIDIQUE D.F S2 2015-2016 envoyé aux étudiants 2017.pptx
COURS TERMINOLOGIE JURIDIQUE D.F S2 2015-2016 envoyé aux étudiants 2017.pptx
Abdel717751
 
Justice, pardon et réconciliation. — 08. Institutions en faveur de la justice...
Justice, pardon et réconciliation. — 08. Institutions en faveur de la justice...Justice, pardon et réconciliation. — 08. Institutions en faveur de la justice...
Justice, pardon et réconciliation. — 08. Institutions en faveur de la justice...
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Pr keutcheu. la controverse autour de la définition des crimes. 180417
Pr keutcheu. la controverse autour de la définition des crimes. 180417Pr keutcheu. la controverse autour de la définition des crimes. 180417
Pr keutcheu. la controverse autour de la définition des crimes. 180417
Université de Dschang
 
Les normes internationales de lutte contre la torture
Les normes internationales de lutte contre la tortureLes normes internationales de lutte contre la torture
Les normes internationales de lutte contre la torture
Adrien Bonny Eboumbou
 
LA PRESENTATION DU Pr Edouard GNIMPIEBA
LA PRESENTATION DU Pr Edouard GNIMPIEBALA PRESENTATION DU Pr Edouard GNIMPIEBA
LA PRESENTATION DU Pr Edouard GNIMPIEBA
Université de Dschang
 
Nuremberg crimes against humanity-peace (french)
Nuremberg   crimes against humanity-peace (french)Nuremberg   crimes against humanity-peace (french)
Nuremberg crimes against humanity-peace (french)VogelDenise
 
Les disparitions forcées : questions-réponses
Les disparitions forcées : questions-réponsesLes disparitions forcées : questions-réponses
Les disparitions forcées : questions-réponses
Amnesty International France
 
Nation unies conseil des droits de l’homme 7-02-2013
Nation unies conseil des droits de l’homme 7-02-2013Nation unies conseil des droits de l’homme 7-02-2013
Nation unies conseil des droits de l’homme 7-02-2013
Parti Djibouti
 
Livre de la ligue
Livre de la ligueLivre de la ligue
Livre de la ligue
LTDH
 
Livre de la ligue
Livre de la ligueLivre de la ligue
Livre de la ligue
LTDH
 
Rapport sur la torture en Tunisie
Rapport sur la torture en TunisieRapport sur la torture en Tunisie
Rapport sur la torture en Tunisie
Flen Al Foulen
 
Rapport upr-lgbtqi-tunisie
Rapport upr-lgbtqi-tunisieRapport upr-lgbtqi-tunisie
Rapport upr-lgbtqi-tunisie
Emilien Miner
 
17 juillet 2014 : jour de la justice internationale
17 juillet 2014 : jour de la justice internationale17 juillet 2014 : jour de la justice internationale
17 juillet 2014 : jour de la justice internationale
JLMB
 
Madagascar: Death Penalty Abolition Act / Loi n. 2014-035 portant abolition d...
Madagascar: Death Penalty Abolition Act / Loi n. 2014-035 portant abolition d...Madagascar: Death Penalty Abolition Act / Loi n. 2014-035 portant abolition d...
Madagascar: Death Penalty Abolition Act / Loi n. 2014-035 portant abolition d...
Andry Rakotoniaina Andriatahiana
 
‪#‎Haiti‬ : Loi sur la lutte contre la traite des personnes.— Moniteur juin 2...
‪#‎Haiti‬ : Loi sur la lutte contre la traite des personnes.— Moniteur juin 2...‪#‎Haiti‬ : Loi sur la lutte contre la traite des personnes.— Moniteur juin 2...
‪#‎Haiti‬ : Loi sur la lutte contre la traite des personnes.— Moniteur juin 2...
#LeReCit @ReseauCitadelle
 
Les Dix Etapes d'un Génocide
Les Dix Etapes d'un GénocideLes Dix Etapes d'un Génocide
Les Dix Etapes d'un Génocide
Fabrice Aimetti
 
Mon corps mes droits
Mon corps mes droitsMon corps mes droits
Mon corps mes droits
Amnesty International France
 
UAE shadow report 2023 - Fr
UAE shadow report 2023 - FrUAE shadow report 2023 - Fr
UAE shadow report 2023 - Fr
BookT
 
Le Conseil des Droits de l'Homme des Nations Unies a recommandé à la Républiq...
Le Conseil des Droits de l'Homme des Nations Unies a recommandé à la Républiq...Le Conseil des Droits de l'Homme des Nations Unies a recommandé à la Républiq...
Le Conseil des Droits de l'Homme des Nations Unies a recommandé à la Républiq...
Stanleylucas
 

Similar to Droit International Public par Yury Fontão Vieira (20)

COURS TERMINOLOGIE JURIDIQUE D.F S2 2015-2016 envoyé aux étudiants 2017.pptx
COURS TERMINOLOGIE JURIDIQUE D.F S2 2015-2016 envoyé aux étudiants 2017.pptxCOURS TERMINOLOGIE JURIDIQUE D.F S2 2015-2016 envoyé aux étudiants 2017.pptx
COURS TERMINOLOGIE JURIDIQUE D.F S2 2015-2016 envoyé aux étudiants 2017.pptx
 
Justice, pardon et réconciliation. — 08. Institutions en faveur de la justice...
Justice, pardon et réconciliation. — 08. Institutions en faveur de la justice...Justice, pardon et réconciliation. — 08. Institutions en faveur de la justice...
Justice, pardon et réconciliation. — 08. Institutions en faveur de la justice...
 
