Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Diagnostic vieillissement Manche

2,332 views

Published on

Published in: Travel, Business
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Diagnostic vieillissement Manche

  1. 1. Programme pluslonguelavie.net Rencontre inter-territoriale « Innover pour bien vieillir dans la Manche » 12 octobre - Paris Jean-Marie NAËL DDE de la Manche
  2. 2. La Manche, un département rural et littoral
  3. 3. Un département rural (1/3) <ul><li>550 communes rurales sur 601 </li></ul><ul><li>½ de la population manchoise </li></ul><ul><li>¼ des communes <200 habitants </li></ul><ul><li>Densité moyenne (83 h/km²) </li></ul><ul><ul><li>communes littorales (165 h/km²) </li></ul></ul><ul><ul><li>communes rétro-littorales et de l’arrière-pays (63 h/km²) </li></ul></ul><ul><li>Faibles densités : une première difficulté pour organiser les services publics </li></ul><ul><li>Une cinquantaine de communes sont touchées par un risque de désertification </li></ul><ul><ul><li>population qui continue à baisser </li></ul></ul><ul><ul><li>densité <30 h/km² </li></ul></ul>
  4. 4. Un département rural (2/3) <ul><li>Ventilation des communes par taille de population </li></ul>
  5. 5. Un département rural (3/3) <ul><li>Avec toutes les caractéristiques d’un département rural </li></ul><ul><ul><li>Départ des jeunes </li></ul></ul><ul><ul><li>Baisse de la natalité </li></ul></ul><ul><ul><li>Vieillissement de la population </li></ul></ul><ul><ul><li>Faibles densité de population (une cinquantaine de communes sont touchées par un risque de désertification, à savoir que leur population continue à baisser alors que leur densité est déjà < à 30 habitants au km²) </li></ul></ul><ul><ul><li>Isolement (dans des hameaux autrefois peuplés) avec ses effets induits, y compris dans la gouvernance locale et dans les têtes </li></ul></ul><ul><ul><li>Éloignement croissant par rapport aux services de proximité qui se replient sur les pôles plus importants </li></ul></ul>
  6. 6. Un département littoral <ul><li>Une presqu’île </li></ul><ul><li>355 km de côtes (280 km de frontières terrestres) </li></ul><ul><li>1/6 commune littorale </li></ul><ul><li>1 habitant sur 3 </li></ul><ul><li>La proximité périphérique, c’est plus souvent la mer qu’un département voisin… </li></ul><ul><li>Tropisme littoral (notamment 3ème âge) </li></ul><ul><ul><li>Mais à relier à la taille des communes (services, animation) </li></ul></ul>
  7. 7. Une forme étirée <ul><li>157 km du nord au sud </li></ul><ul><li>Une 50 aine de km est-ouest (53/21) </li></ul><ul><li>Distances importantes à parcourir pour rejoindre les principaux pôles d’emploi et de service </li></ul>
  8. 8. Des habitants plutôt moins diplômés qu’ailleurs <ul><li>La Basse-Normandie fait partie, avec la Picardie et Champagne-Ardenne, des trois régions où les habitants de 14 ans ou plus sont les moins diplômés. </li></ul><ul><li>Pourtant, depuis 1999, le nombre de diplômés du supérieur s’est accru d’1/3 dans la région </li></ul><ul><li>Et dans la Manche, les taux de réussite aux examens sont supérieurs à la moyenne française : </li></ul><ul><ul><li>brevet : 83,6 % (France : 79,2 %), </li></ul></ul><ul><ul><li>BEP, CAP, MC : 79,2 % (France : 78 %), </li></ul></ul><ul><ul><li>baccalauréat général : 83,2 % (France : 82,5 %), </li></ul></ul><ul><ul><li>baccalauréat technologique : 86,2 % (France : 77,1 %), </li></ul></ul><ul><ul><li>baccalauréat professionnel : 84,5 % (France : 75,9 %). </li></ul></ul>
  9. 9. Un réseau dense de petites villes (1/2) <ul><li>Caractéristique des régions de bocage </li></ul><ul><li>Des pôles de proximité assez bien répartis </li></ul><ul><li>Contrairement aux pôles de rangs supérieurs </li></ul><ul><li>2 des 4 chefs-lieux d’arrondissement situés en extrémité de leur arrondissement </li></ul><ul><li>Proximité de Vire mais pas d’inter-départementalité pour la plupart des services publics </li></ul>
  10. 10. Un réseau dense de petites villes ( 2/2) <ul><li>A plus de 20 km du chef-lieu d’arrondissement : </li></ul><ul><ul><li>209 communes (1/3) </li></ul></ul><ul><ul><li>100 000 habitants (1/5) </li></ul></ul><ul><ul><li>1 940 km² (1/3) </li></ul></ul>
  11. 11. Un habitat dispersé <ul><li>Lui aussi est caractéristique des régions de bocage </li></ul><ul><li>Il a une explication agricole historique </li></ul><ul><li>Mais le phénomène se poursuit (la maison au milieu de la parcelle, hors lotissement) avec de nombreux impacts notamment sur l’agriculture </li></ul>