Pr keutcheu. la controverse autour de la définition des crimes. 180417
Pr keutcheu. la controverse autour de la définition des crimes. 180417Pr keutcheu. la controverse autour de la définition des crimes. 180417
Pr keutcheu. la controverse autour de la définition des crimes. 180417
 
Les normes internationales de lutte contre la torture
Les normes internationales de lutte contre la tortureLes normes internationales de lutte contre la torture
Les normes internationales de lutte contre la torture
 
LA PRESENTATION DU Pr Edouard GNIMPIEBA
LA PRESENTATION DU Pr Edouard GNIMPIEBALA PRESENTATION DU Pr Edouard GNIMPIEBA
LA PRESENTATION DU Pr Edouard GNIMPIEBA
 
Les droits de l'Homme
Les droits de l'HommeLes droits de l'Homme
Les droits de l'Homme
 
Nuremberg crimes against humanity-peace (french)
Nuremberg   crimes against humanity-peace (french)Nuremberg   crimes against humanity-peace (french)
Nuremberg crimes against humanity-peace (french)
 
Les disparitions forcées : questions-réponses
Les disparitions forcées : questions-réponsesLes disparitions forcées : questions-réponses
Les disparitions forcées : questions-réponses
 
Nation unies conseil des droits de l’homme 7-02-2013
Nation unies conseil des droits de l’homme 7-02-2013Nation unies conseil des droits de l’homme 7-02-2013
Nation unies conseil des droits de l’homme 7-02-2013
 
Livre de la ligue
Livre de la ligueLivre de la ligue
Livre de la ligue
 
Livre de la ligue
Livre de la ligueLivre de la ligue
Livre de la ligue
 
Rapport sur la torture en Tunisie
Rapport sur la torture en TunisieRapport sur la torture en Tunisie
Rapport sur la torture en Tunisie
 
Rapport upr-lgbtqi-tunisie
Rapport upr-lgbtqi-tunisieRapport upr-lgbtqi-tunisie
Rapport upr-lgbtqi-tunisie
 
17 juillet 2014 : jour de la justice internationale
17 juillet 2014 : jour de la justice internationale17 juillet 2014 : jour de la justice internationale
17 juillet 2014 : jour de la justice internationale
 
Madagascar: Death Penalty Abolition Act / Loi n. 2014-035 portant abolition d...
Madagascar: Death Penalty Abolition Act / Loi n. 2014-035 portant abolition d...Madagascar: Death Penalty Abolition Act / Loi n. 2014-035 portant abolition d...
Madagascar: Death Penalty Abolition Act / Loi n. 2014-035 portant abolition d...
 
‪#‎Haiti‬ : Loi sur la lutte contre la traite des personnes.— Moniteur juin 2...
‪#‎Haiti‬ : Loi sur la lutte contre la traite des personnes.— Moniteur juin 2...‪#‎Haiti‬ : Loi sur la lutte contre la traite des personnes.— Moniteur juin 2...
‪#‎Haiti‬ : Loi sur la lutte contre la traite des personnes.— Moniteur juin 2...
 
Les Dix Etapes d'un Génocide
Les Dix Etapes d'un GénocideLes Dix Etapes d'un Génocide
Les Dix Etapes d'un Génocide
 
Mon corps mes droits
Mon corps mes droitsMon corps mes droits
Mon corps mes droits
 
UAE shadow report 2023 - Fr
UAE shadow report 2023 - FrUAE shadow report 2023 - Fr
UAE shadow report 2023 - Fr
 
Le Conseil des Droits de l'Homme des Nations Unies a recommandé à la Républiq...
Le Conseil des Droits de l'Homme des Nations Unies a recommandé à la Républiq...Le Conseil des Droits de l'Homme des Nations Unies a recommandé à la Républiq...
Le Conseil des Droits de l'Homme des Nations Unies a recommandé à la Républiq...
 

More from Yury Fontão

Os Federalistas - Alexander Hamilton, James Madison e John Jay
Os Federalistas - Alexander Hamilton, James Madison e John JayOs Federalistas - Alexander Hamilton, James Madison e John Jay
Os Federalistas - Alexander Hamilton, James Madison e John Jay
Yury Fontão
 
Мексиканский экономический кризис (1994 г.)
Мексиканский экономический кризис (1994 г.)Мексиканский экономический кризис (1994 г.)
Мексиканский экономический кризис (1994 г.)
Yury Fontão
 
The Mexican economic crisis (1994)
The Mexican economic crisis (1994)The Mexican economic crisis (1994)
The Mexican economic crisis (1994)
Yury Fontão
 
A Crise Econômica Mexicana (1994)
A Crise Econômica Mexicana (1994)A Crise Econômica Mexicana (1994)
A Crise Econômica Mexicana (1994)
Yury Fontão
 
Два волка - Сообщение размышлений для вашей жизни
Два волка - Сообщение размышлений для вашей жизниДва волка - Сообщение размышлений для вашей жизни
Два волка - Сообщение размышлений для вашей жизни
Yury Fontão
 
The two wolves - A message of reflection for your life
 The two wolves - A message of reflection for your life The two wolves - A message of reflection for your life
The two wolves - A message of reflection for your life
Yury Fontão
 
Os dois lobos - Uma mensagem de reflexão para sua vida
Os dois lobos - Uma mensagem de reflexão para sua vidaOs dois lobos - Uma mensagem de reflexão para sua vida
Os dois lobos - Uma mensagem de reflexão para sua vida
Yury Fontão
 
КИТАЙ: Рост экспорта Китая с 1993 по 2003 год
КИТАЙ: Рост экспорта Китая с 1993 по 2003 годКИТАЙ: Рост экспорта Китая с 1993 по 2003 год
КИТАЙ: Рост экспорта Китая с 1993 по 2003 год
Yury Fontão
 
CHINA: The growth of China's exports from 1993 to 2003
CHINA: The growth of China's exports from 1993 to 2003CHINA: The growth of China's exports from 1993 to 2003
CHINA: The growth of China's exports from 1993 to 2003
Yury Fontão
 
CHINA: O crescimento das exportações da China entre os anos de 1993 a 2003
CHINA: O crescimento das exportações da China entre os anos de 1993 a 2003CHINA: O crescimento das exportações da China entre os anos de 1993 a 2003
CHINA: O crescimento das exportações da China entre os anos de 1993 a 2003
Yury Fontão
 
ВНЕШНЯЯ ПОЛИТИКА РОССИИ: Новая концепция внешней политики России, утвержденна...
ВНЕШНЯЯ ПОЛИТИКА РОССИИ: Новая концепция внешней политики России, утвержденна...ВНЕШНЯЯ ПОЛИТИКА РОССИИ: Новая концепция внешней политики России, утвержденна...
ВНЕШНЯЯ ПОЛИТИКА РОССИИ: Новая концепция внешней политики России, утвержденна...
Yury Fontão
 
RUSSIAN FOREIGN POLICY: New concept of Russian foreign policy, approved by th...
RUSSIAN FOREIGN POLICY: New concept of Russian foreign policy, approved by th...RUSSIAN FOREIGN POLICY: New concept of Russian foreign policy, approved by th...
RUSSIAN FOREIGN POLICY: New concept of Russian foreign policy, approved by th...
Yury Fontão
 