  12. 12. Des habitants qui continuent à s’éloigner des villes (1/2) <ul><li>Hier : un développement en auréoles autour des villes </li></ul><ul><li>Aujourd’hui : un éclatement urbain favorisé par + grande mobilité et dicté par le prix du foncier </li></ul><ul><ul><li>projection des populations hors des agglomérations </li></ul></ul><ul><ul><li>formes de croissance urbaine plus diffuse au sein même de la ruralité </li></ul></ul><ul><li>Mais // des personnes âgées qui ont tendance à se rapprocher des pôles et des services </li></ul>
  13. 13. Des habitants qui continuent à s’éloigner des villes (2/2) <ul><li>Peut être appréhendé comme un élément d’irrigation et de vitalité du milieu rural </li></ul><ul><li>Mais des effets négatifs nombreux et indéniables : </li></ul><ul><li>pour le pôle urbain, dont la population alimente le phénomène </li></ul><ul><li>pour les communes périphériques concernées, notamment pour l’activité agricole </li></ul><ul><li>C ette dispersion de l’habitat : </li></ul><ul><li>est aussi un facteur limitant pour l’organisation d’une desserte fine par les transports en commun </li></ul><ul><li>représente des coûts collectifs importants (réseaux, desserte postale, ramassage ordures ménagères, …) en termes de services publics </li></ul>
  14. 14. Des bassins de vie qui s’étendent <ul><li>INSEE : Le bassin de vie est le plus petit territoire sur lequel ses habitants ont accès aux principaux services et à l’emploi </li></ul><ul><li>Des bassins de vie de plus en plus étendus : </li></ul><ul><ul><li>Péri-urbanisation qui s’éloigne des villes, </li></ul></ul><ul><ul><li>Modernisation des infrastructures de déplacement : réduction des distances-temps </li></ul></ul><ul><ul><li>Spécialisation des fonctions (zoning, cités-dortoirs, …) </li></ul></ul><ul><ul><li>Raréfaction des services de proximité… </li></ul></ul>
  15. 15. Une dynamique démographique qui retrouve son rythme antérieur (1/2) <ul><li>492 600 habitants au 01/01/2006 </li></ul><ul><li>750 000 habitants environ l’été (+ tourisme de passage) </li></ul><ul><li>Un rythme qui s’accélère… </li></ul><ul><ul><li>+ 0,04 % entre 1990 et 1999, à </li></ul></ul><ul><ul><li>+ 0,33 % pour la période 1999-2006 </li></ul></ul><ul><li>qui profite à une plus grande partie du territoire </li></ul><ul><li>… mais avec des résultats contrastés </li></ul><ul><li>Croissance forte </li></ul><ul><ul><li>Nord-ouest Cotentin </li></ul></ul><ul><ul><li>Cote ouest </li></ul></ul><ul><ul><li>Périrurbain </li></ul></ul><ul><li>Érosion : les deux agglos principales et le rural profond (Parc Naturel Régional des marais du Cotentin et du Bessin, Mortainais) </li></ul>
  16. 16. Une dynamique démographique qui retrouve son rythme antérieur (2/2) <ul><li>La situation s’est améliorée à peu près partout </li></ul>
  17. 17. Un vieillissement qui s’accélère (1/7) <ul><li>3 approches du vieillissement : </li></ul><ul><ul><li>Économistes : l’entrée dans le vieillissement = cessation d’activité </li></ul></ul><ul><ul><li>Démographes : = 65 ans </li></ul></ul><ul><ul><li>Gériatres : = 80 ans, avec une prévalence accrue de pathologies lourdes et souvent concomitantes, favorisant notamment l’entrée en dépendance </li></ul></ul><ul><li>Les facteurs démographiques du vieillissement de la population </li></ul><ul><ul><li>Allongement de l’espérance de vie </li></ul></ul><ul><ul><li>Les fluctuations de la fécondité qui accélèrent ou ralentissent plus tard le vieillissement (effet actuel : papy boom) </li></ul></ul><ul><ul><li>Migrations résidentielles, notamment dans la Manche, surtout sur le littoral, en particulier sur la côte sud-ouest du département </li></ul></ul>
  18. 18. Un vieillissement qui s’accélère (2/7)
  19. 19. Un vieillissement qui s’accélère (3/7) <ul><li>Accélération marquée (pour des raisons différentes) </li></ul><ul><ul><li>sur le littoral </li></ul></ul><ul><ul><li>et dans le rural profond </li></ul></ul>