POLÍTICA EXTERNA DA RÚSSIA: Novo conceito de política externa russa, aprovado...
POLÍTICA EXTERNA DA RÚSSIA: Novo conceito de política externa russa, aprovado...POLÍTICA EXTERNA DA RÚSSIA: Novo conceito de política externa russa, aprovado...
POLÍTICA EXTERNA DA RÚSSIA: Novo conceito de política externa russa, aprovado...
Yury Fontão
 
Теории Pегиональной Интеграции - Концептуальная Карта
Теории Pегиональной Интеграции - Концептуальная КартаТеории Pегиональной Интеграции - Концептуальная Карта
Теории Pегиональной Интеграции - Концептуальная Карта
Yury Fontão
 
Theories of Regional Integration (Concept Map)
Theories of Regional Integration (Concept Map)Theories of Regional Integration (Concept Map)
Theories of Regional Integration (Concept Map)
Yury Fontão
 
Teorias da Integração Regional (Mapa Conceitual)
Teorias da Integração Regional  (Mapa Conceitual)Teorias da Integração Regional  (Mapa Conceitual)
Teorias da Integração Regional (Mapa Conceitual)
Yury Fontão
 
Mексиканская Pеволюция (1910 1920 гг.)
Mексиканская Pеволюция (1910 1920 гг.)Mексиканская Pеволюция (1910 1920 гг.)
Mексиканская Pеволюция (1910 1920 гг.)
Yury Fontão
 
Mexican Revolution (1910 to 1920)
Mexican Revolution (1910 to 1920)Mexican Revolution (1910 to 1920)
Mexican Revolution (1910 to 1920)
Yury Fontão
 
Revolução Mexicana (1910 a 1920)
Revolução Mexicana (1910 a 1920)Revolução Mexicana (1910 a 1920)
Revolução Mexicana (1910 a 1920)
Yury Fontão
 
Боже, храни меня! Североамериканский христианский фундаментализм
Боже, храни меня! Североамериканский христианский фундаментализмБоже, храни меня! Североамериканский христианский фундаментализм
Боже, храни меня! Североамериканский христианский фундаментализм
Yury Fontão
 

More from Yury Fontão (20)

Os Federalistas - Alexander Hamilton, James Madison e John Jay
Os Federalistas - Alexander Hamilton, James Madison e John JayOs Federalistas - Alexander Hamilton, James Madison e John Jay
Os Federalistas - Alexander Hamilton, James Madison e John Jay
 
Мексиканский экономический кризис (1994 г.)
Мексиканский экономический кризис (1994 г.)Мексиканский экономический кризис (1994 г.)
Мексиканский экономический кризис (1994 г.)
 
The Mexican economic crisis (1994)
The Mexican economic crisis (1994)The Mexican economic crisis (1994)
The Mexican economic crisis (1994)
 
A Crise Econômica Mexicana (1994)
A Crise Econômica Mexicana (1994)A Crise Econômica Mexicana (1994)
A Crise Econômica Mexicana (1994)
 
Два волка - Сообщение размышлений для вашей жизни
Два волка - Сообщение размышлений для вашей жизниДва волка - Сообщение размышлений для вашей жизни
Два волка - Сообщение размышлений для вашей жизни
 
The two wolves - A message of reflection for your life
 The two wolves - A message of reflection for your life The two wolves - A message of reflection for your life
The two wolves - A message of reflection for your life
 
Os dois lobos - Uma mensagem de reflexão para sua vida
Os dois lobos - Uma mensagem de reflexão para sua vidaOs dois lobos - Uma mensagem de reflexão para sua vida
Os dois lobos - Uma mensagem de reflexão para sua vida
 
КИТАЙ: Рост экспорта Китая с 1993 по 2003 год
КИТАЙ: Рост экспорта Китая с 1993 по 2003 годКИТАЙ: Рост экспорта Китая с 1993 по 2003 год
КИТАЙ: Рост экспорта Китая с 1993 по 2003 год
 
CHINA: The growth of China's exports from 1993 to 2003
CHINA: The growth of China's exports from 1993 to 2003CHINA: The growth of China's exports from 1993 to 2003
CHINA: The growth of China's exports from 1993 to 2003
 
CHINA: O crescimento das exportações da China entre os anos de 1993 a 2003
CHINA: O crescimento das exportações da China entre os anos de 1993 a 2003CHINA: O crescimento das exportações da China entre os anos de 1993 a 2003
CHINA: O crescimento das exportações da China entre os anos de 1993 a 2003
 
ВНЕШНЯЯ ПОЛИТИКА РОССИИ: Новая концепция внешней политики России, утвержденна...
ВНЕШНЯЯ ПОЛИТИКА РОССИИ: Новая концепция внешней политики России, утвержденна...ВНЕШНЯЯ ПОЛИТИКА РОССИИ: Новая концепция внешней политики России, утвержденна...
ВНЕШНЯЯ ПОЛИТИКА РОССИИ: Новая концепция внешней политики России, утвержденна...
 
RUSSIAN FOREIGN POLICY: New concept of Russian foreign policy, approved by th...
RUSSIAN FOREIGN POLICY: New concept of Russian foreign policy, approved by th...RUSSIAN FOREIGN POLICY: New concept of Russian foreign policy, approved by th...
RUSSIAN FOREIGN POLICY: New concept of Russian foreign policy, approved by th...
 
POLÍTICA EXTERNA DA RÚSSIA: Novo conceito de política externa russa, aprovado...
POLÍTICA EXTERNA DA RÚSSIA: Novo conceito de política externa russa, aprovado...POLÍTICA EXTERNA DA RÚSSIA: Novo conceito de política externa russa, aprovado...
POLÍTICA EXTERNA DA RÚSSIA: Novo conceito de política externa russa, aprovado...
 
Теории Pегиональной Интеграции - Концептуальная Карта
Теории Pегиональной Интеграции - Концептуальная КартаТеории Pегиональной Интеграции - Концептуальная Карта
Теории Pегиональной Интеграции - Концептуальная Карта
 
Theories of Regional Integration (Concept Map)
Theories of Regional Integration (Concept Map)Theories of Regional Integration (Concept Map)
Theories of Regional Integration (Concept Map)
 
Teorias da Integração Regional (Mapa Conceitual)
Teorias da Integração Regional  (Mapa Conceitual)Teorias da Integração Regional  (Mapa Conceitual)
Teorias da Integração Regional (Mapa Conceitual)
 
Mексиканская Pеволюция (1910 1920 гг.)
Mексиканская Pеволюция (1910 1920 гг.)Mексиканская Pеволюция (1910 1920 гг.)
Mексиканская Pеволюция (1910 1920 гг.)
 