  20. 20. Un vieillissement qui s’accélère (4/7) <ul><li>Les 60 ans et + (en 1999) : </li></ul><ul><ul><ul><li>France : 21,3% </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Basse-Normandie : 22,8% (Hte Normandie : 19,5%) </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Manche : 24,9% (15,6% en 1954) </li></ul></ul></ul><ul><li>dont 60 /74 ans </li></ul><ul><ul><ul><li>France : 13,6% </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Basse-Normandie : 14,7% </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Manche : 16,1% </li></ul></ul></ul><ul><li>dont 60 /74 ans </li></ul><ul><ul><ul><li>France : 7,7% </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Basse-Normandie : 8,1% </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Manche : 8,8% </li></ul></ul></ul>
  21. 21. Un vieillissement qui s’accélère (5/7) <ul><li>La Manche est un des départements où l’espérance de vie à la naissance est la plus élevée </li></ul><ul><ul><li>77,5 ans pour les hommes et 84,4 ans pour les femmes </li></ul></ul><ul><ul><li>Nord et Pas de Calais c’est 3,5 à 4 ans de moins </li></ul></ul><ul><li>La météo qu’on dit capricieuse a peut-être des effets bénéfiques sur la santé … (air vivifiant et tonicité ?) </li></ul>
  22. 22. Un vieillissement qui s’accélère (6/7) <ul><li>Des conséquences à analyser, notamment dans les secteurs où celui-ci est particulièrement marqué : </li></ul><ul><ul><li>Impact positif sur l’économie locale (économie présentielle) </li></ul></ul><ul><ul><li>Impact des niveaux de revenus des retraités (niveau modeste de bon nombre de pensions de retraite, écarts géographiques importants) </li></ul></ul><ul><ul><li>effets sur les services, les équipements </li></ul></ul><ul><ul><li>la mobilité (la dépendance commence souvent là où finit l’usage du permis de conduire…) </li></ul></ul><ul><ul><li>Interpelle sur la question de l’accessibilité sous toute ses formes, … </li></ul></ul><ul><li>Anticiper une absolue nécessité </li></ul><ul><ul><li>pour les personnes âgées : </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Mais dans la Manche, les « proches » sont souvent loin… </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>pour les pouvoirs publics </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Planification de l’urbanisme </li></ul></ul></ul>
  23. 23. Un vieillissement qui s’accélère (7/7) <ul><li>On vit plus longtemps en bonne santé </li></ul><ul><ul><li>L’espérance de bonne santé croît d’un trimestre environ tous les deux ans </li></ul></ul><ul><ul><li>Aujourd’hui être vieux (« entrée en fragilité ») commence en moyenne à 76/77 ans </li></ul></ul><ul><ul><li>82 ans en 2040 </li></ul></ul><ul><li>Des conséquences possibles/probables sur le comportement des personnes âgées </li></ul>
  24. 24. De fortes disparités de revenus <ul><li>R evenu moyen Manche (15 080 € en 2004) en retrait par rapport à la BN (15 493 €) , qui elle-même est en retrait par rapport à la France (16 093 €) </li></ul><ul><li>Des écarts géographiques importants urbain, périurbain reste du territoire </li></ul><ul><ul><ul><li>Revenus les + élevés : Nord-Cotentin, caractérisé par le haut niveau technologique de bon nombre de métiers exercés par des diplômés notamment dans la filière nucléaire, littoral </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Revenus + faibles : rural profond </li></ul></ul></ul><ul><li>Lien entre vieillissement, précarité et difficulté d’accès aux services publics (besoin de proximité et d’accompagnement) </li></ul>
  25. 25. La question de la mobilité
  26. 26. Les déplacements (1/2) <ul><li>En France : 13 % de la population, soit près de 6 millions de personnes déclarent éprouver une gêne dans leurs déplacements </li></ul><ul><ul><li>à l’extérieur </li></ul></ul><ul><ul><li>ou à l’intérieur de leur domicile </li></ul></ul><ul><li>En 2007 : 1 359 tués en milieu urbain </li></ul><ul><ul><li>28 % de piétons </li></ul></ul><ul><ul><li>2 piétons décédés sur 3 avaient plus de 65 ans </li></ul></ul>
  27. 27. Les déplacements (2/2) <ul><li>Il faut commencer par les éviter … </li></ul><ul><li>… en agissant sur l’urbanisme (penser la ville autrement) </li></ul><ul><ul><li>Rapprocher habitat des personnes âgées et services, y compris les commerces… </li></ul></ul><ul><ul><li>Reconquérir les centres-villes (pour regrouper les fonctions habitat/services et offrir de la proximité aux habitants) </li></ul></ul><ul><ul><li>Créer des éco-quartiers (fonctionnement efficace, promotion des circulations douces, mixité sociologique et générationnelle) </li></ul></ul><ul><ul><li>Lutter contre l’étalement urbain (qui éloigne les habitants des services et impose l’usage de la voiture) </li></ul></ul><ul><li>… en créant des structures d’accueil qui s’appuient sur les technologies de l’information et de la communication qui permettent d’agir à distance dans les conditions du face à face </li></ul><ul><ul><li>Relais de services publics équipés de visio-guichets </li></ul></ul><ul><ul><li>Espaces publics numériques (sortes de cybercafés) pour se familiariser à l’usage d’internet (la fracture numérique n’est sans doute que provisoire) </li></ul></ul>