Mexican Revolution (1910 to 1920)
Mexican Revolution (1910 to 1920)Mexican Revolution (1910 to 1920)
Mexican Revolution (1910 to 1920)
 
Revolução Mexicana (1910 a 1920)
Revolução Mexicana (1910 a 1920)Revolução Mexicana (1910 a 1920)
Revolução Mexicana (1910 a 1920)
 
Боже, храни меня! Североамериканский христианский фундаментализм
Боже, храни меня! Североамериканский христианский фундаментализмБоже, храни меня! Североамериканский христианский фундаментализм
Боже, храни меня! Североамериканский христианский фундаментализм
 

Droit International Public par Yury Fontão Vieira

  • 2. INDICE DANS RÉFÉRENCE STRUCTURE DE LA PRÉSENTATION • Présentation • Qu'est-ce que le droit international public (DIP)? • Sources du droit international public (DIP) • Principes généraux du droit international public (DIP) • Qu'est-ce que la Cour pénale internationale (CPI)? • Crimes relevant de la compétence de la Cour pénale internationale (CPI) • Quand la Cour pénale internationale (CPI) pourra-t-elle exercer sa compétence? • Exemples d'affaires jugées par la Cour pénale internationale (CPI) • Les références
  • 3. Yury Fontão Vieira Brésilien, Amazonien, Baccalauréat et Spécialiste des Relations Internationales. Présentation
  • 4. Qu'est-ce que le Droit International Public (DIP)?
  • 5. Qu'est-ce que le Droit International Public (DIP)? Le Droit International Public est caractérisé comme l'ensemble des règles juridiques qui régissent les relations mutuelles des États souverains et d'autres peuples internationaux, tels que certaines organisations internationales.
  • 6. Qu'est-ce que le Droit International Public (DIP)? Le Droit International Public, puisqu'il s'agit d'un système juridique autonome où les relations entre États souverains sont ordonnées, est fondé sur le consentement, c'est-à-dire que les États ne sont pas subordonnés au droit qu'ils ont librement reconnu ou construit.
  • 7. Sources du Droit International Public (DIP)
  • 8. Sources du Droit International Public (DIP) Le Statut de la Cour de La Haye, première cour consacrée à la résolution des conflits entre États, sans aucune limitation d'ordre géographique ou thématique, énumère les traités internationaux, la coutume internationale et les principes généraux du droit comme sources du Droit International Public et fait référence à jurisprudence., doctrine, équité. Il est également important de mettre l’accent sur l’utilisation d’actes unilatéraux par les États et de décisions prises par des organisations internationales comme moyens auxiliaires pour déterminer les règles juridiques internationales.
  • 9. Principes généraux du Droit International Public (DIP)
  • 10. Principes généraux du Droit International Public (DIP) Les grands principes généraux du Droit International Public (DIP) à l'ère actuelle sont les suivants: • Principe de non-agression. • Principe du règlement pacifique des différends entre États. • Principe d'autodétermination des peuples. • Principe de coexistence pacifique. • Principe de désarmement. • Principe d'interdiction de la propagande de guerre.
  • 11. Qu'est-ce que la Cour Pénale Internationale (CPI)?
  • 12. Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, l’Organisation des Nations Unies a envisagé à plusieurs reprises l’idée de créer une cour pénale internationale permanente. En 1993 et 1994, ils ont institué deux tribunaux spéciaux pour sanctionner les graves violations du droit international humanitaire commises respectivement dans l'ex- Yougoslavie et au Rwanda. Qu'est-ce que la Cour Pénale Internationale (CPI)?
  • 13. En 1994, il a entamé une série de négociations pour créer une cour pénale internationale permanente qui aurait compétence pour connaître des crimes les plus graves pour la communauté internationale, quel que soit le lieu où ils ont été commis. Qu'est-ce que la Cour Pénale Internationale (CPI)?
  • 14. Ces négociations ont abouti à l'approbation, en juillet 1998, à Rome, du Statut de la Cour Pénale Internationale (CPI), qui témoigne de la décision de la communauté internationale de veiller à ce que les auteurs de ces crimes graves ne restent pas impunis. Le statut est entré en vigueur après la ratification de 60 États. Qu'est-ce que la Cour Pénale Internationale (CPI)?
  • 15. Chapitre I Création de la Cour Article 1 Le tribunal Une Cour Pénale Internationale («la Cour») est créée par les présentes. La Cour sera une institution permanente, ayant compétence sur les personnes responsables des crimes les plus graves de portée internationale, conformément au présent Statut, et complétera les juridictions pénales nationales. La compétence et le fonctionnement de la Cour sont régis par le présent Statut. Qu'est-ce que la Cour Pénale Internationale (CPI)?
  • 16. En janvier 2012, les 120 pays suivants avaient ratifié ou accédé au statut de membre de la CPI: En Europe: Albanie, Andorre, Autriche, Belgique, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, République tchèque, Croatie, Chypre, Danemark, Slovaquie, Slovénie, Espagne, Estonie, Finlande, France, Allemagne, Grèce, Hongrie, Islande, Irlande, Italie, Géorgie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Macédoine du Nord, Malte, Moldavie, Monténégro, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Roumanie, Saint-Marin, Serbie, Suède, Suisse, Royaume-Uni. En Afrique: Afrique du Sud, Bénin, Botswana, Burkina Faso, Cap-Vert, Tchad, Comores, Congo, Djibouti, Gabon, Gambie, Ghana, Guinée, Lesotho, Libéria, Madagascar, Malawi, Mali, Maurice, Namibie, Niger, Nigéria, Kenya, République centrafricaine, République démocratique du Congo, Sénégal, Sierra Leone, Seychelles, Tanzanie, Tunisie, Ouganda, Zambie. Qu'est-ce que la Cour Pénale Internationale (CPI)?
  • 17. En janvier 2012, les 120 pays suivants avaient ratifié ou accédé au statut de membre de la CPI: En Amérique: Antigua-et-Barbuda, Argentine, Barbade, Belize, Bolivie, Brésil, Canada, Chili, Colombie, Costa Rica, Dominique, Équateur, Grenade, Guyane, Honduras, Mexique, Panama, Paraguay, Pérou, République dominicaine, Sainte-Lucie, Saint-Kitts-et-Nevis, Saint-Vincent-et-les Grenadines, Suriname, Trinité-et-Tobago, Uruguay, Venezuela En Asie: Afghanistan, Bangladesh, Cambodge, Corée du Sud, Philippines, Japon, Jordanie, Maldives, Mongolie, Tadjikistan En Océanie: Australie, Fidji, Îles Cook, Îles Marshall, Nauru, Nouvelle- Zélande, Samoa, Timor-Leste, Vanuatu. Qu'est-ce que la Cour Pénale Internationale (CPI)?
  • 18. Qu'est-ce que la Cour Pénale Internationale (CPI)?
  • 19. Le Brésil et la CPI - Le Brésil a été le 69ème État à ratifier le Statut de Rome, ayant déposé son instrument de ratification le 14/06/2002. En interne, le traité a été promulgué le 25/09/2002 par le décret 4.388. Qu'est-ce que la Cour Pénale Internationale (CPI)?
  • 20. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
  • 21. • Crimes de génocide • Crimes contre l'humanité • Crimes de guerre • Agression Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI)
  • 22. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) CRIMES DE GÉNOCIDE
  • 23. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) CRIMES DE GÉNOCIDE L'article 6 du Statut de Rome de la Cour pénale internationale définit le crime de génocide sous la forme de loi suivante: Aux fins du présent Statut, on entend par «génocide» l’un quelconque des actes énumérés ci-dessous, commis dans l’intention de détruire, en tout ou en partie, un groupe national, ethnique, racial ou religieux, en tant que tel: a) Homicide de membres du groupe;
  • 24. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) CRIMES DE GÉNOCIDE b) Les infractions graves contre l'intégrité physique ou mentale des membres du groupe; c) Soumission intentionnelle du groupe à des conditions de vie en vue de provoquer sa destruction physique totale ou partielle; d) Imposition de mesures pour empêcher les naissances au sein du groupe; e) Transfert forcé d'enfants du groupe à un autre groupe.
  • 25. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) CRIMES DE GÉNOCIDE Indication de films sur le sujet
  • 26. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) CRIMES CONTRE L'HUMANITÉ
  • 27. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) CRIMES CONTRE L'HUMANITÉ Selon le Statut, l'article 7 du Statut de Rome de la Cour pénale internationale fournit la définition des crimes contre l'humanité: 1. Aux fins du présent Statut, on entend par << crime contre l'humanité >> l'un quelconque des actes suivants, lorsqu'il est commis dans le cadre d'une attaque, généralisée ou systématique, contre une population civile, en ayant connaissance de cette attaque: a) Homicide;
  • 28. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) CRIMES CONTRE L'HUMANITÉ b) Extermination; c) l'esclavage; d) Déportation ou transfert forcé d'une population; e) Emprisonnement ou autre forme de privation de liberté physique grave, en violation des règles fondamentales du droit international; f) Torture;
  • 29. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) CRIMES CONTRE L'HUMANITÉ g) Agression sexuelle, esclavage sexuel, prostitution forcée, grossesse forcée, stérilisation forcée ou toute autre forme de violence dans le domaine sexuel de gravité comparable; h) La persécution d'un groupe ou d'une collectivité qui peut être identifié, pour des raisons politiques, raciales, nationales, ethniques, culturelles, religieuses ou de genre, telles que définies au paragraphe 3, ou selon d'autres critères universellement reconnus comme inacceptables en droit international, liés à tout acte visé dans le présent paragraphe ou tout crime relevant de la compétence de la Cour;
  • 30. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) CRIMES CONTRE L'HUMANITÉ i) Disparition forcée de personnes; j) Crime d'apartheid; k) Autres actes inhumains de caractère similaire, qui causent intentionnellement de grandes souffrances ou affectent gravement l'intégrité physique ou la santé physique ou mentale.
  • 31. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) CRIMES CONTRE L'HUMANITÉ 2. Aux fins du paragraphe 1: a) On entend par «attaque contre une population civile» tout comportement qui implique la pratique multiple d'actes visés au paragraphe 1 contre une population civile, conformément à la politique d'un État ou d'une organisation de commettre de tels actes ou en tenant compte de en vue de poursuivre cette politique;
  • 32. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) CRIMES CONTRE L'HUMANITÉ b) L'extermination comprend la soumission intentionnelle à des conditions de vie, telles que la privation d'accès à la nourriture ou aux médicaments, en vue de provoquer la destruction d'une partie de la population; c) On entend par "esclavage" l'exercice, à l'égard d'une personne, d'un pouvoir ou d'un ensemble de pouvoirs qui traduisent un droit de propriété sur une personne, y compris l'exercice de ce pouvoir dans le contexte de la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants ;
  • 33. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) CRIMES CONTRE L'HUMANITÉ d) L'expression «déportation ou transfert forcé d'une population» désigne le déplacement forcé de personnes, par expulsion ou autre acte coercitif, de la zone dans laquelle elles se trouvent légalement, sans aucune raison reconnue par le droit international; e) "Torture", l'acte par lequel une douleur ou une souffrance aiguës, physiques ou mentales, est intentionnellement causée à une personne qui est sous la garde ou le contrôle de l'accusé; ce terme n'inclut pas la douleur ou la souffrance résultant uniquement de sanctions juridiques, inhérentes ou causées par ces sanctions;
  • 34. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) CRIMES CONTRE L'HUMANITÉ f) Par "grossesse forcée", on entend la privation illégale de liberté d'une femme qui a été enceinte de force, dans le but de modifier la composition ethnique d'une population ou de commettre d'autres violations graves conséquences du droit international. Cette définition ne peut en aucun cas être interprétée comme affectant les dispositions du droit interne relatives à la grossesse; g) «persécution», la privation intentionnelle et grave des droits fondamentaux en violation du droit international, pour des raisons liées à l'identité du groupe ou de la communauté concerné;
  • 35. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) CRIMES CONTRE L'HUMANITÉ h) "crime d'apartheid", tout acte inhumain analogue à ceux visés au paragraphe 1, pratiqué dans le contexte d'un régime institutionnalisé d'oppression et de domination systématique d'un groupe racial sur l'un ou l'autre des groupes nationaux et dans l'intention de maintenir ce régime ;
  • 36. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) CRIMES CONTRE L'HUMANITÉ i) Par «disparition forcée de personnes», on entend l'arrestation, l'emprisonnement ou l'enlèvement de personnes par un État ou une organisation politique ou avec leur autorisation, soutien ou accord, suivis d'un refus de reconnaître un tel état de privation de liberté ou de fournir des informations sur la situation ou l'emplacement de ces personnes, dans le but de leur refuser la protection de la loi pendant une période prolongée.
  • 37. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) CRIMES CONTRE L'HUMANITÉ 3. Aux fins du présent Statut, il est entendu que le terme «genre» englobe les sexes masculin et féminin, dans le contexte de la société, et ne doit recevoir aucune autre signification.