  28. 28. L’aménagement numérique du territoire <ul><li>Le haut débit </li></ul><ul><ul><li>participe à l’aménagement des territoires : apport de services multiples (entreprises et particuliers) </li></ul></ul><ul><ul><li>Échange d’informations à distance et en temps réel : évite de se déplacer, répond à beaucoup de besoins dans les zones rurales géographiquement éloignées des centres urbains et des lieux de décision </li></ul></ul><ul><ul><li>Depuis 1995, la Manche en tête </li></ul></ul><ul><ul><li>Création de Manche numérique en 2004 </li></ul></ul><ul><ul><li>99,95 % des Manchois sont desservis en haut débit à 2 Mbits/s et le très haut débit est en marche (déploiement de la technologie FTTH) </li></ul></ul>
  29. 29. Le développement du numérique (1/2) <ul><li>déploiement des visio-Relais de Services Publics : </li></ul><ul><ul><li>11 bornes sont déjà en place </li></ul></ul><ul><ul><li>20 nouvelles bornes envisagées d’ici décembre 2009 </li></ul></ul>
  30. 30. Le développement du numérique (2/2) <ul><li>déploiement des EPN (espaces publics numériques) </li></ul>
  31. 31. Les déplacements (3/2) <ul><li>Il faut faciliter les déplacements des personnes âgées et rendre le territoire accessible à tous : </li></ul><ul><ul><li>Déplacements de proximité : agir sur l’aménagement des espaces publics, la voirie, les cheminements piétons, les points d’arrêt bus, …) </li></ul></ul><ul><ul><li>Trajets plus longs : agir sur les transports collectifs (lignes régulières, transport à la demande, …) </li></ul></ul>
  32. 32. Les transports collectifs <ul><li>3 catégories d'usagers captifs : les jeunes qui n'ont pas encore le permis de conduire, les personnes en difficulté qui n'ont pas de voiture, et les personnes âgées qui ne peuvent plus conduire </li></ul><ul><li>Des besoins de transports qui renvoient : </li></ul><ul><ul><li>aux caractéristiques démographiques de la population, </li></ul></ul><ul><ul><li>À la répartition de cette population dans l’espace </li></ul></ul><ul><li>I mpossibilité de prétendre répondre aux attentes individuelles de chaque habitant surtout dans un département caractérisé par la dispersion de l’habitat </li></ul>
  33. 33. La question du lien social
  34. 34. La mixité intergénérationnelle <ul><li>Pour lutter contre la solitude et l’isolement des personnes âgées </li></ul><ul><li>Favoriser la mixité : </li></ul><ul><ul><li>dans les logements (mixité sociale et intergénérationnelle : c’est cela aussi un éco-quartier) </li></ul></ul><ul><ul><li>et les équipements (exemple : maison de retraite auprès d’une école maternelle) qui favorisent le brassage des âges et la solidarité entre générations </li></ul></ul><ul><ul><li>C’est aussi une question d’urbanisme </li></ul></ul><ul><li>Soutenir le tissu associatif </li></ul>
  35. 35. S’appuyer sur la grande vitalité du tissu associatif <ul><li>12 000 associations </li></ul><ul><ul><li>5 000 dans l'arrondissement de Cherbourg </li></ul></ul><ul><ul><li>3 000 dans celui de Saint-Lô </li></ul></ul><ul><ul><li>2 000 dans celui de Coutances </li></ul></ul><ul><ul><li>3 000 dans celui d’Avranches </li></ul></ul><ul><li>dont 3 à 4 000 particulièrement dynamiques </li></ul><ul><li>contribuent à renforcer le lien social et à animer la vie locale </li></ul><ul><li>aptes à apporter des solutions à certains besoins de la population, notamment en milieu rural </li></ul><ul><li>financièrement fragiles </li></ul><ul><ul><li>reposent très largement sur le bénévolat, c’est à dire sur la seule motivation des responsables </li></ul></ul><ul><li>A noter : solidarité et entraide sont des pratiques courantes dans la Manche et constituent des éléments de nature à atténuer l’isolement (déplacements, visites, …) </li></ul>
  36. 36. Merci pour votre attention Pour en savoir+ sur la Manche http://www.manche.equipement.gouv.fr/information/mci/mci.html

×