  • 38. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) CRIMES CONTRE L'HUMANITÉ Indication de films sur le sujet
  • 39. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) CRIMES DE GUERRE
  • 40. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) CRIMES DE GUERRE L'article 8 du Statut de Rome de la Cour pénale internationale donne la définition des crimes de guerre: 1. La Cour sera compétente pour poursuivre les crimes de guerre, en particulier lorsqu'ils sont commis dans le cadre d'un plan ou d'une politique ou dans le cadre d'une pratique à grande échelle de ces crimes.
  • 41. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) CRIMES DE GUERRE 2. Aux fins du présent Statut, on entend par «crimes de guerre»: Violations graves des Conventions de Genève du 12 août 1949, à savoir l'un quelconque des actes suivants, dirigés contre des personnes ou des biens protégés en vertu de la Convention de Genève qui sont pertinents: i) homicide intentionnel;
  • 42. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) CRIMES DE GUERRE ii) Torture ou autre traitement inhumain, y compris les expériences biologiques; iii) Le fait de causer intentionnellement de grandes souffrances ou des atteintes graves à l'intégrité physique ou à la santé; iv) Destruction ou appropriation de biens à grande échelle, lorsqu'elle n'est justifiée par aucun besoin militaire et exécutée de manière illégale et arbitraire;
  • 43. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) CRIMES DE GUERRE v) Le fait de contraindre un prisonnier de guerre ou une autre personne sous protection à servir dans les forces armées d'une puissance ennemie; vi) La privation intentionnelle d'un prisonnier de guerre ou d'une autre personne sous la protection de son droit à un procès équitable et impartial; vii) l'expulsion ou le transfert illégal ou la privation illégale de liberté; viii) Prise d'otages;
  • 44. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) CRIMES DE GUERRE b) Autres violations graves des lois et coutumes applicables dans les conflits armés internationaux en vertu du droit international, à savoir l'un des actes suivants: i) Diriger intentionnellement des attaques contre la population civile en général ou des civils qui ne participent pas directement aux hostilités; ii) Diriger intentionnellement des attaques contre des biens civils, c'est-à-dire des biens qui ne sont pas des objectifs militaires;
  • 45. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) CRIMES DE GUERRE iii) Diriger intentionnellement des attaques contre du personnel, des installations, du matériel, des unités ou des véhicules participant à une mission de maintien de la paix ou d'assistance humanitaire, conformément à la Charte des Nations Unies, chaque fois qu'ils ont droit à la protection accordée aux civils ou aux biens civils en vertu du droit international applicable aux conflits armés;
  • 46. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) CRIMES DE GUERRE iv) Lancer intentionnellement une attaque, sachant qu'elle entraînera des pertes accidentelles de vies humaines ou des blessures à la population civile, des dommages aux biens civils ou des dommages importants, durables et graves à l'environnement qui sont manifestement excessifs par rapport à l'armée mondiale avantage concret et direct qui était envisagé; v) Attaquer ou bombarder, par tout moyen, des villes, villages, habitations ou bâtiments qui ne sont pas défendus et qui ne sont pas des objectifs militaires;
  • 47. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) CRIMES DE GUERRE vi) Tuer ou blesser un combattant qui a déposé des armes ou qui, n'ayant plus les moyens de se défendre, s'est rendu sans condition; vii) Utilisation abusive d'un drapeau de trêve, du drapeau national, des insignes militaires ou de l'uniforme de l'ennemi ou des Nations Unies, ainsi que des signes distinctifs des Conventions de Genève, causant ainsi la mort ou des blessures graves;
  • 48. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) CRIMES DE GUERRE viii) Le transfert, directement ou indirectement, par une puissance occupante d'une partie de sa population civile vers le territoire qu'elle occupe ou la déportation ou le transfert de tout ou partie de la population du territoire occupé, dans ou hors de ce territoire; ix) Diriger intentionnellement des attaques contre des bâtiments consacrés au culte religieux, à l'éducation, aux arts, aux sciences ou à la charité, aux monuments historiques, aux hôpitaux et aux lieux de regroupement des malades et des blessés, chaque fois qu'il ne s'agit pas d'objectifs militaires;
  • 49. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) CRIMES DE GUERRE x) Soumettre les personnes qui sont sous le contrôle d'une partie belligérante à des mutilations physiques ou à tout type d'expérience médicale ou scientifique qui n'est pas motivée par un traitement médical, dentaire ou hospitalier, ni n'est effectuée dans l'intérêt de ces personnes, et qui cause la mort ou met gravement en danger votre santé; xi) Tuer ou trahir des personnes appartenant à la nation ou à l'armée ennemie;
  • 50. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) CRIMES DE GUERRE xii) Déclarer qu'aucun quart ne sera accordé; xiii) Détruire ou saisir les biens de l'ennemi, à moins que cette destruction ou saisie ne soit impérativement déterminée par les nécessités de la guerre; xiv) Déclarer les droits et actions des ressortissants de la partie ennemie abolis, suspendus ou non recevables devant les tribunaux;
  • 51. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) CRIMES DE GUERRE xv) Obliger les ressortissants de la partie ennemie à participer à des opérations de guerre dirigées contre leur propre pays, alors même qu'ils étaient au service de cette partie belligérante avant le début de la guerre; xvi) Piller une ville ou une localité, même prise d'assaut; xvii) Utiliser du poison ou des armes empoisonnées; xviii) Utiliser des gaz asphyxiants, toxiques ou autres ou tout liquide, matériau ou appareil similaire;
  • 52. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) CRIMES DE GUERRE xix) Utiliser des balles qui se dilatent ou s'aplatissent facilement à l'intérieur du corps humain, comme des balles à revêtement dur qui ne couvrent pas complètement l'intérieur ou qui ont des incisions;
  • 53. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) CRIMES DE GUERRE xx) Utiliser des armes, des projectiles; les matériels et méthodes de combat qui, par leur nature même, causent des blessures superflues ou des souffrances inutiles ou qui ont des effets aveugles, en violation du droit international applicable aux conflits armés, dans la mesure où ces armes, projectiles, matériels et méthodes de combat sont l'objet général interdiction et sont inclus dans une annexe au présent Statut, en raison d'un amendement approuvé conformément aux dispositions des articles 121 et 123; xxi) outrager la dignité de la personne, en particulier par des traitements humiliants et dégradants;
  • 54. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) CRIMES DE GUERRE xxii) Commettre des actes de viol, d'esclavage sexuel, de prostitution forcée, de grossesse forcée au sens du paragraphe f) du paragraphe 2 de l'article 7, de stérilisation forcée et de toute autre forme de violence sexuelle qui constitue également un grave manque de respect aux Conventions de Genève; xxiii) Utiliser la présence de civils ou d'autres personnes protégées pour empêcher certains points, zones ou forces militaires d'être ciblés par des opérations militaires;
  • 55. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) CRIMES DE GUERRE xxiv) Diriger intentionnellement des attaques contre des bâtiments, des équipements, des unités et des véhicules sanitaires, ainsi que du personnel portant les signes distinctifs des Conventions de Genève, conformément au droit international; xxv) Provoquer délibérément la famine de la population civile comme méthode de guerre, les priver des biens essentiels à leur survie, voire empêcher l'envoi d'aide, comme le prévoient les Conventions de Genève;
  • 56. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) CRIMES DE GUERRE xxvi) Recruter ou enrôler des mineurs de moins de 15 ans dans les forces armées nationales ou les utiliser pour participer activement aux hostilités; c) En cas de conflit armé qui n'est pas de nature internationale, les violations graves de l'article 3 commun aux quatre Conventions de Genève du 12 août 1949, à savoir, l'un des actes suivants, commis contre des personnes qui ne participent pas directement dans les hostilités, y compris les membres des forces armées qui ont déposé des armes et ceux qui ont été empêchés de continuer à se battre pour cause de maladie, blessure, emprisonnement ou pour toute autre raison:
  • 57. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) CRIMES DE GUERRE i) Les actes de violence contre la vie et contre la personne, en particulier l'homicide sous toutes ses formes, les mutilations, les traitements cruels et la torture; ii) les atteintes à la dignité de la personne, notamment par des traitements humiliants et dégradants; iii) Prise d'otages;
  • 58. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) CRIMES DE GUERRE iv) Les condamnations prononcées et les exécutions effectuées sans jugement préalable par un tribunal régulièrement constitué qui offre toutes les garanties judiciaires généralement reconnues comme indispensables. d) Le paragraphe 2 c) du présent article s’applique aux conflits armés qui n’ont pas un caractère international et ne s’applique donc pas aux situations de troubles et de tensions internes, telles que les émeutes, les actes de violence sporadiques ou isolés ou autres de caractère similaire;
  • 59. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) CRIMES DE GUERRE e) Autres violations graves des lois et coutumes applicables aux conflits armés qui ne sont pas de nature internationale, dans le cadre du droit international, à savoir l'un des actes suivants: i) Diriger intentionnellement des attaques contre la population civile en général ou des civils qui ne participent pas directement aux hostilités;
  • 60. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) CRIMES DE GUERRE ii) Diriger intentionnellement des attaques contre des bâtiments, des équipements, des unités médicales et des véhicules, ainsi que contre du personnel utilisant les signes distinctifs des Conventions de Genève, conformément au droit international; iii) Diriger intentionnellement des attaques contre du personnel, des installations, du matériel, des unités ou des véhicules participant à une mission de maintien de la paix ou d'assistance humanitaire, conformément à la Charte des Nations Unies, chaque fois qu'ils ont droit à la protection prévue par le droit international des conflits armés de civils et de biens civils ;
  • 61. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) CRIMES DE GUERRE iv) Attaquer intentionnellement des bâtiments consacrés au culte religieux, à l'éducation, aux arts, aux sciences ou à la charité, aux monuments historiques, aux hôpitaux et aux lieux de regroupement des malades et des blessés, chaque fois qu'il ne s'agit pas d'objectifs militaires; v) Piller une population ou un lieu, même pris d'assaut;
  • 62. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) CRIMES DE GUERRE vi) Commettre des actes d'agression sexuelle, d'esclavage sexuel, de prostitution forcée, de grossesse forcée, tels que définis au paragraphe f du paragraphe 2 de l'article 7; la stérilisation forcée ou toute autre forme de violence sexuelle qui constitue une violation grave de l'article 3 commun aux quatre Conventions de Genève; vii) Recruter ou enrôler des mineurs de moins de 15 ans dans les forces armées nationales ou en groupes, ou les utiliser pour participer activement aux hostilités;
  • 63. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) CRIMES DE GUERRE viii) Ordonner le déplacement de la population civile pour des raisons liées au conflit, à moins que la sécurité des civils en question ou des raisons militaires impératives ne l'exigent; ix) Tuer ou trahir un combattant d'une partie belligérante; x) Déclarer qu'aucun quart ne sera donné;
  • 64. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) CRIMES DE GUERRE xi) Soumettre des personnes sous le contrôle d'une autre partie belligérante à des mutilations physiques ou à tout type d'expérience médicale ou scientifique qui n'est pas motivée par un traitement médical, dentaire ou hospitalier ou effectuée dans l'intérêt de cette personne, et qui causent la mort ou gravement mettre votre santé en danger; xii) Détruire ou saisir les biens de l'ennemi, à moins que les nécessités de la guerre ne l'exigent;
  • 65. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) CRIMES DE GUERRE f) Le paragraphe 2 (e) de cet article s'appliquera aux conflits armés qui ne sont pas de caractère international et, par conséquent, ne s'appliquera pas aux situations de troubles et de tensions internes, telles que les émeutes, les actes de violence sporadiques ou isolés ou autres caractère similaire; il s'appliquera également aux conflits armés qui ont lieu sur le territoire d'un État, lorsqu'il y a un conflit armé prolongé entre les autorités gouvernementales et des groupes armés organisés ou entre ces groupes.
  • 66. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) CRIMES DE GUERRE 3. Les dispositions des alinéas c) et e) du paragraphe 2 n'affectent en aucune manière la responsabilité de l'ensemble du Gouvernement de maintenir et de restaurer l'ordre public dans l'État et de défendre l'unité et l'intégrité territoriale de l'État par tout moyen licite. .
  • 67. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) CRIMES DE GUERRE Indication de films sur le sujet
  • 68. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) AGRESSION
  • 69. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) AGRESSION Aline Pinheiro parle du crime d'agression selon sa propre définition: La Cour pénale internationale est sur le point d'instituer définitivement le crime d'agression - celui commis par le chef de l'Etat qui détermine une attaque armée contre un autre pays sans justification de légitime défense ou autorisation préalable de l'ONU. Le crime d'agression est un problème à la CPI depuis sa création. Il a été inclus dans le Statut de Rome en 2002, mais n'a jamais été appliqué.
  • 70. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) AGRESSION Aline Pinheiro a également souligné que: En 2010, lors de la première réunion de tous les pays membres de la Cour pour réviser le statut, le sujet est revenu à la discussion. Il a été décidé que si l'amendement relatif à la prévision du crime obtenait 30 signatures, il serait à nouveau voté lors d'une prochaine conférence d'examen en 2017 et deviendrait effectif. Jusqu'à présent, il a déjà 29 signatures.
  • 71. Crimes relevant de la compétence de la Cour Pénale Internationale (CPI) AGRESSION Pour plus d'informations à jour sur ce sujet, accédez au lien suivant: Tribunal Penal Internacional passará a julgar crimes de agressão - 17/07/2018 - UOL Notícias
  • 72. Quand la Cour Pénale Internationale (CPI) pourra-t-elle exercer sa compétence?
  • 73. Quand la Cour Pénale Internationale (CPI) pourra-t- elle exercer sa compétence? Lorsqu'un État devient partie au Statut, il accepte la compétence de la CPI pour les crimes mentionnés ci-dessus. Conformément à l'article 25 du Statut, la Cour exercera sa compétence sur les individus et non sur les États.
  • 74. Quand la Cour Pénale Internationale (CPI) pourra-t- elle exercer sa compétence? La CPI peut exercer sa compétence à la provocation du Procureur ou d'un État partie, à condition que l'un des États suivants soit lié par le Statut: L'État sur le territoire duquel le comportement en question a eu lieu ou, si le crime a été commis à bord d'un navire ou d'un aéronef, l'État d'immatriculation du navire ou de l'aéronef;
  • 75. Quand la Cour Pénale Internationale (CPI) pourra-t- elle exercer sa compétence? Déclarez que la personne accusée d'un crime est un ressortissant. Un État qui n’est pas Partie au Statut peut faire une déclaration acceptant la compétence de la Cour. Conformément au système de sécurité collective décrit au Chapitre VII de la Charte des Nations Unies, le Conseil de sécurité peut soumettre des affaires au Procureur aux fins d'ouvrir une enquête; il peut également demander qu'aucune enquête ou poursuite pénale ne soit ouverte ou poursuivie pendant une période renouvelable de douze mois.
  • 76. Quand la Cour Pénale Internationale (CPI) pourra-t- elle exercer sa compétence? L'article 124 du Statut de Rome limite la possibilité d'exercer la compétence de la CPI sur les crimes de guerre. Selon cette disposition, un État peut déclarer que, pendant une période de sept ans, il n'acceptera pas la compétence de la Cour pour les crimes de guerre présumés commis par ses ressortissants ou sur son territoire.
  • 77. Exemples d'affaires jugées par la Cour Pénale Internationale (CPI)
  • 78. Criminel de guerre Accusation Crimes de guerre, crimes contre la paix, torture et crimes contre l'humanité Crimes commis La Commission des crimes de guerre de Kuala Lumpur a condamné George W. Bush. Verdict Exemples d'affaires jugées par la Cour Pénale Internationale (CPI) GEORGE WALKER BUSH EX-PRÉSIDENT DES ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE
  • 79. Criminel de génocide Accusation Crimes de génocide Crimes commis Il a été condamné à 30 ans de prison par la Cour pénale internationale pour le Rwanda (TPIR) pour son implication directe et sa responsabilité hiérarchique dans le génocide de 1994 au Rwanda. Verdict Exemples d'affaires jugées par la Cour Pénale Internationale (CPI) AUGUSTIN BIZIMUNGU ANCIEN - GÉNÉRAL DES FORCES ARMÉES DU RWANDA (FAR)
  • 80. Crimes contre l'humanité Accusation Crimes contre l'humanité Crimes commis Le procureur de la (CPI) a demandé l'arrestation du dictateur libyen Mouammar Kadhafi pour crimes contre l'humanité. La CPI a ouvert une enquête le 3 mars pour enquêter sur les crimes contre l'humanité commis en Libye depuis février. Cependant, malgré sa condamnation, Kadhafi a été assassiné par des partisans du Conseil National de Transition (CNT) à Syrte, en Libye, en octobre 2011. Verdict Exemples d'affaires jugées par la Cour Pénale Internationale (CPI) MUAMAR KADAFI EX-DICTATEUR DE LIBYE
  • 81. Crimes de génocide Accusation Crimes de génocide Crimes commis L'ancien lieutenant-colonel Vujadin Popovic, 53 ans, et l'ancien colonel Ljubisa Beara, 70 ans, ont été condamnés à la prison à vie pour avoir été reconnus coupables de génocide, d'extermination, d'homicide et de persécution. Cinq autres policiers ont également été condamnés. Verdict Exemples d'affaires jugées par la Cour Pénale Internationale (CPI) VUJADIN POPOVIC ANCIEN - LIEUTENANT- COLONEL DE L'ARMÉE BOSNIAQUE - SERBE
  • 82. Crimes de génocide Accusation Crimes de génocide Crimes commis L'ancien lieutenant-colonel Vujadin Popovic, 53 ans, et l'ancien colonel Ljubisa Beara, 70 ans, ont été condamnés à la prison à vie pour avoir été reconnus coupables de génocide, d'extermination, d'homicide et de persécution. Cinq autres policiers ont également été condamnés. Verdict Exemples d'affaires jugées par la Cour Pénale Internationale (CPI) LJUBISA BEARA ANCIEN - COLONEL DE L'ARMÉE BOSNIAQUE - SERBE
  • 83. Les références CARTA DE DECLARAÇÃO UNIVERSAL DOS HOMENS APOSTILA DE DIREITO INTERNACIONAL PÚBLICO - PÉRICLES ANTUNES BARREIRA, M.S. HTTP://WWW.CONJUR.COM.BR/2016-JUN- 27/FALTA-ASSINATURA-TPI-JULGAR-CRIME- COMECAR-GUERRA HTTP://WWW.FOREIGNPOLICYJOURNAL.CO M/2012/05/12/BUSH-CONVICTED-OF-WAR- CRIMES-IN-ABSENTIA HTTP://PFDC.PGR.MPF.MP.BR/ATUACAO-E-CONTEUDOS-DE APOIO/LEGISLACAO/SEGURANCAPUBLICA/ESTATUTO_ROMA_TRIBUNAL _PENAL_INTERNACIONAL.PDF
  • 84. Merci beaucoup d'avoir suivi ici, j'espère que vous avez apprécié la présentation!